Michel Ruhl

acteur français
Michel Ruhl
Description de l'image defaut.svg.
Naissance (87 ans)
Nationalité Drapeau de la France française
Profession Acteur

Michel Ruhl est un acteur français né le , notamment remarqué par son interprétation de Jean de Plessis-Vaudreuil dans la série Au plaisir de Dieu de Robert Mazoyer.

Michel Ruhl fit ses débuts en 1952 sous la direction de Gérard Philipe et Ruhl a joue son premier rôle important en 1959 dans Le Long Voyage vers la nuit au Théâtre Hébertot de Paris. Il a fait ses débuts au cinéma en 1963 dans le rôle de titre dans Ton ombre est la mienne d'André Michel en tant que partenaire de Jill Hayworth. Cela a été suivi par le méchant Rudolf Niemeyer dans Nick Carter et le trèfle rouge aux côtés d' Eddie Constantineet en 1966 à nouveau un rôle majeur dans Nouveau journal d'une femme en blanc de Claude Autant-Lara. Le public du petit écran lui connaît de Le Songe d'une nuit d'été de Jean-Christophe Averty dans lequel il joue le Lysander à côté de Claude Jade et Christine Delaroche et celui de Jean de Plessis-Vaudreuil dans Au plaisir de Dieu en 1977. Depuis le début des années 1970, le cinéma ne lui a permis d'exprimer son talent que dans les petits rôles de soutien (Police Python 357, La Menace, Mort d'un pourri, La Provinciale, Les Roseaux sauvages).

Michel Ruhl travaille également dans le milieu du doublage. Il est la voix française régulière de James Cromwell, Scott Wilson et Terence Stamp. Il a également doublé de nombreux personnage d'animation et du jeu vidéo dont Fa-Zhou dans le film Mulan, Nestor dans la série Les Aventures de Tintin, Kincho VI dans l'anime Pompoko, Dexion Evicus dans l’extension The Elder Scrolls V: Dawnguard, ou encore Sac-à-Souris dans le jeu The Witcher 3: Wild Hunt.

ThéâtreModifier

FilmographieModifier

CinémaModifier

Courts métragesModifier

TélévisionModifier

DoublageModifier

CinémaModifier

FilmsModifier

Films d'animationModifier

TélévisionModifier

TéléfilmsModifier

Séries téléviséesModifier

Séries d'animationModifier

Jeux vidéoModifier

RéférencesModifier

  1. Crédité au carton de doublage.
  2. En remplacement de Bernard Woringer.

Liens externesModifier