Ouvrir le menu principal

Royal Rumble (2017)

Événement de catch de la WWE, 2017

Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne l'édition 2017 du pay-per-view Royal Rumble. Pour l'édition suivante, voir Royal Rumble (2018).
Royal Rumble (2017)
Royal Rumble (2017) - Logo.png
Logo officiel du Royal Rumble (2017)
Main event
Slogan
Remember the RumbleVoir et modifier les données sur Wikidata
Thème musical
"Blow Your Mind" by Ohana Bam[1]
Informations
Fédération
Divisions
Sponsors
KFC
Vudu (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Date
Spectateurs
52 020Voir et modifier les données sur Wikidata personnes
Lieu
Chronologie des événements
Chronologie des Royal RumbleVoir et modifier les données sur Wikidata

L’édition 2017 du Royal Rumble est une manifestation de catch (lutte professionnelle) télédiffusée et visible uniquement en paiement à la séance. L'événement, produit par la World Wrestling Entertainment (WWE), a eu lieu le dans la salle omnisports Alamodome à San Antonio, au Texas. Il s'agit de la trentième édition du Royal Rumble, qui fait partie avec WrestleMania, SummerSlam et les Survivor Series du « Big Four » à savoir « les Quatre Grands ». Les Superstars de la WWE sont les vedettes de l'affiche officiel.

Cinq matchs, dont quatre mettant en jeu les titres de la fédération, ont été programmés. Chacun d'entre eux est déterminé par des storylines rédigées par les scénaristes de la WWE ; soit par des rivalités survenues avant le pay-per-view, soit par des matchs de qualification en cas de rencontre pour un championnat. L'événement a mis en vedette les catcheurs de la division Raw et SmackDown, créée en 2002, lors de la séparation du roster.

Le main event de la soirée est un 30-men Royal Rumble match, une bataille royale exposant 30 catcheurs durant un combat, la particularité du match étant que ces derniers au départ ne sont que deux et qu'un nouvel entrant arrive au bout d'un temps prédéfini, et ceci de façon régulière jusqu'à ce que tous les participants aient fait leur entrée. Comme pour une bataille royale standard, un candidat est éliminé si, après être passé par-dessus la troisième corde (la plus haute, d'une manière ou d'une autre), ses deux pieds touchent le sol. C'est Randy Orton, déjà vainqueur de l'édition 2009, qui remporte le match après avoir éliminé Roman Reigns. Ce dernier a participé, plus tôt dans la soirée, à un match sans disqualifications face à Kevin Owens pour le Universal Championship détenu par Owens. Mais il a perdu le match. Le combat pour le WWE Championship a vu s'affronter le champion AJ Styles et le prétendant John Cena. Cena remporte le match et remporte son seizième titre de champion du monde, égalant le record de Ric Flair. Du côté des Superstars féminines, Charlotte Flair a battu Bayley et a conservé le Raw Women's Championship.

Il s'agit du premier Royal Rumble depuis le retour de la Brand Extension. Les versions DVD et Blu-ray sont sorties le [2].

Sommaire

ContexteModifier

Article détaillé : Catch.

Les spectacles de la World Wrestling Entertainment (WWE) sont constitués de matchs aux résultats prédéterminés par les scénaristes de la WWE. Ces rencontres sont justifiées par des storylines – une rivalité avec un catcheur, la plupart du temps – ou par des qualifications survenues dans les shows de la WWE telles que Raw, SmackDown, Main Event, NXT, 205 Live. Tous les catcheurs possèdent un gimmick, c'est-à-dire qu'ils incarnent un personnage gentil (face) ou méchant (heel), qui évolue au fil des rencontres. Un événement comme Royal Rumble est donc un événement tournant pour les différentes storylines en cours[3],[4].

Comme le veut la tradition depuis 1988, le pay-per-view comportera un Royal Rumble match, dans lequel le grand vainqueur obtiendra une chance pour un match de championnat mondial à WrestleMania 33. À la suite du retour de la Brand Extension en juillet dernier, une nouvelle stipulation a été ajoutée. Lors de l'ancienne Brand Extension le vainqueur pouvait choisir pour quel championnat mondial il combattrait quel que soit sa division. Le vainqueur comme pour les années précédentes aura un match pour le titre mondial de son choix et non de sa division.

Royal Rumble matchModifier

Le premier catcheur à annoncer sa participation au Royal Rumble match est Goldberg. Il l'annonce lors de l'épisode de Raw du [5]. À cette période, ce dernier est en pleine rivalité avec Brock Lesnar. Paul Heyman, le manager de Lesnar, annonce via une interview donnée à Raw le 28 novembre que ce dernier fera lui aussi partie du match. Heyman dit que Lesnar éliminera Goldberg par vengeance suite au match des Survivor Series où Goldberg a battu Brock Lesnar en 1 minute[6]. Le , cinq Superstars de Raw annoncent leur participation au match : les membres du New Day (Kofi Kingston, Big E et Xavier Woods), Braun Strowman et Chris Jericho[7],[8]. Par la suite, les Supertars de SmackDown annoncent leur participation comme Baron Corbin, The Miz, Dean Ambrose et Dolph Ziggler[9],[10],[11].

