Ouvrir le menu principal

Alexandre Dumoulin

joueur français de rugby à XV
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dumoulin.
Alexandre Dumoulin
Description de cette image, également commentée ci-après
Alexandre Dumoulin en 2018.
Fiche d'identité
Naissance (30 ans)
à Bourgoin-Jallieu (France)
Taille 1,89 m (6 2)
Poste Centre
Carrière en junior
PériodeÉquipe 
????-2005
2005-2008
CS Villefranche-sur-Saône
CS Bourgoin-Jallieu
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
2008-2011
2011-2016
2016-2019
2019-
CS Bourgoin-Jallieu
Racing Métro 92
Montpellier HR
Section paloise
20 (5)[1]
65 (40)[1]
40 (20)[1]
3 (0)[1]
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
2008
2014-
Drapeau : France France -20
Drapeau : France France
5 (7)[1]
8 (0)[2]

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 29 septembre 2019.

Alexandre Dumoulin, né le à Bourgoin-Jallieu, est un joueur international de rugby à XV évoluant au poste de centre. Il joue depuis 2019 à la Section paloise. Il connaît sa première sélection en équipe de France en 2014.

BiographieModifier

Formé à Bourgoin-Jallieu, il est repéré par l'entraîneur du Racing Métro 92 Pierre Berbizier[3]. Toutefois, une blessure, rupture du tendon quadricipital, retarde son éclosion au plus haut niveau : après sa blessure, il termine la saison avec les espoirs[3]. Après deux saisons où il ne joue que douze puis quatorze rencontres, sept titularisations lors de chaque saison, pour respectivement un et deux essais, il est proche d'être l'objet d'un prêt après la saison 2013-2014, mais refuse celui-ci[4].

Lors du début de la saison 2014-2015, il accède à une place de titulaire, au détriment de l'international gallois Jamie Roberts[3] : après neuf journées de Top 14, il compte huit rencontres disputées, dont six en tant que titulaire, et deux essais marqués. Il marque également lors de la première rencontre de la Coupe d'Europe remportée face aux Northampton Saints. Il est sélectionné pour la première fois en équipe de France le contre les Fidji, à Marseille (victoire française, 40-15)[5].

Il annonce le qu'il est le fils biologique de Marc Cécillon, ancien international français[6].

Bien que blessé, il est retenu par Philippe Saint-André pour le stage préparatoire au tournoi des Six Nations qui se déroule à Canet-en-Roussillon, le sélectionneur estimant alors que Dumoulin sera apte pour le début du tournoi[7]. Mais lors de ce stage, il est touché à un tendon d'une jambe ce qui le prive des premiers matchs du tournoi[8].

À partir de fin mars, il retrouve une place de titulaire au sein de son club, avec lequel il dispute le match de barrage de Top 14 face à l'autre club francilien, le Stade français. Lors de cette saison, il dispute finalement 18 rencontres de championnat, dont 15 titularisations, et inscrit trois essais[1]. Il participe également en tant que remplaçant au quart de finale perdu face aux Saracens en coupe d'Europe, compétition où il dispute un total de trois rencontres et inscrit un essai, face à Northampton[1].

Bien que n'ayant joué aucun match lors du Tournoi, il figure dans le groupe des 36 joueurs retenus par Philippe Saint-André pour préparer la Coupe du monde[9]. Il participe à deux des trois tests de cette préparation, titulaire lors du premier test face aux Anglais à Twickenham, puis remplaçant lors du dernier face aux Écossais au Stade de France. Il fait partie des quatre centres retenu dans la sélection finale pour la coupe du monde[10]. Pour le premier match de la compétition, face à l'Italie, il est titulaire lors d'une victoire 32 à 10. Non retenu lors du match suivant, il est remplaçant lors du troisième match, face au Canada. Il est titulaire face au All Blacks en quarts de finale.

Il est dans la liste de Guy Novès pour préparer le Tournoi des Six Nations 2016, mais faute à une blessure au genou il déclare forfait. Il est remplacé par Maxime Mermoz. Malgré son absence en fin de saison, il remporte le championnat de France avec le Racing 92.

En , la Section paloise annonce qu'Alexandre Dumoulin a signé un contrat de trois ans avec le club de 2019 à 2022[11].

CarrièreModifier

En clubModifier

En équipe nationaleModifier

Au , Alexandre Dumoulin compte huit capes internationale en équipe de France, dont cinq en tant que titulaire[2]. Il a honoré la première de celle-ci le contre l'équipe de Fidji au Stade Vélodrome de Marseille[2].

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f et g « Fiche d'Alexandre Dumoulin », sur itsrugby.fr (consulté le 10 novembre 2014).
  2. a b c et d « Alexandre Dumoulin », sur espnscrum.com, ESPNscrum (consulté le 19 octobre 2015).
  3. a b et c Dominique Issartel, « Dumoulin va très fort », L'Équipe, no 22006,‎ , p. 12.
  4. Anthony Tallieu, « Top 14 - Alexandre Dumoulin (Racing), ce joueur qui a fait oublier Jamie Roberts », sur rugbyrama.fr, .
  5. Gilles Gaillard, « Examen de passage réussi pour les nouveaux », sur francetvsport.fr, 8 novembre 2014 (consulté le 9 novembre 2014).
  6. David Opoczynski avec O.F., « L'incroyable histoire d'Alexandre Dumoulin, fils caché de Marc Cécillon », sur Le Parisien, (consulté le 27 janvier 2015).
  7. « XV de France : Saint-André optimiste pour Dumoulin », sur lesechos.fr, .
  8. « XV de France: Dumoulin blessé, remplacé par le Toulousain Fickou », sur liberation.fr, .
  9. Adrien Pécout, « Michalak de retour, Lopez écarté, le XV de France en vue de la Coupe du monde dévoilé », sur lemonde.fr, .
  10. Olivier François, « XV de France : Trinh-Duc écarté de la liste des 31 pour le Mondial », sur www.leparisien.fr, Le Parisien, (consulté le 23 août 2015).
  11. « Top 14 : Alexandre Dumoulin signe trois ans à Pau (officiel) », sur www.lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 14 décembre 2018).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :