Cyril Baille

joueur de rugby
Cyril Baille
Description de cette image, également commentée ci-après
Cyril Baille, après Toulouse - Biarritz, en 2013.
Fiche d'identité
Naissance (26 ans)
à Pau (France)
Taille 1,82 m (6 0)
Poste pilier
Carrière en junior
PériodeÉquipe 
2003-2008
2009-2012
CA Lannemezan
Stade toulousain
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
2012-Stade toulousain117 (20)[1]
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
2013
2016-
Drapeau : France France -20
Drapeau : France France
10 (0)[2]
20 (0)[3]

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 23 février 2020.

Cyril Baille, né le à Pau[4], est un joueur français de rugby à XV qui évolue au poste de pilier au sein de l'équipe du Stade toulousain. En 2019, il remporte le championnat de France avec le Stade toulousain.

BiographieModifier

Malgré une famille de rugbymen, Cyril Baille commence par pratiquer le football à l'âge de 6 ans au club de Saint-Laurent-de-Neste au poste de gardien de but. Il fréquente néanmoins les stade de rugby pour voir son père, pilier droit, fouler les pelouses du côté de Lannemezan, Saint-Gaudens ou Montréjeau[5]. À 11 ans, il commence finalement le rugby au CA Lannemezan en benjamins. Il commence par jouer derrière avant de devenir troisième ligne puis pilier[5]. Il y reste durant 5 années[6]. Il arrive au Stade toulousain en cadets 2 et est devenu d'entrée champion de France cadets[6].

Il est titulaire un BEP charpente[5].

Il fait ses débuts lors de la saison 2012-2013 contre le Racing Métro 92 et a convaincu, notamment en mêlée fermée. S'il évolue encore dans l'ombre des piliers du Stade toulousain comme Gurthrö Steenkamp ou Schalk Ferreira, il est considéré comme l'un des plus sûrs espoirs au poste de pilier[5]. En 2015, à l'occasion du match de barrage qui oppose son club à Oyonnax (20-19), il est à la conclusion d'un essai toulousain de près de 80 mètres qui envoie le Stade toulousain en demi-finale du top 14[7].

 
Cyril Baille, avec le Stade toulousain, contre l'Union Bordeaux-Bègles le 27 août 2016.

En novembre 2016, il est appelé pour la première fois par Guy Novès pour rejoindre le rassemblement de l'équipe de France qui prépare la tournée de novembre : il remplace Eddy Ben Arous, forfait à la suite d'une commotion cérébrale en championnat[8]. Le 12 novembre 2016, il joue son premier match avec l'équipe de France face aux Samoa au Stadium de Toulouse. Il est remplaçant et entre en cours de jeu en remplacement de Jefferson Poirot. Le XV de France s'impose 52 à 8.

En 2017, il joue son premier match du Tournoi des Six Nations contre l'Angleterre à Twickenham[9]. L'équipe de France s'incline 19 à 16, mais Baille est titulaire pour les cinq matchs du Tournoi. En juin, l'encadrement du XV de France l'intègre dans la liste Élite des joueurs protégés par la convention FFR/LNR pour la saison 2017-2018[10]. Toutefois, sa blessure en championnat contractée en avril 2017 freine sa progression, le maintenant longtemps loin des terrains[11].

Il revient bien l'année suivante, et en 2018-2019, il est élu meilleur pilier gauche de la saison de Top 14 par les internautes du site Rugbyrama[12].

Appelé comme réserviste dans l'optique de préparer la Coupe du monde 2019 au Japon après le forfait d'Etienne Falgoux, par Jacques Brunel, Cyril Baille est finalement préféré à Dany Priso et est sélectionné pour son premier mondial.

Le 8 janvier 2020, il est convoqué par le nouveau sélectionneur Fabien Galthié pour préparer le Tournoi des Six Nations avec l'équipe de France, avec ses coéquipiers Dorian Aldegheri, Julien Marchand, François Cros, Selevasio Tolofua, Antoine Dupont, Romain Ntamack et Thomas Ramos[13]. Il participe aux trois premiers matchs avant de se blesser à l'épaule le 22 février lors du match pays de Galles-France, quelques secondes avant la mi-temps[14].

PalmarèsModifier

En clubModifier

En équipe nationaleModifier

Il obtient sa première cape face aux Samoa au Stadium de Toulouse le .

Il est titulaire lors de l'intégralité du Tournoi des Six Nations 2017, à la fin duquel la France renoue avec le podium.

Il est sélectionné pour la Coupe du Monde 2019.

Notes et référencesModifier

  1. « Fiche de Cyril Baille », sur itsrugby.fr (consulté le 6 octobre 2019).
  2. « Fiche internationale de Cyril Baille », sur itsrugby.fr (consulté le 6 octobre 2019).
  3. a et b (en) « Fiche de Cyril Baille », sur en.espn.co.uk (consulté le 22 octobre 2019).
  4. « Stade Toulousain : Cyril Baille, révélation du début de saison »
  5. a b c et d Matthieu Gherardi, « Toulouse. Stade Toulousain : Cyril Baille, révélation du début de saison », sur www.ladepeche.fr, (consulté le 19 janvier 2020).
  6. a et b Philippe Lauga, « Bleus : et voilà Cyril Baille ! », sur www.ladepeche.fr (consulté le 8 novembre 2016).
  7. Riwan Demay, « VIDÉO. Stade Toulousain - Oyonnax : Cyril Baille marque l'essai de la gagne après une action interminable », sur www.lerugbynistere.fr (consulté le 31 mai 2015).
  8. « Cyril Baille (Toulouse) remplace Eddy Ben Arous », sur www.rugbyram.fr, (consulté le 8 novembre 2016).
  9. « Le Toulousain Cyril Baille va découvrir le Temple », sur www.ladepeche.fr, (consulté le 6 février 2017).
  10. Maxime Gil, « Ntamack, Dupont, Penaud, Picamoles, Lopez... 6 sorties, 21 entrées : voici la nouvelle liste Élite », sur www.rugbyrama.fr, (consulté le 10 juin 2017).
  11. « Top 14 - Grosse blessure pour Cyril Baille (Toulouse) face à Toulon », sur www.rugbyrama.fr, (consulté le 16 janvier 2018).
  12. « Baille, votre pilier gauche de l’année », sur www.rugbyrama.fr, (consulté le 23 juin 2019).
  13. Leo Faure, « Dix-neuf "bleus" », sur www.rugbyrama.fr, (consulté le 9 janvier 2020).
  14. Pierre-Laurent Gou, « Luxation de l'épaule pour Baille, Ntamack rassuré », sur rugbyrama.fr, (consulté le 22 février 2020).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :