Le Mesnil (Belgique)

section de Viroinval, Belgique

Le Mesnil
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Namur Province de Namur
Arrondissement Philippeville
Commune Viroinval
Code postal 5670
Démographie
Gentilé Le Maniquais(e)
Population 120 hab. (2015)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 01′ nord, 4° 40′ est
Superficie 791 ha = 7,91 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Province de Namur
Voir sur la carte administrative de Province de Namur
City locator 14.svg
Le Mesnil
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Le Mesnil
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Le Mesnil
Liens
Site officiel http://www.viroinval.be

Le Mesnil (en wallon Li Mwenni) est un village de l'Entre-Sambre-et-Meuse sis au cœur du parc naturel Viroin-Hermeton. Bordant la frontière française il fait aujourd'hui administrativement partie de la commune de Viroinval, dans la province de Namur (Région wallonne de Belgique). C'était une commune à part entière avant la fusion des communes de 1977.

GéographieModifier

Village situé à l’extrémité sud du massif forestier ardennais avec Oignies, sur la rive gauche de la Meuse, au sud de la botte de Givet; borné au nord par Vierves et Treignes; à l'est par Montigny-sur-Meuse et Fépin (France); au sud par Fumay (France) et au sud-ouest par Oignies; il est traversé par le ruisseau de Luve qui actionnait anciennement un moulin à farine.

HistoireModifier

Terre de la Principauté de Liège jusqu'en 1793. La 1re mention du village date de 1227, lorsque le pape Grégoire IX confirme à l’abbaye de Pémontrés de Chaumont-Porcien, fondée en 1140, la 'possession de l’autel du Mesnil et Oignies, avec la paroisse, la cour et les autres dépendances'. En 1254, Chaumont se dessaisit des terrages, du moulin, des bois, des prés et des terres arables en faveur de Robert, seigneur de Vierves, se réservant la collation de la cure et la perception des dîmes jusqu’à la fin de l’Ancien Régime. En 1314, les habitants paient un droit de bourgeoisie à Guillaume d’Oignies, qui lève également les terrages (soit une partie des récoltes).

Les seigneurs seront les de Ville au XVe siècle, et les Gavre-Luxembourg au XVIe.

En 1564, Lamoral d’Egmont, prince de Gavre, vend le village à Nicolas Marotte, maître de forges namurois, qui le transmet trois ans plus tard à Jehan de Hamal.

Les habitants ont toujours vécu de l’agriculture et de l’exploitation des bois[1].

Lors du vote pour la réunion à la France du pays de Couvin dans le cadre du département des Ardennes le , le village, qui compte 236 habitants, envoie 46 électeurs dont un seul est contre. Le suivant, Le Mesnil est versé dans le canton municipal de Treignes qui comprend Mazée, Matignolle, Oignies, Vaucelles et Vierves. Enfin, le village fait partie du canton de Fumay à la suite de l'Arrêté du 23 vendémiaire an X (1801). Il aurait dépendu par la suite du canton de Givet. [2]

La commune a été transférée à la province de Namur en 1815.

En 1830, le village compte 329 habitants répartis dans 71 maisons, la plupart bâties en bois et couvertes de chaume[3].

BibliographieModifier

  • Jean-François Van Caulaert, La paroisse Saint-Martin de Le Mesnil au fil des âges, Le Mesnil, , 2e éd.
  • Evariste, « Soldats de Napoléon des villages belges des cantons de Bouillon, Couvin, Givet & Philippeville », Cahier du Musée de Cerfontaine n° 246,‎ 2001., p. 325
  • L.M. De Vuyst-Hendrix, Le Mesnil de 1254 à nos jours, Oignies-en-Thiérache, Éditions de la Maison des Jeunes de Viroinval, 62 p.
  • André Lépine, « Le rattachement du district de Couvin à la France (1793) », Cahier du Musée de Cerfontaine, no 246,‎
  • André Lépine, Le Mesnil - Notes d’histoire. L’état civil du 19esiècle + 1900-1916, cahier du Musée de Cerfontaine n° 458, 2 tomes, 92 pages, 2018.

RéférencesModifier

  1. Françoise Jacquet-Ladrier, Communes de Belgique, Crédit Communal,
  2. André Lépine, Le rattachement du district de Couvin à la France (1793), Cahier n° 246 du Musée de Cerfontaine, , 31. p.
  3. Philippe Vandermaelen, Dictionnaire géographique de la province de Namur, Bruxelles, Établissement géographique, , 329 p. (lire en ligne)

Lien externeModifier