L'Undertaker annonce sa participation lors du Raw du 9 janvier[12], Cesaro et Sheamus l'annoncent sur leur Twitter le 16 janvier[13]. Le 17 janvier à SmackDown, c'est au tour de la Wyatt Family (Bray Wyatt, Randy Orton et Luke Harper) d'annoncer leur participation[14]. Big Show l'annonce via Facebook le 23 janvier[15]. Le même jour, Seth Rollins perd sa place après avoir perdu un match face à Sami Zayn, le vainqueur remporte une place dans le match. Rollins avait annoncé sa participation via son Twitter le 9 janvier[16]. Rusev et Big Cass annoncent eux aussi leur participation[17]. Le 24 janvier à SmackDown, Mojo Rawley remporte une bataille royale de 10 hommes pour accéder à une place pour le Royal Rumble[18].

AJ Styles contre John CenaModifier

La rivalité (feud) prédominante de la division SmackDown oppose AJ Styles à John Cena pour le WWE Championship (le championnat de la WWE). Lors de TLC: Tables, Ladders and Chairs, AJ Styles affronte et bat Dean Ambrose dans un TLC match à l'aide de James Ellsworth. Styles conserve donc le championnat de la WWE[19]. Au cours du mois de décembre, Dolph Ziggler bat Ambrose, The Miz et Luke Harper dans un Fatal Four Way match et obtient le droit d'affronter Styles pour le championnat de la WWE[20]. Cependant le 20 décembre, Baron Corbin veulent lui aussi devenir prétendant au titre. Le manager général Daniel Bryan annonce que Ziggler et Corbin s'affronteront plus tard dans la soirée et que le perdant n'affrontera pas Styles. Le match se termine par un double décompte à l'extérieur, les deux catcheurs s'étant battu un peu trop longtemps à l'extérieur du ring. Une fois la cloche sonnée, AJ Styles prend une chaise et frappe les deux adversaires. Daniel Bryan vient pour annoncer que finalement, AJ Styles affrontera non seulement Dolph Ziggler mais aussi Baron Corbin dans un Triple Threat match[21]. Le 27 décembre, Styles conserve son titre tandis que John Cena fait son retour au sein de SmackDown après plusieurs mois d'absence, il a félicité AJ Styles après que ce dernier ait conservé son titre[22].

Le 3 janvier 2017 a eu lieu une signature de contrat officialisant le match entre les deux pour le Royal Rumble, mais Baron Corbin les a interrompus et a affirmé qu'il gagnerait le Royal Rumble match et affronterait le champion de la WWE à WrestleMania. Alors que Cena allait se battre avec Corbin, Styles attaqua Cena[9]. La semaine suivante, Cena a vaincu Corbin[10]. La semaine suivante, Styles a fait face au Miz. Styles attaque Cena qui était au commentaire durant le match qui se termina en « Non déclaré ». Une bagarre a alors éclaté et Cena porta l'Attitude Adjustment sur Styles et Miz[14]. Le 24 janvier, AJ Styles arrive pour d’abord se plaindre de sa place sur le poster du Royal Rumble. En effet le champion se trouve tout derrière parmi les catcheurs présents sur celui-ci, tandis que John Cena est au premier plan. Il appelle ensuite ce dernier à venir. John Cena veut parler mais AJ Styles l’en empêche parce qu’il a des choses à lui dire. Il y a quelques jours John Cena était l’invité du Today Show, émission matinale de la chaîne américaine NBC et s’est moqué de Styles en l’appelant simplement « le mec d’Atlanta ». Styles enchaîne ensuite sur le fait que John Cena n’a manqué à personne pendant son absence et qu’il est la personne qui a pris sa place. Cena prend enfin la parole, enchaînant sur le fait qu’il ne devrait pas se plaindre de sa place sur le poster, qu’il est champion parce qu’il le laisse faire, qu’il n’a pas eu besoin du circuit indépendant parce qu’il a été formé pour la WWE[18].

Kevin Owens contre Roman ReignsModifier

La rivalité (feud) prédominante de la division Raw oppose Kevin Owens à Roman Reigns pour le WWE Universal Championship (le championnat universel de la WWE). À Roadblock: End of the Line, Kevin Owens conserve le championnat universel de la WWE face au face au champion des États-Unis Roman Reigns après que Chris Jericho ait porté le Codebreaker sur Owens, donnant la victoire à Owens par disqualification. Après le match, Seth Rollins, qui a battu Jericho plus tôt dans la soirée, arrive à son tour pour attaquer les Canadiens et font passer Jericho à travers la table des commentateurs. Kevin Owens passera lui aussi à travers la table des commentateurs américains après avoir été rattrapé par Seth Rollins alors qu’il tentait de fuir en coulisses[23]. La nuit suivante à Raw, Owens et Jericho célèbrent la victoire d'Owens, et après s'être flatté l’un et l’autre, le manager général Mick Foley arrive pour leur annoncer que Kevin Owens affrontera de nouveau Roman Reigns au Royal Rumble. Mais cette fois Foley explique que Chris Jericho, pour ne plus qu'il intervienne, sera enfermé dans une Shark Proog Cage (une cage à requin), une cage suspendu au-dessus du ring comme le fut Paul Ellering à NXT Takeover: Toronto pendant le match des Authors of Pain, et que s'il venait à y sortir, il serait viré. Mick Foley fait entrer Jericho dans la cage et ferme la porte. Foley explique qu'il a perdu la clé et Jericho est maintenant enfermé dans la cage. Les officiels décident de remonter la cage et de laisser Jericho dedans. Plus tard dans la soirée, Chris Jericho est descendu de la cage. Owens & Jericho ont ensuite affronté Reigns & Rollins mais le match se termina par une victoire par disqualification pour Owens & Jericho car Braun Strowman a attaqué les deux anciens membres du Shield[24].

