Benjamin Fall

joueur français de rugby à XV
Benjamin Fall
Description de cette image, également commentée ci-après
Benjamin Fall en 2012.
Fiche d'identité
Naissance (31 ans)
à Langon (France)
Taille 1,86 m (6 1)
Poste Ailier, arrière
Carrière en junior
PériodeÉquipe 
2006-2007Stade langonnais
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
2007-2008
2008-2010
2010-2014
2014-2020
Union Bordeaux Bègles
Aviron bayonnais
Racing Métro 92
Montpellier HR
12 (15)[1]
35 (45)[1]
57 (30)[1]
99 (80)[1]
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
2008-2009
2009-
Drapeau : France France -20
Drapeau : France France
12 (35)[1]
14 (15)[2]

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 10 mai 2020.

Benjamin Fall, né le à Langon (Gironde), est un joueur français de rugby à XV d'origine sénégalaise par son père. Il évolue aux postes d'ailier et d'arrière au sein de l'effectif du Montpellier HR.

CarrièreModifier

Benjamin Fall est né d’un père basketteur qui a notamment joué au JSA de Bordeaux d’origine sénégalaise, Souleymane Fall, et d’une mère infirmière.

Après avoir brillamment pratiqué différents sports comme la natation et l'athétisme, Benjamin Fall se met au rugby à l'âge de 16 ans dans sa ville natale de Langon[3]. Celui qui rêvait de devenir rugbyman professionnel signe à l'Union Bordeaux Bègles en 2007. Formé au poste d'ailier, le jeune joueur est recruté par l'Aviron bayonnais après seulement une saison en Gironde.

Il a fait partie de l'équipe de France des moins de 20 ans au championnat du monde junior 2008.

Il honore sa première cape internationale en équipe de France le 21 novembre 2009 contre l'équipe des Samoa. Il marque lors de ce match son premier essai. Titulaire à l'aile gauche pour le premier match du Tournoi des Six Nations 2010 (et blessé ensuite), il remporte le grand chelem.

Rapidement, Benjamin Fall se fait une place dans l'effectif bayonnais et enchaîne les bonnes prestations, qu'il joue à l'aile ou à l'arrière. Ce succès attire les convoitises et le 4 mai 2010, son transfert est annoncé au Racing Métro 92. Le club francilien débourse la somme de 506 000 euros, se décomposant en 300 000 euros, montant de la clause libératoire, et 206 000 euros d'indemnités réglementaires de formation pour racheter les dernières années de contrat à Bayonne. Il devient donc le plus gros transfert de l'histoire du rugby professionnel en France[4].

En novembre 2010, il est invité avec les Barbarians français pour jouer un match contre les Tonga au Stade des Alpes à Grenoble[5]. Ce match est aussi le jubilé de Jean-Baptiste Élissalde. Les Baa-Baas s'inclinent 27 à 28[6].

En 2012, il est appelé par Philippe Saint-André pour participer à la tournée dans l'hémisphère sud, en Argentine, où il inscrit un essai. Ces blessures l'empêchent de s'installer durablement en équipe de France, malgré des caractéristiques physiques remarquables.

Toutefois son passage au Racing est mitigé. Il alterne blessures et matchs de haut niveau comme le prouve sa prestation en demi-finale du Top 14 2010-2011 lors de la rencontre perdue face à Montpellier. Il quitte le club en 2014 et rejoint le Montpellier Hérault rugby.

Guy Novès compte sur lui pour le Tournoi des Six Nations 2016 mais il déclare forfait. Peu après son arrivée, son successeur, Jacques Brunel, le sélectionne pour préparer le Tournoi des Six Nations 2018. Il commence la compétition comme remplaçant.

En 2016, il remporte le Challenge européen avec Montpellier. Il participe également à la finale du Top 14 au Stade de France en 2018, perdue 29 à 13 face au Castres olympique.

A l'orée de la saison 2018-2019, il est intégré à la liste des joueurs protégés XV de France et participe au premier stage de développement du 5 au 12 juillet 2018 au CNR de Marcoussis[7],[8]. Il n'est pas sélectionné en fin de saison pour participer à la Coupe du monde au Japon.

PalmarèsModifier

En équipe nationaleModifier

En clubModifier

StatistiquesModifier

Liste des essaisModifier

Essai Adversaire Lieu Stade Compétition Date Résultat
1   Samoa Paris,   France Stade de France Test match 21 novembre 2009 Victoire
2   Argentine Tucumán,   Argentine Stade José-Fierro Test match 23 juin 2012 Victoire
3   Italie Rome,   Italie Stade olympique de Rome Tournoi des Six Nations 2013 3 février 2013 Défaite

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e « Benjamin Fall », sur www.itsrugby.fr (consulté le 23 février 2020).
  2. a et b (en) « Fiche de Benjamin Fall », sur ESPNscrum (consulté le 23 février 2020).
  3. « Fall a tout pour plaire », sur www.leparisien.fr, Bayonne, (consulté le 9 janvier 2020).
  4. « Fall pour 506 000 euros », sur lequipe.fr, (consulté le 29 novembre 2010).
  5. « Barbarians vs Tonga - Composition des Baabaas », sur www.lerugbynistere.fr, (consulté le 28 novembre 2016)
  6. « Barbarian Rugby Club vs Tonga », sur www.barbarianrugbyclub.com, Barbarians français, (consulté le 28 novembre 2016)
  7. « Liste XV de France et France Développement », sur www.ffr.fr, FFR, (consulté le 7 juin 2018).
  8. « Stage développement XV de France », sur www.ffr.fr, FFR, (consulté le 17 septembre 2018).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :