Ouvrir le menu principal

Ruan Pienaar

joueur de rugby sud-africain
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pienaar.
Ruan Pienaar
Description de l'image Ruan Pienaar 2014.jpg.
Fiche d'identité
Naissance (35 ans)
à Bloemfontein (Afrique du Sud)
Taille 1,87 m (6 2)
Poste Demi de mêlée, Demi d'ouverture
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
2004-2010
2005-2010
2010-2017
2017-
Natal Sharks
Sharks
Ulster
Montpellier
32 (258)
67 (240)
141 (884)
22 (195)
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
2006-2015Drapeau : Afrique du Sud Afrique du Sud88 (135)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 2 juin 2018.

Ruan Pienaar (né le à Bloemfontein (Afrique du Sud), est un joueur de rugby à XV sud-africain. Il évolue comme demi de mêlée (1,87 m pour 90 kg) mais aussi parfois en tant que de demi d'ouverture ou même arrière. Il évolue depuis 2017 en Top 14 au sein du Montpellier HR.

Ce joueur polyvalent, fils de l'ancien rugbyman sud-africain Gysie Pienaar a fait partie de l'équipe d'Afrique du Sud qui a remporté la Coupe du monde de rugby 2007.

Sommaire

BiographieModifier

En clubModifier

Ruan Pienaar est formé dans l'équipe universitaire de rugby du Grey College, une prestigieuse université de Bloemfontein. En 2002, il fait partie de l'équipe du Free State qui dispute le tournoi annuel des jeunes du Craven Week. En 2004, il s'engage avec l'équipe des Natal Sharks et en 2005, il fait ses débuts en Super 12, dans l'équipe provinciale des Sharks. Avec la franchise sud africaine, il atteindra la finale du Super 14 en 2007.

Le 27 mai 2010, il s'engage avec la province d'Ulster[1] et participe à la Celtic League et à la Coupe d'Europe de rugby à XV. Dès sa première saison sous ses nouvelles couleurs, il est nommé Meilleur Joueur de son équipe[2] et Meilleur Joueur de la Ligue[3].

En août 2016, la fédération irlandaise de rugby annonce que le joueur de 32 ans ne sera pas prolongé, malgré le souhait que sa province veuille le conserver, à la fin de son contrat se terminant en 2017 afin de « favoriser l'émergence de talents dans la région et prolonger le contrat de Ruan empêchera le développement de jeunes joueurs »[4].

En équipe nationaleModifier

Champion du monde avec l'équipe d'Afrique du Sud des moins de 19 ans en 2003, Ruan Pienaar fait ses débuts avec les Springboks le 26 août 2006, contre la Nouvelle-Zélande lors du Tri-nations 2006. Considéré comme l'un des plus grands espoirs du rugby sud-africain au poste de demi de mêlée, il est retenu par Jake White pour la Coupe du monde 2007 en France. Il ne pourra cependant pas s'imposer comme titulaire au poste de demi de mêlée, barré par le talentueux Fourie du Preez. Il ne disputera que 4 matchs du tournoi, dont un seul comme titulaire à l'arrière. Il inscrira deux essais à ce poste et dans ce match contre l'équipe des Tonga. Ruan Pienaar remporte la Coupe du monde de rugby 2007 en tant que remplaçant en finale face à l'Angleterre[5].

Joueur intelligent, rapide et capable de botter[6], Ruan Pienaar est capable de jouer aux postes de demi de mêlée, de demi d'ouverture et d'arrière. Cette polyvalence l'a empêché de s'installer durablement à un poste précis[6],[7]. Peu souvent titulaire avec les Springboks, il rentre néanmoins souvent en cours de match, comme demi de mêlée ou arrière. À partir de 2008, il s'installe comme titulaire eu poste de demi d'ouverture mais il est peu à peu écarté au profit de Morné Steyn[8]. En 2009, il fait partie de l'équipe d'Afrique du Sud qui remporte la tournée face aux Lions britanniques et irlandais (2-1)[9] et de l'équipe qui remporte le Tri-nations de la même année[10]. En 2010, il est titularisé à plusieurs reprises au poste de demi de mêlée et en 2011, il est de nouveau retenu pour participer à la Coupe du monde de rugby[11]. N'ayant pas un statut de titulaire aux dépens de Morné Steyn et Fourie du Preez, il ne dispute que deux matchs lors des phases de poules et l'Afrique du Sud est éliminée en quarts de finale contre l'Australie[12].

