Maryse Paillet

actrice française

Maryse Paillet[1], née à Limoges[2] et morte à une date indéterminée après 1970, est une cantatrice et une actrice française.

Maryse Paillet
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

BiographieModifier

On ne sait pratiquement rien de Maryse Paillet sinon qu'elle a d'abord entrepris une carrière lyrique de soliste soprano à partir de 1926[3] tant sur scène[4] que sur les ondes[5],[6], avant de se tourner vers le théâtre après la Libération et vers le grand et le petit écran au tout début des années 1950.

Sa trace se perd après un dernier rôle dans Mauregard, une série télévisée diffusée en octobre-novembre 1970 sur la deuxième chaîne de l'ORTF.

Carrière à l'opéraModifier

Carrière au théâtreModifier

Carrière au cinémaModifier

Carrière à la télévisionModifier

Notes et référencesModifier

  1. Nom orthographié également Marise Paillet, surtout à ses débuts.
  2. Il n'existe aucune trace d'une naissance Maryse Paillet dans les tables décennales de l'état-civil de Limoges pour les années 1893-1902 et 1903-1912.
  3. Lille. A "Familia Palace", une solennité musicale. Grand Écho du Nord, 22 janvier 1926, p. 3, à lire en ligne sur Gallica.
  4. En particulier sur la scène des Concerts AEolian, avenue de l'Opéra à Paris.
  5. Les spectacles par T.S.F. École Supérieure de P.T.T. L'Humanité, 12 avril 1926, p. 2, à lire en ligne sur Gallica.
  6. Voix sans visage. Radio-Liberté, 16 juin 1939, p. 6, à lire en ligne sur Gallica.
  7. Armentières. Le concert de gala de l'Union Orphéonique. La Croix du Nord, 23 mars 1926, p. 3, à lire en ligne sur Gallica.
  8. Lille. La Sainte-Cécile à l'Union symphonique lilloise Édouard-Lalo. La Croix du Nord, 17 janvier 1928, p. 3, à lire en ligne sur Gallica.
  9. Chronique musicale. Aux Concerts populaires de Lille. Les Spectacles, 18 mai 1928, p. 2, à lire en ligne sur Gallica.
  10. Au théâtre de Poche à Montparnasse. Spectacle Courteline-Tchekov. Regards, 15 janvier 1946, p. 13, à lire en ligne sur Gallica.
  11. Le rideau va se lever sur l'Ombre d'un franc-tireur au théâtre Ch.-de-Rochefort. Les Lettres françaises, 10 janvier 1947, p. 9, à lire en ligne sur Gallica.
  12. Au Théâtre de l'Oeuvre "Junon et le Paon". Paris-Presse, 15 septembre 1950, p. 4, à lire en ligne sur Gallica.
  13. Dimanche. 1ère chaîne. 17h45. Théâtre de la jeunesse. Les deux nigauds. Paris-Presse, 1er janvier 1967, p. 9, à lire en ligne sur Gallica.

Lien externeModifier