Portail:Irlande

100%

Ce portail compte 10 117 articles sur les 2 317 539 articles que contient l'encyclopédie. Vous pouvez en consulter la liste.

Présentation
Ireland (MODIS).jpg

L'Irlande (en irlandais : Éire ; en anglais : Ireland ; en scots d'Ulster : Airlann ; en latin : Hibernia), est une île de l'archipel des îles Britanniques située dans l'océan Atlantique nord. Troisième plus grande île d'Europe, elle est séparée de la Grande-Bretagne située à l'est par la mer d'Irlande.

L'île est politiquement divisée entre l'Irlande, un État indépendant occupant la majeure partie de l'île, et l'Irlande du Nord, une nation constitutive du Royaume-Uni occupant le nord-est de l'île. Sa population s'élève en 2016 à 6,6 millions d'habitants (4,8 millions dans la république et 1,8 million en Irlande du Nord), ce qui en fait la deuxième île d'Europe par population après la Grande-Bretagne. Ses plus grandes villes sont la capitale républicaine Dublin, la capitale nord-irlandaise Belfast, Cork, Limerick, Derry-Londonderry et Galway.

Traditionnellement, l'île est divisée en quatre provinces : Ulster au nord, Connacht à l'ouest, Munster au sud et Leinster à l'est. Ces quatre provinces sont elles-mêmes subdivisées en 32 comtés. L'Irlande du Nord est constituée de 6 des 9 comtés de l'Ulster.

L'île, qui s'étend sur 81 638,1 km2, est caractérisée par des montagnes de basse altitude sur les côtes entourant une plaine centrale. L'île est drainée par ses fleuves dont le principal est le Shannon et comporte également de nombreux lacs. L'Irlande connaît un climat de type océanique, avec des précipitations relativement importantes. Elle est bordée par l'océan Atlantique sur sa côte ouest, le canal du Nord qui la sépare de l'Écosse au nord, la mer d'Irlande à l'est et la mer Celtique au sud.

Les plus anciennes traces d'occupation humaine de l'Irlande datent d'il y a 12 500 ans. Colonisée par les Celtes au VIe siècle av. J.-C., l'Irlande est christianisée par Saint Patrick au Ve siècle. Au Moyen Âge, l'île est régulièrement attaquée par les Vikings, puis subit les invasions normandes et anglaises avant d'être rattachée à la Couronne britannique en 1800 par l'Acte d'Union. Au XIXe siècle, l'Irlande est ravagée par la Grande famine et connaît une forte émigration vers le Nouveau Monde. Le nationalisme commence à se développer à la fin du siècle, et l'échec du projet de Home Rule aboutit à la guerre d'indépendance irlandaise et à la partition de l'Irlande. Avec le traité anglo-irlandais, l'Irlande accède à l'indépendance en 1922 mais l'Irlande du Nord quitte le nouvel État libre d'Irlande le lendemain de sa création. Dans les années 1970 et 1980, l'Irlande du Nord connaîtra une guerre civile connue sous le nom de Troubles entre unionistes/loyalistes (partisans de l'appartenance au Royaume-Uni) et républicains/nationalistes (luttant pour la réunification de l'île). Le conflit prend fin avec l'Accord du Vendredi Saint en 1998 qui met en place une coopération entre les deux Irlande. Aujourd'hui, bien que les relations soient apaisées, des tensions subsistent, notamment lors de la fête des orangistes le 12 juillet.

L'Irlande est reconnue comme l'une des six nations celtiques. Sa langue indigène, l'irlandais, une langue gaélique, est aujourd'hui minoritaire face à l'anglais mais est toujours la langue principale dans les gaeltachtaí. Le scots d'Ulster est parlée par une faible proportion de la population en Irlande du Nord.

Lire la suite

Lumière sur...
Coat of arms of Ireland.svg

La Constitution de l'Irlande (en irlandais : Bunreacht na hÉireann) désigne le document légal fondateur de l'État connu sous le nom d'Irlande ou de la République d'Irlande.

Rédigée sous l'influence de la démocratie libérale, elle établit un État indépendant fondé sur un système de démocratie représentative, garantissant certains droits fondamentaux. Elle a été ratifiée par référendum en 1937 et elle ne peut être amendée que par le même processus.

Elle est régulièrement désignée, même en anglais, par son appellation irlandaise : Bunreacht na hÉireann, c'est-à-dire, littéralement « droit (reacht, ~ germanique recht) fondamental (bun) de l'Éire» La Constitution de l'Irlande remplaça la Constitution de l'État libre d'Irlande, qui, depuis la séparation de l'État d'Irlande du Royaume-Uni en 1922, avait été en vigueur jusque-là.

Deux motivations principales ont poussé à l'écriture d'une nouvelle constitution en 1937. Tout d'abord, l'ancienne était, au regard de beaucoup, indissolublement liée au controversé Traité anglo-irlandais. Les opposants à ce Traité commencèrent par boycotter les institutions de l'État libre d'Irlande, mais ils se firent néanmoins élire en 1927 (dans l'opposition) puis 1932 (dans la majorité) sous l'étiquette du parti Fianna Fáil. Dès 1922, la plupart des dispositions de la Constitution de l'État libre d'Irlande, exigées par le Traité anglo-irlandais, avaient été peu à peu démantelées selon le principe de la « constitutionnalité autochtone », appelée aussi « légalité nationaliste ». C'est ainsi, par exemple, que des amendements avaient supprimé les mentions du Serment d'allégeance, et les pourvois devant le Conseil privé de Sa Majesté, la couronne britannique et le Gouverneur général de l'État libre. La soudaine abdication de Édouard VIII le 11 décembre 1936 fut rapidement exploitée pour redéfinir la relation avec le roi. Le gouvernement du Fianna Fáil, dirigé par Éamon de Valera, croyait qu'il était préférable qu'une nouvelle constitution, entièrement conçue par la nation irlandaise, remplaçât celle qu'il considérait avoir été imposée par le Gouvernement britannique.

Géographie
Giants Causeway cellules polygonales.JPG

Géographie de l'Irlande (C)
Géographie de l'État d'Irlande (C) - Géographie de l'Irlande du Nord (C)

Promenade
Promenade en Irlande
Cercle de pierre d'Uragh dans le comté de Kerry.
Keel Beach sur l'île d'Achill (comté de Mayo).
Ha'penny Bridge traversant la Liffey à Dublin.
Leamaneh Castle, monument national dans le comté de Clare.
La Palm House, serre tropicale dans le jardin botanique de Belfast.
Le Lanyon Building, de l'université Queen's de Belfast.
Une peinture murale (mural) républicaine/nationaliste dans le quartier du Bogside à Londonderry, faisant référence à l'histoire de Free Derry, durant le conflit nord-irlandais.
La Foyle et le Peace Bridge à Londonderry/Derry.
Le quartier du Mardyke, à Cork.
La ville de Cork sur les bords de la Lee.
Le château du Roi Jean, sur une île du Shannon, à Limerick.
Le Millennium Children's Park à Galway, au bord d'un des canaux de la ville.
Brú na Bóinne, site préhistorique situé au bord de la Boyne et inscrit au patrimoine mondial (comté de Meath).
Glenveagh Castle, au bord du Lough Beagh, dans le parc national de Glenveagh (comté de Donegal).
Malin Head, point le plus au nord de l'Irlande et extrémité nord de la Wild Atlantic Way (comté de Donegal).
Le port de Kinsale, extrémité sud de la Wild Atlantic Way (comté de Cork).
Vous souhaitez participer ?
Participer

Venez visiter le projet Irlande pour savoir comment procéder ou prendre connaissance des recommandations.

Si vous êtes spécialement intéressé par les sports gaéliques, venez aussi visiter le projet dédié.

Pour laisser un message, rendez-vous sur la page de discussion. Le projet Sports gaéliques dispose de son propre espace de discussion. Pour les discussions concernant plus généralement les îles Britanniques, rendez-vous sur le Pub.

Rafraîchir la page