Ouvrir le menu principal

Serville (Onhaye)

section d'Onhaye, Belgique
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Serville.

Serville
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Namur Province de Namur
Arrondissement Dinant
Commune Onhaye
Code postal 5521
Zone téléphonique 082
Démographie
Gentilé Servillois(e)
Géographie
Coordonnées 50° 15′ nord, 4° 46′ est
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Province de Namur

Voir sur la carte administrative de Province de Namur
City locator 14.svg
Serville

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Serville

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Serville

Serville (en wallon Serveye) est une section de la commune belge d'Onhaye située en Région wallonne dans la province de Namur.

Commune bornée au nord par Falaën, à l’est par Weillen et Gérin, au sud par Anthée, et à l’ouest par Flavion. Ses dépendances sont Ostemerée et Fter. Elle est arrosée par le ruisseau de Flavion ou Floyon, qui activait un moulin à farine au hameau d’Ostemrée. En 1976, la commune comptait 131 habitants. 

C'était une commune à part entière avant la fusion des communes de 1977.

HistoireModifier

Sur la route de Bavai à Cologne et Trèves, il existait à l’époque romaine au hameau de Fter un relais postal, situé d’ailleurs non loin de la villa d’Anthée.

La terre de Serville appartient au Xe siècle à l’abbaye de Stavelot et passe ensuite à l’abbaye d’Hastière; cette possession est confirmée par une bulle du pape Alexandre III en 1180.

Le comte de Namur, avoué d’Hastière, l’est également de Serville, qui ressort au baillage de Bouvignes. En 1289, ce seigneur y concède un coup d’eau pour actionner une forge, l’industrie métallurgique perdurera d’ailleurs jusqu’à la fin du XIXe siècle.

Le 25 septembre 1666, le village est érigé en seigneurie au profit de Diego-Fernando de Villegas, notable espagnol fixé à Anvers. En 1739, ce territoire est revendu à Jean-Dominique de Moniot, seigneur de Weillen, un village voisin.

Serville est érigé en commune à l’époque française et versé dans le canton de Florennes.

Avec la disparition de la métallurgie à la fin du XIXe siècle, la population vit uniquement de l’agriculture et de l’élevage. [1]

En 1830, la commune, forte de 255 habitants, comptait 53 maisons et deux fermes ainsi que 15 chevaux, 7 poulains, 57 bovins, 16 veaux, 19 porcs et 300 moutons[2].

BilibiographieModifier

André Lépine & Guy Heynen, Mai 1940 - Rommel traverse l’Entre-Sambre-et-Meuse, de Dinant à Landrecies, Cahier du Musée de Cerfontaine n° 415, 40 pages, 45 photos & croquis, 2009) — Avance fulgurante de la 7e Panzer ou 7e division blindée, commandée par Rommel, qui traverse la Meuse à Bouvignes et fonce vers l’ouest, par Onhaye, Philippeville, Cerfontaine, Sivry et Avesnes où se déroule pour la première fois une bataille nocturne de chars.    

Joseph Gonze, Serville — État civil du 19e s. (+ 1900-1916), Cahier du Musée de Cerfontaine n° 454, 110 pages A4, 2017.

RéférencesModifier

  1. Cécile Douxchamps-Lefèvre, Communes de Belgique, Crédit Communal, 1980.
  2. Philippe Vander Maelen, Dictionnaire géographique de la Province de Namur, 1832.