La semaine suivante, Stephanie McMahon a programmé un match entre Seth Rollins et Braun Strowman mais a été disqualifié quand Sami Zayn a attaqué Strowman. Reigns a conservé le championnat des États-Unis contre Chris Jericho. Owens s'est battu aux abords du ring Rollins durant le match[25]. Le 9 janvier, Rollins a fait face à Strowman dans un match revanche qui se termine sur un double décompte à l'extérieur. Reigns a défendu son titre dans un Handicap match face à Owens et Jericho. Les deux catcheurs ont remporté le match et Jericho est devenu champion des États-Unis[26]. La semaine suivante, après qu'Owens, Jericho, Reigns, Rollins, Strowman, Zayn et Brock Lesnar se sont battus, un 6-Men Tag Team match a eu lieu, avec d'un côté Reigns, Rollins et Zayn, et de l'autre Owens, Jericho et Strowman. Ces derniers ont remporté le match. Après le match, Owens a propulsé Reigns à travers une table[27]. Le 23 janvier, Reigns a affronté Jericho dans un match pour le WWE United States Championship (le championnat des États-Unis) mais Jericho a été disqualifié quand Owens est intervenu pour attaquer Reigns. Owens et Jericho ont tenté de placer Reigns dans la cage à requin mais Reigns s'est dégagé et a enfermé Owens, l'a fait monter au-dessus du ring, puis a fait un Superman Punch et un Spear sur Jericho. Par la suite, le match est devenu un match sans disqualifications[17].

Bayley contre Charlotte FlairModifier

À Roadblock: End of the Line, Charlotte Flair bat Sasha Banks dans un Iron Woman match de 30 minutes et met fin à la longue rivalité entre les deux femmes[23]. Plus tard à Raw, Sasha Banks, qui voulait féliciter Flair pour sa victoire, se fait attaquer par Nia Jax. Charlotte, quant à elle, a déclaré qu'elle était la plus grande lutteuse de tous les temps mais Bayley l'a interrompu en lui disant qu'elle avait toujours deux victoires face à elle contre zéro pour Charlotte. Bayley a ensuite battu Flair, cependant, les vidéos ont montré que Charlotte s'est dégagée avant que l'arbitre compte trois[24]. Charlotte a affronté Bayley la semaine suivante, avec Dana Brooke comme arbitre spéciale. Brooke a rapidement compté trois pour donner la victoire à Charlotte Flair[25].

Le 2 janvier, Bayley a battu Nia Jax grâce à une distraction de Sasha Banks et devient la prétendante no 1 pour le Raw Women's Championship au Royal Rumble[8]. La semaine suivante, Flair et Jax ont attaqué Bayley et Banks puis les ont battus dans un match par équipes[26]. Le 16 janvier, Charlotte a essayé de déstabiliser Bayley en montrant de vieilles images et des poèmes Bayley dans ses rêves de devenir une lutteuse de la WWE[27]. Lors du dernier Raw avant le Royal Rumble, un match entre Sasha Banks et Nia Jax est officialisé[17].

Neville contre Rich SwannModifier

Au dernier pay-per-view, Rich Swann conserve le championnat des poids-moyens contre TJ Perkins et The Brian Kendrick. Après le match Neville fait son retour après plusieurs mois d'absence et attaque Swann et Perkins, il effectue un heel turn[23]. La nuit suivante à Raw , Neville a déclaré son intention de prendre la tête de la division Cruiserweight, et s'est proclamé le « Roi des Cruiserweights ». Swann a remis en question les actions de Neville mais a été attaqué par Neville et Kendrick, ce dernier s'étant rangé du côté de Neville. Perkins a essayé d'aider Swann, mais a été maîtrisé par Neville[24]. La nuit suivante à 205 Live, Neville et Kendrick ont battus Perkins et Swann dans un match par équipes[28]. Le 26 décembre, après que Neville ait battu Perkins, il a défié Swann à un match pour le prochain 205 Live. Plus tard, après que Swann ait battu Ariya Daivari, il a accepté le défi, mais a été immédiatement attaqué par Neville[25]. À 205 Live, Neville a battu Swann dans un match où le titre n'était pas en jeu, et a continué à attaquer Swann[29].

Le 9 janvier à Raw, après avoir battu Lince Dorado, Neville a continué à attaquer Dorado jusqu'à ce que Swann soit venu à son aide et ait affronté Neville[26]. Le 10 janvier à 205 Live, Rich Swann a battu Tony Nese et a appelé Neville, mais Neville a refusé de faire face à Swann à moins que ce soit pour le championnat des poids-moyens. Swann a ensuite accepté le défi de Neville pour le Royal Rumble[30]. Le 16 janvier, Neville a attaqué Swann avant son match contre Nese, ce dernier rejoint Neville dans l'attaque[27].

