Salles (Chimay)

section de Chimay, Belgique
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Salles.

Salles
Salles (Chimay)
Une maison de Salles
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Hainaut Province de Hainaut
Arrondissement Thuin
Commune Chimay
Code postal 6460
Zone téléphonique 060
Démographie
Gentilé Salaisien(ne)
Géographie
Coordonnées 50° 03′ 22″ nord, 4° 14′ 51″ est
Localisation
Localisation de Salles
Localisation de Salles au sein de Chimay
Géolocalisation sur la carte : Hainaut
Voir sur la carte administrative du Hainaut
City locator 14.svg
Salles
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Salles
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Salles

Salles (en wallon Sale) est une section de la ville belge de Chimay, située en Région wallonne dans la province de Hainaut.

C'était une commune à part entière avant la fusion des communes de 1977.

GéographieModifier

Éléments d'histoire[1]Modifier

Au IXe siècle, Salles est le centre d’un vaste domaine, dont les limites correspondent à la paroisse primitive : Bailièvre, Monceau, Imbrechies, Robechies, Villers-la-Tour, et Seloignes. Cette villa appartient à un certain Erlebold — dont l’identification est douteuse — qui confie les reliques de sainte Monégonde à une communauté de religieux. Ce couvent tombe rapidement en décadence et serait à l’origine du chapitre collégial de Chimay.

Salles est l’une des neuf villes du sart de Chimay, qui suit la loi de Liège.

Le village est endommagé en 1340, au XVe siècle, en 1552 et complètement détruit en 1638. En 1616, on compte 345 habitants, chiffre qui se maintient jusque dans les années 1950, étant donné que le village reste strictement agricole.

PatrimoineModifier

  • Le calvaire de style gothique, érigé en 1898 sur un terrain offert par le baron prussien de Holling, propriétaire de l'ancien prieuré de Beaurieux. Un cartel aux armes de cette famille se trouve à l'entrée de l'église.
 
La chapelle Notre-Dame del Pilar

RéférencesModifier

  1. Cécile Dumont, Communes de Belgique, 1980, Crédit Communal
  2. Jean Dercq: Salles-lez-Chimay. N-D de l’Arbrisseau, dans cahier du Musée de Cerfontaine, n° 217, 29 pages, 12 ill, 1999.

BibliographieModifier

  • Abbé Louis Dardenne, Toponymie de la commune de Salles-lez-Chimay, Sté d’histoire de Rance (ou SHRR), V, 1961, pp 199-230.
  • (Albert Harmignie), L’agenda de l’abbé Harmignie, curé de Salles, du 10 mai au 6 juillet 1940, SHHR, XII, 1990, pp 43-60.
  • Marie-Josèphe Ghislain, Jean-Joseph Ghislain et Nicolas-Joseph Raux, lazaristes originaires de la région de Chimay, émissaires de Louis XVI à la Cour impériale de Pékin, 1785-1812 (en fait, de Salles) SHRR, 1995, n° 14, pp 247-329.

Le Musée de Cerfontaine a publié 4 cahiers sur le village

  • Salles-lez-Chimay — N-D de l’Arbrisseau (Jean Dercq; cahier n° 217, 29 pages, 1999)
  • Salles — Tables des registres paroissiaux 1797-1940 (Gérard Vanden Avenne; cahier n° 263, 52 pages, 2003)
  • Salles — Tables des registres paroissiaux 1630-1796 (Gérard Vanden Avenne; cahier n° 271, 67 pages, 2004)
  • Salles — Électeurs de 1974 (+ Bailièvre, Robechies) (cahier n° 342, 30 pages, 2009)

Liens externesModifier