Ouvrir le menu principal

Vodecée

section de Philippeville, Belgique

Vodecée
Vodecée
Église de Vodecée
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Namur Province de Namur
Arrondissement Philippeville
Commune Philippeville
Code postal 5600
Démographie
Gentilé Vodecéen(ne)
Géographie
Coordonnées 50° 11′ 53″ nord, 4° 35′ 35″ est
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Province de Namur

Voir sur la carte administrative de Province de Namur
City locator 14.svg
Vodecée

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Vodecée

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Vodecée

Vodecée (en wallon Vådcêye) est un village de l'Entre-Sambre-et-Meuse en province de Namur (Belgique). Sis à trois kilomètres à l'Est de la ville de Philippeville il en fait aujourd'hui administrativement partie (Région wallonne de Belgique). C'était une commune à part entière avant la fusion des communes de 1977.

La commune est bordée au nord par Florennes, à l’est par Villers-le-Gambon, au sud par Merlemont et Sautour, et à l’ouest par Philippeville. Elle se trouve entre la RN 40 (section de Philippeville à Givet), la RN 97 (Philippeville-Ciney-Clavier), et la RN 98 (Sombreffe-Vodecée).

Éléments d'histoireModifier

Des vestiges de bas-fourneaux et des crayats de Sarrasins (ou des scories) trouvés sur le territoire du village suggèrent une presence humaine qui remonte au moins à l'époque romaine. Le village est mentionné pour la 1re fois au IXe siècle sous la mention de 'Waldrechies'.

En 1180, Vodecée, son église, son moulin ses « coûtures », ou champs cultivés, et ses bois appartiennent à l’abbaye de Florennes. Une manse pourtant est détenue par l’abbaye de Waulsort.

 
Un avion militaire orne le rond-point de la 'barrière Luc', au nord du village (Au carrefour de la RN 97). Cet endroit est en effet proche du champ d'aviation de Florennes

Le fief de Laisme dépend de la maison de Morialmé; en 1372, Jacqueminot de Vodechée y possède des biens et cent ans plus tard, c’est Piérart Aubry de Vodechée; ce fief passe ensuite à la famille d’Yves, qui y ajoute la Cour de Ste-Marie, le tout est échangé en 1758 contre des droits sur l’extraction de charbon à Spy à Charles de Baillet. Celui-ci vend Vodecée au marquis de Beaufort-Spontin, seigneur de Florennes. Elle sera cédée à Pierre Doby puis à un ancien officier, Lambert de Mortier, son dernier seigneur.

L’église dépendait du curé d’Écherenne, village à l’est de la place de Philippeville, qui sera détruit en partie et absorbé par celle-ci.

La situation en 1830: La population s’élève à 136 habitants répartis dans 44 maisons rurales et trois fermes. On compte 32 chevaux, 14 poulains, 61 bovins, 21 veaux, 10 porcs et 150 moutons. Deux moulins à farine mus par eau. (Philippe Vander Maelen)

Vodecée fut l'une des communes où eut lieu un vol pour lequel la bande Noire fut jugée en 1862. Économie tournée vers l’agriculture et l’élevage. Depuis le XIXe siècle, on y a extrait du marbre rouge.

SourceModifier

  • Françoise Jacquet-Ladrier, Communes de Belgique, Crédit Communal, 1980.

BibliographieModifier

  • Joseph Gonze, Les registres paroissiaux de Vodecée 1740-1797, Cahier du Musée de Cerfontaine n° 215, 23 pages, 1999.
  • André Lépine, La paroisse Sainte-Geneviève de Vodecée, Cahier du Musée de Cerfontaine n° 300, L’entité de Philippeville vue par … (6), 48 pages, 2006. (avec d’autres articles)
  • Joseph Gonze, Vodecée. L'état civil du 19e siècle, cahier du Musée de Cerfontaine n° 436, 69 pages, 2016.
  • Emmanuel Laurent, La Bande noire de l’entre-Sambre-et-Meuse Coecke et Goethals étaient-ils innocents ?, Print Express Bruxelles.

Lien externeModifier