Mourir peut attendre

25e film de la série James Bond, sorti en 2021
Mourir peut attendre
Description de l'image No Time To Die 08.svg.
Titre original No Time to Die
Réalisation Cary Joji Fukunaga
Scénario Cary Joji Fukunaga
Neal Purvis
Robert Wade
Phoebe Waller-Bridge
Musique Hans Zimmer
Acteurs principaux
Sociétés de production EON Productions
MGM
Pays de production Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Espionnage
Durée 163 minutes
Sortie 2021

Série

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Mourir peut attendre (No Time to Die) est un film d'espionnage américano-britannique sorti à l'automne 2021. Réalisé par Cary Joji Fukunaga et coécrit par ce dernier avec Neal Purvis, Robert Wade et Phoebe Waller-Bridge, il s'agit de la vingt-cinquième aventure cinématographique de James Bond, et surtout du dernier film à mettre en scène l'acteur Daniel Craig dans le rôle du brillant agent secret James Bond, concluant ainsi l'arc narratif entamé dans Casino Royale (2006) et poursuivi dans Quantum of Solace (2008), Skyfall (2012) puis 007 Spectre (2015). Premier grand succès commercial de l'ère post-Covid-19, le film est aussi reconnu pour sa qualité technique, qui confirme le virage de « prestige » opéré par les producteurs de James Bond dans les années 2010, en engageant une distribution et une équipe technique de plus en plus reconnues par la profession.

Le film met en scène un ex-agent du MI6 vieillissant, volontairement coupé du monde, mais qui reprend du service à la demande d'un ami de la CIA lorsqu'un mystérieux criminel commence à répandre une dangereuse arme biologique sur le monde. En sortant de son isolement, James Bond découvre qu'il est le père d'une fillette de quatre ans et que celle-ci et sa mère sont menacées par ce même criminel. Mourir peut attendre propose ainsi, pour la première fois dans l'univers créé par Ian Fleming, une intrigue portant sur les thèmes de la famille et de l'héritage laissé derrière soi ; il franchit même un point jusque-là volontairement tu par les livres et les films précédents, en faisant de Bond un personnage vulnérable soumis à des choix aux conséquences personnelles majeures.

La conclusion mélancolique, qui empêche le héros de goûter au bonheur après une existence remplie d'actes héroïques, mais qui soigne sa postérité dans l'esprit de sa famille et de son pays, divise la critique et les spectateurs, habitués jusque-là à un format de films épisodiques, dans lesquels le protagoniste sauve le monde avant d'enchaîner sur la menace suivante. Si l'intrigue est ainsi débattue pour sa prise de risque, les opinions sur la qualité technique du film convergent toutes cependant vers les louanges, en saluant le soin apporté à sa photographie et aux décors, ainsi qu'aux effets visuels et sonores. Salués par la profession, ceux-ci sont d'ailleurs plusieurs fois nommés dans les cérémonies de récompenses de l'année 2022, de même que la chanson-thème No Time to Die, interprétée par Billie Eilish qui remporte en mars 2022 l'Oscar de la meilleure chanson originale.

Mourir peut attendre connaît une sortie mouvementée, initialement prévue au mais maintes fois reportée dans le contexte de la pandémie de Covid-19, qui restreint l'accès aux cinémas dans le monde et rend plus difficile le retour sur investissement d'un projet ayant coûté 400 millions de dollars. L'avant-première du film a finalement lieu en et sa sortie est un évènement culturel, engendrant près de 775 millions de dollars et faisant du film le premier grand sursaut cinématographique international suite au Covid, et le deuxième plus gros succès commercial de l'année.

Synopsis modifier

James Bond n'est plus en service et profite d'une vie tranquille en Italie. Mais son répit est de courte durée car l'agent de la CIA Felix Leiter fait son retour pour lui demander son aide. Sa mission, qui est de secourir un scientifique kidnappé, va se révéler plus traîtresse que prévu et mener Bond sur la piste de Safin, un ennemi particulièrement dangereux[1].

Synopsis détaillé modifier

 
Les masques du théâtre nô et leur caractère serein servent de modèle pour la conception du masque du méchant, Lyutsifer Safin.

Il y a plusieurs décennies (à la fin des années 1990)[2], la jeune Madeleine s'occupe de sa mère alcoolique dans une maison isolée en Norvège. Mais un beau jour, un individu masqué et armé débarque à leur domicile. Il se présente sous le nom de Lyutsifer Safin et affirme être à la recherche de M. White (le père de Madeleine) qu'il tient pour responsable de la mort de sa famille. Après avoir assisté impuissante au meurtre de sa mère, Madeleine prend un pistolet dissimulé sous l'évier de la cuisine puis se cache sous son lit. Safin la débusque, mais elle parvient à lui tirer dessus, ce qui le fait chuter du haut de sa chambre située en mezzanine[Note 1],[3]. Croyant qu'il est mort, elle traîne son corps hors de la maison, pour s'en débarrasser. Mais Safin se relève. Madeleine panique, s'enfuit à toutes jambes et se retrouve au-dessus d'un lac gelé. La glace cède sous son poids, la faisant chuter dans l'eau glacée. La voyant prisonnière sous la glace et désormais à sa merci, Safin veut dans un premier temps la laisser se noyer, mais se ravise et brise la glace avec une rafale de fusil d'assaut pour l'aider à remonter à la surface[3].

En 2015, perdue dans ses pensées, Madeleine se remémore son passé tragique. Elle mène désormais une vie paisible avec James Bond, bien loin du MI6 et de l'organisation SPECTRE. Ils se rendent en amoureux à Matera, en Italie, où est enterrée Vesper Lynd, le premier amour de James Bond, qui l'a trahi dans Casino Royale avant de mourir tragiquement. Madeleine considère que pour l'équilibre mental de Bond, il doit faire sa paix avec Vesper[3].

Pourtant, leur répit est de courte durée, car au moment où Bond se recueille devant la tombe de Vesper, celle-ci est soufflée par une violente explosion, et des assassins de SPECTRE surgissent pour l'éliminer. Après avoir vaincu les sicaires à ses trousses à travers une spectaculaire poursuite dans la vieille ville pittoresque de Matera (sauf un mercenaire doté d'un œil robotique nommé Primo et surnommé « Cyclope » par Bond), James rejoint Madeleine à l'hôtel puis ils s'enfuient ensemble dans son Aston Martin DB5. Durant la fuite, Madeleine reçoit opportunément sur son téléphone un coup de fil d'Ernst Stavro Blofeld qui la félicite d'avoir vendu son conjoint, pour semer la suspicion dans l'esprit de Bond. Ayant entendu ce message et sachant qu'elle était la seule à savoir qu'il se rendrait ce matin-là sur la tombe de Vesper Lynd, Bond est convaincu que Madeleine l'a trahi. Malgré les supplications de celle-ci qui dément être à l'origine des derniers événements, James décide de rompre leur relation[3].

Cinq ans plus tard, un laboratoire biologique ultra-sécurisé du MI6 situé en plein Londres est pris d'assaut par un commando de SPECTRE commandé par Primo. Ils abattent tous les scientifiques présents dans le laboratoire, sauf un dénommé Valdo Obruchev, dont ils simulent l'enlèvement, mais il est en fait de mèche avec eux. Ils repartent en ayant dérobé une nouvelle arme biologique conçue par Obruchev, ayant pour nom de code « Projet Héraclès ». Cette arme est à base de nanorobots infectant les gens comme un virus, par simple contact tactile, et codés sur l'ADN spécifique d'un individu, les rendant mortels pour leur cible, mais inoffensifs pour les autres[3].

Bond s'est retiré en Jamaïque, où il mène une vie luxueuse depuis sa villa de bord de mer à laquelle est amarré un voilier. Bien que se tenant à l'écart du MI6, il se maintient en forme, conscient que ses activités passées ont fait de lui un homme à abattre. Il est contacté par son ami de longue date Felix Leiter, agent à la CIA, qui lui présente son nouveau jeune collègue Logan Ash. Ils sollicitent son aide pour ramener Obruchev, qui a été repéré sur l'île voisine de Cuba, mais Bond refuse. Le même soir en sortant de l'établissement, Bond rencontre une jeune femme prénommée Nomi, qui se révèle être une agente du MI6 à qui a été attribué le matricule 007. Informé par Nomi du contenu du « Projet Héraclès », Bond accepte par la suite d'aider Leiter. Une relation de compétition se crée entre Nomi et Bond, qui voit chez elle la même intention de faire ses preuves qu'il avait dans Casino Royale[3].

 
Le décor de la scène de rencontre de Bond avec l'agente américaine Paloma, qui sirote un soda attablée à un bar de Cuba, est en partie inspiré du tableau Nighthawks d'Edward Hopper[4].

Bond se rend à Cuba et rencontre un contact local de Leiter, une jeune femme nommée Paloma, habillée en robe de soirée, qui lui remet un smoking. Ils infiltrent une réunion de SPECTRE organisée pour l'anniversaire de Ernst Stavro Blofeld afin de récupérer Obruchev. Bond et Paloma écoutent les émissions radio des oreillettes des convives de la soirée et ont la surprise de découvrir que Blofeld commente et dirige en direct la réunion. Ce dernier est pourtant enfermé dans la prison de haute sécurité de Belmarsh, Bond se vantant même de l'y avoir personnellement mis. Très vite, Bond comprend que Blofeld utilise un « œil bionique » pour diriger la réunion depuis sa cellule. Mais c'est aussi par cet œil que Blofeld repère Bond dans la réunion puis ordonne à Primo de déclencher les nanorobots programmés pour cibler et tuer Bond. À la surprise de tout le monde, ce n'est pas lui qui meurt, mais les membres haut placés de SPECTRE présents, car Obruchev a reprogrammé « Héraclès » sur instruction de Safin. S'ensuivent alors des fusillades confuses avec les gardes de SPECTRE qui n'ont pas été visés par les nanorobots, où Bond et Nomi tentent chacun de capturer Obruchev. Aidé par Paloma, Bond parvient à prendre le dessus puis s'échappe de Cuba à bord d'un hydravion avec Obruchev. Il rejoint en pleine mer un bateau de pêche où l'attendent Leiter et Ash. Bond interroge Obruchev et comprend tout à coup que Ash est un agent double. Se sachant démasqué, Ash tente de tirer sur Bond, mais Leiter s'interpose et reçoit une balle au ventre. Une bagarre éclate entre Bond et Ash, au terme de laquelle ce dernier enferme Bond avec Leiter, blessé, dans la cale du navire. Puis Ash fixe sur la coque du navire une bombe à retardement, qui explose alors qu'il s'échappe dans l'hydravion avec Obruchev. Pendant que la cale est inondée, Leiter expire dans les bras de Bond, qui remonte ensuite à la surface et attend d'être secouru dans un radeau de sauvetage. Après cela, Bond décide de retourner officiellement à Londres[3].

Pendant ce temps, Moneypenny et Q organisent une rencontre entre Bond et Blofeld en prison afin de pouvoir localiser Obruchev, car il est le dernier membre de SPECTRE connu à être encore en vie. Étant donné les événements de Cuba, la plupart sont soit morts, soit évanouis dans la nature. Primo, quant à lui, est contacté par Ash pour rejoindre l'équipe de Safin. De son côté, Safin rend visite à Madeleine et la contraint à s'infecter avec des nanorobots pour tuer Blofeld, car elle est en contact avec lui depuis son emprisonnement. Lorsque Bond retrouve Madeleine dans la cellule de la prison de Blofeld, il la touche et s'infecte sans le savoir avant qu'elle ne quitte la cellule. Au cours de l'interrogatoire, Blofeld avoue à Bond qu'il a organisé l'embuscade sur la tombe de Vesper pour lui faire croire que Madeleine l'avait trahi. Bond réagit en voulant briser la nuque de Blofeld, provoquant involontairement l'activation des nanorobots qui infectent son vieil ennemi et le tuent. L'organisation SPECTRE est officiellement morte.

Plus tard, Bond retrouve Madeleine dans sa maison d'enfance en Norvège. Une fois sur place, il lui déclare sa flamme et découvre qu'elle a eu une fille prénommée Mathilde. Madeleine dit à Bond que Mathilde n'est pas son enfant. Elle lui révèle que les parents de Safin ont été assassinés par son père sur ordre de Blofeld quand Safin était encore enfant, ce qui l'a incité à se venger personnellement de SPECTRE. Bien qu'il ait réussi à empoisonner Blofeld et à détruire l'organisation, Safin poursuit son projet et veut conquérir le monde avec les nanorobots. Soudain, Bond découvre en observant des images satellites transmises par Nomi qu'Ash et ses acolytes sont en route pour le tuer. Bond fait monter Madeleine et Mathilde dans leur voiture et ils quittent le chalet à toute vitesse. Une véritable chasse à l'homme a lieu sur la route, puis dans la forêt. Dans le feu de l'action, Bond attire ses ravisseurs loin de son ancienne compagne et réussit à éliminer Ash en faisant capoter sa voiture. Malheureusement, Safin parvient à capturer Madeleine et Mathilde et s'enfuit avec elles en hélicoptère.

James, Nomi et Q localisent le terroriste dans une base de la Seconde Guerre mondiale située sur une île entre le Japon et la Russie. Avant la mission, Nomi demande que le nom de code 007 soit rendu à James, ce que M accepte. Ils infiltrent le repaire et apprennent que Safin a converti la base en une usine de nanorobots et a demandé à Obruchev d'en créer des millions afin qu'il puisse les libérer dans le monde entier pour tuer des millions d'individus et ainsi établir un nouvel ordre mondial à sa convenance. De son côté, Bond abat plusieurs subalternes et part affronter Safin, tandis que Nomi, après avoir entendu Obruchev proférer de violentes menaces de génocide, le tue en le poussant froidement dans une cuve de nanorobots. Pour protéger Madeleine et sa fille, James confie à sa partenaire la mission de les emmener loin de l'île pendant qu'il reste derrière pour ouvrir les portes des silos de l'île, ce qui permettrait à des missiles tirés depuis un navire de la Royal Navy de détruire définitivement les nanorobots.

Bond s'occupe ensuite des hommes de main restants de Safin, notamment Primo qu'il achève grâce à une montre que Q lui a donnée pour désactiver les systèmes électroniques. Il est pris au dépourvu par Safin, qui a refermé les portes des silos et qui lui tire dessus avant de l'infecter avec des nanorobots programmés pour tuer Madeleine et Mathilde, le condamnant à ne plus pouvoir les approcher pour le reste de sa vie. Gravement blessé, Bond casse le bras de Safin et le tue de plusieurs balles puis rouvre les silos. S'adressant par radio à Madeleine, Bond lui dit qu'il l'aime et l'encourage à aller de l'avant sans lui. Elle lui confirme alors que Mathilde est bel et bien son enfant, à quoi Bond répond : « Je sais. ». Bond accepte son sort alors que les missiles frappent l'île, détruisant l'usine de nanorobots et le tuant sur le coup. Madeleine, Nomi, Mathilde, M, Tanner, Q et Moneypenny assistent en silence à son sacrifice héroïque.

Au siège du MI6, M, Moneypenny, Q, Tanner et Nomi boivent un verre à la mémoire de Bond. M ouvre un livre et, en hommage à James Bond, cite une phrase écrite par Jack London en 1916.

« La fonction propre de l'homme est de vivre, non d'exister. Je ne gâcherai pas mes jours à tenter de prolonger ma vie. Je veux brûler tout mon temps. (The [proper] function of man is to live, not to exist. I shall not waste my days trying to prolong them. I shall use, my time) »

— Jack London, 1916.

Dans la dernière scène du film, Madeleine emmène Mathilde à Matera en voiture et commence à lui parler de son père, « Bond, James Bond ».

Fiche technique modifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Distribution modifier

Production modifier

Pré-production modifier

L'élaboration du script démarre en mars 2017. Élaboré par l'équipe de producteurs et de scénaristes habituelle, ce scénario voit James Bond poursuivre sa relation avec Madeleine Swann et faire face à une toxine qui s'en prend à ses victimes en fonction de leur ADN, à la manière d'un assassin invisible. Par la suite, le réalisateur Danny Boyle et son scénariste associé John Hodge rejoignent le projet et en proposent une relecture, plus émotionnelle, et introduisant l'idée que Bond découvre qu'il a un enfant d'une précédente liaison. L'idée d'une fille de Bond faisait d'ailleurs déjà partie d'un des brouillons initiaux de scénario pour 007 Spectre[3].

Danny Boyle doit initialement réaliser le film, mais le , il quitte le projet pour différends artistiques[7]. D'après les producteurs, ce départ est dû à des divergences d'opinion sur le scénario, celui proposé par Boyle et Hodge s'éloignant trop du concept initial[3]. Des rumeurs évoquent alors que ce scénario incluait la mort du personnage principal, ce qui aurait déplu ; d'autres rumeurs font état de désaccords entre le réalisateur et Daniel Craig[8]. En , Danny Boyle expliquera plus en détail les raisons de son départ à Empire Magazine. Il déclare notamment : « J'ai beaucoup appris sur moi-même en travaillant sur le film James Bond. Je travaille aux côtés de scénaristes et je ne suis pas prêt à ce que cette collaboration cesse. [...] On travaillait très, très bien, mais ils ne voulaient pas prendre ce chemin. On a donc décidé de se séparer, et ce serait injuste de dire pourquoi car je ne sais pas ce que Cary Fukunaga est en train de faire. Il m'a envoyé un très gentil message, je lui souhaite le meilleur... Mais c'est vraiment dommage ». Danny Boyle ajoute : « Ce que John Hodge et moi-même faisions était, je pense, vraiment bon. Ce n'était pas fini, mais ça aurait pu être vraiment bon. Il faut croire en son mode de fonctionnement et une partie du mien est la relation que j'ai avec un scénariste. C'est comme dire qu'on va vous donner un monteur différent... Ces relations fondamentales sont vitales[9],[10] ».

Le , Cary Joji Fukunaga est annoncé comme réalisateur à la place de Danny Boyle. Le début du tournage est alors prévu seulement cinq mois plus tard, pour le aux studios Pinewood, avec une date de sortie internationale au [11]. Fukunaga avait contacté Barbara Broccoli après la sortie de Spectre pour lui offrir ses services, et lui fait de nouveau signe en apprenant le départ de Boyle ; il est très vite invité à rencontrer les producteurs. Lorsque son arrivée est officialisée, seuls cinq mois restent avant le début du tournage, un délai extrêmement court pour ce type de projet. D'après Fukunaga, le tournage se déroule morceau par morceau, avec une fin de film provisoire. Celle-ci inclut l'idée que Bond « plonge dans une ville russe souterraine radioactive et perce du béton pour y rassembler des pathogènes pour le méchant Valentin Segura. À la fin, Bond s'infiltre dans le repaire de Segura, le monastère Solovetski au nord de la Russie, pour sauver Madeleine et leur fille[Note 2] »[3].

Scénario modifier

Début , il est annoncé que le scénariste Paul Haggis, qui a œuvré sur Casino Royale et Quantum of Solace, a été appelé pour peaufiner le scénario du film après le départ de Danny Boyle et John Hodge. Scott Z. Burns est ensuite engagé pour une réécriture complète du script, considéré comme « imparfait » et « non satisfaisant », cela durant quatre semaines. On apprend également que la production aurait cherché à l'engager depuis de longs mois, mais que celui-ci n'aurait été disponible que récemment pour travailler sur Bond 25[12]. Burns le laisse néanmoins dans un état inachevé, car il doit réaliser un épisode de la mini-série The Loudest Voice[13]. Cary Joji Fukunaga rend lui aussi une version scénario début 2019. Les producteurs et Daniel Craig sont enthousiasmés par son travail[14],[15].

Du scénario original proposé par Purvis et Wade, les producteurs tiennent à conserver trois éléments en particulier : l'introduction d'une nouvelle agente portant le titre de 007, étant donné que Bond a pris sa retraite à la fin du film précédent, qui se montrerait compétitive et représenterait la jeune garde du MI6 ; la menace d'un poison ciblant l'ADN ; et une manière satisfaisante de présenter le sacrifice de Bond à la fin. L'idée de la mort de Bond aurait été discutée sur proposition de Daniel Craig dès ses débuts dans le rôle, avant même Casino Royale, et un temps envisagée pour Spectre. Fukunaga s'attache alors à dessiner une histoire autour de ces points d'ancrage, notamment pour clarifier quelles seraient les motivations de Bond à sortir de sa retraite, et quelle forme prendrait le méchant du film. Puisque le scénario de Spectre présente Blofeld comme l'ennemi suprême de Bond, il apparaît difficile de lui créer un nouvel ennemi personnel ; c'est ainsi que les scénaristes se penchent sur le passé de Madeleine Swann, dont le propre « méchant » pourrait devenir celui de Bond par extension[3].

En mars 2019, Craig et Fukunaga rencontrent la scénariste Phoebe Waller-Bridge à New York, pour se concentrer sur les scènes se déroulant en Jamaïque. Intégrer ce pays au film est une suggestion de Broccoli, qui sait que c'est là que Ian Fleming a écrit les romans, et là qu'a été tourné le premier film, Docteur No[3]. La nouvelle de l'engagement de Waller-Bridge par Craig est révélée en , pour retravailler le script et y ajouter un grain de fantaisie et de bizarrerie[16].

En , le site MI6-HQ rapporte que Baz Bamigboye (en) du Daily Mail affirme que le script est toujours en cours d'écriture par Cary Joji Fukunaga, Phoebe Waller-Bridge et Daniel Craig lui-même, bien que le tournage ait débuté en [17].

Fin , Deadline rapporte que Phoebe Waller-Bridge a notamment peaufiné le scénario pour rendre les personnages féminins forts, mieux écrits et plus contemporains[18]. Ses contributions s'insèrent parmi celles de plusieurs autres scénaristes, l'équipe d'écriture ayant connu des allées et venues. Elle est notamment chargée par les producteurs et par Daniel Craig de revoir le rythme et le déroulement de certaines scènes en leur proposant plusieurs alternatives[19]. On apprend également que l'intrigue du film sera centrée autour du génome humain[20].

Distribution des rôles modifier

Le , les retours de Ralph Fiennes, Ben Whishaw, Naomie Harris et Léa Seydoux sont annoncés[21],[22],[23]. Ben Whishaw confirme également son retour dans le rôle de Q en [24]. Miss Moneypenny aura un rôle plus important dans le film[25].

Pour incarner le méchant principal, de nombreuses rumeurs annoncent Rami Malek, tout juste sorti du succès et des récompenses pour Bohemian Rhapsody. La production est même prête à modifier son calendrier pour que l'acteur puisse assurer le tournage de la série Mr. Robot[15],[26],[27].

Le , la participation des acteurs suivants est confirmée : Ana de Armas, Dali Benssalah, David Dencik, Lashana Lynch, Billy Magnussen, Rami Malek et Jeffrey Wright[28].

Christoph Waltz fait une apparition dans le rôle de Blofeld[29] à la manière du personnage d'Hannibal Lecter dans Le Silence des agneaux[30].

Brigitte Millar déjà apparue dans Spectre dans le rôle du Dr. Vogel en tant que membre du SPECTRE, rejoint la distribution du film[31].

Tournage modifier

La photographie est supervisée par Linus Sandgren, qui fait le choix de tourner le film au format 35 mm avec un ratio de 2.39:1. Comme le film est prévu pour être également diffusé en salles IMAX, certaines scènes sont tournées en 65 mm (1.43:1/1.90:1) pour plus d'immersion : la séquence d'ouverture du film en Norvège et à Matera, ainsi que des scènes d'action à Cuba[3]. Sandgren tient à plonger le public au cœur de l'action, et tourne les scènes le plus souvent de manière continue, avec peu de coupures. Cela oblige l'équipe technique à trouver des angles de vue et des placements permettant de réunir plusieurs plans intéressants, avec une caméra en mouvement[3].

Le tournage débute le en Norvège, sur le lac de Langvann près de Gildeskål. En cinq jours, l'équipe y filme les scènes du prologue durant lesquelles Safin tue la mère de Madeleine[3]. Le tournage est suivi de près par la presse et, dès le , une vidéo fuite sur Internet montrant le tournage de la scène durant laquelle un assaillant masqué (Safin) pourchasse la jeune Madeleine sur le lac gelé[32].

L'équipe de production se déplace ensuite en Jamaïque, où le tournage commence le 18 avril 2019. Fukunaga envisage initialement d'introduire un personnage de jardinier, et de tourner des scènes dans une salle de boxe et chez le barbier, pour mieux refléter la solitude et la tristesse de Bond. Il prend également contact avec l'actrice Grace Jones, interprète de May Day dans Dangereusement vôtre (1985), à qui il envisage de confier le rôle d'une chef du crime locale, mais il y renonce pour insister sur l'isolement de Bond, sans amis et sans exutoire pour sa colère, inadapté à une vie normale[3]. Les scènes se déroulant dans la villa de Bond sont tournées sur trois jours, à partir du 30 avril, à Coco Walk à Port Antonio. Initialement, la scène dans la chambre lorsque Nomi révèle son identité est plus comique : alors que Nomi pousse Bond sur le lit et commence à le déshabiller, il l'interrompt pour aller chercher « de quoi se protéger ». Il pointe alors un pistolet sur elle et se rend compte qu'elle est déjà en train d'en pointer un sur lui. La séquence est par la suite réécrite car elle ne s'intègre pas dans l'idée sous-jacente que Bond se sent toujours lié émotionnellement à Madeleine, et tournée à nouveau aux studios de Pinewood[3]. Des images du tournage en Jamaïque fuitent dans la presse le , plusieurs images du tournage en Jamaïque, à Port Antonio, sont révélées, montrant Daniel Craig et Jeffrey Wright (interprète de Felix Leiter)[33],[34]. Le le tournage en Jamaïque s’achève[35].

Le , une blessure vient interrompre la production : Daniel Craig se blesse à la cheville à la fin du tournage en Jamaïque et les scènes prévues aux studios Pinewood pour la semaine suivante sont annulées et reportées[36]. Il subit une opération bénigne de la cheville le , qui n'affecte ni le planning de tournage ni la date de sortie du film. La production continue pendant que l'acteur est en convalescence post-opératoire durant deux semaines[37].

Le , une personne est légèrement blessée lors du tournage d'une scène d'explosion aux studios Pinewood à Londres. L'incident cause des dégâts à l'extérieur du plateau et blesse l'un des membres de l'équipe du film qui se trouvait au-dehors[38].

 
L'Aston Martin V8 du film Tuer n'est pas jouer

Le , les médias rapportent des problèmes d'emploi du temps entre Rami Malek et Daniel Craig pour tourner des scènes ensemble, dus notamment à la période de convalescence de Craig à la suite de sa blessure sur le tournage[39]. Dans une interview presse du lundi , Rami Malek explique que le planning de tournage a été modifié en conséquence pour laisser le temps à Craig de se soigner. L'acteur confirme également qu'il a déjà tourné des scènes en Norvège[40]. En juin, le tournage se déplace à Londres.

 
Village de Gravina in Puglia
 
Matera

Le site archéologique du village de Gravina in Puglia, situé non loin de Matera en Italie (où le film est également tourné), a été ajouté aux lieux de tournage du film. La séquence servant au pré-générique est tournée entre le et le . Il s'agit d'une poursuite en voiture avec notamment Léa Seydoux[41],[42]. Pour rendre possible le tournage des scènes où James Bond file en moto dans les rues de Matera et prend appui sur une paroi verticale pour sauter, des milliers de litres de boisson Coca-Cola (un budget estimé à près de 60 000 euros) sont déversés sur les rues pavées pour rendre le sol collant et réduire le risque de glissade[43].

Le film est également tourné aux alentours d'Aviemore en Écosse[44].

Durant les mois d'août et , plusieurs images du tournage à Matera ainsi qu'un photoshoot officiel en compagnie de Daniel Craig, Léa Seydoux et Cary Joji Fukunaga sont dévoilés par des sites spécialisés[45],[46],[47],[48],[49]. Le tournage des séquences à Matera a pris fin le week-end du 21 et [50]. Celui-ci se poursuit ensuite à Sapri jusqu'au [51]. La ville a servi de lieu pour recréer une ville fictive baptisée « Civita Lucana ».

Le tournage de la partie italienne de No Time to Die se termine fin [52]. Daniel Craig qui a endossé le costume de James Bond à cinq reprises durant plus de treize ans, déclare avec émotion lors d'une soirée avec ses collaborateurs sur le film : « Cela a été une des expériences les plus formidables de ma vie. Vous avez tous fait un travail incroyable, je ne pourrais pas être plus fier d’avoir travaillé avec chacun d’entre vous sur cette production. Merci à tous, merci, je vous aime. ».

 
Le studio 007 à Pinewood.

Le film a également été tourné sur l'île de Kalsoy aux Îles Féroé et dans divers lieux en Angleterre (pont Hammersmith, Carlton House Terrace, The Mall)[33]. La seconde équipe du film a terminé son tournage le [53].

Afin d'éviter les fuites pour ce chapitre, l'équipe de tournage a tourné trois fins et aucun membre de l'équipe de production n'est au courant de la séquence choisie[54].

Le tournage du film se termine dans la nuit du . Celui-ci a donc duré sept mois[55].

Costumes modifier

Le masque que porte Safin appartient à la tradition du théâtre nô ; Fukunaga et la costumière du film, Suttirat Anne Larlarb, sont attachés à l'idée d'un masque qui paraîtrait pur, sans expression. À partir de références tirées du théâtre japonais, le masque est sculpté dans de l'argile et poli à de nombreuses reprises pour s'assurer de ne trahir aucune expression humaine, tout en restant fidèle à l'idée d'un visage humain. Leur intention est que le méchant du film porte un masque situé à mi-chemin entre une apparence artificielle et inhumaine, et une apparence sereine, pour contraster avec l'agressivité du personnage[3].

Placement de produits modifier

 
L'Aston Martin Valhalla fait ses débuts dans le film

L'entreprise automobile Aston Martin annonce officiellement pendant le tournage qu'une Aston Martin Valhalla apparaitra dans le film[56].

Générique modifier

Le , Daniel Kleinman est confirmé à la conception du générique du film[57].

Montage modifier

Avec une durée de 163 minutes, Mourir peut attendre est le plus long film James Bond[58], le précédent film le plus long étant Spectre avec une durée de 148 minutes.

Bande originale modifier

No Time to Die
Original Motion Picture Soundtrack

Bande originale de Hans Zimmer
Sortie
Enregistré janvier 2020
Studios Abbey Road (Londres)
Durée 71:00
Genre musique de film

Bandes originales de James Bond

Le compositeur Dan Romer (en) est initialement engagé, et annoncé à l'été 2019, pour composer la musique du film[59]. En , Variety annonce qu'il est remplacé par le compositeur Hans Zimmer[60]. Celui-ci reprend certaines partitions de la bande originale du film Au service secret de Sa Majesté (1969) (en particulier Good to Have You Back qui reprend le thème principal dudit film), ainsi que sa chanson originale We Have All The Time in the World de Louis Armstrong ici utilisée pour le générique de fin (ainsi que son thème instrumental réinterprété dans Matera).

La chanson du générique du film est confiée à la chanteuse américaine Billie Eilish et à son frère Finneas. Elle officialise cette collaboration en , et devient de ce fait la plus jeune artiste à écrire et à enregistrer une chanson du thème de James Bond[61]. Intitulée No Time to Die, celle-ci sort le [62]. Le chanteur britannique Ed Sheeran avait initialement été engagé pour interpréter cette chanson-thème, et avait entamé son écriture, mais le départ du réalisateur Danny Boyle et le changement de script conséquent auraient bouleversé ces plans[63].

La bande-son intègre également des chansons pré-existantes : Dans la ville endormie, composée par William Sheller et interprétée par Dalida dans la scène d'ouverture[64],[65]. Également dans cette scène, la jeune Madeleine écoute la chanson J't'emmène au vent de Louise Attaque sur son walkman.

Le compositeur de films d'action Hans Zimmer (ici en 2018) est appelé pour la première fois pour couvrir la bande-son d'un James Bond. La chanson-thème No Time to Die est quant à elle interprétée par Billie Eilish (ici en 2021), qui devient à 17 ans la plus jeune artiste à chanter le générique d'un James Bond.
No Titre Durée
1. Gun Barrel 0:56
2. Matera 1:59
3. Message from an Old Friend 6:35
4. Square Escape 2:06
5. Someone Was Here 2:56
6. Not What I Expected 1:24
7. What Have You Done? 2:14
8. Shouldn't We Get to Know Each Other First 1:21
9. Cuba Chase 5:40
10. Back to MI6 1:30
11. Good to Have You Back 1:17
12. Lovely to See You Again 1:25
13. Home 3:45
14. Norway Chase 5:06
15. Gearing Up 2:53
16. Poison Garden 3:58
17. The Factory 6:42
18. I'll Be Right Back 4:59
19. Opening the Doors 2:44
20. Final Ascent 7:25
21. No Time to Die (interprété par Billie Eilish, écrit par Finneas O'Connell) 4:04
71:00

Sortie modifier

Choix du titre modifier

Le , le site Production Weekly révèle le titre de travail du film : Shatterhand[66],[67]. Il s'agit d'une référence au roman On ne vit que deux fois de Ian Fleming où le personnage d'Ernst Stavro Blofeld prend le pseudonyme du Dr Shatterhand. Cependant, le , Barbara Broccoli révèle qu'il ne s'agit pas du titre officiel du film[68].

Le , le site MI6-HQ révèle un nouveau titre de travail, Eclipse[69].

Le titre anglais original « No time to Die » (traduit littéralement par « Pas le temps de mourir ») est trouvé par la productrice Barbara Broccoli et choisi pour sa capacité à ne rien révéler de l'intrigue, tout en offrant à ceux qui ont vu le film une signification additionnelle. Incidemment, il s'agissait d'un titre déjà utilisé pour la distribution britannique du film La Brigade des bérets noirs (1958) qu'avait produit son père, Albert R. Broccoli, le producteur historique des premiers films James Bond[3].

Lancement de la promotion modifier

Le titre du film est révélé le  : No Time to Die[70]. Fin , le site MI-6 HQ révèle que l'un des titres évoqués pour le film et finalement abandonné par la production, juste avant la conférence de lancement était : A reason to die[71].

Le , alors que le tournage se déroule à Londres, une première photo officielle du film est dévoilée avec plusieurs autres images et vidéos. On y voit Daniel Craig en costume ainsi que l'Aston Martin V8[72],[73].

Le , lors du « Global James Bond Day » qui célèbre les 57 ans de la série, Aston Martin annonce la présence des Aston Martin DB5, V8 Vantage, DBS Superleggera et Valhalla dans le film[74]. Une première affiche teaser est également dévoilée[75] ainsi qu'une vidéo qui dévoile le titre du film dans différentes langues[76].

Le un premier teaser est dévoilé dans l'attente d'une première bande-annonce diffusée le [77].

Le , EON Productions révèle également les affiches des personnages du film : Daniel Craig (James Bond), Ben Whishaw (Q), Lashana Lynch (Nomi), Léa Seydoux (Dr. Madeleine Swann), Ana de Armas (Paloma) et Rami Malek (Safin)[78].

Le la première bande-annonce de Mourir peut attendre est dévoilée[79] ainsi que d'autres photos du film[80].

Sortie en cinéma modifier

Mourir peut attendre connait une sortie mouvementée, initialement prévue au mais maintes fois reportée dans le contexte de la pandémie de Covid-19, qui restreint l'accès aux cinémas dans le monde et rend les producteurs et distributeurs frileux à l'idée de risquer un moindre retour sur investissement. Malgré ces reports, la copie du film prévue pour le printemps 2020 reste la même que celle de sa sortie finale à l'automne 2020, des questions de budget empêchant tout retour sur la post-production[81].

Le premier créneau annoncé pour le film était en octobre-novembre 2019, qui fut repoussé suite au départ de Danny Boyle[82]. Le , il est annoncé sur le compte Twitter officiel de 007 que la date mondiale de sortie a changé[83]. Elle est décalée au (soit environ deux mois). Le , la UK's Film Distributors Association annonce que le film sortira au Royaume-Uni le , au lieu du comme précédemment annoncé et que l'avant-première du film se tiendra le de la même année[84].

Le , à la suite du développement de la pandémie de Covid-19 et devant les craintes d'un mauvais démarrage, les sociétés MGM et Eon annoncent repousser la sortie au au Royaume-Uni, et au pour les États-Unis[85]. En , la sortie est cette fois repoussée au en France[86] et au au Royaume-Uni et aux États-Unis[87].

En , à la suite de la prolongation de la crise sanitaire et des fermetures prolongées des cinémas, le film est de nouveau reporté au aux États-Unis[88], le en France[89] et le 30 septembre en Suisse romande.

L'avant-première mondiale a finalement lieu le 28 septembre 2021 au Royal Albert Hall, à Londres, en présence de l'équipe du film. Sa sortie est un évènement culturel, engendrant près de 775 millions de dollars et faisant du film le premier grand sursaut international, et le deuxième plus gros succès commercial de l'année, dans le contexte d'un retour physique au cinéma après les nombreux confinements liés au Covid-19[6]. Alors que l'automne 2021 marque globalement la première fois que des grosses productions s'essaient à la sortie en salles, les décalages calendaires de Mourir peut attendre font des malheureux. Le film d'action grand-public Venom: Let There Be Carnage voit ainsi le nombre de salles IMAX dans lequel il aurait dû être diffusé réduit au profit des dernières aventures de James Bond, desquelles les exploitants de salles de cinéma escomptent de meilleurs résultats[58].

Réception modifier

Accueil critique modifier

Mourir peut attendre
Score cumulé
SiteNote
Metacritic 69/100[90]
Rotten Tomatoes 84 %[91]
Allociné   [92]
Compilation des critiques
PériodiqueNote

La conclusion mélancolique du film, qui empêche le héros de goûter au bonheur après une existence remplie d'actes héroïques, mais qui soigne sa postérité dans l'esprit de sa famille et de son pays, divise la critique et les spectateurs, habitués jusque-là à un format de films épisodiques, dans lesquels le protagoniste sauve le monde avant d'enchaîner sur la menace suivante. D'aucuns apprécient cette prise de risque et cette distanciation des conventions du genre, qui fait du célèbre agent secret un homme vulnérable et jugé plus réaliste ; d'autres préféreraient voir dans chaque nouvel épisode de la saga James Bond une aventure volontairement triomphante et rassurante, avec un agent immortel et invaincu. Si l'intrigue est ainsi débattue pour sa prise de risque, les opinions sur la qualité technique du film convergent toutes cependant vers les louanges, en saluant le soin apporté à sa photographie et aux décors, ainsi qu'aux effets visuels et sonores. Salués par la profession, ceux-ci sont d'ailleurs plusieurs fois nommés dans les cérémonies de récompenses de l'année 2022, de même que la chanson-thème No Time to Die, interprétée par Billie Eilish.

Dans l'émission radio Les Matins de France Culture, Guillaume Erner critique les placements de produits du film et la grande quantité de produits montrés[93]. Dans Le Monde, Jacques Mandelbaum parle d'un film « raté » et critique notamment « l’hypocrisie politiquement correcte du film qui feint de dégager le vieux séducteur blanc au profit de la combativité de sa jeune successeure noire, laquelle se révèle en cours de route une potiche comme une autre »[94].

Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, le film récolte 84 % d'opinions favorables pour 283 critiques[91]. Sur Metacritic, il obtient une note moyenne de 69100 pour 60 critiques[90].

En France, le site Allociné recense une moyenne des critiques presse de 3,1/5[92] et une note de 6,3/10 sur le site SensCritique sur la base de 391 critiques spectateurs.

Box-office modifier

La sortie du film est un succès, engendrant près de 774 millions de dollars et faisant du film le premier grand sursaut international, et le deuxième plus gros succès commercial de l'année, dans un monde apprenant à vivre avec le Covid et n'ayant encore que partiellement retrouvé le chemin des cinémas[95].

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
  États-Unis 160 891 007 $[96] 9 (en cours)
  Royaume-Uni 129 692 653 $[96] 8 (en cours)
  France 4 007 532 entrées[97] 7 (en cours)
  Allemagne 6 030 078 entrées[97] 8 (en cours)
  Mondial 774 153 007 $[96] 9 (en cours)

Distinctions modifier

Après Skyfall (2012), Mourir peut attendre n'est que le second film de James Bond que les producteurs poussent à l'éligibilité à l'Oscar du meilleur film, avec une campagne promotionnelle avancée, qui met également en avant Daniel Craig comme possible meilleur acteur. Bien que ces deux tentatives échouent, la presse spécialisée remarque que cette issue n'était pas inattendue pour un grand succès commercial de ce genre, malgré le cas de figure original d'une sortie post-Covid-19 qui fait de Mourir peut attendre le symbole d'un « retour aux affaires », c'est-à-dire aux sorties traditionnelles au cinéma, par opposition aux blockbusters sortis sur plateformes numériques en 2020 et durant la majeure partie de 2021[95].

Récompenses modifier

Nominations modifier

Postérité modifier

Fin d'un « cycle James Bond » modifier

 
La productrice Barbara Broccoli (ici à une avant-première de Spectre avec Daniel Craig en 2015) tient fermement les rênes des films James Bond depuis les années 1990 et reste, avec son demi-frère Michael G. Wilson, l'ultime décisionnaire dans le choix du prochain acteur à incarner le rôle-titre.

« James Bond reviendra »

— Phrase rituelle présente à la fin de chaque film, y compris celui-ci.

Comme à chaque fin de mandat d'un acteur dans le rôle de James Bond, les spéculations des médias vont bon train pour deviner qui reprendra le rôle dans la prochaine suite de films. La productrice Barbara Broccoli, à la tête de la licence depuis les années 1990, tait cependant toute inclination, tenant à laisser à Daniel Craig le temps de récolter les lauriers de ses seize années passées dans le rôle : « Les gens demandent sans cesse « Qui va être le prochain James Bond ? » C'est comme demander à une mariée en train de remonter l'allée vers l'autel qui sera son prochain mari. Je ne tiens pas vraiment à réfléchir à qui sera le prochain avant que ce ne soit absolument nécessaire[Note 3],[98] ».

Face aux rumeurs, elle précise simplement que le prochain interprète pourrait être un acteur noir, car le seul impératif pour le rôle est que le comédien soit britannique, mais qu'il ne sera pas une femme, car elle préfère voir de nouveaux rôles de qualité conçus spécifiquement pour des femmes que de forcer l'intégration d'une femme dans un rôle écrit initialement pour un homme. Elle déclare également que le réalisateur Cary Joji Fukunaga serait à nouveau le bienvenu s'il souhaitait repartir pour une nouvelle aventure derrière la caméra avec un autre acteur dans le rôle-titre[98].

Le média spécialisé The Hollywood Reporter remarque qu'avec l'acquisition par Amazon de MGM, qui co-produit les films d'EON Productions, c'est aussi tout le modèle économique des films James Bond qui pourrait changer après Mourir peut attendre, en allant chercher plus loin que les seules sorties au cinéma et en s'étendant donc à d'autres axes comme les spin-offs ou les séries télévisées[98].

Place du film dans la saga James Bond modifier

La campagne promotionnelle du film met l'accent sur les différences entre celui-ci et les tout premiers épisodes consacrés au personnage, écrits et réalisés dans un contexte historique moins soucieux de certaines valeurs telles que le consentement. Cary Joji Fukunaga mentionne ainsi qu'il voit le James Bond des années 1960 comme ayant commis un viol dans Opération Tonnerre (1965), lorsqu'il fait pression sur une femme pour obtenir des faveurs sexuelles, ou dans Goldfinger (1964), lorsqu'il ignore les protestations d'une femme qu'il tente de séduire[99].

Tourisme modifier

En mars 2022, des villageois des Îles Féroé érigent une fausse tombe pour le personnage de James Bond à proximité du village de Trøllanes, là où ont été filmés les plans larges qui mènent à sa mort sur la base de Safin[100]. Sculptée par un tailleur de pierre local sur le modèle des stèles des parents de Bond telles qu'aperçues dans Skyfall, la sépulture est dressée à l'initiative de l'office de tourisme des îles Féroé, et inaugurée par son Premier ministre[101].

Notes et références modifier

Notes modifier

  1. Il est fait référence à cet épisode de la vie de Madeleine dans le film précédent, Spectre.
  2. Citation originale : « The placeholder ending included Bond swimming through a radioactive underwater Russian city and drilling through concrete to gather pathogens for the villain Valentin Segura. At the end Bond infiltrates Segura’s lair, Solovetsky Monastery in northern Russia, to rescue Madeleine and their daughter. »
  3. Citation originale : « People always ask, ‘Oh, who’s the next James Bond?’ It’s like asking a bride as she’s going up to the altar who’s her next husband going to be. I don’t really want to think about who is going to be the next person until I absolutely have to ».

Références modifier

  1. (en-US) « No Time to Die », sur 007.com, (consulté le ).
  2. La chanson J't'emmène au vent de Louise Attaque écoutée par Madeleine dans cette séquence est sortie en 1997.
  3. a b c d e f g h i j k l m n o p q r et s Duncan 2021.
  4. (en) Ritupriya Basu, « Inside the Sets of the New James Bond Flick No Time To Die », sur Architectural Digest, .
  5. (en) Communiqué de United Artists, « Annapurna And MGM Expand U.S. Theatrical Film Distribution Partnership Under Iconic United Artists Banner », sur www.prnewswire.com, .
  6. a et b (en) Rebecca Rubin et Brent Lang, « Covid-Era Conundrum: ‘No Time to Die’ May Be the Year’s Highest-Grossing Hollywood Movie, But It Could Still Lose Millions », sur Variety, .
  7. « Danny Boyle renonce à réaliser le prochain James Bond », sur Europe 1, (consulté le ).
  8. Clément Feutry, « [Bond 25] Un nouveau scénariste et des détails sur le scénario envisagé par Boyle ? », sur Commander James Bond France - CJB, (consulté le ).
  9. (en) « It All Boyle », sur MI6-HQ.COM, (consulté le ).
  10. AlloCine, « James Bond 25 : Danny Boyle revient sur les raisons de son départ », sur AlloCiné (consulté le ).
  11. Michael G. Wilson, Barbara Broccoli and Daniel Craig announced today that #Bond25 will begin filming at Pinewood Studios on 4 March 2019 under the helm of director, Cary Joji Fukunaga with a worldwide release date of 14 February 2020. (1/2) sur Twitter.
  12. (en) « Rewrite », sur MI6-HQ.COM, (consulté le ).
  13. (en) « Scott Z. Burns wraps work on unfinished Bond 25 script », sur MI6-HQ.COM (consulté le ).
  14. « Rami Malek "in final negotiations" as Bond 25 producers cast villain and other major roles », sur The James Bond Dossier, (consulté le ).
  15. a et b Clément Feutry, « [Bond 25] De nouvelles rumeurs sur le casting », sur Commander James Bond France - CJB, (consulté le ).
  16. « James Bond 25 : Daniel Craig fait appel à la créatrice de Killing Eve pour retravailler le scénario », sur Allociné, (consulté le ).
  17. (en) « Bond 25 script still being worked on, claim tabloids », sur MI6-HQ.COM (consulté le ).
  18. AlloCine, « James Bond 25 : Phoebe Waller-Bridge (Killing Eve) promet des personnages féminins mieux écrits », sur AlloCiné (consulté le )
  19. (en) Ryan Lattanzio, « Here’s How Phoebe Waller-Bridge Polished the ‘No Time to Die’ Script », sur IndieWire, .
  20. (en) « Script Update », sur MI6-HQ.COM, (consulté le ).
  21. « Léa Seydoux, Ralph Fiennes et Ben Whishaw reviennent pour Bond 25 », sur Premiere.fr, (consulté le )
  22. « Léa Seydoux de retour dans Bond 25 », sur Club James Bond France, (consulté le ).
  23. (en) « She », sur MI6-HQ.COM, (consulté le ).
  24. (en) « Ben Whishaw confirms he's back as Q in Bond 25 », sur MI6-HQ.COM (consulté le ).
  25. Clément Feutry, « [Bond 25] Lupita Nyong'o et report du tournage ? », sur Commander James Bond France - CJB, (consulté le ).
  26. (en) Justin Kroll et Justin Kroll, « ‘Bond 25’ Casting Gears Up as Production Nears Spring Start », sur Variety, (consulté le ).
  27. (en-US) Jeff Sneider, « 'Bond 25' Exclusive: Rami Malek in Final Negotiations to Play Villain », sur Collider, (consulté le ).
  28. Sylvestre Picard, « Nouvelles infos sur James Bond 25 : Rami Malek est confirmé en méchant, mais pas de titre pour l’instant », sur Premiere.fr, (consulté le ).
  29. BFMTV, « Christophe Waltz de retour dans James Bond 25? », sur BFMTV (consulté le ).
  30. (en) « Blofeld's Back », sur MI6-HQ.COM, (consulté le ).
  31. https://www.mi6-hq.com/sections/articles/bond-25-spectre-cast-member-returning.php
  32. (en) Stephanie Chase, « James Bond 25 filming video teases dramatic chase sequence », sur Digital Spy, (consulté le ).
  33. a et b Découvrez les lieux de tournage du nouveau James Bond
  34. Clément Feutry, « [Bond 25] Le point sur le tournage #2 – Jamaïque », sur Commander James Bond France - CJB, (consulté le ).
  35. (en) « Location filming wraps in Jamaica », sur MI6-HQ.COM (consulté le ).
  36. (en) « Daniel Craig reportedly hurt his ankle at end of Jamaica filming », sur MI6-HQ.COM (consulté le ).
  37. « Daniel Craig to undergo minor surgery », sur The James Bond Dossier, (consulté le ).
  38. « Une scène d'explosion sur le tournage de "Bond 25" s'est mal passée », sur Le Huffington Post, (consulté le ).
  39. (en) « Press reports scheduling problems with Craig and Malek », sur MI6-HQ.COM (consulté le ).
  40. (en) « Rami Malek explains his Bond 25 work so far and changes to schedule », sur MI6-HQ.COM (consulté le ).
  41. « Bond 25 adds Gravina di Puglia to Italian filming locations », sur The James Bond Dossier, (consulté le ).
  42. (en) « Italy Locations », sur MI6-HQ.COM, (consulté le ).
  43. (en) Zack Sharf, « ‘No Time to Die’ Stunt Team Used $70,000 Worth of Coca-Cola to Pull Off Motorcycle Stunt », sur IndieWire, .
  44. (en) « Welcome (Back) To Scotland », sur MI6-HQ.COM, (consulté le ).
  45. (en) « Buongiorno Signor Bond », sur MI6-HQ.COM, (consulté le ).
  46. (en) « Italy Filming (8) », sur MI6-HQ.COM, (consulté le )
  47. (en) « Italy Filming (9) », sur MI6-HQ.COM, (consulté le )
  48. (en) « Italy Filming (12) », sur MI6-HQ.COM, (consulté le ).
  49. (en) « Italy Filming (13) », sur MI6-HQ.COM, (consulté le ).
  50. (en) « Italy Filming (15) », sur MI6-HQ.COM, (consulté le ).
  51. (en) « Italy Filming (16) », sur MI6-HQ.COM, (consulté le ).
  52. Marko, « No Time To Die : le discours d'adieu ému et arrosé de Daniel Craig », sur CinéSéries, (consulté le ).
  53. Clément Feutry, « [NTTD] Le point sur le tournage #7 : La fin de la route », sur Commander James Bond France - CJB, (consulté le )
  54. « James Bond: Trois fins tournées pour éviter les spoilers, une a filtré », sur 5minutes.rtl.lu (consulté le )
  55. AlloCine, « James Bond 25 : fin de tournage pour Daniel Craig et Mourir peut attendre », sur AlloCiné (consulté le )
  56. « Aston Martin confirm Valhalla will appear in Bond 25 », sur The James Bond Dossier, (consulté le ).
  57. « Daniel Kleinman back for Bond 25 », sur The James Bond Dossier, (consulté le ).
  58. a et b (en) Tom Brueggemann, « ‘No Time to Die’ Is Officially the Longest Bond and a Major Pain for ‘Venom’ », sur Indie Wire, .
  59. (en) Bill Desowitz et Bill Desowitz, « ‘Bond 25’: Composer Dan Romer to Reunite with Director Cary Fukunaga to Shake Up the Franchise », sur IndieWire, (consulté le ).
  60. Le Figaro, « James Bond: Hans Zimmer signera le thème de Mourir peut attendre », sur Le Figaro.fr, (consulté le )
  61. « La chanson du nouveau James Bond sera interprétée par... Billie Eilish ! », sur europe1.fr, (consulté le )
  62. « "No Time to die", le morceau de Billie Eilish pour "James Bond" dévoilé », sur Le Huffington Post, (consulté le )
  63. (en) Samantha Bergeson, « Ed Sheeran Almost Wrote ‘No Time to Die’ Theme Before Billie Eilish: I Was a ‘Gnat’s Pube’ Away », sur IndieWire, .
  64. « Après Charles Trenet, James Bond fait chanter Dalida dans Mourir peut attendre », sur Le Figaro, .
  65. (en) Läne Bonertz, « We all have our secrets: the ‘other’ song of No Time To Die », sur Licence to Queer, .
  66. (en-US) « Production Weekly », sur Production Weekly (consulté le ).
  67. (pt-BR) « 'Bond 25': Título de produção do novo '007' é revelado | CinePOP Cinema », sur CinePOP, (consulté le ).
  68. (en) « Barbara Broccoli signs fan autograph ruling out media hyped Bond 25 title », sur MI6-HQ.COM (consulté le ).
  69. (en) « New working title for Bond 25 emerges », sur MI6-HQ.COM (consulté le ).
  70. « Le prochain James Bond s’appellera « No Time to die » », sur Le Parisien, (consulté le ).
  71. AlloCine, « James Bond 25 : pourquoi le titre officiel a été abandonné à la dernière minute », sur AlloCiné (consulté le ).
  72. AlloCine, « Bond 25 : Daniel Craig de retour sur les premières photos officielles », sur AlloCiné (consulté le ).
  73. « Bond 25 : Après sa retraite en Jamaïque, 007 retourne à Londres », sur Premiere.fr, (consulté le ).
  74. (en) Aston Martin, « Past, present and future. », sur @astonmartin, (consulté le )
  75. AlloCine, « James Bond 25 : affiche officielle de No Time To Die / Mourir peut attendre », sur AlloCiné (consulté le ).
  76. « NO TIME TO DIE » (consulté le ).
  77. « Mourir peut attendre : James Bond est de retour dans un (trop) court teaser », sur Premiere.fr, (consulté le )
  78. Aïssatou Loum, « Mourir Peut Attendre : Les personnages de James Bond 25 en affiches », sur Brain Damaged, (consulté le )
  79. « Mourir Peut Attendre - Bande-annonce VF [Au cinéma le 8 avril 2020] » (consulté le )
  80. « Mourir peut attendre : pas le temps de niaiser pour James Bond dans une première bande-annonce classieuse - Actualité Film », sur EcranLarge.com, (consulté le )
  81. (en) Zack Sharf, « Cary Fukunaga Won’t Make ‘No Time to Die’ Polishes Before Release ‘Because of Money’ », sur IndieWire, .
  82. (en) « James Bond 25 to Miss November 2019 Release Date », sur The Hollywood Reporter,
  83. (en) James Bond, « The release date for Bond 25 has changed. Producers Michael G. Wilson and Barbara Broccoli: “We are absolutely thrilled to be releasing Bond 25 on 8 April 2020."pic.twitter.com/YQMRoVoTei », sur @007, 2019t15:50 (consulté le ).
  84. (en) « Bond 25 UK release date may be earlier than first announced », sur MI6-HQ.COM (consulté le ).
  85. (en) « NO TIME TO DIE POSTPONED | James Bond 007 », sur James Bond 007, (consulté le ).
  86. « Actualité – James Bond 007 », sur www.jamesbond-fr.com (consulté le )
  87. (en-US) « No Time To Die Delayed Until 2021 », sur James Bond 007, (consulté le )
  88. « Mourir peut attendre : le prochain James Bond de nouveau décalé », sur Allociné, (consulté le )
  89. AlloCine, « Mourir peut attendre : la date de sortie française du prochain James Bond », sur AlloCiné (consulté le )
  90. a et b (en) « Mourir peut attendre Reviews », sur Metacritic, CBS Interactive (consulté le )
  91. a et b (en) « Mourir peut attendre (2021) », sur Rotten Tomatoes, Fandango Media (consulté le )
  92. a et b « Les Intranquilles », sur Allociné (consulté le )
  93. https://www.franceculture.fr/emissions/l-humeur-du-matin-par-guillaume-erner/l-humeur-du-jour-par-guillaume-erner-du-vendredi-01-octobre-2021
  94. « « Mourir peut attendre » : un James Bond au scénario paresseux », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  95. a et b (en) Anthony d'Alessandro, « ‘No Time To Die’ Shut Out From Best Picture Category, But Takes James Bond’s Oscar Noms Count To 18 Including Billie Eilish Best Song Nod », sur Deadline.com, .
  96. a b et c « Mourir peut attendre », sur boxofficemojo.com (consulté le )
  97. a et b « Mourir peut attendre », sur JP's Box-office (consulté le )
  98. a b et c (en) Tatiana Siegel, « Why ‘Bond’ Mogul Barbara Broccoli Has Earned a License to Chill », sur The Hollywood Reporter, .
  99. (en) Catherine Shoard, « James Bond was ‘basically’ a rapist in early films, says No Time to Die director », sur The Guardian, .
  100. (en) Stuart Heritage, « Giving away the plot: Faroe Islands’ fake grave makes strange Bond tribute », sur The Guardian, .
  101. (en) Samantha Bergeson, « Daniel Craig’s James Bond Lands Tombstone in Faroe Islands to Commemorate ‘No Time to Die’ », sur Indiewire, .

Annexes modifier

Bibliographie modifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Script officiel modifier

  • (en) Neal Purvis, Robert Wade, Cary Joji Fukunaga et Phoebe Waller-Bridge, No Time to Die: Screenplay, Danjaq LLC and United Artists Corporation, , 145 p. (lire en ligne).   Il s'agit de la version finale et officielle du script utilisé pendant le tournage, dévoilé par les producteurs du film dans le cadre de leur campagne de promotion au titre de « meilleur scénario ».

Dossier de presse modifier

Ouvrages modifier

  • (en) Mark Salisbury, No Time to Die: The Making of the Film, Titan Books, , 192 p. (ISBN 1789093597).  
  • (en) Paul Duncan, The James Bond Archives. “No Time To Die” Edition, Taschen, , 648 p. (ISBN 3836582910)

Portfolio modifier

  • (en) Tim Browning, « No Time To Die Portfolio »,  : recueil de concept arts de Tim Browning servant pour la pré-production, en explorant différents décors emblématiques du film, y compris des idées proposées à Danny Boyle puis abandonnées à son départ du projet.
  • (en) Will Htay, « No Time To Die Portfolio »,  : recueil de concept arts de Will Htay servant pour la pré-production, en explorant différents gadgets high-tech et décors.
  • (en) Territory Studio, « No Time To Die Portfolio »,  : recueil de créations UI conçues pour s'afficher sur tous les écrans montrés dans le film, des ordinateurs du laboratoire de Q aux gadgets high-tech.

Vidéos modifier

Articles connexes modifier

Liens externes modifier