Jess Hahn

acteur américain
Jess Hahn
Nom de naissance Jesse Beryle Hahn
Naissance
Terre Haute, Indiana, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de la France France
Décès (76 ans)
Saint-Malo, Ille-et-Vilaine, France
Profession Acteur
Films notables La Môme vert-de-gris
La Valse du Gorille
Le fauve est lâché
Le Signe du Lion
Les Barbouzes
Les Grandes Gueules
Les Tribulations d'un Chinois en Chine
Boulevard du rhum
Cartouche
Séries notables L'Île mystérieuse

Jess Hahn (né le à Terre Haute dans l'Indiana et mort le à Saint-Malo) est un acteur américain naturalisé français. Il a effectué l'essentiel de sa carrière en France en participant à 93 films entre 1952 et 1987, donnant la réplique à des partenaires prestigieux tels que Jean Paul Belmondo, Bourvil, Lino Ventura, Francis Blanche et Bernard Blier.

BiographieModifier

Son père travaille dans une fonderie. Inscrit dans une école luthérienne, il achève ses études au Murray State College dans le Kentucky où il obtient un diplôme d'anglais et d'éducation physique. Il s'illustre au cours de la Seconde Guerre mondiale en combattant dans l'armée américaine et où il forme des nageurs de combat[1]. Il participe au débarquement de Normandie. En 1949, il revient s'installer définitivement en France

Au début des années 1950, il se produit dans différents cabarets parisiens, notamment à Saint-Germain-des-Prés en tant que musicien de jazz. Ne remportant pas beaucoup de succès, il décide de tenter sa chance comme comédien. Grand et robuste, il se spécialise dans les seconds rôles, en général de personnages américains, souvent comme homme de main, gangster, militaire… On le voit ainsi aux côtés de Jean-Paul Belmondo dans Cartouche (1962), ou dans Les Barbouzes (1964) de Georges Lautner. Dans des registres différents, il joue le rôle d'un inspecteur inquiétant venu arrêter Joseph K (Anthony Perkins) dans Le Procès (1962) d'Orson Welles et tient le rôle principal du film d'Éric Rohmer Le Signe du Lion (1962), celui d'un musicien perdu dans un Paris estival de déshérence et qui tombe dans la misère pour s'être cru trop tôt l'héritier d'une riche défunte. Il s'agit de son seul rôle principal chez un cinéaste majeur, il revient ensuite à des rôles secondaires qui jouent surtout de sa carrure.

Sa carrière s'essouffle peu à peu dans les années 1970. Il tient cependant un des rôles principaux, le marin Pencroff, dans la minisérie L'Île mystérieuse, diffusée sur la première chaîne de l'ORTF, qui rencontre un grand succès d'audience, et dont une version sortit en salle. Dans les années 1980, il tourne peu mais apparaît dans quelques films de série B.

Il se retire non loin de Dinard, à Pleurtuit, où il s'était installé dans une ferme au tout début des années 1970 — Jean Rochefort lui avait fait découvrir la côte d'Émeraude — et où il participe largement à la vie locale[1]. Il s'y lie d'amitié avec le peintre Geoffroy Dauvergne dans les années 1970. Il épouse Marcelline, d'origine mi-flamande, mi-auvergnate, médecin-radiologue à Paris.

Il meurt à l'hôpital de Saint-Malo en 1998 à l'âge de 76 ans[1]. Ses cendres sont dispersées à la pointe du Décollé, à Saint-Lunaire[1] et la route menant à son domicile sera nommée rue Jean-Hahn[1]. Il aura tourné près d'une centaine de films en 35 années de carrière[1].

Il est au cœur du récit Memory Lane (1981) de Patrick Modiano, illustré par Pierre Le-Tan[2].

ThéâtreModifier

FilmographieModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e et f Michel Denis, « Jess Han, l'Américain de Pleurtuit », Le Pays malouin, no 3901,‎ 9-15 septembre 2021
  2. Denis Cosnard, Dans la peau de Patrick Modiano, Paris, Fayard, 2011, chapitre 20.

Liens externesModifier