Avec les Springboks, Ruan Pienaar a disputé 88 matchs (pour 45 titularisations) et inscrit 8 essais, 17 pénalités et 21 transformations pour un total de 135 points[13].

Avec Montpellier, Ruan Pienaar s'incline en 2018 en finale de Top 14 contre Castres (29-13), manquant plusieurs pénalités.

Avec les BarbariansModifier

En mai 2017, il est sélectionné dans le groupe des Barbarians par son futur entraîneur à Montpellier, Vern Cotter, pour affronter l'Angleterre, le 28 mai à Twickenham puis l'Ulster à Belfast le 1er juin[14]. Remplaçant lors du premier match, les Baa-Baas Britanniques s'inclinent finalement 28 à 14 face aux Anglais[15]. Il joue avec son club de l'Ulster pour le deuxième test et la victoire des Baa-Baas 43 à 28[16].

CarrièreModifier

En clubModifier

En équipe nationaleModifier

Ruan Pienaar joue tout d'abord avec les sélections des moins de 19 ans (2003) et des moins de 21 ans (2004-2005).

Au , Ruan Pienaar compte 88 sélections sous le maillot des Springboks, inscrivant un total de 135 points, se décomposant en 8 essais, 17 pénalités, 22 transformations[17]. Il a été sélectionné pour la première fois avec les Springboks le contre la Nouvelle-Zélande.

Il participe à trois éditions de la Coupe du monde en 2007 où il devient champion du monde et obtient quatre sélections face à l'Angleterre, les Tonga, aux États-Unis et l'Argentine, en 2011 où il dispute deux rencontres, face aux Fidji et la Namibie, et 2015, où il joue contre le Japon, les Samoa, l'Écosse et l'Argentine[18].

PalmarèsModifier

  • Champion du monde de rugby en 2007.
  • Vainqueur Tri-nations 2009.
  • Champion du monde des moins de 19 ans en 2006.
  • Vice-champion de France 2018

Notes et référencesModifier

  1. (fr) « Pienaar signe à l'Ulster », sur www.rugbyrama.fr,
  2. (en) « Ruan Pienaar picks up Ulster Player of the Year award », BBC Sport,
  3. (en) « Ruan Pienaar named Magners League Player of the Year », BBC Sport,
  4. « Transfert - Ligue celtique : Ruan Pienaar quittera bien l'Ulster à la fin de la saison », (consulté le 31 août 2016)
  5. « ANGLETERRE - AFRIQUE DU SUD », sur www.lequipe.fr (consulté le 3 avril 2017)
  6. a et b (en) « Ruan Pienaar could make Bok No 10 his own! », sur www.sportsleader.co.za (consulté le 2 décembre 2011)
  7. (en) « South Africa / Players & Officials / Ruan Pienaar », ESPN scrum (consulté le 2 décembre 2011)
  8. « Morné s'est fait un prénom », Rugbyrama,‎ (lire en ligne, consulté le 3 avril 2017)
  9. (en) By Paul Ackford in Pretoria, « South Africa 28 British and Irish Lions 25: match report », Telegraph.co.uk,‎ (lire en ligne, consulté le 3 avril 2017)
  10. (en-GB) « BBC SPORT | Rugby Union | South Africa 28-19 New Zealand », sur news.bbc.co.uk (consulté le 3 avril 2017)
  11. (en-GB) Press Association, « Rugby World Cup 2011: De Villiers names experienced South Africa squad », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le 3 avril 2017)
  12. (en-GB) Evan Fanning, « Rugby World Cup 2011: South Africa v Australia – as it happened », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le 3 avril 2017)
  13. SARL It's rugby, « Rugby - Fiche joueur Pienaar Ruan - Statistiques internationales », sur www.itsrugby.fr (consulté le 3 avril 2017)
  14. Maxime Brossard, « 4 Français dans le groupe des Barbarians pour affronter l'Angleterre », sur www.rugbyrama.fr, Rugbyrama, (consulté le 23 mai 2017).
  15. (en) « England - Barbarians », sur www.skysports.com, Sky Sports, (consulté le 28 mai 2017).
  16. (en) « Ulster - Barbarians », sur www.bbc.com, BBC, (consulté le 1er juin 2017).
  17. a et b (en) « Ruan Pienaar », sur stats.espnscrum.com, ESPN (consulté le 21 août 2019).
  18. (en) « Ruan Pienaar : IRB Rugby World Cup », sur espn.co.uk (consulté le 31 octobre 2015).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :