Richard Darbois

acteur franco-canadien
Richard Darbois
Description de cette image, également commentée ci-après
Richard Darbois au Festival Voix d'étoiles de Leucate, le 27 octobre 2017.
Nom de naissance Richard Guimond
Naissance (69 ans)
Montréal, Québec, Canada
Nationalité Drapeau : France Français
Drapeau : Canada Canadien
Profession Acteur

Richard Darbois est un acteur franco-canadien né le à Montréal (Québec, Canada), spécialisé dans le doublage en France.

Particulièrement actif, il est connu pour être la voix française régulière de nombreux acteurs dont Harrison Ford, Danny Glover, Richard Gere, Jeff Goldblum et pour avoir été la voix de Dan Aykroyd et Patrick Swayze, ainsi qu'une voix récurrente de Bill Murray, Arnold Schwarzenegger et Sylvester Stallone.

Au sein de l'animation, Richard Darbois est également très présent et se distingue singulièrement par son jeu et ses diverses possibilités vocales. Participant à de nombreuses œuvres pour les Studios Disney, il a notamment prêté sa voix à Buzz l'Éclair dans la saga Toy Story et la série Les Aventures de Buzz l'Éclair, au Génie dans Aladdin, à Oogie Boogie dans L'Étrange Noël de monsieur Jack, à Shan-Yu dans Mulan, à Bruce dans Le Monde de Nemo, ou encore à M. Waternoose dans Monstres et Cie. Il a par ailleurs prêté sa voix à Batman dans plusieurs séries et films d'animation des années 1990 (dont Batman, la série animée) et à Albator dans l'anime Albator, le corsaire de l'espace.

Dans les médias, il est connu pour être la voix off de la station de radio NRJ ou encore de certaines marques pour de la publicité[1].

BiographieModifier

JeunesseModifier

Richard Darbois est le fils de l'humoriste Olivier Guimond et de la chanteuse Jeanne-D'Arc Charlebois[2].

En 1955, ses parents se séparent et sa mère part faire carrière en Europe, accompagnée de ses enfants, où elle prend le nom d'artiste de Jeanne Darbois[3], nom de famille qu'adopteront ses enfants.

CarrièreModifier

Dans les années 1970, au début de sa carrière d'acteur, Richard Darbois apparaît dans plusieurs films érotiques soft, puis dans des films pornographiques[4] dans lesquels il est cependant doublé pour les plans hard[5]. Il s'oriente ensuite vers le doublage où il se professionnalise. Ce domaine finit par représenter l'essentiel de son activité. Au sein de la post-synchronisation, Richard Darbois se distingue par une voix très reconnaissable dont il est capable de modifier aussi bien les graves que les aiguës (sachant que sa voix normale est quand même très grave, voire caverneuse).

Il officie depuis dans de nombreuses versions françaises pour des films et séries télévisées en passant par l'animation. Il double en effet Harrison Ford, Richard Gere, Danny Glover et Jeff Goldblum et a doublé de manière récurrente Bill Murray, Patrick Swayze, Arnold Schwarzenegger dans tous leurs premiers films, Liam Neeson, George Clooney et même Sylvester Stallone (durant une certaine période, Alain Dorval, voix habituelle à l'époque de Stallone, était en froid avec les studios, suite à des revendications syndicales.[6],[7])

Il module également sa voix en fonction des acteurs qu'il double ; s'il conserve sa voix normale pour Harrison Ford (qui possède lui aussi une voix très grave), il donne une voix nettement moins grave à Richard Gere, Jeff Goldblum et encore moins grave à Bill Murray. Pour Danny Glover, par contre, il reprend la même voix que pour Harrison Ford, en y ajoutant cependant un léger accent noir afro-américain[8]. Il gardait également sa voix normale pour Richard Chamberlain, Arnold Schwarzenegger, Michael Ironside ou encore Keith Richards, qui incarne Teague Sparrow, le père de Jack Sparrow, dans le troisième volet de Pirates des Caraïbes.

Il a également été la voix française de Batman sur plusieurs séries d'animation (Batman de 1992, Superman, l'Ange de Metropolis, Batman de 1997), d'Albator, de Buzz l'Éclair (Toy Story), de Biff Tannen dans Retour vers le futur et du Génie d'Aladdin ; il est encore la voix off officielle de la radio NRJ depuis 1993, la voix off officielle de la chaîne NRJ 12 depuis sa création, et la voix off de l'émission Danse avec les stars sur TF1 depuis 2011.

Il vit actuellement en Guadeloupe, avec son épouse avec laquelle il a un fils. Il continue cependant à enregistrer des annonces pour NRJ, la firme lui ayant installé un studio sur place[9].

ThéâtreModifier

FilmographieModifier

CinémaModifier

Courts-métrages

TélévisionModifier

DoublageModifier

Dans le milieu du doublage, il est surnommé « The Voice », à la suite d'une remarque de la chanteuse Madonna[10].

CinémaModifier

Note : Les dates en italique correspondent aux sorties initiales des films dont Richard Darbois a assuré le redoublage.

FilmsModifier

Films d'animationModifier

Note : Les dates en italique correspondent aux sorties initiales des films dont Richard Darbois a assuré le redoublage.

TélévisionModifier

TéléfilmsModifier

Séries téléviséesModifier

Séries d'animationModifier

Jeux vidéoModifier

Web-sériesModifier

  • 2020 : Joueur du Grenier - 11 ans de JDG : Vice-Roi Frangipanus et voix off[72]
  • 2021 : LeLoup5.1 - Les Chroniques du Dolby - Twin Dragons : Dinkynor Le Dragon[73]
  • 2021 : Captain Maks - Je Suis Batman : Batman, le narrateur[74]

Fictions audioModifier

Voix-offModifier

Publicités, radio et télévisionModifier

SpectaclesModifier

Bandes-annonces de filmsModifier

StreamingModifier

PoubelleTV : voix off (chaîne Twitch)

Courts métragesModifier

MusiqueModifier

Notes et référencesModifier

  1. https://www.tf1.fr/tf1/nrj-music-awards/videos/nrj-music-awards-repetitions-richard-darbois-voix-off-de-soiree.html#:~:text=Les%20NRJ%20Music%20Awards%20ont,Harrison%20Ford%20et%20Richard%20Gere.
  2. « Généalogie Richard Guimond », sur Nosorigines.qc.ca (consulté le 3 juin 2017).
  3. « La ritournelle de Jeanne d'Arc » sur Libération, le .
  4. Didier Roth-Bettoni, in Le Cinéma X, La Musardine, 2012, page 82
  5. A bout de sexe (1975), sur l'Internet Adult Film Database.
  6. « Pourquoi Alain Dorval n'a pas doublé Sylvester Stallone sur plusieurs films ».
  7. « Portrait d'Alain Dorval par Fr3 ».
  8. « Temoignage Richard Darbois », sur www.youtube.com, (consulté le 25 juillet 2013)
  9. « Il était une voix : Harrison Ford et Buzz l'éclair » sur YouTube, .
  10. Christophe Haag, Vox confidential : une enquête inédite sur les mystères de la voix humaine, Michel Lafon, 161 p. (lire en ligne), « Le déclic « biologique » ».
  11. Doublé par Claude Giraud dans Les Aventuriers de l'arche perdue et Francis Lax dans Indiana Jones et le Temple maudit.
  12. Directement sorti en vidéo le en France.
  13. Doublage tardif effectué en 2020.
  14. Richard Darbois a été la première voix de l'acteur puis les doublages récents ont été assurés par Daniel Beretta.
  15. Fiche du film sur Voxofilm
  16. Fiche du film sur Voxofilm
  17. 2e doublage.
  18. Scènes supplémentaires doublés en 1992.
  19. Doublage effectué en 1984.
  20. Fiche du film sur Voxofilm
  21. Fiche du film sur Voxofilm
  22. Fiche du film sur Voxofilm
  23. Fiche du film sur Voxofilm
  24. Fiche du film sur Voxofilm
  25. Fiche du film sur Voxofilm
  26. Fiche du film sur Voxofilm
  27. a et b Interprété par Billy Gilbert dans la version originale.
  28. 2d doublage effectué en 2003.
  29. Interprété par Ron Venable dansla version originale.
  30. Interprété par Burt Reynolds en version originale.
  31. Interprété par Robin Williams en version originale.
  32. Interprété par Ken Page en version originale.
  33. Interprété par Kevin Conroy dans la version originale.
  34. Interprété par Dan Castellaneta dans la version originale.
  35. a b et c Interprété par Kelsey Grammar dans la version originale
  36. a b c d e f g h i j et k Interprété par Tim Allen en version originale
  37. Interprété par Burt Reynolds dans la version originale.
  38. Interprété par Robin Williams dans la version originale.
  39. Interprété par Christopher Lloyd dans la version originale.
  40. Interprété par Jim Cummings et Kelsey Grammar dans la version originale
  41. a et b Interprété par Tim Curry dans la version originale.
  42. Interprété par Miguel Ferrer dans la version originale.
  43. Interprété par Kevin Conroy dans la version originale
  44. Interprété par Martin Vidnovic dans la version originale
  45. Interprété par eux-mêmes dans la version originale
  46. Interprété par Samuel E. Wright dans la version originale.
  47. Interprété par Jim Cummings dans la version originale.
  48. Interprété par James Coburn dans la version originale.
  49. Interprété par John Goodman dans la version originale.
  50. Interprété par Barry Humphries dans la version originale.
  51. Interprété par Marc Goldman dans la version originale.
  52. Un court-métrage réalisé en 1989.
  53. Un court-métrage réalisé en 1990.
  54. Un court-métrage réalisé en 1993.
  55. Interprété par Daran Norris dans la version originale
  56. a et b Interprété par Danny Glover en version originale
  57. Interprété par S. Scott Bullock en version originale
  58. Interprété par Jim Broadbent en version originale
  59. Interprété par Ian McKellen en version originale
  60. Interprété par William Shatner dans la version originale
  61. Interprété par Albert Brooks en version originale
  62. Interprété par Richard E. Grant en version originale
  63. Interprété par Patrick Warburton en version originale
  64. Interprété par Seth Rogen en version originale
  65. Interprété par Jim Cummings en version originale
  66. Interprété par Dan Aykroyd dans la version originale.
  67. Doublé seulement en 1987.
  68. Au cinéma, c'est Alain Dorval qui double le personnage.
  69. Interprété par Richard Gere en version originale.
  70. Interprété par Jeff Goldblum en version originale.
  71. Interprété par Harrison Ford dans la version originale.
  72. « 11ANS de JDG - Partie 2 - YouTube », sur www.youtube.com
  73. « Chroniques Du Dolby - Twin Dragons - YouTube », sur www.youtube.com
  74. « Je Suis Batman - YouTube », sur www.youtube.com
  75. « Pub (commercial) The Essantiel Michael Jackson » [vidéo], sur YouTube (consulté le 11 décembre 2020)
  76. « Bande-annonce Capitaine Albator : Mémoires de l'Arcadia » sur YouTube.com.
  77. « court-métrage On s'est fait doubler ! » sur YouTube.com.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :