Drop Zone (film)

film américain, 1994
Drop Zone
Titre québécois Zone critique
Réalisation John Badham
Scénario Peter Barsocchini
John Bishop
Musique Hans Zimmer
Sociétés de production Nicita/Lloyd Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre action
Durée 101 minutes
Sortie 1994


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Drop Zone[1] ou Zone critique au Québec est un film américain réalisé par John Badham, sorti en 1994.

SynopsisModifier

Les US Marshals Pete Nessip et son frère Terry convoient, à bord d'un Boeing 747, Earl Leedy, un informaticien véreux qui a livré à la pègre des renseignements ultra-secrets concernant les trafics de drogue. En plein vol, un commando pirate détourne l'appareil. Au cours de la fusillade qui s'ensuit, Terry est blessé et aspiré par le vide. Les pirates font sauter une porte de l'avion et quittent l'appareil avec Leedy en sautant en parachute. Mis sur la touche, Pete mène l'enquête en se faisant accepter dans un groupe de parachutistes. Il pense y retrouver ceux qui ont tué son frère et mettre fin à leurs activités criminelles.

Fiche techniqueModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

DistributionModifier

ProductionModifier

L'intrigue est imaginée par deux parachutistes professionnels, Tony Griffin et Guy Manos (en). Le scénario est ensuite retravaillé notamment par Peter Barsocchini[3].

Le rôle de Pete Nessip est initialement prévu pour Steven Seagal. Il se désiste finalement pour reprendre son rôle de Casey Ryback dans le film Piège à grande vitesse, la suite de Piège en haute mer (1992)[3].

Le personnage de Jessie Crossman est initialement masculin. Il est cependant modifié et Yancy Butler est engagée. Ellen Barkin a par ailleurs été envisagée[3]. Le rôle de Ty Moncrief est quant à lui proposé à Andy Garcia, qui le refuse[3].

Le tournage a lieu de mars à juin 1994. Il se déroule en Floride (Miami, Key Largo), à Washington et au Warner Center Plaza à Woodland Hills[4].

Le studio accélère la production pour que le film sorte avant un projet « concurrent » : Terminal Velocity de Deran Sarafian[3].

Bande originaleModifier

Drop Zone: Original Motion Picture Soundtrack

  • Drop Zone
  • Hyphopera
  • Hi Jack
  • Terry's Dropped Out
  • Flashback and Fries
  • Miami Jump
  • Too Many Notes-Not Enough Rests
  • After The Dub[5]

AccueilModifier

Le film est un échec au box-office, ne rapportant que 28 millions de dollars aux Etats-Unis, pour un budget de 45 millions de dollars[2]. En France, Drop Zone n'attire que 212 240 spectateurs dans les salles[6].

Notes et référencesModifier

  1. La Drop zone désigne en anglais la zone de saut.
  2. a et b (en) « Drop Zone », sur Box Office Mojo (consulté le 12 mai 2020)
  3. a b c d e et f (en) Trivia sur l’Internet Movie Database
  4. (en) Locations sur l’Internet Movie Database
  5. Amazon.com consulté le
  6. « Drop Zone », sur JP's Box-office (consulté le 12 mai 2020)

Liens externesModifier