Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Trois-Mai.
Arabic albayancalligraphy.svg Cette page contient des caractères arabes. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Mai
1er 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        

Chronologies thématiques

Croisades • Ferroviaires • Sports
Disney
 • Anarchisme • Catholicisme

Abréviations / Voir aussi

Le 3 mai est le 123e jour de l'année du calendrier grégorien, le 124e en cas d'année bissextile. Il reste 242 jours avant la fin de l'année.

C'était généralement le 14e jour du mois de floréal dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour du chamérisier.

2 mai - 3 mai - 4 mai


Sommaire

ÉvénementsModifier

Xe siècleModifier

XIVe siècleModifier

XVe siècleModifier

XVIIe siècleModifier

XVIIIe siècleModifier

XIXe siècleModifier

XXe siècleModifier

XXIe siècleModifier

Arts, culture et religionModifier

Sciences et techniquesModifier

Économie et sociétéModifier

NaissancesModifier

VIIe siècleModifier

XVe siècleModifier

XVIIe siècleModifier

XVIIIe siècleModifier

XIXe siècleModifier

XXe siècleModifier

DécèsModifier

XIIe siècleModifier

XIIIe siècleModifier

XVe siècleModifier

XVIIe siècleModifier

XVIIIe siècleModifier

XIXe siècleModifier

XXe siècleModifier

XXIe siècleModifier

CélébrationsModifier

Saints des Églises chrétiennesModifier

Saints des Églises catholiques[3] et orthodoxes[4]Modifier

Saints et bienheureux des Églises catholiques[3]Modifier

Saints des Églises orthodoxes[4]Modifier

Prénoms du jourModifier

Bonne fête aux :

Et aussi aux :

Traditions et superstitionsModifier

DictonsModifier

Période des Saints Cavaliers propice aux dictons météorologiques :

  • « Les châtaigniers pour porter, doivent faire ombre le 3 mai. »[5],[6]
  • « Lorsqu'il pleut le 3 mai, point de noix au noyer. »[7]
  • « S’il pleut le premier mai, peu de coings, s’il pleut le deux, ils sont véreux, s’il pleut le trois, il n’y en a pas. »[5]

Pour la Saint-Philippe :

  • « Quand il pleut à la Saint-Philippe, le pauvre n'a pas besoin du riche. »[8] (dicton de Charente)
  • « Quand il pleut à la Saint-Philippe, n'apprête (ou remise) ni tonneau ni pipe. »[5],[9]

Pour la Sainte Croix :

  • « À la Sainte-Croix, on sème les pois. »[5]
  • « À la Sainte-Croix, semailles partout. »[5]
  • « La sainte Croix emporte ou laisse tout. »[5]
  • « Pluie de la Croix, disette de noix. »[10]
  • « Qui n'a pas semé à la Sainte-Croix, au lieu d'un grain en mettra trois. »[5]
  • « Sème haricots à la Sainte-Croix, t’en aura guère que pour toi, sème les à la Saint-Gengoult (11 mai), on t’en donnera beaucoup, sème les à la Saint-Didier (23 mai), pour un t’en aura un millier. »[5]
  • « Georget, Marquet, Vitalet et Croiset, s'ils sont beaux, font du bon vin. »[11],[12]

Pour la Saint-Jacques :

  • « Des glands sera votre porc dépouillé, si pour la Saint-Jacques votre toit est mouillé. »[5]
  • « Saint-Jacques, à la pomme, à la poire, donne le sel et le poivre. »[13]
  • « Si Saint-Jacques l'apôtre pleure, bien peu de glands il demeure. »[14]

AstrologieModifier

ToponymieModifier

  • Les noms de plusieurs voies, places, sites ou édifices, de pays ou régions francophones, contiennent cette date, sous diverses graphies : voir Trois-Mai  .

Notes et référencesModifier

  1. a et b www.journee-mondiale.com 3 mai.
  2. Site de l'Unesco
  3. a et b nominis.cef.fr Nominis : Calendrier grégorien des saints et prénoms chrétiens du 3 mai.
  4. a et b www.forum-orthodoxe.com Forum orthodoxe francophone : Saints pour le 3 mai du calendrier ecclésiastique orthodoxe.
  5. a, b, c, d, e, f, g, h et i Gabrielle Cosson, Dictionnaire des dictons des terroirs de France, Paris, Larousse, , 380 p. (ISBN 978-2-03-585301-1, présentation en ligne), p. 74, 87, 125, 168, 180, 285.
  6. La foliaison régulière du châtaignier est un bon marqueur météorologique.
  7. Saints et dictons du jour
  8. Georges Bidault de L'Isle, Vieux dictons de nos campagnes, tome I, Paris, Nouvelles Éditions de la Toison d'or (lire en ligne), p. 374
  9. La pipe était une mesure utilisée pour les vins et les liqueurs, valant à peu près 533 litres.
  10. Faune et flore populaires de la Franche-Comté, par Charles Beauquier, éditions E. Leroux, 1910, page 77.
  11. Quelque six mille proverbes et aphorismes usuels empruntés à notre âge et aux siècles derniers, par Charles Cahier, Julien Lanier et Cie, éditeurs, Paris, 1856, page 45.
  12. dicton en langue d'oc désignant Saint-Georges, Saint-Marc, Saint-Vital et la Sainte Croix, appelés les « marchands de vin » dans les Landes.
  13. Louis Dufour, Météorologie, calendriers et croyances populaires : les origines magico-religieuses, les dictons, Paris, Jean Maisonneuve, 239 p. (lire en ligne), p. 175
  14. Anne-Christine Beauviala, Météo et dictons régionaux, Éd. Christine Bonneton, 2010.

BibliographieModifier

  • Mgr Paul Guérin, Vie des saints ; t.  V, du 24 avril au 18 mai. Paris, Éd Bloud & Barral, 1876, 7e éd., pp.  274 à 300.

Articles connexesModifier