Alexa Bliss, Mickie James & Natalya contre Becky Lynch, Naomi & Nikki BellaModifier

Lors de TLC: Tables, Ladders and Chairs, Alexa Bliss remporte le SmackDown Women's Championship en battant Becky Lynch dans un Tables match[19]. Par la suite, Bliss a perdu un match face "à une nouvelle lutteuse", La Luchadora, qui se révélera être Lynch[31]. Au cours des semaines suivantes, une femme habillé comme le personnage de Becky Lynch, La Luchadora, aide Alexa Bliss dans ses matchs[32]. Le 17 janvier à SmackDown, un Steel Cage match a eu lieu entre Bliss et Lynch, La Luchadora aide Bliss à gagner et se révéla être Mickie James, qui fait son retour depuis près de sept ans d'absence[14]. La semaine suivante, Mickie James explique qu'elle a été oublié oubliée en raison de la révolution féminine. Lynch allait intervenir mais se fait attaquer par Bliss[18].

De leur côté, Nikki Bella et Natalya après que Carmella a révélé l'attaquante de Nikki Bella aux Survivor Series, qui était Natalya[19],[21]. Après une bagarre, le 24 janvier, le match entre Natalya et Naomi a été annulé. Naomi, laissée sans adversaire, a alors lancé un défi. Bliss est arrivé, non pour accepter le défi, mais pour insulter Naomi. Un 6-Women Tag Team match a été annoncé pour le Royal Rumble, avec d'un côté Becky Lynch, Nikki Bella et Naomi contre Alexa Bliss, Mickie James et Natalya[18].

Cesaro & Sheamus contre The ClubModifier

Lors de Roadblock: End of the Line, Cesaro et Sheamus battent le New Day (Big E, Kofi Kingston et Xavier Woods) et remportent le championnat par équipes de Raw et mettent ainsi fin au record du règne le plus long du New Day[23]. La nuit suivante, Mick Foley félicité les deux catcheurs et leur présente un nouveau design de ceinture. Le New Day les félicita également, mais furent interrompu par The Club (Luke Gallows et Karl Anderson). Big E et Kingston ont ensuite fait équipe avec Cesaro et Sheamus pour vaincre The Club et les Shining Stars[24]. La semaine suivante, New Day (Kingston et Woods) ont invoqué leur clause de match revanche pour le championnat par équipes de Raw, mais n'ont pas réussi à regagner les titres[25]. Cesaro et Sheamus ont débuté une rivalité avec le Club, le 2 janvier, quand Karl Anderson a battu Cesaro[8]. La semaine suivante, Sheamus a battu Luke Gallows[26]. Le 16 janvier, Cesaro et Sheamus ont défendu le championnat par équipes de Raw contre Gallows et Anderson. Après que le premier arbitre a été accidentellement frappé par Sheamus, un autre arbitre est arrivé et a fait le tombé gagnant pour Gallows et Anderson. Cependant, le premier arbitre a refusé la décision et a donné une victoire par disqualification pour Gallows et Anderson, ainsi Cesaro et Sheamus ont retenu les titres[27]. Le 23 janvier, un match entre les deux équipes et avec les deux arbitres du match précédent a été annoncé[17].

Déroulement du spectacleModifier

Pré-showModifier

Généralement, avant qu'un spectacle de catch ne démarre, la fédération organisatrice met en place un ou plusieurs match(s) non télévisé(s) destinés à chauffer le public. Le premier match du "pré-show" est le 6-Women Tag Team match entre les faces (Naomi, Nikki Bella et Becky Lynch) et les heels (Alexa Bliss, Natalya et Mickie James). Naomi a offert la victoire à son équipe en faisant le tombé sur Alexa Bliss[33]. Le combat a duré neuf minutes et trente-cinq secondes[34].

Le second match du "prés-show" est le match par équipes pour le Raw Tag Team Championship (le championnat par équipes de Raw) entre les champions en titre Cesaro et Sheamus et les prétendants, les deux membres du Club, Karl Anderson et Luke Gallows. The Club remporte le match avec le Magic Killer et deviennent donc champions par équipe de Raw[34],[35].

Le troisième et dernier match du "pré-show" est le match entre Nia Jax et Sasha Banks. Nia Jax remporte le match avec un Pop Up Samoan Drop. Une bonne partie du match était focalisé sur la blessure de Sasha Banks au genou ce qui a pu permettre à son adversaire de se focaliser là-dessus[34],[36].

Matchs préliminairesModifier

 
John Cena remporte le WWE Championship et égalise le record de nombre de règnes de Ric Flair.

Le premier match (l'opener) de la soirée est un match simple pour le Raw Women's Championship (le championnat féminin de Raw) entre la championne Charlotte Flair et Bayley. Charlotte Flair remporte le match avec son Natural Selection. Elle conserve son titre et porte sa série de victoire en pay-per-view à seize[34],[37].

Le second match de la soirée voit Kevin Owens défendre l'Universal Championship (le championnat universel) contre Roman Reigns. Comme le veut la stipulation, le champion des États-Unis Chris Jericho est enfermé dans une cage à requin qui sera suspendu au-dessus du ring. Durant le match, Jericho lance un poing américain à Owens. Owens le prend et se lance pour un Superman Punch, mais Reigns le bloque et lui enlève. Owens lui fait un Superman Punch et tente de faire le tombé, mais Reigns s'en dégage. Owens le prend pour une Powerbomb, mais Reigns le contre en Samoan Drop sur une chaise. Reigns décide d'aller chercher une table et l'installe contre le coin. Owens le surprend avec un Roll-up, mais il résiste et enchaîne avec un Superman Punch. Reigns tente de faire un Spear, mais Owens le contre en Stunner. Owens le frappe contre le coin pour enchaîner avec son Cannonball. Owens monte Reigns sur le coin, mais Reigns lui fait un Superman Punch pour le faire tomber sur une pile de chaises en bas du ring. Reigns prépare la table des commentateurs et fait une Powerbomb à Owens à travers la table des commentateurs. Reigns ramène le champion sur le ring et se prépare pour un Spear, mais Braun Strowman arrive. Strowman sort Reigns du ring et lui fait un Chokeslam sur la table des commentateurs. Braun enchaîne avec une Running Powerslam à travers la table qui était contre le coin. Owens fait le tombé à Roman et remporte le match, conservant son titre[34],[38].

Le troisième match est le match pour le Cruiserweight Championship entre Rich Swann et Neville. Ce dernier, s'étant auto-proclamé le « Roi des Cruiserweights », bat Swann en le faisant abandonner avec son Crossface et devient le nouveau champion des poids-moyens[34],[39].

Le quatrième match est le match pour le WWE Championship entre AJ Styles et John Cena. Le combat est marqué par la rivalité intense entre le deux catcheurs. Cena fait un Attitude Adjustment à Styles de la deuxième corde et fait le tombé mais Styles s'en dégage. Cena le prend pour un autre AA, mais AJ le contre en Styles Clash. AJ se lance pour faire Phenomenal Forearm, mais Cena l'attrape pour lui faire un AA. Cena enchaîne avec un autre AA et fait le tombé de la victoire[34],[40]. John Cena devient le nouveau champion de la WWE et égalise le record de Ric Flair à seize championnats mondiaux.

Match principal (main event)Modifier

Tableau des matchsModifier

Liste de toutes les rencontres programmées lors de ce pay-per-view.
# Matchs Stipulations Temps
Pré-show Becky Lynch, Naomi et Nikki Bella battent Alexa Bliss, Mickie James et Natalya 6-Women Tag Team match 9:35
Pré-show The Club (Luke Gallows et Karl Anderson) battent Cesaro et Sheamus (c) Tag Team match pour le WWE Raw Tag Team Championship ; Deux arbitres seront assignés aux match. 10:29
Pré-show Nia Jax bat Sasha Banks Match simple 5:10
1 Charlotte Flair (c) bat Bayley Match simple pour le WWE Raw Women's Championship[41] 13:05
2 Kevin Owens (c) bat Roman Reigns Match sans disqualification pour le WWE Universal Championship. Chris Jericho sera suspendu en haut du ring dans une Shark Proof Cage[42] 22:55
3 Neville bat Rich Swann (c) Match simple pour le WWE Cruiserweight Championship. 14:00
4 John Cena bat AJ Styles (c) Match simple pour le WWE Championship[43] 24:10
5 Randy Orton remporte le Royal Rumble en éliminant en dernier Roman Reigns 30-men Royal Rumble match le vainqueur gagne un match pour le titre WWE Championship ou le WWE Universal Championship à WrestleMania 33[44] 1:02:06

Entrées et éliminations du Royal Rumble matchModifier

Le rouge ██ indique un participant de Raw, le bleu ██, un participant de SmackDown, le jaune , un participant de la NXT, le violet ██, un participant de 205 Live et le vert ██, le vainqueur du match.

Ordre d’entrée Entrant Ordre d’élimination Éliminé par Temps Nombre d'éliminations
1 Big Cass 3 Braun Strowman 09:57 0
2 Chris Jericho 27 Roman Reigns 60:13[Notes 1] 2
3 Kalisto 4 Braun Strowman 08:17 0
4 Mojo Rawley 2 Braun Strowman 06:16 0
5 Jack Gallagher 1 Mark Henry 03:20 0
6 Mark Henry 5 Braun Strowman 03:17 1
7 Braun Strowman 9 Baron Corbin 13:11 7[Notes 2]
8 Sami Zayn 25 The Undertaker 46:55 0
9 Big Show 6 Braun Strowman 01:42 0
10 Tye Dillinger 8 Braun Strowman 05:27 0
11 James Ellsworth 7 Braun Strowman 00:15 0
12 Dean Ambrose 16 Brock Lesnar 26:55 0
13 Baron Corbin 21 The Undertaker 32:39 1
14 Kofi Kingston 10 Cesaro et Sheamus 16:13 0
15 The Miz 24 The Undertaker 32:44 0
16 Sheamus 14 Chris Jericho 12:13 3
17 Big E 12 Cesaro et Sheamus 09:46 0
18 Rusev 20 Goldberg 22:31 0
19 Cesaro 13 Chris Jericho 06:44 3
20 Xavier Woods 11 Cesaro et Sheamus 04:47 0
21 Bray Wyatt 28 Roman Reigns 24:11 0
22 Apollo Crews 15 Luke Harper 05:46 0
23 Randy Orton[Notes 3] - Vainqueur 20:52 1
24 Dolph Ziggler 17 Brock Lesnar 04:21 0
25 Luke Harper 22 Goldberg 09:56 1
26 Brock Lesnar 19 Goldberg 04:30 3
27 Enzo Amore 18 Brock Lesnar 00:18 0
28 Goldberg 23 The Undertaker 03:21 3
29 The Undertaker 26 Roman Reigns 08:46 4
30 Roman Reigns 29 Randy Orton 05:05 3

ConséquencesModifier

RawModifier

Articles détaillés : Fastlane (2017) et WrestleMania 33.

Lors de l'épisode de Raw du 30 janvier 2017, Braun Strowman, qui est intervenu dans le match pour le championnat universel, dit qu'Owens lui a promis un match de championnat. Strowman montre une vidéo qui montre que le champion a bien promis un match de championnat au « géant ». Le général manager de Raw Mick Foley accorde un match pour le titre, plus tard dans la soirée, entre Owens et Strowman. Cependant, lors du match, Roman Reigns attaque Strowman et la rencontre se termine par disqualification[45].

Le même soir, Brock Lesnar défie Goldberg pour WrestleMania, il se plaint d'avoir été éliminé par ce dernier la nuit dernière[46]. À la fin de la soirée, Triple H revient et raconte la carrière de Seth Rollins depuis son arrivée à la WWE. Il explique aussi qu’il l’a sorti de l’obscurité pour en faire une star. Il accuse ensuite Seth Rollins de l’avoir trahi, de lui avoir craché au visage, puis explique qu’il met son costume tous les matins en essayant de ne plus être celui qui monte sur le ring pour mettre fin à des carrières. Alors que Rollins arrive, Samoa Joe, ancien champion de la NXT attaque Rollins[47].

SmackDownModifier

Articles détaillés : Elimination Chamber (2017) et WrestleMania 33.

Lors de l'épisode de SmackDown du 31 janvier 2017, Shane McMahon et Daniel Bryan annoncent le retour de l'Elimination Chamber match. Par ailleurs, John Cena le nouveau champion de la WWE, AJ Styles, Bray Wyatt, Baron Corbin, The Miz et Dean Ambrose s’affronteront pour le championnat de la WWE[48],[49]. Dans la soirée, John Cena et Luke Harper affrontent Randy Orton, vainqueur du Royal Rumble match et Bray Wyatt. Randy Orton porte un RKO à John Cena et réussit le tombé pour le compte de trois, offrant la victoire à son équipe[50]. Un match opposant Orton et Harper est annoncé pour le pay-per-view Elimination Chamber[49].

Becky Lynch et Naomi font équipe pour affronter Mickie James et Alexa Bliss dont la victoire revient à l’équipe de Naomi qui fait le tombé sur la championne Alexa Bliss. Le match entre Naomi et Bliss pour le championnat féminin de SmackDown est officialisé plus tard, dans Talking Smack[51],[52]. Aussi, Daniel Bryan annonce un match entre Natalya et Nikki Bella à Elimination Chamber[49], puis la semaine suivante, le match entre Becky Lynch et Mickie James a été officialisé[53].

Le championnat par équipe de SmackDown sont mis en jeu dans un open challenge des American Alpha. Ce sont les Usos qui répondent à l'appel mais The Ascension font leur entrée, puis les Vaudevillains, suivi de Breezango et Rhyno et Heath Slater. Une bagarre générale éclate sur le ring et plus tard, un Tag Team Turmoil match a été officialisé pour Elimination Chamber[49],[52]

Accueil critiqueModifier

Royal Rumble a généré plusieurs avis positifs. Dave Meltzer du Wrestling Observer Newsletter décrit le spectacle comme étant « l'un des meilleurs Royal Rumble de l'histoire, avec plein storylines travaillées autour de personnes clés ». Il cite le match entre AJ Styles et John Cena comme étant un « super match » et le match entre Kevin Owens et Roman Reigns étant « incroyable »[54]. Dale Plummer du Canadia Online Explorer a noté l’événement à 7.5 / 10 et a attribué la meilleure note, de 9 / 10, au match pour le championnat de la WWE[55].

Jeu vidéoModifier

WWE 2K17

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Chris Jericho est l'homme qui est resté le plus longtemps dans le ring (une heure et 13 secondes) bien qu'il soit passé plusieurs fois en dessous de la 3e corde. Il a également battu le record de temps de présence cumulé au Royal Rumble jusqu'ici détenu par Triple H.
  2. Braun Strowman est le participant ayant complété le plus d'éliminations, avec sept éliminations.
  3. Randy Orton a donc gagné le Royal Rumble pour la 2e fois de sa carrière, après celui de 2009.

RéférencesModifier

  1. (en) Jeremy Thomas, « WWE News: Goldberg Returning Next Week On Raw, Royal Rumble Theme Song Set », sur 411mania.com, (consulté le 3 janvier 2017)
  2. (en) Daniel Bee, « EXCLUSIVE: First Look Photos of WWE’s (2 DISC) Royal Rumble 2017 DVD – Released Next Week! », sur http://www.wrestlingdvdnetwork.com, (consulté le 28 février 2017)
  3. (en) Ed Grabianowski, « How Pro Wrestling Works », sur entertainment.howstuffworks.com (consulté le 21 décembre 2016)
  4. (en) WWE, « Televised Entertainment », sur corporate.wwe.com (consulté le 21 décembre 2016)
  5. (en) Joseph Zucker, « Goldberg Announces He Will Enter WWE Royal Rumble 2017 Match », sur http://bleacherreport.com (consulté le 21 novembre 2016)
  6. (en) Abbey Arthur, « Brock Lesnar Announced For 2017 Royal Rumble Match », sur http://www.topropepress.com (consulté le 28 novembre 2016)
  7. (en) Michael O'brien, « New Day confirm they will enter the 2017 Royal Rumble », sur http://www.givemesport.com (consulté le 2 janvier 2017)
  8. a b et c (en) Wade Keller, « KELLER’S WWE RAW REPORT 1/2: Goldberg appearance, Sami vs. Braun in Last Man Standing match, Foley’s new haircut », sur https://www.pwtorch.com (consulté le 2 janvier 2017)
  9. a et b (en) Greg Parks, « 1/3 WWE Smackdown LIVE – Parks’s Complete, Real-Time Report, including Miz vs. Ambrose for the I.C. Title », sur https://www.pwtorch.com (consulté le 3 janvier 2017)
  10. a et b (en) Greg Parks, « 1/10 WWE Smackdown LIVE – Parks’s Complete, Real-Time Report, including Cena vs. Corbin, Wyatts vs. American Alpha for Tag Titles », sur https://www.pwtorch.com (consulté le 10 janvier 2017)
  11. (en) Brandon Beauchamp, « TALKING SMACK 1/10: Shane McMahon joins Renee for interviews with Bliss and Becky, Ziggler, Mojo », sur https://www.pwtorch.com (consulté le 10 janvier 2017)
  12. (en) Nick Schwartz, « The Undertaker returns to WWE, announces he’s entering the Royal Rumble », sur https://www.foxsports.com (consulté le 9 janvier 2017)
  13. (en) James Wortman, « Cesaro & Sheamus to defend the Raw Tag Team Titles against Luke Gallows & Karl Anderson », sur http://www.wwe.com (consulté le 16 janvier 2017)
  14. a b et c (en) Greg Parks, « 1/17 WWE Smackdown LIVE – Parks’s Complete, Real-Time Report, including Alexa Bliss vs. Becky Lynch for the Smackdown Women’s Title in a Steel Cage », sur https://www.pwtorch.com (consulté le 17 janvier 2017)
  15. (en) WWE Raw, « EXCLUSIVE: A BIG name has been added to this Sunday's Royal Rumble Match! », sur https://www.facebook.com (consulté le 23 janvier 2017)
  16. (en) WWE.com Staff, « Seth Rollins to enter the Royal Rumble Match », sur http://www.wwe.com (consulté le 23 janvier 2017)
  17. a b c et d (en) Wade Keller, « KELLER’S WWE RAW REPORT 1/23: Final show before the Royal Rumble, Goldberg-Lesnar hype, Reigns confronted by Jericho & Owens », sur https://www.pwtorch.com (consulté le 23 janvier 2017)
  18. a b c et d (en) Greg Parks, « 1/24 WWE Smackdown LIVE – Parks’s Complete, Real-Time Report, including Luke Harper vs. Randy Orton, final Royal Rumble hype », sur https://www.pwtorch.com (consulté le 24 janvier 2017)
  19. a b et c (en) Wade Keller, « KELLER’S WWE TLC PPV REPORT 12/4: Ongoing results including Styles vs. Ambrose, Orton & Wyatt vs. Slater & Rhyno, Lynch vs. Bliss, Miz vs. Ziggler », sur https://www.pwtorch.com (consulté le 4 décembre 2016)
  20. (en) Greg Parks, « 12/13 WWE Smackdown LIVE – Parks’s Ongoing, Real-Time Report », sur https://www.pwtorch.com (consulté le 13 décembre 2016)
  21. a et b (en) Greg Parks, « 12/20 WWE Smackdown LIVE – Parks’s Complete, Real-Time Report », sur https://www.pwtorch.com (consulté le 20 décembre 2016)
  22. (en) Greg Parks, « 12/27 WWE Smackdown LIVE – Parks’s Complete, Real-Time Report, including three title matches, John Cena’s return », sur https://www.pwtorch.com (consulté le 27 décembre 2016)
  23. a b c et d (en) Jason Powell, « Powell’s WWE Roadblock: End of the Line 2016 live review: Sasha Banks vs. Charlotte in an Iron Man match for the Raw Women’s Championship, Kevin Owens vs. Roman Reigns for the WWE Universal Title », sur https://prowrestling.net (consulté le 18 décembre 2016)
  24. a b c et d (en) Wade Keller, « KELLER’S WWE RAW REPORT 12/19: Fallout from Roadblock including Jericho explaining his actions and putting Santa on his list », sur https://www.pwtorch.com (consulté le 19 décembre 2016)
  25. a b c et d Mike Tedesco, « WWE RAW Results – 12/26/16 (Live from Chicago, final RAW of 2016, Reigns vs. Owens for WWE U.S. Title) », sur wrestleview.com, wrestleview.com (consulté le 27 décembre 2016)
  26. a b c et d (en) Wade Keller, « KELLER’S WWE MONDAY NIGHT RAW REPORT 1/9: Reigns vs. Owens & Jericho, Shawn Michaels, Foley’s Performance Review, Undertaker “rumored” to appear », sur https://www.pwtorch.com (consulté le 9 janvier 2017)
  27. a b c et d (en) Wade Keller, « KELLER’S WWE RAW REPORT 1/16: Live ongoing detailed coverage and analysis including Lesnar’s first words since Survivor Series loss, Rumble hype », sur https://www.pwtorch.com (consulté le 16 janvier 2017)
  28. Joey Galizia, « 12/20 WWE "205 Live" Review: Neville & Kendrick vs. Perkins & Swann, Cedric vs. Gulak, Lince Dorado vs. Ariya Daivari », sur pwtorch.com, TDH Communications Inc. (consulté le 10 janvier 2017)
  29. Dominic DeAngelo, « 12/27 WWE "205 Live" Review: Swann vs. Neville in non-title match, Gallagher has his Gentlemen’s Duel with Daivari, Alexander vs. Nese », sur pwtorch.com, TDH Communications Inc. (consulté le 10 janvier 2017)
  30. Andy Martin, « WWE 205 Live Results – 1/10/17 (Live from Baton Rouge, Dar vs. Alexander, Swann vs. Nese headlines) », sur wrestleview.com, wrestleview.com (consulté le 10 janvier 2017)
  31. (en) Jake Barnett, « 12/06 Barnett’s WWE Smackdown Live TV Review: Randy Orton and Bray Wyatt vs. Heath Slater and Rhyno for the Smackdown Tag Titles, AJ Styles not medically cleared to wrestle », sur https://www.pwtorch.com (consulté le 6 décembre 2016)
  32. (en) Michael Burdick, « Who is the mysterious La Luchadora? », sur http://www.wwe.com (consulté le 10 janvier 2017)
  33. (en) Anthony Benigno, « Naomi, Nikki Bella & Becky Lynch def. SmackDown Women's Champion Alexa Bliss, Mickie James & Natalya », sur WWE.com, (consulté le 29 janvier 2017)
  34. a b c d e f et g (en) Adam Martin, « WWE Royal Rumble Results – 1/29/17 (30 Man Royal Rumble, title matches) », sur Wrestleview.com, (consulté le 29 janvier 2017)
  35. (en) Greg Adkins, « Luke Gallows & Karl Anderson def. Cesaro & Sheamus to win the Raw Tag Team Championships », sur WWE.com, (consulté le 29 janvier 2017)
  36. (en) James Wortman, « Nia Jax def. Sasha Banks », sur WWE.com, (consulté le 29 janvier 2017)
  37. (en) Anthony Benigno, « Raw Women's Champion Charlotte Flair def. Bayley », sur WWE.com, (consulté le 29 janvier 2017)
  38. (en) Scott Taylor, « WWE Universal Champion Kevin Owens def. Roman Reigns (No Disqualification Match, with Chris Jericho suspended above the ring in a shark cage) », sur WWE.com, (consulté le 29 janvier 2017)
  39. (en) James Wortman, « Neville def. Rich Swann to win the WWE Cruiserweight Championship », sur WWE.com, (consulté le 29 janvier 2017)
  40. (en) Greg Adkins, « John Cena def. AJ Styles to win the WWE Championship », sur WWE.com, (consulté le 29 janvier 2017)
  41. (en) John Clapp, « Raw Women’s Champion Charlotte Flair vs. Bayley », sur wwe.com, (consulté le 3 janvier 2017)
  42. (en) Joseph Zucker, « Kevin Owens vs. Roman Reigns Announced for WWE Royal Rumble 2017 », sur bleacherreport.com, (consulté le 21 décembre 2016)
  43. (en) Rob Wolkenbrod, « Updated WWE Royal Rumble 2017 card: AJ Styles vs John Cena », sur fansided.com, (consulté le 3 janvier 2017)
  44. (en) Matt Couden, « WWE News: Goldberg, Roman Reigns, And Brock Lesnar Among ‘Royal Rumble’ Favorites For Most Eliminations », sur inquisitr.com, (consulté le 21 décembre 2016)
  45. (en) « Braun Strowman def. WWE Universal Champion Kevin Owens via Disqualification », sur WWE.com, (consulté le 30 janvier 2017)
  46. (en) « Brock Lesnar challenged Goldberg to a match at WrestleMania », sur WWE.com, (consulté le 30 janvier 2017)
  47. (en) « Samoa Joe attacked Seth Rollins », sur WWE.com, (consulté le 30 janvier 2017)
  48. John Clapp, « Randy Orton to compete in the main event of WrestleMania 33 », WWE.com, (consulté le 31 janvier 2017)
  49. a b c et d Wade Keller, « KELLER’S WWE SMACKDOWN REPORT 1/31: The Royal Rumble fallout including Orton’s Rumble win, Cena’s WWE Title win, Wyatt Family drama », Pro Wrestling Torch, (consulté le 31 janvier 2017)
  50. (en) ref>« Bray Wyatt & Randy Orton def. John Cena & Luke Harper », sur WWE.com, (consulté le 31 janvier 2017)
  51. (en) ref>« Naomi & Becky Lynch def. Alexa Bliss & Mickie James », sur WWE.com, (consulté le 31 janvier 2017)
  52. a et b John Moore, « Moore’s WWE Talking Smack Recap: Daniel Bryan returns and talks about the lack of Smackdown representation at the Royal Rumble, Randy Orton on winning the Rumble match, Naomi talks about the glow, American Alpha appear », Pro Wrestling Dot Net, (consulté le 1er février 2017)
  53. John Clapp, « Becky Lynch vs. Mickie James », WWE (consulté le 7 février 2017)
  54. (en) Dave Meltzer, « WWE ROYAL RUMBLE 2017 LIVE RESULTS, NEWS & RECAP », sur f4wonline.com, (consulté le 29 janvier 2017)
  55. (en) Dale Plummer, « Randy Orton saves the Royal Rumble from itself », sur slam.canoe.com, (consulté le 29 janvier 2017)

Voir aussiModifier