Ouvrir le menu principal

Simon Mannix

joueur néo-zélandais de rugby à XV
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mannix (homonymie).
Simon James Mannix
Description de cette image, également commentée ci-après
Simon Mannix le .
Fiche d'identité
Naissance (48 ans)
à Lower Hutt (Nouvelle-Zélande)
Taille 1,81 m (5 11)
Poste Demi d'ouverture
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
1985-1996
1990-1996
1996
1996-1997
1997-2002
2002-2003
2004-2007
Petone RFC
Wellington
Hurricanes
Sale Sharks
Gloucester RFC
Bridgend RFC
US Romans-Péage

83 (648)
5 (6)
10 (48)
53 (540)
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
1994Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande1 (0)
Carrière d'entraîneur
PériodeÉquipe 
2005-2007
2007-2011
2012-2014
2014-2019
US Romans-Péage
Racing Métro 92
Munster Rugby
Section paloise

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 16 août 2015.

Simon James Mannix, né le 10 août 1971 à Lower Hutt, en Nouvelle-Zélande, est un entraîneur de rugby à XV néo-zélandais. Il occupe le poste de manager de l'équipe première de la Section paloise de 2014 à 2019. En tant que joueur, il a joué un test match avec les All Blacks en 1994. Il évoluait au poste de demi d’ouverture (1,81 m, 89 kg).

CarrièreModifier

Simon Mannix fut un grand espoir du rugby néo-zélandais au poste de premier centre, mais n’a jamais pu concrétiser son potentiel au plus haut niveau. Après des années prometteuses en scolaire, il joue avec l’équipe des moins de 19 ans néo-zélandais et intègre en 1990, à 19 ans, l’équipe première de la province de Wellington, dont il portera le maillot 83 fois. Son talent est tel qu’il participe à la tournée des All Blacks en France à l’automne de cette année-là. Mais sa première rencontre se soldant par une défaite contre une sélection Languedoc-Côte-d’Azur, il ne regagna jamais vraiment la confiance des sélectionneurs. Il joua au total quatre matchs de cette tournée, puis quatre autres l’année suivante, lors de la tournée en Argentine, mais il ne parvient pas à intégrer l’équipe qui joue les tests dans laquelle régnait un certain Grant Fox qui fut l’un des plus grands demis d’ouverture de l’histoire.

Il tombe ensuite dans l’oubli international, et ne participe qu’à quelques rencontres avec l’équipe B des All Blacks. Sa seconde chance apparaît à la retraite de Grant Fox en 1993. Mais il avait alors cessé de buter dans son club, si bien qu’il ne put vraiment prétendre à la succession. Il ne disputera qu’un seul test match, en juin 1994 contre la France qui se soldera par une lourde défaite (8-22) et sonnera le glas de ses espérances internationales. L’année suivante, un certain Andrew Mehrtens explose et Mannix s’efface.

En 1996, il joue cinq rencontres avec Wellington dans le Super 12 qui prenait alors son essor, puis prend le parti de découvrir le monde. Il s’engage avec le club anglais de Sale, et marque 21 points pour son premier match le 24 octobre 1996 en Conférence européenne contre Newport[1]. Alors que le professionnalisme en est à ses balbutiements, il connaît quelques problèmes pour obtenir un permis de travail, car il devait avoir été international au minimum 18 mois avant de faire sa demande, ce qui n’était pas le cas. Il joue donc d’abord avec un permis touristique et sous licence amateur, ce qui déclenche des critiques de la part d’autres clubs.

Il quitte Sale pour Gloucester, où il joue avec Philippe Saint-André, natif de Romans-sur-Isère, ville où Mannix devait un jour entraîner. Ses performances avec Gloucester attirent les convoitises, y compris celles de la fédération anglaise qui voit en lui un possible ouvreur… pour l’équipe d’Angleterre, dans la mesure où il avait satisfait aux trois années de résidence ! Le projet n’aboutira jamais.

En , il est sélectionné avec les Barbarians français pour jouer le Pays de Galles au Millennium Stadium de Cardiff. Les Baa-Baas s'inclinent 40 à 33[2].

Après une saison au Pays de Galles sous les couleurs de Bridgend, Mannix part pour la France où il s’engage avec le club de la Drôme de l’US Romans-Péage, d’abord comme joueur puis comme entraîneur. Parallèlement, Simon Mannix, proche de l’ancien international Philippe Benetton, entraîneur du Racing Métro 92, sert de traducteur à la légion étrangère du club parisien. Il devrait rejoindre ce club pour la saison 2007-2008.

Il est entraîneur adjoint au Racing Métro 92 de 2007 à 2011. Il aide le club francilien à remonter dans l'élite du rugby français, aux côtés du manager Pierre Berbizier.

Après un passage en Irlande tant qu'entraîneur des arrières du Munster Rugby, il est manager de la Section paloise de 2014 à 2019[3].

Carrière de joueurModifier

Carrière d’entraîneurModifier

Saison Club Division Poste Classement Coupe d'Europe Challenge européen
2005 - 2006 US Romans-Péage   Fédérale 2 Entraineur ? - -
2006 - 2007 US Romans-Péage   Fédérale 2 Entraineur Promu en Fédérale 1 - -
2007 - 2008 Racing Métro 92   Pro D2 Arrières Défaite en finale d'accession - -
2008 - 2009 Racing Métro 92   Pro D2 Arrières Champion de France de Pro D2 - -
2009 - 2010 Racing Métro 92   Top 14 Arrières Éliminé en barrages - Éliminé en poule
2010 - 2011 Racing Métro 92   Top 14 Arrières Éliminé en demi-finale Éliminé en poule -
2012 - 2013 Munster   Pro12 Arrières 6e Éliminé en demi-finale -
2013 - 2014 Munster   Pro12 Arrières Éliminé en demi-finale Éliminé en demi-finale -
2014 - 2015 Section paloise   Pro D2 Manager Champion de France de Pro D2 - -
2015 - 2016 Section paloise   Top 14 Manager 11e - Éliminé en poule
2016 - 2017 Section paloise   Top 14 Manager 9e - Éliminé en poule
2017 - 2018 Section paloise   Top 14 Manager 8e - Éliminé en demi-finale
2018 - 2019[Note 1] Section paloise   Top 14 Manager 11e (à son départ) - Éliminé en poule

PalmarèsModifier

En clubModifier

TitresModifier

Matchs jouésModifier

    • 5 matchs de Super 12/14 avec les Hurricanes
    • 83 matchs de NPC (championnat des provinces) avec Wellington (648 points)
    • 6 matchs de Coupe d’Europe avec Gloucester (1999-2000) (104 points)

En équipe nationaleModifier

  • Nombre de tests avec les Blacks : 1 (le 22 juin 1994)
  • Nombre total de matchs avec les Blacks : 9 (70 points)

Distinction personnelleModifier

Notes et référencesModifier

  1. Jusqu'au 16 avril 2019.
  1. Sale 52 Newport 22 - This is Trafford
  2. « Barbarian Rugby Club vs Pays de Galles », sur www.barbarianrugbyclub.com, Barbarians français (consulté le 12 décembre 2016)
  3. « Pau : Mannix s'en va », sur www.rugbyrama.fr, (consulté le 16 avril 2019).

Liens externesModifier