Ouvrir le menu principal

Rob Marshall

chorégraphe, réalisateur
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marshall.
Rob Marshall
Description de cette image, également commentée ci-après
Rob Marshall en 2011
Naissance (58 ans)
Madison, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Réalisateur
Films notables Chicago
Mémoires d'une geisha
Nine
Pirates des Caraïbes : La Fontaine de jouvence

Rob Marshall est un réalisateur-producteur et chorégraphe américain né le à Madison aux États-Unis. Considéré comme l'un des meneurs du nouvel âge d'or du film musical hollywoodien, révélé par les Studios Disney, il est surtout connu pour avoir réalisé : Le Retour de Mary Poppins (2018), et Chicago (2002). Il est le frère de l'actrice et chorégraphe : Kathleen Marshall (en).


Sommaire

CarrièreModifier

1979-1999: Début à Broadway de Chorus Line à CabaretModifier

Licencié de l'Université Carnegie-Mellon, Rob Marshall est très vite attiré par la comédie musicale. Il débute tout d'abord comme acteur et jouent dans différentes comédies-musicales à succès. C'est ainsi qu'il se trouve à l'affiche de la comédie musicale : A Chorus Line mis en scène par Michael Bennett. Un an plus tar il est au castings de Zorba et Cats.

En 1992, il signe ses première chorégraphies pour Broadway sur Le Baiser de la femme-araignée. L'année suivante il est nominé Tony Awards dans la catégorie "meilleure chorégraphie", cependant il ne remporte pas le trophée. L'année suivante, on lui demande de créés les chorégraphies des comédies musicales : Damn Yankees et She Loves Me. En plus d'être de franc succès critiques, il remporte à nouveau deux nouvelles nominations dans la catégorie "meilleure chorégraphie" aux Tony Awards. A nouveau il repart bredouille. Il fait ses débuts de metteur en scène en 1998 en signant, au côté du réalisateur britannique : Sam Mendes, la triomphale reprise new-yorkaise de Cabaret.[1] A nouveau c'est un triomphe pour Rob Marshall qui est nominé à nouveau dans la catégorie "meilleure chorégraphie" et "meilleure mise en scène" aux Tony Awards[2]. Cependant c'est un nouvel échec pour lui, qui repart encore une fois les mains vides.

1999-2005 : Débuts au cinéma de Annie à Mémoire d'une GeishaModifier

Après une carrière de chorégraphe, il se tourne vers une carrière de réalisateur, au cinéma. Il débute dans le milieu en adaptant pour le petit écran la comédie musicale : Annie. Cette première collaboration pour les studios Disney, lui donne l'occasion de travaillés aux cotés des actrices : Katy Bates et Audra McDonald et de l'acteur britannique : Alan Cumming. Après un brève passage à la télévision, il travaille à partir des années 2000 sur une adaptation cinématographique de la comédie musicale : Chicago. Alors qu'il se voient essuyer plusieurs refus et que selon, les critique le genre du film-musical est "passé de mode"[3], voici que le projet attire bientôt l'attention du producteur multi-récompensé et magnat d'Hollywood: Harvey Weinstein, qui lui avait proposer d'adapter la pièce : Rent en comédie musicale [4], accepte de produire le film aux côtés de son frère Bob. Ce premier film musical lui permet de tourner avec de grandes actrices : Renée Zellweger et Catherine Zeta-Jones et de travailler en collaboration avec le scénariste et réalisateur : Bill Condon. Il également d'être nommé pour la première fois à l'oscar du meilleur réalisateur et au golden globe du meilleur réalisateur en 2003, pour ce même film. Deux ans plus tard, il est de retour avec un second film très différent : Mémoires d'une geisha qui se fait remarquer aux Oscars et lui permet également de travailler avec Steven Spielberg, qui a en effet produit le film.

2009-2019 : Premiers Succès à Hollywood de Nine à Le Retour de Mary PoppinsModifier

En 2009, il est de retour avec un nouveau film musical : Nine (adaptation d'une comédie musicale, elle même adaptée du film italien : Huit et demie) à nouveau produit par Harvey Weinstein et Marc Platt. Ce film, qui lui permet de revister un classique de la scène musicale américaine tout en se faisant un nom aux côtés de célébrités dont Marion Cotillard, Penélope Cruz, Judi Dench, Nicole Kidman (habitué de ce genre, elle fût révélée grâce au film musical : Moulin Rouge) et Daniel Day-Lewis est reçut tidèment autant par la critique [5] ,ainsi que le publique[6]. Toute fois : ses talents de chorégraphe ainsi que John DeLuca sont unanimement reconnu, et malgré une mauvais acceuil, le long-métrage est salué par l'Académie des Goldens Globes et des Oscars.

Son travail remarqué attire bientôt l'attention des studios Disney , qui avait déjà travailler avec lui dans le passé. Ils lui confie la réalisation du 4e opus de la saga fantastique : Pirates des Caraïbes avec Pirates des Caraïbes : La Fontaine de jouvence qui sort en 2011. L'occasion de retrouver Penélope Cruz et Judi Dench et de travailler avec Johnny Deep et la jeune Àstrid Bergès-Frisbey. Le film récolte 1,043 milliard au box-office. À la suite de ce succès, il est annoncé pour réaliser une adaptation de la comédie musicale : Promenons nous dans les bois , il aura donc l'opportunité de tourner aux côtés de Meryl Streep, et Emily Blunt et y retrouve Johnny Deep. Le film lui permet de se faire nommer au Golden Globe du Meilleur film musical ou de comédie.

En 2016, il est annoncé pour réaliser la suite de Mary Poppins avec Emily Blunth prévue dans ce rôle. Le film doit être initialement produit par Harvey Weinstein, mais avec l'affaire le concernant, les studios annoncent Marc Platt (connu pour avoir produit La La Land). De plus, le réalisateur affirme ne plus vouloir tourner avec lui et il doit donc se tourner vers de nouveaux producteurs. Cependant Rob Marshall et son équie connaissent quelques difficultés avec la famille de l'auteur : Pamela L. Travers, toujours réticente à donner une suite au cinéma à Mary Poppins.[7] Les studios Disney annonce au même moment que celui-ci réalisera égalemment le remake du film d'animation : La Petite Sirène.[8]

En décembre 2018 sort sur grand écran son nouveau film musical : Le Retour de Mary Poppins. Ce nouveau film inspiré des romans de Pamela L. Travers lui permet de retrouver les actrices Meryl Streep et Emily Blunt mais aussi de travailler avec les acteurs : Dick Van Dyke qui jouait dans le premier opus, Ben Whishaw qui réalise sa première expérience musicale et Colin Firth qui est un habitué. En effet celui-ci as déjà chanter pour les besoins des films : Mamma Mia! et Mamma Mia! Here We Go Again, Le Retour de Mary Poppins lui donne à nouveau cette possibilité ainsi que celle de retrouver : Meryl Streep.

A cette occasion, il a la chance de collaborer avec Richard M. Sherman, qui avait composé avec son frère, les chansons du premier opus, et qui là collabore avec Rob comme consultant du film. Le réalisateur propose à Julie Andrews, qui avait créée le rôle de Mary Poppins au cinéma en 1964, de se joindre au casting de ce second volet. Cependant celle-ci décline son invitation voulant laisser la vedette à son héritière : Emily Blunt[9].

Son film est ensuite nommé dans 4 catégories différentes aux Golden Globes 2019 [10]. Il lui permet de se faire nommer une seconde fois au Golden Globe du Meilleur film musical ou de comédie aux côtés de John de Luca et Marc Platt mais ne remporte pas la récompense [11]. Avec le succès du film aux États-Unis et en Europe, les studios Disney songent à un troisième opus avec toujours Rob derrière la caméra [12]. Ce nouveau film ne lui permet pas d'être nommé à l'Oscar du meilleur réalisateur.

Le film est encensé par la presse internationale et reçoit des critiques très élogieuses aux États-Unis. Cependant en Europe, les critiques sont au début très bonnes mais deviennent de plus en plus mitigées. En France, Le Parisien estime que "Rob Marshall signe ici son film le plus personnel" [13].

Depuis 2019 : Reconnaissance à Hollywood de La Petite SirèneModifier

Alors que le projet de faire une nouvelle adaptation du film d'animation issu du conte de Hans Christian Andersen, semble mort en mars 2019, : Rob Marshall confirme qu'il réalisera bien le remake du film d'animation : La Petite Sirène et annonce même que le scénario est en cours d'écriture [14]. Par la même occasion, il retrouvera l'acteur-compositeur : Lin-Manuel Miranda, qui officiera comme producteur au film aux cotés de Rob, John DeLuca et Marc Platt .[15] Ce film signe sa 6e collaboration avec Walt Disney Pictures.

En Juillet de la même année, après une longue attente Rob Marshall annonce qu'il dirigera l'actrice : Halle Bailey, dans le live-action : La Petite Sirène.[16] L'annonce de l'interprète d'Ariel suscite un vive débat chez les fans les plus fidèles du film d'animation devenu culte. Devant les interrogations de nombreux fans, Rob défends son choix dans un communiqué : "Après une recherche intensive, c'est devenu parfaitement clair qu'Halle possède cette rare combinaison d'énergie, de coeur, de jeunesse, d'innocence et de profondeur - sans compter une voix extraordinaire - qui sont les qualités nécessaires pour jouer ce rôle iconique."[17] La jeune actrice, sera épaulée par les acteurs : Jacob Tremblay qui incarnera Polochon, l'ami fidèle d'Ariel, et Awkwafina qui prêtera ses traits au personnage d'Eurêka.[18] Après de longues rumeurs qui annoncait d'abord : Lady Gaga [19] Meryl Streep [20] puis la chanteuse : Lizzo [21] c'est finalement l'actrice nommée aux Oscars : Melissa McCarthy qui est confirmée dans le rôle d'Ursula.[22] Le jour suivant la nomination d'Halle Bailey, la production révèle que Rob Marshall retrouvera le scénariste : David Magee qui est connu pour avoir écrit ici les scripts remarqués des films : Neverland (2004), et Le Retour de Mary Poppins (2018) qui était déjà réalisé par celui-ci. De plus celui-ci as confier au site : ComicBook.com que les auteurs : Alan Menken et Lin-Manuel Miranda avait écrit de nouveaux titres pour ce remake[23]. Quelques temps plus tard, l'acteur anglais : Harry Styles,qui n'est autre que l'ancien leader d'un groupe de musique appelé : One Direction et qui est surtout connu pour avoir tenu un rôle dans le blockbuster : Dunkerque de Christopher Nolanannonce son envie de collaborer avec le réalisateur mais surtout tenir le rôle du Prince Eric.[24] Alors que dans le même temps : la presse annonce que Javier Bardem serait en pourpaler avec les studios Disney pour collaborer avec le réalisteur[25].

Vie PrivéeModifier

Rob Marshall est homosexuel et est également l'époux du producteur et chorégraphe : John DeLuca avec qui il a réalisé 7 longs-métrages. Il compte parmi ses proches amis, l'actrice Julie Andrews[26], le producteur : Marc Platt qui a produit plusieurs de ses films et l'actrice : Emily Blunt ainsi que son époux.

FilmographieModifier

RéalisateurModifier

ActeurModifier

Comédies musicalesModifier

Comme acteur et danseurModifier

Comme chorégrapheModifier

NominationsModifier

RéférencesModifier

  1. « Rob Marshall : biographie, actualités et émissions France Culture », sur France Culture (consulté le 17 juin 2019)
  2. (en) « Rob Marshall », dans Wikipedia, (lire en ligne)
  3. (en) « Rob Marshall : la comédie musicale ne peut pas mourir ! », sur Philharmonie de Paris (consulté le 27 juin 2019)
  4. « Entretien avec Rob Marshall, réalisateur de Chicago et Le Retour de Mary Poppins »
  5. AlloCine, « Nine: Les critiques presse » (consulté le 5 juillet 2019)
  6. AlloCine, « Avis sur le film Nine » (consulté le 5 juillet 2019)
  7. « Le Retour de Mary Poppins - Critique du Film », sur Disneyphile, (consulté le 5 juillet 2019)
  8. AlloCine, « La Petite Sirène : Rob Marshall à nouveau courtisé par Disney après Mary Poppins », sur AlloCiné (consulté le 5 juillet 2019)
  9. Plurimedia-Pauline Garcia, « Le retour de Mary Poppins : pourquoi Julie Andrews a refusé de participer au film », sur www.programme-tv.net, (consulté le 17 juin 2019)
  10. « Golden Globes 2019 : la liste des nommés », sur leparisien.fr, 2018-12-06cet17:44:08+01:00 (consulté le 16 décembre 2018)
  11. Édouard-François de Lencquesaing, « L’impact des technologies : pour le meilleur ou pour le pire ? », Revue d'économie financière, vol. 90, no 4,‎ , p. 61–70 (ISSN 0987-3368, DOI 10.3406/ecofi.2007.4402, lire en ligne, consulté le 7 janvier 2019)
  12. Aïssatou Loum, « Mary Poppins 3 : Rob Marshall tease une suite en préparation », sur Brain Damaged, (consulté le 12 janvier 2019)
  13. « Rob Marshall : «Il était temps que Mary Poppins revienne insuffler de l’espoir» », sur leparisien.fr, 2018-12-14cet13:34:55+01:00 (consulté le 16 décembre 2018)
  14. Par Vincent De Lavaissiere, « La Petite Sirène : le film live de Disney est en cours d'écriture », sur IGN France, (consulté le 20 mars 2019)
  15. « Lin-Manuel Miranda, contacté par Disney pour le live-action de La Petite Sirène », sur Premiere.fr, (consulté le 20 mars 2019)
  16. AlloCine, « La Petite sirène : découvrez qui jouera Ariel dans le film Disney live: Ursula - Melissa McCarthy », sur AlloCiné (consulté le 4 juillet 2019)
  17. Virginie Gonçalves, « La Petite Sirène : l'actrice afro-américaine Halle Bailey jouera Ariel dans le live-action Disney », sur www.programme-tv.net, (consulté le 4 juillet 2019)
  18. AlloCine, « La Petite sirène : découvrez qui jouera Ariel dans le film Disney live: Eurêka - Awkwafina », sur AlloCiné (consulté le 4 juillet 2019)
  19. AlloCine, « La Petite Sirène : Lady Gaga pourrait incarner la méchante Ursula dans le remake du classique Disney », sur AlloCiné (consulté le 4 juillet 2019)
  20. « Lindsay Lohan aimerait bien jouer dans «La petite sirène» avec Meryl Streep », sur www.20minutes.fr (consulté le 5 juillet 2019)
  21. BFMTV, « La Petite Sirène: la chanteuse Lizzo interpelle Disney pour jouer Ursula dans le remake », sur BFMTV (consulté le 4 juillet 2019)
  22. « "La Petite Sirène" : Melissa McCarthy devrait incarner la terrible Ursula », sur RTL.fr (consulté le 4 juillet 2019)
  23. (en-GB) « Zendaya félicite Halle Bailey pour son rôle dans le rôle d'Ariel dans la Petite Sirène », sur iBOLD (consulté le 5 juillet 2019)
  24. « On sait qui pourrait jouer le Prince Eric dans le remake de "La Petite Sirène" », sur Le Huffington Post, (consulté le 18 juillet 2019)
  25. « Le remake live de La Petite Sirène a peut-être trouvé son Roi Triton - Actualité Film », sur EcranLarge.com, (consulté le 18 juillet 2019)
  26. « Pourquoi Julie Andrews a refusé d’apparaître dans "Le Retour de Mary Poppins" », sur Le Huffington Post, (consulté le 17 juillet 2019)
  27. Article sur Nine, Artistik Rezo, Mathilde Degorce, 21 février 2010.

Liens externesModifier