Ouvrir le menu principal

Championnat de France de rugby à XV 2012-2013

saison du championnat de France de rugby à XV
Top 14 2012-2013
Description de l'image Logo Top14 2012.jpg.
Généralités
Sport rugby à XV
Organisateur(s) Ligue nationale de rugby
Édition 114e
Lieu(x) Finale au Stade de France, Saint-Denis
Date au
Nations Drapeau de la France France
Participants 14 équipes
Matchs joués 187
Site web officiel www.lnr.fr
Hiérarchie
Hiérarchie 1er échelon
Niveau inférieur Pro D2 2012-2013

Palmarès
Vainqueur Castres olympique (4)
Finaliste RC Toulon
Demi-finalistes ASM Clermont Auvergne
Stade toulousain
Relégué(s) SU Agen
Stade montois
Meilleur(s) marqueur(s) Drapeau : Fidji Napolioni Nalaga (13 essais)
Meilleur réalisateur Drapeau : France Rory Kockott (376 pts)

Navigation

Le championnat de France de rugby à XV 2012-2013 ou Top 14 2012-2013 est la cent quatorzième édition du championnat de France de rugby à XV. Elle oppose les quatorze meilleures équipes françaises de rugby à XV. Le championnat débute le pour s'achever par une finale disputée le au Stade de France, à Saint-Denis[1]. La Ligue nationale de rugby crée un nouveau logo pour cette nouvelle saison à la suite de sa politique de refonte marketing des deux compétitions professionnelles française[2].

Cette année, le FC Grenoble (champion) et le Stade montois (vainqueur des barrages d'accession) remplacent le CA Brive et le Lyon OU, tous deux relégués en Pro D2.

Liste des équipes en compétitionModifier

Le FC Grenoble (champion) et le Stade montois (vainqueur des barrages d'accession) sont promus dans le Top 14 à l'issue de la saison de Pro D2 2011-2012. Ils remplacent le CA Brive et le Lyon OU relégués sportivement à l'issue du Top 14 2011-2012. Parmi tous les clubs présents parmi l'élite, seul Montpellier n'a jamais gagné le championnat. La compétition oppose pour la saison 2012-2013 les quatorze meilleures équipes françaises de rugby à XV :

Club Dernière montée Budget 2012-2013
en millions
d'euros[3]
Classement
en 2011-2012
Entraîneur(s)

Capitaine

Stade

Capacité
SU Agen 2010 13,2 10   Philippe Sella
  Mathieu Blin
  David Darricarrère
  Jean Monribot puis   Junior Pelesasa puis   Ross Skeate Stade Armandie 14 000
Aviron bayonnais 2004 17,9 12   Christophe Deylaud
  Christian Lanta
  Mark Chisholm Stade Jean-Dauger 16 934
Biarritz olympique 1996 17,3 9   Laurent Rodriguez
  Serge Milhas
  John Isaac
puis
  Laurent Rodriguez
  Didier Faugeron
  Imanol Harinordoquy Parc des sports d'Aguiléra 15 000
Bordeaux Bègles 2011 11,9 8   Raphaël Ibañez
  Régis Sonnes
  Vincent Etcheto
  Joe Worsley
  Matthew Clarkin Stade André-Moga
Stade Chaban-Delmas
9 600
34 694
Castres olympique 1989 15,6 4   Laurent Labit
  Laurent Travers
  Matthias Rolland
 Rémy Talès
Stade Pierre-Antoine 11 500
ASM Clermont Auvergne 1925 25,5 2   Vern Cotter
  Franck Azéma
  Aurélien Rougerie Stade Marcel-Michelin 18 030
FC Grenoble 2012 14,9 1 (Pro D2)   Fabrice Landreau
  Sylvain Bégon
  Franck Corrihons
  Andrew Farley Stade Lesdiguières
Stade des Alpes
11 900
20 068
Stade montois 2012 6,2 3 (Pro D2)   Marc Dantin puis   Scott Murray
  Stéphane Prosper
  Julien Tastet Stade Guy-Boniface 10 000
Montpellier HR 2003 17,5 5   Fabien Galthié
  Mario Ledesma
  Stéphane Glas
  Fulgence Ouedraogo Stade Yves-du-Manoir 14 700
Stade français Paris 1997 22,8 7   Richard Pool-Jones
  Christophe Laussucq
  David Auradou
  Pascal Papé
  Sergio Parisse
Stade Charléty
Stade de France
20 000
USA Perpignan 1911 14,4 11   Marc Delpoux
  Giampiero de Carli
  Patrick Arlettaz
  Nicolas Mas Stade Aimé-Giral 14 593
Racing Métro 92 2009 21,7 6   Gonzalo Quesada
  Simon Raiwalui
  Jacques Cronjé
 Dimitri Szarzewski
Stade Yves-du-Manoir
Stade de France
14 000
RC Toulon 2008 21,8 3   Bernard Laporte
  Pierre Mignoni
  Olivier Azam
  Joe van Niekerk
  Jonny Wilkinson
Stade Mayol 15 000
Stade toulousain 1907 34,9 1 (Champion)   Guy Novès
  William Servat
  Jean-Baptiste Élissalde
  Thierry Dusautoir Stade Ernest-Wallon
Stadium municipal
19 500

