Ouvrir le menu principal

Aéroport de Bucarest-Henri-Coandă

aéroport roumain desservant Bucarest

Aéroport international Henri-Coandă
(ro) Aeroportul Internațional Henri Coandă București
Aéroport international Henri-Coandă
Aéroport international Henri-Coandă
Localisation
Pays Drapeau de la Roumanie Roumanie
Ville Bucarest
Coordonnées 44° 34′ 17″ nord, 26° 06′ 13″ est

Géolocalisation sur la carte : Roumanie

(Voir situation sur carte : Roumanie)
OTP
OTP
Pistes
Direction Longueur Surface
08L/26R 3 500 m (11 483 ft) Béton
08R/26L 3 500 m (11 483 ft) Béton
Informations aéronautiques
Code AITA OTP
Code OACI LROP
Type d'aéroport Civil

L'aéroport international Henri-Coandă est le plus important aéroport de Roumanie et l'un des deux aéroports de la capitale roumaine (le deuxième est Băneasa-Aurel Vlaicu). Il se trouve dans la localité d'Otopeni, à 17 km au nord du centre de Bucarest, localité dont il tirait son nom (Aéroport international Otopeni) avant d'être renommé, en septembre 2004 d'après Henri Coandă, inventeur du turboréacteur en 1911. Son code AITA est resté OTP.

Sommaire

HistoriqueModifier

1944-1965 : l'infrastructure de l'aéroport (la piste de 1 200 m et les bâtiments annexes) est utilisée par l'aviation militaire roumaine.

1965 : l'accroissement du trafic aérien assuré par l'aéroport de Băneasa impose la construction d'un nouvel aéroport. Le processus de transformation de la base aérienne militaire en aéroport international a comme objet principal la modernisation de la piste pour accueillir des avions de masse plus importante, la prolongation de la piste jusqu'à 3 500 m, la modernisation de la centrale électrique et la construction d'un terminal pour les passagers.

1969 : l'aérogare cargo est alors utilisée temporairement pour l'embarquement des passagers. Le 2 août, l'inauguration du salon officiel de l'aéroport a lieu à l'occasion de la visite du président américain Richard Nixon.

1970 : le 13 avril, l'inauguration de l'aérogare pour les passagers (réalisée par l'architecte Cezar Lăzărescu) a lieu. Sa capacité est de 1,2 million de passagers par an.

1986 : l'aéroport franchit une nouvelle étape de son développement. Une deuxième piste de 3 500 m est construite. La capacité opérationnelle croît alors à 35 mouvements d'avions par heure. Le système de transport des valises est modernisé.

1991 : l'aéroport débute un programme d'investissements nommé « Développement et Modernisation de l'Aéroport International Bucarest-Otopeni » en coopération avec une association roumano-italienne (Italstrade, S.E.A. Milano, C.C.C.F).

1993 : l'aéroport devient membre de l'ACI (Airport Council International).

1997 : le terminal Départs Internationaux, avec une capacité de 1 200 passagers par heure de pointe, ouvre ses portes en décembre. La salle d'embarquement est prévue avec cinq avio-pontons pour l'accès direct des passagers dans l'avion.

1998 : les passagers du vol TAROM à destination de Paris inaugurent le système moderne d'embarquement en juin.

2000 : la vieille aérogare est réaménagée et le nouveau flux de passagers Arrivées internationales est instauré en novembre.

2001 : le nouvel espace de parking est inauguré en juin pour le terminal des arrivées (trois niveaux et une capacité de 900 places). L'instauration du Bucharest International Cargo Center (le centre international cargo de Bucarest) a lieu en août et a pour but de répondre à la nouvelle demande dans le domaine des transports aériens de marchandises.

2003 : le 16 juillet, le terminal des courses internes ouvre avec une capacité de 200 passagers par heure de pointe pour les arrivées/départs.

2004 : c'est en septembre, au 35e anniversaire de l'activité aéronautique civile, que le nom du pionnier de l'aviation roumaine et mondiale Henri Coandă remplace le nom d'Otopeni.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, l'aéroport Otopeni a été utilisé comme une base aérienne par l'aviation allemande. Jusqu'en 1965, il a été limité à des fins militaires, et a été l'une des principales bases de la Force aérienne roumaine, avec une piste de 1 200 m. Avant 1965, l'aéroport de Baneasa a été le seul aéroport de Bucarest utilisé pour les vols commerciaux. Cependant, avec la croissance du trafic aérien, un nouvel aéroport commercial a été construit dans le règlement des Otopeni, où la piste existante a été modernisée, étendue jusqu'à 3 500 m, ce qui en fait une des plus longues en Europe à cette époque (1965). En outre, un nouveau terminal passagers a été construit pour les vols intérieurs et internationaux.

L'aéroport se lance dans la phase III de son programme de développement, 150 000 000  d'investissement, qui consiste à l'extension du hall des départs, du hall des arrivées. À la fin de cette phase (2012), le terminal aura une capacité de traitement de 4.500 passagers par heure. Ainsi, la capacité de l'aéroport est prévu de porter à un total de 6 millions. de passagers par an sur les liaisons internationales et liaisons intérieures. Le terminal actuel est presque atteint sa capacité maximale et l'expansion peu est disponible sur l'emplacement actuel, si une nouvelle aérogare (Henri Coandă 2) et un hôtel sont envisagées, le nouveau terminal serait construit à l'extrémité du site actuel et se compose de quatre salles, chacune capable de traiter 5 millions de passagers par an; en 2023 Terminal 2 devrait être seul en mesure de traiter les 20 millions de passagers par année indiquée par les estimations. Le terminal sera relié à l'avenir par l'autoroute A3 Bucarest - Brașov,le metro de Bucarest ainsi que par train. Les installations de l'aéroport se composent d'un seul terminal avec deux bâtiments principaux (parfois considérés comme des terminaux séparés). Ces deux bâtiments sont les hall des départs et le hall des arrivées. La compagnie tarom a son siège social sur le deuxième étage du hall des départs. Une passerelle avec plusieurs magasins relie les bâtiments. L'aéroport dispose d'un hall des départs avec 24 portes (dont 14 équipés de passerelles ) et le transit des passagers est organisée en deux parcours distincts, Schengen / non-Schengen.

SituationModifier

TraficModifier

Évolution du trafic passager[1]
Année Passagers Évolution
2010 4 916 964
2011 5 049 443   2,7 %
2012 7 120 024   41,0 %
2013 7 643 467   7,3 %
2014 8 316 705   8,8 %
2015 9 282 884   11,6 %
2016
Trafic en 2016[1]
Mois Passagers Évolution
Janvier 4 916 964
Février 681 155   21,8 %
Mars 775 395   18,9 %
Avril 840 474   11,2 %
Mai 935 940   18,9 %
Juin 994 520   15,1 %
Juillet 1 097 472   15,9 %
Août 1 129 225   17,0 %

PassagersModifier

CompagniesDestinations
  Adria Airways Ljubljana-Jože Pučnik[2]
  Aegean Airlines Athènes E.-Venizélos

En saison charter: La Canée I.-Daskaloyánnis, Corfou-I. Kapodístrias, Héraklion-N. Kazantzákis, Kos, Mykonos, Rhodes-Diagoras, Santorin-Thira, Zante D.-Solomós"

  Aeroflot Moscou Chérémétiévo
  Air Bucharest En saison charter: Antalya, Enfidha-Hammamet[3], Héraklion-N. Kazantzákis, Rhodes-Diagoras, Zante D.-Solomós
  Air Canada Rouge En saison: Montréal-P. E. Trudeau[4], Toronto-L. B. Pearson[4]
  Air France Paris-Charles de Gaulle
  Air Moldova Chișinău
  Air Serbia Belgrade-Nikola-Tesla
  Arkia En saison: Tel Aviv - Ben Gourion[5]
  Astra Airlines En saison: Thessalonique-Makedonía
  AtlasGlobalEn saison charter: Antalya
  Austrian Airlines Vienne-Schwechat
  Blue Air En saison:
  British Airways Londres-Heathrow
  Croatia Airlines En saison: Zagreb-Pleso[6]
  Czech Airlines Prague - Václav-Havel
  El Al Tel Aviv - Ben Gourion
  Ellinair En saison: Héraklion-N. Kazantzákis, Thessalonique-Makedonía[7]
Ernest Airlines Gênes-Christophe-Colomb[8], Vérone - Villafranca[8]
  Eurowings Düsseldorf
  flydubai Dubaï
  Iberia Express En saison: Madrid-Barajas
  Israir Airlines En saison: Tel Aviv - Ben Gourion
  KLM Amsterdam-Schiphol
  LOT Polish Airlines Varsovie-Chopin
  Lufthansa Francfort, Munich-F. J. Strauß
  Lufthansa Regional Francfort, Munich-F. J. Strauß
  Nouvelair En saison charter: Tunis-Carthage
  Pegasus Airlines Istanbul-S. Gökçen
  Qatar Airways Doha-Hamad
  Ryanair Amman-Reine-Alia (débute 30 octobre 2018), Athènes E.-Venizélos, Bergame-Orio al Serio, Berlin-Schönefeld, Bologne-Borgo Panigale, Bristol, Charleroi Bruxelles-Sud, Dublin, Londres-Stansted, Madrid-Barajas, Marseille-Provence (débute 29 octobre 2018), Milan-Malpensa, Rome - G. B. Pastine (Ciampino), Palerme Falcone-Borsellino[9], Paphos (débute 27 mars 2018), Timişoara-T. Vuia
Scandinavian Airlines Copenhague-Kastrup
  SunExpress En saison: Antalya (débute 2 mai 2018)[10]
  Swiss International Air Lines Zurich
  TAP Air PortugalLisbonne-H. Delgado
  TAROM

En saison:Alicante-Elche, Amman-Reine-Alia

En saison charter:
  Tunisair En saison charter: Tunis-Carthage
  Turkish Airlines Istanbul-Atatürk
  Vueling En saison: Barcelone-El Prat, Bilbao
  Windrose Airlines Kiev-Boryspil[12]
  Wizz Air

En saison:Eilat-Ovda[13]

Édité le 25/03/2018

CargoModifier

CompagniesDestinations
DHL Aviation Bergame - Orio al Serio, Budapest, Chișinău, Trévise
TNT Airways Liège, Munich, Sofia
UPS Airlines
operated by ASL Airlines Switzerland
Cologne/Bonn, Katowice

Principaux opérateursModifier

Tarom, Wizz Air, Ryanair, Lufthansa, Austrian Airlines, Emirates, Air France, British Airways

GéographieModifier

TerminalModifier

L'aéroport est constitué d'un unique terminal composé de deux bâtiments principaux (considérés comme étant deux terminaux indépendants). Ces bâtiments sont le hall des départs (initialement le "hall des départs internationaux") et le hall des arrivées. Un couloir comprenant des commerces relie les deux bâtiments. L'aéroport dispose de 32 portes. La zone dédiée aux départs internationaux comprend de nombreux commerces et de cafés. Elle comporte également une chapelle et une petite zone d'amusement pour les enfants au niveau du premier étage du hall des départs. Les installations comportent des accès pour des personnes à mobilité réduite.

Accès à l'aéroportModifier

Transport en communModifier

  • Un service de train direct relie la Gare du Nord de Bucarest à la gare de l'aéroport situé à environ de l'aéroport lui-même. Des navettes sous forme de bus relient les halls de départs et d'arrivées. Il est prévu que la ligne M6 du métro de Bucarest relie directement la ville et l'aéroport.
  • L'aéroport est connecté également par bus via la RATB. La ligne 780 permet de relier la gare du Nord et la ligne 783 au centre-ville 24 heures par jour.

Voiture et taxiModifier

  • Depuis mai 2013, il est possible de réserver un taxi à l'aéroport via des écrans tactiles au niveau du terminal des arrivées. Cette mesure a été prise à la suite des plaintes des usagers qui étaient accostés par des taxis à des tarifs illégalement élevés.
  • L'aéroport se situe à 16,5 km au nord de Bucarest, relié par la RN1. La future autoroute A3 permettra également d'atteindre la ville. Des compagnies de location de véhicule se situent entre le terminal des départs internationaux et le terminal des arrivées.

Galerie de photosModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier