Volotea

compagnie aérienne à bas prix espagnole
Volotea
Logo de cette compagnie

« Nous relions les villes Volotea »

IATAOACIIndicatif d'appel
V7VOEVolotea
Repères historiques
Date de création 2012
Fondateur Carlos Muñoz et Lázaro Ros
Généralités
Basée à Nantes
Autres bases Athènes, Bilbao, Bordeaux, Cagliari, Gênes, Lille, Lyon, Marseille, Naples, Oviedo, Palerme, Strasbourg, Toulouse, Venise, Vérone
Programme de fidélité MégaVolotea
Taille de la flotte 35
Nombre de destinations 80
Siège social Drapeau de l'Espagne Castrillón, Asturies[1]
Effectif 1450 (2020)
Dirigeants Carlos Muñoz (PDG)
Site web www.volotea.com/fr
Données financières
Chiffre d'affaires 396,1 millions d'euros (2018)
Résultat net 13,6 millions d'euros (2018)

Volotea Airlines (code AITA : V7 ; code OACI : VOE) est une compagnie aérienne à bas prix espagnole fondée en 2012. Son siège social est situé à l'Aéroport des Asturies et sa principale base opérationnelle est située à l'aéroport de Nantes Atlantique[2]. Volotea Airlines relie principalement des capitales régionales et des petites et moyennes villes en Europe.

Carlos Muñoz et Lázaro Ros, les fondateurs de Volotea Airlines, sont aussi les fondateurs de Vueling Airlines[3].

La France est le principal marché de Volotea, la compagnie y réalisant 45 % de son activité avec 14 appareils basés à Nantes, Bordeaux, Toulouse, Marseille, Strasbourg[4]. La compagnie espagnole emploie, en 2018, plus de 1 300 salariés dont près de 400 en France[5].

Le siège social de la compagnie à Barcelone.
Airbus A320 Volotea.
Airbus A320 Volotea sur le tarmac de l'Aéroport Marseille Provence.

HistoriqueModifier

 
Un des Airbus A319 de Volotea.
 
Un des Boeing 717 de Volotea.

Volotea est fondée en 2012 par Carlos Muñoz et Lázaro Ros, qui avaient fondé Vueling quelques années plus tôt. Le nom de la compagnie viendrait du verbe espagnol revolotear, signifiant « voltiger » en français[6].

Après avoir étudié le Bombardier CRJ1000 et l'Embraer E-195, Volotea sélectionne le Boeing 717 et signe, le , un contrat de location longue-durée auprès de Boeing. La flotte se compose alors de trois B717 offrant 125 sièges[6].

La compagnie commence ses opérations le avec un vol reliant Venise à Palerme[3],[7]. Volotea atterrit pour la première fois en France le lors d'un vol Venise - Bordeaux[8]. Dès , Volotea ouvre sa première base opérationnelle en France, à l'aéroport de Nantes-Atlantique[réf. souhaitée]. Lors de l'été 2012, Volotea ouvre une base saisonnière à l'aéroport d'Ibiza, cependant cette dernière ne sera jamais reconduite par la suite[réf. souhaitée].

En 2013, Volotea poursuit son expansion en ouvrant des bases à Palerme et Bordeaux, chacune étant dotée de 2 B717[9]. Le , Volotea annonce avoir atteint le chiffre de 400 000 passagers passés par l'aéroport de Nantes et officialise un partenariat de sponsoring avec le FC Nantes[10].

En 2015, la société ibérique ouvre trois nouvelles bases, à l'aéroport de Strasbourg[11][source insuffisante], à l'aéroport des Asturies, ainsi qu'à l'aéroport de Vérone, ce qui porte à 7 le nombre de bases opérationnelles de la compagnie[12][source insuffisante].

En , Volotea annonce vouloir devenir « une compagnie 100 % Airbus dans les années à venir » grâce à l’acquisition d'Airbus A319, permettant d’offrir plus de sièges, la capacité des avions passant de 125 sièges sur les B717 à 156 sièges sur les A319[13].

Pour la saison 2016-2017 de Ligue 2, la compagnie devient partenaire officiel du club de football professionnel, le Racing Club de Strasbourg Alsace. Elle base également un B717 à l'aéroport de Toulouse dès [14]. La même année, les premiers A319, au nombre de 4, remplacent les B717 à Nantes.

En 2017, Volotea porte sa flotte d'A319 à 9 appareils, basés à Nantes, Bordeaux et Toulouse. Elle ouvre également sa 9e base à Gênes où y stationnent deux B717. Elle annonce le la décision de déménager son siège dans les Asturies en raison de l'instabilité politique en Catalogne[15] afin de « garantir le développement de son activité »[16].

Volotea a transporté 4,82 millions de passagers en 2017 soit une augmentation de 42 % par rapport à 2016. Son chiffre d'affaires a quant à lui progressé de 23 % pour atteindre 307,5 millions d'euros[17], lui permettant de réaliser un bénéfice d'exploitation de 8,3 millions d'euros[18].

