Ouvrir le menu principal

Championnat de France de rugby à XV 2017-2018

championnat du Top 14
Top 14 2017-2018
Description de l'image Logo Top14 2012.jpg.
Généralités
Sport rugby à XV
Organisateur(s) LNR
Édition 119e
Lieu(x) Drapeau de la France France
Date au
Nations France
Participants 14 équipes
Matchs joués 188
Site(s) Finale : stade de France, Saint-Denis
Site web officiel www.lnr.fr
Hiérarchie
Hiérarchie 1er échelon
Niveau inférieur Pro D2 2017-2018

Palmarès
Tenant du titre ASM Clermont Auvergne
Promu(s) en début de saison US Oyonnax
SU Agen
Vainqueur Castres olympique (5)
Finaliste Montpellier HR
Demi-finalistes Lyon OU
Racing 92
Relégué(s) US Oyonnax
CA Brive
Meilleur(s) marqueur(s) Drapeau : Angleterre Chris Ashton (24 essais)
Meilleur réalisateur Drapeau : Nouvelle-Zélande Ben Botica (315 points)

Navigation

Le championnat de France de rugby à XV 2017-2018 ou Top 14 2017-2018 est la 119e édition du championnat de France de rugby à XV (Top 14). Elle oppose les quatorze meilleures équipes de rugby à XV françaises. Le Montpellier HR domine la saison régulière, alors que le Castres olympique doit passer par les barrages pour atteindre les demi-finales. Ils se retrouvent en finale le au Stade de France, et Castres s'impose 29-13 pour remporter le cinquième Bouclier de Brennus de son histoire, le deuxième en Top 14 après celui gagné en 2013.

Sommaire

ParticipantsModifier


Club Dernière montée Budget prévisionnel
2017-18 en M€ [1]
Classement
en 2016-2017
Entraîneur(s) Stade Capacité
Union Bordeaux Bègles 2011 24,68 11e   Jacques Brunel
  Rory Teague
  Jeremy Davidson
  Joe Worsley
Stade Chaban-Delmas (Bordeaux) 34 694
CA Brive 2013 17,58 8e   Nicolas Godignon
  Didier Casadeï
  Philippe Carbonneau
  Jean-Baptiste Péjoine
  Sébastien Bonnet
Stade Amédée-Domenech (Brive-la-Gaillarde) 13 979
Castres olympique 1989 21,73 5e   Christophe Urios
  Joe El Abd
  Frédéric Charrier
Stade Pierre-Fabre (Castres) 12 500
ASM Clermont 1925 31,55 2e   Franck Azéma
  Bernard Goutta
  Didier Bès
  Xavier Sadourny
Stade Marcel-Michelin (Clermont-Ferrand) 19 022
Montpellier HR 2003 26,90 3e   Vern Cotter
  Nathan Hines
  Alex King
Altrad Stadium (Montpellier) 15 697
US Oyonnax 2017 15,42 1er (Pro D2)   Adrien Buononato
  Jamie Cudmore
  Vincent Krischer
  Mike Prendergast
Stade Charles-Mathon (Oyonnax) 11 400
Lyon OU 2016 27,08 10e   Pierre Mignoni
  Sébastien Bruno
  David Attoub
  Karim Ghezal
  Kendrick Lynn
Matmut Stadium Gerland (Lyon) 35 029
Racing 92 2009 24,91 6e   Laurent Travers
  Laurent Labit
  Ronan O'Gara
  Chris Masoe
U Arena (Nanterre)
Stade olympique Yves-du-Manoir (Colombes)
32 000
14 000
Stade français 1997 30,16 7e   Greg Cooper
  Olivier Azam
  Julien Dupuy
Stade Jean-Bouin (Paris) 15 500[2]
Section paloise 2015 23,02 9e   Simon Mannix
  Carl Hayman
  Frédéric Manca
Stade du Hameau (Pau) 18 324
SU Agen 2017 12,32 2e (Pro D2)   Philippe Sella
  Stéphane Prosper
  Mauricio Reggiardo
Stade Armandie (Agen) 14 042
Stade rochelais 2014 22,81 1re   Patrice Collazo
  Xavier Garbajosa
Stade Marcel-Deflandre (La Rochelle) 16 000
RC Toulon 2008 26,39 4e   Fabien Galthié
  Fabrice Landreau
  Marc Dal Maso
  Manny Edmonds
Stade Mayol (Toulon) 18 200
Stade toulousain 1907 30,86 12e   Ugo Mola
  William Servat
  Pierre-Henry Broncan
  Jean Bouilhou
Stade Ernest-Wallon (Toulouse) 19 500

Résumé des résultatsModifier

Classement de la phase régulièreModifier

29 avril 2018

No  Club Joués V N D BO BD PM PE Diff Pts
1 Montpellier HR 26 17 0 9 12 1 752 559 193 81
2 Racing 92 26 18 0 8 5 3 622 478 144 80
3 Stade toulousain 26 16 1 9 4 4 719 595 124 74
4 RC Toulon 26 14 0 12 9 8 766 507 259 73
5 Lyon OU 26 15 0 11 7 3 699 541 158 70
6 Castres olympique 26 15 0 11 4 5 637 624 13 69
7 Stade rochelais 26 14 1 11 6 3 686 531 155 67
8 Section paloise 26 15 0 11 2 4 590 584 6 66
9 ASM Clermont (T) 26 11 1 14 4 4 629 687 -58 54
10 Union Bordeaux Bègles 26 10 1 15 2 3 557 623 -66 47
11 SU Agen (P) 26 10 0 16 2 4 537 757 -220 46
12 Stade français Paris 26 9 0 17 2 4 560 740 -180 42
13 US Oyonnax (P) 26 7 3 16 1 4 566 823 -257 39
14 CA Brive 26 7 1 18 1 5 485 726 -241 36
Qualification pour les demi-finales (no 1, no 2) et pour la Coupe d'Europe 2018-2019.
Qualification pour les barrages (no 3, no 4, no 5, no 6) et pour la Coupe d'Europe 2018-2019.
Qualification pour la Challenge Cup 2018-2019.
Barrage face au finaliste de Pro D2 (no 13).
Relégué en Pro D2 pour la saison 2018-2019 (no 14).
T : tenant du titre 2017 • P : promu 2017

Attribution des points[3] : victoire sur tapis vert : 5, victoire : 4, match nul : 2, défaite : 0, forfait : -2 ; plus les bonus (offensif : 3 essais de plus que l'adversaire ; défensif : défaite par 5 points d'écart ou moins).

Règles de classement[3] : 1. points terrain (bonus compris) ; 2. points terrain obtenus dans les matchs entre équipes concernées ; 3. différence de points dans les matchs entre équipes concernées ; 4. différence entre essais marqués et concédés dans les matchs entre équipes concernées ; 5. différence de points ; 6. différence entre essais marqués et concédés ; 7. nombre de points marqués ; 8. nombre d'essais marqués ; 9. nombre de forfaits n'ayant pas entraîné de forfait général ; 10. place la saison précédente ; 11. nombre de personnes suspendues après un match de championnat.

Faits marquants de la saisonModifier

Nouvelles règlesModifier

Phases finalesModifier

Barrages Demi-finales Finale
  au Stade Félix Mayol, Toulon     au Groupama Stadium, Décines-Charpieu       au Stade de France, Saint-Denis
 [1] Montpellier HR  40
 [4] RC Toulon  19
 [5] Lyon OU  14  
 [5] Lyon OU  19  
  au Groupama Stadium, Décines-Charpieu  [1] Montpellier HR  13
  au Stade Ernest-Wallon, Toulouse
   [6] Castres olympique  29
 [3] Stade toulousain  11
 [2] Racing 92  14  
 [6] Castres olympique  23  
 [6] Castres olympique  19  

Résultats détaillésModifier

Phase régulièreModifier

Tableau synthétique des résultatsModifier

L'équipe qui reçoit est indiquée dans la colonne de gauche.

Clubs AGE UBB CAB CAS CLE LOU MHR OYO SFR PAU RAC ROC RCT TOU
SU Agen 10-15 27-13 30-3 27-17 6-25 31-29 36-21 29-13 14-20 23-19 15-20 26-24 25-52
Bordeaux-Bègles 33-23 27-27 6-7 32-25 19-10 47-17 20-26 30-10 19-18 15-39 29-19 30-27 19-25
CA Brive 15-12 22-20 27-22 9-11 25-27 29-10 33-30 20-19 16-21 6-25 10-19 13-12 19-22
Castres olympique 43-28 33-19 37-28 29-23 33-22 17-22 54-3 28-6 27-29 13-18 31-15 20-19 28-23
ASM Clermont 35-26 33-3 62-6 27-31 39-18 29-30 12-18 33-10 38-14 23-21 21-17 21-16 36-26
Lyon OU 71-17 49-14 29-14 31-12 36-10 32-24 52-18 44-3 35-23 22-24 15-19 15-6 9-17
Montpellier HR 48-19 11-10 54-10 45-7 28-24 38-17 37-6 28-16 45-13 41-3 40-24 43-20 32-22
US Oyonnax 12-10 9-39 40-17 19-32 32-32 39-18 30-43 33-27 16-19 12-16 38-38 29-26 23-23
Stade français 34-36 22-12 30-22 23-17 50-13 16-25 31-20 39-35 5-40 27-17 35-24 15-19 33-37
Section paloise 22-33 27-17 34-15 28-13 22-21 30-14 16-22 33-12 23-25 24-15 18-15 38-26 11-10
Racing 92 42-13 29-13 17-13 25-20 58-6 17-20 26-0 25-13 28-22 23-20 19-12 17-13 23-19
Stade rochelais 47-6 31-20 33-24 18-26 51-20 19-15 26-14 57-12 31-7 44-14 16-9 20-27 37-21
RC Toulon 54-5 36-12 41-24 59-13 49-0 39-11 32-17 49-25 43-5 41-14 29-40 26-20 20-16
Stade toulousain 30-10 38-37 45-28 31-41 28-18 20-27 22-14 37-15 53-17 23-19 42-27 19-14 18-13


Victoire à domicile Match nul Défaite à domicile

Détails des résultatsModifier

Les points marqués par chaque équipe sont inscrits dans les colonnes centrales (3-4) alors que les essais marqués sont donnés dans les colonnes latérales (1-6). Les points de bonus sont symbolisés par une bordure bleue pour les bonus offensifs (trois essais de plus que l'adversaire), orange pour les bonus défensifs (défaite par moins de cinq points d'écart), rouge si les deux bonus sont cumulés.

Leader par journéeModifier

Stade rochelaisLyon olympique universitaire rugbyMontpellier Hérault rugby 

Lanterne rouge par journéeModifier

Union sportive Oyonnax rugbyClub athlétique Brive Corrèze LimousinSporting union Agen Lot-et-Garonne 

Évolution du classementModifier

Club 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26
Agen 14 11 11 12 12 13 13 13 12 12 12 13 12 13 13 13 13 12 11 12 11 11 11 11 11 11
Bordeaux-Bègles 5 8 5 9 7 6 5 6 7 6 7 8 8 8 8 9 9 9 9 10 10 10 9 10 10 10
Brive 12 14 14 14 14 14 14 14 13 13 13 12 13 12 12 12 12 13 13 13 14 13 13 14 14 14
Castres 9 3 7 10 10 10 11 10 8 7 6 5 3 3 4 4 7 5 6 7 8 8 8 6 6 6
Clermont 10 9 13 7 8 9 9 9 10 9 9 9 10 10 10 10 10 10 10 9 9 9 10 9 9 9
Lyon 3 2 6 3 3 2 1 1 1 2 3 3 7 7 7 7 6 8 8 6 7 7 7 5 5 5
Montpellier 1 1 1 1 1 1 2 2 2 1 1 2 1 2 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1
Oyonnax 8 12 9 11 11 12 12 12 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 13 14 14 13 13 13
Paris 11 7 12 13 13 11 10 11 11 11 11 11 11 11 11 11 11 11 12 11 12 12 12 12 12 12
Pau 13 13 10 8 9 8 7 8 9 10 10 10 9 9 9 8 8 7 4 5 5 6 5 7 8 8
Racing 92 6 6 2 2 5 7 8 7 6 4 4 4 4 4 3 3 2 2 2 2 2 2 2 3 2 2
La Rochelle 4 10 3 4 2 5 4 3 3 3 2 1 2 1 2 2 3 6 7 8 6 5 6 8 7 7
Toulon 2 5 4 6 6 4 6 4 5 8 8 7 5 5 5 5 4 4 5 3 4 4 4 4 4 4
Toulouse 7 4 8 5 4 3 3 5 4 5 5 6 6 6 6 6 5 3 3 4 3 3 3 2 3 3

État de forme des équipesModifier

Club 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26
Agen P G P P P P P P G P G P G P G P P G G P P P G G G P
Bordeaux-Bègles G P G P G G G P P G N P G P G P P P P P G P G P P P
Brive P P P P P P G P G P N G P G G P P P P P P G P P P G
Castres P G P P P G P G G G G G G G P P G G P P G P G G P G
Clermont P G P G G P P G P G N G P P P P P P G G G P P G P G
Lyon G G P G G G G G P P P P P G P G G P G G P P G G P G
Montpellier G G G G P G P G G G P P G P G G G G P G P G G P G P
Oyonnax N P G P P P P P P P N P P P N P P G G G G P P G G P
Paris P G P P P G G P P G P G P G P P P P P G P P G P G P
Pau P P G G G P G P P G P G G P G G G G G G P G P P P G
Racing 92 G P G G P P P G G G G P G G G G G P G P G G G P G G
La Rochelle G P G G G P G G G P G G P G N G P P P P G G P P P G
Toulon G P G P G G P G P P P G G P P G G G P G P G P G G P
Toulouse N G P G G G G P G P G P P G P G G G G P G G P G G P

Séries de la saison :

  • Séries de victoires : Castres, 7 victoires consécutives
  • Séries de matchs sans défaites : Castres, 7 victoires consécutives
  • Séries de défaites : Oyonnax, 7 défaites consécutives
  • Séries de matchs sans victoires : Oyonnax, 14 matchs sans victoires

Phase finaleModifier

BarragesModifier

Vendredi
21 h 00
RC Toulon 19 - 19
a. p.
(3 - 6)
Lyon OU Stade Félix Mayol, Toulon
17 885 spectateurs
Arbitre : Mathieu Raynal
Essai(s) : 1 Ashton (56e)
Transformation(s) : 1 Beleau (56e)
Pénalité(s) : 4 Belleau (37e, 49e), Trinh-Duc (69e, 82e)
Carton(s) jaune(s) : 1 Nonu (87e)
Essai(s) : 2 Arnold (64e), Cretin (69e)
Pénalité(s) : 3 Harris (23e, 32e, 93e)
Carton(s) jaune(s) : 1 Puricelli (36e)
Composition des équipes

Titulaires
  56e Chris Ashton 15
Josua Tuisova 14
  99e (cap.) Mathieu Bastareaud 13
  88e à 98e Ma'a Nonu 12
Semi Radradra 11
  58e   99e  Anthony Belleau 10
  58e Éric Escande 9
Duane Vermeulen 8
  70e Juan Martín Fernández Lobbe 7
Raphaël Lakafia 6
  49e Juandré Kruger 5
Dave Attwood 4
  69e   99e  Marcel van der Merwe 3
  74e Guilhem Guirado 2
Florian Fresia 1
Remplaçants
  74e  Anthony Étrillard 16
Emerick Setiano 17
  49e  Romain Taofifénua 18
  70e  Samu Manoa 19
  58e    88e François Trinh-Duc 20
  88e  Malakai Fekitoa 21
  58e  Alby Mathewson 22
  69e    99e Levan Chilachava 23
Entraîneur
Fabien Galthié

Titulaires
15 Toby Arnold   64e
14 Alexis Palisson   41e
13 Rudi Wulf
12 Thibaut Regard
11 Xavier Mignot   70e   88e 
10 Mike Harris
9 Jonathan Pélissié
8 Taiasina Tuifu'a   67e
7 Liam Gill
6 Julien Puricelli (cap.)   36e à 46e
5 Hendrik Roodt   44e
4 Félix Lambey   44e
3 Francisco Gómez Kodela   44e
2 Mickaël Ivaldi   44e
1 Alexandre Menini   44e
Remplaçants
16 Virgile Lacombe   44e 
17 Stéphane Clément   44e 
18 François van der Merwe   44e 
19 Étienne Oosthuizen   44e 
20 Frédéric Michalak   70e    88e
21 Dylan Cretin   67e    69e
22 Théo Belan   41e 
23 Richard Choirat   44e 
Entraîneur
Pierre Mignoni


Samedi
16 h 15
Stade toulousain 11 - 23
(6 - 13)
Castres olympique Stade Ernest-Wallon, Toulouse
18 800 spectateurs
Arbitre : Romain Poite
Essai(s) : 1 Ghiraldini (60e)
Pénalité(s) : 2 Ramos (16e, 20e)
Essai(s) : 2 Batlle (12e, 45e)
Transformation(s) : 2 Urdapilleta (12e, 46e)
Pénalité(s) : 3 Kockott (25e, 48e), Urdapilleta (35e)
Carton(s) rouge(s) : 1 Jenneker (59e)
Composition des équipes

Titulaires
Thomas Ramos 15
Cheslin Kolbe 14
Gaël Fickou 13
  74e (cap.) Florian Fritz 12
  66e   74e  Maxime Médard 11
  50e Zack Holmes 10
Sébastien Bézy 9
  70e François Cros 8
  55e Piula Faasalele 7
  47e Rynhardt Elstadt 6
Yoann Maestri 5
  47e   55e  Richie Gray 4
  50e Charlie Faumuina 3
  56e Julien Marchand 2
  50e Cyril Baille 1
Remplaçants
  56e    60e Leonardo Ghiraldini 16
  50e  Lucas Pointud 17
  47e  Iosefa Tekori 18
  70e  Louis-Benoît Madaule 19
  47e  Talalelei Gray 20
  50e  Jean-Marc Doussain 21
  66e    74e   74e  Wandile Mjekevu 22
  50e  Dorian Aldegheri 23
Entraîneur
Ugo Mola

Titulaires
15 Julien Dumora
14 Armand Batlle   12e   44e   62e
13 Thomas Combezou
12 Afusipa Taumoepeau
11 David Smith
10 Benjamín Urdapilleta   46e   52e 
9 Rory Kockott   68e
8 Maama Vaipulu   50e
7 Mathieu Babillot (cap.)   65e 
6 Yannick Caballero
5 Loïc Jacquet   55e
4 Thibault Lassalle   65e
3 Daniel Kotze   66e
2 Jody Jenneker   60e
1 Antoine Tichit   49e
Remplaçants
16 Marc-Antoine Rallier   65e 
17 Tudor Stroe   49e 
18 Rodrigo Capo Ortega   55e 
19 Steve Mafi   65e 
20 Florian Vialelle   62e 
21 Alex Tulou   50e 
22 Ludovic Radosavljevic   46e    52e   68e 
23 Paea Fa'anunu   66e 
Entraîneur
Christophe Urios

Demi-finalesModifier

Vendredi
20 h 45
Montpellier HR 40 - 14
(29 - 3)
Lyon OU Groupama Stadium, Décines-Charpieu
58 664 spectateurs
Arbitre : Pascal Gaüzère
Essai(s) : 4 Nadolo (24e), Dumoulin (38e), Picamoles (48e), Willemse (72e)
Transformation(s) : 4 Pienaar (24e, 38e, 48e, 72e)
Pénalité(s) : 4 Pienaar (4e, 18e, 43e), Steyn (13e)
Carton(s) jaune(s) : 1 Bardy (75e)
Essai(s) : 1 Harris (78e)
Transformation(s) : 3 Harris (10e, 23e, 29e)
Carton(s) jaune(s) : 1 Gill (38e)
Composition des équipes

Titulaires
  64e Jesse Mogg 15
Benjamin Fall 14
François Steyn 13
  38e   71e Alexandre Dumoulin 12
  24e Nemani Nadolo 11
Aaron Cruden 10
  76e Ruan Pienaar 9
  48e (cap.) Louis Picamoles 8
  64e Kélian Galletier 7
Fulgence Ouedraogo 6
  72e Paul Willemse 5
  69e Nico Janse van Rensburg 4
  65e Jannie du Plessis 3
  73e Bismarck du Plessis 2
  74e Mikheil Nariashvili 1
Remplaçants
  73e  Vincent Giudicelli 16
  74e  Grégory Fichten 17
  69e  Jarrad Hoeata 18
  64e    75e à 85e Julien Bardy 19
  76e  Enzo Sanga 20
  64e  Henry Immelman 21
  71e  Joe Tomane 22
  65e  Davit Kubriashvili 23
Entraîneur
Vern Cotter

Titulaires
15 Toby Arnold
14 Xavier Mignot
13 Rudi Wulf
12 Thibaut Regard
11 Alexis Palisson   62e
10 Mike Harris   78e
9 Jonathan Pélissié   57e
8 Taiasina Tuifu'a   57e   71e 
7 Liam Gill   38e à 48e
6 Julien Puricelli (cap.)   71e
5 Hendrik Roodt   51e
4 Félix Lambey   69e
3 Francisco Gómez Kodela   47e
2 Mickaël Ivaldi   47e
1 Stéphane Clément   47e   65e 
Remplaçants
16 Virgile Lacombe   47e 
17 Alexandre Menini   47e    65e
18 François van der Merwe   69e 
19 Étienne Oosthuizen   51e 
20 Baptiste Couilloud   57e 
21 Dylan Cretin   57e 
22 Frédéric Michalak   62e 
23 Richard Choirat   47e 
Entraîneur
Pierre Mignoni


Samedi
16 h 45
Racing 92 14 - 19
(14 - 16)
Castres olympique Groupama Stadium, Décines-Charpieu
56 272 spectateurs
Arbitre : Alexandre Ruiz
Essai(s) : 2 Imhoff (19e), Dupichot (25e)
Transformation(s) : 2 Iribaren (19e, 25e)
Carton(s) jaune(s) : 1 Tameifuna (40e)
Essai(s) : 1 Vaipulu (8e)
Transformation(s) : 1 Urdapilleta (8e)
Pénalité(s) : 4 Urdapilleta (11e, 33e, 40e, 64e)
Carton(s) jaune(s) : 1 Dumora (66e)
Composition des équipes

Titulaires
  25e Louis Dupichot 15
Teddy Thomas 14
Virimi Vakatawa 13
  75e Henry Chavancy 12
  19eJuan José Imhoff 11
Rémi Talès 10
Teddy Iribaren 9
  42e   51e  (cap.) Yannick Nyanga 8
Baptiste Chouzenoux 7
Wenceslas Lauret 6
  75e Leone Nakarawa 5
Bernard Le Roux 4
  40e à 50e   75e Ben Tameifuna 3
  64e Camille Chat 2
  59e Eddy Ben Arous 1
Remplaçants
  64e  Ole Avei 16
  59e  Vasil Kakovin 17
  75e  Boris Palu 18
  64e  Antonie Claassen 19
  75e  Antoine Gibert 20
Benjamin Dambielle 21
Joe Rokocoko 22
  42e    51e   75e  Cedate Gomes Sa 23
Entraîneur
Laurent Travers, Laurent Labit

Titulaires
15 Julien Dumora   66e à 76e
14 Armand Battle
13 Thomas Combezou
12 Afusipa Taumoepeau   75e
11 David Smith
10 Benjamín Urdapilleta
9 Rory Kockott
8 Maama Vaipulu   8e
7 Anthony Jelonch   66e
6 Mathieu Babillot (cap.)
5 Loïc Jacquet
4 Thibault Lassalle   29e
3 Daniel Kotze   66e
2 Marc-Antoine Rallier   59e
1 Antoine Tichit   66e
Remplaçants
16 Kévin Firmin   59e 
17 Tudor Stroe   66e 
18 Rodrigo Capo Ortega   29e 
19 Alex Tulou
20 Florian Vialelle   75e 
21 Ludovic Radosavljevic
22 Steve Mafi   66e 
23 Paea Fa'anunu   66e 
Entraîneur
Christophe Urios

FinaleModifier

Samedi
20 h 45
Montpellier HR 13 - 29
(6 - 19)
Castres olympique Stade de France, Saint-Denis
78 442 spectateurs
Arbitre : Jérôme Garcès
Essai(s) : 1 Essai de pénalité (55e)
Pénalité(s) : 2 Steyn (12e), Pienaar (34e)
Essai(s) : 2 Dumora (39e), Mafi (76e)
Transformation(s) : 2 Urdapilleta (40e, 77e)
Pénalité(s) : 5 Urdapilleta (8e, 15e, 19e, 30e, 62e)
Composition des équipes

Titulaires
  62e Jesse Mogg 15
Benjamin Fall 14
François Steyn 13
  68e Alexandre Dumoulin 12
Nemani Nadolo 11
Aaron Cruden 10
Ruan Pienaar 9
  Louis Picamoles 8
  62e Kélian Galletier 7
Fulgence Ouedraogo 6
Paul Willemse 5
  62e Nico Janse van Rensburg 4
  62e Jannie du Plessis 3
Bismarck du Plessis 2
  70e Mikheil Nariashvili 1
Remplaçants
Romain Ruffenach 16
  70e  Grégory Fichten 17
  62e  Jarrad Hoeata 18
  62e  Julien Bardy 19
Enzo Sanga 20
  62e  Henry Immelman 21
  68e Joe Tomane 22
  62e  Davit Kubriashvili 23
Entraîneur
Vern Cotter

Titulaires
15 Julien Dumora   39e
14 Armand Batlle
13 Thomas Combezou
12 Afusipa Taumoepeau   69e
11 David Smith
10 Benjamín Urdapilleta
9 Rory Kockott   75e
8 Alex Tulou   62e
7 Anthony Jelonch   70e
6 Mathieu Babillot
5 Rodrigo Capo Ortega  
4 Loïc Jacquet   54e à 64e   65e
3 Daniel Kotze   62e
2 Marc-Antoine Rallier   48e
1 Antoine Tichit   73e
Remplaçants
16 Kévin Firmin   48e 
17 Tudor Stroe   73e 
18 Christophe Samson   65e 
19 Maama Vaipulu   62e 
20 Florian Vialelle   69e 
21 Ludovic Radosavljevic   75e 
22 Steve Mafi   76e   70e 
23 Paea Fa'anunu   62e 
Entraîneur
Christophe Urios

La remise du Bouclier de Brennus est suivi d'un show de clôture animé par le chanteur Mika[4].

Barrages d'accession au Top 14Modifier

Samedi
14 h 45
FC Grenoble 47 - 22[5]
(28 - 10)
US Oyonnax Stade des Alpes, Grenoble
Arbitre : Laurent Cardona
Essai(s) : 7 Visinia (8e, 68e), Mélé (11e), Oz (33e), Taumolo (38e), Guillemin (65e), Mas (77e)
Transformation(s) : 6 Mélé (8e, 11e, 33e, 38e), Pourteau (68e), Francis (77e)
Essai(s) : 3 Ikpefan (22e, 51e), Müller (80e)
Transformation(s) : 2 Botica (22e, 51e)
Pénalité(s) : 1 Botica (15e)

Le FC Grenoble, club de Pro D2, est promu en Top 14 pour la saison 2018-2019 grâce à sa victoire 47 à 22 sur US Oyonnax[6].

StatistiquesModifier

Meilleurs réalisateursModifier

Rang[7] Joueur Club Poste Points Essais Transf. Pén.
Drops
1   Ben Botica US Oyonnax Demi d'ouverture 318 7 38 69 0
2   Benjamin Urdapilleta Castres olympique Demi d'ouverture 297 1 50 62 2
3   Thomas Ramos Stade toulousain Arrière 277 6 50 49 0
4   Ruan Pienaar Montpellier HR Demi de mêlée 191 1 51 28 0
5   Jules Plisson Stade français Paris Demi d'ouverture 186 1 32 39 0
6   Jake McIntyre SU Agen Demi d'ouverture 181 2 33 35 0
7   Anthony Belleau RC Toulon Demi d'ouverture 180 1 38 33 1
8   Tom Taylor Section paloise Arrière 175 1 25 40 0
9   Lionel Beauxis Lyon OU Demi d'ouverture 174 4 35 26 2
10   Morgan Parra ASM Clermont Demi de mêlée 142 2 27 26 0

Meilleurs marqueursModifier

Rang[7] Joueur Club Poste Essais
1   Chris Ashton RC Toulon Ailier 24
2   Nemani Nadolo Montpellier HR Ailier 19
3   Toby Arnold Lyon OU Ailier 12
-   Juan Imhoff Racing 92 Ailier 12
-   Louis Picamoles Montpellier HR Troisième ligne centre 12
-   Armand Batlle Castres olympique Ailier 12
-   Julien Dumora Castres olympique Arrière 12
7   Waisea Nayacalevu Stade français Paris Ailier 11
-   Watisoni Votu Section paloise Ailier 11
10   Baptiste Couilloud Lyon OU Demi de mêlée 10

Statistiques diversesModifier

ÉquipesModifier
  • Plus grand nombre d'essais marqués par une équipe dans un match : 10 essais inscrits par le Lyon OU lors de la 16e journée face au SU Agen
  • Plus grand nombre d'essais dans un match : 12 essais lors du match Lyon OU - SU Agen comptant pour la 16e journée
  • Plus grand nombre de points marqués par une équipe dans un match : 71 points du Lyon OU face au SU Agen comptant pour la 16e journée (71-17)
  • Plus grand écart de points : 56 points lors du match ASM Clermont - CA Brive comptant pour la 4e journée (62-6)
  • Plus grand nombre de points dans une rencontre : 88 points lors du match Lyon OU - SU Agen comptant pour la 16e journée (71-17)
  • Plus large victoire à l'extérieur : 35 points d'écart lors du match Stade français Paris - Section paloise comptant pour la 16e journée (5-40)
IndividuellesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « TOP 14 - tour de France des clubs », L'Equipe,‎ , p. 20 à 31
  2. « Le stade Jean Bouin s'offre une nouvelle configuration », sur www.stade.fr (consulté le 20 octobre 2017)
  3. a et b « Classement RUGBY Top 14 Orange - Saison 2011/2012 », sur www.lnr.fr, LNR (consulté le 2 juin 2013)
  4. « Rugby - Top 14 : Mika en concert après la finale », sur www.sudradio.fr, Sud Radio, (consulté le 23 février 2019)
  5. Grenoble - Oyonnax
  6. Emilien Vicens, « Grenoble remporte le match d'accession contre Oyonnax et revient dans l'élite », sur rugbyrama.fr, .
  7. a et b Classement des réalisateurs Saison 2016/17 sur rugbyrama.fr

AnnexesModifier