Ouvrir le menu principal

Villers-Cernay

ancienne commune française du département des Ardennes
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Villers et Cernay.

Villers-Cernay
Villers-Cernay
La mairie annexe.
Blason de Villers-Cernay
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Ardennes
Arrondissement Sedan
Canton Sedan-3
Intercommunalité Ardenne Métropole
Statut Commune déléguée
Maire délégué René Petitdan
2017-2020
Code postal 08140
Code commune 08475
Démographie
Population 337 hab. (2014 en augmentation de 4.33 % par rapport à 2009)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 43′ 05″ nord, 5° 01′ 56″ est
Altitude Min. 192 m
Max. 433 m
Superficie 22,15 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Bazeilles
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Grand Est

Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 15.svg
Villers-Cernay

Géolocalisation sur la carte : Ardennes

Voir sur la carte topographique des Ardennes
City locator 15.svg
Villers-Cernay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Villers-Cernay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Villers-Cernay

Villers-Cernay est une ancienne commune française située dans le département des Ardennes en région Grand Est.

Le , elle devient une commune déléguée de la commune nouvelle de Bazeilles[1].

GéographieModifier

Le village est situé à 8 km au nord-est de Bazeilles.

ToponymieModifier

HistoireModifier

De 1560 à 1642, Villers-Cernay fait partie de la Principauté de Sedan.

Politique et administrationModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2008 2016 Guy Roger[2]    
avril 2016 décembre 2016 René Petitdan    

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 337 habitants, en augmentation de 4,33 % par rapport à 2009 (Ardennes : -1,28 %, France hors Mayotte : 2,49 %).

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
509427533527652662686680702
1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
777778761761657619546483460
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
406316303286276194243262242
1975 1982 1990 1999 2007 2012 2014 - -
260271306293319340337--
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

  • L'église paroissiale Saint-Pierre[7]

Personnalités liées à la communeModifier

  • Abbé Georges Philippe du Houle, fils de Pierre du Houle et de Marguerite Lateinturière, curé de la paroisse aux XVIIe et XVIIIe siècle.
    Une inscription située sur le mur extérieur de l'église, au-dessus d'une ancienne fenêtre du chœur, rappelle son jubilé sacerdotal :

Georges Philippe du Houle
77 ans
1734
curé de Villers-Cernay

Ce pieux curé a recueilli ses neveux après le décès de leurs parents, Jacques d'Acremont et son épouse, Marie, née du Houle.

HéraldiqueModifier

Les armes de Villers-Cernay se blasonnent ainsi :

d’or à la bande de sinople chargée d’une épée d’argent garnie du champ, accompagnée en chef de deux crosses de gueules passées en sautoir et en pointe d’une fasce échiquetée d’argent et de gueules de trois tires [8].


Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

RéférencesModifier