Ouvrir le menu principal

Omezée

section de Philippeville, Belgique

Omezée
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Namur Province de Namur
Arrondissement Philippeville
Commune Philippeville
Code postal 5600
Zone téléphonique 082
Démographie
Gentilé Omezéen(ne)
Population 65 hab. (2013)
Densité 17 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 11′ nord, 4° 42′ est
Superficie 393 ha = 3,93 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Province de Namur

Voir sur la carte administrative de Province de Namur
City locator 14.svg
Omezée

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Omezée

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Omezée

Omezée (en wallon Ômezêye) est un petit village de l'Entre-Sambre-et-Meuse. Longtemps 'plus petite commune de Belgique' car ne comptant qu'une cinquantaine d'habitants, il fait aujourd'hui partie de la commune et ville de Philippeville, dans la province de Namur (Région wallonne de Belgique).

GéographieModifier

La commune est bornée au nord par Rosée, à l’est par Soulme, au sud par Surice, à l’ouest par Franchimont et au nord-ouest par Florennes.

Éléments d'histoireModifier

Une première mention du village est faite dans un document du milieu du XIIIe siècle, époque où le comte de Namur y prélève des droits sur ses serfs. Le village dépend cependant de la baronnie de Florennes, terre relevant de la principauté de Liège.

Au XVe siècle, le village appartient à une famille liégeoise, les Chabot, puis aux Argenteau, aux Trazegnies et aux Roegrave, qui bâtissent le château. [1]

PatrimoineModifier

  • L'église Saint-Feuillen.
Article détaillé : Église Saint-Feuillen d'Omezée.

ÉconomieModifier

L'économie du village est restée agricole. En 1830, la population s’élevait à 119 habitants répartis entre 45 maisons, 2 fermes et un château. On dénombrait 7 chevaux, 4 poulains, 73 bêtes à cornes et 200 moutons[2]

BibliographieModifier

  • Michel Léonard, Omezée, un village au fil du temps, Omezée, Chez l'auteur, , 150 p.
  • Jean Morette (dir.) et al., Jean Morette vu par douze écrivains, Virton, Michel Frères, , 192 p.
  • André Lépine, « Notes d’histoire sur 9 paroisses de l’entité de Philippeville », Cercle d'Histoire de Cerfontaine, no 300,‎
  • André Lépine, « 1944. Arrêté à Chimay, déporté à Genthin (All.) », En Fagne et Thiérache, no 170,‎ , p. 28-34
  • Jean-Marie Bouty (dir.), Rose-Marie Duez-Delplan et Michel Duez, Omezée, un village oublié?, vol. I, Philippeville, Gephil-esm, 255 p.
  • Jean-Marie Bouty (dir.), Rose-Marie Duez-Delplan et Michel Duez, Omezée, un village oublié?, vol. II, Philippeville, Gephil-esm, 280 p.
  • Jean-Marie Bouty (dir), Jean Germain, André François, Omezée, village oublié ?, vol III, Philippeville, Géphil-ESM, 2016, 333 p. avec la Toponymie de la commune d'Omezée (2e édition revue et corrigée) de Jean Germain.

Notes et référencesModifier

  1. Françoise Jacquet-Ladrier, Communes de Belgique, Crédit Communal, 1980.
  2. Philippe Vandermaelen, Dictionnaire géographique de la province de Namur, Bruxelles, Établissement géographique, , 329 p. (lire en ligne)