Kevin Owens

catcheur professionnel canadien
(Redirigé depuis Kevin Steen)
Kevin Owens
Image dans Infobox.
Kevin Owens en 2016.
Données générales
Nom de naissance
Kevin Yanick Steen
Nom de ring
Kevin Owens
Kevin Steen
Super Dragon II
Big O
Nationalité
Naissance
Taille
6 0 (1,83 m)[1]
Poids
266 lb (121 kg)[1]
Catcheur en activité
Fédération
Ring of Honor
World Wrestling Entertainment
Combat Zone Wrestling
Pro Wrestling Guerrilla
Entraîneur
Jacques Rougeau
Serge Jodoin
Carrière pro.
7 mai 2000 - aujourd'hui
Annoncé de

Kevin Steen (né le à Marieville, Québec, Canada) est un catcheur (lutteur professionnel) canadien. Il travaille actuellement à la World Wrestling Entertainment, dans la division Raw, sous le nom de Kevin Owens.

Il commence sa carrière au Québec en 2000 puis aux États-Unis à partir de 2004. Il se fait connaitre à la Ring of Honor où il a remporté le championnat du monde de cette fédération de catch. Il apparait aussi dans d'autres fédérations comme la Pro Wrestling Guerrilla ou encore la Combat Zone Wrestling.

Il s'engage avec la World Wrestling Entertainment en 2014 et passe par la NXT, leur club-école, où il remporte le championnat de la NXT. En 2015, il commence à apparaitre dans les émissions phares de la WWE et est rapidement mis en valeur où il remporte plusieurs titres dont le championnat universel.

JeunesseModifier

Steen est un fan de catch et commence à s'entrainer pour devenir catcheur à 14 ans dans une grange auprès de Serge Jodoin[2]. Quand la grange que loue Jodoin est détruite, Steen reste un an sans s'entrainer avant d'intégrer l'école de catch de Jacques Rougeau[2].

CarrièreModifier

Débuts (2000-2004)Modifier

Steen commence sa carrière au Québec le 7 mai 2000 dans la fédération de Jacques Rougeau[2]. Rougeau organise peu de spectacles par an ce qui frustre Steen qui veut lutter plus souvent[2]. Il continue de lutter dans d'autres fédérations de catch du Québec, mais il ne gagne pas assez d'argent pour vivre de sa passion[3]. Il reste au Québec et travaille à l'International Wrestling Syndicate[4]. Il décide alors de partir aux États-Unis[3].

Combat Zone Wrestling (2004-2008)Modifier

Kevin Steen fait ses débuts à la Combat Zone Wrestling le lors du spectacle High Stakes. Il perd dans un fatal four way où participent El Generico, Exess, et SeXXXy Eddy (en), le dernier remportant le match. Il continue de catcher avec la CZW et fait équipe avec El Generico contre Super Dragon et Excalibur pour le reste de l'année [5].

Ring of Honor (2005-2010)Modifier

 
Kevin Steen pendant sa rivalité avec El Generico.

Le , Steen retourne à la Ring of Honor, pour faire équipe avec El Generico face aux Briscoe Brothers.

Lors de Survival of the Fittest, il bat Kyle O'Riley. Lors de la finale du tournoi[Lequel ?], il perd contre Eddie Edwards, dans un match qui réunit aussi Claudio Castagnoli, Adam Cole, Rhett Titus et Kenny King. Il se fait éliminer par Claudio Castagnoli. À Final Battle 2010, un match l'oppose à El Generico avec la stipulation suivante : si El Generico perd, il doit retirer son masque, si Steen perd il doit quitter la ROH. El Generico l'emporte et Steen quitte la ROH.

Pro Wrestling Guerrilla (2010-2014)Modifier

Steen commence à travailler à la Pro Wrestling Guerrilla en , lors de Loving Tribute to Poison, en battant Akira Tozawa. Lors d'Eight, il bat PAC. Le même soir, CIMA et lui battent The Young Bucks et, dans la même soirée, il bat Claudio Castagnoli et remporte le Pro Wrestling Guerilla World Championship.

En , lors de Battle of Los Angeles, il bat David Finlay puis Eddie Edwards, mais perd contre El Generico. Plus tard, Steen gagne le titre.

Lors de The Preil Of Rock N'Roll Decadence, il bat Davey Richards et conserve son titre. Lors de Steen Wolf, il perd face à El Generico dans un Ladder match et perd son titre. Il le regagne dans son match revanche. Le , Steen perd son titre contre Adam Cole dans un Guerrilla Warfare match[6],[7]. Après qu'El Generico a accepté un accord avec la WWE, Generico et Steen sont réunis une fois de plus le , dans le Dynamite duumvirat Tag Team Title Tournament. Après avoir battu les Briscoe Brothers et Future Shock (Adam Cole et Kyle O'Reilly), ils perdent en finale du tournoi contre The Young Bucks. Le , Steen fait un Heel Turn et forme un nouveau groupe appelé « The Mount Rushmore of Wrestling » avec le champion du monde de la fédération, Adam Cole, et les champions du monde par équipe, The Young Bucks[8],[9].

Retour à la Ring of Honor (2011-2014)Modifier

S.C.U.M (2012-2013)Modifier

 
Kevin Steen avec le ROH World Championship en 2013.

En , lors de Final Battle, il bat Steve Corino dans un Grudge Match. Cela lui permet ainsi de revenir à la ROH. Lors du 10th Anniversary Show, il bat Jimmy Jacobs dans un No DQ Grudge Match. Lors de Unity, Jacobs et lui perdent contre B.J. Whitmer et El Generico dans un No Disqualification Match.

Lors de Border Wars, il bat Davey Richards avec son packgage piledriver (pourtant proscrit par Jim Cornette) et remporte le ROH World Championship. Lors de Best in the World (2013), il bat Richards dans un Anything Goes Match et conserve son titre. Lors de Boiling Point, il bat Eddie Kingston dans un No Disqualification Match et conserve son titre. Lors de Death Before Dishonor XI, il bat Rhyno dans un No Disqualification Match et conserve son titre. Lors de Glory by Honor XII, il bat Michael Elgin et conserve son titre. Lors de Final Battle, il bat El Generico dans un Ladder War Match et conserve son titre. Lors du 11th Anniversary Show, il bat Jay Lethal et conserve son titre. Lors de Supercard of Honor VII, il perd son titre contre Jay Briscoe.

Rivalité avec S.C.U.M et départ (2013-2014)Modifier

 
Kevin Steen en 2014.

Peu après sa défaite, S.C.U.M se retourne contre lui. Lors de Best in the World il perd contre Matt Hardy. Le lendemain, Steen remplace Jay Briscoe et Mark Briscoe à la suite des blessures de ces derniers dans un match en cage et, avec l'équipe de la ROH, ils battent S.C.U.M, malgré les interventions de Corino et Hardy, en faisant le tomber sur Jimmy Jacobs pour gagner le match et dissoudre son ancien groupe. Le , Steen entre dans un tournoi pour le ROH World Championship vacant, en battant Brian Kendrick au premier tour. Le , Steen se qualifie pour les demi-finales du tournoi avec une victoire sur Roderick Strong. Le lors de Death Before Dishonor XI, Steen est éliminé du tournoi par Michael Elgin. Après le tournoi, Steen commence une rivalité avec Mike Bennett. Les deux s'affrontent le à Glory By Honor XII, où Bennett gagne, à la suite d'une distraction de sa petite amie Maria Kanellis. Le à Final Battle 2013, Steen bat Bennett dans un match de la civière, où le perdant serait contraint de cesser d'utiliser le piledriver. Lors du 12th Anniversary Show il bat Cliff Compton dans un Unsanctionned Philadelphia Street Fight match[10]. Le lendemain, il bat Homicide par disqualification à la suite d'une intervention de son partenaire Eddie Kingston[11]. Le , lors de Supercard of Honor VIII, il perd face à Elgin et ne devient pas challenger pour le IWGP Heavyweight Championship[12]. Après avoir perdu face à Shinsuke Nakamura à War of the Worlds le , Steen annonce qu'il quittait la ROH. Cependant, Silas Young l'interrompt. Le , à Best in the World, il bat Silas Young[13]. Plus tard, il effectue son dernier match à la ROH face à son ancien mentor Steve Corino et remporte le match[14].

World Wrestling Entrainement (2014-....)Modifier

NXT (2014-2015)Modifier

Le , la WWE annonce sa signature dans son centre de développement : NXT[15]. Il y prend le nom de Kevin Owens et doit cesser d'utiliser le package piledriver, jugé trop dangereux[16],[17].

Le à NXT Takeover: R Evolution, il effectue ses débuts en battant CJ Parker en moins de 4 minutes. Plus tard dans la soirée, il félicite Sami Zayn pour sa victoire sur Neville pour le titre de la NXT, mais effectue un Heel Turn en l'attaquant[18].

Le à NXT Takeover: Rival, il devient le nouveau champion de la NXT en battant son compatriote par K.O[19].

Débuts dans le roster principal et double champion Intercontinental de la WWE (2015-2016)Modifier

Le à Elimination Chamber, il crée la surprise en battant le champion des États-Unis de la WWE, John Cena, dans un Champion vs. Champion Match[20]. Le à Money in the Bank, il perd le match revanche face à son adversaire[21].

Le lors du WWE Live from Tokyo: The Beast in the East, il perd face à Finn Bálor, ne conservant pas son titre[22]. Le à Battleground, il ne remporte pas le titre des États-Unis de la WWE, battu par John Cena par soumission[23]. Le à NXT TakeOver: Brooklyn, il ne remporte pas le titre de la NXT, battu par le même adversaire dans un Ladder Match[24]. Le à SummerSlam, il bat Cesaro[25]. Le à Night of Champions, il devient le nouveau champion Intercontinental de la WWE en battant Ryback, remportant le titre pour la première fois de sa carrière[26].

Le à Hell in a Cell, il conserve son titre en battant le même adversaire[27]. Le aux Survivor Series, il perd face à Dean Ambrose, ne se qualifiant pas pour la finale du tournoi désignant le prochain champion du monde poids-lourds de la WWE[28]. Le à TLC, il perd de nouveau face à Dean Ambrose, ne conservant pas son titre[29].

Le au Royal Rumble, il ne remporte pas le titre Intercontinental de la WWE, battu par le même adversaire dans un Last Man Standing Match[30]. Plus tard dans la soirée, il entre dans le Royal Rumble masculin en 18e position, élimine le nouveau venu à la WWE, AJ Styles, avant d'être lui-même éliminé par Sami Zayn[31]. Le à Raw, il redevient champion Intercontinental de la WWE en battant Dean Ambrose, Dolph Ziggler, Stardust et Tyler Breeze dans un Fatal 5-Way Match, remportant le titre pour la seconde fois[32]. Le à Fastlane, il conserve son titre en battant Dolph Ziggler[33].

