Ouvrir le menu principal
Boeing 737-800 de Ryanair.
Boeing 737-800 de Ryanair.

Ryanair DAC est une compagnie aérienne à bas prix irlandaise fondée en 1984 dont le siège social est situé à Swords, en Irlande.

Ryanair est la première compagnie aérienne en Europe en nombre de passagers transportés (139.2 millions en 2018) en augmentation de 8 %[3]. Ses bases principales sont les aéroports de Dublin, de Londres-Stansted et de Charleroi Bruxelles-Sud. Ryanair n’est pas membre de l’IATA.

Sommaire

HistoireModifier

Ryanair fut fondée à Dublin par un homme d'affaires irlandais, Thomas Anthony dit « Tony » Ryan, en 1985, associé au propriétaire du voyagiste Club Travel, Liam Lonergan, avec un capital d'une livre irlandaise (1,30 ) et 25 employés[réf. souhaitée]. La compagnie ne proposait alors qu'une ligne aérienne : Dublin (via l'aéroport de Waterford) - Aéroport de Londres-Gatwick[4].

Depuis sa création en 1985, Ryanair a connu une croissance impressionnante. En 20 ans, elle est passée de la catégorie de petite compagnie aérienne ne volant qu'entre Londres et Dublin à celle des plus gros transporteurs européens. Après le radical redressement de situation effectué par Conor Hayes entre les années 1991 et 1993, c'est Michael O'Leary, son PDG depuis 1994, qui a été, à partir de 1994, le principal maître d'œuvre de la croissance de la compagnie. Les bénéfices de la compagnie ont été investis pour faire de Ryanair un acteur principal du transport aérien à l'échelle du continent. Le chiffre d'affaires est passé de 231 millions d'euros en 1998 à environ 843 millions en 2003 et les bénéfices nets sont passés de 48 millions d'euros à 239 millions dans la même période. Dans un marché où environ une compagnie sur 10 survit et où même des géants tels que American Airlines et Delta Air Lines doivent lutter, le succès de Ryanair a trompé plus d'un analyste industriel. Cependant, depuis les événements du 11 septembre 2001, on retrouve cette même croissance chez d'autres transporteurs à bas prix tels que Southwest Airlines ou JetBlue.

Durant la dernière décennie, le nombre de passagers transportés par Ryanair a connu une croissance annuelle de 25 % environ, passant d'un peu moins de 700 000 au début des années 1990 à plus de 21 millions en 2003. Ceci est principalement dû à la création de nouvelles lignes et de nouvelles plateformes de correspondance dans toute l'Europe. Ryanair est ainsi devenue l'un des plus gros transporteurs européens et a même, en août 2004, transporté en Europe 20 % de passagers de plus que British Airways.

En 2015, Ryanair cède 29,8 % du capital qu’elle détenait dans Aer Lingus pour 398 millions d’euros, à la suite du rachat de celle-ci par le groupe IAG.[5].

La compagnie annonce avoir transporté en 2016 117 millions de passagers contre 101,4 millions en 2015[6].

En mars 2018, Ryanair annonce l'acquisition d'une participation de 24,9 % dans l'ancienne compagnie aérienne Niki[7].

Fin août 2018, l'acquisition de 75 % dans le capital de l'ancienne compagnie, Niki (Désormais Laudamotion) a été finalisé et accepté par les autorités[8]. Elle en acquiert les 25 % restants fin janvier 2019[9].

FlotteModifier

En mars 2019, les appareils suivants sont en service au sein de la flotte de Ryanair[10] :

Flotte Ryanair
Type d'appareil En service Commandes Nombre de sièges Notes
Boeing 737-700
1
144
Réservé à l'entrainement des équipages et avion de réserve
Boeing 737-800
457

189
Dernières livraisons en 2018
Boeing 737 MAX 200
1 (Cloué au sol a la suite des crashs de Lion Air et Ethiopian Airlines)
135
197
Compagnie de lancement du Boeing 737 MAX 200, premières livraisons vers novembre 2019.
Total 459 (Dont 1 737 MAX inutilisé pour le moment en raison des crashs de Lion air et Ethiopian Airlines). 135

Bases les plus importantes :

  • Dublin : 45 Boeing 737 - 800, 1 Boeing 737-700
  • Londres-Stansted : 28 Boeing 737-800
  • Bruxelles Sud-Charleroi : 22 Boeing 737-800

Ryanair reçoit une cinquantaine d'avions chaque année, soit un par semaine en moyenne. Afin de réaliser des économies sur les coûts d'entretien et d'exploitation des avions, la flotte de Ryanair est composée d'un unique modèle d'avion : le Boeing 737-800. Des avions de type ATR 42, BAC1-11 et Boeing 737-200 ont cependant aussi été utilisés pour les vols courts et moyens courriers. En 2011, Michael O'Leary a affirmé que la flotte était assez conséquente pour avoir un deuxième type d'avion[11]. Depuis sa création, la compagnie a reçu plus de 400 Boeing 737-800 neufs dont 59 ont été revendus[12]. Le 400e Boeing 737-800 a été livré en septembre 2017.

L'âge moyen de la flotte de Ryanair est de 6,8 ans[13] au 1er avril 2018. Boeing annonce en mars 2013 être en négociation avec la compagnie pour l'achat de 175 B737, pour un montant total de 15,6 milliards de dollars. Cette commande a été validée lors du salon du Bourget 2013 où la compagnie prévoit même de faire une commande de 200 B737-Max 8 d'ici fin 2014[14].

Le , Ryanair annonce à Boeing un achat de 100 Boeing 737-MAX-8 (+100 options) d'une capacité de 197 passagers[15].

En novembre 2015, Ryanair présente ses nouvelles cabines présentes dès janvier 2016, avec un éclairage d'ambiance LED, des cloisons redessinées et des rangements de bagages plus grands. De nouveaux sièges seront installés, appelés slimline (ultra-fins) avec plus d'espace pour les jambes. Tous les appareils livrés entre 2016 et 2024 (y compris les Boeing 737 Max 200) auront cet intérieur. Ce changement s'inscrit dans le programme Always Getting Better.

Le 24 avril 2018, Ryanair passe commande de 25 Boeing 737 MAX 8 haute densité, portant à 135 le nombre total d'exemplaires attendus[16].

L'unique 737 Max de chez Ryanair est cloué au sol quelques jours plus tard après l'incident en Éthiopie du vol 302 Ethiopian Airlines

UniformesModifier

En début septembre 2015, Ryanair a dévoilé ses nouveaux uniformes dans le cadre du programme Always Getting Better visant à améliorer l'image de la marque.

Le « bleu Chelsea » est remplacé par un « bleu royal ». Couleur distinctive de la compagnie, le jaune reste présent, sous la forme d’un imperméable et d’un foulard pour les hôtesses, d’une cravate à rayures pour les stewards, et de certains détails sur les vestes[17].

Aspects environnementauxModifier

Avec plus de 9,9 millions de tonnes de CO2 émises en 2018, Ryan Air est le dixième plus gros émetteur d’Europe[18].

La Fédération européenne pour le transport et l'environnement regrette que le secteur soit « sous-taxé et sous-réglementé », et se prononce pour l'instauration d'une « taxe sur le kérosène et l’introduction de mandats obligeant les compagnies aériennes à passer au carburant pour réacteur à zéro émission »[19].

En juillet 2017, à la suite de l'annonce d'une taxe « écocontribution » visant les transporteurs aériens qui opèrent à partir du territoire français, Michael O’Leary déclare que Ryanair contribuait à hauteur de 4 euros de taxes environnementales par passager et par voyage.

Aspects financiersModifier

D'après une étude de l’ONG Transport & Environment publiée en juillet 2019 « parmi tous les aéroports desservis par Ryan Air dans l'Union européenne, un quart d’entre eux seraient déficitaires et maintenus sous perfusion grâce aux subventions publiques »[20].

ActionnairesModifier

Les principaux actionnaires sont Capital Research and Management Company (16,70 %), Monsieur Baillie Gifford (5,70 %), BlackRock (5,10 %) & Michael O'Leary (3,70 %).

En 2009 (année fiscale 2009, du au ), le chiffre d'affaires de Ryanair est de 2 942 millions d'euros et ses bénéfices atteignent 105 millions d'euros[21].

Données financières en millions d’euros (sauf résultat par action et dividende-EUR)
Années (1er avril-31 mars) 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2015 2016
Chiffre d'affaires (M€) 1 319 1 693 1 693 2 237 2 714 2 942 2 988 3 630 4 325 5 654[22] 6 536
Résultat net part groupe (M€) +268 +302 +301 +401 +480 +105 +319 +401 +503 +867[22] +1 242[23]
Résultat par action (€) 0 0 0 0 0 0 0 0,26 0,34
Dividende par action (€) a b c d e f g 0,34 0,34

Fin avril 2015, la compagnie est victime d'une escroquerie par un virement frauduleux de 5 millions de dollars sur une banque chinoise[24].

CommunicationModifier

Activité de lobbying auprès des institutions de l'Union européenneModifier

Ryanair est inscrite depuis 2015 au registre de transparence des représentants d'intérêts auprès de la Commission européenne. L'entreprise déclare en 2015 pour cette activité des dépenses d'un montant compris entre 200 000 et 300 000 euros[25].

Aspects sociauxModifier

Ryanair est également très connue pour avoir mis en place des pratiques sociales non conformes au droit des salariés, destinées à réduire ses coûts. En 2005, la direction a interdit à ses salariés de recharger leurs téléphones portables sur leur lieu de travail. Elle a également proposé une augmentation de 3 % des salaires, à l'exclusion du personnel syndiqué, en évoquant l'intérêt de la négociation individuelle[26].

En septembre 2004, les pilotes avaient créé la Ryanair European Pilots Association (REPA), et disposaient d'un forum sur Internet à travers lequel ils pouvaient échanger leur avis sur Ryanair. La compagnie a infiltré ce forum (qui nécessitait un mot de passe) par l'intermédiaire d'un « informateur ou d'un traitre parmi les pilotes » selon le juge Smyth, de la Haute Cour de Justice irlandaise. Ryanair a demandé à la justice de révéler les identités des membres du forum. Le juge Smyth a rejeté la demande de Ryanair car les arguments présentés étaient « sans fondement et faux »[27].

La société a été mise en examen par un juge d'Aix-en-Provence pour « travail dissimulé », « emploi illicite de personnels navigant » et « prêt illicite de main-d'œuvre ». La compagnie a alors menacé de quitter Marseille[28]. Elle sera ensuite condamnée par la Cour d'Appel d'Aix-en-Provence à une amende au pénal de 200 000 €, et à des dommages et intérêts de 8 M€ aux organismes sociaux (URSSAF, Caisse de Retraite et Pôle Emploi)[29]

En 2011, à la suite d'une série de Drug tests réalisée sur le personnel navigant de Ryanair à l'aéroport de Charleroi, des actions syndicales sont déclenchées. Sept dossiers seront bientôt introduits au tribunal de Charleroi[pourquoi ?][30].

À la suite de l'annulation de plus de 20 000 vols entre septembre et mars 2018, révélant des conditions de travail non conformes au point de vue morale et éthique, les pilotes en particulier ont essayé par plusieurs moyens de se faire entendre afin de changer leurs conditions de travail. Ryanair a essayé de les menacer[réf. nécessaire], d'augmenter leurs primes, certaines bases ont accepté les nouvelles primes, d'autres non. Les pilotes avaient comme projet d'effectuer une « grève du zèle » qui a été pour finir, annulée. En , les pilotes, en collaboration avec des syndicats non reconnus et de d'autres compagnies, ont annoncé une grève le vendredi par les pilotes italiens, le 20 décembre en Irlande, au Royaume-Uni, en Allemagne, au Portugal et en Espagne. À la suite de l'annonce des premières grèves en 32 ans d'existence, Ryanair a accepté le d'intégrer des syndicats dans l'entreprise dans les six pays cités précédemment. « Nous allons maintenant traiter avec nos pilotes par le biais de structures syndicales nationales reconnues, et nous espérons que ces structures pourront faire l’objet d’un accord avec nos pilotes en tout début d’année prochaine (En 2018) » explique Michael O'Leary[31],[32],[33].

En 2018, une étude du gouvernement britannique révèle que la rémunération des femmes employées par l'entreprise est en moyenne inférieure de 71,8 % à celle des hommes. L'entreprise estime que l'écart s'expliquerait en partie par la prépondérance des hommes dans le métier de pilote, hautement rémunéré, bien que les autorités y voient « les symptômes d'un problème plus large »[34].

Depuis l'été 2018, Ryanair subit le plus important conflit social de son histoire : la grève des pilotes suivit dans cinq pays (Irlande, Allemagne, Pays-Bas, Suède et Belgique) entraine la suppression de près de 400 vols[35].

Entre décembre 2017 et août 2018, Ryanair a reconnu plusieurs syndicats, notamment en Italie, avec la Anpac, Anpav,, Fit-Cisl. En Allemagne avec Verdi et avec UNITE au Royaume-Uni. Le tout premier accord, la toute première convention collective a été signé fin août 2018 avec le syndicat italien Anpac (Qui a été accepté parmi une large voix dans les 300 pilotes que représente Anpac). La signature de cet accord ouvre la voie à des congés parentaux ou des indemnités de licenciement, par exemple, aux 300 pilotes.

Aspects concernant la sécuritéModifier

 
Ryanair Boeing 737-800, George Best Belfast City Airport.

Ryanair fait l'objet d'une polémique sur la limitation des emports de kérosène, certains affirmant que les réservoirs sont remplis du minimum de carburant nécessaire avec une très faible marge de sécurité pour permettre un trajet de vol[36]. Il en résulte que toute déroute est rendue difficile voire impossible en cas d'incident(s) le nécessitant[citation nécessaire]. « Cette pratique incite, voire oblige les pilotes à se poser coûte que coûte sur l'aéroport de destination »[37]. Le Syndicat National des Pilotes de Ligne (SNPL France-Alpa) est au courant de cette pratique et une enquête est actuellement en cours.[citation nécessaire]. La quantité de carburant emportée pour un vol répond en fait à des critères très stricts définis au niveau européen. Les incidents comme ceux relevés en Espagne auraient très bien pu avoir lieu sur n'importe quelle compagnie, à bas coût (low cost) ou non.

Ryanair est également pointée du doigt à cause de ses pilotes et des risques de sécurité liés à leur fatigue[citation nécessaire]. Par exemple, dans le rapport d’enquête technique établi à la suite d'un incident du 21 juillet 2004 où un pilote de Ryanair tente une manœuvre insensée pour se poser à Stockholm-Skavsta, le commandant de bord affirme qu’il a pris une mauvaise décision pendant la phase d'atterrissage, et que malgré les remarques de son copilote, il n’a pas pu corriger son erreur en raison d'un excès de fatigue à la suite de problèmes familiaux[38].

Le 15 août 2013, le pilote John Goss est licencié pour avoir critiqué le respect des normes de sécurité de la compagnie dans une émission de la chaîne Channel 4[39].

Accidents et incidentsModifier

La compagnie ne compte aucun accident mortel.

En septembre 2017, Ryanair annonce l'annulation de 20 000 vols jusqu'en mars 2018, touchant 700 000 clients. La compagnie invoque « une mauvaise gestion des plannings des pilotes ». En interne, certains expliquent plutôt ces annulations par le départ de nombreux pilotes se plaignant de leurs conditions de travail[57].

Aspects linguistiquesModifier

Le formulaire de contact client est exclusivement en anglais[58]. L'obligation faite aux femmes enceintes de fournir un certificat rédigé en anglais suscite la polémique en Espagne et vaut à la compagnie le prix 2011 à titre étranger de la carpette anglaise[59],[60].

Aspects juridiquesModifier

En 2004, Ryanair a été condamnée par la Commission européenne à rembourser 2,5 millions d'euros de subventions indûment perçues de la part de l'aéroport de Charleroi, en Belgique — décision non exécutée à ce jour. Ces subventions, qui constituent la base de la politique d'implantation de Ryanair dans les aéroports régionaux, ont été requalifiées en « aides d'État » contraires aux règles de la concurrence telles qu'édictées dans l'article 87 du Traité instituant la CE[61].

La compagnie a été condamnée le pour avoir publié dans Le Parisien une publicité reprenant une photo de Nicolas Sarkozy et Carla Bruni en vacances à Louxor (Égypte)[62].

En mai 2010, la compagnie est condamnée à une amende de 3 millions d'euros par l'Organisation italienne de l'aviation civile pour avoir violé ses obligations légales d'assistance à ses passagers qui n'ont pu prendre leur vol à la suite des perturbations du trafic aérien à cause de l'éruption du volcan Eyjafjöll[63],[64].

En juillet 2011, la compagnie a été condamnée à une amende de 500 000 euros par l'autorité italienne de la concurrence pour avoir fait usage de pratiques commerciales incorrectes telles que des publicités trompeuses[65].

En 2013, en France, Ryanair est condamnée à payer plus de 8[66] millions d'euros de dommages et intérêts, pour avoir enfreint le droit social français à l'aéroport de Marseille[67].

En mai 2014, la Belgian Air Transport Association, qui réunit les principales compagnies aériennes belges (dont Brussels Airlines et Jetairfly), a porté plainte contre Ryanair pour concurrence déloyale[68].

Aspects commerciauxModifier

Les techniques commerciales utilisées par Ryanair, bien que décriées, ont permis à la compagnie de se hisser au sein des compagnies transportant le plus de passagers en Europe en 2006 (40 millions). Néanmoins, Ryanair ne respecte pas l’article 5 de la directive européenne sur le commerce électronique, qui exige des compagnies la fourniture d’une adresse électronique à leurs clients[69]. Par ailleurs, l'appel du service clientèle est un service payant. Or en France, la loi interdit les appels surtaxés pour les appels destinés à faire « une réclamation » ou à obtenir « la bonne exécution du contrat ». Article L113-5 créé par Loi no 2008-776 du 4 août 2008 - art. 87 (V).

L'homogénéité de la flotteModifier

Au niveau des avions, le principe est d'utiliser un seul modèle d'avion : le Boeing 737. Ceci permet une seule maintenance, négociée avec une seule sous-traitance ainsi qu'une formation des pilotes et du personnel de cabine uniques, et dès lors éviter les postholders[70] exigés par l'EASA pour chaque type d'appareil. Une compagnie comme British Airways — 15 types d'avions différents[71] — se trouve ainsi avec plus de 30 personnes par avion, Ryanair n'affichant que 7 membres du personnel par machine.

DestinationsModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (août 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Ryanair opère essentiellement à partir d'aéroports secondaires. Ainsi, les vols parisiens sont effectués à partir de Beauvais (90 km), l'aéroport de Charleroi Bruxelles-Sud au lieu de l'aéroport de Bruxelles pour les vols belges, etc. Ce choix d'utiliser les aéroports secondaires est guidé par trois motivations : la première est que ces aéroports régionaux permettent des rotations rapides (Ryanair exige qu'elles ne doivent pas dépasser 25 minutes : débarquement, embarquement, nettoyage cabine, vérifications techniques et préparation du prochain vol), ces aéroports permettent souvent également d'éviter l'utilisation des passerelles et d'un remorqueur pour faire reculer l'avion, ce qui peut réduire le coût des taxes et améliorer la rapidité de la rotation.

La seconde est le faible coût des taxes aéroportuaires, pour lesquelles la compagnie négocie bien souvent des réductions (pour la réouverture d'un aéroport, la promotion du tourisme, l'emploi local, etc.).

La dernière est que la compagnie peut bénéficier, au-delà des réductions évoquées plus haut, de subventions pour utiliser un aéroport moins fréquenté dans le cadre des politiques d'aménagement du territoire. Ryanair a ainsi encaissé plusieurs centaines de millions d'euros de subventions annuellement depuis plusieurs années, la Commission Européenne estimant ce montant à 750 millions annuels. La compagnie a été accusée à plusieurs reprises d'exercer de fortes pressions sur les chambres de commerces et d'industries pour une augmentation de ces subventions, faute de quoi elle ne desservirait plus la destination.

ServicesModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (août 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Le principe est de considérer l'avion de la même manière qu'un bus ou un train, c'est-à-dire un moyen de transport sans aucun artifice. Le passager peut, à bord, acheter de la nourriture et des boissons, mais également des produits comme des parfums hors taxe ou encore des billets de loterie. En revanche il n'y a aucun rangement sur les fauteuils pour faciliter le nettoyage ni aucune possibilité d'incliner son siège car cela est trop coûteux.

En 2018, Ryanair envisage de faire payer le transport de bagages cabine au même titre que les bagages en soute[72].

Principaux concurrentsModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (août 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

FilmographieModifier

BibliographieModifier

  • Emmanuelle Andreani, « Ryanair : Le fabuleux butin du pirate de l'air », Capital, no 250,‎ , p. 40-44
  • Christian Fletcher, Ryanair, Low cost, mais à quel prix ?, JPO Éditions/Altipresse, , 322 p. (présentation en ligne)
  • Sofia Lichani, Bienvenue à bord ! La vie infernale d’une hôtesse de l’air low-cost, Les Arènes, , 288 p. (présentation en ligne)

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Ryanair Fleet Details », sur planespotters.net (consulté le 21 septembre 2017)
  2. François Duclos, « Ryanair : bénéfice net en hausse de 6 % en 2016 », sur http://www.air-journal.fr, (consulté le 13 novembre 2017).
  3. https://www.journal-aviation.com/actualites/41648-nouveau-record-pour-ryanair-en-2018-avec-139-millions-de-passagers-transportes
  4. Histoire de la compagnie low cost Ryanair BDV.fr
  5. [1]
  6. François Duclos, « Ryanair : 101,4 millions de passagers, une base à Belfast », Air Journal,‎ (lire en ligne, consulté le 18 décembre 2017)
  7. Victoria Bryan et Kirsti Knolle, « Ryanair to buy Niki Lauda airline in challenge to Lufthansa », sur Reuters,
  8. « La reprise de Laudamotion par Ryanair finalisée », Le Vif/L'Express,‎ (lire en ligne, consulté le 31 août 2018)
  9. https://www.journal-aviation.com/actualites/41781-ryanair-detient-100-de-laudamotion
  10. https://www.planespotters.net/airline/Ryanair?p=8
  11. https://www.challenges.fr/actualites/entreprises/20110622.CHA6923/boeing_est_un_monstre_oleary.html
  12. http://www.airfleets.fr/flottecie/Ryanair-history-b737ng.htm
  13. [2]
  14. « Boeing : vers une commande géante de 200 B737 de Ryanair », (consulté le 12 mars 2013)
  15. « Ryanair signe pour 100 Boeing B737 MAX-200 », sur Air Journal, (consulté le 8 septembre 2014)
  16. François Duclos, « Boeing : 25 737 MAX 8 pour Ryanair, premier MAX 9 pour United », Air Journal,‎ (lire en ligne, consulté le 24 avril 2018)
  17. « Ryanair dévoile ses nouveaux uniformes [photos et vidéo] – Air... » (consulté le 12 septembre 2015)
  18. Priscillia Gaudan, « Ryanair rejoint le classement des 10 plus gros pollueurs d'Europe », sur linfodurable.fr, (consulté le 1er juillet 2019)
  19. « Ryanair parmi les dix plus gros pollueurs européens », sur www.cnews.fr
  20. « Un quart des aéroports Ryan Air en Europe sont sous perfusion de fonds publics », sur Reporterre,
  21. http://www.ryanair.com/fr/investor/download/2010
  22. a et b http://www.air-journal.fr/2015-05-26-ryanair-profit-annuel-en-hausse-de-66-5144664.html
  23. (en) « FY2016 Annual Report », sur Ryanair, (consulté le 15 mai 2017)
  24. http://www.air-journal.fr/2015-04-30-ryanair-se-fait-derober-5-millions-de-dollars-5143518.html
  25. « Registre de transparence », sur le site de la Commission européenne (consulté le 20 janvier 2017)
  26. Techdirt: Ryanair Employees Banned From Charging Cell Phones At Work
  27. http://www.independent.ie/opinion/analysis/ryanair-case-crash-lands-spectacularly-in-the-high-court-132456.html
  28. http://www.lefigaro.fr/societes/2010/05/20/04015-20100520ARTFIG00721-ryanair-menace-de-quitter-marseille.php
  29. « Ryannair condamnée en Appel », sur Lemonde.fr,
  30. http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20110817_00033231
  31. François Duclos, « Révolution : Ryanair va parler aux syndicats de pilotes », Air Journal,‎ (lire en ligne, consulté le 18 décembre 2017)
  32. François Duclos, « Pilotes Ryanair : grèves en vue en Italie et au Portugal ? », Air Journal,‎ (lire en ligne, consulté le 18 décembre 2017)
  33. François Duclos, « Ryanair: les pilotes basés en Irlande en grève le 20 décembre », Air Journal,‎ (lire en ligne, consulté le 18 décembre 2017)
  34. « Royaume-Uni : 78% des entreprises admettent payer plus les hommes que les femmes », Franceinfo,‎ (lire en ligne, consulté le 23 avril 2018)
  35. « Ryanair : une grève sans précédent pour un modèle à bout de souffle - France 24 », France 24,‎ (lire en ligne, consulté le 11 août 2018)
  36. http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20130626.OBS4703/info-obs-la-securite-en-question-dans-les-avions-ryanair.html
  37. Ces compagnies aériennes qui vous font peur, Marianne no 633
  38. http://www.aaiu.ie/sites/default/files/upload/general/6946-REPORT_2005_018-0.PDF(en)
  39. https://www.lemonde.fr/economie/article/2013/08/15/ryanair-un-pilote-licencie-pour-avoir-mis-en-cause-la-securite_3462055_3234.html
  40. « Rapport 2005-018 de la AAIU » (consulté le 6 juillet 2013)
  41. « Rapport 518/07 du ministère de l'infrastructure polonais » (consulté le 6 juillet 2013)
  42. « Rapport 122/08 du ministère de l'infrastructure polonais » (consulté le 6 juillet 2013)
  43. « Rapport du Bureau Enquête Analyse » (consulté le 6 juillet 2013)
  44. http://www.securiteaerienne.com/node/113
  45. http://www.actualites-news-environnement.com/17718-chute-avion-Boeing-Ryanair.html
  46. Accident EI-DYG à Rome
  47. « Rapport 2011-007 de la AAIU » (consulté le 6 juillet 2013)
  48. « Rapport IN-010-2010 de la CIAIC » (consulté le 6 juillet 2013)
  49. « Rapport IN-001/2011 de la CIAIC » (consulté le 6 juillet 2013)
  50. « Rapport IN-011/2011 de la CIAIC » (consulté le 6 juillet 2013)
  51. « AAIB Bulletin 10/2012 » (consulté le 6 juillet 2013)
  52. http://www.fomento.gob.es/MFOM/LANG_CASTELLANO/ORGANOS_COLEGIADOS/CIAIAC/INVESTIGACION/2012/011_2012.htm
  53. « Rapport intermédiaire BFU EX002-12 » (consulté le 6 juillet 2013)
  54. http://www.onderzoeksraad.nl/en/onderzoek/1919/take-off-without-permission-boeing-737-800-11-october-2012
  55. « Site du KBSZ » (consulté le 6 juillet 2013)
  56. « Air journal-Quand Ryanair fait demi-tour en pleine piste » (consulté le 6 juillet 2013)
  57. « Des pilotes s'endorment en vol : des employés de Ryanair dénoncent leurs conditions de travail », Franceinfo,‎ (lire en ligne, consulté le 27 octobre 2017)
  58. Service client (Voir formulaire dans la foire aux questions)
  59. ABC.es Agentia (es)
  60. « Ryannair et Jean-François Copé se partagent la Carpette anglaise », TV5MONDE,‎ (lire en ligne, consulté le 2 août 2018)
  61. EUROPA - Rapid - Press Releases
  62. Les Sarkozy gagnent contre Ryanair
  63. http://www.air-journal.fr/2010-05-15-ryanair-condamne-pour-3-millions-d%E2%80%99euros-56627.html
  64. http://lexpansion.lexpress.fr/entreprises/ryanair-condamnee-en-italie-pour-non-assistance-a-ses-passagers_1421553.html
  65. http://www.7sur7.be/7s7/fr/1536/Economie/article/detail/1287632/2011/07/04/Ryanair-condamne-a-500-000-euros-d-amende-en-Italie.dhtml
  66. https://www.humanite.fr/social-eco/ryanair-condamne-8-millions-d-euros-d-amende-550183
  67. http://www.sudouest.fr/2013/10/02/travail-dissimule-ryanair-condamne-a-payer-pres-de-10-millions-d-euros-de-dommages-et-interets-1186917-4755.php
  68. http://www.dhnet.be/actu/economie/les-compagnies-aeriennes-belges-attaquent-ryanair-en-justice-5371a0033570102383c69da0
  69. http://www.air-journal.fr/2011-03-16-leurope-veut-le-mail-de-ryanair-527121.html
  70. Postes exigés par une administration — en Europe l'EASA — dans une compagnie aérienne
  71. et 20 types de moteurs, chaque avion a toujours deux ou trois motorisations différentes
  72. « Ryanair. Les bagages cabine de moins de 10 kg vont devenir payants », sur ouest-france

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :