A.J. Styles

catcheur américain
(Redirigé depuis AJ Styles)

Allen Neal Jones (né le à Jacksonville, Caroline du Nord), est un catcheur (lutteur professionnel) américain. Il travaille actuellement à la World Wrestling Entertainment, dans la division Raw, sous le nom d'A.J. Styles.

AJ Styles
Image dans Infobox.
AJ Styles en 2016.
Données générales
Nom de naissance
Allen Neal Jones
Nom de ring
Mr. Olympia
A.J. Styles
Air Styles
AJ Styles
Nationalité
Naissance
Lieu de résidence
Taille
5 10 (1,78 m)[1] ou 5 11 (1,8 m)[2]
Poids
218 lb (99 kg)[2],[1]
Catcheur en activité
Fédération
Entraîneur
Rick Michaels[2]
Carrière pro.
- aujourd'hui
Annoncé de

Il s'est fait connaître au sein de la Total Nonstop Action Wrestling (TNA) et de la Ring of Honor (ROH), deux fédérations de catch américaines, ainsi qu'à la New Japan Pro-Wrestling (NJPW), une fédération japonaise.

Premier champion de la Division X de la TNA de l'histoire, il a été neuf fois champion du monde durant sa carrière (trois fois champion poids lourds de la NWA[4], deux fois champion poids lourds de la TNA à la TNA, deux fois champion poids lourds de l'IWGP à la NJPW et deux fois champion de la WWE.

Il a été également deux fois champion du monde par équipe de la TNA et une fois champion du monde par équipe de la ROH et également le premier pure champion de la ROH.

Il a participé au tout premier match de la TNA, et y est aussi le tout premier Triple Crown Champion et Grand Slam Champion. Il est le premier catcheur de la TNA de l'histoire à avoir été premier du Top PWI 500.

BiographieModifier

Allen Neal Jones[5] est né le à la Marine Corps Base Camp Lejeune à Jacksonville en Amérique du Nord[6],[7]. Il grandit dans la pauvreté avec un père abusif et alcoolique[6]. La pauvreté de la famille est telle qu'elle ne peut pas se permettre la télévision par câble, ce qui empêche Jones de regarder la lutte professionnelle[8]. Il fréquente le Johnson High School à Gainesville en Géorgie, où il obtient son diplôme de la promotion en 1996[9]. Jones quitte l'Université Anderson à Anderson en Caroline du Sud, où il avait bénéficié d'une bourse de lutte partielle[10], pour essayer la lutte professionnelle[11]. Il entre dans une école de catch parce que ses amis le faisaient et pour savoir s’il avait une aptitude naturelle à le faire[6]. Pour compléter ses revenus, il a travaillé en tondant des pelouses et en conduisant une ambulance[11].

Carrière de catcheurModifier

Débuts (1998-2002)Modifier

Il commence la lutte au Anderson College en Caroline du Sud et participe au Tournoi national de la NAIA en 1998. Il débute en 1999 sous le nom de ring de M. Olympia à la National Championship Wrestling (NCW). Avec la fusion de la NCW avec la NWA Wildside, il devient A.J. Styles. Il remporte alors les titres de champion de la télévision et champion poids-lourds de la NWA Wildside. Il forme une équipe avec Paris (en) du nom de Air Raid[12]. Fin 2000, il commence à apparaître à la World Championship Wrestling (WCW) et participe au tournoi désignant les nouveaux champions par équipe mi-lourds où il est éliminé avec Paris en quart de finale par Elix Skipper et Kid Romeo (en) le [13]. À la suite du rachat de la WCW par la World Wrestling Federation (WWF) son contrat prend fin mais il fait néanmoins quelques matchs pour la WWF en lever de rideau des émissions[14]. Il retourne donc sur le circuit indépendant où il devient, le , champion poids-lourds de la NWA Wildside[15]. Au début de l'année 2002, il fait quelques apparitions à la World Wrestling All-Stars, où il devient, le , champion des poids mi-lourds après avoir vaincu Jerry Lynn en finale d'un tournoi[16].

World Championship Wrestling (2001)Modifier

Il fait quelques apparitions à la World Championship Wrestling durant l'année 2001, où il fait équipe avec Air Paris (en). Il fait ses débuts dans la fédération le , lors d'un épisode de Thunder, il perd avec Air Paris face à Evan Karagias et Jamie Knoble. Le , lors d'un épisode de Monday Nitro, il change de nom pour Air Styles et forme avec Air Paris l'équipe Air Raid. Ils participent au tournoi pour désigner les nouveaux champions poids légers par équipe de la WCW, mais ils perdent en quart de finale face à Elix Skipper et Kid Romeo (en). Le , lors de Thunder, Air Raid perd face à The Jung Dragons (Kaz Hayashi et Yang). Ce sera le dernier match d'AJ Styles à la WCW.

Ring Of Honor (2002-2006)Modifier

 
AJ Styles avec Matt Sydal à la Ring of Honor en 2006.

Il fait ses débuts à la Ring of Honor (ROH) le où il perd face à Low Ki[17]. Il revient à la ROH le pour participer au tournoi désignant le premier champion du monde de cette fédération où il est éliminé au second tour par Christopher Daniels[18]. Ce tournoi est remporté par Low Ki et, le , les deux hommes s'affrontent dans un match où le titre est mis en jeu, mais Styles perd le match[19].

Le , il remporte le championnat par équipe avec Amazing Red qui a remplacé Paul London alors blessé pour le match face à Christopher Daniels et Xavier[20]. Le Amazing Red est blessé à la jambe et il est remplacé par Homicide et, avec Styles, ils conservent le titre face à Christopher Daniels et Dan Maff[21]. À la suite de cette blessure d'Amazing Red le titre par équipe est devenue vacant[22].

Le , il remporte le tournoi pour désigner le premier ROH Pure Champion en battant en finale CM Punk[23]. Il affronte ce dernier pour ce titre le où il conserve son titre dans un match arbitré par Ricky Steamboat[24]. Après que Rob Feinstein, un des propriétaires de la ROH, a été accusé de pédophilie au début du mois de mars, la Total Nonstop Action Wrestling demande à ses catcheurs de ne plus travailler pour la ROH et Styles doit donc rendre son titre[25],[26].

Il revient à la ROH le où il remporte son match face à Jimmy Rave. Après sa victoire il se fait attaquer par The Embassy, le clan auquel appartient Rave, avant que CM Punk ne vienne aider Styles[27]. Le , il bat Petey Williams qui est accompagné par Rave, Prince Nana (en) et Jade Chung (en) et après le match Rave a attaqué Styles[28]. Le , Styles l'emporte sur Rave et après le match ce dernier tente de le faire suffoquer en lui mettant un sac en plastique sur la tête[29]. Quinze jours plus tard, Rave prend sa revanche et après sa victoire son clan s'en prend à Styles[30]. Les deux hommes s'affrontent à Glory by Honor IV. Styles sort vainqueur de ce match en effectuant son Styles Clash faisant passer son rival à travers une table[31].

Il fait ensuite équipe avec Matt Sydal et son clan Generation Next (Austin Aries et Jack Evans) pour affronter The Embassy.

Après son absence, il fait son retour lors de Death Before Dishonor IV, où il bat Davey Richards. Lors de Time to Man Up, il perd contre Samoa Joe[32].

Total Nonstop Action Wrestling (2002-2013)Modifier

Débuts et premier champion de la Division X (2002)Modifier

En , AJ Styles signe un contrat d’exclusivité avec la Total Nonstop Action Wrestling[33]. Il participe au premier match télévisé de la TNA le , où il fait équipe avec Low-Ki et Jerry Lynn mais ils perdent face aux Flying Elvis (Jimmy Yang, Jorge Estrada et Sonny Siaki)[34]. La semaine suivante, il bat Low-Ki, Psicosis et Jerry Lynn et devient le premier champion de la Division X de la TNA lors un Double Elimination Four Corners Match arbitré par Ricky Steamboat[35]. Le , il bat David Young et conserve son TNA X Division Championship, puis il s'allie avec Jerry Lynn pour devenir champion du monde par équipe de la NWA après leur victoire sur The Rainbow Express (Bruce (en) et Lenny (en)), faisant de lui un double champion, tout en possédant deux des trois championnats de la TNA[36].

Le , il perd le X Division Championship contre Low-Ki lors d'un Three-Way Dance Match qui incluaient également Jerry Lynn[37]. Le , Jerry Lynn et lui se font retirer les NWA World Tag Team Championship après avoir réalisé un double tombé face à Jeff Jarrett et Ron Killings[38].

Le , il bat Syxx-Pac et remporte le championnat de la Division X pour la deuxième fois[39]. Le , il perd son titre contre Jerry Lynn[40].

Champion du monde poids lourd de la NWA (2003-2004)Modifier

Le , D'Lo Brown et lui battent CM Punk et Jason Cross puis ils décide de se séparer pour se focaliser, chacun de leur côté, sur le titre mondial de champion poids lourds de la TNA[41]. Ils ont de nombreux matches pas la suite où Styles sort principalement vainqueur.

Le , il bat Jeff Jarrett et Raven lors d'un Triple Threat Match et remporte le NWA World Heavyweight Championship et devient ainsi le premier champion Triple Crown[42]. Lors du TNA 1st Anniversary Show, il perd avec Syxx-Pac contre Jeff Jarrett et Sting[43].

Le , il perd le titre contre Jeff Jarrett[44]. Le , il reçoit le prestigieux prix de « Mr. TNA » pour tout ce qu'il a accompli depuis ses débuts dans la fédération[45]. Le , après qu'il a réclamé son match pour le NWA World Heavyweight Championship, comme il avait gagné le droit de le faire, Don Callis l'oblige à faire équipe avec Abyss dans un match contre Kevin Northcutt et Joe Legend qu'ils battent pour remporter les NWA World Tag Team Championship, malgré le fait que Abyss l'ait abandonné durant le match[46]. La semaine suivante, il bat Abyss lors d’un match pour déterminer l’unique propriétaire des NWA World Tag Team Championship par disqualification après une intervention de Jeff Jarrett, mais sa victoire est annulée par Don Callis[47]. Cette décision amène à un autre match, le , qui voit Abyss remporté le match grâce à une intervention de Lex Luger accordant ainsi à Abyss le contrôle exclusif des championnats par équipe NWA[48].

Le , il bat Jeff Jarrett lors d'un match en cage et remporte le NWA World Heavyweight Championship pour la deuxième fois[49]. Le , il perd le titre contre Ron Killings lors d'un match qui incluaient Chris Harris et Raven après que Jeff Jarrett lui a asséné un coup de guitare[50]. Le , il perd le King Of The Mountain Ladder Match au profil de Jeff Jarrett et ne récupère pas le NWA World Heavyweight Championship, lors d'un match qui incluaient également Ron Killings, Raven et Chris Harris[51].

Multiples titres de champion de la Division X et troisième titre mondial de la NWA (2004-2006)Modifier

Peu de temps après, il effectue son retour dans la Division X le lors du premier épisode d'Impact, remportant un Fatal Four Way Match face à Michael Shane, Elix Skipper et Chris Sabin pour devenir challenger au championnat de Division X de la TNA[52]. Le , il bat Frankie Kazarian et remporte le titre pour la troisième fois de sa carrière[53]. Le , il perd le TNA X Division Championship au profit de Michael Shane et Frankie Kazarian lors d'un match Ultimate X, où les deux sont déclarés co-champions après avoir décroché la ceinture en même temps[54].

Le lors de Victory Road (2004), le premier pay-per-view de la TNA, il perd contre Petey Williams et ne remporte pas le championnat de la Division X[55]. Le à Impact, il perd contre Scott Hall après les interventions de Jeff Jarrett et Kevin Nash, mais il est sauvé par Randy Savage après le match[56]. Lors de Turning Point, Jeff Hardy et Randy Savage et lui battent Jeff Jarrett, Scott Hall et Kevin Nash[57]. Lors de Final Resolution, il bat Petey Williams et Chris Sabin dans un Ultimate X Match et remporte le TNA X Division Championship pour la quatrième fois[58]. Lors de Against All Odds, il bat Christopher Daniels 2-1 dans un Iron Man match de 30 minutes pour conserver son titre[59]. Lors de Destination X (2005), il perd le TNA X Division Championship contre Christopher Daniels dans un Ultimate X Match qui comprenaient également Ron Killings et Elix Skipper[60].

Lors de TNA Lockdown (2005), il bat Abyss dans un Six Sides of Steel Match pour devenir challenger pour le championnat du monde de la NWA[61]. Lors de Hard Justice, il bat Jeff Jarrett et devient champion du monde de la NWA pour la troisième fois[62]. Lors de Slammiversary 2005, il perd son titre contre Raven dans un King of the Mountain match qui comprend également Monty Brown, Abyss et Sean Waltman[63].

Lors de Unbreakable 2005, il bat Christopher Daniels et Samoa Joe dans un Triple Threat match salué par la critique et remporte le titre de champion de la Division X pour la cinquième fois[64]. Lors de Bound for Glory (2005), il conserve son titre contre Christopher Daniels dans un Iron Man match[65]. Lors de Genesis (2005), il conserve son titre contre Petey Williams[66]. Le , il bat Chris Sabin et remporte le championnat de la Division X pour la sixième fois[67].

Lors de Turning Point 2006, il bat Rhino[68].

Champion du monde par équipe de la TNA (2006-2008)Modifier

Lors de Bound for Glory (2007), Tomko et lui battent la Team Pacman et remportent les championnats du monde par équipe de la TNA[69]. Lors de Genesis 2007, ils conservent leur titres contre les Steiner Brothers (Rick et Scott Steiner)[70]. Lors de Final Resolution 2008, ils conservent les titres contre Kevin Nash et Samoa Joe[71].

Rivalité avec la Main Event Mafia (2008-2009)Modifier

En 2008, il forme une longue rivalité avec la Main Event Mafia. Il bat d'abord Kurt Angle à Hardcore Justice 2008. Lors de Bound for Glory IV, il perd contre Booker T dans un three-way match qui comprend également Christian Cage[72].

En 2009, la rivalité avec la Main Event Mafia continue. Lors de Destination X 2009, il bat Booker T et remporte le championnat des légendes de la TNA et devient le premier TNA Grand Slam Champion[73]. Lors de TNA Victory Road 2009, il perd le titre contre Kevin Nash dans un match où tous les coups sont permis[74].

World Heavyweight Champion (2009-2010)Modifier

Lors de No Surrender (2009), il bat Sting, Hernandez, Matt Morgan et Kurt Angle dans un Five-Way Match et remporte son premier championnat du monde de la TNA[75]. Lors de Bound For Glory, il conserve son titre contre Sting[76]. Les deux semaines d'apprè, il se fait attaquer par des personnes masquées. Il soupçonne Samoa Joe et Christopher Daniels et les affronte ces Turning Point pour son titre et gagne. Daniels devient de plus en plus jaloux d'AJ Styles et lors de Final Resolution, il conserve son titre contre Daniels[77].

Le début de l'année 2010 est marqué par plusieurs défenses de son titre de champion du monde face à Kurt Angle. À TNA Genesis 2010, il triche sous l'impulsion de son nouveau mentor, Ric Flair, en gagnant après une attaque illégale contre Angle. Il défend son championnat lors de Against All Odds contre Samoa Joe qui a utilisé sa chance de remporter le championnat.

Le , il perd son titre contre Rob Van Dam[78]. Lors de la perte du perte du titre, il devient le champion du monde de la TNA ayant eu le plus long règne de toute l'histoire. Lors de Sacrifice 2010, il perd contre Rob Van Dam qui conserve son titre[79].

Création de Fortune, champion de la télévision et rivalité avec EV 2.0 (2010)Modifier

 
A.J. Styles exécutant un dropkick sur Matt Morgan.

Lors d'Impact! du , il bat Rob Terry pour remporter le TNA Global Championship, qui change alors de nom et devient le TNA Television Championship[80],[81].

À No Surrender 2010, il affronte Tommy Dreamer dans un I quit match pour le titre de champion de la télévision de la TNA, qu'il remporte. Il est ensuite engagé par Ric Flair dans son clan Fortune composé de Douglas Williams, Kazarian, Beer Money, Inc., Matt Morgan et Flair. Ces derniers aidés d'Abyss s'attaquent aux ancien catcheurs de la World Wrestling Entertainment et de l'Extreme Championship Wrestling.

 
AJ Styles, champion de la télévision, avec Kazarian.

Lors de Bound for Glory, Fortune perd contre EV 2.0 après un tombé de Tommy Dreamer sur Styles. Il perd le championnat de la télévision face à Douglas Williams à Final Resolution 2010[82]. Lors d'Impact le , il affronte Williams dans un Iron Man Match pour le titre de la titre de la télévision qui se termine par un nul, ce qui fit que Williams conserve son titre.

Lors de TNA Genesis 2011, un match entre Douglas Williams pour le titre de la télévision est anoncé avec la stipulation que si Style perd, il devra quitter Fortune. Cependant, le match ne peut avoir lieu parce que Style s'est blessé, mais il continue d'apparaître dans l'émission aux côtés de Ric Flair et d'Eric Bischoff.

Rivalité avec Immortal, Bully Ray et Bound for Glory Series (2011)Modifier

 
AJ Styles effectuant une prise de soumission sur Matt Hardy en 2011.

Le , avec Fortune, AJ Style vient en aide à Mr Anderson contre Jeff Hardy. AJ prend ensuite le micro et dit qu'il ne laissera pas Eric Bischoff et Hulk Hogan détruire la TNA[83]. Ils entrent en rivalité avec Immortal et, après diverses insultes, en viennent aux mains. Lors du retour de Ric Flair à Impact! le , Styles perd contre Matt Hardy parce que Ric Flair intervient dans le match en disant qu'il abandonne Fortune. Le à l'édition d'Impact!, AJ Styles défie Ric Flair dans un match pour se venger mais Ric Flair amène avec lui Shawn Hernandez et l'attaquent à deux contre un avant que Fortune ne vienne aider Styles.

Lors de Victory Road 2011, il gagne contre Matt Hardy et frappe Ric Flair[84]. La semaine d'après, Bully Ray, à l'aide d'une powerbomb du haut de la scène, le fait passer à travers une table. Styles est évacué sur une civière et est absent pendant un mois laissant sa place au sein de Fortune à Christopher Daniels.

 
AJ Styles et Bully Ray.

Lors de Lockdown 2011, il fait son retour en attaquant Bully Ray permettant à Fortune de gagner le Lethal Lockdown match contre Immortal[85]. Lors de Sacrifice 2011, il perd contre Tommy Dreamer son match sans disqualification après une interention de Bully Ray[86]. Lors de Slammiversary IX, il perd contre Bully Ray dans un Last Man Standing Match après avoir sauté de plus de 5 mètres de haut sur ce dernier[87].

Il est qualifié pour les Bound for Glory Series le , lors de Impact Wrestling. Le , il perd contre Gunner pour un match des Bound for Glory Series. Lors de Destination X (2011), il bat Christopher Daniels. Le , il bat Devon. Lors de Hardcore Justice (2011), Fortune et lui battent les Immortals. À l'édition d'Impact Wrestling du , il bat Rob Van Dam dans un match pour les Bound for Glory Series, par discalification à cause de Jerry Lynn. Le il perd un match avec Fortune (Beer Money, Inc. et lui) face à Immortal (Bully Ray et Scott Steiner) pour les Bound for Glory Series.

Rivalités avec Christopher Daniels et Kazarian (2011-2012)Modifier

 
AJ Styles en novembre 2011.

De septembre à octobre, il entre en rivalité avec Christopher Daniels demandant un autre match après une défaite le . Lors de Bound For Glory, il bat Daniels dans un I Quit Match. Lors de Turning Point (2011), il perd contre Bobby Roode et ne remporte pas le TNA World Heavyweight Championship[88]. À Final Resolution 2011, il ne remporte pas le TNA World Heavyweight Championship de Bobby Roode à cause d'une égalité 3-3. En décembre, alors qu'il forme une équipe avec Frankie Kazarian, celui-ci décide de le trahir. Il perd face à Frankie Kazarian à Against All Odds (2012)[89]. À Victory Road (2012), il gagne un match par équipe avec Mr. Anderson face à Kazarian et Daniels. Lors de Lockdown (2012), Austin Aries, Garret Bischoff, Mr. Anderson, Rob Van Dam et lui battent Bully Ray, Christopher Daniels, Eric Bischoff, Gunner et Kazarian dans un Lethal Lockdown match[90]. Lors de Sacrifice, il perd contre Kurt Angle. Lors de Slammiversary X, Kurt Angle et lui battent Christopher Daniels et Kazarian et remportent les championnats du monde par équipe de la TNA[91].

Bound for Glory Series et nouvelle rivalité avec Christopher Daniels (2012-2013)Modifier

Lors d'Impact Wrestling du , il est annoncé parmi les 12 participants des Bound for Glory Series qui durent jusqu'à No Surrender (2012) et commence ce tournoi par une défaite lors d'une bataille royale où tous les participants de la BFG Series participent, elle a d'ailleurs été gagnée par James Storm. Lors de l'Impact Wrestling du , Kurt Angle et lui perdent contre Christopher Daniels et Kazarian et perdent leurs titres[92]. Lors de Destination X, il bat Daniels dans un Last Man Standing Match[93]. À Xplosion du , il bat Robbie E pour un match des BFG Series et empoche 7 point dans le classement. Lors de Hardcore Justice (2012), il bat Daniels, Samoa Joe et Angle dans un Fatal Four Way Ladder Match ou il décroche le contrat et empoche donc les vingt points[94]. Lors de No Surrender, Kurt Angle et lui perdent contre Daniels et Kazarian et ne remportent pas les TNA World Tag Team Championship[95]. Lors de Bound for Glory (2012), ils perdent contre Chavo Guerrero et Hernandez et ne remportent pas les championnats par équipe dans un match qui comprenait également Christopher Daniels et Kazarian[96]. Lors de Turning Point, il affronte Bobby Roode et James Storm dans un Triple Threat Match pour être challenger numéro 1 au championnat du monde poids-lourd de la TNA lors de Bounds for Glory 2013 mais perd contre Storm. Lors de Final Resolution (2012), il perd face à Daniels à la suite d'un Styles Clash de ce dernier[97].

TNA World Heavyweight Champion et départ (2013)Modifier

Toutefois, lors des semaines suivantes il se refuse à choisir un camp entre la TNA et les Aces & Eights (qui lui proposent de les rejoindre), se contentant de les regarder attaquer d'autres membres du roster sans intervenir. Il reste stoïque jusqu'à l'émission du , où il rejoint les Aces & Eights, accepte la veste en cuir et attaque Kurt avec un marteau, cependant, il attaque les autres membres des Aces & Eights. Lors de Slammiversary, il arrive avec une nouvelle musique et perd contre Kurt Angle[98]. Le à Impact Wrestling, Hulk Hogan annonce le retour des Bound for Glory Series (2013) qui mènera le nouvel aspirant no 1 au titre du champion du monde de la TNA au main event de Bound for Glory. AJ Styles se qualifie en battant Angle le même soir. Durant l'épisode d'Impact Wrestling du , il affronte Samoa Joe pour son premier match des BFG Series, mais il finit par un nul entre les deux. Lors d'Impact le la MEM affronte les Aces & Eights à 4 contre 5. AJ Styles reprend alors son ancienne gimmick et en rejoignant la Main Event Mafia. Il remporte les BFG Series à la suite d'un match en finale contre Magnus à No Surrender. Lors de Bound for Glory (2013), il bat Bully Ray et remporte le TNA World Heavyweight Championship pour la deuxième fois[99]. Le à Impact Wrestling, une cérémonie sur le ring est spécialement organisée pour Styles quand la musique de Dixie Carter se déclenche. Elle vante Styles en disant qu'elle a tout fait depuis six semaines pour le motiver pour ce match. Styles arrive et rend public tout ce que Carter fait pour se mettre Styles dans la poche : un vestiaire spécialement pour lui et presque aussi grand que le bureau de Carter, du homard, du caviar et du vin à sa disposition, et même une montre qui appartenait à un ancien general manager. Il enchaîne en disant qu'il s'est toujours battu pour avoir ses opportunités et qu'il ne veut pas céder à la facilité. Le même soir il conserve son titre contre Bully Ray. Après le match, Dixie Carter est de nouveau sur le ring et dit qu'elle a une offre de contrat à faire à Styles qu'il ne pourra refuser. Styles revient sur le ring, regarde le contrat et reconnait qu'il est très bon mais il le déchire et dit qu'il va lui faire payer ces dernières semaines car le titre de la TNA est le sien désormais. Il laisse ensuite comprendre qu'il quitte la TNA.

Il perd l'occasion de devenir le TNA Undisputed Heavyweight Champion dans un combat sans disqualification face à Magnus lors de l'enregistrement d'Impact Wrestling du à la suite d'interventions successives de Sting à son avantage, puis des BroMans, Ethan Carter III, Rockstar Spud, les E.G.O (Bobby Roode, Christopher Daniels et Kazarian) et de Dixie Carter elle-même à l'avantage de Magnus[100],[101]. Après ce match, il fait une promo dans laquelle il remercie les fans et la promotion.

Il quitte officiellement la TNA le .

Partenariats Mexicains et Japonais (2006-2013)Modifier

Dans le cadre d'une relation de travail entre la New Japan Pro-Wrestling (NJPW) et la TNA, Styles fait quatre apparitions pour NJPW en 2008. Lors de Wrestle Kingdom II, Christian Cage et Petey Williams battent RISE (Milano Collection AT, Minoru et Prince Devitt)[102].

Le , il fait ses débuts à la Consejo Mundial de Lucha Libre (CMLL) en prenant part au 16-man elimination International Gran Prix Tournament en tant que représentant de la Team International. Lors de son premier match, il bat Rey Bucanero de la Team Mexico, mais il se fait éliminer du tournoi par Último Guerrero qui perd contre un autre représentant de la Team International Alex Shelley qui gagne le tournoi pour la Team International[103].

Retour à la Ring of Honor (2014-2016)Modifier

Retour, course au titre mondial et départ (2014-2016)Modifier

 
A.J. Styles lors de son retour à la ROH en janvier 2014.

Après son départ en 2006 de la ROH, il fait son retour, le , lors d'un spectacle à Nashville dans le Tennessee et bat Roderick Strong[104]. Lors de 12th Anniversary Show, il bat Jay Lethal[105]. Le lendemain, il affronte Michael Elgin mais le match se termine en match nul à la fin du temps limite. Alors que le match allait être relancé, le champion de la ROH Adam Cole intervient et les frappe avec sa ceinture[106]. Le , lors de Flying High, il bat Chris Hero et devient un candidat potentiel pour le titre mondial[107]. Lors de Second To None, il perd contre Michael Elgin et ne devient pas challenger pour le ROH World Championship[108].

Lors de Global Wars (2014), un évènement organisé en collaboration avec la NJPW, Karl Anderson et lui battent Chaos (Kazuchika Okada et Gedo)[109]. Lors de War of the Worlds (2014), un autre spectacle organisé en partenariat avec la NJPW, il bat Kazuchika Okada et Michael Elgin et conserve le IWGP Heavyweight Championship[110]. Lors de Field of Honor (2014), il perd contre Michael Elgin et ne remporte pas le ROH World Championship lors d'un match qui incluaient Adam Cole et Jay Briscoe[111]. Lors de Death Before Dishonor XII, il bat Kyle O'Reilly[112]. Lors de All Star Extravaganza VI, il bat Adam Cole[113].

Lors du 13th Anniversary Show, il bat ACH[114]. Lors de la première nuit de la tournée War of the Worlds (2015), il bat Adam Cole[115]. Lors de la première nuit de la tournée Global Wars (2015), Matt Jackson, Nick Jackson, Doc Gallows, Karl Anderson et lui perdent contre ROH All-Stars (The Briscoe Brothers (Jay Briscoe et Mark Briscoe), Hanson, Raymond Rowe et Roderick Strong) dans un Ten Man Tag Team Match[116]. Le lendemain, lors de la deuxième nuit de la tournée Global Wars (2015), The Young Bucks et lui battent Chaos (Kazuchika Okada, Baretta et Rocky Romero) dans un Six Man Tag Team Match[117],[118]. Lors de Best in the World (2015), The Young Bucks et lui battent The Kingdom (Adam Cole, Michael Bennett et Matt Taven)[119]. Lors de All Star Extravaganza VII, il bat Roderick Strong, Adam Cole et Michael Elgin et devient challenger pour le ROH World Championship[120]. Lors de Final Battle 2015, il perd contre Jay Lethal et ne remporte pas le titre mondial de la ROH[121].

Le , lors de sa dernière apparition indépendante aux enregistrements télévisés de la ROH avant de commencer à travailler pour la WWE, il est interrompu par Jay Lethal, The House of Truth et Roderick Strong. Ensuite, une bagarre éclate et Doc Gallows, Karl Anderson et The Young Bucks (qui ont renvoyé AJ Styles du Bullet Club deux semaines auparavant) viennent l'aider contre divers catcheur de la ROH. À la fin du spectacle, il rejoint le Bullet Club pour un câlin de groupe, à l'image du célèbre "Curtain Call" du WWF Madison Square Garden de 1996[122].

Retour dans le circuit indépendant (2014-2016)Modifier

Lors de CZW 15th Anniversary Show, il bat Drew Gulak par disqualification mais ne remporte pas le CZW World Heavyweight Championship[123]. Le , 2015, il bat John Hennigan dans un best of three falls match et remporte le FWE Heavyweight Championship[124]. Le , Tommy Suede et lui battent Rise Up (Mark Maverick et TJ Masters) et remportent les PPW Tag Team Championship, mais ils rendent les titres vacants le mois suivant[125]. Le , lors de Summer Sizzler, il bat Marty Scurll et remporte le RPW British Heavyweight Championship[126]. En septembre, il fait ses débuts à la Chikara où il participe, avec The Young Bucks (Matt Jackson et Nick Jackson), au King of Trios 2015 où ils perdent en finale contre la Team AAA (Aero Star , Drago et Fénix)[127]. Le , lors d'un show de la 5 Star Wrestling, il bat Rey Mysterio[128]. Le , il perd le RPW British Heavyweight Championship contre Zack Sabre, Jr. Après le match, il fait une promo concernant son avenir et plaisante à propos de son entrée dans le Royal Rumble[129].

New Japan Pro-Wrestling (2014-2016)Modifier

Bullet Club et Double Champion Poids-lourds IWGP (2014-2016)Modifier

 
AJ Styles en 2014 à la NJPW.

Fin , il a été annoncé que AJ Styles a signé un contrat avec la New Japan Pro-Wrestling[130]. Il apparaît le lors d'Invasion Attack (2014), où il attaque le champion poids-lourds IWGP Kazuchika Okada après son match, le défiant pour son titre, tout en prétendant qu'il était toujours le même « jeune garçon » qu'il avait connu à la TNA puis révèle qu'il est le nouveau membre du Bullet Club, un clan de cette fédération composé de gaijin[131]. À la suite des engagements de AJ Styles dans le circuit indépendant américain et le fait qu'il ne travaille que pour les plus grands événements de la NJPW[132], Karl Anderson a été positionné comme le nouveau leader du Bullet Club[133]. Cependant, AJ Styles a été considéré comme le chef du Bullet Club à la Ring Of Honor[134], ainsi qu'à la NJPW d'ici la fin de l’année 2015[135]. Lors de Wrestling Dontaku (2014), il remporte le IWGP Heavyweight Championship en battant Kazuchika Okada lors de son premier match au sein de la fédération, à la suite d'une intervention de Yujiro Takahashi qui trahi Chaos pour rejoindre le Bullet Club[136]. Grâce à sa victoire, il devient le sixième catcheur gaijin (non japonais) de l'histoire a remporter le titre et le premier lutteur américain à remporter le titre depuis Brock Lesnar en 2005[137],[138]. Il devient aussi le plus petit champion poids lourds IWGP de l'histoire du titre[139]. Lors de Back to the Yokohama Arena, il conserve son titre contre Kazuchika Okada[140]. Le à Dominion 6,21, lui et Yujiro Takahashi battent Chaos (Kazuchika Okada et Tomohiro Ishii)[141]. Du au , il participe au G1 Climax (2014), où il termine deuxième du bloc B avec 16 points (huit victoires et deux défaites), ne se qualifiant donc pas pour la finale du tournoi, à la suite de sa défaite lors de son premier match face à Okada[142]. Lors de Destruction in Kobe (2014), Tama Tonga et lui perdent contre Tetsuya Naitō et Kōta Ibushi[143],[144]. Lors de Destruction in Okayama (2014), Doc Gallows et lui perdent contre Tetsuya Naitō et Hiroshi Tanahashi[145]. Lors de King of Pro Wrestling (2014), il perd son titre contre Hiroshi Tanahashi, après que l'intervention de Jeff Jarrett en sa faveur a été empêchée par Yoshi Tatsu[146].

 
AJ Styles en tant que IWGP Heavyweight Champion en mai 2014.

Lors de Power Struggle (2014), il bat Yoshi Tatsu grâce à une intervention de Jeff Jarrett, le blessant au cou à la suite d'un Styles Clash et d'un coup de guitare asséné par Jeff Jarrett puis il se fait face à Tetsuya Naitō après le match[147]. Il participe ensuite au World Tag League (2014), avec Yujiro Takahashi où ils sont placés dans le bloc A, mais il termine la ronde avec seulement 8 points (quatre victoires et trois défaites) ne se qualifiant donc pas pour la finale du tournoi[148]. Lors de Wrestle Kingdom 9, il bat Tetsuya Naitō[149],[150]. Le lendemain lors de New Year Dash !! (2015), Karl Anderson, Doc Gallows, Yujiro Takahashi et lui battent Hiroshi Tanahashi, Tetsuya Naitō, Hirooki Goto et Katsuyori Shibata[151].

 
A.J. Styles avec le Bullet Club en février 2015 après avoir remporté le IWGP Heavyweight Championship.

Lors de The New Beginning in Osaka (2015), il bat Hiroshi Tanahashi et remporte le IWGP Heavyweight Championship pour la deuxième fois[152]. Lors d'Invasion Attack (2015), il conserve son titre contre Kōta Ibushi[153]. Lors de Wrestling Dontaku 2015, Yujiro Takahashi et lui battent Chaos (Kazuchika Okada et Yoshi-Hashi)[154]. Lors de Dominion 7.5, il perd le titre contre Kazuchika Okada[155]. Du au , il intègre le G1 Climax (2015), où il termine deuxième du bloc A avec 12 points (six victoires et trois défaites), mais il ne réussit pas à se qualifier pour la finale du tournoi à la suite de sa défaite contre le gagnant du Bloc Hiroshi Tanahashi le dernier jour[156]. Lors de Destruction in Okayama (2015), Cody Hall et lui perdent contre Kazuchika Okada et Toru Yano[157]. Lors de Destruction in Kobe 2015, Tama Tonga, Cody Hall et lui perdent contre Kazuchika Okada, Toru Yano et Kazushi Sakuraba[158]. Lors de King of Pro Wrestling 2015, il perd contre Kazuchika Okada et ne récupère pas le IWGP Heavyweight Championship[159].

Lors de Power Struggle 2015, Bad Luck Fale et lui battent Toru Yano et Yoshi-Hashi[160]. Du au , il participe au World Tag League (2015) avec Yujiro Takahashi, où ils terminent dernier du bloc B avec seulement 2 points (une victoire et six défaites), ne parvenant donc pas à se qualifier pour la finale du tournoi[161],[162]. Le , il se fait une hernie discale dans le bas du dos après le deuxième match de la ronde du World Tag League et doit ainsi renoncer tout comme Yujiro Takahashi au reste de la compétition par forfait[163]. Pour son retour lors de Wrestle Kingdom 10, il perd contre Shinsuke Nakamura et ne remporte pas le IWGP Intercontinental Championship[164]. Après le show, il est annoncé que AJ Styles a signé un contrat avec la WWE, quittant ainsi la NJPW[165]. Il fait sa dernière apparition à la fédération, le lendemain lors de New Year Dash !! (2015), où lui et Kenny Omega battent Shinsuke Nakamura et Yoshi-Hashi puis il se fait exclure du Bullet Club après avoir été trahi puis attaqué par le reste du groupe, avec Kenny Omega devenant le nouveau leader du groupe[166].

World Wrestling Entertainment (2016-...)Modifier

Débuts et course au WWE World Heavyweight Championship (2016)Modifier

Il fait ses débuts à la World Wrestling Entertainment le en entrant à la troisième position lors de la bataille royale du Royal Rumble 2016, où il élimine successivement Tyler Breeze et Curtis Axel, avant de se faire lui-même éliminer par Kevin Owens à la 11e position après plus de 27 minutes de combat[167].

Il fait ses débuts à Raw le lendemain en battant Chris Jericho[168]. Le à SmackDown il bat The Miz, puis il se fait interrompre par Chris Jericho voulant son match retour, ce que Styles accepte. Lors de Fastlane, il bat Chris Jericho par soumission[169]. Le à Raw, il fait équipe avec Chris Jericho, ils se nomment Y2AJ et battent The Social Outcasts. Le à Raw, lui et Chris Jericho perdent contre Big E et Kofi Kingston pour le WWE Tag Team Championship. À la fin du match, il se fait violemment attaquer par Chris Jericho, ce qui termine leur alliance[170]. Lors de WrestleMania 32, il perd contre Chris Jericho[171].

À Payback, il perd contre Roman Reigns et ne remporte pas le titre[172]. Lors d'Extreme Rules, il perd une nouvelle fois contre Roman Reigns dans un Extreme Rules Match[173].

The Club et rivalité avec John Cena (2016)Modifier

Lors du RAW suivant Extreme Rules, il annonce que Karl Anderson et Luke Gallows et lui doivent désormais faire route séparément. Mais durant le RAW suivant, il fait face à John Cena, de retour, avant de l'attaquer en compagnie de Gallows et Anderson. Il effectue ainsi un Heel Turn et forme officiellement The Club. Lors de Money in the Bank, il bat John Cena à la suite d'une intervention de Karl Anderson et Luke Gallows pendant que l'arbitre était au sol[174]. Le lors du draft, il est transféré à Smackdown tandis que Karl Anderson et Luke Gallows sont transférés à Raw, marquant la séparation du Club après Battleground[175]. Lors de Battleground, il perd avec Karl Anderson et Luke Gallows contre John Cena, Enzo Amore et Big Cass[176].

Il entre en rivalité ave John Cena tout le mois d'août pour l'affronter lors de SummerSlam, où il le bat[177],[178].

SmackDown Live (-)Modifier

Champion de la WWE (-)Modifier

À Backlash, il bat Dean Ambrose, remportant le WWE World Championship pour la première fois de sa carrière[179]. Lors de No Mercy, il bat Dean Ambrose et John Cena et conserve son titre[180].

Lors de Survivor Series, il attaque Dean Ambrose qui se fait éliminer de leur équipe SmackDown par Braun Strowman. Plus tard dans le match, il se fait éliminer à cause d'une attaque de Dean Ambrose aidé par Seth Rollins et Roman Reigns qui lui ont porté une Aided Triple Powerbomb[181]. Lors de TLC, il bat Dean Ambrose avec l'aide de James Ellsworth.

Au Royal Rumble, il perd son titre au profit de John Cena[182].

Dans l'Elimination Chamber, il se fait éliminer en dernier par Bray Wyatt.

Rivalité avec Shane McMahon et Face Turn (2017)Modifier

Le à SmackDown Live, il exprime sa frustration auprès de Daniel Bryan et Shane McMahon. Plus tard dans la soirée, il attaque violemment Shane McMahon en le faisant saigner au visage à travers une vitre de voiture. Plus tard dans la soirée, il est annoncé qu'il affrontera Shane McMahon à WrestleMania 33[183].

Le à WrestleMania 33, il bat Shane McMahon[184]. Le à SmackDown Live, alors que Shane McMahon parle du Superstar Shake-Up, il dit que le show bleu est sa maison, qu'il ne veut aller nulle part, qu'il a du respect pour le commissionnaire du show bleu et effectue un Face Turn après une poignée de mains avec ce dernier[185].

Double champion des États-Unis de la WWE et rivalité avec Kevin Owens ()Modifier

Le à Money in the Bank, il ne remporte pas la mallette, gagnée par Baron Corbin[186].

Le lors d'un show au Madison Square Garden à New York, il devient le nouveau champion des États-Unis de la WWE en battant Kevin Owens, remportant le titre pour la première fois de sa carrière[187]. Le à Battleground, il perd face à Kevin Owens, ne conservant pas son titre[188]. Le à SmackDown, il redevient champion des États-Unis de la WWE en battant Kevin Owens et Chris Jericho dans un Triple Threat Match, remportant le titre pour la seconde fois[189]. Le à SummerSlam, il conserve son titre en battant Kevin Owens[190].

Le à Hell in a Cell, il perd un Triple Threat Match face à Baron Corbin, qui inclut également Tye Dillinger, ne conservant pas son titre[191]. Le à TLC, il remplace Bray Wyatt pour affronter Finn Bálor et perd face à ce dernier. Après le match, ils se saluent avec le Too Sweet, faisant référence au Bullet Club[192].

Double Champion de la WWE (2017-2018)Modifier

 
AJ Styles en tant que Champion de la WWE à WrestleMania 34.

Le à SmackDown, il redevient champion de la WWE en battant Jinder Mahal, remportant le titre pour la seconde fois de sa carrière et devenant le premier catcheur à gagner le titre hors du sol américain[193]. Le aux Survivor Series, il perd face à Brock Lesnar dans un Champion vs. Champion Match[194]. Le à Clash of Champions, il conserve son titre en battant Jinder Mahal, malgré les nombreuses interventions des Singh Brothers en faveur de son adversaire[195]. Le à Tribute to the Troops (2017), Randy Orton, Shinsuke Nakamura et lui battent Jinder Mahal, Kevin Owens et Sami Zayn dans un 6-Man Tag Team Match[196].

Le au Royal Rumble, il conserve son titre en battant Kevin Owens et Sami Zayn dans un 1-on-2 Handicap Match[197]. Le à Fastlane, il conserve son titre en battant Baron Corbin, Dolph Ziggler, John Cena, Kevin Owens et Sami Zayn dans un Fatal 5-Way Match[198].

Le à WrestleMania 34, il conserve son titre en battant Shinsuke Nakamura. Après le combat, les deux hommes se prennent mutuellement dans les bras, mais son adversaire effectue un Heel Turn en lui portant un Low-Blow et un Kinshasa[199],[200]. Le au Greatest Royal Rumble, son match face à Shinsuke Nakamura se termine en Double Count Out, mais il conserve son titre[201]. Le à Backlash, son match face au Japonais se termine en No Contest, après un double Low-Blow entre les deux hommes, restés au sol jusqu'au compte de 10, mais il conserve son titre[202]. Le à Money in the Bank, il conserve son titre en battant Shinsuke Nakamura dans un Last Man Standing Match[203].

Le à Extreme Rules, il conserve son titre en battant Rusev[204]. Le à SummerSlam, il perd face à Samoa Joe par disqualification, ayant tabassé son adversaire avec une chaise, après que ce dernier ait parlé à sa fille Wendy, mais il conserve son titre[205]. Le à Hell in a Cell, il conserve son titre en battant Samoa Joe, suite à une erreur d'arbitrage[206].

Le à Super Show-Down, il conserve son titre en battant le Samoan par soumission dans un No Disqualification Match[207]. Le à Crown Jewel, il conserve son titre en battant Samoa Joe[208].

Perte du titre, rivalité avec Daniel Bryan et Randy Orton (2018-2019)Modifier

Le à SmackDown Live, il perd face à «The New» Daniel Bryan, ne conservant pas son titre, après 371 jours de règne. Après le match, il se fait attaquer par ce dernier[209]. Le à TLC, il ne remporte pas le titre de la WWE battu par «The New» Daniel Bryan[210]. Lors du Tribute to the Troops (2018), Seth Rollins et lui battent Dean Ambrose et «The New» Daniel Bryan[211].

Le au Royal Rumble, il ne remporte pas le titre de la WWE, battu par «The New» Daniel Bryan, à la suite d'une intervention de Rowan. À la fin du match, il se fait attaquer par son adversaire qui lui porte son Running High Knee[212]. Le à Elimination Chamber, il ne remporte pas le titre de la WWE, battu par «The New» Daniel Bryan dans un Elimination Chamber Match, qui inclut également Jeff Hardy, Kofi Kingston, Randy Orton et Samoa Joe[213].

Le à WrestleMania 35, il bat Randy Orton[214].

Draft à Raw, reformation du Club, 3e titre des États-Unis et perte du titre (2019-2020)Modifier

Le à Raw, lors du Superstar Shake-Up, il est annoncé être officiellement transféré au show rouge[215]. Le à Money in the Bank, il ne remporte pas le titre Universel de la WWE, battu par Seth Rollins. Après le combat, les deux hommes échangent une poignée de mains[216].

Le à Raw, il bat Ricochet une première fois, remportant le titre des États-Unis de la WWE, mais doit rendre le titre, car son adversaire avait le pied sur la première corde lors du tombé, que l'arbitre du combat n'avait pas vu, mais sera prévenu par un de ses collègues. Le match reprend, mais cette fois, il perd. Après le match, les deux hommes se serrent la main, mais il effectue un Heel Turn en attaquant son adversaire par surprise, rejoint ensuite par les Good Brothers, qui attaquent également son opposant, et le trio fait le geste du Too Sweet, reformant The Club[217]. Le à Extreme Rules, il redevient champion des États-Unis de la WWE en battant Ricochet, remportant le titre pour la troisième fois de sa carrière[218]. Le à SummerSlam, accompagné des Good Brothers, il conserve son titre en battant Ricochet[219]. Le , lors du pré-show de Clash of Champions, il conserve son titre en battant Cedric Alexander. Après le match, les Good Brothers et lui attaquent son adversaire[220].

Le à Hell in a Cell, les Good Brothers et lui perdent par disqualification face aux Viking Raiders et à Braun Strowman, dans un 6-Man tag Team Match[221]. Le à Crown Jewel, il conserve son titre en battant Humberto Carrillo, qui avait remporté le 20-Man Royal Rumble plus tôt dans la soirée. De leur côté, les Good Brothers gagnent la coupe du monde par équipe de la WWE en battant les Viking Raiders en finale du Nine-Team Tag Team Turmoil Match[222]. Le aux Survivor Series, il perd un Champion vs. Champion vs. Champion Triple Threat Match face au champion Nord-Américain de NXT, Roderick Strong, qui inclut également le champion Intercontinental de la WWE, Shinsuke Nakamura[223]. Le lendemain à Raw, il perd face à Rey Mysterio, suite à une intervention extérieure de Randy Orton en faveur de son adversaire, ne conservant pas son titre[224].

Le au Royal Rumble, il entre dans le Royal Rumble masculin en 18e position, mais se fait éliminer par Edge[225].

Rivalité avec The Undertaker (2020)Modifier

Le à Super ShowDown, il ne remporte pas le Tuwaiq Mountain Trophy, battu par l'Undertaker dans un Gauntlet Match[226]. Le à Elimination Chamber, il perd un No Disqualification Match face à Aleister Black, suite à une intervention de l'Undertaker en faveur de son adversaire[227].

Le à WrestleMania 36, il perd contre The Undertaker dans un Boneyard Match[228]. Le à Money in the Bank, il ne remporte pas la mallette, gagnée par Otis[229].

Retour à SmackDown, champion Intercontinental de la WWE (2020)Modifier

Le à SmackDown, il bat Shinsuke Nakamura et se qualifie pour les demi-finales du tournoi, désignant le prochain champion intercontinental[230]. Dans la même soirée, il est annoncé être transféré au show bleu[231]. Le à SmackDown, il bat Daniel Bryan en finale du tournoi, devenant ainsi Champion intercontinental de la WWE pour la première fois de sa carrière[232]. Le à SmackDown, il perd face à Jeff Hardy, ne conservant pas son titre[233].

Le à Clash of Champions, il ne remporte pas le titre Intercontinental de la WWE, battu par Sami Zayn dans un Triple Threat Ladder Match, qui inclut également Jeff Hardy[234].

Retour à Raw, alliance avec Omos et champion par équipe de Raw (2020-...)Modifier

Le à SmackDown, lors du Draft, il est annoncé être transféré au show rouge par Stephanie McMahon[235]. Le aux Survivor Series, l'équipe de Raw (Braun Strowman, Sheamus, Keith Lee, Riddle et lui) bat celle de SmackDown (Kevin Owens Jey Uso, King Corbin, Seth Rollins et Otis) dans un 5-on-5 Traditional Man's Survivor Series Elimination Match[236]. Le à TLC, il ne remporte pas le titre de la WWE, battu par Drew McIntyre dans un Triple Threat TLC Match, qui inclut également le Miz[237].

Le au Royal Rumble, il entre dans le Royal Rumble masulin en 25e position, mais se fait éliminer par Braun Strowman[238]. Le à Elimination Chamber, il ne remporte pas le titre de la WWE, battu par Drew McIntyre dans un Elimination Chamber Match, qui inclut également Jeff Hardy, Kofi Kingston, Randy Orton et Sheamus[239]. En mars, il s'allie à Omos et, le à WrestleMania 37, ils deviennent les nouveaux champions par équipe de Raw en battant le New Day, remportant les titres pour la première fois de leurs carrières et devient, par la même occasion, le 15e Grand Slam Champion et le 33e Triple Crown Champion[240].

Le à Money in the Bank, ils conservent leurs titres en battant les Viking Raiders[241]. Le à SummerSlam, ils perdent face à RK-Bro (Randy Orton et Riddle), ne conservant pas leurs titres[242]. Le à Extreme Rules, Bobby Lashley et eux perdent face au New Day dans un 6-Man Tag Team Match[243].

Le à Crown Jewel, ils ne remportent pas les titres par équipe de Raw, battus par RK-Bro[244]. Le aux Survivor Series, il ne remporte pas la Dual Brand Battle Royal, gagnée par Omos[245].

Vie privéeModifier

Allen Neal Jones est marié à Wendy Jones depuis 2000 avec qui il a trois fils et une fille, Ajay Covell Jones, né le , Avery Jones, né le et Albey Jones, né le et Anney Jones née le [246],[247]. Il s'est d'ailleurs fait tatouer les initiales de ses enfants qui sont « AJ » ainsi que leurs dates de naissance avec un petit nœud rose à côté de celle de sa fille.

Caractéristiques au catchModifier

  • Surnoms
    • "The Champ That Runs the Camp" (WWE; en tant que champion de la WWE)
    • "The Face That Runs the Place" (WWE)
    • "The Georgia Pitbull" (WWE)
    • "The Lone Wolf" (TNA)
    • "Mr. TNA" (TNA)
    • "The New Nature Boy" (TNA)
    • "The Phenomenal (One)" (TNA/NJPW/ROH/WWE)
    • "The Prince of Phenomenal" (TNA)
    • "Stylin' and Profilin'" (TNA)
  • Managers
    • Omos
  • Clans et équipes
Nom Période(s) Fédération(s)
A.J. Styles & Christopher Daniels - TNA
A.J. Styles & Tomko - TNA
Christian's Coalition 15 avril 2007- TNA
The Angle Alliance -12 octobre 2008 TNA
The TNA Front Line - TNA
Fortune - TNA
Bullet Club - NJPW/ROH
The Club/The O.C -  ; - WWE
The Fenomenal Flair (avec Charlotte Flair) 2018
A.J. Styles & Omos -...
  • Musiques d'entrées
Nom Compositeurs Périodes Fédération(s) Références
Also sprach Zarathustra Richard Strauss ? ROH [249]
Touched VAST ROH [249]
Wherever I May Roam Metallica ROH [249]
Born & Raised Dale Oliver TNA
Get Ready to Fly GRITS
Fortune 4 Dale Oliver [250]
I Am Dale Oliver [251]
Get Ready to Fly / I Am I Am (GRITS Remix) GRITS et Blues Saraceno 2013
Evil Ways (Justice Mix) Blues Saraceno 2013-2014
Demi-Gods Lab Ratz et Slim Jim 2014-2015 ROH
Styles Clash Yonosuke Kitamura 2014-2016 NJPW
Shot'Em (avec le Bullet Club) Brick 2014-2016 NJPW
Phenomenal (en solo et avec The Club) CFO$ 2016-... WWE [252]
We're comin' for ya (avec The OC) Def Rebel 2019-2020 WWE [253]

PalmarèsModifier

 
A.J. Styles en tant que champion du monde poids lourds de la TNA en 2010.
 
A.J. Styles en tant que RPW British Heavyweight Champion et champion du monde poids lourds de l'IWGP en 2015.
 
A.J. Styles en tant que champion de la WWE en 2016.
  • All Access Wrestling
    • 1 fois AAW Heavyweight Champion
  • Ballpark Brawl
    • 1 fois Natural Heavyweight Champion [254]
  • Christian Wrestling Federation/Entertainment
    • 2 fois CWF/E Heavyweight Champion [255]
  • Extreme Texas Wrestling
    • 1 fois ETW Heavyweight Champion
  • Independent Professional Wrestling (Florida)
    • 1 fois IPW Heavyweight Champion [257]
  • Independent Wrestling Association Mid-South
    • 1 fois IWA Mid-South Heavyweight Champion
    • Ted Petty Invitational (2004)
  • International Wrestling Cartel
    • 2 fois IWC Super Indies Champion
  • Independent Wrestling Revolution
    • 1 fois IWR King of The Indies Champion [258]
  • Maximum Pro Wrestling
    • 1 fois Max-Pro Cruiserweight Champion
  • Midwest Pro Wrestling
    • 1 fois MPW Universal Heavyweight Champion
  • New Korea Pro Wrestling Association
    • 1 fois NKPWA Junior Heavyweight Champion
  • NWA Wildside
    • 1 fois NWA Wildside Heavyweight Champion
    • 3 fois NWA Wildside Television Champion
  • Pennsylvania Premiere Wrestling
    • 1 fois PPW Tag Team Championship avec Tommy Suede
  • World Wrestling All-Stars
    • 1 fois WWA International Cruiserweight Champion

Récompenses des magazinesModifier

Classement PWI 500 d'A.J. Styles[271]
Année 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021
Rang 199   70   11   8   7   13   32   21   19   1   24   28   28   4   3   4   2  2  3  10  35
Matchs cinq étoiles de A.J. Styles[273]
# Résultat Adversaires Événement Date Durée Lieu Notes
1 Victoire Samoa Joe et Christopher Daniels TNA Unbreakable 2005 22:50 Universal Studios, Orlando Le titre de champion de la Division X de Daniels est en jeu[274].

RenomméeModifier

Dans un article de 2016, Michael Moore, journaliste du Pro Wrestling Torch, déclare que AJ Styles a « longtemps été considéré comme l'un des meilleurs lutteurs du monde »[275]. En , le chroniqueur d' IGN UK, Matt Fowler a classé AJ Styles au 38e rang des 50 meilleurs lutteurs professionnels de tous les temps[276].

Le chroniqueur de The Independent, Ayub Nouinou l'a décrit comme le « joyau de la couronne » de la TNA pendant plus de dix ans, avant « d'appliquer son art » à la NJPW et à la ROH entre autres. Nouinou a poursuivi en affirmant que AJ Styles s'était imposé comme l'un des meilleurs talents de la planète au cours des années 2014 et 2015 et notait que la signature de AJ Styles à la WWE en 2016 était considérée comme l’une des plus grandes signatures depuis le tournant du millénaire. En ce qui concerne la valeur financière d'AJ Styles à la WWE, Nouinou a déclaré qu'il ne fait aucun doute que The Phenomenal One peut être un énorme attrait pour la société dans tous les départements - qu'il s'agisse de marchandises, de programmes de télévision ou d’achats à la carte. Le point de vue de Vince McMahon sur les lutteurs professionnels qui pourraient être "trop petits", pourrait avoir changé après la signature de AJ Styles, affirmant que l’acquisition de ce dernier signifie un changement de philosophie chez Vince McMahon. Au lieu de s'en tenir aux vues stéréotypées de ce à quoi devrait ressembler la superstar d'un événement principal, il semble que la WWE ait pu accepter que la capacité de lutte et la capacité de divertissement soient prioritaires. Enfin, Ayub Nouinou a prédit que AJ Styles peut être la superstar qui dirigera la WWE dans une nouvelle ère[277].

Le médaillé d'or et membre du Hall of Fame de la WWE et de la TNA, Kurt Angle a déclaré ce qui suit dans une interview accordée à ESPN en au sujet de la capacité de lutte d'AJ Styles : « Je dirais que le meilleur lutteur que j'ai combattu était AJ Styles, je crois qu’il va vraiment bien faire à la WWE et qu'il est de loin l’un des meilleurs lutteurs aujourd'hui »[278]. En , Josh Barnett, éditorialiste pour USA Today a déclaré que AJ Styles pourrait être considéré comme le MVP de la WWE au cours de la dernière année. Il a également ajouté qu'en 2016, AJ Styles a eu quelques-uns des meilleurs matchs de la WWE, notamment plusieurs matches contre John Cena et Roman Reigns, tout en notant qu'il était considéré comme l'un des rares interprètes à pouvoir concurrencer n'importe qui[279].

Après les Survivor Series en , le promoteur et manager de renom dans le monde du catch Paul Heyman a fait la déclaration suivante: AJ Styles est tout ce que Shawn Michaels, Bret Hart et Ric Flair ont apporté à leur génération et il l'a mise à jour. Il est vraiment le plus extraordinaire des artistes sur le ring que j’ai eu l’honneur et le plaisir de regarder de près[280].

Jeux vidéoModifier

Jeux vidéo où apparaît A.J. Styles[281]
Année de sortie Titre Nom de ring Consoles Références
2002 Fire Pro Wrestling A.J. Styles Game Boy Advance
2005 Fire Pro Wrestling Returns PlayStation 2
2008 TNA Impact! (en) PlayStation 2, PlayStation 3, Xbox 360, Wii
2008 Pro Wrestling X Consultant technique, n'apparait pas dans le jeu. [réf. nécessaire]
2014 WWE SuperCard A.J. Styles iOS, Android
2015 WWE Immortals (en) iOS, Android
2015 WWE Champions iOS, Android
2016 WWE 2K17 PlayStation 3, PlayStation 4, Xbox 360, Xbox One, Microsoft Windows [282]
2017 WWE 2K18 PlayStation 4, Xbox One, Nintendo Switch, Microsoft Windows
2018 WWE 2K19 PlayStation 4, Xbox One, Microsoft Windows [283],[a]
2019 WWE 2K20 PlayStation 4, Xbox One, Microsoft Windows
2020 WWE 2K Battlegrounds PlayStation 4, Xbox One, Nintendo Switch, Microsoft Windows, Google Stadia [284],[285]

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Figure sur la jaquette du jeu

RéférencesModifier

  1. a et b (en+de) A.J. Styles sur Wrestlingdata.
  2. a b et c (en) « Profil d'A.J. Styles », sur Cagematch (consulté le ).
  3. « Les résultats de Smackdown », sur www.wwe.fr (consulté le ).
  4. De 2002 à avril 2007 la Total Nonstop Action Wrestling avait le droit d'utiliser les titres majeurs de la National Wrestling Alliance.
  5. John Milner, « A.J Styles' bio », Slam Wrestling, Canadian Online Explorer (consulté le ).
  6. a b et c  Phenomenal: The Best of A.J. Styles: Volume 2 [DVD] () TNA Home Video.
  7. « The Phenomenal One » [archive du ], A.J. Styles official website (consulté le ) Note that birth date appears only on archived version of site.
  8. (en) James Cardno, « AJ Styles Interview » [archive du ] (consulté le ).
  9. Morales, Kristen, « Hall's star wrestler helps others get 'Made' » [archive du ], Gainesville Times, (consulté le ).
  10. « Wrestler's Colleges », sur pwwew.net (consulté le ).
  11. a et b Mitchell, Russ, « Styles enjoys the circus inside a six-sided ring », The Daily Reporter, (consulté le ).
  12. (en) John Milner, « Biographie d'A.J. Styles », sur Slam! Wrestling (consulté le ).
  13. (en) « WCW Monday NITRO #283 05.03.2001 », sur Cagematch-consulté le=8 septembre 2014.
  14. (en) Raj Giri, « AJ Styles Talks WWE Not Picking Up His WCW Contract, If He Wants To See TNA Go Under, Dixie », sur Wrestling Inc, (consulté le ).
  15. (en) « NWA Wildside Christmas Chaos », sur Cagematch (consulté le ).
  16. (en) John F. Molinaro, « WWA Eruption sputters », sur Slam! Wrestling, (consulté le ).
  17. (en) Andrew Shillinglaw, « ROH - A Night of Appreciation DVD Review », sur 411 mania, (consulté le ).
  18. (en) J.D. Dunn, « Dark Pegasus Video Review: Ring of Honor - Road to the Title », sur 411 mania, (consulté le ).
  19. (en) Justin Baisden, « Rolling Germans Review: Ring Of Honor: Honor Invades Boston », sur 411 mania, (consulté le ).
  20. (en) J.D. Dunn, « Dark Pegasus Video Review: Ring of Honor — Expect the Unexpected », sur 411 mania, (consulté le ).
  21. (en) J.D. Dunn, « Dark Pegasus Video Review: Ring of Honor — Wrath of the Racket », sur 411 mania, (consulté le ).
  22. (en) « Historique du championnat par équipe de la Ring of Honor », sur Wrestling Tiltes (consulté le ).
  23. (en) Andrew Shillinglaw, « ROH: Second Anniversary Show 2/14/04 », sur 411 mania, (consulté le ).
  24. (en) R.Brooksbank, « RB Report: ROH At Our Best », sur 411 mania, (consulté le ).
  25. (en) John Powell, « Crisis rocks ROH », sur Slam! Wrestling, (consulté le ).
  26. (en) « Historique du ROH Pure Championship », sur Wrestling Titles (consulté le ).
  27. (en) Andrew Shillinglaw, « ROH Third Anniversary Celebration Pt. 2: February 25, 2005, Dayton, Ohio », sur 411 mania, (consulté le ).
  28. (en) J.D. Dunn, « Dark Pegasus Video Review: Ring of Honor — Death Before Dishonor III », sur 411 mania, (consulté le ).
  29. (en) Chris Vetter, « Tape review: ROH, “Sign of Dishonor,” July 8, 2005 », sur Pro Wrestling Torch, (consulté le ).
  30. (en) Andrew Shillinglaw, « ROH The Homecoming: July 23, 2005, Philadelphia, Pennsylvania », sur 411 mania, (consulté le ).
  31. (en) Jacob Ziegler, « ROH Glory by Honor IV DVD Review », sur 411 mania, (consulté le ).
  32. (en) « Ring of Honor Official results », Ring of Honor (consulté le ).
  33. (en) Nick Bazar, « Révolution de la lutte: l'impact du phénoménal, les styles AJ », sur bleacherreport, (consulté le ).
  34. (en) Nick Bazar, « The Wrestling Bazaar: NWA/TNA Weekly PPV #1 », sur 411 mania, (consulté le ).
  35. (en) Nick Bazar, « The Wrestling Bazaar: NWA/TNA Weekly PPV #2 », sur 411 mania, (consulté le ).
  36. (en) Nick Bazar, « The Wrestling Bazaar: NWA/TNA Weekly PPV #3 », sur 411 mania, (consulté le ).
  37. (en) Nick Bazar, « The Wrestling Bazaar: NWA/TNA Weekly PPV #8 », sur 411 mania, (consulté le ).
  38. (en) Nick Bazar, « The Wrestling Bazaar: NWA/TNA Weekly PPV #9 », sur 411 mania, (consulté le ).
  39. (en) Nick Bazar, « October 23, 2002 NWA Total Nonstop Action results », sur prowrestling.fandom.com, (consulté le ).
  40. (en) Nick Bazar, « November 6, 2002 NWA Total Nonstop Action results », sur prowrestling.fandom.com, (consulté le ).
  41. (en) Nick Bazar, « Mai 28, 2003 NWA Total Nonstop Action results », sur onlineworldofwrestling.fandom.com, (consulté le ).
  42. (en) Nick Bazar, « Juin 11, 2003 NWA Total Nonstop Action results », sur onlineworldofwrestling.fandom.com, (consulté le ).
  43. (en) Nick Bazar, « Juin 18, 2003 NWA Total Nonstop Action results », sur onlineworldofwrestling.fandom.com, (consulté le ).
  44. (en) Nick Bazar, « Octobre 22, 2003 NWA Total Nonstop Action results », sur onlineworldofwrestling.fandom.com, (consulté le ).
  45. (en) Nick Bazar, « AJ Styles », sur onlineworldofwrestling.fandom.com, (consulté le ).
  46. (en) « NWA: Total Nonstop Action PPV February 4, 2004 - Nashville, Tennessee - Aired Live », sur Online World of Wrestling (consulté le ).
  47. (en) « NWA: Total Nonstop Action PPV February 18, 2004 - Nashville, Tennessee - Aired Live », sur Online World of Wrestling (consulté le ).
  48. (en) « NWA: Total Nonstop Action PPV February 25, 2004 - Nashville, Tennessee - Aired Live », sur Online World of Wrestling (consulté le ).
  49. (en) « NWA: Total Nonstop Action PPV Avril 21, 2004 - Nashville, Tennessee - Aired Live », sur Online World of Wrestling (consulté le ).
  50. (en) « NWA: Total Nonstop Action PPV Mai 19, 2004 - Nashville, Tennessee - Aired Live », sur Online World of Wrestling (consulté le ).
  51. (en) « NWA: Total Nonstop Action PPV Juin 2, 2004 - Nashville, Tennessee - Aired Live », sur Online World of Wrestling (consulté le ).
  52. (en) « NWA: Total Nonstop Action PPV Juin 4, 2004 - Nashville, Tennessee - Aired Live », sur Online World of Wrestling (consulté le ).
  53. (en) « NWA: Total Nonstop Action PPV Juin 9, 2004 - Nashville, Tennessee - Aired Live », sur Online World of Wrestling (consulté le ).
  54. (en) « NWA: Total Nonstop Action PPV Juillet 28, 2004 - Nashville, Tennessee - Aired Live », sur Online World of Wrestling (consulté le ).
  55. (en) « NWA: Total Nonstop Action PPV: Victory Road 2004 », sur Online World of Wrestling (consulté le ).
  56. (en) « NWA: Total Nonstop Action PPV Novembre 26, 2004 - Nashville, Tennessee - Aired Live », sur Online World of Wrestling (consulté le ).
  57. (en) « NWA: Total Nonstop Action PPV : Turning Point 2004 », sur Online World of Wrestling (consulté le ).
  58. (en) « NWA: Total Nonstop Action PPV : Final Resolution 2005 », sur Online World of Wrestling (consulté le ).
  59. (en) « NWA: Total Nonstop Action PPV : Against All Odds 2005 », sur Online World of Wrestling (consulté le ).
  60. (en) Chris Sokol, « Destination X: Overbooked but fun », Slam Wrestling, Canadian Online Explorer, (consulté le ).
  61. (en) Jason Clevett, « Lockdown lacks », Slam Wrestling, Canadian Online Explorer, (consulté le ).
  62. (en) Jason Clevett, « Styles ends Jarrett's reign at Hard Justice », Slam Wrestling, Canadian Online Explorer, (consulté le ).
  63. (en) Jason Clevett, « Raven crowned king at Slammiversary », Slam Wrestling, Canadian Online Explorer, (consulté le ).
  64. (en) Corey David LaCroix, « Unbreakable an astounding PPV », Slam Wrestling, Canadian Online Explorer, (consulté le ).
  65. (en) Adam Martin, « Bound for Glory PPV Results - 10/23/05 - Orlando (New World Champ) », WrestleView, (consulté le ).
  66. (en) Adam Martin, « Genesis PPV Results - 11/13/05 - Orlando (Former WWE star debuts) », WrestleView, (consulté le ).
  67. (en) Chris Sokol, « Impact: Styles claims X Division title », Slam Wrestling, Canadian Online Explorer, (consulté le ).
  68. (en) Chris Sokol, « Samoa Joe finally tops Angle at Turning Point », Slam Wrestling, Canadian Online Explorer, (consulté le ).
  69. (en) Chris Sokol, « Angle gets stung at Bound For Glory », Slam Wrestling, Canadian Online Explorer, (consulté le ).
  70. (en) Chris Sokol, « Booker T the surprise, but Angle still champ after Genesis », Slam Wrestling, Canadian Online Explorer, (consulté le ).
  71. (en) « TNA Final Resolution 2008 (1) », onlineworldofwrestling.com, (consulté le ).
  72. (en) Chris Sokol et Sokol, Brian, « Sting takes title at Bound for Glory », Slam Wrestling, Canadian Online Explorer, (consulté le ).
  73. (en) Wade Keller, « Keller's TNA Destination X PPV report 3/15: Ultimate X match, Angle vs. Sting, Booker T vs. Styles, ODB contest », Pro Wrestling Torch, (consulté le ).
  74. (en) Adam Martin, « Victory Road PPV Results – 7/19/09 », WrestleView, (consulté le ).
  75. (en) James Caldwell, « Caldwell's TNA No Surrender PPV Report 9/20: Ongoing "virtual time" coverage of Kurt Angle vs. Sting vs. Matt Morgan vs. A.J. Styles », PWTorch, (consulté le ).
  76. (en) James Caldwell, « Caldwell's TNA Bound for Glory PPV Report 10/18: Ongoing "virtual time" coverage of the second-half of the show with Styles vs. Sting », PWTorch, (consulté le ).
  77. (en) James Caldwell, « CALDWELL'S TNA FINAL RESOLUTION PPV REPORT 12/20: Ongoing "virtual time" coverage of A.J. Styles vs. Daniels, Angle vs. Wolfe », PWTorch, (consulté le ).
  78. (en) Daniel Wilkenfeld, « WILKENFELD'S TNA IMPACT REPORT 4/19: Ongoing "virtual time" coverage of Spike TV broadcast--Whole F'n New Champion », Pro Wrestling Torch, (consulté le ).
  79. (en) James Caldwell, « Caldwell's TNA Sacrifice results 5/16: Ongoing "virtual time" coverage of PPV - RVD vs. Styles, Jeff Hardy vs. Mr. Anderson », Pro Wrestling Torch, (consulté le ).
  80. (en) Daniel Wilkenfeld, « Wilkenfeld's TNA Impact report 7/22: Ongoing "virtual time" coverage of Spike TV broadcast », Pro Wrestling Torch, (consulté le ).
  81. (en) Wade Keller, « Keller's TNA Impact report 7/29: Tommy Dreamer announces new name for ECW faction, Hulk Hogan addresses situation », Pro Wrestling Torch, (consulté le ).
  82. (en) James Caldwell, « Caldwell's TNA Final Resolution PPV results 12/5: Ongoing "virtual time" coverage of live PPV – Hardy vs. Morgan II, several title and stipulation matches », Pro Wrestling Torch, (consulté le ).
  83. (en) James Caldwell, « Caldwell's TNA Impact report 2/3: Ongoing "virtual-time" coverage of Impact on Spike TV - "they" reveal, TNA World Title match », Pro Wrestling Torch, (consulté le ).
  84. (en) James Caldwell, « Caldwell's TNA Victory Road PPV results 3/13: Ongoing "virtual time" coverage of live PPV – Sting vs. Hardy TNA Title match », Pro Wrestling Torch, (consulté le ).
  85. (en) James Caldwell, « Caldwell's TNA Lockdown PPV results 4/17: Ongoing "virtual time" coverage of live all-cage match PPV - Sting vs. Anderson vs. RVD, Angle vs. Jarrett », Pro Wrestling Torch, (consulté le ).
  86. (en) James Caldwell, « Caldwell's TNA Sacrifice PPV results 5/15: Ongoing "virtual time" coverage of live PPV - Sting vs. RVD, four title matches, Chyna PPV return », Pro Wrestling Torch, (consulté le ).
  87. (en) James Caldwell, « Caldwell's TNA Slammiversary PPV results 6/12: Ongoing "virtual time" coverage of live PPV - Sting vs. Anderson, Angle vs. Jarrett blow-off », Pro Wrestling Torch, (consulté le ).
  88. James Caldwell, « Caldwell's TNA Turning Point PPV results 11/13: Ongoing "virtual time" coverage of live PPV - Roode-Styles, five title matches », Pro Wrestling Torch, (consulté le ).
  89. (en) James Caldwell, « Caldwell's TNA Against All Odds PPV results 2/12: Ongoing "virtual time" coverage of live PPV - Roode-Hardy-Storm-Ray TNA Title main event », Pro Wrestling Torch, (consulté le ).
  90. (en) James Caldwell, « Caldwell's TNA Lockdown PPV results 4/15: Ongoing "virtual time" coverage of live PPV - Roode-Storm main event, Angle-Hardy, Lethal Lockdown opener », Pro Wrestling Torch, (consulté le ).
  91. (en) James Caldwell, « Caldwell's TNA Slammiversary PPV results 6/10: Ongoing "virtual time" coverage of live PPV - Roode vs. Sting headlines 10th Anniv. PPV », Pro Wrestling Torch, (consulté le ).
  92. (en) James Caldwell, « Caldwell's TNA Impact Wrestling results 6/28: Ongoing "virtual-time" coverage of live Impact - BFG Series, Tag Title main event », Pro Wrestling Torch, (consulté le ).
  93. (en) James Caldwell, « Caldwell's TNA Destination X PPV results 7/8: Ongoing "virtual time" coverage of live PPV - Roode vs. Aries, new X Division champion, Angle vs. Joe », Pro Wrestling Torch, (consulté le ).
  94. (en) James Caldwell, « Caldwell's TNA Hardcore Justice PPV results 8/12: Ongoing "virtual time" coverage of live PPV - Aries vs. Roode, BFG Series matches », Pro Wrestling Torch, (consulté le ).
  95. (en) James Caldwell, « Caldwell's TNA No Surrender PPV results 9/9: Ongoing "virtual time" coverage of live PPV - BFG Series finals », Pro Wrestling Torch, (consulté le ).
  96. (en) James Caldwell, « Caldwell's TNA Bound for Glory PPV results 10/14: Ongoing "virtual time" coverage of live PPV - Aries vs. Hardy, Storm vs. Roode », Pro Wrestling Torch, (consulté le ).
  97. (en) « CALDWELL'S TNA FINAL RESOLUTION PPV RESULTS 12/9: Complete "virtual-time" coverage of Hardy vs. Roode in the main event, Aries vs. Bully ».
  98. (en) « CALDWELL'S TNA SLAMMIVERSARY PPV RESULTS (Hour 3): Bully vs. Sting for the TNA World Title, plus Styles vs. Angle ».
  99. (en) « CALDWELL'S TNA BFG PPV RESULTS 10/20 (Hour 3): Styles vs. Bully for the TNA Title, Sting vs. Magnus ».
  100. (en) James Caldwell, « TNA news: Impact spoilers - futures of two top stars up in the air for 2014, plus news from Thurs. TV taping », Pro Wrestling Torch, (consulté le ).
  101. (en) « Impact News: Official TNA World champ determined, four matches for "Genesis" Impact next week », Pro Wrestling Torch (consulté le ).
  102. (en) « NJPW Wrestle Kingdom II in Tokyo Dome », Pro Wrestling Illustrated (consulté le ).
  103. (en) « CMLL Super Viernes - Gran Prix: CMLL vs. TNA & Leyenda De Plata 2008 », cagematch.net, (consulté le ).
  104. (en) « ROH TV Taping Results 1.04.14 », 411Mania (consulté le ).
  105. (en) « SHOW RESULTS - 2/21 ROH Anniversary show in Philadelphia, Pa.: Cole vs. Hero for ROH Title, A.J. Styles, two other title matches, Hardy misses the show, more », PWTorch (consulté le ).
  106. « Résultats des enregistrements TV de ROH Wrestling on SBG (22/02/2014) », CatchAuQuotidien (consulté le ).
  107. (es) « ROH “FLYING HIGH” – RESULTADOS 22/03/14 – AJ STYLES DERROTÓ A CHRIS HERO », SuperLuchas (consulté le ).
  108. (en) « ROH Second To None TV Taping Results 4.19.14 », 411Mania (consulté le ).
  109. (en) « CALDWELL'S ROH vs. NEW JAPAN IPPV REPORT 5/10 », PWTorch (consulté le ).
  110. (en) « CALDWELL'S ROH IPPV RESULTS 5/17: Complete "virtual-time" coverage of War of the Worlds - ROH Title & IWGP Title main events, new ROH tag champs, Steen vs. Nakamura, more », PWTorch (consulté le ).
  111. (en) « ROH 08/15/14 Field of Honor Results », PWPonderings (consulté le ).
  112. (en) « ROH 08/22/14 Death Before Dishonor XII Night 1 Results », PWPonderings (consulté le ).
  113. (en) « ROH All Star Extravaganza VI Results 9.06.14 », 411Mania (consulté le ).
  114. (en) « Ring of Honor 13th Anniversary results, live open thread tonight (March 1, 2015) », CageSideSeats (consulté le ).
  115. (en) « SHOW RESULTS - 5/12 ROH in Philadelphia, Pa.: Night 1 of ROH vs. New Japan tour - Styles's mystery opponent, three tag champs in one match, Briscoes vs. Okada & Nakamura main event, more », PWTorch (consulté le ).
  116. (en) « Ring Of Honor/New Japan Pro Wrestling Global Wars Night 1 live results & coverage: ROH All-Stars vs. Bullet Club », Wrestling Observer Newsletter (consulté le ).
  117. (en) « 05/16/15 GLOBAL WARS 15 NIGHT 2 - TORONTO, ONTARIO », Ring of Honor (consulté le ).
  118. (en) « BULLET CLUB VS CHAOS AT GLOBAL WARS NIGHT 2 », Ring of Honor (consulté le ).
  119. (en) « ROH 06/19/15 Best in the World 2015 PPV/iPPV Results & Review », PWPonderings (consulté le ).
  120. (en) « Ring of Honor All-Star Extravaganza VII results, open thread tonight (Sept. 18, 2015) », CageSideSeats (consulté le ).
  121. (en) Larry Csonka, « Csonka’s ROH Final Battle Review 12.18.15 », sur 411Mania, (consulté le ).
  122. (en) « MEET THE STYLES, BUCKS, BULLET CLUB, ACH & VEDA SCOTT TOMORROW NIGHT IN DULUTH », sur Ring of Honor (consulté le ).
  123. (en) Jason Namako, « 2/8 CZW iPPV Results: Voorhees, New Jersey (Styles/Gulak) », WrestleView, (consulté le ).
  124. (en) « SHOW RESULTS - 3/11 FWE in Brooklyn, N.Y.: A.J. Styles vs. John Hennigan (Morrison), Young Bucks, Hero, TNA star, more », sur PWTorch.com (consulté le ).
  125. (en) « PPW Tag Team Championship « Titles Database « CAGEMATCH - The Internet Wrestling Database », sur cagematch.net (consulté le ).
  126. (en) « RPW, “SUMMER SIZZLER”, 2015/06/14 YORK HALL, LONDON REVIEW », theindycorner.com, (consulté le ).
  127. (en) « Show results - 9/4-9/6 Chikara King of Trios tournament in Easton, Pa.: Bullet Club's A.J. Styles & Young Bucks, Team AAA, the BWO, int'l teams, more trios », Pro Wrestling Torch, (consulté le ).
  128. (en) « AJ Styles battles Rey Mysterio for the first time; John Morrison vs. Carlito », Wrestling Observer Newsletter (consulté le ).
  129. (en) « 1/16 Rev Pro in London – Styles teases Rumble, Lethal defends ROH Title, more », Pro Wrestling Torch (consulté le ).
  130. (en) Kevin Kellam, « AJ Styles is turning Japanese: Former TNA World Champion signs a new deal », sur Examiner.com, (consulté le ).
  131. (en) James Caldwell, « CALDWELL'S NJPW PPV RESULTS 4/6: Complete "virtual-time" coverage of "Invasion Attack 2014" - Nakamura regains IC Title, A.J. Styles big angle, new NWA tag champions, more », sur Pro Wrestling Torch, (consulté le ).
  132. (en) James Caldwell, « Styles news: A.J. Styles announced for New Japan's G1 Climax », Pro Wrestling Torch, (consulté le ).
  133. (ja) « ja:5月度のスマホサイトは、いま一番悪いヤツら"Bullet Club"が完全ジャック!! アンダーソンの心中は? »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), New Japan Pro-Wrestling,‎ (consulté le ).
  134. (en) « The Bullet Club are coming to WotW & Global Wars », Ring of Honor, (consulté le ).
  135. (ja) « Power Struggle », New Japan Pro-Wrestling (consulté le ).
  136. (en) « SHOW RESULTS - 5/3 New Japan "Wrestling Dontaku" PPV: A.J. Styles captures IWGP World Title, plus NWA & more title matches », sur Pro Wrestling Torch, (consulté le ).
  137. (en) « Le nouveau champion de l'IWGP AJ Styles » (version du 12 mai 2014 sur l'Internet Archive), .
  138. (en) « AJ Styles a couronné le nouveau champion des poids lourds IWGP », sur wrestleview.com, (consulté le ).
  139. (en) « AJ Styles couronné nouveau champion IWGP », sur tokyo-sports.com, (consulté le ).
  140. (en) « CALDWELL'S NJPW IPPV RESULTS 5/25: Complete "virtual-time" coverage of live show featuring Styles vs. Okada for IWGP World Title, MOTY Contender, NWA Tag Titles, more », sur Pro Wrestling Torch, (consulté le ).
  141. (en) « [RESULTS] NEW JAPAN “DOMINION 6.21″, 6/21/14 + G1 CLIMAX 2014 PARTICIPANTS ANNOUNCED »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Wrestle World, (consulté le ).
  142. (en) « G-1 Climax 2014 », Pro Wrestling History (consulté le ).
  143. (ja) « Destruction in Kobe », New Japan Pro-Wrestling (consulté le ).
  144. (en) James Caldwell, « Caldwell's New Japan PPV results 9/21: Complete live coverage of "Destruction in Kobe" - Nakamura regains IC Title, Tanahashi vs. Shibata, A.J. Styles, new Jr. Hvt. champion, more », Pro Wrestling Torch, (consulté le ).
  145. (ja) « Destruction in Okayama », New Japan Pro-Wrestling (consulté le ).
  146. (en) « PPV RESULTS - 10/13 New Japan in Tokyo, Japan: Styles drops IWGP World Hvt. Title to Tanahashi, more title changes, former WWE star returns to New Japan, more », sur PWTorch (consulté le ).
  147. (en) « NJPW NEWS: Yoshitatsu injury update - could be out one year », sur PWTorch (consulté le ).
  148. (en) « World Tag League 2014 », Pro Wrestling History (consulté le ).
  149. (ja) « Wrestle Kingdom 9 in 東京ドーム », New Japan Pro-Wrestling (consulté le ).
  150. (en) James Caldwell, « Caldwell's NJPW Tokyo Dome show results 1/4: Complete "virtual-time" coverage of live Wrestle Kingdom PPV – Tanahashi vs. Okada, Bullet Club, Nakamura, Jim Ross, more », Pro Wrestling Torch, (consulté le ).
  151. (en) « LIGER VS. DESPERADO, NEXT IWGP CHALLENGER SET, CODY HALL DEBUTS AND MORE: 1/5 NJPW 'NEW YEAR'S DASH' IN TOKYO, JAPAN REPORT », sur Wrestling Observer Newsletter (consulté le ).
  152. (en) « STYLES WINS IWGP HEAVYWEIGHT CHAMPIONSHIP. HUGE NIGHT FOR "BULLET CLUB" IN OSAKA », sur Ring of Honor, (consulté le ).
  153. (ja) « Invasion Attack 2015 », New Japan Pro-Wrestling (consulté le ).
  154. (en) « WRESTLING DONTAKU », New Japan Pro-Wrestling (consulté le ).
  155. (ja) « Dominion 7.5 in Osaka-jo Hall », New Japan Pro-Wrestling (consulté le ).
  156. (ja) « バディファイトPresents G1 Climax 25 », New Japan Pro-Wrestling (consulté le ).
  157. (en) Matthew Macklin, « NJPW Destruction in Okayama report », Pro Wrestling Insider, (consulté le ).
  158. (en) « NEW JAPAN DESTRUCTION IN KOBE RESULTS », PWInsider (consulté le ).
  159. (en) Dave Meltzer, « NJPW King of Pro Wrestling 10-11: Kazuchika Okada vs. A.J. Styles for IWGP heavyweight title », Wrestling Observer Newsletter, (consulté le ).
  160. (en) « NJPW Power Struggle 2015 », Cagematch (consulté le ).
  161. (en) « World Tag League 2015 », Pro Wrestling History (consulté le ).
  162. (ja) « WORLD TAG LEAGUE 2015 », New Japan Pro-Wrestling (consulté le ).
  163. (ja) « AJ STYLES OFFICIELLEMENT RETIRÉ DE LA TOURNÉE NJPW », New Japan Pro-Wrestling (consulté le ).
  164. (en) « 01/04 NJPW Wrestle Kingdom 10 results and review – Kazuchika Okada vs. Hiroshi Tanahashi for the IWGP Heavyweight Championship, Shinsuke Nakamura vs. A.J. Styles for the IWGP Intercontinental Champshionship, and more from NJPW’s biggest show », Pro Wrestling (consulté le ).
  165. (en) PWTorch Report – Four big names leaving New Japan, heading to WWE sur Pro Wrestling Torch (consulté le 19 janvier 2016).
  166. (en) AJ STYLES & NAKAMURA-NEW JAPAN UPDATES sur Pro Wrestling Insider (consulté le 19 janvier 2016).
  167. (en) Larry Csonka, « Csonka’s Royal Rumble Review 1.24.16 », sur 411Mania, (consulté le ).
  168. (en) « WWE Raw Results January 25, 2016 », sur PW Mania (consulté le ).
  169. (en) « 2/21 WWE Fast Lane Results – CALDWELL’S Complete PPV Report », sur Pro Wrestling Torch (consulté le ).
  170. (en) Trionfo, Richard, « WWE Raw Report: Any Roadblocks On The Path To Roadblock?, How About Those Y2AJ Shirt Sales?, Who Will Be The X Factor In The Lana/Brie Situation?, And More », sur Pro Wrestling Insider, (consulté le ).
  171. (en) James Wortman, « Chris Jericho def. AJ Styles », WWE (consulté le ).
  172. (en) Caldwell, James, « WWE Payback 2016 Results », sur PWTorch.com, (consulté le ).
  173. (en) James Caldwell, « 5/22 WWE Extreme Rules PPV Results – Caldwell's Ongoing Live Report », Pro Wrestling Torch, (consulté le ).
  174. (en) James Caldwell, « 6/19 WWE MITB PPV Results – Caldwell's Complete Live Report », Pro Wrestling Torch (consulté le ).
  175. « Get complete 2016 WWE Draft results here » (consulté le ).
  176. (en-US) « 7/24 WWE Battleground Results - CALDWELL'S Complete Report - », (consulté le ).
  177. « Les résultats de Smackdown », sur www.wwe.fr (consulté le ).
  178. (en) James Caldwell, « 8/21 WWE Summerslam Results – CALDWELL’S Complete Live Report », Pro Wrestling Torch (consulté le ).
  179. « Les résultats de Backlash », sur www.wwe.fr (consulté le ).
  180. « Les résultats de No Mercy », sur www.wwe.fr (consulté le ).
  181. « Les résultats de Survivor Series », sur www.wwe.fr (consulté le ).
  182. (en) Greg Adkins, « John Cena def. AJ Styles to win the WWE Championship », sur wwe.com, WWE (consulté le ).
  183. « Les résultats de Smackdown », sur www.wwe.fr (consulté le )
  184. «AJ Styles def. Shane McMahon»
  185. «WWE SmackDown Live results, April 4, 2017»
  186. « Breezango face their attackers at WWE Money in the Bank », sur WWE (consulté le )
  187. (en) Bobby Melok, « AJ Styles wins United States Championship from Kevin Owens at Madison Square Garden Live Event », wwe (consulté le )
  188. (en) Jason Powell, « 7/23 Powell’s WWE Battleground Live Review: Jinder Mahal vs. Randy Orton in a Punjabi Prison match for the WWE Championship, AJ Styles vs. Kevin Owens for the U.S. Championship, John Cena vs. Rusev in a flag match », Pro Wrestling Dot Net (consulté le )
  189. (en) Wade Keller, « KELLER'S WWE SMACKDOWN REPORT 7/25: Surprise return, Owens gloats and Styles wants rematch, Nakamura vs. Corbin », Pro Wrestling Torch (consulté le )
  190. «AJ Styles Beats Kevin Owens to Retain US Championship at WWE SummerSlam 2017»
  191. «Baron Corbin def. AJ Styles and Tye Dillinger to become the new United States Champion»
  192. «FULL MATCH - “The Demon” Finn Bálor vs. AJ Styles: WWE TLC 2017»
  193. Jason Powell, « 11/7 Barnett's WWE Smackdown Live TV Review: Jinder Mahal vs. AJ Styles for the WWE Championship, The Usos vs. Shelton Benjamin and Chad Gable for the Smackdown Tag Titles, Becky Lynch vs. James Ellsworth », Pro Wrestling Dot Net (consulté le )
  194. « Résultats de WWE Survivor Series 2017 - Catch Au Quotidien », Catch Au Quotidien,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  195. «WWE Champion AJ Styles def. Jinder Mahal»
  196. « WWE Tribute To The Troops 2017 : Les résultats », voxcatch,‎ (lire en ligne, consulté le )
  197. (en-US) « WWE Royal Rumble Results - 1/28/18 (Men's and Women's Royal Rumble in Philadelphia) - WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News », WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News,‎ (lire en ligne, consulté le )
  198. (en-US) « WWE Fastlane Results - 3/11/18 (Six Pack Challenge for the WWE Championship) - WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News », WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News,‎ (lire en ligne, consulté le )
  199. (en-US) « WrestleMania 34 Results - 4/8/18 (Reigns vs. Lesnar, Styles vs. Nakamura, Rousey debut) - WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News », WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  200. (en-US) « WWE Smackdown Results - 4/3/18 (Shane McMahon Returns, Styles and Nakamura Team Up) - WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News », WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News,‎ (lire en ligne, consulté le )
  201. (en-US) « WWE Greatest Royal Rumble Results - 4/27/18 (50-man Royal Rumble, Lesnar vs. Reigns) - WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News », WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News,‎ (lire en ligne, consulté le )
  202. « WWE Backlash 2018 : Résultats complets du show », sur www.caq.com (consulté le )
  203. « WWE Money In The Bank 2018 : AJ Styles conserve son titre de champion de la WWE », sur www.voxcatch.com (consulté le )
  204. (en-US) « WWE Extreme Rules Results - 7/15/18 (AJ Styles vs. Rusev, Roman Reigns vs. Bobby Lashley) - WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News », sur www.wrestleview.com (consulté le )
  205. « WWE SummerSlam 2018 : AJ Styles se disqualifie et reste champion de la WWE », sur www.voxcatch.com (consulté le )
  206. « WWE Hell In A Cell 2018 : AJ Styles reste champion de la WWE », sur www.voxcatch.com (consulté le )
  207. (en-US) « WWE Super Show-Down Results - 10/6/18 (Triple H vs. The Undertaker for the last time) - WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News », sur www.wrestleview.com (consulté le )
  208. « WWE Crown Jewel : AJ Styles conserve son titre de champion de la WWE », sur www.voxcatch.com (consulté le )
  209. (en-US) « WWE Smackdown Results - 11/13/18 (Becky Lynch, Hype for Survivor Series on Sunday) - WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News », sur www.wrestleview.com (consulté le ).
  210. « WWE TLC 2018 : Daniel Bryan conserve son titre de champion de la WWE », sur www.voxcatch.com (consulté le )
  211. « Résultats de WWE Tribute To The Troops 2018 », sur www.voxcatch.com (consulté le ).
  212. «WWE Champion “The New” Daniel Bryan def. AJ Styles»
  213. «Daniel Bryan Outlasts Kofi Kingston to Retain WWE Title at Elimination Chamber»
  214. (en) « Résultats - WWE WrestleMania 35 », forum.fnnation.com, (consulté le )
  215. «WWE Superstar Shake-up 2019 results: Full list of Superstars who moved to Raw and SmackDown LIVE»
  216. (en) « Seth Rollins Beats AJ Styles, Retains Universal Title at WWE Money in the Bank », bleacherreport.com, (consulté le )
  217. «WWE Raw results, July 1, 2019»
  218. (en) « AJ Styles Wins The WWE United States Title At Extreme Rules (Video) », wrestlinginc.com, (consulté le )
  219. «AJ Styles beats Ricochet, retains United States Title at WWE SummerSlam 2019»
  220. «AJ Styles destroys Cedric Alexander, retains US Title at WWE Clash of Champions»
  221. «Braun Strowman & The Viking Raiders def. The O.C. via Disqualification»
  222. «AJ Styles beats Humberto Carrillo to retain US Title at WWE Crown Jewel 2019»
  223. «Roderick Strong beats Shinsuke Nakamura & AJ Styles at WWE Survivor Series 2019»
  224. «WWE Raw results, November 25 2019»
  225. «WWE Royal Rumble 2020 results»
  226. «The Undertaker returned, won the Tuwaiq Mountain Trophy Gauntlet Match»
  227. «Aleister Black def. AJ Styles (No Disqualification Match)»
  228. Jason Powell, « WrestleMania 36 results: Powell's live review of night one featuring Goldberg vs. Braun Strowman for the WWE Universal Championship, Undertaker vs. AJ Styles in a Boneyard match, Becky Lynch vs. Shayna Baszler for the Raw Women's Championship, Seth Rollins vs. Kevin Owens », sur Pro Wreslting Dot Net, (consulté le )
  229. «Otis won the Men's Money in the Bank Ladder Match»
  230. «WWE SmackDown results, May 22, 2020»
  231. «AJ Styles est transféré à SmackDown»
  232. «WWE SmackDown results, June 12, 2020»
  233. «WWE SmackDown results, August 21, 2020»
  234. «Sami Zayn def. Jeff Hardy and AJ Styles to win the Intercontinental Title (Ladder Match)»
  235. «WWE SmackDown results, October 9, 2020»
  236. «Raw Beats SmackDown In Men's 5-On-5 Elimination Match At WWE Survivor Series»
  237. «Drew McIntyre Defeats AJ Styles, The Miz at 2020 TLC to Retain WWE Title»
  238. «Edge won the 2021 Royal Rumble Match»
  239. «The Miz Defeats Drew McIntyre for WWE Title at 2021 Elimination Chamber»
  240. «AJ Styles & Omos def. The New Day to become Raw Tag Team Champions»
  241. «AJ Styles, Omos Beat Viking Raiders, Retain Tag Team Titles at Money in the Bank»
  242. «RK-Bro def. AJ Styles & Omos to win the Raw Tag Team Championship»
  243. «New Day Defeats Bobby Lashley, AJ Styles, Omos in Tag Team Match at WWE Extreme Rules»
  244. «Randy Orton And Riddle Retain RAW Tag Team Titles At WWE Crown Jewel 2021»
  245. (en) « Omos won the Dual-Brand Battle Royal », sur WWE (consulté le )
  246. « AJ Styles on Twitter », sur Twitter (consulté le ).
  247. (en) « A.J. Styles Facts », sur Famous Birthdays (consulté le ).
  248. « Numéro spécial : Prises de finition », Top Catch, no 2,‎ , p. 34 (ISSN 1968-9454).
  249. a b et c « Wrestler Entrance Music », Online World of Wrestling (consulté le ).
  250. « Fortune Theme », Total Nonstop Action Wrestling (consulté le ).
  251. « I Am I Am (AJ Styles '11 remix) », Total Nonstop Action Wrestling (consulté le ).
  252. « WWE: Phenomenal (AJ Styles) - Single by CFO$ on Apple Music », sur iTunes (consulté le ).
  253. «WWE: We Are Coming For You The O.C. 1st Theme Song»
  254. (en) Christ Sokol, « A beauty of a Ballpark Brawl », Slam Wrestling, Canadian Online Explorer (consulté le ).
  255. (en) « Christian Wrestling Entertainment - Heavyweight Title » [archive du ], sur Oklafan.
  256. (en) « FWE XIX: John Morrison vs. AJ Styles iPPV Results – Brooklyn, NY 3/11/2015 ».
  257. (en) Kriss Knights, « IPW – Independent Professional Wrestling (Florida) Heavyweight Title History », Solie (consulté le ).
  258. (en) « Independent Wrestling Results – January 2003 », Online World of Wrestling (consulté le ).
  259. (en) Brian Westcott, « PWG – Pro Wrestling Guerrilla PWG Heayweight Title History », Solie (consulté le ).
  260. (en) Dave Green, « Show results - 6/14 RevPro in London: Huge show featuring Styles winning Hvt. Title, Shinsuke Nakamura & New Japan star, Cabana, Sydal, U.K. stars, more », Pro Wrestling Torch, (consulté le ).
  261. ROH Pure Title history At wrestling-titles.com.
  262. (en) « Ring Of Honor Tag Team Championship », Ring of Honor (consulté le ).
  263. « ROH Pure Wrestling Title Tournament », CageMatch (consulté le ).
  264. NWA World Heavyweight Title history At wrestling-titles.com.
  265. (en) « TNA X Division Title history », wrestling-titles.com (consulté le ).
  266. NWA World Tag Team Title history At wrestling-titles.com.
  267. TNA World Tag Team Title history At wrestling-titles.com.
  268. (en) « WWE Championship », WWE (consulté le ).
  269. (en) « United States Championship », WWE (consulté le )
  270. (en) « 2020 SLAMMY Award winners announced », sur WWE (consulté le )
  271. (en) « Classement PWI500 d'A.J. Styles », sur Internet Wrestling Data Base (consulté le ).
  272. (en) « WWE: PWI declares Achievement Awards 2016 winners’ names », www.oneindia.com,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  273. (en) « Star Ratings for A.J. Styles », sur Internet Wrestling Data Base (consulté le )
  274. (en) « Meltzer’s Classics: Samoa Joe vs Christopher Daniels vs AJ Styles (11/9/05) », ramblingsaboutwrestling.com, (consulté le )
  275. « Collectibles Column – Where to Find Top Cards of 2016’s Veteran Breakout Stars », sur pwtorch.net, .
  276. « Top 50 des meilleurs lutteurs de tous les temps », sur ign.net, .
  277. « AJ Styles peut être la superstar qui lance la WWE dans une nouvelle ère », sur independent.net, .
  278. « Kurt Angle, ex-star de la WWE: La famille est plus importante que la lutte maintenant », sur espn.net, .
  279. « Pourquoi AJ Styles contre Shane McMahon à WrestleMania pourrait être meilleur que vous ne le pensez », sur ftw.usatoday.net, .
  280. « AJ Styles est «à égalité avec Ric Flair, Bret Hart et Shawn Michaels», dit Paul Heyman », sur ftw.skysports.net, .
  281. (en + de) « Wrestling Games », sur Cagematch (consulté le )
  282. (en-US) Matt Porter, « WWE 2K17 Release Date and Cover Star Revealed », sur IGN, (consulté le ).
  283. (en-US) [vidéo] AJ Styles named cover Superstar for WWE 2K19: WWE Now sur YouTube
  284. « AJ Styles », sur The Smackdown Hotel (consulté le )
  285. (en-US) Adam Bankhurst, « WWE 2K Battleground's Full Roster Revealed, AJ Styles and Finn Balor Confirmed for Launch », sur IGN, (consulté le )

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :