Franchimont

section de Philippeville, Belgique

Franchimont
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Namur Province de Namur
Arrondissement Philippeville
Commune Philippeville
Code postal 5600
Zone téléphonique 071
Démographie
Gentilé Franchimontois(e)
Population 244 hab. (31 décembre 1976)
Densité 32 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 12′ nord, 4° 38′ est
Superficie 755 ha = 7,55 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Province de Namur
Voir sur la carte administrative de Province de Namur
City locator 14.svg
Franchimont
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Franchimont
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Franchimont

Franchimont (en wallon Frantchîmont) est une section de la ville belge de Philippeville située en Région wallonne dans la province de Namur.

C'est une petite localité agricole bornée au nord par Florennes, à l’est par Surice, au sud par Merlemont et à l’ouest par Villers-le-Gambon. Ruisseau formé de la réunion de plusieurs sources : le ruisseau de Franchimont ou Chinelle. Le sobriquet des habitants est les « Djins ».

C'était une commune à part entière avant la fusion des communes de 1977.

Un carnaval y est organisé le 2e samedi du mois de mars.

Site de la course de motos, les 12 heures de la Chinelle, on y trouve également la carrière de Rochefontaine équipée pour la plongée sous-marine.

HistoireModifier

On a retrouvé des vestiges préhistoriques (silex taillés, marchets), romains (tombes et oratoires chrétiens) et mérovingiens.

Dans la Vita Hadelini (Vie de saint Hadelin) datée du Xe siècle, donc trois siècles après sa mort, on apprend que l’évêque de Liège lui a donné les revenus de la villa de Franchimont et que le saint a fait jaillir une source dans le village lors d’une sécheresse exceptionnelle. Il s’agit de la fontaine Saint-Hadelin. La localité, qui appartenait à l’église de Liège, passe au domaine du monastère de Celles (transformé en chapitre, ce dernier sera transféré à Visé). Des difficultés surgissent entre le seigneur de Florennes et le doyen du chapitre de Visé; ce dernier l’emporte. Néanmoins, au XVe siècle, les habitants du village sont encore tenus au service de la garde du château de Florennes. En 1299, Robert de Franchimont, curé de Sart-en-Fagne fonde un autel dans l’église, suivi en cela deux ans plus tard par son frère; la dîme appartient aux chanoines de Visé. Une contestation s’élève au XVe siècle entre les chanoines et les habitants au sujet des droits d’usage sur les taillis. Franchimont souffre à la fin du XVIe et pendant tout le XVIIe siècle — comme tous les villages de la région — des guerres incessantes. En 1830, la population s’élève à 234 habitants répartis dans 89 maisons et 3 fermes. Un moulin à farine et un moulin à scier le marbre, mus par l’eau. On y extrait le marbre rouge veiné de blanc et de bleu. On y élève des moutons[1]. En août 1914, les troupes allemandes tuent 4 personnes et incendient 52 maisons sur les 83 que compte la commune[2].

BibliographieModifier

  • Alain Dierkens, « A propos des cimetières mérovingiens de Franchimont », Actes du 105e Congrès National des Sociétés savantes, no 300,‎ , p. 297-312
  • André Lépine, « Les monuments aux Morts de l’entité de Philippeville », Cercle d'Histoire de Cerfontaine, no 252,‎
  • André Lépine, « Notes d’histoire sur les paroisses de Franchimont, Merlemont, Omezée, Roly, Romedenne, Samart, Surice, Villers-le-Gambon et Vodecée », cahier du Musée de Cerfontaine, no 300,‎
  • L’Entre-Sambre-et-Meuse tragique : La Fagne rouge : Franchimont, vol. 3, Dinant, Dionantensis, coll. « Le cri des martyrs », , 33-47 p., chap. 22.
  • Joseph Gonze, Registres paroissiaux de Franchimont (1694-1797), Cahier du Musée de Cerfontaine n° 340, 47 pages, 2009.
  • Joseph Gonze, Franchimont. L'état civil du XIXe siècle, Cahier du Musée de Cerfontaine n° 435, 103 pages, 2016.
  • André Lépine, Notes d’histoire sur Franchimont, Cahier du Musée de Cerfontaine n° 459, 47 pages, 2018.

RéférencesModifier

  1. Philippe Vandermaelen, Dictionnaire géographique de la province de Namur, Bruxelles, Établissement géographique, , 329 p.
  2. Françoise Jacquet-Ladrier, Communes de Belgique, Crédit Communal,

Lien externeModifier