Résumé des résultatsModifier

Classement de la phase régulièreModifier

No  Club Joués V N D EM EE BO BD PM PE Diff Pts
1 ASM Clermont 26 19 1 6 81 32 8 5 779 418 361 91
2 RC Toulon 26 18 1 7 69 33 11 5 779 456 323 90
3 Stade toulousain (T) 26 17 0 9 67 37 7 4 702 501 201 79
4 Castres olympique 26 15 2 9 49 33 4 6 599 489 110 74
5 Montpellier HR 26 16 0 10 52 38 5 4 570 520 50 73
6 Racing 92 26 16 0 10 32 28 2 7 512 431 81 73
7 USA Perpignan 26 13 0 13 50 48 2 7 593 607 -14 61
8 Aviron bayonnais 26 12 1 13 32 54 1 6 467 609 -142 57
9 Biarritz olympique 26 12 1 13 36 40 2 5 505 540 -35 57
10 Stade français Paris 26 12 1 13 42 60 2 2 578 691 -113 54
11 FC Grenoble (P) 26 12 0 14 37 60 1 5 480 606 -126 54
12 Union Bordeaux Bègles 26 8 1 17 51 44 4 9 561 584 -23 47
13 SU Agen 26 6 0 20 33 67 0 7 423 709 -286 31
14 Stade montois (P) 26 2 0 24 22 79 1 7 374 761 -387 16
Qualifiés pour les demi-finales (no 1, no 2) et qualifié pour la Coupe d'Europe 2013-2014.
Qualifiés pour les barrages (no 3, no 4, no 5, no 6) et qualifié pour la Coupe d'Europe 2013-2014.
Qualifié pour la coupe d'Europe 2013-2014 (no 7).
Relégués en Pro D2 pour la saison 2013-2014 (no 13 et no 14).
T : tenant du titre 2012 • P : promu 2012

Attribution des points[4] : victoire sur tapis vert : 5, victoire : 4, match nul : 2, défaite : 0, forfait : -2 ; plus les bonus (offensif : 3 essais de plus que l'adversaire ; défensif : défaite par 7 points d'écart ou moins).

Règles de classement[4] : 1. points terrain (bonus compris) ; 2. points terrain obtenus dans les matchs entre équipes concernées ; 3. différence de points dans les matchs entre équipes concernées ; 4. différence entre essais marqués et concédés dans les matchs entre équipes concernées ; 5. différence de points ; 6. différence entre essais marqués et concédés ; 7. nombre de points marqués ; 8. nombre d'essais marqués ; 9. nombre de forfaits n'ayant pas entraîné de forfait général ; 10. place la saison précédente ; 11. nombre de personnes suspendues après un match de championnat.

Phase finaleModifier

Barrages Demi-finales Finale
  au Stade Pierre-Antoine, Castres     au Stade de la Beaujoire, Nantes       au Stade de France, Saint-Denis
 [1] ASM Clermont Auvergne  9
 [4] Castres olympique  25
 [4] Castres olympique  25  
 [5] Montpellier HR  12  
  au Stade de la Beaujoire, Nantes  [4] Castres olympique  19
  au Stadium, Toulouse
   [2] RC Toulon  14
 [3] Stade toulousain  33
 [3] Stade toulousain  9  
 [6] Racing Métro 92  19  
 [2] RC Toulon  24  

Résultats détaillésModifier

Phase régulièreModifier

Tableau synthétique des résultatsModifier

L'équipe qui reçoit est indiquée dans la colonne de gauche.

Clubs AGE BAY BIA BOB CAS CLE GRE MDM MHR SFR PER RAC RCT TOU
SU Agen 20-30 19-25 19-15 14-22 11-18 32-26 9-3 9-13 20-28 23-15 20-24 9-15 22-9
Aviron bayonnais 37-16 6-6 22-11 22-12 6-13 31-24 39-13 32-26 24-11 13-10 18-25 33-28 6-35
Biarritz olympique 16-11 15-16 25-22 15-9 32-28 33-16 35-10 27-8 52-17 15-3 11-23 9-36 22-17
Bordeaux Bègles 48-17 39-13 16-0 13-16 24-28 28-29 40-7 15-23 30-22 26-22 15-22 41-0 32-34
Castres olympique 20-9 31-10 28-13 23-23 16-13 30-13 44-17 26-20 44-13 38-36 31-10 25-20 16-18
ASM Clermont 66-21 48-3 19-12 67-3 37-10 44-20 56-3 36-18 28-25 53-31 13-12 24-21 39-17
FC Grenoble 27-13 9-6 34-21 19-9 14-12 10-17 52-7 9-16 26-12 28-23 27-13 25-24 15-6
Stade montois 16-28 33-36 18-19 12-17 15-31 6-14 32-14 17-30 28-30 17-31 9-34 15-29 12-16
Montpellier HR 32-15 29-22 33-10 15-13 19-12 13-8 23-6 32-16 54-16 50-22 15-17 25-32 10-8
Stade français 20-13 21-13 36-23 30-14 20-20 10-37 35-6 42-14 32-16 34-24 19-16 11-43 28-24
USA Perpignan 39-13 18-13 33-28 26-16 20-21 26-19 20-18 15-6 30-19 32-16 17-13 15-21 34-20
Racing Métro 92 40-6 15-10 13-12 18-7 29-28 12-6 23-3 16-17 12-16 23-15 23-19 21-23 26-27
RC Toulon 43-21 59-0 50-15 42-12 33-12 26-26 39-3 15-9 51-6 24-19 46-13 15-19 35-16
Stade toulousain 62-13 42-6 19-14 33-32 23-22 30-22 57-7 37-22 27-9 43-16 18-19 32-13 32-9


Victoire à domicile Match nul Défaite à domicile

Détail des résultatsModifier

Les points marqués par chaque équipe sont inscrits dans les colonnes centrales (3-4) alors que les essais marqués sont donnés dans les colonnes latérales (1-6). Les points de bonus sont symbolisés par une bordure bleue pour les bonus offensifs (trois essais de plus que l'adversaire), orange pour les bonus défensifs (défaite avec au plus sept points d'écart), rouge si les deux bonus sont cumulés.

Leader par journéeModifier

Association sportive montferrandaise Clermont AuvergneRugby club toulonnaisBiarritz olympique Pays basque 

Évolution du classementModifier

Club 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26
SU Agen 10 12 12 13 13 11 10 12 13 12 12 13 13 13 12 12 13 13 12 13 13 13 13 13 13 13
Aviron bayonnais 12 5 10 9 11 13 11 10 12 11 11 11 10 11 11 11 11 11 11 11 11 11 11 11 10 8
Biarritz olympique 1 1 1 2 3 5 4 8 9 9 7 7 9 7 7 10 10 10 10 9 10 9 8 8 11 9
Bordeaux Bègles 9 6 9 12 10 12 13 13 11 13 13 12 12 12 13 13 12 12 13 12 12 12 12 12 12 12
Castres olympique 8 4 5 6 5 6 8 6 5 5 5 4 4 4 4 5 5 4 4 4 4 4 4 4 4 4
ASM Clermont 3 7 3 4 2 2 1 3 2 2 2 3 2 2 2 3 2 2 2 2 2 2 2 2 1 1
FC Grenoble 7 11 8 5 6 8 6 5 6 6 6 6 6 6 5 6 6 6 7 8 8 8 9 10 9 11
Stade montois 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14
Montpellier HR 13 10 7 8 9 7 5 4 4 4 4 5 5 5 6 4 4 5 5 5 7 6 5 6 6 5
Stade français Paris 2 9 11 11 12 10 12 11 10 10 8 10 8 10 10 9 9 9 9 10 9 10 10 9 8 10
USA Perpignan 11 13 13 10 8 9 9 9 8 7 9 8 7 8 8 7 8 8 8 7 6 7 7 7 7 7
Racing Métro 92 5 8 6 7 7 4 7 7 7 8 10 9 11 9 9 8 7 7 6 6 5 5 6 5 5 6
RC Toulon 4 3 2 1 1 1 2 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 2 2
Stade toulousain 6 2 4 3 4 3 3 2 3 3 3 2 3 3 3 2 3 3 3 3 3 3 3 3 3 3

Phase finaleModifier

BarragesModifier


21 h 00
Stade toulousain 33 – 19
(14 – 11)
Racing Métro 92 Stadium, Toulouse
30 000 spectateurs
Arbitre : Jérôme Garcès
Essai(s) : Fickou (18e), Picamoles (54e)
Transformation(s) : McAlister (55e)
Pénalité(s) : McAlister (3e, 28e, 40e, 48e, 58e, 68e, 75e)
Essai(s) : Matadigo (36e), Chavancy (55e)
Pénalité(s) : Wisniewski (5e, 12e, 61e)

14 h 40
Castres olympique 25 – 12
(12 – 9)
Montpellier HR Stade Pierre-Antoine, Castres
11 500 spectateurs
Arbitre : Romain Poite
Essai(s) : Claassen (45e)
Transformation(s) : Kockott (46e)
Pénalité(s) : Kockott (25e, 30e, 39e, 53e, 63e)
Drop(s) : Talès (13e)
Pénalité(s) : Paillaugue (2e, 19e, 34e, 58e)
Carton(s) jaune(s) : Gorgodze (37e)

Demi-finalesModifier

Feuille de match
RC Toulon 24 – 9 Stade toulousain

(mt : 8 – 6)

au Stade de la Beaujoire, Nantes

Points marqués :

  • Toulon : 2 essais de Rossouw (2e) et de Armitage (72e), 1 transformation de Wilkinson (72e), 3 pénalités de Wilkinson (10e, 54e, 70e), un drop de Wilkinson (64e)
  • Toulouse : 3 pénalités de McAlister (7e, 29e, (43e)

Évolution du score : 5-0, 5-3, 8-3, 8-6, 8-9, 11-9, 14-9, 17-9, 24-9

Arbitre : Pascal Gaüzère

Spectateurs : 36 000

Résumé

Composition des équipes
RC Toulon

Titulaires
  72e Delon Armitage 15
Rudi Wulf 14
Mathieu Bastareaud 13
  70e Matt Giteau 12
Alexis Palisson 11
(cap.) Jonny Wilkinson 10
  68e Frédéric Michalak 9
  70e Chris Masoe 8
  74e Juan Martín Fernández Lobbe 7
  2e Danie Rossouw 6
  59e Nick Kennedy 5
Bakkies Botha 4
  70e Davit Kubriashvili 3
  48e Sébastien Bruno 2
  70e Andrew Sheridan 1
Remplaçants
  48e  Jean-Charles Orioli 16
  70e  Xavier Chiocci 17
  59e  Jocelino Suta 18
  74e  Rocky Elsom 19
  70e  Steffon Armitage 20
  70e  Maxime Mermoz 21
  68e  Sébastien Tillous-Borde 22
  70e  Levan Chilachava 23
Entraîneur
Bernard Laporte

Stade toulousain

Titulaires
15 Clément Poitrenaud
14 Yoann Huget
13 Yannick Jauzion   60e
12 Gaël Fickou   47e
11 Maxime Médard
10 Luke McAlister
9 Jean-Marc Doussain   73e
8 Louis Picamoles
7 Thierry Dusautoir (cap.)
6 Jean Bouilhou   51e
5 Patricio Albacete
4 Yoann Maestri   65e
3 Census Johnston   70e
2 William Servat   70e
1 Vasil Kakovin   36e
Remplaçants
16 Jaba Bregvadze   70e 
17 Gurthrö Steenkamp   36e 
18 Romain Millo-Chluski   65e 
19 Yannick Nyanga   51e 
20 Luke Burgess   73e 
21 Lionel Beauxis   60e 
22 Yann David   47e 
23 Jean-Baptiste Poux   70e 
Entraîneur
Guy Novès


Feuille de match
ASM Clermont Auvergne 9 – 25 Castres olympique

(mt : 3 – 12)

au Stade de la Beaujoire, Nantes

Points marqués :

  • Clermont : 3 pénalités de Delany (28e, 46e, 60e)
  • Castres : 1 essai de Cabannes (64e), 1 transformation de Kockott (65e), 6 pénalités de Kockott (9e, 19e, 36e, 39e, 44e, 53e)

Évolution du score : 0-3, 0-6, 3-6, 3-9, 3-12, 3-15, 6-15, 6-18, 9-18, 9-25

Arbitre : Christophe Berdos

Spectateurs : 36 242

Résumé

Composition des équipes
ASM Clermont

Titulaires
  80e Lee Byrne 15
Sitiveni Sivivatu 14
  38e (cap.) Aurélien Rougerie 13
Wesley Fofana 12
Napolioni Nalaga 11
Mike Delany 10
Morgan Parra 9
Damien Chouly 8
  77e à 80e Julien Bardy 7
Julien Bonnaire 6
  40e Loïc Jacquet 5
Julien Pierre 4
  72e Davit Zirakashvili 3
  44e Benjamin Kayser 2
  41e Raphaël Chaume 1
Remplaçants
  44e  Ti'i Paulo 16
  41e  Thomas Domingo 17
  40e  Nathan Hines 18
Alexandre Lapandry 19
Ludovic Radosavljevic 20
  80e  Brock James 21
  38e  Benson Stanley 22
  72e  Daniel Kotze 23
Entraîneur
Vern Cotter

Castres olympique

Titulaires
15 Brice Dulin   73e
14 Romain Martial
13 Romain Cabannes   64e
12 Seremaia Baï   66e
11 Marc Andreu
10 Rémi Talès (cap.)   73e
9 Rory Kockott
8 Antonie Claassen   77e à 80e
7 Yannick Caballero
6 Ibrahim Diarra
5 Rodrigo Capó Ortega   65e
4 Christophe Samson
3 Karena Wihongi   79e
2 Brice Mach   73e
1 Saimone Taumoepeau  74e
Remplaçants
16 Mathieu Bonello   73e 
17 Yannick Forestier   74e 
18 Iosefa Tekori   65e 
19 Jannie Bornman
20 Romain Teulet   73e 
21 Daniel Kirkpatrick   73e 
22 Paul Bonnefond   66e 
23 Mihaita Lazăr   79e 
Entraîneurs
Laurent Travers, Laurent Labit

FinaleModifier

 
Le Castres Olympique gagne le championnat après sa victoire contre Toulon en finale.
Feuille de match
RC Toulon 14 – 19 Castres olympique

(mt : 3 – 10)

au Stade de France, Saint-Denis

Points marqués :

  • Toulon : 1 essai de Armitage (80e+1), 3 pénalités de Wilkinson (7e, 47e, 67e)
  • Castres : 1 essai de Kockott (40e+1), 1 transformation de Kockott (40e+2), 2 drop de Talès (72e 74e) 2 pénalités de Kockott (14e, 79e)

Évolution du score : 3-0, 3-3, 3-10, 6-10, 9-10, 9-13, 9-16, 9-19, 14-19

Arbitre : Jérôme Garcès

Spectateurs : 80 033

Résumé

Composition des équipes
RC Toulon

Titulaires
  80e+1 Delon Armitage 15
  65e Rudi Wulf 14
Mathieu Bastareaud 13
Matt Giteau 12
Alexis Palisson 11
(cap.) Jonny Wilkinson 10
  50e Frédéric Michalak 9
  70e Chris Masoe 8
Juan Martín Fernández Lobbe 7
  58e Danie Rossouw 6
Nick Kennedy 5
Bakkies Botha 4
  19e   28e  Carl Hayman 3
  47e Sébastien Bruno 2
  68e Andrew Sheridan 1
Remplaçants
  47e  Jean-Charles Orioli 16
  66e  Xavier Chiocci 17
Jocelino Suta 18
  70e  Steffon Armitage 19
  58e  Joe van Niekerk 20
  65e  Maxime Mermoz 21
  50e  Sébastien Tillous-Borde 22
  19e    28e Davit Kubriashvili 23
Entraîneur
Bernard Laporte

Castres olympique

Titulaires
15 Brice Dulin
14 Romain Martial
13 Romain Cabannes
12 Seremaia Baï
11 Marc Andreu
10 Rémi Talès (cap.)   78e
9 Rory Kockott   40e+1
8 Antonie Claassen
7 Yannick Caballero
6 Ibrahim Diarra   73e
5 Rodrigo Capó Ortega   59e
4 Christophe Samson
3 Karena Wihongi   80e
2 Brice Mach
1 Saimone Taumoepeau  79e
Remplaçants
16 Mathieu Bonello
17 Yannick Forestier   79e 
18 Iosefa Tekori   59e 
19 Jannie Bornman   73e 
20 Romain Teulet
21 Daniel Kirkpatrick   78e 
22 Paul Bonnefond
23 Mihaita Lazăr   80e 
Entraîneurs
Laurent Travers, Laurent Labit

StatistiquesModifier

Meilleur réalisateurModifier

Mise à jour le 25 mai 2013

Rang Joueur Club Poste Points Essais Transf. Pén.
Drops
1   Rory Kockott Castres olympique Demi de mêlée 376 8 33 90 0
2   Jonny Wilkinson RC Toulon Demi d'ouverture 373 0 47 85 8
3   James Hook USA Perpignan Demi d'ouverture 265 2 21 69 2
4   Jérôme Porical Stade français Arrière 244 0 14 72 0
5   Camille Lopez Union Bordeaux Bègles Demi d'ouverture 232 2 33 49 3
6   Luke McAlister Stade toulousain Demi d'ouverture 222 3 33 47 0
7   Morgan Parra ASM Clermont Auvergne Demi de mêlée 186 1 35 37 0
8   Conrad Barnard SU Agen Demi d'ouverture 179 0 8 51 2
9   Jonathan Wisniewski Racing Métro 92 Demi d'ouverture 170 2 14 47 2
10   Lionel Beauxis Stade toulousain Demi de mêlée 164 3 13 42 0

Meilleur marqueurModifier

Mise à jour le 6 mai 2013

Rang Joueur Club Poste Essais
1   Napolioni Nalaga ASM Clermont Auvergne Ailier 13
2   Wesley Fofana ASM Clermont Auvergne Centre 10
3   Vincent Clerc Stade toulousain Ailier 9
-   David Smith RC Toulon Ailier 9
5   Sitiveni Sivivatu ASM Clermont Auvergne Ailier 8
-   Metuisela Talebula Union Bordeaux Bègles Ailier 8
-   Noa Nakaitaci ASM Clermont Auvergne Ailier 8
-   Timoci Matanavou Stade toulousain Ailier 8
-   Rory Kockott Castres olympique Demi de mêlée 8
10   Matt Giteau RC Toulon Centre 7
-   Timoci Nagusa Montpellier HR Ailier 7
-   Romain Martial Castres olympique Ailier 7
-   Alexis Palisson RC Toulon Ailier 7
-   Marc Andreu Castres olympique Ailier 7

Meilleure attaque (nombre de points)Modifier

Mise à jour le 25 mai 2013

Rang Club Pts
1 RC Toulon 803
2 ASM Clermont Auvergne 788
3 Stade toulousain 744
4 Castres olympique 649
5 USA Perpignan 593
7 Montpellier HR 582

Meilleure attaque (nombre d'essais)Modifier

Mise à jour le 25 mai 2013

Rang Club Essais
1 ASM Clermont Auvergne 81
2 RC Toulon 69
3 Stade toulousain 67
4 Montpellier HR 52
5 Union Bordeaux Bègles 51
6 USA Perpignan 50
7 Castres olympique 49

Meilleure défense (nombre de points)Modifier

Mise à jour le 4 mai 2013

Rang Club Pts
1 ASM Clermont Auvergne 418
2 Racing Métro 92 431
3 RC Toulon 456
4 Castres olympique 489
5 Stade toulousain 501
6 Montpellier HR 520
7 Biarritz Olympique 540

Meilleure défense (nombre d'essais)Modifier

Mise à jour le 4 mai 2013

Rang Club Essais
1 Racing Métro 92 28
2 ASM Clermont Auvergne 32
3 Castres olympique 33
- RC Toulon 33
5 Stade toulousain 37
6 Montpellier HR 38
7 Biarritz olympique 40

Statistiques diversesModifier

Mise à jour le 4 mai 2013

ÉquipesModifier

  • Plus grand nombre d'essais marqués par une équipe dans un match : 10 par l'ASM Clermont Auvergne le 30 mars 2013 face au SU Agen, à l'occasion de la vingt-troisième journée.
  • Plus grand nombre d'essais dans un match : 13 entre l'ASM Clermont Auvergne et le SU Agen (66-21).
  • Plus grand écart de points : 64 lors de la rencontre entre l'ASM Clermont Auvergne et Bordeaux Bègles (67-3), lors de la vingt-sixième journée, le 4 mai 2013.
  • Plus grand nombre de points dans une rencontre : 87 lors de la rencontre entre le l'ASM Clermont Auvergne et le SU Agen (66-21), lors de la vingt-troisième journée, le 30 mars 2013.
  • Équipes invaincues à domicile : l'ASM Clermont Auvergne est invaincue depuis 60 rencontres toutes compétitions confondues au stade Stade Marcel-Michelin au 4 mai 2013, ceci constituant un nouveau record d'invincibilité à domicile toutes compétitions confondues.

IndividuellesModifier

  • Premier essai de la saison : Rory Kockott à la 53e minute de la première journée le 17 août 2012, pour le Castres olympique face au Stade toulousain (23-22).
  • Premier doublé : Matt Giteau à la 19e et à la 60e minute de la deuxième journée le 25 août 2012, pour le RC Toulon face au Racing Métro 92 (21-23).
  • Premier triplé : Wesley Fofana a marqué un triplé durant le match de vingt troisième journée opposant l'ASM Clermont Auvergne au SU Agen, à la 5e, à la 63e et à la 81e minute, le 30 mars 2013. (66-21)
  • Essai le plus rapide d'une rencontre : Wesley Fofana au bout de 38 secondes lors de la vingt-cinquième journée le 20 avril 2013, pour l'ASM Clermont Auvergne face au Stade toulousain.
  • Plus grand nombre de points marqués dans un match : Benjamin Boyet de Bayonne avec 32 points marqués lors de la huitième journée face à Agen (37-16).
  • Plus grand nombre de pénalités marquées dans un match : 9 pénalités marquées par Benjamin Boyet, pour Bayonne lors de la huitième journée, face au Agen.
  • Plus grand nombre de drops marqués dans un match : Jules Plisson du Stade français avec 2 drops marqués lors de la sixième journée face à l'USA Perpignan, ainsi que Rémi Tales du Castres olympique avec 2 drops marqués lors de finale face au RC Toulon.
  • Plus grand nombre de transformations marquées dans un match : 8 transformations marquées par Brock James de l'ASM Clermont Auvergne lors de la vingt-sixième journée, face à Bordeaux Bègles.

Notes et référencesModifier

  1. Renaud, « Calendrier et Résultats du TOP 14 2012/2013 », sur www.rencontresaxv.fr, (consulté le 15 avril 2012)
  2. « Les nouveaux logos du Top14 et du Pro D2 », sur www.rugbyrama.fr, Midi olympique, (consulté le 19 juin 2012)
  3. « Les budgets 2012-2013 des clubs du Top 14 », sur www.sport.fr, (consulté le 6 septembre 2012)
  4. a et b « Classement RUGBY Top 14 Orange - Saison 2011/2012 », sur www.lnr.fr, LNR (consulté le 9 mai 2011)

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Lien externeModifier