Le à WrestleMania 32, il perd face à Zack Ryder dans un Ladder Match, qui inclut également Dolph Ziggler, Sami Zayn, Sin Cara, Stardust et The Miz, ne conservant pas son titre[34].

Rivalité avec Sami Zayn (2016)Modifier

Le à Payback, il bat Sami Zayn. Après le combat, il attaque son adversaire[35]. Le à Extreme Rules, il ne remporte pas le titre Intercontinental de la WWE, battu par le Miz dans un Fatal 4-Way Match, qui inclut également Cesaro et Sami Zayn[36]. Le à Money in the Bank, il ne remporte pas la mallette, gagnée par Dean Ambrose[37].

Le à Battleground, il perd face à son rival[38].

Jeri-KO et Champion Universel de la WWE (2016-2017)Modifier

Le à Raw, il forme une alliance avec Chris Jericho[39]. Le à SummerSlam, Chris Jericho et lui battent Enzo Amore et Big Cass[40]. Le à Raw, il devient le nouveau champion Universel de la WWE en battant Big Cass, Roman Reigns et Seth Rollins, aidé par une intervention de Triple H qui a porté son Pedigree sur le dernier, remportant le titre pour la première fois de sa carrière et succédant ainsi à Finn Bálor[41]. Le à Clash of Champions, il conserve son titre en battant Seth Rollins, aidé par une intervention extérieure de Chris Jericho[42].

Le à Hell in a Cell, il conserve son titre en battant le même adversaire dans un Hell in a Cell Match, aidé, encore une fois, par une intervention extérieure de Chris Jericho[43]. Le aux Survivor Series, l'équipe Raw (Braun Strowman, Chris Jericho, Roman Reigns, Seth Rollins et lui) perd face à l'équipe SmackDown (AJ Styles, Dean Ambrose, Shane McMahon, Bray Wyatt et Randy Orton) dans un 5-on-5 Traditional Survivor Series Man's Elimination Match[44]. Le à Roadblock: End of the Line, il conserve son titre en battant Roman Reigns par disqualification, attaqué par Chris Jericho[45].

Le au Royal Rumble, il conserve son titre en battant le Samoan dans un No Disqualification Match, aidé par une intervention extérieure de Braun Strowman[46]. Le à Raw, Chris Jericho organise un Festival of Frienship en son honneur et lui offre plein de cadeaux. Mais il décide de mettre fin à son alliance avec ce dernier en l'attaquant[47]. Le à Fastlane, il perd face à Goldberg en 25 secondes, ne conservant pas son titre[48].

Triple Champion des États-Unis de la WWE, Draft à SmackDown Live et rivalités avec Chris Jericho et AJ Styles (2017)Modifier

Le à WrestleMania 33, il devient le nouveau champion des États-Unis de la WWE en battant Chris Jericho, remportant le titre pour la première fois de sa carrière[49]. Le à SmackDown Live, lors du Superstar Shake-Up, il est annoncé être transféré au show bleu[50]. Le à Payback, il perd face à Chris Jericho par soumission, ne conservant pas son titre[51]. Le à SmackDown Live, il redevient champion des États-Unis de la WWE en battant Chris Jericho, remportant le titre pour la seconde fois[52].

Le lors d'un show au Madison Square Garden à New York, il perd face à AJ Styles, ne conservant pas son titre[53]. Le à Battleground, il redevient champion des États-Unis de la WWE en battant AJ Styles, remportant le titre pour la troisième fois[54]. Le à SmackDown Live, il perd un Triple Threat Match face à AJ Styles, qui inclut également Chris Jericho, ne conservant pas son titre[55]. Le à SummerSlam, il ne remporte pas le titre des États-Unis de la WWE, battu par AJ Styles[56].

Alliance avec Sami Zayn, rivalité avec AJ Styles, Shane McMahon et Daniel Bryan (2017-2018)Modifier

Le à Hell in a Cell, il bat Shane McMahon dans un Falls Count Anywhere Hell in a Cell Match, aidé par une intervention extérieure de Sami Zayn qui effectue un Heel Turn[57]. Le lors du pré-show aux Survivor Series, Sami Zayn et lui battent Breezango (Fandango et Tyler Breeze). Plus tard dans la soirée, ils interviennent dans le 5-on-5 Traditional Survivor Series Man's Elimination Match en attaquant Shane McMahon, mais seront repoussés par Randy Orton[58]. Le à Clash of Champions, ils battent Randy Orton et Shinsuke Nakamura grâce au compte rapide de trois effectué par Daniel Bryan, arbitre spécial du match avec Shane McMahon[59].

Le au Royal Rumble, ils ne remportent pas le titre de la WWE, battus par AJ Styles dans un 2-on-1 Handicap Match[60]. Le à Fastlane, il ne remporte pas le titre de la WWE, battu par AJ Styles dans un 6-Pack Challenge, qui inclut également Baron Corbin, Dolph Ziggler, John Cena et Sami Zayn[61].

Le à WrestleMania 34, Sami Zayn et lui perdent face à Daniel Bryan et Shane McMahon, perdant leurs places dans le roster du show bleu[62].

Draft à Raw et rivalité avec Braun Strowman (2018)Modifier

Le à Raw, lors du Superstar Shake-Up, il est annoncé être officiellement transféré au show rouge[63]. Le lors du Greatest Royal Rumble, il entre dans le Royal Rumble Match en 46e position, mais se fait éliminer par le futur gagnant, Braun Strowman[64]. Le à Backlash, Sami Zayn et lui perdent face à Bobby Lashley et Braun Strowman[65]. Le à Money in the Bank, il ne remporte pas la mallette, gagnée par Braun Strowman[66].

Le à Extreme Rules, il bat Braun Strowman dans un Steel Cage Match, où ce dernier le jette du haut de la cage à l'extérieur du ring, passant à travers la table des commentateurs[67]. Le à SummerSlam, il ne remporte pas la mallette, battu par Braun Strowman en moins de deux minutes[68].

Le à Super Show-Down, Elias et lui perdent face à Bobby Lashley et John Cena[69].

Retour à SmackDown Live, rivalités avec Kofi Kingston et Shane McMahon (2019)Modifier

Le à SmackDown Live, il effectue son retour, en tant que Face, où Vince McMahon l'annonce comme remplaçant de Kofi Kingston pour affronter "The New" Daniel Bryan pour le titre de la WWE à Fastlane, puis il signe le contrat du match. Plus tard dans la soirée, le Ghanéen et lui battent "The New" Daniel Bryan et Rowan[70]. Le à Fastlane, il ne remporte pas le titre de la WWE, battu par "The New" Daniel Bryan dans un Triple Threat Match, qui inclut également Mustafa Ali[71].

Le à SmackDown Live, après la victoire de Kofi Kingston sur Shinsuke Nakamura par disqualification, il effectue un Heel Turn en attaquant le duo du New Day, groupe qu'il avait rejoint auparavant pour remplacer temporairement Big E[72]. Le à Money in the Bank, il ne remporte pas le titre de la WWE, battu par le Ghanéen[73]. Le à Stomping Grounds, Sami Zayn et lui battent Big E et Xavier Woods[74].

Le à SmackDown Live, Dolph Ziggler et lui perdent face à Heavy Machinery, ne s'ajoutant pas dans le match pour les titres par équipe de SmackDown à Extreme Rules. Après le match, il réeffectue un Face Turn en portant un Stunner sur son ex-partenaire[75]. Le à Extreme Rules, il bat rapidement Dolph Ziggler. Après le combat, il reprend son coup de gueule sur Shane McMahon[76]. Le à SummerSlam, malgré les nombreuses interventions extérieures d'Elias à son encontre, il bat Shane McMahon, conservant sa place dans la compagnie[77].

Le , lors de la première diffusion de SmackDown sur Fox, il bat le même adversaire dans un Ladder Match, décrochant la mallette. Après le match, il répète la phrase de Vince McMahon, « You're fired » avant de porter un Stunner sur le commissionnaire du show bleu[78].

Draft à Raw, rivalité avec Seth Rollins (2019-2020)Modifier

Le à Raw, lors du Draft, il est annoncé être transféré au show rouge par Stephanie McMahon[79]. Le à NXT TakeOver: WarGames, l'équipe Ciampa (Tommaso Ciampa, Keith Lee, Dominik Dijakovic et lui) bat l'Undisputed Era (Adam Cole, Bobby Fish, Kyle O'Reilly et Roderick Strong) dans un WarGames Match[80]. Le lendemain aux Survivor Series, l'équipe de Raw (Seth Rollins, Drew McIntyre, Randy Orton, Ricochet et lui) perd un 5-on-5 Traditional Man's Survivor Series Elimination Triple Threat Match face à celle de SmackDown (Roman Reigns, Shorty G, Mustafa Ali, King Corbin et Braun Strowman), qui inclut également l'équipe de NXT (Damien Priest, Matt Riddle, Tommaso Ciampa, Keith Lee et Walter)[81].

Le au Royal Rumble, il entre dans le Royal Rumble masculin en 27e position, mais se fait éliminer par Seth Rollins et les AOP[82]. Le à Elimination Chamber, les Viking Raiders et lui permettent aux Street Profits de conserver leurs titres face à Seth Rollins et Murphy (accompagnés des AOP). Après le match, The Monday Night Messiah le défie dans un combat à WrestleMania 36[83].

Le à WrestleMania 36, il bat Seth Rollins dans un No Disqualification Match[84]. Blessé à la cheville, il s'absente pour quelques semaines[85].

Le à Raw, il effectue son retour de blessure. Apollo Crews et lui battent Andrade et Angel Garza[86]. Le lors du pré-show de Backlash, il empêche Angel Garza d'intervenir dans le match entre Apollo Crews et Andrade pour le titre des États-Unis de la WWE, en lui portant un Stunner[87].

Le lors du pré-show à Extreme Rules, il bat Murphy[88].

Draft à SmackDown, rivalités avec Roman Reigns et Sami Zayn (2020-2021)Modifier

Le à SmackDown, lors du Draft, il est annoncé être officiellement transféré au show bleu par Stephanie McMahon[89]. Le aux Survivor Series, l'équipe SmackDown (Jey Uso, King Corbin, Seth Rollins, Otis et lui) perd face à l'équipe Raw (AJ Styles, Braun Strowman, Sheamus, Keith Lee et Riddle) dans un 5-on-5 Traditional Man's Survivor Series Elimination Match[90]. Le à TLC, il ne remporte pas le titre Universel de la WWE, battu par Roman Reigns dans un TLC Match[91].

Le au Royal Rumble, il ne remporte pas une nouvelle fois, le titre Universel de la WWE, battu par le Samoan dans un Last Man Standing Match[92]. Le à Elimination Chamber, il perd un Elimination Chamber Match face à Daniel Bryan, qui inclut également Cesaro, Jey Uso, Sami Zayn et King Corbin, ne lui permettant pas d'obtenir un match pour le titre Universel de la WWE[93].

Le à WrestleMania 37, il bat Sami Zayn[94]. Le à Hell in a Cell, il perd le match revanche face à son rival[95].

Le à Money in the Bank, il ne remporte pas la mallette, gagnée par Big E[96].

Retour à Raw, alliance avec Seth "Freakin" Rollins (2021-...)Modifier

Le à Raw, lors du Draft, il est annoncé être officiellement transféré au show rouge par Adam Pearce[97]. Le à Raw, il perd face à Seth Rollins par Count Out. Après le combat, il effectue un Heel Turn en attaquant Big E[98]. Le aux Survivor Series, l'équipe Raw (Seth Rollins, Austin Theory, Bobby Lashley, Finn Bálor et lui) bat celle de SmackDown (Drew McIntyre, Happy Corbin, Jeff Hardy, King Woods et Sheamus) dans un 5-on-5 Traditional Survivor Series Man's Elimination Match[99]. Le à Raw, Seth "Freakin" Rollins et lui s'allient et ensemble, ils battent Big E et Bobby Lashley[100].

Le à Day 1, il ne remporte pas le titre de la WWE, battu par Brock Lesnar dans un Fatal 5-Way Match, qui inclut également Big E, Bobby Lashley et Seth "Freakin" Rollins[101]. Le au Royal Rumble, il entre dans le Royal Rumble masculin en 22e position, élimine Kofi Kingston, avant d'être lui-même éliminé par Shane McMahon[102]. Le à Raw, Seth "Freakin" Rollins et lui ne remportent pas les titres par équipe de Raw, battus par RK-Bro dans un Triple Threat Match, qui inclut également Alpha Academy (Chad Gable et Otis). Plus tard dans la soirée, il défie Stone Cold Steve Austin dans un match à WrestleMania 38[103].

Le à WrestleMania 38, il perd face à Stone Cold Steve Austin dans un No Holds Barred Match[104]. Le à Hell in a Cell, il bat Ezekiel[105].

Caractéristiques au catchModifier

  • Prises de finition
  • Prises de signature
    • Superkick
    • Dropkick
    • Cannon ball (Corner Somersault Senton)
    • Frog Splash
    • Swanton Bomb[106]
    • Running Senton
    • Codebreaker (rarement)
    • Standing Frog Splash
    • Moonsault
  • Prises Favorites
    • Springboard Moonsault[107]
    • MidSection Stun Gun
    • Argentine Neckbreaker
    • Spingboard Tornado DDT
    • Apron Powerbomb
    • Reverse Elbow
    • Avalanche Rolling Fireman's Carry
    • Avalanche Fisherman Neckbreaker
    • Hangman's Neckbreaker
    • Pumphandley Neckbreaker
    • Front Lungblower
    • Belly to Belly Suplex
    • German Suplex
    • Exploarder Suplex
    • Sleeper Over Head Suplex
    • Lariat
    • Cradle Capture Backbreaker
    • Fallaway Slam (Apron)
    • Belly to Back Gutbuster
    • Fireman's Carry Gutbuster
    • Snap Powerbomb
    • Electric Chair Sit Out Powerbomb
    • Package Side Slam
    • Top Con Hilo
    • Go Home Driver
    • DDT
    • fisherman buster
    • package piledriver faint into a sidewalk slam
  • Équipes et clans
    • Kevin Steen/Owens et El Generico/Sami Zayn (2004-2009 ; 2017-2019)
    • New SBS (2005)
    • Muscle Outlawz (2006-2008)
    • Appetite For Destruction (avec Super Dragon) (2006-2012)
    • The Nightmare Violence Connection (avec Akira Tozawa) (2011-2012)
    • S.C.U.M (2012-2013)
    • Jeri-Ko (avec Chris Jericho) (2016-2017)
  • Thèmes musicaux
Musiques d'entrées Compositeurs Périodes Fédérations
Tear Away Drowning Pool ? CZW/PWG/ROH
Word Up ! Korn ? IWA-MS
Now You're a Man DVDA ? PWG
Better Guns N' Roses ? C*4/IWS
Unsettling Differences Blue Smock Nancy ? ROH
Fight CFO$ 2014-... WWE

PalmarèsModifier

  • All American Wrestling
    • 1 fois AAW Heavyweight Champion
  • Capital City Championship Combat
    • 1 fois C4 Champion
    • 1 fois C4 Tag Team Champion avec Mike Bailey
  • Elite Wrestling Revolution
    • 2 fois EWR Heavyweight Champion
    • Elite 8 Tournament (2005)
  • International Wrestling Syndicate
    • 3 fois IWS Heavyweight Champion
    • 1 fois IWS Canadian Champion
  • North Shore Pro Wrestling
    • 1 fois NSPW Champion
  • Squared Circle Wrestling
    • 1 fois 2CW Heavyweight Champion
    • 1 fois 2CW Tag Team Champion avec Jason Axe

Récompenses des magazinesModifier

Classement PWI 500 de Kevin Steen[108]
Année 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021
Rang 342  180  29  112  54  122  20  10  27  10  6  3  17  40  37  63

Vie privéeModifier

Il est en couple avec Karina Elias et ils sont mariés depuis 2007. Ils ont deux enfants : Leila et Owen[111].

Jeux vidéoModifier

RéférencesModifier

  1. a et b (en) et k/kevin-steen Kevin Owens sur Online World of Wrestling.
  2. a b c et d (en) Yves LeRoux, « Steen believes in goals, not dreams : Montreal grappler expanding his horizons », sur Slam! Wrestling, (consulté le )
  3. a et b Francis Paquin, « Le Québécois Kevin Steen signe avec la WWE », sur RDS, (consulté le )
  4. (en) « Forever: Kevin & Sami's Story, Part 1: Steenerico », sur Cageside Seats, (consulté le )
  5. (en) kevinsteenwrestles.com, « CZW »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur http://www.kevinsteenwrestles.com/, (consulté le )
  6. (en) Nick, « Show Results – 12/1 PWG in Reseda, Calif.: New PWG champ crowned, Joey Ryan's farewell match, Strong & Edwards », Pro Wrestling Torch, (consulté le )
  7. (en) Jason Namako, « 12/1 PWG Results: Reseda, California », WrestleView, (consulté le )
  8. (en) John C., « 2013 Pro Wrestling Guerrilla Battle of Los Angeles winner is..... », Pro Wrestling Insider, (consulté le )
  9. (en) « PWG – 2013 BOLA – The Mount Rushmore of Wrestling », Pro Wrestling Guerrilla, YouTube, (consulté le )
  10. (en) « SHOW RESULTS - 2/21 ROH Anniversary show in Philadelphia, Pa.: Cole vs. Hero for ROH Title, A.J. Styles, two other title matches, Hardy misses the show, more », PWTorch (consulté le )
  11. « Résultats des enregistrements TV de ROH Wrestling on SBG (22/02/2014) », CatchAuQuotidien (consulté le )
  12. « ROH 04/04/14 Supercard of Honor VIII Results », PWPonderings (consulté le )
  13. (en) « CALDWELL'S ROH "BEST IN THE WORLD" PPV RESULTS 6/22: Ongoing "virtual-time" coverage of live cable PPV debut », PWTorch (consulté le )
  14. (en) « Spoilers: Ring of Honor Summer Heat Tour (TV Taping) – 7/19/14 » [archive du ], DailyWrestlingNews (consulté le ).
  15. (en) Donald Wood, « WWE Signs Kevin Steen to NXT: Latest Details, Comments and Twitter Reaction », sur Bleacher Report, (consulté le ).
  16. (en) Mike Johnson et Steven Fernandes, « KEVIN STEEN'S WWE NAME LOOKS TO BE.... », sur Pro Wrestling Insider, (consulté le )
  17. (en) Sean Rueter, « Kevin Steen officially signs with WWE; talks Stone Cold Steve Austin's role and his desire to face John Cena », sur Cageside Seats, (consulté le ) : « his finisher, the Package Piledriver, which he won't be using for the McMahon-controlled WWE. »
  18. (en) Kevin Pantoja, « 411’s WWE NXT TakeOver: R Evolution Report 12.11.14 », sur 411mania, (consulté le )
  19. (en) Marc Middleton, « 'WWE NXT Takeover: Rival' Results - New Champions Crowned, New #1 Contender, More », sur Wrestling Inc., (consulté le )
  20. Jean Vinnier, « Résultats Elimination Chamber 2015 », sur info-lutte.fr, (consulté le )
  21. (en) Dave Meltzer, « WWE Money in the Bank 2015 results: John Cena vs Kevin Owens, Seth Rollins vs. Dean Ambrose ladder match », sur f4wonline.com, (consulté le )
  22. (en) Jason Powell, « 7/4 Powell's WWE Beast in the East results and review: Brock Lesnar vs. Kofi Kingston, Kevin Owens vs. Finn Bálor for the NXT Championship », sur Pro Wrestling Dot Net, (consulté le )
  23. (en-US) « United States Champion John Cena def. Kevin Owens », sur WWE (consulté le )
  24. (en-US) « NXT TakeOver: Brookyln results », sur WrestleTalk (consulté le )
  25. (en-US) « Kevin Owens def. Cesaro », sur WWE (consulté le )
  26. (en-US) « Kevin Owens def. Ryback to win the Intercontinental Championship », sur WWE (consulté le )
  27. (en-US) « Intercontinental Champion Kevin Owens def. Ryback », sur WWE (consulté le )
  28. (en-US) « Dean Ambrose def. Kevin Owens (WWE World Heavyweight Championship Tournament Semifinals) », sur WWE (consulté le )
  29. (en-US) « Dean Ambrose def. Intercontinental Champion Kevin Owens », sur WWE (consulté le )
  30. (en-US) « Intercontinental Champion Dean Ambrose def. Kevin Owens (Last Man Standing Match) », sur WWE (consulté le )
  31. (en-US) « Triple H won the 2016 Royal Rumble Match for the WWE World Heavyweight Championship », sur WWE (consulté le )
  32. (en-US) « WWE Raw results, February 15, 2016 », sur WWE (consulté le )
  33. (en-US) « Intercontinental Champion Kevin Owens def. Dolph Ziggler », sur WWE (consulté le )
  34. (en-US) « Zack Ryder def. Kevin Owens, Sami Zayn, Dolph Ziggler, Stardust, The Miz and Sin Cara to become the new Intercontinental Champion », sur WWE (consulté le )
  35. « Les résultats de Payabck 2016 », sur www.wwe.fr (consulté le )
  36. (en-US) « Intercontinental Champion The Miz won a Fatal 4-Way Match », sur WWE (consulté le )
  37. « Les résultats de Money in the Bank 2016 », sur www.wwe.fr (consulté le )
  38. « Les résultats de Battleground », sur www.wwe.fr (consulté le )
  39. (en-US) « WWE Raw results, August 1, 2016 », sur WWE (consulté le )
  40. (en-US) « Chris Jericho & Kevin Owens def. Enzo Amore & Big Cass », sur WWE (consulté le )
  41. (en-US) « WWE Raw results, August 29, 2016 », sur WWE (consulté le )
  42. (en-US) « WWE Universal Champion Kevin Owens def. Seth Rollins », sur WWE (consulté le )
  43. (en-US) « WWE Universal Champion Kevin Owens def. Seth Rollins (Hell in a Cell Match) », sur WWE (consulté le )
  44. (en-US) « Team Raw vs. Team SmackDown LIVE in a 5-on-5 Traditional Survivor Series Men’s Elimination Match », sur WWE (consulté le )
  45. (en) « WWE Universal Champion Kevin Owens def. Roman Reigns by Disqualification », sur WWE (consulté le )
  46. (en) « WWE Universal Champion Kevin Owens def. Roman Reigns (No Disqualification Match, with Chris Jericho suspended above the ring in a shark cage) », sur WWE (consulté le )
  47. (en-US) « WWE Raw: Kevin Owens attacks Chris Jericho at Festival of Friendship », sur Sky Sports (consulté le )
  48. (en) Anthony Benigno, « Goldberg def. Kevin Owens to win the Universal Championship », WWE (consulté le )
  49. (en) « Kevin Owens Beats Chris Jericho to Win US Championship at WWE WrestleMania 33 », sur Bleacher Report (consulté le )
  50. (en) « WWE SmackDown Live results, April 11, 2017 », sur WWE (consulté le )
  51. (en) « Chris Jericho Beats Kevin Owens to Win US Title at WWE Payback 2017 », sur Bleacher Report (consulté le )
  52. (en) « WWE SmackDown Live results, May 2, 2017 », sur WWE (consulté le )
  53. (en) Bobby Melok, « AJ Styles wins United States Championship from Kevin Owens at Madison Square Garden Live Event », wwe (consulté le )
  54. (en) Jason Powell, « 7/23 Powell’s WWE Battleground Live Review: Jinder Mahal vs. Randy Orton in a Punjabi Prison match for the WWE Championship, AJ Styles vs. Kevin Owens for the U.S. Championship, John Cena vs. Rusev in a flag match », Pro Wrestling Dot Net (consulté le )
  55. (en) « WWE SmackDown Live results, July 25, 2017 », sur WWE (consulté le )
  56. «AJ Styles Beats Kevin Owens to Retain US Championship at WWE SummerSlam 2017»
  57. (en) « Kevin Owens def. Shane McMahon (Falls Count Anywhere Hell in a Cell Match) », sur WWE (consulté le )
  58. « Résultats de WWE Survivor Series 2017 - Catch Au Quotidien », Catch Au Quotidien,‎ (lire en ligne, consulté le )
  59. (en-US) « Kevin Owens & Sami Zayn def. Shinsuke Nakamura & Randy Orton », sur WWE (consulté le )
  60. (en-US) « WWE Royal Rumble Results - 1/28/18 (Men's and Women's Royal Rumble in Philadelphia) - WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News », WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News,‎ (lire en ligne, consulté le )
  61. (en-US) « WWE Fastlane Results - 3/11/18 (Six Pack Challenge for the WWE Championship) - WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News », WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News,‎ (lire en ligne, consulté le )
  62. (en-US) « WrestleMania 34 Results - 4/8/18 (Reigns vs. Lesnar, Styles vs. Nakamura, Rousey debut) - WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News », WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News,‎ (lire en ligne, consulté le )
  63. (en-US) « WWE Raw results, April 16, 2018 », sur WWE (consulté le )
  64. (en-US) « WWE Greatest Royal Rumble Results - 4/27/18 (50-man Royal Rumble, Lesnar vs. Reigns) - WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News », WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News,‎ (lire en ligne, consulté le )
  65. (en) « Braun Strowman & Bobby Lashley def. Kevin Owens & Sami Zayn », sur WWE (consulté le )
  66. Juwaniie, « WWE MONEY IN THE BANK 2018 FULL SHOW RESULTS (WWE MONEY IN THE BANK 2018 RESULTS) », (consulté le )
  67. (en-US) « WWE Extreme Rules Results - 7/15/18 (AJ Styles vs. Rusev, Roman Reigns vs. Bobby Lashley) - WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News », sur www.wrestleview.com (consulté le )
  68. (en-US) « WWE SummerSlam Results - 8/19/18 (Lesnar vs. Reigns, Styles vs. Joe, Bliss vs. Rousey) - WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News », sur www.wrestleview.com (consulté le )
  69. (en-US) « WWE Super Show-Down Results - 10/6/18 (Triple H vs. The Undertaker for the last time) - WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News », sur www.wrestleview.com (consulté le )
  70. (en) « WWE SmackDown Live results, February 26, 2019 », sur WWE (consulté le )
  71. (en-US) « Daniel Bryan beats Kevin Owens & Mustafa Ali, retain WWE title at Fastlane 2019 », sur Bleacher Report (consulté le )
  72. (en) « WWE SmackDown Live results, April 23, 2019 », sur WWE (consulté le )
  73. (en-US) « WWE Champion Kofi Kingston def. Kevin Owens », sur WWE (consulté le )
  74. (en-US) « Kevin Owens & Sami Zayn def. Big E & Xavier Woods », sur WWE (consulté le )
  75. (en) « WWE SmackDown Live results, July 1, 2019 », sur WWE (consulté le )
  76. (en-US) « Kevin Owens def. Dolph Ziggler », sur WWE (consulté le )
  77. (en-US) « Kevin Owens def. Shane McMahon », sur WWE (consulté le )
  78. (en-US) « WWE SmackDown results, October 4, 2019 », sur WWE (consulté le )
  79. (en-US) « WWE Raw results, October 14, 2019 », sur WWE (consulté le )
  80. (en-US) « Team Ciampa def. The Undisputed ERA (Men's WarGames Match) », sur WWE (consulté le )
  81. (en-US) « Team SmackDown def. Team Raw & Team NXT (Men's Survivor Series Elimination Triple Threat Match) », sur WWE (consulté le )
  82. (en-US) « Drew McIntyre won the 30-Man Royal Rumble Match », sur WWE (consulté le )
  83. (en-US) « Raw Tag Team Champions The Street Profits def. Seth Rollins & Murphy », sur WWE (consulté le )
  84. (en-US) « Kevin Owens def. Seth Rollins in a No Disqualification Match », sur WWE (consulté le )
  85. « Kevin Owens Confirms He Suffered Injury At WrestleMania 36, Update On Plans For His WWE TV Return », sur E-Wrestling (consulté le )
  86. (en-US) « WWE Raw results, May 18, 2020 », sur WWE (consulté le )
  87. (en-US) « United States Champion Apollo Crews def. Andrade (Kickoff Match) », sur WWE (consulté le )
  88. (en-US) « Kevin Owens def. Murphy (Kickoff Match) », sur WWE (consulté le )
  89. (en-US) « WWE Raw results, October 12, 2020 », sur WWE (consulté le )
  90. (en-US) « Raw Beats SmackDown In Men's 5-On-5 Elimination Match At WWE Survivor Series », sur Bleacher Report (consulté le )
  91. (en-US) « Roman Reigns Beats Kevin Owens, Retains Universal Title at WWE TLC 2020 », sur Bleacher Report (consulté le )
  92. (en-US) « Universal Champion Roman Reigns def. Kevin Owens », sur WWE (consulté le )
  93. (en-US) « Daniel Bryan won the Elimination Chamber Match to earn a Universal Title opportunity », sur WWE (consulté le )
  94. (en-US) « Kevin Owens Defeats Sami Zayn at WWE WrestleMania 37 », sur Bleacher Report (consulté le )
  95. (en-US) « Sami Zayn def. Kevin Owens », sur WWE (consulté le )
  96. (en-US) « Big E Tops Seth Rollins, More to Win WWE Money in the Bank Men's Briefcase », sur Bleacher Report (consulté le )
  97. (en-US) « WWE Raw results, October 4, 2021 », sur WWE (consulté le )
  98. (en) « WWE Raw results, November 8, 2021 », sur WWE (consulté le )
  99. (en) « Team Raw def. Team SmackDown in the 5-on-5 Men’s Survivor Series Elimination Match », sur WWE (consulté le )
  100. (en-US) « WWE Raw results, December 20, 2021 », sur WWE (consulté le )
  101. (en-US) « Brock Lesnar Defeats Big E, Lashley, Rollins, Owens; Wins WWE Title at Day 1 2022 », sur Bleacher Report (consulté le )
  102. « WWE Royal Rumble 2022 : Brock Lesnar a remporté le Rumble masculin », sur Voxcatch (consulté le )
  103. (en-US) « WWE Raw results, March 7, 2022 », sur WWE (consulté le )
  104. (en-US) « Stone Cold Steve Austin Stuns Kevin Owens; Wins No Holds Barred WrestleMania 38 Match », sur Bleacher Report (consulté le )
  105. (en-US) « Kevin Owens Defeats Ezekiel At WWE Hell In A Cell 2022 », sur E-Wrestling News (consulté le )
  106. wwemoves103, « Kevin Owens - Swanton Bomb », (consulté le )
  107. Bad News, « WWE Kevin Owens - Springboard Moonsault », (consulté le )
  108. (en) « Classement PWI500 de Kevin Owens », sur Internet Wrestling Data Base (consulté le ).
  109. (de) « Observer: Bruiser Brody Memorial Award (Best Brawler) », sur genickbruch.com (consulté le )
  110. (de) « Observer: Best Worked Match Of The Year », sur genickbruch.com (consulté le )
  111. «Kevin Owens' wife Karina Elias: Family Bio»
  112. « 18 More WWE 2k16 Superstar Names Revealed, Updated Roster Plus Video Footage of Cesaro and Tyson Kidd's Ring Entrance » (consulté le )
  113. (en) Matt Porter, « WWE 2K17 Release Date and Cover Star Revealed », sur ign.com (consulté le )

Liens externesModifier