Samoa Joe

catcheur américain

Samoa Joe, de son vrai nom Nuufolau Joel Seanoa, né le dans le Comté d'Orange en Californie, est un catcheur américain. Il travaille actuellement à la World Wrestling Entertainment dans la division NXT, où il est l'actuel champion.

Samoa Joe
Image dans Infobox.
Samoa Joe en 2017.
Données générales
Nom de naissance
Nuufolau Joel Seanoa
Nom de ring
Samoa Joe
Samoan Joe
King Joe
Joe Seanoa
Nationalité
Naissance
Taille
entre 5 11 (1,8 m)[1] et 6 0 (1,83 m)[2]
Poids
entre 279 lb (127 kg)[3] et 289 lb (131 kg)[1]
Catcheur en activité
Fédération
Entraîneur
Cincinnati Redbr
John Delayo
Johnny Hemp
Carrière pro.
- aujourd'hui

Il s'est auparavant fait connaitre à la Ring of Honor au début des années 2000, où il remporte le championnat du monde ainsi que le championnat Pure. Il rejoint ensuite la Total Nonstop Action Wrestling où il détient à cinq reprises le championnat de la division X, est double champion par équipe une première fois tout seul en 2007 puis avec Magnus en 2012 (avec qui il devient aussi champion par équipe Global Honored Crowned de la Pro Wrestling NOAH) et devient champion du monde poids-lourds et champion de télévision. Il rejoint ensuite la World Wrestling Entertainment et plus précisément NXT où il a remporté trois fois le championnat de la NXT .

CarrièreModifier

Jeunesse et débuts (-()Modifier

La famille de Seannoa fonde une troupe de danse polynésienne et dès l'âge de cinq ans, Nuufolau apparaît avec les danseurs au cours de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'été de 1984[4]. Adolescent, il pratique le judo où il devient champion Junior de l'état de Californie en plus d'être joueur de l'équipe de football américain de son lycée[4].

En , il commence à s'entraîner pour devenir catcheur auprès de Johnny Hemp, Cincinatti Red et de John Delayo à l'UIWA West Coast Dojo, une école de catch de Californie, et fait ses débuts en tant que catcheur en décembre sous le nom de Samoa Joe[4]. Il rejoint ensuite l'Ultimate Pro Wrestling (UPW) en et devient le champion poids-lourds de l'UPW après sa victoire sur Christopher Daniels dans un match où le perdant quitte la fédération[5]. Le , alors qu'il lutte au Japon à la Pro Wrestling Zero1, il remporte le championnat intercontinental par équipe de la National Wrestling Alliance (NWA) avec Keiji Sakoda (en), ce règne prend fin le quand Howard Brody, le président de la NWA, déclare que Steve Corino et Mike Rapada sont les nouveaux champions[6],[7]. Il retourne aux États-Unis où il perd son titre de champion poids-lourds de l'UPW le face à Mikey Henderson[8].

Ring of Honor (-)Modifier

Il rejoint la Ring of Honor (ROH), une fédération basée en Pennsylvanie, le au cours de la première édition de Glory by Honor où il perd un Fight Without Honor (un match sans disqualification) face à Low Ki[9]. Il fait ensuite équipe avec The Prophecy (Christopher Daniels et Donovan Morgan (en)) le et leur permet de conserver leur titre de champion par équipe de la ROH face à Doug Williams, Homicide et Low Ki[10]. Le , il affronte American Dragon, Low Ki et Steve Corino dans un match pour désigner le challenger pour le championnat de la ROH mais cet affrontement se termine sans vainqueur après 45 minutes[11].

Il remporte ensuite deux matchs face à Bryan Danielson d'abord le puis le pour le premier anniversaire de la fédération[12],[13]. Le , il devient challenger pour le titre de champion de la ROH après avoir remporté un match l'opposant à Homicide, EZ Money et B.J. Whitmer et la semaine suivante il devient champion à la suite de sa victoire sur Xavier[14],[15]. Il défend pour la première fois son titre le dans un match l'opposant à Matt Striker, Tom Carter et Colt Cabana s'invitant dans ce match après sa victoire en quelques minutes face à Hotstuff Hernandez dans un match sans enjeu[16]. Il participe à la tournée de la ROH en Angleterre qui le voit remporter le un match pour le championnat de la ROH face à Zebra Kid, champion All England de la Frontier Wrestling Alliance qui co-organise cette tournée[17]. Deux semaines après ce match et alors que la ROH revient de sa tournée, c'est face à Homicide qu'il défend avec succès son titre[18].

Total Nonstop Action Wrestling (-)Modifier

World Heavyweight Champion (-)Modifier

 
Samoa Joe lors de son entrée à TNA Bound to Glory IV.

Samoa Joe signe un contrat et arrive à la Total Nonstop Action Wrestling (TNA) dans la division X Division. Il gagne rapidement le championnat de la X Division, après une rivalité contre A.J. Styles et Christopher Daniels. Il entame une rivalité contre Kurt Angle, nouvellement arrivé dans la fédération. Il restera invaincu pendant un ans. Il perd par soumission pour la première fois depuis son arrivée aux mains d'Angle et de son Ankle Lock.

Le , il bat Chris Sabin et Jay Lethal et remporte le TNA X Division Championship pour la troisième fois[19]. Lors de Victory Road, il remporte les TNA World Tag Team Championship en battant la Team 3D dans un match où il fait équipe avec Kurt Angle. Par la suite, il décide d'être champion seul[20]. Lors de Hard Justice, il perd ses titres contre Kurt Angle dans un match où tous les titres étaient en jeu, le TNA World Heavyweight Championship et la IWGP World Heavyweight Championship d'Angle, ainsi que le X Division Championship et les World Tag Team Championships de Joe[21].

Il bat Kurt Angle pour le titre TNA World Heavyweight Championship à Lockdown[22]. Il conserve son titre face à Kaz et Scott Steiner dans un Triple Threat match à Sacrifice. Il conserve son titre à Slammiversary dans le King Of The Mountain match face à Robert Roode, Booker T, Christian cage et Rhyno. Il se fait voler[Quoi ?] son titre à Victory Road contre Booker T. Il aura sa revanche à Hard Justice dans un Steel Cage Weapons match.

Finalement, à No Surrender, il conserve son titre dans un Three Ways To Glory match en battant Kurt Angle et Christian Cage grâce à une aide de Jeff Jarrett. À Bound for Glory IV, il perd sa ceinture contre Sting avec une aide de Kevin Nash et se fait attaquer par le Main Event Mafia.

Alliance avec la MEM (2009-2012)Modifier

 
Joe en octobre 2010 à Impact.

Il fait son retour en février avec un tatouage à côté de l'œil et une nouveauté dans sa musique d'entrée car il remplace les tambours par du rap. Il effectue parallèlement un face turn et gagne un match pour devenir le capitaine d'une équipe qui affrontera le Main Event Mafia à Lockdown mais préfère laisser sa place de capitaine au profit de Jeff Jarett. Par la suite, il attaque viollemment plusieurs catcheurs du Main Event Mafia.

Mais contre toute attente, Samoa Joe alors sur le point de remporter le titre le remet à Kurt Angle lors du pay-per-view TNA Slammiversary 2009 dans le King Of The Mountain match opposant Samoa Joe, Kurt Angle, AJ Styles, Mick Foley et Jeff Jarett. Il a donc fait un Heel Turn.[Quoi ?]

La semaine suivante à impact, il se joint à la Main Event Mafia de Kurt Angle qui s'est débarrassé de Sting par la même occasion.

À Hard Justice il bat Homicide et devient le nouveau Champion de la X Division[22].

Le il perd son titre face à Amazing Red à la suite de l'intervention de Bobby Lashley. Il utilise son droit de Championnat du monde obtenu lors de Final Resolution. Ce match a lieu à Against All Odds mais il perd.

Il fait équipe avec Rob Terry à Victory Road et font face à AJ Styles et Kazarian mais perdent le match. Il s'ensuit une rivalité avec Sting et Kevin Nash et fait alors équipe avec Jeff Jarrett.

À Bound For Glory, il fait équipe avec Jeff Jarrett et affronte The Pope, Kevin Nash et Sting dans un match Handicap à 3 contre 2. Mais alors qu'il allait faire un tag avec Jarrett, celui-ci le trahit et fait un heel turn.

Lors de Turning Point, il affronte Jeff Jarrett mais perd à la suite d'une triche.

Lors de Final Résolution, il perd face à Jeff Jarrett.

Lors de Against All Odds, il bat The Pope D'Angelo Dinero.

Lors de Lockdown, il bat D'Angelo Dinero dans un match en cage.

Lors de Slammiversary IX, il perd contre Crimson lui serre la main à la fin du match et effectue un face turn.

 
Joe frappant Crimson à Slammiversary IX.

Il est qualifié pour les Bound for Glory Series le , lors de Impact Wrestling et le , il perd face à Devon.

Lors de Destination X, il perd contre Kazarian.

Lors de No Surrender, il perd contre Matt Morgan.

Lors de Bound For Glory, il perd contre Crimson dans un match qui comprenée aussi Matt Morgan après que Crimson est fait le tombé sur lui[23].

Tag Team Champion avec Magnus (2012)Modifier

Lors de Genesis, lui et Magnus perdent contre Matt Morgan et Crimson.

À Against All Odds, lui et Magnus remportent le TNA World Tag Team Championship en battant Matt Morgan et Crimson[24].

Lors de Victory Road, ils conservent leurs titres contre Matt Morgan et Crimson.

Lors de Lockdown, ils conservent leurs titres contre The Motor City Machine Guns (Alex Shelley et Chris Sabin) dans un match en cage.

Lors de Sacrifice, ils perdent leurs titres contre Christopher Daniels et Kazarian[25].

Bound for Glory Series (2012)Modifier

Lors de Slammiversary X, il perd contre Austin Aries et ne remporte pas la TNA X Division Championship[26]. Lors de Destination X, il bat Kurt Angle[27].

Lors de l'Impact Wrestling Open fignt Night, il lance un défi au Pope et le remporte par soumission et remporte donc 10 points pour les BFG Series. Lors de Hardcore Justice, il perd contre A.J. Styles dans un Ladder Match qui comprenait aussi Kurt Angle et Christopher Daniels.

TNA Television Champion (2012-2013)Modifier

Lors d'Impact le , il bat Mr. Anderson pour devenir pour la première fois de sa carrière TNA TV Champion, faisant de lui le troisième TNA Grand Slam Champion[28],[29].[Quoi ?]

Lors de Bound for Glory, il bat Magnus et conserve son titre[30].

Lors de Turning Point, il bat Magnus dans un No Disqualification Match et conserve son titre[31].

Lors du Xplosion du , il bat Kazarian et conserve son titre. Lors du Xplosion du , il bat Kid Kash et conserve son titre.

Lors de Impact Wrestling du , il perd contre Devon à la suite de plusieurs interventions et perd son titre.

Lors de Final Resolution, il gagne avec Kurt Angle, Garett Bischoff et Wes Brisco contre les Aces & Eights.

Lors de Tag Team Tournament, Magnus et lui battent Aces And Eights (Garett Bischoff et Wes Brisco) lors du second tour du Tag Team Tournament. Lors de la demi-finale, Magnus et lui perdent contre Austin Aries et Bobby Roode.

Lors de One Night Only: X-Travaganza 2013, il perd contre Austin Aries.

Lors de One Night Only: Joker's Wild 2013, Christopher Daniels et lui battent Chavo Guerrero et Rob Van Dam lors du premier tour du Joker Wild Tournament. Le soir même, lors de la finale, il perd contre James Storm dans une Gauntlet Battle Royal.

Quelques semaines après, Joe est absent à la suite d'une attaque avec un poing Américan des Aces & Eights. Il fait son retour lors de l'Impact Wrestling du pour sauver Magnus d'une attaque des Aces & Eights.

X Division Champion, The BDC et départ (2013-2015)Modifier

Il reprend sa carrière en solo à la suite de la dissolution de la Main Event Mafia. Il est annoncé dans le tournoi visant à designer un nouveau TNA World Heavyweight Champion vu qu’A.J. Styles a quitté la fédération. Lors de Turning Point, il perd contre Magnus.

Lors de Lockdown il perd contre Magnus et ne remporte pas le TNA World Heavyweight Championship.

Le , lors d'Impact!, il devient le champion X-Division, en battant Sanada et Low Ki dans un Three-Way Match[réf. nécessaire]. Lors de Hardcore Justice, il conserve son titre en battant Low-Ki. Il laisse son titre vacant le 19 septembr0e à la suite d'une blessure.

Le , il aide Lashley à remporter le TNA World Heavyweight Championship et rejoint ensuite un groupe de catcheur : The Beat Down Clan composé de MVP, Kenny King et Low Ki[32]. Lors de Lockdown, ils perdent face à Team Angle (Kurt Angle, Austin Aries, Gunner et Lashley qui avait quitté le clan).

Le , la TNA annonce son départ de la fédération[33].

Pro Wrestling Noah (2007, 2012)Modifier

Le , il fait ses débuts à la fédération lors de Yokohoma Red Brickhouse, où il fait équipe avec Yoshihiro Takayama pour battre Mitsuharu Misawa et Takeshi Morishima[34]. Le , Magnus et lui battent Akitoshi Saito et Jun Akiyama et remportent les GHC Tag Team Championship[35],[36]. Le , ils perdent leur titres contre KENTA et Maybach Taniguchi[37],[38].

Retour à la Ring of Honor (2015)Modifier

Fin février, la Ring of Honor annonce son retour au sein de la fédération pour quatre spectacles au courant du mois de mars[39]. Il fait son retour lors du pay-per-view 13th Anniversary Show, où il exprime sa volonté de reconquérir le titre et vient féliciter Jay Briscoe après son match pour sa victoire tout en le défiant du regard[40]. Le , lors de Supercard of Honor IX, il perd contre Jay Briscoe et n'obtient pas le ROH World Championship[41]. Il dispute son dernier match au sein de la fédération le aux côtés d'A.J. Styles et bat les champions par équipe en titre The Addiction (Christopher Daniels et Frankie Kazarian)[42].

World Wrestling Entertainment (2015-...)Modifier

 
Joe lors de NXT Takeover: Dallas, avant son match contre Finn Balor.

WWE NXT (2015-2017)Modifier

Samoa Joe fait ses débuts à NXT le lors de NXT Takeover: Unstoppable, où il intervient durant le match opposant le champion de la NXT, Kevin Owens, et Sami Zayn, en faveur de ce dernier[43]. Le , il bat Baron Corbin à NXT Takeover: Brooklyn par soumission. Lors de NXT Takeover: Respect, il fait équipe avec Finn Balor et tous deux battent Dash Wilder et Scott Dawson pour se qualifier pour la finale du tournoi Dusty Rhodes Tag Team Classic (en) et plus tard dans la soirée, il remporte la finale du tournoi avec Finn Balor contre Rhyno et Baron Corbin[44]. Lors de NXT Takeover: London, il perd contre Finn Balor et ne remporte pas le NXT Championship[45]. Lors de NXT Takeover: Dallas il perd face à Finn Balor et ne remporte pas le NXT Championship. Lors d'un house show au Massachusetts, il bat Finn Balor et devient Champion de la NXT[46],[47]. Lors de NXT Takeover: The End, il conserve son titre contre Finn Balor dans un Steel Cage match[48]. Lors de NXT Takeover: Brooklyn II, il perd son titre contre Shinsuke Nakamura[49]. Lors de NXT Takeover: Toronto, il bat Shinsuke Nakamura et remporte pour la seconde fois le titre de Champion de la NXT, devenant ainsi le premier catcheur à obtenir ce titre deux fois. Lors d'un Live Event[Quoi ?] à Osaka, il perd le titre face à Shinsuke Nakamura[50].

Débuts à Raw et Rivalités avec Sami Zayn et Seth Rollins (2017)Modifier

Samoa Joe fait ses débuts à RAW le au lendemain du Royal Rumble, en attaquant Seth Rollins. Après quelques semaines d'absence, Joe fait comprendre qu'il rejoint Raw après avoir perdu son second titre de Champion de la NXT.

Lors de Fastlane, il bat Sami Zayn par KO[51].

Lors de Payback, il perd contre Seth Rollins.

Rivalité avec Brock Lesnar pour le WWE Universal Championship et blessure (2017)Modifier

Lors de Extreme Rules, il bat Bray Wyatt, Roman Reigns, Seth Rollins et Finn Balor en utilisant sa prise de soumission sur Balor. Il devient donc aspirant n°1 au WWE Universal Championship détenu par Brock Lesnar. Le lendemain à Raw, par Paul Heyman lui annonce que Brock Lesnar l'attend, Joe lui répond qu'il n'a pas peur de ce dernier.

Lors de Great Balls of Fire, il perd contre Brock Lesnar et ne remporte pas le WWE Universal Championship.

Lors de SummerSlam, il perd un Fatal Four Way match qui comprenait Braun Strowman, Roman Reigns et Brock Lesnar au profit de ce dernier et ne remporte pas le WWE Universal Championship.

Retour à Raw et blessure (2017-2018)Modifier

Il fait son retour le à Raw en battant Apollo Crews.

Lors des Survivor Series le , il bat la Team SmackDown avec son équipe (Team Raw) bien qu'il se fasse éliminer par John Cena[52]. Le à Raw, lors du main event, il fait perdre les WWE Raw Tag Team Championship au Shield (Dean Ambrose et Seth Rollins) face à Sheamus et Cesaro, en les attaquant.

Une blessure au pied empèche Joe de participer au Royal Rumble et l'absente des rings pendant plusieurs semaines.

SmackDown Live et Rivalité avec AJ Styles pour le WWE Championship (2018)Modifier

Le lors du superstar Shake-Up, il est transféré à SmackDown Live et bat Sin Cara par soumission[53].

Le lors du Greatest Royal Rumble, il perd un fatal-4 way ladder match pour l'intercontinental championship contre Seth Rollins impliquant également The Miz et Finn Bálor[54].

Lors de Backlash, il perd contre Roman Reigns. Le lors de Money in the Bank, Samoa Joe ne parvient pas à remporter le Money in the Bank Contract au profit de Braun Strowman, ce match impliquait aussi Bobby Roode, Finn Bálor, The Miz, Kofi Kingston, Kevin Owens et Rusev[55].

Le , à SummerSlam, il gagne par disqualification contre A.J. Styles, ne remportant pas le titre de la WWE.

Lors de Hell in a Cell, il perd contre A.J Styles après une erreur d'arbitrage et ne remporte pas le WWE Championship.

Le , lors du Super Show-Down, il perd face à A.J Styles par soumission au cours d'un No Disqualification match et ne remporte pas le titre de la WWE[56].

Le lors de Crown Jewel, il perd contre A.J. Styles et ne remporte pas le WWE Championship.

Le lors des Survivor Series, il perd avec la Team SmackDown (Shane McMahon, Jeff Hardy, Rey Mysterio et The Miz) contre la Team Raw (Dolph Ziggler, Drew McIntyre, Bobby Lashley, Braun Strowman et Finn Bálor) en se faisant éliminer rapidement en premier par McIntyre[57].

Lors de l'Elimination Chamber, il affronte Daniel Bryan, A.J. Styles, Jeff Hardy, Mustafa Ali et Randy Orton pour le WWE Championship.

Draft à Raw, double champion des États-Unis et perte du titre (2019)Modifier

Le , à SmackDown Live, il bat R-Truth, Rey Mysterio et Andrade au cours d'un Fatal 4-Way et remporte le Championnat des États-Unis de la WWE[58].

Lors de Fastlane, il conserve son titre contre R-Truth, Rey Mysterio et Andrade.

Lors de WrestleMania 35, il conserve son titre contre Rey Mysterio en une minute[59].

Le , lors du Superstar Shake-Up, malgré son absence pour blessure, il effectue son retour dans le show rouge. Lors de Money in the Bank, il perd son titre contre Rey Mysterio et attaque ce dernier à la fin du match en lui portant deux STO. Le à Raw, Rey Mysterio, blessé à l'épaule, est contraint de lui rendre son titre et devient champion des États-Unis pour la seconde fois de sa carrière. Lors de Stomping Grounds, il perd son titre contre Ricochet.

Rivalité avec Kofi Kingston pour le WWE Championship (2019)Modifier

Le , à Extreme Rules, il perd face à Kofi Kingston et ne remporte pas le titre de champion de la WWE.

Diverses rivalités et blessure (2019)Modifier

Le , à Raw, il attend le Roman Reigns sur le ring pour lui demander des explications et des excuses, mais celui-ci n'arrive toujours pas. Lorsqu'un technicien le prévient de son arrivée sur le parking, il le rejoint sur place et alors qu'il lui fait face, une voiture entre en collision avec lui. Inquiet pour Reigns, il demande l'aide d'un médecin et conseille au Samoan de ne pas bouger.

Le , à Raw, lors du premier tour du King of the Ring's Tournament, il bat Cesaro. Le à Raw, lors du quart de finale du King of the Ring's Tournament, son match contre Ricochet se termine par un double tombé, provoquant une double qualification pour la demi-finale. Le à Raw, il perd la demi-finale du King of the Ring's Tournament face à Baron Corbin, ce match incluant aussi Ricochet. Absent pour une fracture à l'un de ses pouces, il n'est pas autorisé à remonter sur le ring par l'équipe médicale[60].

Commentateur à Raw, retour, nouvelle blessure et départ (2019-2021)Modifier

Depuis le , toujours blessé au pouce, dans l'attente de l'autorisation des médecins à remonter sur le ring, il est désormais commentateur de Raw, aux côtés de Jerry Lawler et Vic Joseph[61].

Il se blesse plus tard au niveau de la tête et redevient commentateur de Raw.

Samoa Joe est libéré de son contrat le liant à la WWE le [62].

Retour à NXT (2021-...)Modifier

Il effectue son retour le . Lors de NXT TakeOver 36, où il bat Karrion Kross et remporte le championnat de la NXT pour la troisième fois de sa carrière.

Caractéristiques au catchModifier

 
Samoa Joe préparant le Muscle Buster sur Christian Cage.
  • Surnoms
    • The Samoan Submission Machine[64]
    • Nation of Violence[65]
    • Samoan Chopping Machine[65]
    • Submission Specialist[66]
    • The Destroyer
  • Équipes et Clans
    • Island Syndicate (avec Foob Dogg) (2000-2001)
    • Group (2002-2003)
    • Prophecy (2002-2004)
    • New Dawn (avec Azrieal, CM Punk, Don Juan et Joshua Masters) (2005)
    • La Legion Extranjera (2006-2009)
    • Main Event Mafia (2008-2009-2013)
    • Front Line (2008-2009)
    • La Sociedad (2010-2013)
    • Magnus et Samoa Joe (2011-2012)
    • The Beat Down Clan (2015)
    • Samoa Joe & Finn Bálor (2015)
  • Thèmes musicaux
Musiques d'entrées Compositeurs Périodes Fédération(s)
Another Body Murdered Faith No More et Boo-Yaa TRIBE ? ROH
Mama Said Knock You Out LL Cool J ?
The Champ is Here Jadakiss ?
Crush You Up Dale Oliver 2005-2008 TNA
On Fire Dale Oliver 2008-2009
Nation of Violence Dale Oliver 2009-2015
Main Event Mafia
(avec Main Event Mafia)
Dale Oliver 2009
The Anthem
(avec The Beat Down Clan)
Jesse Jamez et MVP 2015
Tap Out Adam Gubman 2015 ROH
Destroyer CFO$ 2015-2020 NXT/WWE

PalmarèsModifier

  • Ballpark Brawl
    • 1 fois Natural Heavyweight Champion[67]
  • Extreme Wrestling Federation
    • Xtreme 8 Tournament en 2006[64]
  • Independent Wrestling Association Mid-South
    • Revolution Strong Style Tournament en 2004[68]
  • Pure Wrestling Association
    • 1 fois PWA Pure Wrestling Champion[64]
  • Twin Wrestling Entertainment
    • 1 fois TWE Heavyweight Champion[64]
  • United Independent Wrestling Alliance
    • 2 fois UIWA Tag Team Champion[68]

Récompenses des magazinesModifier

Classement PWI 500 de Samoa Joe[74]
Année 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019
Rang 314   230   155   34   22   4   12   4   29   31   42   51   41   31   46   14   7  23  11

Jeux vidéoModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) « Samoa Joe », sur ewrestlingnews.com (consulté le ).
  2. (en) Samoa Joe sur Online World of Wrestling.
  3. (en) « Samoa Joe », sur cagematch.net (consulté le ).
  4. a b et c (en) John M. Milner et Richard Kamchen, « Samoa Joe », sur Slam! Wrestling (consulté le ).
  5. (en) Scotty Szanto-Nicodemus, « UPW: When Worlds Collide 2001 », sur Online Onslaught, (consulté le ).
  6. (en) « ZERO-ONE Shingeki », sur Cagematch (consulté le ).
  7. (en) « Historique du championnat intercontinental par équipe de la National Wrestling Alliance », sur Wrestling-Titles (consulté le ).
  8. (en) « UPW Home Of The Brave », sur Cagematch (consulté le ).
  9. (en) Justin Baisden, « Rolling Germans Review: Ring Of Honor – Glory By Honor », sur 411mania, (consulté le ).
  10. (en) Jake Ziegler, « A2Z Analysiz: ROH All Star Extravaganza (Shinjiro Otani, Masato Tanaka, Steve Corino, Low Ki) », sur Inside Pulse, (consulté le ).
  11. (en) J.D. Dunn, « Dark Pegasus Video Review: Ring of Honor — Final Battle 2002 », sur 411mania, (consulté le ).
  12. (en) J.D. Dunn, « Dark Pegasus Video Review: Ring of Honor — Revenge on the Prophecy », sur 411mania, (consulté le ).
  13. (en) J.D. Dunn, « Dark Pegasus Video Review: Ring of Honor — One Year Anniversary Show », sur 411mania, (consulté le ).
  14. (en) J.D. Dunn, « Dark Pegasus Video Review: Ring of Honor — Expect the Unexpected », sur 411maia, (consulté le ).
  15. (en) J.D. Dunn, « Dark Pegasus Video Review: Ring of Honor – Night of Champions », sur 411mania, (consulté le ).
  16. (en) Mike Campbell, « The Black Tiger Review: ROH: The Epic Encounter – April 12, 2003 », sur 411mania, (consulté le ).
  17. (en) J.D. Dunn, « Dark Pegasus Video Review: Ring of Honor – Frontiers of Honor », sur 411mania, (consulté le ).
  18. (en) Scott Keith, « The SmarK Retro Rant for Ring of Honor: Do Or Die (5/31/03) », sur Inside Pulse, (consulté le ).
  19. (en) James Caldwell, « Caldwell's Impact report 6/21: Ongoing coverage of post-Slammiversary show », PWTorch, TDH Communications Inc, (consulté le ).
  20. (en) Chris Sokol, « Victory Road full of surprises », SLAM! Sports: Wrestling, Canadian Online Explorer, (consulté le ).
  21. (en) Chris Sokol, « Bad booking mars Hard Justice », SLAM! Sports: Wrestling, Canadian Online Explorer, (consulté le ).
  22. a et b (en) « Total Nonstop Action Wrestling official title history », sur TNA Wrestling (consulté le )
  23. http://www.impactwrestling.com/news/item/3057-Results-Photos-From-The-Bound-For-Glory-Pay-Per-View-Event.
  24. (en) James Caldwell, « Caldwell's TNA Against All Odds PPV results 2/12: Ongoing "virtual time" coverage of live PPV - Roode-Hardy-Storm-Ray TNA Title main event », Pro Wrestling Torch, (consulté le ).
  25. (en) James Caldwell, « Caldwell's TNA Sacrifice PPV results 5/13: Ongoing "virtual time" coverage of live PPV - Roode-RVD main event, Angle-Styles, Hardy-Anderson », Pro Wrestling Torch, (consulté le ).
  26. (en) James Caldwell, « Caldwell's TNA Slammiversary PPV results 6/10: Ongoing "virtual time" coverage of live PPV - Roode vs. Sting headlines 10th Anniv. PPV », Pro Wrestling Torch, (consulté le ).
  27. (en) James Caldwell, « Caldwell's TNA Destination X PPV results 7/8: Ongoing "virtual time" coverage of live PPV - Roode vs. Aries, new X Division champion, Angle vs. Joe », Pro Wrestling Torch, (consulté le ).
  28. (en) James Caldwell, « Caldwell's TNA Impact results 9/27: Ongoing "virtual-time" coverage of live Impact - new TV champ, BFG PPV hype, Hogan at the Clubhouse », Pro Wrestling Torch, (consulté le ).
  29. (en) Matt Bishop, « Impact: Hogan, Sting head to clubhouse », Slam! Sports, Canadian Online Explorer, (consulté le ).
  30. (en) James Caldwell, « Caldwell's TNA Bound for Glory PPV results 10/14: Ongoing "virtual time" coverage of live PPV - Aries vs. Hardy, Storm vs. Roode », Pro Wrestling Torch, (consulté le ).
  31. (en) « CALDWELL'S TNA TURNING POINT PPV RESULTS 11/11: Complete "virtual-time" coverage of Hardy-Aries, top titles at-stake ».
  32. (en) Josh Boutwell, « TNA Impact Wrestling Results - 1/7/15 (Lashley-Roode III) », WrestleView, (consulté le ).
  33. Jason Descôteaux, « Jo l'un des meilleurs », sur info-lutte.com, (consulté le ).
  34. (ja) « 日本武道館 », Pro Wrestling Noah (consulté le ).
  35. (ja) « Great Voyage 2012 in Ryogoku ~力皇猛引退セレモニー~ », Pro Wrestling Noah (consulté le ).
  36. (en) Dave Meltzer, « TNA stars capture GHC tag title », Wrestling Observer Newsletter, (consulté le ).
  37. (ja) « ザ・リーヴ presents 「Great Voyage 2012 in Yokohama vol.2」 », Pro Wrestling Noah (consulté le ).
  38. (en) James Caldwell, « Japan News: TNA stars drop Tag Titles, former WWE stars win Tag Titles, Low-Ki recaptures title, more », Pro Wrestling Torch, (consulté le ).
  39. (en) « SAMOA JOE IS RETURNING TO ROH », sur Ring of Honor (consulté le ).
  40. (en) « Ring of Honor 13th Anniversary results, live open thread tonight (March 1, 2015) », CageSideSeats (consulté le ).
  41. « 03/27/15 - SUPERCARD OF HONOR IX - REDWOOD CITY, CA », PWPonderings (consulté le ).
  42. (en) « Ring of Honor TV Taping Results 06.20.2015 For Next Five Weeks of TV (Samoa Joe, Jay Lethal, Matt Sydal) [Spoilers] », InsidePulse (consulté le ).
  43. Jason Descôteau, « Résultats NXT Takeover Unstoppable », sur info-lutte.com, (consulté le ).
  44. (en) Nolan Howell, « Bayley is the Iron Woman against Banks at NXT TakeOver: Respect », Slam! Sports, Canadian Online Explorer, (consulté le ).
  45. (en) James Caldwell, « 12/16 WWE NXT Takeover Results – Caldwell's Complete Report on Live Special », Pro Wrestling Torch (consulté le ).
  46. (en) « Samoa Joe wins NXT Championship at Live Event in Lowell, Mass. », sur WWE.com, (consulté le ).
  47. (en) James Caldwell, « Breaking News - Samoa Joe wins NXT Title Thursday night (w/Pics) », sur PWTorch, (consulté le ).
  48. (en) James Caldwell, « 6/8 "NXT Takeover" Results – CALDWELL’S Complete Live Report on "The End" », Pro Wrestling Torch (consulté le ).
  49. (en) James Caldwell, « 8/20 “WWE NXT Takeover: Brooklyn” Results – Caldwell's Complete Live Report », Pro Wrestling Torch (consulté le ).
  50. (en) Justin James, « JAMES’ NXT TAKEOVER: TORONTO REVIEW 11/19: Nakamura vs. Joe, Asuka vs. James, #DIY vs. The Revival, and more », Pro Wrestling Torch (consulté le ).
  51. « Les résultats de Fastlane », sur www.wwe.fr (consulté le ).
  52. « Résultats de WWE Survivor Series 2017 - Catch Au Quotidien », Catch Au Quotidien,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  53. WWE, « Samoa Joe debuts on SmackDown LIVE in the Superstar Shake-up: SmackDown LIVE, April 17, 2018 », (consulté le ).
  54. (en-US) « WWE Greatest Royal Rumble Results - 4/27/18 (50-man Royal Rumble, Lesnar vs. Reigns) - WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News », WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  55. Juwaniie, « WWE MONEY IN THE BANK 2018 FULL SHOW RESULTS (WWE MONEY IN THE BANK 2018 RESULTS) », (consulté le ).
  56. (en-US) « WWE Super Show-Down Results - 10/6/18 (Triple H vs. The Undertaker for the last time) - WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News », sur www.wrestleview.com (consulté le ).
  57. « WWE Survivor Series '18 at Staples Center wrestling results - Internet Wrestling Database », sur www.profightdb.com (consulté le ).
  58. (en) « WWE: Samoa Joe’s US Title Win Was Awesome And A Long Time Coming », dailyddt.com, (consulté le )
  59. (en) « Samoa Joe Squashes Rey Mysterio, Retains United States Title at WrestleMania 35 », bleacherreport.com, (consulté le )
  60. «WWE: Détails concernant les blessures de Xavier Woods et Samoa Joe»
  61. «Blessé, Samoa Joe sera désormais commentateur à Raw chaque semaine»
  62. (en) « Samoa Joe, Billie Kay, Mickie James and other Superstars released », sur WWE (consulté le )
  63. a b c et d (en) « Profil de Samoa Joe », sur Wrestlingdata (consulté le ).
  64. a b c d e f et g (en) « Profil de Samao Joe », sur Online World of Wrestling (consulté le ).
  65. a et b (en) « Profil de Samoa Joe », sur genickbruch.com (consulté le ).
  66. « Samoa Joe change de surnom », sur http://info-lutte.fr/ (consulté le ).
  67. (en) « Ballpark Brawl results », sur Online World of Wrestling (consulté le ).
  68. a et b (en) « Bio de Samoa Joe », sur SLAM! Wrestling (consulté le ).
  69. (en) « Historique du NWA Intercontinental Tag Team Championship », sur Wrestling Titles (consulté le ).
  70. (en) « Historique du ROH World Heavyweight Championship », sur Wrestling Titles (consulté le ).
  71. (en) « Historique du ROH Pure Championship », sur Wrestling Titles (consulté le ).
  72. (en) « Historique du UPW Heavyweight Championship », sur Wrestling Titles (consulté le ).
  73. (en) « Historique du UPW No Hold Barred Championship », sur Wrestling Titles (consulté le ).
  74. (en) « Classement PWI500 de Samoa Joe », sur Internet Wrestling Data Base (consulté le ).
  75. (de) « Observer: Bruiser Brody Memorial Award (Best Brawler) », sur genickbruch.com (consulté le ).
  76. (de) « Observer: Most Outstanding Wrestler », sur genickbruch.com (consulté le ).
  77. (de) « Observer: Best Worked Match Of The Year », sur genickbruch.com (consulté le ).
  78. « 18 More WWE 2k16 Superstar Names Revealed, Updated Roster Plus Video Footage of Cesaro and Tyson Kidd's Ring Entrance » (consulté le ).
  79. (en) Matt Porter, « WWE 2K17 Release Date and Cover Star Revealed », sur ign.com (consulté le ).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Ressources relatives au sport  :