Ouvrir le menu principal

Jérôme Garcès

arbitre international professionnel français de rugby à XV

Jérôme Garcès
Image illustrative de l’article Jérôme Garcès
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la France France
Grade professionnel
Naissance (45 ans)
à Pau
Sport Rugby à XV
Désignations nationales
Années Compétition
2006 - 2019 Drapeau : France Championnat de France
Désignations intracontinentales *
Années Compétition
XXXX - 2019 Coupe d'Europe
XXXX - 2019 Challenge européen
Désignations internationales **
Années Compétition
2011 - 2019 Tournoi des Six Nations
2011 Coupe du monde 2011
2015 Coupe du monde 2015
2013 Rugby Championship
2017 Tournée de l'équipe des Lions britanniques et irlandais 2017
2019 Coupe du monde 2019
* Compétitions intracontinentales de clubs.
** Compétition internationale d'équipes nationales.

Jérôme Garcès, né le à Pau, est un arbitre international français de rugby à XV.

Sommaire

BiographieModifier

Carrière d'arbitreModifier

Garcès fait ses débuts au rugby en tant que joueur en junior à l'Étoile sportive arudyenne[1]. Il évolue également à l'US Mourenx, avant de revenir à l'ES Arudy. Encouragé par son père, lui-même ancien arbitre, Jérôme Garcès arbitre le samedi et joue avec son club le dimanche. Mais à la suite d'une blessure au scaphoïde, il abandonne son poste d'ailier pour se consacrer entièrement à l’arbitrage. Il gravit rapidement les échelons, intégrant la liste des arbitres du Top 14 en 2006.

En , il devient le cinquième arbitre professionnel en France[1], rejoignant Christophe Berdos et Romain Poite toujours en activité. De fait, il abandonne son emploi de fournisseur chez Turbomeca à Bordes[1]. Il arbitre régulièrement des matchs de championnat de France, mais aussi de coupe d'Europe, de challenge européen.

Au niveau international, il débute dans les compétitions de jeunes. Il débute comme juge de touche dans le Tournoi des Six Nations en 2010 d'abord à Dublin pour Irlande - Italie, puis à Rome pour Italie - Angleterre. Il entre dans le panel des arbitres internationaux en et officie, le devant 45 000 spectateurs au stade de Twickenham, lors du match de l'Angleterre contre les Barbarians (35-26)[2]. En , il officie dans le cadre de la Churchill Cup, compétition internationale regroupant les États-Unis, l'Uruguay, le Canada, la Russie, l'Angleterre A et la France A[1].

Le , Garcès fait sa première apparition dans un match du Tournoi. Il remplace Romain Poite, blessé au mollet lors du match de Calcutta Cup entre l'Angleterre et l'Écosse à Twickenham[3]. Sa prestation est saluée puisqu'il est retenu pour officier lors de la coupe du monde 2011, dans la liste des sept juges de touches et fait partie des réservistes en cas de défaillance d'un des dix arbitres de champ[4].

 
Jérôme Garcès arbitrant Castres - Perpignan le 1er novembre 2012.

Lors de la vague de désignations pour le Tournoi 2012, il est désigné pour la première fois de sa carrière pour un match du tournoi comme arbitre du centre lors de la rencontre opposant l'Italie à l'Angleterre[5].

Le , il arbitre sa première finale de Top 14, entre le Castres olympique et le RC Toulon. Un mois plus tard, il est désigné par Joël Jutge sur deux matchs du Rugby Championship, encore un signe de sa montée en puissance dans l'élite mondiale[6].

Il fait partie des douze arbitres retenus pour la Coupe du monde 2015 en Angleterre. Il y arbitre, entre autres, le match entre l'Angleterre et le Pays de Galles (25-28), et Bernard Laporte, alors commentateur pour la chaîne TF1, qualifie le match de l'arbitre français de « très bon »[7]. Il arbitre par la suite le quart de finale entre l'Irlande et l'Argentine[8].

Il arbitre également la demi-finale entre l'Afrique du Sud et la Nouvelle-Zélande. Il devient ainsi le premier arbitre français à officier lors d'une demi-finale de coupe du monde. Enfin, il est désigné comme arbitre de touche de la finale de la coupe du monde 2015 aux côtés de l'Anglais Wayne Barnes, tandis que le Gallois Nigel Owens est désigné arbitre de champ par World Rugby.

En 2017, il est désigné arbitre vidéo pour la finale du Top 14[9]. Il arbitre le match Chiefs - Lions puis le deuxième test-match Nouvelle-Zélande - Lions lors de la Tournée des Lions britanniques et irlandais 2017.

En 2019, il est de nouveau sélectionné pour arbitrer des matchs de la Coupe du monde au Japon[10] et décide de mettre un terme à sa carrière d'arbitre après cette compétition[11].

Distinctions personnellesModifier

 
Jérôme Garcès, à droite, en 2012, lors du match opposant l'ASM Clermont Auvergne et le Stade toulousain.

AnecdotesModifier

Jérôme Garcès est connu dans le milieu arbitral pour son coup de sifflet multicorde. Il utilise des sifflets de la marque Acme Thunderer, et utilise le modèle 58,5[12].

Palmarès d'arbitreModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d Christian Sempé, « Jérôme Garcès, un arbitre à la conquête de l'Ouest », sur www.larepubliquedespyrenees.fr, La République des Pyrénées, (consulté le 13 décembre 2011)
  2. Christian Sempé, « Garcès et Clouté en moteurs », sur www.larepubliquedespyrenees.fr, La République des Pyrénées, (consulté le 13 décembre 2011).
  3. « Romain Poite et Jérôme Garcès, les deux arbitres français retenus pour la Coupe du monde », sur www.ensembleaveclexv.com, (consulté le 13 décembre 2011).
  4. « Les arbitres retenus pour la CM 2011 », sur fr.rugbyworldcup.com, IRB, (consulté le 13 décembre 2011).
  5. (en) « RBS Six Nations 2012 appointments » [PDF], sur www.irb.com, IRB (consulté le 13 décembre 2011).
  6. « Four Nations : la montée en puissance de Jérôme Garcès », Esprit de la Règle.
  7. « Pays de Galles - Fidji : revoir le match en vidéo », sur tf1 (consulté le 13 octobre 2015).
  8. « Nigel Owens arbitrera encore l'équipe de France, contre la Nouvelle-Zélande », sur L'Equipe.fr (consulté le 13 octobre 2015).
  9. Maxime Brossard, « Romain Poite désigné arbitre de la finale », sur www.rugbyrama.fr, Rugbyrama, (consulté le 29 mai 2017)
  10. « Cinq arbitres français retenus », sur www.rugbyrama.fr, Rugbyrama, (consulté le 7 mai 2019).
  11. « Jérôme Garcès justifie sa décision de mettre un terme à sa carrière d’arbitre », sur www.blog-rct.com, (consulté le 23 juin 2019).
  12. « Jérôme Garcès : « L'arbitre est un sportif au service du jeu » », Esprit de la Règle