Brock Lesnar

catcheur et pratiquant américain d'arts martiaux mixtes
Brock Lesnar
Image dans Infobox.
Brock Lesnar en 2015.
Données générales
Nom de naissance
Brock Edward Lesnar
Nom de ring
Brock Lesnar
Nationalité
Naissance
Lieu de résidence
Taille
6 3 (1,91 m)[2]
Poids
286 lb (130 kg)[3]
Catcheur en activité
Fédération
Entraîneur
Danny Davis
Dean Malenko
Doug Basham
Brad Rheingans
Curt Hennig
Carrière pro.
- aujourd'hui
Annoncé de

Brock Edward Lesnar (né le à Webster, Dakota du Sud), est un catcheur et un pratiquant d'arts martiaux mixtes américano-canadien. Il travaille actuellement à la World Wrestling Entertainment, en tant qu'agent libre.

Il est également connu pour son travail à l'Ultimate Fighting Championship (UFC).

En , Brock Lesnar signe un contrat avec la World Wrestling Federation (aujourd'hui WWE) qui l'envoie à l'Ohio Valley Wrestling, le club-école de la fédération. Il fait ses débuts télévisés en . Rapidement mis sur le devant de la scène, il remporte le tournoi King of the Ring 2002 puis le championnat incontesté de la WWE. Il remporte une deuxième fois ce titre jusqu'à son départ de la fédération, après son match contre Goldberg à WrestleMania XX. Il a également remporté le Royal Rumble 2003. En , il devient le premier catcheur à remporter la mallette du Money in the Bank tout en tenant les deux titres mondiaux de la fédération (le WWE Universal Championship et le WWE Championship).

Après son départ de la WWE en , il tente de faire carrière dans la National Football League. Il joue au cours de la pré-saison pour les Vikings du Minnesota. Il retourne ensuite sur les rings à la fin de l'année 2005, et rejoint la New Japan Pro-Wrestling, où il remporte le championnat poids-lourds International Wrestling Grand Prix lors de son premier match.

En 2007, il se lance dans le combat libre. Après son premier combat, il signe avec l'Ultimate Fighting Championship (UFC) en octobre. Au cours de sa carrière, il devient champion poids lourds de l'UFC, titre qu'il détient pendant deux ans. À la fin du mois de , il annonce qu'il prend officiellement sa retraite de l'UFC après son match contre Alistair Overeem. En 2016, il sort de sa retraite et revient à l'UFC dans un combat face à Mark Hunt.

Il retourne alors sur les rings en tant que catcheur à la WWE qui lui permet de mettre un terme à la série d’invincibilité de The Undertaker à WrestleMania et remporte quelques mois plus tard le championnat du monde poids-lourds de la WWE. En 2015, il devient membre du Wrestling Observer Hall of Fame.

JeunesseModifier

Brock Lesnar est né et a grandi à Webster, Dakota du Sud[1]. Il pratique la lutte au lycée de Webster où il a une série de victoire de 33-0-0[4]. Il part ensuite au Bismarck State College (en) dans le Dakota du Nord où il remporte le championnat national Junior en 1998 avant de partir à l'Université du Minnesota où il remporte le championnat de lutte NCAA poids-lourds en 2000[1].

Carrière de catcheurModifier

World Wrestling Entertainment (-)Modifier

 
Brock Lesnar en .

En , Brock Lesnar signe un contrat avec la World Wrestling Federation (WWF). Il rejoint l'Ohio Valley Wrestling, le club-école de la fédération[5]. Il forme une équipe avec Shelton Benjamin, nommée The Minnesota Stretching Crew[6]. Ensemble, ils deviennent champions par équipes de la OVW à trois reprises[6].

Vainqueur du King of the Ring et champion de la WWE ()Modifier

Brock Lesnar fait ses débuts télévisés à la WWF le à Raw, en attaquant Al Snow, Maven et Spike Dudley lors d'un match[7]. Paul Heyman devient son agent, et lui donne le surnom de The Next Big Thing du fait de sa carrure[1]. La semaine suivante, il rejoint Raw au cours du premier draft[8]. Il commence à faire ses preuves en entrant en rivalité avec les Hardy Boyz (Jeff et Matt Hardy). Le Backlash, il affronte Jeff Hardy pour son premier match à la WWE qu'il remporte par KO et fait de même face à Matt le lendemain[9],[10]. Il fait équipe avec Shawn Stasiak avec qui il perd face aux frères Hardy le à Insurrextion et, après cette défaite, il attaque son équipier du soir, et entre en rivalité, ainsi que ses adversaires[11]. Cette rivalité prend fin le avec la victoire de Brock Lesnar et Paul Heyman dans un match par équipe face aux Hardy Boyz à Judgment Day[12].

Le se qualifie pour participer au tournoi King of the Ring en l'emportant sur Bubba Ray Dudley[13]. Il se qualifie pour la demi puis la finale aux dépens respectivement de Booker T la semaine suivante et de Test le lors du King of the Ring[14],[15]. En finale il se retrouve face à Rob Van Dam (RVD) et remporte le tournoi[15]. Au lendemain de cette victoire, RVD (qui est champion intercontinental de la WWE) vient le provoquer lors de son couronnement, en découle un match pour le titre intercontinental en fin de soirée qui se conclut par la disqualification de Brock Lesnar à la suite de l'intervention de Heyman[16]. Les deux hommes s'affrontent à nouveau pour ce titre le à Vengeance, où Heyman provoque encore la disqualification de son client en poussant l'arbitre hors du ring[17]. Le , il annonce qu'il rejoint SmackDown[18].

Le , il devient challenger pour le championnat incontesté de la WWE après sa victoire par soumission face à Hulk Hogan[19]. Il affronte Triple H et The Rock dans un match sans disqualification pour le titre de ce dernier le au cours de Global Warning (en), où The Rock conserve son titre en faisant le tombé sur Triple H[20]. Quinze jours plus tard, il remporte le titre incontesté face au Rock dans un match simple[21]. À Unforgiven, il affronte The Undertaker dans un match pour le titre mais le match se termine en double disqualification, il conserve donc son titre. Un match revanche est prévu à No Mercy dans un Hell in a Cell match où il bat l'Undertaker pour conserver le titre. Lors des Survivor Series, il perd son titre contre ce dernier après une trahison de Paul Heyman qui a tiré l'arbitre en dehors du ring alors que Lesnar effectuait le tombé sur le Big Show après un F-5 permettant au Big Show d'effectuer un chokeslam sur une chaise pendant que l'arbitre était au sol et de devenir le nouveau champion.

Vainqueur du Royal Rumble et deuxième championnat de la WWE (-)Modifier

 
Brock Lesnar en tant que champion de la WWE.

Après les Survivor Series, Heyman annonce ensuite que Brock Lesnar ne pourra pas avoir de match revanche à la suite d'une stipulation de son contrat. Afin de se venger sur le Big Show et Paul Heyman, Lesnar intervient dans le match du Big Show à Armageddon contre Kurt Angle pour le titre. Lesnar porte le F-5 sur le champion pendant que l'arbitre était inconscient, ce qui permet à Kurt Angle de remporter le titre[22]. Heyman devient ensuite le manager d'Angle. Lesnar est en colère contre Kurt Angle, et au Royal Rumble 2003, il gagne d'abord sa qualification dans le Royal Rumble contre le Big Show en début de soirée puis, en entrant 29e, il parvient à remporter le match. Lesnar remporte donc sa place pour un match de championnat dans le main event de WrestleMania XIX[23]. À No Way Out, Lesnar et Chris Benoit battent Charlie Haas, Shelton Benjamin et Angle dans un match handicap à 3 contre 2[24]. À WrestleMania XIX, il bat Kurt Angle et remporte le titre de la WWE pour la deuxième fois de sa carrière. Durant le match, il rate son Shooting Star Press et retombe mal puis peu après, il porte le F-5 de la victoire. À la fin du match Kurt Angle vient le féliciter et WrestleMania finit sur l'image des deux lutteurs se serrant l'un contre l'autre[25]. Lors de Backlash, il conserve le titre contre John Cena[26]. Le à SmackDown, Lesnar et le Big Show font match nul après que Brock Lesnar a fait un superplex depuis la 3e corde sur le Big Show, lorsqu'ils retombent sur le ring, celui-ci ne tient pas le coup et se désintègre. Lors de Vengeance, il perd le titre contre Angle dans un Triple Threat match qui comprenaient également le Big Show[27].

Troisième championnat de la WWE et départ (-)Modifier

Brock Lesnar demande au président de la WWE Vince McMahon de lui redonner une chance pour le titre mais ce dernier refuse, ce qui le rend fou de rage : il insulte Vince McMahon et menace Kurt Angle. ll entame une rivalité avec eux[28]. À SummerSlam 2003, il perd contre Kurt Angle dans un match pour le titre de la WWE[29]. Le à SmackDown, il affronte Kurt Angle dans un Iron Man match de 60 minutes pour le titre. Il remporte le match sur le score de 5-4 et devient pour la troisième fois (et dernière avant son départ) champion de la WWE[30]. Lors de No Mercy, il bat l'Undertaker (grâce à l'intervention de Vince McMahon) dans un biker chain match pour le titre. Hardcore Holly fait son retour après le match et veut se venger de Brock Lesnar car celui-ci lui a cassé le cou un an plus tôt[31]. Aux Survivor Series, la Team Angle (Kurt Angle, John Cena, Chris Benoit, Bradshaw et Hardcore Holly) bat la Team Lesnar (Brock Lesnar, Nathan Jones, Matt Morgan, Big Show et A-Train)[32]. Lors de Royal Rumble 2004, il bat Hardcore Holly et conserve le titre de la WWE. Plus tard dans la soirée, il porte le F-5 sur Goldberg pendant le Royal Rumble et, distrait, se fait éliminer par Kurt Angle.

Lors de No Way Out, il perd son titre contre Eddie Guerrero à la suite de l'intervention de Goldberg qui lui porte un spear pendant que l'arbitre était inconscient. La guerre entre Goldberg et lui commence. Ils s'affrontent à WrestleMania XX avec Steve Austin comme arbitre spécial, match où Goldberg sort vainqueur. Ce match a été élu comme étant le l'un des plus mauvais de toute l'histoire de WrestleMania[réf. nécessaire]. Il se fait ensuite siffler par le public. Sûrement aigri par la réaction de la foule dû à son départ, à la fin du match Brock Lesnar se retourna vers le public lui tendant ses majeurs. Il fit de même à Stone Cold, celui-ci lui porte alors un stunner[33].

New Japan Pro-Wrestling (2005-2007)Modifier

En , Brock Lesnar engage une action en justice pour casser la clause de non-concurrence qu'il a accepté en 2004 pour quitter la World Wrestling Entertainment et qui l'empêche de reprendre sa carrière de catcheur ou de faire des combats d'arts martiaux mixtes jusqu'en 2010[34]. Le , il devient champion poids-lourds IWGP en faisant le tombé sur Kazuyuki Fujita dans un match triple menances comprenant aussi Masahiro Chōno[35]. Le , il conserve son titre contre Shinsuke Nakamura[36].

Retour à la World Wrestling Entertainment (-...)Modifier

Rivalités avec John Cena et Triple H (-)Modifier

En , Brock Lesnar signe un contrat d'un an d'environ 5 000 000 de dollars avec la World Wrestling Entertainment (WWE). Lors de son retour, il porte un F5 sur John Cena. Les deux hommes s'affrontent dans un match à Extreme Rules remporté par Cena[37],[38]. Le à Raw, il attaque Triple H et lui casse le bras, mettant ce dernier hors des rings pendant quelque temps. Les deux hommes s'affrontent par la suite à Summerslam dans un match remporté par Lesnar. Leur rivalité se poursuit à WrestleMania 29 dans un match remporté par Triple H. Le dernier match de leur rivalité a lieu à Extreme Rules dans un match en cage remporté par Lesnar qui met fin définitivement à leur rivalité.

Rivalités avec CM Punk, Big Show et The Undertaker (-)Modifier

 
Brock Lesnar avec Paul Heyman en 2014.

Le à Raw, il effectue un retour surprise, après un an et un mois d'absence, en confrontant CM Punk. Paul Heyman trahit ce dernier et se range de son côté, son nouveau client portant ensuite un F-5 sur son ancien[39].

Le à SummerSlam, il bat son adversaire dans un No Disqualification Match[40].

Le à Raw, accompagné de Paul Heyman, il effectue son retour, après 4 mois d'absence, et annonce son intention de remporter les titres mondiaux de la WWE, unifiés récemment par Randy Orton. Il est ensuite interrompu par Mark Henry, sur qui il porte un F-5[41].

Le au Royal Rumble, il bat Big Show[42].

Le à WrestleMania XXX, il bat The Undertaker et met donc fin à la série d'invincibilité de son adversaire au PPV[43].

 
Brock Lesnar face à The Undertaker en 2014.

Quadruple champion de la WWE (2014-2015)Modifier

Le à SummerSlam, il redevient champion de la WWE en battant John Cena, remportant le titre pour la quatrième fois[44]. Le à Night Of Champions, il perd face à ce même adversaire par disqualification, à la suite d'une intervention extérieure de Seth Rollins, mais conserve son titre[45].

Le au Royal Rumble, il conserve son titre en battant John Cena et Seth Rollins dans un triple threat match[46]. Le à WrestleMania 31, il affronte Roman Reigns en match simple, mais le combat se transforme finalement en Triple Threat Match, car Seth Rollins attaque les deux hommes, encaisse sa mallette et les bat, ne conservant pas son titre[47]. Le lendemain à Raw, il est suspendu indéfiniment par Stephanie McMahon, parce qu'il a attaqué les techniciens de la compagnie, à la suite du refus de Seth Rollins de l'affronter pour le titre de la WWE[48]. Le à Raw, il fait son retour de suspension, accompagné de Paul Heyman, puis Stephanie McMahon et Triple H lui annoncent l'avoir choisi pour affronter Seth Rollins pour le titre de la WWE à Battleground[49].

Rivalité avec The Undertaker (2015)Modifier

Le à Battleground, son match face à Seth Rollins, pour le titre de la WWE, se termine en match nul, à la suite d'une intervention extérieure de l'Undertaker, venu se venger de la défaite subie à WrestleMania XXX[50]. Le à SummerSlam, il perd face au Deadman de manière controversée, ayant subi un Low-Blow durant la rencontre, alors qu'il l'avait battu une première fois par soumission, mais l'arbitre ne l'avait pas vu et a dû recommencer le combat[51].

Le à Hell in a Cell, il prend sa revanche en battant son adversaire[52].

Course au titre poids-lourds de la WWE (2016)Modifier

Le à Royal Rumble, il entre dans le Royal Rumble masculin en 23e position, élimine Luke Harper, Braun Strowman, Erick Rowan et Jack Swagger, avant d'être lui-même éliminé par la Wyatt Family, ne remportant pas le titre de la WWE[53]. Le à Fastlane, il perd un Triple Threat Match face à Roman Reigns, qui inclut également Dean Ambrose, ne devenant pas aspirant no 1 au titre de la WWE à WrestleMania 32[54]. Le à Roadblock, il bat la Wyatt Family (Bray Wyatt et Luke Harper) dans un 1-on-2 Handicap Match[55].

Rivalités avec Dean Ambrose, Randy Orton et Goldberg (2016-2017)Modifier

Le à WrestleMania 32, il bat Dean Ambrose dans un No Holds Barred Street Fight Match[56].

Le à SummerSlam, il bat Randy Orton par KO-technique en lui ouvrant le front[57].

Le aux Survivor Series, il perd face à Goldberg en moins de 2 minutes[58].

Le au Royal Rumble, il entre dans le Royal Rumble masculin en 26e position, élimine Dean Ambrose, Dolph Ziggler et Enzo Amore, avant d'être lui-même éliminé par son rival, Goldberg[59].

Triple champion Universel de la WWE et Mr Money in the Bank (2017-2019)Modifier

Le à WrestleMania 33, il devient le nouveau champion Universel de la WWE en battant Goldberg, remportant le titre pour la première fois de sa carrière[60].

Le à Great Balls of Fire, il conserve son titre en battant Samoa Joe[61]. Le à SummerSlam, il conserve son titre en battant Braun Strowman, Roman Reigns et Samoa Joe dans un Fatal 4-Way Match[62]. Le à No Mercy, il conserve son titre en battant Strowman[63].

Le aux Survivor Series, il bat le champion de la WWE, AJ Styles, dans un Champion vs. Champion Match[64].

 
Brock Lesnar face à Roman Reigns avant leur match pour le championnat universel à WrestleMania 34.

Le au Royal Rumble, il conserve son titre en battant Braun Strowman et Kane dans un Triple Threat Match[65].

Le à WrestleMania 34, il conserve son titre en battant Roman Reigns[66]. Le au Greatest Royal Rumble, il conserve son titre en battant le même adversaire dans un Steel Cage Match, mais de manière controversée. En effet, son adversaire lui porte un Spear à travers la cage et il touche le sol en premier[67].

Le à SummerSlam, il perd face au Samoan, ne conservant pas son titre et mettant ainsi fin à un règne de 504 jours[68]. Le à Hell in a Cell, il fait son retour en interrompant le Hell in a Cell match entre Strowman et Reigns, en les attaquant et portant un F-5 à chacun[69].

Le à Crown Jewel, il redevient champion Universel de la WWE en battant Braun Strowman, avec l'aide de Baron Corbin, remportant le titre pour la seconde fois[70]. Le aux Survivor Series, il bat le champion de la WWE, Daniel Bryan, dans un Champion vs. Champion Match[71].

Le à Royal Rumble, il conserve son titre en battant Finn Bálor par soumission[72].

Le à WrestleMania 35, il attaque Seth Rollins avant leur match, mais perd face à ce dernier, ne conservant pas son titre[73]. Le à Money in the Bank, il fait une apparition surprise et surprend tout le monde en décrochant la mallette, battant ainsi Andrade, Ali, Corbin, Drew McIntyre, Finn Bálor, Randy Orton et Ricochet[74].

Le à Extreme Rules, après la victoire de Becky Lynch et Seth Rollins, ayant conservé leurs titres respectifs face à Lacey Evans et Baron Corbin, il attaque le compagnon de l'Irlandaise, utilise sa mallette sur lui et redevient champion Universel de la WWE en le battant, remportant le titre pour la troisième fois[75]. Le à SummerSlam, il perd face à The Architect, ne conservant pas son titre[76].

Quintuple champion de la WWE (-)Modifier

Le à SmackDown Live, il effectue son retour, après trois ans d'absence dans ce show. Il y défie Kofi Kingston dans un match pour le titre de la WWE lors du premier épisode de SmackDown sur la Fox le , que celui-ci accepte. Il lui porte ensuite un F-5[77].

Le à SmackDown, il redevient champion de la WWE en battant Kingston en moins de dix secondes avec un F-5, remportant le titre pour la cinquième fois. Après le match, il se fait attaquer par Cain Velasquez[78]. Le à Crown Jewel, il conserve son titre en battant Velasquez par soumission en 2 minutes avec un Kimura Lock. Après le match, Il agresse celui-ci en lui infligeant plusieurs coups de chaise, et lui porte un F-5 sur celle-ci. Ensuite, il se fait attaquer, à son tour, à coups de chaise par Rey Mysterio[79]. Le aux Survivor Series, il conserve son titre en battant Mysterio dans un No Holds Barred Match[80].

Le au Royal Rumble, il entre dans le Royal Rumble masculin en première position, élimine successivement treize autres catcheurs, établissant ainsi le record d'élimination dans un 30-Man Royal Rumble Match, avant d'être lui-même éliminé par le futur gagnant, Drew McIntyre[81]. Le à Super ShowDown, il conserve son titre en battant rapidement Ricochet[82].

Le à WrestleMania 36, il perd face à l'Écossais en moins de 5 minutes, ne conservant pas son titre[83].

Le , à la suite d'un désaccord avec la World Wrestling Entertainment concernant son nouveau contrat, il se sépare de la fédération et devient agent libre[84].

Retour, seconde victoire du Royal Rumble et septuple champion de la WWE (2021-...)Modifier

Le à SummerSlam, il effectue son retour, après un an et demi d'absence, avec un nouveau look et en tant que Face, et fait face à Roman Reigns, qui a conservé son titre Universel de la WWE en battant John Cena[85].

Le à Crown Jewel, il ne remporte pas le titre Universel de la WWE, battu par le Samoan, qui a reçu l'aide des Usos[86].

Le à Day 1, il redevient champion de la WWE en battant Big E, Bobby Lashley, Kevin Owens et Seth "Freakin" Rollins dans un Fatal 5-Way Match, remportant le titre pour la sixième fois[87]. Le au Royal Rumble, il perd face à Bobby Lashley, à la suite d'une intervention extérieure de Roman Reigns et Paul Heyman, ne conservant pas son titre[88]. Plus tard dans la soirée, il entre dans le Royal Rumble masculin en dernière position, et le remporte après avoir éliminé successivement Randy Orton, Bad Bunny, Riddle, Shane McMahon et Drew McIntyre[89]. Le à Elimination Chamber, il redevient champion de la WWE en battant AJ Styles, Austin Theory, Bobby Lashley, Riddle et Seth "Freakin" Rollins dans un Elimination Chamber Match, remportant le titre pour la septième fois[90].

Le à WrestleMania 38, il ne remporte pas le titre Universel de la WWE, battu par Roman Reigns dans un Winner Takes All Match, ne conservant pas son titre[91]. Le à SmackDown, il effectue son retour, après 2 mois d'absence, en confrontant le Samoan avant de lui porter un F-5, ainsi qu'aux cousins de ce dernier[92].

Le à SummerSlam, il ne remporte pas les titres Universel de la WWE et de la WWE, battu par Roman Reigns dans un Last Man Standing Match[93].

Caractéristiques au catchModifier

  • Prises de signature
    • German Suplex
    • Suplex
    • Belly-to-Belly Over Head Suplex
    • Fisherman Suplex
    • Turnbuckle Thrust
    • Scoop Powerslam
    • Spinebuster
    • Backbreaker
    • Powerbomb
    • Coups de genou
    • Coups de coude
  • Surnoms
    • « The Reigning Defending Undisputed Universal (WWE) Heavyweight Champion »
    • « The Conqueror »
    • « The Beast Incarnate »
    • « The Pain »
    • « The Mayor of Suplex City »
    • « The Next Big Thing »
    • « The Baddest Man of the Planet »
    • « The Alpha Male of our Species »
    • « Cowboy Brock »
    • « Mr. Money in the Bank »
  • Musiques d'entrées
Musiques d'entrées Compositeurs Périodes Fédération(s)
Enforcer Jim Johnston 2002 WWF/WWE
Next Big Thing 2002-2004 ; 2012 ; 2022 WWE
Next Big Thing (remix) 2013-2020

Carrière d'arts martiaux mixtesModifier

Hero's (2007)Modifier

Le , Brock Lesnar annonce, après le combat principal de l’évènement « K-1 Hero's Las Vegas », son intention de joindre l'organisation du K-1. Le , il annonce sa signature avec le K-1 de manière officielle. Alors que son premier combat doit avoir lieu le lors de l'évènement K1 Dynamite!! USA contre Hong-Man Choi, ce dernier ne reçoit pas l'approbation de la commission sportive de Las Vegas et se voit remplacé par Min Soo Kim.

Brock Lesnar gagne son premier combat par soumission verbale après un barrage de coups à une minute et neuf secondes du début du premier round[97].

Ultimate Fighting Championship et champion des poids lourds de l'UFC (2007-2011)Modifier

Brock Lesnar signe avec l'Ultimate Fighting Championship le . Son premier combat a lieu le . Il rencontre l'ex-champion poids lourds Frank Mir, un expert en jiu-jitsu revenant d'une blessure. Le jour du match, Brock Lesnar envoie Mir au tapis après un bon contre, mais se jette trop rapidement sur son adversaire pour le finir et lui laisse une énorme ouverture. Mir en profite pour réaliser une prise de soumission (« knee bar »). Brock Lesnar perd ainsi son premier combat après une minute trente au premier round.

Pour son second match, Brock doit affronter Mark Coleman au mois d'août, lors de l'UFC 87, mais celui-ci déclare forfait. Il est alors remplacé par Heath Herring, que Brock Lesnar bat par décision unanime. Il démontre alors ses talents de lutteur, qui deviennent dès lors son principal atout.

Après cette victoire, Brock Lesnar obtient un combat pour le titre contre Randy Couture. Dans le deuxième round, il touche Couture à la tempe, ce qui le fait tomber ; il enchaine aussitôt au sol avec des « hammer fists » qui provoquent l'arrêt du combat par l'arbitre. Brock devient le champion des poids lourds de l'UFC, mais il lui reste à unifier ce titre avec le titre intérimaire détenu par Frank Mir.

À l'UFC 100, Brock Lesnar affronte Mir pour la deuxième fois. Cette rencontre est une démonstration de Brock, qui contrôle au sol Mir et le martèle au visage. Au deuxième round, Brock coince Mir contre la cage et contrôle son poignet, puis le frappe au visage avec des punches courts et puissants, assommant son adversaire et obligeant l'arbitre à arrêter le combat. Brock Lesnar lance ensuite à Mir, de manière provocante : « Talk all the shit you want now! » (traduction : « Raconte toutes les conneries que tu veux maintenant ! »). Dans l'interview post match qui suit, il déclare que Frank Mir « avait eu un fer à cheval dans son cul lors de leur premier combat », et qu'il lui « avait retiré et frappé la tête avec » ; il se montre arrogant aussi vis-à-vis de Budlight, le sponsor officiel de l'UFC. Il s'excusera plus tard en conférence de presse.

Il est ensuite censé affronter Shane Carwin, mais tombe gravement malade des intestins et reste éloigné pendant plus d'un an de la cage. Pendant ce temps, Mir affronte Carwin pour un titre intérimaire des poids lourds, que Carwin gagnera par TKO au premier round. Shane Carwin devient donc l'adversaire du retour pour Brock Lesnar, à l'UFC 116.

Le combat est l'objet d'une intense promotion de l'UFC et de la presse, étant vendu comme le plus gros combat de l'histoire des poids lourds de l'organisation. Les deux hommes indiquent cent vingt kilos à la pesée, ce qui promet un choc de titans. Carwin, avant de rencontrer Brock, avait remporté tous ses combats au premier round et était réputé le plus gros puncheur du circuit poids lourds. Lors du début du premier round, Carwin envoie un uppercut suivi d'un coup de genou qui envoie Brock Lesnar au tapis, sonné. Pendant de longues minutes, Brock Lesnar est martelé au visage, et on passe alors à deux doigts de l'arrêt du combat. Cependant, Brock Lesnar reprend ses esprits et se relève à la fin du round. Dès l'entame du 2e round, Brock Lesnar réussit une mise au sol de Carwin, très fatigué. Il place un « arm triangle choke », et verrouille. Carwin se soumet, Brock Lesnar reste le champion des poids lourds UFC. Après le combat, Brock montrera un visage autrement sympathique, remerciant son staff, sa famille et les médecins, et déclarant être « béni de Dieu ».

Le , il perd son titre au profit de Cain Velasquez au premier round par TKO, dans un combat qui fut une démonstration de Cain ; dominant totalement Brock debout comme au sol, il finit avec une série de « ground and pound » dévastatrice sur un champion alors très vulnérable, entraînant l'arrêt de l'arbitre Herb Dean.

Il joue ensuite le rôle d'entraîneur lors de la saison 13 du show télévisé The Ultimate Fighter avec Júnior dos Santos. Après la diffusion de la saison, les deux hommes doivent s'affronter dans l'octogone pour déterminer le challenger au titre de Cain Velasquez, mais Brock Lesnar se déclare inapte à affronter le Brésilien ; il doit soigner les suites de sa maladie intestinale, qui le tiendra finalement éloigné des rings pendant près d'un an[98].

Le , rétabli depuis quelques mois de sa maladie (grâce à une opération), il affronte, lors de l'UFC 141, la star de MMA Strikeforce ayant récemment rejoint l'UFC, l'imposant Alistair Overeem. Le combat est mis en valeur à travers les gabarits hors-normes des deux sportifs et sur leur force conséquente. Durant l'affrontement, Brock n'utilise pas sa lutte et se voit défait par une série d'attaques au foie de la part du « striker » Overeem. Il se fait battre en un peu plus de deux minutes par TKO. Lors de l'interview d'après match, Brock remercie le public et sa famille, ses sponsors et Dana White avant d'annoncer officiellement sa retraite de l'octogone, expliquant qu'il a promis à sa famille et sa femme qu'il le ferait et que sa décision serait définitive. Il précise également qu'il avait prévu, même en cas de victoire contre Overeem, de se retirer après son combat pour le titre, quelle qu'en aurait été l'issue.

Il reprend sa carrière de catcheur en 2012 à la World Wrestling Entertainment où il fait quelques matchs à l'année essentiellement dans les émissions en paiement à la séance[99]. Début 2015, il apparaît aux abords de l’octogone à UFC 184 et laisse entendre qu'il envisage de reprendre sa carrière de combattant[100] avant de se raviser en déclarant[101] :

« Je suis un homme des cavernes plus âgé maintenant, donc je prends des décisions plus sages pour un homme des cavernes. Je suis ici pour dire que mon héritage dans l'octogone est terminée[101]. »

Retour à l'Ultimate Fighting Championship et retraite du MMA (2016-2019)Modifier

Le durant UFC 199, l'UFC annonce le retour de Brock Lesnar pour affronter Mark Hunt le à UFC 200. Ce combat se solde par une victoire de Brock Lesnar par décision unanime[102],[103]. Quelques jours plus tard, l'United States Anti-Doping Agency (USADA), l'agence américaine de lutte contre le dopage annonce qu'un test de Brock Lesnar fait durant la préparation est positif au clomiphène, un inhibiteur d'œstrogènes, ainsi que le test effectué après son combat à cette même substance[104],[105]. Pour cette infraction, la Commission Athlétique de l'état du Nevada le suspend pendant un an et lui inflige une amende de 250 000 dollars[106]. À la suite de sa suspension, le résultat de son combat contre Mark Hunt devient « sans décision ».[réf. nécessaire]

Il apparaît lors de l'UFC 226, le , en bousculant violemment Daniel Cormier, l'actuel champion du monde. Le , l'USADA confirme que Brock Lesnar a entamé un processus de dépistage de drogues pour un retour dans cette discipline.[réf. nécessaire]

Alors qu'un combat entre Brock Lesnar et Daniel Cormier était attendu, le lors d'une interview, Dana White annonce que Brock Lesnar en a « terminé » avec la MMA. En , Dana White explique que si Brock Lesnar a pris sa retraite du MMA c'est parce que la World Wrestling Entertainment (WWE) lui a offert un plus gros contrat que l'UFC.[réf. nécessaire]

En mars 2022, lors d'une interview pour le New York Post, Lesnar annonce lui-même que la porte à un retour en MMA est fermé et confirme donc sa retraite du sport.[réf. nécessaire]

Carrière de footballeur américainModifier

National Football League (-)Modifier

Après son match à WrestleMania XX, Brock Lesnar met à l'écart sa carrière dans le catch pour poursuivre une carrière dans la ligue nationale de football.

Ce changement a beaucoup dérangé la compagnie de catch, qui avait investi fortement sur Brock Lesnar. La World Wrestling Entertainment confirme le départ de Lesnar sur son site web officiel, de la façon suivante : « Brock Lesnar a pris une décision personnelle pour mettre fin à sa carrière à la WWE et se préparer pour la ligue nationale de football cette saison. Brock a fait sa carrière professionnelle de catch entièrement à la WWE et nous sommes fiers de ses accomplissements, et lui souhaitons le meilleur dans son nouvel effort. »

Lesnar espère enfin réaliser son rêve en jouant en NFL pour les Minnesota Vikings. Cependant, à la fin de l'été , il se rend compte que le NFL ne l'intéresse plus car il n'y a toujours pas percé. Il abandonne ce sport et reprend sa carrière dans le catch. Il n’intégre jamais le roster final d’une équipe NFL et ne participe à aucun match officiel.

Brock Lesnar avait cependant signé une clause de non-concurrence afin de pouvoir être libéré de son contrat le liant à la WWE. L'organisation lui avait dès lors interdit de travailler pour une autre fédération de catch avant . Il imaginait quitter définitivement le monde du catch, mais son incapacité à faire carrière dans le football professionnel a mis à mal ses projets.

L'affaire est portée au tribunal. La WWE exige et obtient des réparations en raison de sa participation à une nouvelle fédération de lutte japonaise en . En , les deux parties passent un accord et Brock décide de se lancer à la New Japan Pro-Wrestling[107].[source insuffisante]

PalmarèsModifier

En catchModifier

 
Brock Lesnar en tant que champion de la WWE.
 
Brock Lesnar en tant que champion Universel de la WWE

En arts martiaux mixtesModifier

En lutte amateurModifier

Palmarès en arts martiaux mixtesModifier

Tableau récapitulatif
9 combats 5 victoires 3 défaites
Par KO 3 2
Par soumission 1 1
Sur décision 1 0
Sans décision 1
Résultat Record Adversaire Méthode Événement Date Round Temps Lieu Notes
Sans décision 5-3 (1)   Mark Hunt Sans décision UFC 200: Tate vs Nunes 3 5:00 Las Vegas, Nevada, États-Unis Victoire de Brock Lesnar par décision unanime à l'origine mais est retirée à la suite du test positif de Brock Lesnar au clomiphène.
Défaite 5-3   Alistair Overeem TKO (coups de poing et coups de pied) UFC 141: Lesnar vs. Overeem 1 2:58 Las Vegas, Nevada, États-Unis
Défaite 5-2   Cain Velasquez TKO (coups de poing) UFC 121: Lesnar vs. Velasquez 1 4:12 Anaheim, Californie, États-Unis Perd le titre des poids lourds de l'UFC.
Victoire 5-1   Shane Carwin[108] Soumission (étranglement bras-tête) UFC 116: Lesnar vs. Carwin 2 3:52 Las Vegas, Nevada, États-Unis Défend le titre des poids lourds de l'UFC.
Victoire 4-1   Frank Mir[109] TKO (coups de poing) UFC 100 2 1:48 Las Vegas, Nevada, États-Unis Devient le champion incontesté des poids lourds de l'UFC.
Victoire 3-1   Randy Couture TKO (coups de poing) UFC 91: Couture vs. Lesnar 2 3:07 Las Vegas, Nevada, États-Unis Remporte le titre des poids lourds de l'UFC.
Victoire 2-1   Heath Herring Décision unanime UFC 87: Seek and Destroy 3 5:00 Minneapolis, Minnesota, États-Unis
Défaite 1-1   Frank Mir Soumission (clé de genou) UFC 81: Breaking Point 1 1:30 Las Vegas, Nevada, États-Unis
Victoire 1-0   Kim Min-soo TKO (soumission aux coups de poing) K-1 Hero's: Dynamite!! USA 1 1:09 Los Angeles, Californie, États-Unis

Récompenses des magazinesModifier

Classement PWI 500 de Brock Lesnar[110]
Année 2001 2002 2003 2004 à 2005 2006 2007 à 2015 2016 2017 2018
Rang 87   17   1 Non classé 7 Non classé 19   25  4

Jeux vidéoModifier

Jeux vidéo où apparaît Brock Lesnar[111]
Année de sortie Titre Nom de ring Consoles Références
2001 With Authority! Brock Lesnar Ordinateur personnel [111]
2002 WWE SmackDown! Shut Your Mouth PlayStation 2 [112]
2003 WWE WrestleMania XIX GameCube [113]
2003 WWE Crush Hour GameCube, PlayStation 2
2003 WWE Raw 2 Xbox [114]
2003 WWE SmackDown! Here Comes the Pain PlayStation 2 [115]
2005 Madden NFL 06 Xbox, PlayStation 2, GameCube, Xbox 360, Windows Mobile, PlayStation Portable, Game Boy Advance, Nintendo DS, Microsoft Windows, Palm OS
2005 Wrestle Kingdom PlayStation 2, Xbox 360
2009 UFC 2009 Undisputed Xbox 360, PlayStation 3
2010 UFC 2010 Undisputed Xbox 360, PlayStation 3
2011 WWE '12 Xbox 360, PlayStation 3, Wii
2012 UFC Undisputed 3 Xbox 360, PlayStation 3
2012 WWE '13 PlayStation 3, Xbox 360, Wii [116]
2013 WWE 2K14 PlayStation 3, Xbox 360 [117]
2014 WWE 2K15 PlayStation 3, PlayStation 4, Xbox 360, Xbox One, Microsoft Windows [118]
2014 WWE SuperCard iOS, Android [111]
2014 EA Sports UFC (DLC) PlayStation 4, Xbox One, iOS, Android [réf. nécessaire]
2015 WWE 2K16 PlayStation 4, Xbox One, iOS, Android [119]
2015 WWE Champions iOS, Android [111]
2015 WWE 2K iOS, Android [111]
2015 WWE Immortals (en) iOS, Android [111]
2016 WWE 2K17 (sur la jaquette) PlayStation 4, Xbox One, iOS, Android [119]
2017 WWE 2K18 PlayStation 3, PlayStation 4, Xbox 360, Xbox One, Microsoft Windows [réf. nécessaire]
2018 WWE 2K19 PlayStation 4, Xbox One, Microsoft Windows [réf. nécessaire]
2019 WWE 2K20 PlayStation 4, Xbox One, Microsoft Windows [réf. nécessaire]
2020 WWE 2K Battlegrounds PlayStation 4, Xbox One, Nintendo Switch, Microsoft Windows, Google Stadia [réf. nécessaire]
2020 UFC 4 (en) (DLC) PlayStation 4, Xbox One [réf. nécessaire]
2022 WWE 2K22 PlayStation 4, Xbox One, Microsoft Windows [120]

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d (en) John Milner et Frederik Heinen, « Biographie de Brock Lesnar », sur Slam! Wrestling (consulté le ).
  2. (en) Brock Lesnar sur Sherdog.
  3. https://www.wrestlinginc.com/news/2019/10/brock-lesnar-vs-cain-velasquez-weigh-ins-video-661477/
  4. (en) Daine Pavloski, « Brock Lesnar: 7 Fun Facts About the Next Big Thing : 2. He's a Really Good Wrestler...Seriously », sur Bleacher Report, (consulté le ).
  5. (en) Doug Lunney, « WWF debut for young turk Lesnar South Dakotan shows WWF promise », sur Slam! Wrestling, (consulté le ).
  6. a et b (en) « The Minnesota Stretching Crew » (consulté le ).
  7. (en) Jason Powell, « LESNAR FLASHBACK - Raw (03-18-02): Lesnar makes WWE TV debut night after WrestleMania 18 ten years ago », sur Pro Wrestling Torch, (consulté le ).
  8. (en) Scott Keith, « The REAL SmarK RAW Rant – March 25 / 2002 », sur 411mania, (consulté le ).
  9. (en) Scott Keith, « The SmarK Rant For WWF Backlash 2002 », sur 411mania, (consulté le ).
  10. (en) Scott Keith, « The SmarK Southern-Fried RAW Rant – April 22 / 2002 », sur 411mania, (consulté le ).
  11. (en) J.D. Dunn, « Dark Pegasus Video Review: Insurrextion 2002 », sur 411mania, (consulté le ).
  12. (en) Kevin Pantoja, « Random Network Reviews: Judgment Day 2002 », sur 411mania, (consulté le ).
  13. (en) Scott Keith, « The SmarK RAW Rant – June 10 2002 », sur 411mania, (consulté le ).
  14. (en) Scott Keith, « The SmarK RAW Rant – June 17 2002 », sur 411mania, (consulté le ).
  15. a et b (en) Scott Keith, « The SmarK Rant For WWE King Of The Ring 2002 », sur 411mania, (consulté le ).
  16. (en) Scott Keith, « The SmarK RAW Rant – June 24 2002 », sur 411mania, (consulté le ).
  17. (en) Scott Keith, « The SmarK Rant For WWE Vengeance 2002 », sur 411mania, (consulté le ).
  18. (en) Scott Keith, « The SmarKdown Rant – July 25 2002 », sur 411mania, (consulté le ).
  19. (en) Scott Keith, « The SmarKdown Rant – August 8 2002 », sur 411mania, (consulté le ).
  20. (en) Ashish, « Full Results From WWE Global Warning Melbourne, Australia Show », sur 411mania, (consulté le ).
  21. (en) Wade Keller, « SUMMERSLAM FLASHBACK - 10 yrs. ago: Triple H, Michaels, Lesnar in top matches; Summerslam Preview & PPV Report looks at Lesnar's rise to WWE champion », sur Pro Wrestling Torch, (consulté le ).
  22. (en) wrestlingclique.com, « WWE Armageddon 2002 Review », sur wrestlingclique.com, (consulté le ).
  23. (en) Jack Bramma, « Ring Crew Reviews: WWE Royal Rumble 2003 », sur 411mania, (consulté le ).
  24. (en) onlineworldofwrestling.com, « WWE No Way Out 2003 », sur onlineworldofwrestling.com, (consulté le ).
  25. (en) tpww.net, « WWE WrestleMania 19 Results – March 30, 2003 », sur tpww.net, (consulté le ).
  26. (en) angelfire.com, « Backlash 2003 Match Results », sur angelfire.com, (consulté le ).
  27. (en) prowrestlinghistory.com, « Vengeance 2003 », sur prowrestlinghistory.com, (consulté le ).
  28. (en) pwtorch.com, « AUG. 7 IN HISTORY: McMahon vs. Lesnar in a steel cage 10 years ago on Smackdown, Cena vs. Undertaker, more », sur pwtorch.com, (consulté le ).
  29. (en) Eric Cohen, « The History of SummerSlam », sur http://prowrestling.about.com/, (consulté le ).
  30. (en) Adam Nystrom, « WWE: Ranking the 7 Iron Man Matches », sur http://bleacherreport.com/, (consulté le ).
  31. (en) HSM, « WWE No Mercy 2003 Review », sur www.cultofwhatever.com, (consulté le ).
  32. (en) wrestleview.com, « Full WWE Survivor Series Results - 11/17/02 (Quick Results) », sur wrestleview.com, (consulté le ).
  33. (en) Geno Mrosko, « The WrestleMania Disaster - Brock Lesnar vs Bill Goldberg », sur http://www.cagesideseats.com/, (consulté le ).
  34. (en) Larry Csonka, « Brock Lesnar-WWE “No-Compete” Update », sur 411mania, (consulté le ).
  35. (en) Mike Campbell, « Puroresu Love: NJPW: Toukon Souzou New Chapter – October 8, 2005 », sur 411mania, (consulté le ).
  36. (en) Mark Neeley, « The NeelDown Video Review: NJPW Toukon Shidou Chapter 1 », sur Inside Pulse, (consulté le ).
  37. (en) Geno Mrosko, « Brock Lesnar WWE contract details: Reported 1 year deal worth $5 million », sur MMA mania, (consulté le ).
  38. (en) Daniel Pena, « Details On WWE’s Contract With Brock Lesnar », sur sescoops, (consulté le ).
  39. (en-US) « WWE Raw results, June 17, 2013 », sur WWE (consulté le )
  40. (en-US) « Brock Lesnar def. CM Punk (No Disqualification Match) », sur WWE (consulté le )
  41. (en-US) « WWE Raw results, December 30, 2013 », sur WWE (consulté le )
  42. (en-US) « Brock Lesnar def. Big Show », sur WWE (consulté le )
  43. (en-US) « Brock Lesnar def. The Undertaker », sur WWE (consulté le )
  44. Jen Vinnier, « Résultats SummerSlam »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur info-lutte.fr, (consulté le )
  45. Jean Vinnier, « Résultats Night of Champions »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur info-lutte.fr, (consulté le )
  46. Jason Descôteaux, « Résultat du WWE Royal Rumble 2015 »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur info-lutte.com, (consulté le ).
  47. (en) Bill Pritchard, « WWE WrestleMania 31 Results (3/29) – New IC Champ, Sting vs HHH, Who Leaves As The WWE Champion? », sur WrestleZone (consulté le )
  48. (en) « WWE Monday Night RAW 3-30-2015 », sur Online World of Wrestling (consulté le ).
  49. (en) « WWE Monday Night RAW 6-15-2015 », sur Online World of Wrestling (consulté le ).
  50. (en) John Powell, « Undertaker returns at Battleground », sur Slam! Wrestling, (consulté le )
  51. (en) « WWE SummerSlam 8-23-2015 », sur Online World of Wrestling (consulté le )
  52. (en) Nolan Howell, « Undertaker beat and dragged to hell at Hell in a Cell », sur Slam! Wrestling, (consulté le ).
  53. « Triple H remporte le Royal Rumble Match 2016 pour le titre de champion du monde poids-lourds de la WWE », sur www.wwe.fr (consulté le )
  54. (en) « 2/21 WWE Fast Lane Results – CALDWELL’S Complete PPV Report », sur Pro Wrestling Torch (consulté le )
  55. (en-US) « WWE Roadblock 2016 Results: Winners, Grades, Reaction and Highlights », sur Bleacher Report (consulté le )
  56. (en-US) « Brock Lesnar def. Dean Ambrose », sur WWE (consulté le )
  57. (en-US) « Brock Lesnar def. Randy Orton via TKO », sur WWE (consulté le )
  58. (en-US) « Goldberg def. Brock Lesnar », sur WWE (consulté le )
  59. (en-US) « Randy Orton won the 30-Superstar Royal Rumble Match », sur WWE (consulté le )
  60. « Les résultats de WrestleMania », sur www.wwe.fr (consulté le )
  61. (en) Jason Powell, « 7/9 Powell’s WWE Great Balls of Fire Live Review: Brock Lesnar vs. Samoa Joe for the WWE Universal Championship, Braun Strowman vs. Roman Reigns in an Ambulance Match, Alexa Bliss vs. Sasha Banks for the Raw Women’s Championship », Pro Wrestling Dot Net (consulté le )
  62. (en-US) « Universal Champion Brock Lesnar def. Roman Reigns, Samoa Joe and Braun Strowman (Fatal 4-Way Match) », sur WWE (consulté le )
  63. (en) « WWE No Mercy 2017 Results: Winners, Grades, Reaction and Highlights », bleacherreport.com, (consulté le )
  64. « Résultats de WWE Survivor Series 2017 - Catch Au Quotidien », Catch Au Quotidien,‎ (lire en ligne, consulté le )
  65. (en-US) « WWE Royal Rumble Results - 1/28/18 (Men's and Women's Royal Rumble in Philadelphia) - WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News », WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News,‎ (lire en ligne, consulté le )
  66. (en-US) « WrestleMania 34 Results - 4/8/18 (Reigns vs. Lesnar, Styles vs. Nakamura, Rousey debut) - WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News », WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  67. (en-US) « WWE Greatest Royal Rumble Results - 4/27/18 (50-man Royal Rumble, Lesnar vs. Reigns) - WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News », WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News,‎ (lire en ligne, consulté le )
  68. (en-US) « WWE SummerSlam Results - 8/19/18 (Lesnar vs. Reigns, Styles vs. Joe, Bliss vs. Rousey) - WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News », sur www.wrestleview.com (consulté le )
  69. (en-US) « WWE Hell in a Cell Results - 9/16/18 (Reigns vs. Strowman, Styles vs. Joe, Rousey vs. Bliss) - WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News », sur www.wrestleview.com (consulté le ).
  70. (en-US) « WWE Crown Jewel Results - 11/2/18 (Lesnar vs. Strowman, HBK returns to the ring) - WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News », sur www.wrestleview.com (consulté le )
  71. (en-US) « WWE Survivor Series Results - 11/18/18 (Champion vs. Champion, Traditional 5-on-5) - WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News », sur www.wrestleview.com (consulté le )
  72. (en-US) « Brock Lesnar Beats Finn Balor, Retains Universal Title at WWE Royal Rumble 2019 », bleacherreport.com, (consulté le )
  73. WrestleMania 35 : Seth Rollins devient champion Universal de la WWE dans l’opener
  74. (en-US) « Brock Lesnar Shockingly Wins 2019 WWE Men's Money in the Bank Ladder Match », sur Bleacher Report (consulté le )
  75. (en) « Brock Lesnar Made Some Unique WWE History At Extreme Rules », uproxx.com, (consulté le )
  76. (en) Joe Burgett, « WWE SummerSlam '19 », sur profightdb.com, (consulté le )
  77. (en-US) « WWE SmackDown Live results, September 17, 2019 », sur WWE (consulté le )
  78. (en-US) « WWE SmackDown results, October 4, 2019 », sur WWE (consulté le )
  79. (en-US) « Brock Lesnar Beats Cain Velasquez, Retains WWE Title at Crown Jewel 2019 », sur Bleacher Report (consulté le )
  80. (en-US) « Brock Lesnar Beats Rey Mysterio, Dominick to Retain WWE Title at Survivor Series », sur Bleacher Report (consulté le )
  81. (en) « DREW MCINTYRE WINS WWE MEN'S ROYAL RUMBLE MATCH », sur f4wonline.com (consulté le )
  82. (en-US) « Brock Lesnar Beats Ricochet, Retains WWE Title at Super ShowDown 2020 », sur Bleacher Report (consulté le )
  83. (en) « Drew McIntyre Beats Brock Lesnar, Wins 1st-Ever WWE Championship at WrestleMania », bleacherreport.com, (consulté le )
  84. «Brock Lesnar Is Reportedly Now A Free Agent From WWE»
  85. (en-US) « Roman Reigns Beats John Cena, Retains Universal Title at WWE SummerSlam 2021 », sur Bleacher Report (consulté le )
  86. (en-US) « Roman Reigns Defeats Brock Lesnar, Retains Universal Title at WWE Crown Jewel 2021 », sur Bleacher Report (consulté le )
  87. (en-US) « Brock Lesnar Defeats Big E, Lashley, Rollins, Owens; Wins WWE Title at Day 1 2022 », sur Bleacher Report (consulté le )
  88. « WWE Royal Rumble 2022 : Bobby Lashley devient champion de la WWE grâce à Roman Reigns », sur Voxcatch (consulté le )
  89. « WWE Royal Rumble 2022 : Brock Lesnar a remporté le Rumble masculin », sur Voxcatch (consulté le )
  90. (en-US) « Brock Lesnar triumphed inside the Elimination Chamber Match to capture the WWE Championship. », sur WWE (consulté le )
  91. (en-US) « WWE WrestleMania 38 Night Two: Roman Reigns Vs. Brock Lesnar (Title Unification Match) », sur Wrestling Inc (consulté le )
  92. (en-US) « WWE SmackDown results, June 17, 2022 », sur WWE (consulté le )
  93. (en-US) « Roman Reigns Defeats Brock Lesnar; Retains WWE Universal Title at SummerSlam 2022 », sur Bleacher Report (consulté le )
  94. « F-5 de Brock Lesnar » (consulté le ).
  95. « Kimura Lock de Brock Lesnar » (consulté le ).
  96. (en) « Shooting Star Press de Brock Lesnar » (consulté le ).
  97. (en) « Brock Lesnar : Official MMA Fight Record (5-3-0) »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur The Underground (consulté le ).
  98. « http://riddum.com/nouvelles/news-ufc/5792-brock-lesnar-et-junior-dos-santos-nommes-coaches-pour-tuf-13 »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  99. (en) Jesse Holland, « Video: Brock Lesnar officially returns to WWE and makes first appearance on Monday Night RAW », sur mmamania, (consulté le ).
  100. (en) Damon Martin, « Lesnar attends UFC 184; White 'sure he'll call' when WWE contract ends »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Fox Sports, (consulté le ).
  101. a et b (en) Tristen Critchfield, « Brock Lesnar on Potential UFC Return: ‘My Legacy in the Octagon is Over’ », sur Sherdog, (consulté le ).
  102. (en) Brent Brookhouse, « Brock Lesnar returns to the octagon in UFC 200 co-main event »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur mmajunkie, (consulté le ).
  103. (en) Brett Okamoto, « Brock Lesnar to face Mark Hunt, calls self 'modern-day Bo Jackson' », sur ESPN, (consulté le ).
  104. (en) « UFC heavyweight Brock Lesnar addresses possible doping violation », sur MMA Junkie, (consulté le ).
  105. (en) Lance Pugmire, « Brock Lesnar notified of second positive drug test (on fight night), UFC announces », sur LA Times, (consulté le ).
  106. (en) « Brock Lesnar suspended for one year, fined $250,000 after failing drug tests »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Sports Illustrated, (consulté le ).
  107. (en) « Brock Lesnar's 2004 Minnesota Vikings Rookie Cards Among Hobby's Hidden Gems », sur The Cardboard Connection, (consulté le ).
  108. « UFC : Brock Lesnar est indestructible », sur RDS.ca, (consulté le ).
  109. http://www.mmanouvelles.com/2009/04/ufc-100-combats-officiels.html.
  110. (en) « Classement PWI500 de Brock Lesnar », sur Internet Wrestling Data Base (consulté le ).
  111. a b c d e et f (en + de) « Wrestling Games », sur Cagematch (consulté le )
  112. (en) Justin Calvert, « WWE SmackDown! Shut Your Mouth roster revealed », sur gamespot.com, (consulté le ).
  113. (en) [vidéo] Full Roster WWE Wrestlemania 19 (XIX) (GameCube) sur YouTube (consulté le ).
  114. (en) [vidéo] WWE Raw 2 Xbox Entrances sur YouTube (consulté le ).
  115. (en) « WWE SmackDown! : Here Comes The Pain », sur Smackdown! Wiki (consulté le ).
  116. « WWE 2K20 »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur WWE2K (consulté le ).
  117. (en) Mike Chiari, « WWE 2K14 : Breaking Down Full Roster in Latest Release », sur bleacherreport.com, (consulté le ).
  118. (en) 2k, « WWE 2K15 ROSTER »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur 2k.com, (consulté le )
  119. a et b « 18 More WWE 2k16 Superstar Names Revealed, Updated Roster Plus Video Footage of Cesaro and Tyson Kidd's Ring Entrance » (consulté le ).
  120. (en) « WWE 2K22 Roster - », sur The Smackdown Hotel (consulté le )

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :