Ouvrir le menu principal

Championnat de France de rugby à XV 2016-2017

Top 14 2016-2017
Description de l'image Logo Top14 2012.jpg.
Généralités
Sport rugby à XV
Organisateur(s) LNR
Édition 118e
Lieu(x) Drapeau de la France France
Date au
Nations France
Participants 14 équipes
Matchs joués 187
Site(s) Finale : stade de France, Saint-Denis
Site web officiel www.lnr.fr
Hiérarchie
Hiérarchie 1er échelon
Niveau inférieur Pro D2 2016-2017

Palmarès
Tenant du titre Racing 92
Promu(s) en début de saison Lyon OU
Aviron bayonnais
Vainqueur ASM Clermont
Finaliste RC Toulon
Demi-finalistes Racing 92
Stade rochelais
Relégué(s) FC Grenoble
Aviron bayonnais
Meilleur(s) marqueur(s) Drapeau : Fidji Waisea Nayacalevu (14 essais)
Meilleur réalisateur Drapeau : France Gaëtan Germain (324 points)

Navigation

Le championnat de France de rugby à XV 2016-2017 ou Top 14 2016-2017 est la 118e édition du championnat de France de rugby à XV. Elle oppose les quatorze meilleures équipes de rugby à XV françaises.

ParticipantsModifier


Club Dernière montée Budget prévisionnel
2016-17 en M€[1]
Classement
en 2015-2016
Entraîneur(s) Stade Capacité
Aviron bayonnais 2016 16,8 2e (Pro D2)   Vincent Etcheto
  Dewald Senekal
Stade Jean-Dauger (Bayonne) 16 934
Union Bordeaux Bègles 2011 24,2 7e   Raphaël Ibañez
  Jacques Brunel
  Émile Ntamack
  Joe Worsley
Stade Chaban-Delmas (Bordeaux)
Stade Matmut-Atlantique (Bordeaux)
34 694
42 115
CA Brive 2013 16,4 8e   Nicolas Godignon
  Didier Casadeï
  Philippe Carbonneau
Stade Amédée-Domenech (Brive-la-Gaillarde) 13 979
Castres olympique 1989 20,6 6e   Christophe Urios
  Joe El Abd
  Frédéric Charrier
Stade Pierre-Antoine (Castres) 11 500
ASM Clermont 1926 30,5 1er   Franck Azéma
  Jono Gibbes
Stade Marcel-Michelin (Clermont-Ferrand) 19 022
Racing 92 2009 25,4 4e (T)   Laurent Travers
  Laurent Labit
  Ronan O'Gara
Stade Yves-du-Manoir (Colombes)
Stade Pierre-Mauroy (Villeneuve-d'Ascq)
14 000
50 157
FC Grenoble 2012 21,7 10e   Bernard Jackman
  Aaron Dundon
  Mike Prendergast
Stade des Alpes (Grenoble) 20 068
Montpellier HR 2003 24,2 3e   Jake White
  Shaun Sowerby
  Scott Wisemantel
Altrad Stadium (Montpellier) 15 000
Lyon OU 2016 24,6 1er (Pro D2)   Pierre Mignoni
  Sébastien Bruno
  David Ellis
Matmut Stadium Gerland (Lyon)
Matmut Stadium (Vénissieux)
24 000[2]
11 805
Stade français 1997 27,6 12e   Gonzalo Quesada
  Simon Raiwalui
  Greg Cooper
Stade Jean-Bouin (Paris) 20 000
Section paloise 2015 19,6 11e   Simon Mannix
  Carl Hayman
  Frédéric Manca
Stade du Hameau (Pau) 13 800
Stade rochelais[3] 2014 18,2 9e   Patrice Collazo
  Xavier Garbajosa
Stade Marcel-Deflandre (La Rochelle) 15 000
RC Toulon 2008 25,5 2e   Mike Ford
  Marc Dal Maso
Stade Félix-Mayol (Toulon)
Orange Vélodrome (Marseille)
16 128
67 394
Stade toulousain 1907 31,5 5e   Ugo Mola
  Jean-Baptiste Élissalde
  William Servat
Stade Ernest-Wallon (Toulouse)
Stadium (Toulouse)
19 500
33 150

Résumé des résultatsModifier

Classement de la phase régulièreModifier

No  Club Joués V N D EM EE BO BD PM PE Diff Pts
1 Stade rochelais 26 17 3 6 68 46 6 5 707 498 209 85
2 ASM Clermont 26 15 3 8 87 58 8 4 800 562 238 78
3 Montpellier HR 26 16 0 10 80 50 7 5 750 564 186 76
4 RC Toulon 26 14 2 10 68 50 5 4 674 511 163 69
5 Castres olympique 26 13 1 12 66 38 5 4 667 509 158 63
6 Racing 92 (T) 26 14 1 11 63 62 3 1 586 616 -30 62
7 Stade français Paris 26 12 1 13 66 59 5 4 643 638 5 59
8 CA Brive 26 13 1 12 41 61 0 4 577 634 -57 58
9 Section paloise 26 12 1 13 58 70 2 5 604 701 -97 57
10 Lyon OU (P) 26 11 2 13 55 56 3 4 573 632 -59 55
11 Union Bordeaux Bègles 26 11 1 14 50 52 2 6 569 581 -12 54
12 Stade toulousain 26 11 0 15 53 46 3 6 537 561 -24 53
13 FC Grenoble 26 7 1 18 58 99 2 6 611 852 -241 38
14 Aviron bayonnais (P) 26 6 3 17 41 107 0 0 466 905 -439 30
Qualification pour les demi-finales (no 1, no 2) et pour la Coupe d'Europe 2017-2018.
Qualification pour les barrages (no 3, no 4, no 5, no 6) et pour la Coupe d'Europe 2017-2018.
Qualification pour les barrages de la Coupe d'Europe 2017-2018 (no 7) si le vainqueur du Challenge européen 2016-2017 est qualifié pour les phases finales du Top 14.
Relégués en Pro D2 pour la saison 2017-2018 (no 13 et no 14).
T : tenant du titre 2016 • P : promu 2016

Attribution des points[4] : victoire sur tapis vert : 5, victoire : 4, match nul : 2, défaite : 0, forfait : -2 ; plus les bonus (offensif : 3 essais de plus que l'adversaire ; défensif : défaite par 5 points d'écart ou moins).

Règles de classement[4] : 1. points terrain (bonus compris) ; 2. points terrain obtenus dans les matchs entre équipes concernées ; 3. différence de points dans les matchs entre équipes concernées ; 4. différence entre essais marqués et concédés dans les matchs entre équipes concernées ; 5. différence de points ; 6. différence entre essais marqués et concédés ; 7. nombre de points marqués ; 8. nombre d'essais marqués ; 9. nombre de forfaits n'ayant pas entraîné de forfait général ; 10. place la saison précédente ; 11. nombre de personnes suspendues après un match de championnat.

Faits marquants de la saisonModifier

  • Saison du Stade Rochelais (1er,85pts).
  • Maintien de Lyon en Top 14.
  • Saison catastrophique de Toulouse (meilleure équipe de l'histoire du championnat de France : 19 top 14 et 4 coupes d'Europe)

Nouvelles règlesModifier

Phase finaleModifier

Barrages Demi-finales Finale
  au Stade Mayol, Toulon     à l'Orange Vélodrome, Marseille       au Stade de France, Saint-Denis
 [1] Stade rochelais  15
 [4] RC Toulon  26
 [4] RC Toulon  18  
 [5] Castres olympique  22  
  à l'Orange Vélodrome, Marseille  [4] RC Toulon  16
  à l'Altrad Stadium, Montpellier
   [2] ASM Clermont  22
 [3] Montpellier HR  13
 [6] Racing 92  31  
 [6] Racing 92  22  
 [2] ASM Clermont  37  

Résultats détaillésModifier

Phase régulièreModifier

Tableau synthétique des résultatsModifier

L'équipe qui reçoit est indiquée dans la colonne de gauche.

Clubs BAY UBB CAB CAS CLE GRE LOU MHR SFR PAU RAC ROC RCT TOU
Aviron bayonnais 24-20 33-23 12-12 22-14 43-35 22-22 9-21 16-32 25-25 3-16 17-42 28-23 16-13
Bordeaux-Bègles 40-20 27-25 17-29 23-23 46-14 32-10 15-32 37-19 16-18 15-9 26-0 13-26 20-11
CA Brive 26-9 19-22 33-27 16-40 23-22 22-6 28-25 28-20 38-25 25-16 29-28 15-5 21-19
Castres olympique 47-18 33-27 32-13 26-16 46-9 16-17 38-25 33-10 28-11 31-23 18-26 34-17 52-7
ASM Clermont 46-27 40-16 21-26 29-19 21-20 16-13 19-28 46-10 65-13 47-10 30-26 30-6 29-25
FC Grenoble 44-16 22-24 36-23 21-20 18-59 53-21 37-51 44-22 38-39 19-10 19-22 23-23 26-22
Lyon OU 52-7 19-16 15-15 19-23 20-23 32-13 16-3 35-33 27-22 37-25 29-25 27-13 25-20
Montpellier HR 61-22 31-26 42-13 28-19 22-26 54-14 25-20 27-26 41-13 54-3 12-11 33-29 27-18
Stade français 51-5 29-9 12-10 29-25 30-30 54-20 25-19 21-17 51-16 27-23 31-26 17-11 15-18
Section paloise 25-9 28-30 32-27 18-12 40-35 39-22 38-15 32-27 23-6 26-17 13-23 18-22 20-24
Racing 92 59-20 22-20 33-25 23-10 27-24 29-24 29-16 21-9 29-22 34-32 15-38 41-30 28-14
Stade rochelais 34-17 16-5 36-17 22-8 30-30 40-3 43-18 40-37 37-18 27-6 23-23 17-17 25-19
RC Toulon 82-14 37-10 21-25 23-14 23-21 42-12 31-17 28-6 31-12 32-12 17-11 20-23 33-23
Stade toulousain 40-12 22-17 30-12 16-15 26-20 31-3 42-26 20-12 23-18 10-20 8-10 21-27 15-32


Victoire à domicile Match nul Défaite à domicile

Détails des résultatsModifier

Les points marqués par chaque équipe sont inscrits dans les colonnes centrales (3-4) alors que les essais marqués sont donnés dans les colonnes latérales (1-6). Les points de bonus sont symbolisés par une bordure bleue pour les bonus offensifs (trois essais de plus que l'adversaire), orange pour les bonus défensifs (défaite par moins de cinq points d'écart), rouge si les deux bonus sont cumulés.

Leader par journéeModifier

ASM Clermont AuvergneStade rochelaisClub athlétique Brive Corrèze LimousinStade toulousainStade français Paris rugby 

Lanterne rouge par journéeModifier

Aviron bayonnais rugby proFootball Club de Grenoble rugby 

À noter qu'à la 16e journée, Bayonne comptait un match de retard sur Grenoble. La place de lanterne rouge est donc théorique de la 16e journée à la 17e journée. Le match en retard a été joué entre la journée 17 et 18 et la défaite de Bayonne n'a pas eu d'influence sur la place de lanterne rouge.

Évolution du classementModifier

Club 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26
Bayonne 5 4 10 13 13 13 13 14 14 14 14 13 13 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14
Bordeaux-Bègles 4 9 13 7 12 6 6 5 6 6 5 2 6 6 7 9 9 9 11 8 8 7 11 9 11 11
Brive 8 3 1 6 4 9 7 7 10 8 9 9 10 9 11 10 10 10 9 9 10 9 8 11 10 8
Castres 2 2 8 10 6 4 9 10 9 9 8 6 5 8 5 7 4 4 3 5 61 51 51 81 5 5
Clermont 6 5 4 2 1 3 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 2 1 2 2 2 2 2 2 2 2
Grenoble 14 14 14 14 14 14 14 13 13 13 13 14 14 13 13 13 13 13 13 13 13 13 13 13 13 13
Lyon 9 11 7 11 9 12 12 9 11 10 10 11 12 12 12 12 12 12 12 11 11 11 9 7 9 10
Montpellier 12 12 12 5 3 2 4 3 3 5 4 4 2 2 3 3 3 3 4 3 31 31 31 31 3 3
Pau 13 13 9 12 10 8 10 12 12 12 11 12 11 10 9 8 6 6 5 4 5 6 7 10 8 9
Racing 92 11 8 3 8 5 7 11 8 7 7 7 7 8 5 8 6 8 7 7 7 91 81 61 51 6 6
La Rochelle 7 6 2 1 2 1 2 2 4 2 2 3 4 3 2 2 1 2 1 1 1 1 1 1 1 1
Stade français 1 7 6 3 7 11 8 11 8 11 12 10 9 11 10 11 11 11 10 12 121 121 101 61 7 7
Toulon 10 10 11 4 8 5 3 4 2 3 3 5 3 4 4 5 5 5 6 6 4 4 4 4 4 4
Toulouse 3 1 5 9 11 10 5 6 5 4 6 8 7 7 6 4 7 8 8 10 7 10 12 12 12 12

1 Avec 1 match en moins à cause du report des matchs Castres-Stade Français et Montpellier-Racing 92

État de forme des équipesModifier

Club 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26
Bayonne G N P P P P N P P P G G P P P P G P N P G P P P G P
Bordeaux-Bègles G P P G P G G G P G G G P P P P N P P G P G P G P P
Brive N G G P G P G P P G P G P G P G P P G G P G G P P G
Castres G N P P G G P P G P G G G P G P G G G P G P P P G P
Clermont N G N G G P G G G G P G P G P G N G P P G P P G G G
Grenoble P P P G P P P G P P P P P G P P G P G P N G P P P G
Lyon N P G P G P N G P G P P P P G P G P G G P G G G P P
Montpellier P P G G G G P G G P G P G G P G P G P G G P G G P G
Pau P P G P G G P P P P G P G G G G G G N G P P P P G P
Racing 92 P G G P G P P G G G P G N G P G P G P P P G G G P G
La Rochelle N G G G P G P N P G G P N G G G G G G G G G G P G P
Stade français G P N G P P G P G P P G G P G P P P G P P G G G G P
Toulon P G P G P G G N G P G P G P G P P G P G N P G G G G
Toulouse G G P P P G G P G G P P G P G G P P P P G P P P P G

Séries de la saison :

  • Séries de victoires : La Rochelle, série de 10 victoires consécutives.
  • Séries de matchs sans défaites : La Rochelle, série de 11 matchs consécutifs sans défaites.
  • Séries de défaites : Grenoble, série de 5 défaites consécutives.
  • Séries de matchs sans victoires : Bayonne , série de 9 matchs consécutifs sans victoires.

Phase finaleModifier

BarragesModifier

Vendredi
21 h 00
RC Toulon 26–22
(13–9)
Castres olympique Stade Mayol
Arbitre : Alexandre Ruiz
Essai(s) : 2 Delboulbès (19e), Halfpenny (64e)
Transformation(s) : 2 Halfpenny (20e,66e)
Pénalité(s) : 4 Halfpenny (3e,29e, 60e, 71e)
Carton(s) jaune(s) : 2 Gill (48e), Mitchell (55e)
Essai(s) : 1 de pénalité (55e)
Transformation(s) : Urdapilleta (55e)
Pénalité(s) : 5 Urdapilleta (4e,22e, 31e, 49e, 74e)
Composition des équipes
RC Toulon

Titulaires
  64e Leigh Halfpenny 15
Josua Tuisova 14
Mathieu Bastareaud 13
Ma'a Nonu 12
  55e à 65e Drew Mitchell 11
  77e François Trinh-Duc 10
  79e Sebastien Tillous-Borde 9
(cap.) Duane Vermeulen 8
  48e à 58e Liam Gill 7
Juan Smith 6
  70e Romain Taofifénua 5
Juandré Kruger 4
  55e Levan Chilachava 3
  68e Guilhem Guirado 2
  19e   52e Laurent Delboulbès 1
Remplaçants
  68e  Anthony Étrillard 16
  52e  Xavier Chiocci 17
  70e  Mamuka Gorgodze 18
Juan Martin Fernandez-Lobbe 19
  77e  Anthony Belleau 20
James O'Connor 21
  79e  Éric Escande 22
  55e  Marcel van der Merwe 23
Entraîneur
Richard Cockerill

Castres olympique

Titulaires
15 Pierre Bérard   70e
14 Julien Caminati
13 Thomas Combezou   66e
12 Robert Ebersohn
11 David Smith
10 Benjamín Urdapilleta
9 Rory Kockott   55e
8 Maama Vaipulu   67e
7 Anthony Jelonch   60e   66e 
6 Yannick Caballero
5 Rodrigo Capó Ortega (cap.)   62e
4 Loic Jacquet
3 Damien Tussac   66e
2 Brice Mach   55e
1 Antoine Tichit   66e
Remplaçants
16 Jody Jenneker   55e 
17 Tudor Stroe   66e 
18 Victor Moreaux   62e 
19 Steve Mafi   60e    66e   67e 
20 Antoine Dupont   55e 
21 Afusipa Taumoepeau   66e 
22 Julien Dumora   70e 
23 Yohan Montès   66e 
Entraîneur
Christophe Urios

Samedi
17 h 00
Montpellier HR 13–22
(10–14)
Racing 92 Altrad Stadium
Arbitre : Romain Poite
Essai(s) : 1 Paillaugue (19e)
Transformation(s) : 1 W. du Plessis (20e)
Pénalité(s) : 2 du Plessis (39e, 53e)
Carton(s) jaune(s) : 1 Steyn (44e)

Carton(s) rouge(s) : 1 J. du Plessis (79e)

Essai(s) : 3 Nakarawa (15e), Teddy Thomas (24e), Rokocoko (76e)
Transformation(s) : 2 Carter (15e, 25e)
Pénalité(s) : 1 Carter (79e)
Composition des équipes
Montpellier HR

Titulaires
Joffrey Michel 15
Timoci Nagusa 14
Henry Immelman 13
  44e à 54e François Steyn 12
  38e   40e    58e Nemani Nadolo 11
  27e Willie du Plessis 10
  19e   61e Benoît Paillaugue 9
Pierre Spies 8
Kélian Galletier 7
(cap.) Fulgence Ouedraogo 6
  65e Paul Willemse 5
Jacques du Plessis 4
  56e Antoine Guillamon 3
  25e Bismarck du Plessis 2
  56e Grégory Fichten 1
Remplaçants
  25e  Charles Géli 16
  56e  Mikheil Nariashvili 17
  65e  Konstantin Mikautadze 18
  72e  Akapusi Qera 19
  61e  Nic White 20
  38e    40e   58e  Duhan van der Merwe 21
  27e    72e Demetri Catrakilis 22
  56e    79e Jannie du Plessis 23
Entraîneur
Jake White

Racing 92

Titulaires
15 Brice Dulin   32e   38e    40e
14 Joe Rokocoko   75e
13 Henry Chavancy
12 Casey Laulala
11 Juan Imhoff   7e
10 Dan Carter
9 Maxime Machenaud (cap.)   76e
8 Chris Masoe   76e
7 Bernard Le Roux
6 Yannick Nyanga   75e
5 Leone Nakarawa   15e
4 Gerbrandt Grobler
3 Ben Tameifuna   48e
2 Virgile Lacombe   48e
1 Viliamu Afatia   48e
Remplaçants
16 Camille Chat   48e 
17 Eddy Ben Arous   48e 
18 Manuel Carizza   76e 
19 Antonie Claassen   75e 
20 James Hart   76e 
21 Remy Tales   32e    38e   40e 
22 Teddy Thomas   7e    24e
23 Luc Ducalcon   48e 
Entraîneur
Laurent Travers, Laurent Labit

Demi-finalesModifier

Vendredi
21 h 00
Stade rochelais 15–18
(9–6)
RC Toulon Orange Vélodrome[7]
63 642 spectateurs
Arbitre : Pascal Gaüzere
Pénalité(s) : 4 James (30e, 40e, 43e, 47e)
Drop(s) : 1 James (20e)

Carton(s) rouge(s) : 1 Aguillon (51e)

Pénalité(s) : 5 Halfpenny (25e, 32e, 52e, 56e, 70e)
Drop(s) : 1 Belleau (80e)
Composition des équipes
Stade rochelais

Titulaires
Kini Murimurivalu 15
Gabriel Lacroix 14
  51e Pierre Aguillon 13
  64e Levani Botia 12
Vincent Rattez 11
  68e Brock James 10
  60e Arthur Retière 9
Victor Vito 8
Kevin Gourdon 7
Romain Sazy 6
  43e Damien Lagrange 5
(cap.)   46e   51e    54e   75e  Uini Atonio 4
  40e Lekso Kaulashvili 3
  40e Jérémie Maurouard 2
  40e Vincent Pelo 1
Remplaçants
  40e  Hikairo Forbes 16
  40e  Mike Corbel 17
  42e  Jone Qovu 18
  46e    51e   54e  Jason Eaton 19
  60e  Enrico Januarie 20
  64e  Zack Holmes 21
  68e  Steeve Barry 22
  40e    75e Mohamed Boughanmi 23
Entraîneur
Patrice Collazo

RC Toulon

Titulaires
15 Leigh Halfpenny
14 Josua Tuisova
13 Mathieu Bastareaud
12 James O'Connor   52e
11 Drew Mitchell
10 Anthony Belleau
9 Sebastien Tillous-Borde
8 Duane Vermeulen (cap.)
7 Liam Gill   73e
6 Juan Smith
5 Romain Taofifénua   42e
4 Juandré Kruger
3 Marcel van der Merwe
2 Guilhem Guirado   73e
1 Florian Fresia   56e
Remplaçants
16 Anthony Étrillard   73e 
17 Xavier Chiocci   56e 
18 Mamuka Gorgodze   42e 
19 Juan Martin Fernandez-Lobbe   73e 
20 Jimmy Yobo
21 Matt Giteau   52e 
22 Éric Escande
23 Emerick Setiano
Entraîneur
Richard Cockerill

Samedi
18 h 00
ASM Clermont 37–31
(19–6)
Racing 92 Orange Vélodrome
64 123 spectateurs
Arbitre : Mathieu Raynal
Essai(s) : 4 Penaud (18e), Lopez (27e, 47e), Lee (63e)
Transformation(s) : 1 Parra (47e)
Pénalité(s) : 5 Parra (12e, 33e, 40e, 55e, 61e)

Carton(s) rouge(s) : 1 Flip van der Merwe (41e)

Essai(s) : 3 Masoe (70e, 77e), Tameifuna (80e)
Transformation(s) : 2 Hart (77e), Masoe (80e)
Pénalité(s) : 4 Carter (9e, 23e, 42e, 45e)
Carton(s) jaune(s) : 1 Masoe (53e)
Composition des équipes
ASM Clermont

Titulaires
Nick Abendanon 15
David Strettle 14
  18e   55e Damian Penaud 13
Rémi Lamerat 12
Alivereti Raka 11
  27e   47e   71e Camille Lopez 10
  19e   24e    78e Morgan Parra 9
  64e Fritz Lee 8
Judicaël Cancoriet 7
(cap.) Damien Chouly 6
  41e Flip van der Merwe 5
  67e Arthur Iturria 4
  59e Davit Zirakashvili 3
  59e Benjamin Kayser 2
  59e Raphaël Chaume 1
Remplaçants
  59e  John Ulugia 16
  59e  Etienne Falgoux 17
  67e  Paul Jedrasiak 18
  72e  Peceli Yato 19
  19e    24e   78e  Ludovic Radosavljevic 20
  71e  Patricio Fernandez 21
  55e  Aurélien Rougerie 22
  59e  Aaron Jarvis 23
Entraîneur
Franck Azéma

Racing 92

Titulaires
15 Brice Dulin
14 Joe Rokocoko
13 Henry Chavancy   19e   26e 
12 Casey Laulala
11 Teddy Thomas   42e
10 Dan Carter   65e
9 Maxime Machenaud (cap.)   65e
8 Chris Masoe   53e à 63e   70e   77e
7 Bernard Le Roux   54e
6 Wenceslas Lauret
5 Leone Nakarawa   67e
4 Gerbrandt Grobler   37e   41e 
3 Ben Tameifuna   48e   65e    80+1e
2 Virgile Lacombe   48e
1 Viliamu Afatia   48e
Remplaçants
16 Camille Chat   48e 
17 Eddy Ben Arous   48e 
18 Manuel Carizza   37e    41e   67e 
19 Yannick Nyanga   54e 
20 James Hart   65e 
21 Remy Tales   65e 
22 Anthony Tuitavake   19e    26e   42e 
23 Luc Ducalcon   48e    65e
Entraîneur
Laurent Travers, Laurent Labit

FinaleModifier

Dimanche
20 h 45
ASM Clermont Auvergne 22–16
(16–10)
RC Toulon Stade de France, Saint-Denis
79 771 spectateurs
Arbitre : Romain Poite
Essai(s) : 1 Raka (10e)
Transformation(s) : 1 Parra (11e)
Pénalité(s) : 5 Parra (6e, 22e, 40e, 49e, 74e)
Carton(s) jaune(s) : 1 Lee (35e)
Essai(s) : 1 Tuisova (37e)
Transformation(s) : 1 Belleau (38e)
Pénalité(s) : 3 Belleau (33e, 44e) Trinh-Duc (72e)
Composition des équipes
ASM Clermont

Titulaires
Nick Abendanon 15
  72e David Strettle 14
  49e Damian Penaud 13
Rémi Lamerat 12
  10e Alivereti Raka 11
Camille Lopez 10
Morgan Parra 9
  35e à 45e Fritz Lee 8
Judicaël Cancoriet 7
(cap.) Damien Chouly 6
  26e Sitaleki Timani 5
  42e Arthur Iturria 4
  78e Davit Zirakashvili 3
  61e Benjamin Kayser 2
  68e Raphaël Chaume 1
Remplaçants
  61e  John Ulugia 16
  68e  Etienne Falgoux 17
  26e  Paul Jedrasiak 18
  42e  Peceli Yato 19
Ludovic Radosavljevic 20
  72e  Patricio Fernandez 21
  49e  Aurélien Rougerie 22
  78e  Aaron Jarvis 23
Entraîneur
Franck Azéma

RC Toulon

Titulaires
15 James O'Connor   35e   40e 
14 Josua Tuisova   69e   78e    37e
13 Mathieu Bastareaud
12 Ma'a Nonu
11 Drew Mitchell   61e   69e    78e
10 Anthony Belleau   61e
9 Sébastien Tillous-Borde
8 (cap.) Duane Vermeulen
7 Liam Gill
6 Juan Smith   64e   78e 
5 Romain Taofifénua   64e
4 Juandré Kruger
3 Marcel van der Merwe   54e
2 Guilhem Guirado   69e
1 Laurent Delboulbès   42e
Remplaçants
16 Anthony Etrillard   69e 
17 Xavier Chiocci   42e 
18 Mamuka Gorgodze   64e 
19 Juan Martin Fernandez Lobbe   64e    78e
20 François Trinh-Duc   35e    40e   61e 
21 Matt Giteau   61e 
22 Eric Escande
23 Levan Chilachava   54e 
Entraîneur
Richard Cockeril

StatistiquesModifier

Meilleur réalisateurModifier

Rang[8] Joueur Club Poste Points Essais Transf. Pén.
Drops
1   Gaëtan Germain CA Brive Arrière 324 1 29 87 0
2   Benjamin Urdapilleta Castres olympique Demi d'ouverture 253 3 38 53 1
3   Leigh Halfpenny RC Toulon Arrière 223 3 23 54 0
4   Jonathan Wisniewski FC Grenoble Demi d'ouverture 220 0 35 49 1
5   Brock James Stade rochelais Demi d'ouverture 214 1 31 48 1
6   Tom Taylor Section paloise Demi d'ouverture 208 1 22 53 0
7   Jules Plisson Stade français Demi d'ouverture 201 2 25 46 1
8   Morgan Parra ASM Clermont Demi de mêlée 183 2 25 40 1
9   Dan Carter Racing 92 Demi d'ouverture 166 1 28 35 0
10   Frédéric Michalak Lyon OU Demi d'ouverture 155 1 21 36 0

Meilleur marqueurModifier

Rang[9] Joueur Club Poste Essais
1   Waisea Nayacalevu Stade français Paris Centre-Ailier 14
2   Watisoni Votu Section paloise Ailier 13
3   David Strettle ASM Clermont Ailier 11
4   Juan Imhoff Racing 92 Ailier 10
-   Gabriel Lacroix Stade rochelais Ailier 10
6   Nemani Nadolo Montpellier HR Ailier 9
7   Carl Fearns Lyon OU 3e ligne 8
-   Timoci Nagusa Montpellier HR Ailier 6
-   Noa Nakaitaci ASM Clermont Ailier 8
-   Joe Tomane Montpellier HR Centre-Ailier 8

Statistiques diversesModifier

ÉquipesModifier
  • Plus grand nombre d'essais marqués par une équipe dans un match : 12 essais pour le RC Toulon lors de la 20e journée face à l' Aviron bayonnais.
  • Plus grand nombre d'essais dans un match : 14 essais lors du match RC Toulon - Aviron bayonnais comptant pour la 20e journée.
  • Plus grand nombre de points marqués par une équipe dans un match : 82 points du RC Toulon face à l' Aviron bayonnais comptant pour la 20e journée (82-14).
  • Plus grand écart de points : 68 points lors du match RC Toulon - Aviron bayonnais comptant pour la 20e journée (82-14).
  • Plus grand nombre de points dans une rencontre : 96 points lors du match RC Toulon - Aviron bayonnais comptant pour la 20e journée (82-14).
  • Plus large victoire à l'extérieur : 41 points d'écart lors du match FC Grenoble - ASM Clermont comptant pour la 24e journée (18-59).
IndividuellesModifier

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

FilmographieModifier

Le documentaire Beau Joueur, réalisé par Delphine Gleize et sorti au cinéma en 2019, suit les efforts de l'Aviron bayonnais pour se maintenir dans l'élite lors de la saison 2016-2017 du Top 14.

Liens externesModifier