Ouvrir le menu principal

Wallace et Gromit : Le Mystère du lapin-garou

film d'animation
Wallace et Gromit et le mystère du lapin-garou
Description de l'image Wallace & Gromit The Curse of the Were-Rabbit logo.svg.
Titre québécois Wallace et Gromit : Le mystère de lapin-garou
Titre original Wallace et Gromit: The Curse of the Were-Rabbit
Réalisation Nick Park
Steve Box
Acteurs principaux
Sociétés de production Aardman Animations
DreamWorks Animation
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau des États-Unis États-Unis
Durée 85 minutes
Sortie 2005

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Wallace et Gromit et le mystère du lapin-garou (ou Wallace et Gromit : Le mystère de lapin-garou au Québec) est un film américano-britannique d'animation à base de pâte à modeler réalisé par Nick Park et Steve Box à Bristol au studio Aardman Animations en 2005.

Il s'agit du premier long métrage de Wallace et Gromit, deux personnages de pâte à modeler déjà très célèbres. Le film a demandé cinq ans de travail avec plus de cent animateurs[réf. souhaitée], dû au processus d'animation image par image employé.

Sommaire

RésuméModifier

 
Décor original de la scène où le chien Gromit mesure sa courge géante.

L'inventeur Wallace et son chien Gromit sont les responsables d'une société visant à protéger les potagers des habitants de leur ville contre les nombreux rongeurs nuisibles attirés par leurs légumes. En effet, les lapins pullulent dans la ville et sont pourchassés la nuit par les deux compères à l'aide de divers pièges. Les animaux capturés finissent dans la cave de la maison, placés dans des clapiers, et ils sont nourris chaque matin par Gromit qui leur donne des carottes à manger.

À Tottington Hall, la date du concours annuel du plus gros légume approche. La tension monte parmi les habitants, férus de culture maraichère, pour remporter le trophée dont la forme est une carotte en or. Gromit cultive à cette fin, dans la serre de son jardin, une immense courge qu'il bichonne et quʼil espère présenter lui aussi au concours.

Wallace reçoit un appel de Lady Tottington. Elle est aristocrate et l'organisatrice de la fête du village. Elle est victime dʼune invasion de lapins sur les terrains bordants son château. Wallace récupère aisément tous les rongeurs à lʼaide dʼun aspirateur géant. Il les maintient en captivité dans sa cave comme tous les autres animaux capturés les jours précédents.

Plus tard, en pleine nuit, alors que la Lune brille dans les cieux, Wallace met au point une machine de son invention visant à influencer les ondes du cerveau à lʼaide de messages subliminaux. Il espère ainsi résoudre à la fois son problème de surpoids lié à sa boulimie de fromage et à influencer les lapins à ne plus sʼintéresser aux légumes. Un faux mouvement de Wallace pendant lʼutilisation de la machine amène à ce que son cerveau entre en contact direct avec celui de lʼun des rongeurs. Il se rend compte que cet animal, quʼil baptise Hutch (Jeannot dans la version française), semble avoir perdu le goût pour les légumes. Il déclare le test concluant malgré sa maladresse.

Cette nuit-là, la ville est soudainement terrorisée par un lapin géant, dit lapin-garou, qui dévaste les potagers de plusieurs habitants. Les habitants se réunissent dans l'église du village, dévastée la nuit passée par l'être imposant. Tous sont effrayés. La colère gronde d'ailleurs contre Anti-Pesto, la société de Wallace et Gromit, puisqu'ils ne les ont pas protégés suffisamment contre une calamité pareille.

Un gentleman adepte de la chasse arrive devant l'église et fait preuve de d'un mouvement d’orgueil pour faire taire l'assemblée. Il s'appelle Victor Quatermaine, c'est un courtisant de Lady Tottington. Il se propose de tuer le lapin-garou avec son fusil. Horrifiée à lʼidée dʼabattre des créatures sans défense, Lady Tottington parvient au contraire à convaincre l’assemblée dʼaccorder une seconde chance à Anti-Pesto pour que le lapin-garou soit capturé et qu'il garde la vie sauve.

Wallace travaille à un piège et il utilise comme appât une marionnette géante en forme de lapin, quʼil promène sur le toit de sa camionnette à travers la ville. Gromit se charge dʼactionner la marionnette par un système de cordes et de poulies. Wallace quitte la camionnette pour récupérer la grosse peluche, qui nʼa pas résisté au passage sous un pont. Gromit, resté seul à bord, voit alors la silhouette du lapin-garou aux abords du véhicule et il se lance à sa poursuite avec la camionnette à travers la ville puis un tunnel, mais en vain.

Le lendemain matin, au terme dʼune nouvelle nuit de carnage rendant les habitants de plus en plus furieux, Wallace et Gromit découvrent de grandes traces de boue en forme de pattes de lapin géant dans leur maison. Ils observent les lapins de la cave pris de panique. Ils suspectent que Hutch, qui a défoncé sa cage, puisse être le lapin-garou qui se transforme la nuit venue. Ils lʼenferment dans une cage plus solide tandis que Wallace se rend chez Lady Tottington pour lui annoncer que le lapin-garou a été mis hors dʼétat de nuire.

Gromit découvre alors que les traces de boue du lapin-garou ne mènent pas à leur cave, comme ils l'ont cru au départ, mais à la chambre de Wallace. Son lit est rempli de restes des légumes du carnage de la dernière nuit. Le chien comprend alors que le lapin-garou nʼest autre que son maître et fonce chez Lady Tottington pour le récupérer. Sur le chemin du retour, Victor, qui est jaloux de lʼintérêt visible de Lady Tottington envers Wallace, arrête celui-ci dans une forêt et entreprend de le défier. Comme la nuit tombe à ce moment précis, Wallace se transforme en lapin-garou et neutralise Victor sans aucune diffulté, puis il sʼenfuit à travers la forêt.

Victor se rend chez le prêtre du village pour chercher un moyen de découvrir les faiblesses des lapins-garous. L'homme d'église lui enseigne grâce à un vieux grimoire qu'ils ne peuvent mourir qu'avec des balles en or. Ces munitions sont très rares. Le prêtre ne peut lui en fournir que trois.

 
Nick Park avec ses personnages : l'inventeur Wallace et le chien Gromit.

Après cette troisième nuit où le lapin-garou a sévi, Gromit tente dʼexpliquer par signes, au matin, sa découverte à Wallace. L'humain nʼa quant à lui aucun souvenir de la nuit écoulée. Toujours persuadé que le lapin-garou puisse être Hutch, Wallace inspecte sa cage et il se rend compte que celui-ci a adopté un comportement étrange. Le lapin incriminé est capable de parler, il affectionne le fromage et a adopté le style vestimentaire de cardigan et de pantoufles de Wallace. Placé devant le fait accompli, l'inventeur comprend finalement que ses propres capacités intellectuelles ont par ailleurs beaucoup diminué, car il n'est même plus capable de bricoler, et qu'il est devenu inexorablement attiré par les légumes.

Lady Tottington vient annoncer à Wallace qu'elle sʼest résolue, à contrecœur, de donner l'autorisation à Victor d'abattre le lapin-garou afin de préserver la tenue du concours et de la fête le soir-même. Lorsquʼelle lui révèle quʼelle commence à développer des sentiments pour lui, Wallace abrège brutalement la conversation, à sa grande surprise. En effet, la nuit tombe et il est en proie à sa transformation physique devenue habituelle.

Devenu lapin-garou, Wallace est pris en chasse par Victor, qui guettait près de sa maison. Gromit entreprend de le sauver et utilise la marionnette de lapin géant comme tentation pour éloigner Wallace des lieux. Ensuite, il sacrifie sa propre courge quʼil destinait au concours pour en faire un appât suffisamment alléchant afin que Wallace soit entraîné loin du lieu de la fête.

Les nombreux légumes volumineux stockés près du château sont pourtant une tentation irrépressible pour Wallace transformé. Puisque le chasseur a utilisé toutes ses balles en or en tirant à tort et à travers, il décide, malgré la vive opposition de Lady Tottington, dʼutiliser le trophée comme munition de la dernière chance.

Le lapin-garou surgit lorsqu'il entend l'éclat de colère et il kidnappe Lady Tottington, dans le but de la préserver de Victor, puis l'emmène jusque dans la serre du château sur le toit du bâtiment. La châtelaine comprend alors au regard et aux mimiques du lapin-garou que celui-ci nʼest autre que Wallace. Lorsque Victor sʼinterpose pour le mettre à mort, Lady Tottington refuse que le lapin-garou soit exécuté. Le chasseur, vexé, fait alors un lapsus qui permet à la châtelaine de comprendre son double-jeu. Elle est particulièrement offensée que Victor savait qui était le lapin-garou et quʼil a tu sa découverte pour se débarrasser dʼun rival amoureux. Elle neutralise Victor pour laisser à Wallace la possibilité de sʼenfuir.

Pendant ce temps, Gromit lutte avec Phillip, le chien de Victor. Les deux chiens se livrent à un combat dans les airs à bord de petits avions sortis de l'un des manèges.

Victor parvient à mettre en joue le lapin-garou réfugié au sommet d'une tour de Tottington Hall. Gromit, ayant réussi à se débarrasser de Phillip, se dirige en direction de Wallace pour sʼinterposer face à la munition (la carotte en or) tirée par Victor. Lʼavion manque ensuite de sʼécraser sur le sol et Wallace saute dans le vide pour amortir la chute de Gromit. Le chien est sauvé mais Wallace atterrit brutalement. En voyant cela, Victor jubile mais Lady Tottington surgit et lʼassomme brutalement, en lui annonçant la fin de leur relation. Victor atterrit dans la même tente que Wallace, en pleine agonie.

Sentant les villageois irascibles approcher de la tente, Gromit place Victor dans le costume de la marionnette en forme de lapin, avant de le livrer à la foule en furie qui le poursuit jusquʼen dehors de la ville.

Wallace a entretemps retrouvé sa forme humaine mais Gromit et Lady Tottington le croient mort. Gromit parvient à redonner vie à Wallace en brandissant un morceau de fromage sous son nez. Lady Tottington retrouve au sol la carotte dorée, quʼelle octroie à Gromit pour son courage et sa magnifique courge. Elle remercie également Wallace de lʼavoir délivrée dʼun horrible mariage avec Victor.

Lady Tottington décide alors de transformer son jardin en sanctuaire, où Hutch et tous les lapins pourront vivre heureux et en paix.

Fiche techniqueModifier

  • Titre : Wallace et Gromit et le mystère du lapin-garou
  • Titre québécois : Wallace et Gromit : Le mystère de lapin-garou
  • Titre original : Wallace & Gromit: The Curse of the Were-Rabbit
  • Producteur exécutif : Jeffrey Katzenberg
  • Musique : Julian Nott (additionnel : James Michael Dooley, Rupert Gregson-Williams, Lorne Balfe et Alastair King)
  • Superviseur des effets visuels: Paddy Eason
  • Monteurs : David McCormick, Gregory Perler
  • Directeurs de la photographie : Dave Alex Riddett, Tristan Oliver
  • Chef décorateur : Phil Lewis
  • Superviseur des effets visuels : Loyd Price
  • Directeurs artistiques : Alastair Green, Sarah Hauldren, Matt Perry
  • Pays d'origine :   Royaume-Uni
  • Langue : anglais
  • Budget : 30 000 000 $
  • Box Office France : 2 210 865 entrées
  • Format de projection : 1.85 : 1
  • Dates de sortie : 7 octobre 2005 (Royaume-Uni), 12 octobre 2005 (France)

DistributionModifier

Voix originalesModifier

Source des voix françaises : Voxofilm[1]
Note : Patrice Dozier doublait Wallace dans la bande-annonce.

RécompensesModifier

Sur le filmModifier

Ce film présente des références parodiques à des classiques du cinéma fantastique : films de loup-garou, films sur le thème du savant fou, King Kong.

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier