The Holiday

film sorti en 2006
The Holiday
Titre québécois Les Vacances
Titre original The Holiday
Réalisation Nancy Meyers
Scénario Nancy Meyers
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie sentimentale
Durée 138 minutes
Sortie 2006


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

The Holiday ou Les Vacances au Québec est une comédie sentimentale réalisée par l'Américaine Nancy Meyers en 2006.

SynopsisModifier

La Californienne Amanda (Cameron Diaz), directrice d'une agence de création audiovisuelle, et l'Anglaise Iris (Kate Winslet), rédactrice dans un tabloïd anglais ont toutes les deux un point commun : elles ont été déçues par les hommes. Iris, passionnée mais timorée, apprend que l'homme qu'elle aime en secret est en couple. Amanda, femme extravertie, est quittée par son amant pour une autre femme. Désespérées, les deux femmes décident de partir quelques semaines, afin de couper les ponts avec leur vie actuelle. En échangeant sur un site, elles se retrouvent à échanger leurs maisons respectives pendant les fêtes de fin d'année.

Iris débarque dans une demeure de rêve à Los Angeles tandis que la distinguée Amanda découvre un cottage sans prétention dans le Surrey. Les deux femmes pensent pouvoir passer de paisibles vacances loin de la gent masculine, mais c'est sans compter sur l'arrivée inopinée de deux hommes. L'éditeur Graham (Jude Law) est le frère d'Iris, veuf, et père de deux adorables fillettes. Ignorant que sa sœur est partie sur un coup de tête, il rencontre alors Amanda, les jeunes gens sont sous le charme. Iris fait la connaissance du compositeur Miles (Jack Black), qui va lui redonner goût à l'amour.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Bande originaleModifier

AnecdotesModifier

  • On voit dans le film de nombreuses bandes-annonces totalement fictionnelles comme les moments où Amanda, qui dirige une société de lancement de films, s'imagine en vedette de trailers. Le procédé a été également utilisé par Ben Stiller dans Tonnerre sous les Tropiques.
  • Pour la scène de promenade entre Amanda et Graham, la réalisatrice s'est inspirée du travail de Claude Lelouch[3].
  • La réalisatrice a conseillé à Jude Law de s'inspirer de Cary Grant pour son rôle, ce qu'il a fait en visionnant plusieurs de ses films[3].
  • De nombreuses scènes de The Holiday sont en fait improvisées. La danse d’Iris à son arrivée à Los Angeles a été improvisée par Kate Winslet. La plupart des répliques et actions de la séquence du vidéoclub ont été jouées par instinct par Jack Black et Kate Winslet. Même la présence de Dustin Hoffman dans cette scène est un hasard : l’acteur déjeunait non loin du tournage. Étant un ami de Nancy Meyer, il s'est proposé d'apparaître dans la scène du video club.
  • Dans le rôle de l'ancien scénariste Arthur Abbot, le confident d'Iris à L.A, on retrouve rien moins que Eli Wallach, acteur-culte du western spaghetti des années 1960-70, âgé de 90 ans.
  • Dustin Hoffman fait une brève apparition dans son propre rôle lorsque le film Le Lauréat est évoqué par Miles.
  • Le film s'ouvre sur une citation, « L'amour est aveugle », attribuée par les scénaristes à William Shakespeare (1564-1616). L'auteur réel de cette phrase est l'écrivain français Odet de Turnèbe (1553-1581)[4].
  • Dans les bonus du film, Cameron Diaz dit que The Holiday était le film le plus physique qu'elle avait eu à faire spécifiquement à cause de toutes les fois où elle a dû courir.
  • Le film débute par une scène où, en 2006, fumer dans des lieux publics tels que des bureaux était sans doute déjà politiquement incorrect mais néanmoins pas encore interdit.
  • Le site utilisé par Amanda et Iris, HomeExchange.com, existe bel et bien. En revanche, leurs maisons ont été totalement construites en studio par l'équipe de tournage. Le jardin d'Iris à demandé le plus de travail: deux semaines à l’équipe de décoration pour lui donner son aspect ancien et un peu sauvage, comme le veut la tradition britannique.
  • Comme leurs personnages, Kate Winslet est anglaise alors que Cameron Diaz est américaine.
  • Paradoxalement le personnage joué par Eli Wallach, enfants d'immigrés juifs est un admirateur des costumes dessinés par Hugo Boss. Celui-là ayant également dessiné les uniformes de la SS chargée de l'extermination des juifs pendant la seconde guerre mondiale.

Sources et indications supplémentairesModifier

  1. Comme Suzanne Farwell
  2. http://www.imdb.fr/title/tt0457939/business
  3. a et b Magazine Première no 359 (janvier 2007), p. 42
  4. P. Dupré, Encyclopédie des citations, Paris, Éditions de Trévise, 1959, p. 13

Voir aussiModifier

Liens externesModifier