La compagnie atteint les 15 millions de passagers transportés le , et offre une année de vols gratuits à l'heureuse élue lors d'une cérémonie à l'aéroport de Nantes[19].

En 2018, Volotea a ouvert trois nouvelles bases dans les aéroports de Marseille-Provence, Bilbao, et Athènes[20]. La même année, la compagnie acquiert 4 Airbus A319 de 156 sièges, auparavant chez easyJet, qui portent à 13 le nombre d'Airbus dans la flotte[21]. L'aéroport de Nantes-Atlantique devient la première base opérationnelle de la compagnie, cinq A319 offrant plus d'un million de sièges y étant basés[2].

Le , la compagnie espagnole annonce avoir transporté 20 millions de passagers depuis son lancement.

Sur l'ensemble de l'année 2018, Volotea a transporté 6,57 millions de passagers (+36 % par rapport à 2017) dont 2,9 millions en France. Le taux de remplissage atteint 93,1 % (+7,7 points par rapport à 2017) tandis que le taux de ponctualité dépasse les 76 %, classant la low-cost ibérique parmi les plus ponctuelles d'Europe[22]. Le chiffre d'affaires a progressé de 29 % pour s'établir à 396,1 millions d'euros. Dans le même temps, le résultat d'exploitation s'élève à 13,6 millions d'euros, en hausse de 63% par rapport à 2017[23].

En 2019, la low-cost ibérique a basé 2 Airbus A319 à Cagliari portant ainsi à 14 le nombre de bases de la compagnie à travers l’Europe[24]. 6 nouveaux Airbus A319 ont rejoint la flotte qui se compose de 36 appareils[25]. Au cours du premier trimestre, Volotea est la compagnie la plus ponctuelle d'Europe selon l'organisme indépendant FlighStat, 90,4 % des vols étant arrivés à l'heure[26].

Depuis le , Volotea assure également le service de navette « Airbus Air » pour les employés d'Airbus entre ses usines de Toulouse et de Hambourg. La compagnie a été désignée par Airbus pour opérer deux vols par jour entre ses deux sites pendant une durée de 5 ans[27].

En 2020, en raison de la crise sanitaire du Covid-19, Volotea adopte son réseau et décide de se focaliser sur les réseaux domestiques, notamment en France, en Italie et en Espagne[réf. souhaitée].

Le , Volotea annonce le dernier vol commercial des 14 derniers Boeing 717-200 qu'elle possédait[28] qui seront remplacés par au-moins 15 jusqu'à 19 A320[29]. Jusqu’à leur arrivée, sa flotte est constituée uniquement d'Airbus A319.

DestinationsModifier

Volotea dessert les capitales régionales, petites et moyennes villes d'Europe entre elles par des vols directs, sans escale et à prix bas. Elle dessert également des destinations touristiques comme les îles Baléares ou les îles Canaries ainsi que de nombreuses îles grecques. La low cost a inauguré mi-décembre 2021 ses premiers vols vers l’Algérie, dévoilés au printemps 2021 pour le mois de septembre puis reportés en raison de la pandémie de Covid-19[30].

Flotte[31]Modifier

Volotea était la dernière compagnie aérienne utilisant des Boeing 717 en Europe. Après un ultime vol commercial le 10 janvier 2021, elle se sépare des derniers B717 et elle introduit des A320[32]. Les cabines sont configurées en classe économique uniquement.

En mars 2022, les appareils suivants sont en service au sein de la flotte de Volotea[33] :

Type En service Livré prochainement Passagers Remarques
Airbus A319
16
0
156
Configurés en 26 rangs de 3+3 sièges[33].
Airbus A320 20 8 180
Total 36 8

Performances durant le COVID-19Modifier

Durant la crise économique liée à la pandémie de Covid-19, Volotea, comme les autres compagnies aériennes, est touchée de plein fouet.

Malgré une situation dégradée pour les compagnies aériennes, Volotea a transporté plus de 1,8 million de passagers au cours de l'été 2020 avec un taux d'occupation de 90%. Volotea est une des seules compagnies à faire des profits importants durant cette crise[34]. Pour autant, la compagnie procède a de nombreuses modifications de vols (annulation, report), contraignant les clients à recevoir des avoirs, qu'ils ne peuvent refuser (la compagnie refuse également tout remboursement bancaire - mais rembourse sur le "compte Volotea"). Ses avoirs ayant une durée d'un an, la compagnie ne respecte pas le droit européen. De nombreux citoyens se regroupent alors pour lancer une action et mobiliser le centre européen des consommateurs.

L'ambition de la compagnie pour l'avenir est un développement régional important avec l'ouverture de nouvelles bases principalement en Espagne. Si l'accord entre IAG (International Airlines Group) et Air Europa se concrétise début 2021, cela impliquera un élargissement de la flotte avec de nouvelles routes afin d'éviter tout monopole sur le marché espagnol[35].

Notes et référencesModifier

  1. Volotea.com - Conditions d'utilisation: « [...] Volotea, S.A., avec le numéro NIF A64841927, et siège social à l’Aéroport des Asturies, Santiago del Monte (Castrillón), 33459, Espagne et inscrite au Registre Commercial de Asturias, Feuille 64, Volume 4282, inscription 2 AS-53816 [...] »
  2. a et b « Volotea fait de Nantes sa base la plus importante d'Europe », sur www.20minutes.fr (consulté le )
  3. a et b « Volotea: la nouvelle compagnie low cost des fondateurs de Vueling » (consulté le )
  4. Florian Guillemin, « "La France est notre premier marché" : P. Carino, Volotea », Voyages d'affaires,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. (en-GB) volotea, « VOLOTEA - VOLOTEA DEPASSE LA BARRE DES 1 000 EMPLOYES EN MOINS DE SEPT ANS », sur Volotea, (consulté le )
  6. a et b « Terms of Service Violation », sur bloomberg.com (consulté le )
  7. Fabrice Gliszczynski, « Volotea, cette autre low-cost qui accélère en France », sur LaTribune.fr, (consulté le )
  8. « Premier vol Volotea en France - Aerobuzz », Aerobuzz,‎ (lire en ligne, consulté le )
  9. « Volotea ouvre sa 2ème base française à Bordeaux, », sur bordeaux.aeroport.fr (consulté le )
  10. « Volotea devient la compagnie officielle des fans du FC Nantes », Ouest-France,‎ (lire en ligne, consulté le )
  11. volotea, « VOLOTEA - Volotea célèbre la première année d’opération de sa base Strasbourgeoise », sur Volotea, (consulté le )
  12. volotea, « VOLOTEA - Volotea inaugure sa nouvelle base à Vérone », sur Volotea, (consulté le )
  13. François Duclos, « Volotea passe chez Airbus », Air Journal,‎ (lire en ligne, consulté le )
  14. François Duclos, « Volotea : une base et quatre nouveautés à Toulouse », Air Journal,‎ (lire en ligne, consulté le )
  15. (es) « Volotea traslada su sede social a Asturias », El Comercio,‎ (lire en ligne, consulté le )
  16. « VOLOTEA | La compagnie aérienne Volotea quitte la Catalogne », QuelleCompagnie.com,‎ (lire en ligne, consulté le )
  17. Serge Fabi, « Volotea : 4,82 millions de passagers transportés en 2017 », Air Journal,‎ (lire en ligne, consulté le )
  18. « Volotea : un bilan financier 2017 très positif », Air Journal,‎ (lire en ligne, consulté le )
  19. « Nantes. Elle gagne un an de vol sur le réseau Volotea », Ouest-France.fr,‎ 16 févrieri 2018 (lire en ligne, consulté le )
  20. « Volotea : le trafic s’envole de 42% en 2017 », L'Aérien,‎ (lire en ligne, consulté le )
  21. « La start-up du transport aérien Volotea s’installe à Marseille », lesechos.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  22. « Volotea en France : 2,9 millions de passagers en 2018 », sur Air Journal (consulté le )
  23. « Volotea en 2018 : CA, bénéfice et trafic passager en forte hausse », sur Air Journal (consulté le )
  24. « Volotea inaugure sa nouvelle base à Cagliari », sur Air Journal (consulté le )
  25. « Rebasti: “Volotea cresce e aggiunge il priority boarding” (GuidaViaggi.it) », sur guidaviaggi.it (consulté le )
  26. « T1 : Volotea, low cost plus ponctuelle en Europe selon Flightstats », sur Air Journal (consulté le )
  27. « Navette Airbus : le Toulouse – Hambourg pour Volotea | Air Journal », sur air-journal.fr, (consulté le )
  28. François Duclos, « Volotea dit adieu au Boeing 717 », sur air-journal.fr, (consulté le )
  29. François Duclos, « Volotea opèrera jusqu’à 19 Airbus A320 », sur /www.air-journal.fr, (consulté le )
  30. Gil Da Silva, « Marseille - Oran : nouvelle ligne avec Volotea (Algérie) », sur QuelleCompagnie.com (consulté le )
  31. « Six Airbus A320 de plus pour Volotea | Air Journal », (consulté le )
  32. https://www.air-journal.fr/2021-01-12-volotea-dit-adieu-au-boeing-717-5225272.html
  33. a et b « Volotea - Flotte », sur www.volotea.com (consulté le )
  34. Bernie, « Volotea : résultats du 3ème trimestre - Aerobernie : actualités de l’aviation et du transport aérien. », sur Aerobernie (consulté le )
  35. « /// Accord entre Volotea et IAG pour faciliter le rachat d'Air Europa » (consulté le )

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier