Bryan Danielson

catcheur américain
Bryan Danielson
Daniel Bryan WWE Champion 2019.jpg
Daniel Bryan en tant que champion de la WWE en 2019.
Données générales
Nom de naissance
Bryan Lloyd Danielson
Nom de ring
American Dragon
Bryan Danielson
Daniel Bryan
Nationalité
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (41 ans)
AberdeenVoir et modifier les données sur Wikidata
Taille
5 9 (1,75 m)[1] ou 5 10 (1,78 m)[2],[3],[4]
Poids
entre 190 lb (86 kg)[2] et 210 lb (95 kg)[3],[4]
Catcheur en activité
Fédération
Entraîneur
Rudy Boy Gonzalez
Shawn Michaels
William Regal
Tracy Smothers
Bobby Eaton
Masato Tanaka
Grant McKee
Carrière pro.
- aujourd'hui

Bryan Danielson (né le à Aberdeen, Washington) est un catcheur (lutteur professionnel) américain. Il travaille actuellement à la All Elite Wrestling, sous le même nom.

Il est aussi connu pour son travail sur le circuit indépendant, à la Ring of Honor et à la World Wrestling Entertainment, sous le nom de Daniel Bryan. Il est réputé pour sa technique de combat ainsi que pour la qualité des matchs qu'il produit.

Il a possédé sept titres mondiaux durant sa carrière : le championnat du monde de la ROH, le championnat du monde poids-lourds et 4 fois le titre de la WWE. Il a aussi remporté les titres par équipe de la WWE avec Kane, le titre des États-Unis de la WWE, le titre Intercontinental de la WWE et les titres par équipe de SmackDown avec Erick Rowan.

Jeunesse et débutsModifier

À l'instar de Mick Foley et Matt et Jeff Hardy, Danielson pratique le catch backyard au sein de la Backyard Championship Wrestling[Note 1] et y détient le titre de champion[5]. Peu après l'obtention de son diplôme de fin d'études secondaires, il décide de devenir catcheur et intègre l'école de catch de Dean Malenko et, à la suite de la fermeture de cette école, il part au Texas où il rejoint la Texas Wrestling Alliance (TWA), l'école de Shawn Michaels[5]. Il y adopte le nom de ring d'American Dragon et part au Japon où il lutte aux côtés de Lance Cade à la Frontier Martial-Arts Wrestling[6]. Il devient avec Spanky champion par équipe de la TWA du 21 mars jusqu'au 4 avril 2000[7]. Au début de décembre, il dispute deux matchs pour la World Wrestling Federation avant l'enregistrement de Jakked et Sunday Night Heat face à Spanky[8],[9].

CarrièreModifier

Ring of Honor (2002-2009)Modifier

Débuts (2002-2005)Modifier

 
Danielson prenant la pose en 2004

En 2002, Bryan Danielson joignait la Ring of Honor, où il est connu comme l'un des « Pères Fondateurs » (avec Low Ki et Christopher Daniels), comme il était l'un des catcheurs qui ont fait la renommée de la fédération lors de ses débuts. Le 22 février, il faisait partie du main-event du premier show de la ROH The Era of Honor Begins, dans un three-way match contre Low Ki, et Daniels, qui établissait rapidement la fédération sur le paysage catchesque. En janvier 2005, Danielson embarquait dans une grande rivalité avec Homicide, qui culminait dans un best-of-five series de matches à stipulation. Homicide dominait au départ comme Danielson perdait les deux premiers matches, un match de soumission et un Taped Fist match. Cependant, Danielson sortait victorieux des trois rencontres restantes, remportant un match où le tombé peut se faire n'importe où dans l'arène, un Lumberjack match, et un match en cage à The Final Showdown le 13 mai.

Danielson était longtemps vu comme l'un des meilleurs catcheurs de la ROH à n'avoir jamais détenu un titre à la fédération ; malgré avoir remporté le tournoi inaugural Survival of the Fittest en 2004, il n'a jamais saisi l'occasion de détenir un championnat. Ceci en venait à un point où à la mi-2005, une personne de la ROH rapportait que Bryan Danielson avait quitté la fédération après être frustré par son inhabilité à battre Austin Aries pour le ROH World Championship. Danielson est devenu de plus en plus frustré avec le catch en général et projetait de prendre du repos pour prendre le temps d'évaluer les options qui s'offrent à sa carrière. Cependant, il était occupé pour plusieurs dates en Europe, cette info était donc plus une sorte de storyline pour expliquer l'absence de Danielson durant cette période. En mai, les rumeurs que la Total Nonstop Action Wrestling était intéressée par Danielson affluaient, mais celui-ci restait avec la ROH.

ROH World Champion (2005-2006)Modifier

 
Bryan Danielson en 2006

Danielson finissait par être le « meilleur catcheur à la ROH à avoir détenu le titre de champion » en battant James Gibson pour le ROH World Championship le 17 septembre à Glory by Honor IV. Après ça, il ne remontait plus sur un ring de la ROH jusqu'au mois suivant (à la suite d'une contrainte de présence à la IWA-Mid South), mais il faisait son retour pour défendre successivement son titre contre son plus grand ennemi Austin Aries le 14 octobre. Danielson a aussi fait une défense de titre avec succès contre Christopher Daniels pendant le show de la ROH A Night of Tribute, où il le mettait KO avec un coup de coude après 30 minutes d'affrontement. Le 17 décembre à Final Battle 2005, il battait la star de la Pro Wrestling NOAH Naomichi Marufuji avec un roll-up.

Au début de 2006, Danielson était imbriqué dans une rivalité avec Chris Hero, alors qu'ils s'échangeaient des mots pas très doux sur internet. Tout ceci amenait à un match le 14 janvier. Après avoir envahi la Combat Zone Wrestling et s'être bagarré avec Hero, les deux s'affrontaient au show de la Ring of Honor Hell Freezes Over, où Danielson conservait le ROH World Championship. Après le match, Prince Nana lui proposait de racheter son ROH World Championship. Il refusait et était attaqué par l'Embassy (Alex Shelley et Jimmy Rave).

Jimmy Rave défiait Danielson pour le titre à Fourth Anniversary Show, après que l'Embassy remportait le tournoi par équipe de 2006 à Tag Wars 2006. Shelley le défiait avant le show Anniversaire, mais le match ne prenait pas place ; la côte nord-est des États-Unis souffrait d'une tempête de neige, Prince Nana n'a donc pu assurer un vol pour Shelley (qui en réalité a été retiré du show comme tous les autres catcheurs sous contrat à la TNA, pour qu'il ne puisse pas rater le pay-per-view de la TNA la nuit suivante). Résultat, l'ancien champion ROH Champion et membre de l'Embassy Xavier affrontait Danielson pour une défaite, Danielson battant lui finalement Rave à Fourth Anniversary Show et Shelley à Arena Warfare.

En avril, Danielson devenait l'entraîneur en chef de l'école de catch de la ROH, remplaçant Austin Aries. Lors de son match suivant le 22 avril, il battait Colt Cabana à Philadelphie, lors de The 100th Show, avec un roll-up en seulement six minutes (une durée jamais qui n'a jamais été aussi courte pour une défense d'un titre ROH). Il revenait plus tard dans le show et, après avoir joué au plus fin avec les fans de la CZW (qui étaient là pour la ROH vs. CZW six man war), il battait Delirious quand l'arbitre stoppait le combat après une série de coups de coude façon MMA. Il battait de nouveau Delirious dans un match revanche le 13 mai.

Le 15 juillet, lors de Death before Dishonor IV à Philadelphie, Danielson battait Sonjay Dutt, qui avait signé un contrat ouvert à n'importe lequel catcheur de la CZW qui se voyait avoir une chance au titre de champion de la ROH. Plus tard lors de cette soirée, il participait au ROH vs. CZW Cage of Death match, ayant occupé la cinquième place vacante dans l'équipe de la ROH. Il était le troisième membre de l'équipe de la ROH à entrer dans la cage, et sa présence leur donnait un énorme avantage contre l'équipe CZW. Cependant, juste au moment où le troisième membre de l'équipe CZW s'apprêtait à entrer, Danielson révélait sa véritable intention de participer à ce match en attaquant Samoa Joe et ensuite quittant l'arène. Joe était du coup incapable de terminer le match, l'équipe de la ROH ne s'en remettrait pas jusqu'à ce que plus tard Homicide fasse une apparence surprise.

 
Bryan Danielson avec le ROH World Championship

Le 12 août lors de la première tournée de la Ring of Honor au Royaume-Uni, Danielson a battu Nigel McGuinness pour unifier les titres mondiaux et Pure de la ROH. Il défendait avec succès le titre deux fois la nuit suivante à Broxbourne, la première fois face au catcheur de la NOAH SUWA et la seconde contre Roderick Strong. Le 25 août et 26 août, il participait à un match au meilleur des trois manches (un contre Nigel McGuinness et l'autre contre Colt Cabana) qui finissait en match nul avec la limite de temps d'une heure d'écoulée. Pendant son match avec Cabana, Danielson tombait en dehors du ring et s'écroulait sur son coude droit qui a tourné. Il s'est tordu deux tendons au coude et un à sa poitrine. Résultat, son match comptant pour le ROH World Championship contre Austin Aries le 15 septembre était annulé tout comme son match pour le FIP Championship contre Davey Richards le 8 septembre. Danielson revenait lors de Glory by Honor V : Night 2 et conservait le ROH World Championship dans un match contre KENTA. Il battait Austin Aries le 7 octobre dans leur match qui a été décalé, pour conserver le titre.

Danielson perdait le titre de champion du Monde de la Full Impact Pro le 10 novembre 2006 à Inverness en Floride, contre Roderick Strong. Une semaine plus tard, Danielson débutait à la Pro Wrestling NOAH, faisant équipe avec Bison Smith et Eddie Edwards pour battre KENTA, Ricky Marvin et Akitoshi Saito après avoir fait abandonner Marvin sur le Cattle Mutilation. Le dernier match de Danielson durant cette tournée était le 2 décembre au Yokohoma Bunka Gymnasium pour une défaite contre KENTA. Le 8 décembre, Danielson battait Samoa Joe dans un Steel Cage match à Chicago. Bryan Danielson tombait du haut de la cage vers l'extérieur et était donc déclaré vainqueur.

Le 23 décembre à Final Battle 2006, Danielson affrontait Homicide dans un match où Danielson a tenté de se faire disqualifier deux fois, mais il finissait par perdre le match à la suite d'un lariat de Homicide. Après le match, Danielson a remis son titre de la ROH à Homicide, et a ensuite pris du repos pour soigner son coude.

The Final Countdown (2007-2009)Modifier

Le 3 mars, la National Wrestling Alliance publiait une vidéo de Danielson montrant son intérêt pour le NWA World Heavyweight Championship. Le 19 mars, ROHWrestling.com sortait ce communiqué : « Les jours sont comptés pour le retour de Bryan Danielson à la ROH ».

Le 30 avril, la Ring of Honor annonçait que Danielson serait de retour à la ROH le 6 juin dans la région de Boston, le 9 juin à Philadelphie, le 22 juin à Dayton et le 23 juin à Chicago. Le 11 mai, Danielson faisait son retour à la Ring of Honor un mois plus tôt que prévu lors de l'évènement Reborn Again à Hartford dans le Connecticut. Il battait dans deux matches différents Shane Hagadorn et Adam Pearce, et s'est fait attaquer par le No Remorse Corps après avoir refusé de rejoindre le clan. Matt Cross & Erick Stevens venaient le sauver, et Danielson faisait équipe avec eux pour une défaite face au NRC. Le 12 mai, Danielson faisait équipe avec le champion de la ROH Takeshi Morishima pour affronter Nigel McGuinness et KENTA lors de Respect Is Earned au Manhattan Center de New York. Danielson donnait la victoire à son équipe après avoir fait abandonner KENTA sur le Cattle Mutilation. L'évènement était l'enregistrement du tout premier pay-per-view de la Ring of Honor. Le 13 mai, la National Wrestling Alliance mettait vacant le NWA World Heavyweight Championship et annonçait l'organisation d'un tournoi pour couronner le nouveau champion. Le premier match annoncé pour ce tournoi voyait Danielson battre Nelson Creed à Vancouver le 16 juin.

Le 25 mai à Brisbane, en Australie, il battait Mark Hilton à l'AWF (Australian Wrestling Federation) lors de « Brisbane Bash ». Le dimanche 27 mai lors d'un autre show de l'AWF il a défié le champion poids-lourd de l'AWF, TNT, pour son titre. Pendant sa tournée en Australie, Danielson a aussi affirmé avoir remporté le vacant World Series Wrestling Heavyweight Championship en battant Nigel McGuinness à Sydney. Il défendait avec succès la ceinture contre Nigel la nuit suivante à Melbourne avant de le perdre contre Billy Kidman le lendemain à Newcastle. Le 29 juillet, Danielson battait El Generico (qui venait juste de vaincre Pac et Roderick Strong avec Kevin Steen pour le compte des titres par équipe de la Pro Wrestling Guerrilla.

Le 18 août, Danielson battait Adam Pearce dans une demi-finale du tournoi comptant pour le NWA World Heavyweight Championship. Il devait affronter Brent Albright pour le titre à Porto Rico le 1er septembre. Cependant, le 25 août, Danielson affrontait Morishima pour tenter de récupérer le titre de la ROH. Il perdait dans ce qui a été décrit comme l'un des meilleures matches dans l'histoire de la fédération. Pendant ce match, il souffrait d'une blessure à la rétine. La NWA annonçait le 27 août qu'à cause de cette blessure, Danielson ne pourrait participer au match du 1er septembre, et qu'Adam Pearce se sélectionner à sa place pour affronter Albright. Danielson était plus tard choisi pour être l'arbitre spécial du combat. Danielson faisait le tombé alors que les épaules des deux adversaires étaient sur le tapis pour le compte de trois, décidant ensuite de remettre la ceinture à Adam Pearce.

Le 26 septembre 2009, lors du show Glory by Honor VIII: The Final Countdown, Danielson remporte son dernier combat pour la compagnie face à Nigel McGuinness.

World Wrestling Entertainment (2009-2010)Modifier

Florida Championship Wrestling (2009-2010)Modifier

En 2009, Danielson signe un contrat avec la World Wrestling Entertainment. Il est envoyé à la Florida Championship Wrestling au début de février, le club-école de la WWE, et est battu par Kaval. Puis il change de nom pour celui de Daniel Bryan[10].

The Nexus et départ (2010)Modifier

Le 16 février 2010, lors du dernier show de l'ECW, on annonce qu'il fera partie du show NXT où il sera entrainé par The Miz. Lors du premier WWE NXT il perd face à Chris Jericho dans un match où il a mis la foule dans sa poche, et se fait attaquer par The Miz. La semaine suivante, il perd contre Wade Barrett, le Rookie de Chris Jericho. Après le match, Chris Jericho lui porte The Walls sur ses côtes déjà blessé. La semaine suivante, il perd en équipe avec le Miz face à R-Truth et David Otunga. Le 16 mars il perd contre le Great Khali et après le match Big Show lui inflige un Chokeslam. Le 23 mars, il perd en équipe avec Michael Tarver contre Darren Young & David Otunga. Il resta alors avec un score de 5 défaites et 0 victoires.

Cependant la semaine suivante, il obtient la place de no 1 provisoire au classement des rookies à la suite d'un vote des Pros. Il a un léger accrochage avec David Otunga à l'occasion de l'annonce du classement. Plus tard dans la soirée, il participe à une bataille royale des rookies pour déterminer le futur Guest Host de WWE Raw. Il est éliminé par Heath Slater et c'est finalement David Otunga qui remporte le match. Lors du Smackdown du 2 avril, il perd avec le roster de la NXT contre Kane par disqualification. Le 13 avril, à NXT, il perd contre William Regal. Le 27 avril, il perd face à Skip Sheffield. Le 3 mai, à Raw, il perd face à Batista. Après le match Batista lui a porté deux autres Batista Bomb en plus du premier. Le 4 mai, il perd face à Michael Tarver puis Carlito (le pro de Michael Tarver) lui porte son Backstabber sur la blessure que lui a infligé Batista la nuit dernière.

Le 10 mai, à Raw, il fait gagner son équipe NXT face à l'équipe Raw en faisant le tombé sur Santino Marella. Le 11 mai, à NXT, il est éliminé de la compétition dès le début du show, avec un total de 10 défaites pour aucune victoire, il annonce lui-même plus tard dans la soirée que c'est la fin de Daniel Bryan, mais pas de Bryan Danielson. Le 18 mai, il retourne à NXT pour une interview sur son élimination par la direction de la WWE et il défia The Miz en lui disant qu'il était meilleur que lui, après cela il attaqua Michael Cole pour se venger des commentaires déplacés qu'il lui a infligé. La semaine suivante il retourne à NXT et attaque Michael Cole en compagnie de ses gardes du corps qui l'a giflé et insulté ainsi que The Miz lui disant qu'il n'avait « rien à faire à la WWE ». Le 31 mai, à Raw, il bat The Miz.

Lors de l'édition du 7 juin 2010 de Raw, Daniel Bryan fait partie de la formation The Nexus, qui attaque John Cena ainsi que la Straight Edge Society, les commentateurs Jerry Lawler et Matt Striker, et l'annonceur Justin Roberts en lui retirant sa chemise et son pantalon et l'étranglant pendant plusieurs secondes avec sa cravate. Il attaque aussi d'autres membres de l'équipe technique de la WWE. Bryan a crié à Cena « Tu n'es pas meilleur que moi » avant de lui cracher au visage il effectue par la même occasion un Heel Turn avec tous les autres rookies.

Le 11 juin, Danielson est congédié par la WWE. Wrestling Observer affirme que Danielson a été viré à cause de l'angle d'invasion de la NXT contre John Cena et le personnel de la WWE, car il a étranglé Justin Roberts avec la cravate qu'il portait et de s'être permis de cracher au visage de John Cena. La WWE a trouvé que le geste causé par Danielson était trop violent pour un programme destiné aux enfants. Son renvoi a été introduit dans une storyline dans un segment de début, le 14 juillet 2010. Wade Barrett a affirmé que Danielson a été mis en dehors du groupe, car il a eu des remords envers ses actions. Barrett a aussi affirmé que Daniel Bryan ne sera plus jamais revu à la WWE.

Retour sur le circuit indépendant (2010)Modifier

Après avoir été libéré de son contrat, Bryan reçoit plusieurs offres de fédérations de lutte dont notamment une de la TNA ainsi que certaines promotions au Japon[11]. Le 26 juin 2010, soit deux semaines après son départ de la WWE, Bryan fait son retour pour battre Eddie Kingston à la Chikara dans l’évent We Must Eat Michigan's Brain à Taylor dans le Michigan[12]. Le lendemain, à Chikara's Faded Scars and Lines, il bat Tim Donst mais le titre n’était pas en jeu. Le 3 juillet, Bryan participe au tournoi Ambition 1 de la Westside Xtreme Wrestling et bat au premier tour Wade Fitzgerald et TJP. Puis il bat le lendemain Tommy End, TJP dans un match revanche ainsi que Johnny Moss en finale du tournoi afin de gagner Ambition 1. Le 17 juillet, il fait ses débuts à la International Wrestling Association (IWA) et bat QT Marshall pour obtenir le IWA Puerto Rico Heavyweight Championship. Bryan fait ensuite des débuts le 23 juillet dans la petite promotion d'Evolve, initialement conçu avant le départ de Bryan à la WWE et bat dans le Main-Event Bobby Fish. Il continue d'être invaincu avant de soumettre Shingo dans un match à la Dragon Gate USA pour rejoindre World-1, une équipe constitué de 4 autres lutteurs (Hulk BxB, Masato Yoshino, Naruki Doi et PAC). Il fait de bref passage à la Pro Wrestling Guerrilla ainsi qu'à la National Wrestling Alliance avant de revenir à la WWE lors de SummerSlam[13].

Malgré un retour à la WWE, Bryan continue d'apparaître dans le circuit indépendant, notamment en battant Jon Moxley dans un match de Road to Destiny à la Heartland Wrestling Association. Il finit par perdre son IWA Puerto Rico Heavyweight Championship contre Dennis Rivera puis achève ensuite toutes ses dates dans le circuit indépendant en apparaissant à l'event d'Insanity Pro Wrestling Ninth Anniversary Reign of the Insan, à la New York Wrestling Connection, Squared Circle Wrestling, Evolve, à la Dragon Gate USA ainsi qu'à Northeast Wrestling le 1er octobre ou il bat Shelton Benjamin.

Retour à la World Wrestling Entertainment (2010-2021)Modifier

United States Champion (2010-2011)Modifier

 
Daniel Bryan en tant que champion des États-Unis de la WWE

Daniel Bryan fait son retour à la fédération lors de SummerSlam 2010, en tant que septième membre de la Team WWE (en remplaçant The Miz) afin d'affronter la Nexus dans un match par équipes à sept contre sept à élimination. Il se fera éliminer par Wade Barrett après une attaque de son ex-mentor The Miz. Il effectue alors un face turn. Pour ses débuts à Raw, Bryan commence une rivalité avec The Miz. Les deux hommes s'affrontent à Night of Champions, dans un match où le championnat des États-Unis détenu par The Miz est mis en jeu. Daniel Bryan remporte le match grâce à sa prise de soumission, le Lebell Lock, et remporte son premier titre à la fédération, en devenant par la même occasion le premier rookie de la NXT à gagner un titre à la WWE[14]. Sa première défense de titre a lieu à Hell in a Cell, dans le premier Triple Threat Submissions Count Anywhere match de l'histoire contre The Miz et John Morrison, match où il conserve sa ceinture en portant le LeBell Lock sur The Miz. Il manque ensuite de se qualifier dans l'équipe de Raw pour Bragging Rights, mais obtient un match au pay-per-view en défiant le champion Intercontinental Dolph Ziggler, qu'il bat à trois reprises dans la même semaine (au pay-per-view, à Raw, puis à SmackDown). Bryan commence ensuite une rivalité avec Ted DiBiase, qui se déclare nouveau prétendant à son titre. Il conserve le titre face à Ted DiBiase aux Survivor Series. Il participe ensuite au tournoi du King of the Ring, mais se fera éliminer par Alberto Del Rio en quarts de finale.

Au début de 2011, pour sa première participation au Royal Rumble match lors du Royal Rumble, il entre en 2e, et parvient à éliminer Zack Ryder et Justin Gabriel, mais se fait éliminer par CM Punk. Le 14 mars à Raw, il perd le titre des États-Unis face à Sheamus, celui-ci ayant mis sa place à la fédération en jeu, mettant un terme à son règne de six mois[15]. Lors de WrestleMania XXVII, les deux hommes s'affronte dans un Lumberjack match pour le titre, match qui se termine en nul à cause de l'invasion des bûcherons. Le lendemain à Raw, il perd contre Sheamus pour le titre des États-Unis.

Money in the Bank et World Heavyweight Champion (2011-2012)Modifier

 
Daniel Bryan durant son entrée à Wrestlemania 28 avant son match face à Sheamus

Le 26 avril, lors du draft supplémentaire, il est drafté à SmackDown. Trois mois plus tard, Bryan participe au Money in the Bank Ladder Match de SmackDown, lors du pay-per-view Money in the Bank. Il remporte la mallette pour la première fois de sa carrière, lui permettant ainsi d'avoir un match de championnat pour le championnat du Monde poids lourds quand il le veut pendant une durée d'un an. Bryan annonce qu'il n'encaissera pas sa mallette avant WrestleMania XXVIII. Il a ensuite une rivalité avec Wade Barrett, qui se conclut par une victoire de ce dernier lors de SummerSlam. Bryan commencera ensuite une relation avec AJ Lee. Au début de novembre, il entame une rivalité avec le champion du Monde poids lourds Mark Henry, celui-ci ayant déjà une rivalité avec le Big Show. Big Show poussera Bryan à plusieurs reprises d'encaisser la mallette sur Mark Henry, mais Bryan refuse. Lors de TLC (2011), le Big Show remporte le titre face à Mark Henry. Après cela, Henry agresse le Big Show. Daniel Bryan en profite alors pour encaisser sa mallette, et remporte alors son premier titre mondial à la fédération.

Au début de 2012, Bryan commence une rivalité avec le Big Show. Lors du Royal Rumble, Bryan conserve le titre face au Big Show et Mark Henry dans un match en cage. Il conserve à nouveau le titre lors d'Elimination Chamber dans un Elimination Chamber match. Sheamus, vainqueur du Royal Rumble, décide alors d'affronter Daniel Bryan à WrestleMania XXVIII pour le championnat du Monde poids lourds. Bryan perd son titre lors de WrestleMania face à Sheamus dans un match de 18 secondes, étant déconcentré après avoir embrassé AJ. Lors du SmackDown suivant, il annonce sa rupture à AJ, l'accusant d’être la cause de la perte du titre. Il obtient un nouveau match pour le titre face à Sheamus à Extreme Rules dans un 2 Out Of 3 Falls match, remporté par Sheamus.

Team Hell No et Tag Team Champion (2012-2013)Modifier

 
Daniel Bryan en tant que champion par équipes de la WWE

Bryan devient ensuite pour la première fois challenger au championnat de la WWE, détenu par CM Punk en battant Jerry Lawler dans un beat the clock challenge (1:55). Il affronte CM Punk pour le titre à Over the Limit, mais ne remportera pas le match à cause d'une fin controversée. Il obtient un autre match pour le titre à No Way Out face à CM Punk et Kane, mais perd le match au profit de CM Punk. Il obtient un troisième match pour le championnat de la WWE face à CM Punk à Money in the Bank avec AJ comme arbitre spécial dans un match sans disqualification, mais perd la rencontre.

Le 16 juillet à Raw, Daniel Bryan demande AJ en mariage, qui lui répond « Yes ! » (kayfabe). Leur mariage est annoncé pour le 1000e épisode de Raw, le 23 juillet. Lors de la cérémonie, Vince McMahon annonce qu'AJ est la nouvelle manager générale de Raw. Le mariage est donc annulé. AJ annonce à Bryan qu'il affrontera Kane à SummerSlam, match remporté par Daniel Bryan. À la suite de ce match, les deux hommes commencent une rivalité. Les deux hommes sont contraints de faire équipe ensemble afin d'affronter Darren Young et Titus O'Neil lors du Raw du 10 septembre. Ils remportent le match, et deviennent challengers aux championnats par équipes.

Lors de Night of Champions, Daniel Bryan et Kane battent R-Truth et Kofi Kingston et deviennent les nouveaux champions par équipes. Ils conservent les titres lors du match revanche, le lendemain à Raw. Les deux hommes se disputent la propriété des titres par équipes, chacun prétendant être le seul véritable champion. Ils défendent les ceintures contre la Team Rhodes Scholars, composée de Cody Rhodes et Damien Sandow lors de Hell in a Cell, match que les champions perdent par disqualification. Pendant les semaines suivantes, Kane et Bryan s'entendent de mieux en mieux, formant ainsi une vraie équipe, nommée Team Hell No, et effectuent un face turn progressif. La Team Hell No fait partie de l'équipe Foley aux Survivor Series, qui perdra contre l'équipe Ziggler. En fin d'année, les deux hommes entrent en rivalité avec un nouveau clan appelé The Shield, composé de Dean Ambrose, Roman Reigns et Seth Rollins, qui les attaquent pendant leurs matchs. Ils affronteront The Shield avec Ryback comme partenaire dans un TLC match à 3 contre 3 lors de TLC. Le match sera remporté par The Shield. En décembre, il rejoint le roster de Raw.

Au début de 2013, Bryan participe au Royal Rumble match du Royal Rumble. Il éliminera son partenaire Kane, mais se fait éliminer quelques secondes plus tard par Antonio Cesaro. Bryan et Kane participent ensuite à l'Elimination Chamber match lors de Elimination Chamber, mais aucun des deux ne parvient à remporter le match. L'équipe défend leurs titres à WrestleMania 29 face à Dolph Ziggler et Big E Langston, dans un match qu'ils remportent. Après cela, ils entrent à nouveau en rivalité avec The Shield, contre qui ils perdent les titres par équipes à Extreme Rules, dans un Tornado Tag Team match (face à Roman Reigns et Seth Rollins), mettant fin à leur long règne. Huit jours après à Raw, ils perdent leur match revanche. Il obtient ensuite un match de championnat pour les titres par équipes à Payback, mais avec Randy Orton comme partenaire. Ils ne remporteront cependant pas le match, à la suite d'une dispute entre Orton et Bryan. Les deux s'affrontent donc le lendemain à Raw dans un match sans disqualification, match remporté par Orton par décision de l'arbitre, jugeant Bryan inapte à combattre. Les deux hommes se réconcilient cependant après le combat. Il arbitre un match entre Randy Orton et Kane à Raw le 1er juillet, durant lequel Bryan fait un compte trop rapide en faveur de son partenaire Kane. Celui-ci lui reproche son mauvais arbitrage. Cette dispute marque la fin de la Team Hell No.

Double champion de la WWE et alliance avec la Wyatt Family (2013)Modifier

Le à Raw, il devient arbitre spécial du match entre Kane et Randy Orton, et effectue le compte de trois en faveur de son partenaire. Mais après le combat, The Big Red Monster lui reproche son arbitrage et les deux hommes se disputent, ce qui met fin à la Team Hell No[16]. Le à Money in the Bank, il ne remporte pas la mallette du titre de la WWE, gagnée par Randy Orton[17]. Le à SumemrSlam, il devient le nouveau champion de la WWE en battant John Cena, remportant le titre pour la première fois de sa carrière. Mais après le combat, l'arbitre spécial du match, Triple H, se retourne contre lui en lui portant son Pedigree, permettant à Randy Orton d'encaisser sa mallette et le battre, ne conservant pas son titre et mettant fin à un règne qui n'a duré que 5 minutes[18]. Le à Night of Champions, il redevient champion de la WWE en prenant sa revanche sur son même adversaire, remportant le titre pour la seconde fois[19]. Le lendemain à Raw, Triple H lui retire la ceinture, à la suite du décompte de trois trop rapide de l'arbitre, Scott Armstrong, lors du match de la veille[20].

 
Daniel Bryan et CM Punk pendant leur rivalité avec The Wyatt Family.

Le à Battleground, son match face à The Viper se termine en No Contest, car Big Show attaque les deux hommes, ainsi que l'arbitre[21]. Le à Hell in a Cell, il ne remporte pas le titre de la WWE, battu par son rival dans un Hell in a Cell Match, avec Shawn Michaels comme arbitre spécial du match[22]. Le aux Survivor Series, CM Punk et lui battent Erick Rowan et Luke Harper[23]. Le à TLC, il perd face à la Wyatt Family dans un 1-on-3 Handicap match[24]. Le à Raw, il prend sa revanche en battant le même clan par disqualification. Mais après le combat, il effectue un Heel Turn en quittant le ring avec le groupe[25].

Triple champion du monde poids-lourds de la WWE et absence (2014)Modifier

Le à Raw, Bray Wyatt et lui perdent face aux Usos dans un Steel Cage match. Après le combat, il effectue un Face Turn en se retournant contre son désormais ex-leader[26]. Le au Royal Rumble, il perd face à Bray Wyatt[27]. Le à Elimination Chamber, il ne remporte pas le titre mondial poids-lourds de la WWE, battu par Randy Orton dans un Elimination Chamber Match, qui inclut également Christian, Cesaro, John Cena et Sheamus[28].

Le à WrestleMania XXX, il bat Triple H et s'ajoute dans le match pour le titre poids-lourds de la WWE[29]. À la fin de la soirée, il redevient champion du monde poids-lourds de la WWE en battant Randy Orton et Batista dans un Triple Threat Match, remportant le titre pour la troisième fois[30]. Le à Extreme Rules, il conserve son titre en battant Kane dans un Extreme Rules Match[31]. Le , il annonce souffrir d'une blessure au cou et devoir subir une opération chirurgicale[32]. Le à Raw, il est contraint d'abandonner le titre, à la suite de sa blessure, et doit s'absenter pendant 7 mois et demi[33].

Champion Intercontinental de la WWE (2015)Modifier

Le au Royal Rumble, il entre dans le Royal Rumble masculin en 10e position, élimine Tyson Kidd, avant d'être lui-même éliminé par Bray Wyatt[34]. Le à Fastlane, il perd face à Roman Reigns, ne devenant pas aspirant n°1 au titre poids-lourds de la WWE à WrestleMania 31. Après le combat, les deux hommes échangent une poignée de mains[35]. Le à WrestleMania 31, il devient le nouveau champion Intercontinental de la WWE en battant Bad News Barrett, Dean Ambrose, Dolph Ziggler, Luke Harper, R-Truth et Stardust dans un Ladder Match, remportant le titre pour la première fois de sa carrière[36].

Le à Raw, il est contraint d'abandonner le titre, car il souffre d'une commotion cérébrale[37].

Retraite des rings, Manager Général de SmackDown Live et autorisation à catcher (2016-2018)Modifier

Le , la WWE bloque son contrat afin de l'empêcher de démissionner, puis il annonce la fin de sa carrière de catcheur[38],[39].

Le , il est nommé général manager de SmackDown Live[40].

Le à Clash of Champions, il fait gagner Kevin Owens et Sami Zayn face à Shinsuke Nakamura et Randy Orton par compte rapide de trois, en tant qu'arbitre spécial du match avec Shane McMahon[41].

Retour sur les rings, rivalités avec Kevin Owens, Sami Zayn, Big Cass et The Miz (2018)Modifier

Le à SmackDown Live, il annonce officiellement son retour sur les rings, car les médecins de la WWE l'autorisent à recatcher. Rejoint par Kevin Owens et Sami Zayn qui le félicitent pour cette nouvelle, il se fait attaquer par le duo canadien après avoir annoncé leur renvoi, réalisant que Shane McMahon avait raison à leur sujet[42].

Le à SmackDown Live, le commissionnaire du show bleu et lui s'excusent mutuellement et se réconcilient avec un câlin[43]. Le à WrestleMania 34, les deux hommes battent les deux Canadiens[44]. Le à SmackDown Live, il abandonne son poste de général manager, pour redevenir un catcheur à temps plein, et sera remplacé par Paige. Plus tard dans la soirée, il bat AJ Styles par disqualification après que Shinsuke Nakamura les aient attaqués[45]. Le à Backlash, il bat Big Cass par soumission. À la fin du match, il se fait sauvagement attaquer par ce dernier[46]. Le à Money in the Bank, il rebat son même adversaire par soumission[47].

Le à Extreme Rules, Kane et lui ne remportent pas les titres par équipe de SmackDown, battus par les Bludgeon Brothers, ayant été attaqués dans les vestiaires par ces derniers avant le début du combat[48]. Le à SummerSlam, il perd face au Miz[49]. Le à Hell in a Cell, Brie Bella et lui perdent face à Maryse et au Miz[50].

Le à Super Show-Down, il prend sa revanche sur son adversaire et devient aspirant n°1 au titre de la WWE[51].

"The New" Daniel Bryan, quadruple champion de la WWE, alliance avec Erick Rowan et champion par équipe de SmackDown (2018-2019)Modifier

 
Daniel Bryan avec le WWE Championship en 2019.

Le à SmackDown Live, il redevient champion de la WWE en battant AJ Styles, remportant le titre pour la quatrième fois. Durant le combat, il effectue un Heel Turn en portant un Low-Blow sur son adversaire, profitant du K.O de l'arbitre, avant de le finir avec un Running Knee[52]. Le aux Survivor Series, il perd face au champion Universel de la WWE, Brock Lesnar, dans un Champion vs. Champion Match[53]. Deux soirs plus tard à SmackDown Live, il s'explique sur ses actions de la semaine passée, annonce la mort de son ancien personnage, du «Yes Mouvement» et change de gimmick pour "The New" Daniel Bryan[54]. Le à TLC, il conserve son titre en battant AJ Styles[55].

Le au Royal Rumble, il conserve son titre en battant son même adversaire, aidé par Rowan avec qui il forme une alliance. Après le match, il attaque The Phenomenal avec son Running High Knee[56]. Deux soirs plus tard à SmackDown Live, il présente le nouveau design de sa ceinture : 100% écologique[57]. Le à Elimination Chamber, il conserve son titre en battant AJ Styles, Kofi Kingston, Randy Orton, Jeff Hardy et Samoa Joe dans un Elimination Chamber Match[58]. Le à Fastlane, il conserve son titre en battant Kevin Owens et Mustafa Ali dans un Triple Threat Match[59].

Le à WrestleMania 35, il perd face à Kofi Kingston, ne conservant pas son titre[60]. Le à SmackDown Live, Rowan et lui deviennent les nouveaux champions par équipe de SmackDown en battant les Usos, les titres étant rendus vacants par les Hardy Boyz, remportant les titres pour la première fois de leurs carrières[61]. Le lors du pré-show à Money in the Bank, ils perdent face aux jumeaux dans un match sans enjeu[62]. Le à Stomping Grounds, ils conservent leurs titres en battant Heavy Machinery[63].

Le à Extreme Rules, ils perdent face au New Day dans un Triple Threat Tag Team Match, qui inclut également Heavy Machinery, ne conservant pas leurs titres[64]. Le à SmackDown Live, son alliance avec Rowan prend fin, car il se fait attaquer par derrière par Luke Harper, tabasser par les deux géants et passe à travers la table des commentateurs, malgré l'aide de Roman Reigns[65]. La semaine suivante à SmackDown Live, il perd face à son ancien partenaire, à la suite d'une intervention extérieure d'Harper. Après le match, il se fait attaquer par ces derniers, avant d'être secouru par le Samoan. Il effectue un Face Turn en demandant à l'univers de la WWE, s'il veut voir son nouveau partenaire et lui botter les fesses des deux colosses à Hell in a Cell[66]. Le à Hell in a Cell, Roman Reigns et lui battent Luke Harper et Erick Rowan dans un Tornado Tag Team Match. Après le match, les deux hommes se font un câlin[67].

Rivalité avec Bray Wyatt pour le titre Universel de la WWE (2019-2020)Modifier

Le aux Survivor Series, il ne remporte pas le titre Universel de la WWE, battu par The Fiend Bray Wyatt[68]. Le à TLC, après la victoire de Bray Wyatt sur le Miz, il refait son apparition avec un nouveau look et attaque le champion Universel[69].

Le au Royal Rumble, il ne remporte pas, une nouvelle fois, le titre Universel de la WWE, battu par son même adversaire dans un Strap Match[70].

Alliance avec Drew Gulak, course pour le titre Intercontinental de la WWE (2020)Modifier

Le à Elimination Chamber, il bat Drew Gulak[71]. Le à SmackDown, les deux hommes forment une alliance, puis il bat Cesaro. Après le combat, il se fait attaquer par Shinsuke Nakamura, mais est aidé par son nouveau partenaire qui effectue un Face Turn[72].

Le à WrestleMania 36, il ne remporte pas le titre Intercontinental de la WWE, battu par Sami Zayn[73]. Le à Money in the Bank, il ne remporte pas la mallette, gagnée par Otis[74]. Le à SmackDown, il ne remporte pas, une nouvelle fois, le titre Intercontinental de la WWE, battu par AJ Styles en finale du tournoi[75].

Le à SmackDown, il effectue son retour, après 4 mois d'absence. Il se fait attaquer par Seth Rollins, mais prend le dessus jusqu'à l'arrivée de Dominik Mysterio et Rey Mysterio[76]. Le lors du pré-show de TLC, Big E, Otis, Chad Gable et lui battent Sami Zayn, Cesaro, Shinsuke Nakamura et King Corbin dans un 8-Man Tag Team Match[77].

Rivalité avec Roman Reigns et Edge et départ (2021)Modifier

Le au Royal Rumble, il entre dans le Royal Rumble masculin en 17e position, élimine Bobby Lashley avec l'aide de Big E, Riddle et Christian, avant d'être lui-même éliminé par Seth Rollins[78]. Le à Elimination Chamber, il bat Jey Uso, Cesaro, Kevin Owens, Sami Zayn et King Corbin dans un Elimination Chamber Match, lui permettant d'obtenir un match pour le titre Universel de la WWE[79]. Quelques instants plus tard, il ne remporte pas le titre, battu par Roman Reigns[80]. Le à Fastlane, il ne remporte pas le titre Universel de la WWE, battu par le Samoan[81].

Le à WrestleMania 37, il ne remporte pas le titre Universel de la WWE, battu par Reigns dans un Triple Threat Match, qui inclut également Edge[82].

Le , il est classé et tant qu'Alumni (inactif) par la WWE[83].

All Elite Wrestling (2021-...)Modifier

Le à All Out, il fait ses débuts à la All Elite Wrestling, en venant en aide au Jurassic Express, attaqué par l'Elite, après le match entre Kenny Omega et Christian Cage pour le titre mondial de la AEW[84]. Le lendemain, il signe officiellement avec la compagnie[85]. Le à Dynamite: Grand Slam, il dispute son premier match face à Kenny Omega, qui se termine sur un match nul, après la fin du temps imparti[86].

Le à Full Gear, il bat Miro en finale du tournoi, devenant ainsi aspirant n°1 au titre mondial de la AEW[87]. Le à Dynamite, il félicite "Hangman" Adam Page pour sa victoire à Full Gear, mais effectue un Heel Turn en se moquant des fans de Virginia qui huent les travailleurs, puis en provoquant une bagarre avec son rival[88]. Le à Dynamite: Winter is Coming, il fait match nul contre "Hangman" Adam Page, après la fin du temps imparti, mais ne remporte pas le titre mondial de la AEW[89].

Le à Revolution, il perd face à Jon Moxley. Après le combat, les deux hommes se bagarrent, mais William Regal intervient pour les séparer, les poussent à faire la paix et ils se serrent la main. Il effectue alors un Tweener Turn[90]. Le à Dynamite, Jon Moxley et lui forment officiellement une équipe, avec Regal comme manager, et ensemble, ils battent The Workhorsemen[91].

Le à Dynamite, il effectue définitivement un Face Turn en provoquant une bagarre avec la Jericho Appreciation Society, accompagné de ses partenaires du Blackpool Combat Club[92]. Le à Double or Nothing, Eddie Kingston, Ortiz, Santana, Jon Moxley et lui perdent face à la Jericho Appreciation Society (Chris Jericho, Jake Hager, Jeff Parker, Matt Lee et Daniel Garcia) dans un Anarchy of the Arena Match[93]. Le , il a subi une blessure pendant le combat et doit s'absenter pendant un mois et demi[94].

Le à Fight for the Fallen, il effectue son retour de blessure, mais perd face à Daniel Garcia[95]. Le à All Out, il perd face à Chris Jericho[96].

Le à Full Gear, il ne remporte pas le titre mondial de la ROH, battu par Chris Jericho dans un Fatal 4-Way match, qui inclut également Claudio Castagnoli et Sammy Guevara[97].

Caractéristiques au catchModifier

 
Daniel Bryan appliquant sa prise de soumission : Yes! Lock
  • Prises de finition
    • Yes Lock (En tant que Face)/No Lock (En tant que Heel)/Lebell Lock (Crossface)
    • Running single leg high knee
    • Heel Hook (Leglock) (2018-présent)
    • Cattle Multilation/Arms Across America (Bridging double chickenwing) (2009-2012)
  • Prise de Signatures
    • Yes Kick (Coups de pied sur le torse d'un adversaire à genou)
    • Diving Headbutt
    • Missile dropkick
    • Frankensteiner
    • German suplex
    • Hurricanrana
  • Surnoms
    • The Face of the WWE
    • The Dagger
    • The Dazzler
    • The World's Toughest Vegan
    • Mr. Money in the Bank
    • The Goat Face
    • The American Dragon
    • The American Dolphin
    • The No Man
    • The Master of the Small Package
    • King of Beards
    • The Submission Specialist
    • Mr. Small Package
    • The Beard
    • « The New » Daniel Bryan
    • The Yes Man
  • Musiques d'entrées[98]
Musiques d'entrées Compositeurs Périodes Fédération(s)
Stone Cold Crazy Queen ? NJPW
Self Esteem The Offspring ? ROH
Lysergik Funeral Procession Down ?
Self Esteem (instrumental) The Offspring ?
Dragon Empire DJ Al Kohal ?
Obsession Animotion ? FIP/ROH
Last Resort Papa Roach ? NOAH
The Final Countdown Europe ? ROH/NWA
I Came to Play (avec The Miz) Downstait 2010 WWE
Wild and Young American Young 2010
The Rage Burnout Paradise 2010
La Chevauchée des Walkyries Richard Wagner 2010-2011
Freefall Two Steps from Hell 2011
Big Epic Thing Jim Johnston 2011
La Chevauchée des Walkyries - remix Richard Wagner 2011-2021 WWE
Born For Greatness Elliott Taylor 2021-... AEW
  • Catchphrases
    • « Yes! Yes! Yes! »
    • « No! No! No! »
    • « I am The Tag Team Champions! »
    • « Tap or Snap! »
    • "Fight for your dreams and your dreams will fight for you!"
    • "Fickle !"

PalmarèsModifier

  • All Pro Wrestling
    • 1 fois APW Worldwide Internet Champion
    • King of the Indies (2001)
  • All Star Wrestling
    • 1 fois champion poids moyens de la ASW
  • East Coast Wrestling Association
    • 1 fois champion par équipes de la ECWA avec Low Ki
  • Evolve
    • Match de l'année 2010 (contre Munenori Sawa)
  • Full Impact Pro
    • 1 fois champion poids lourds de la FIP
  • International Wrestling Association
    • 1 fois champion poids lourds de Porto Rico de la IWA
  • Memphis Championship Wrestling
    • 1 fois champion poids mi-lourds de la MCW
    • 1 fois champion par équipes de la MCW avec Spanky
  • Texas Wrestling Alliance
    • 1 fois champion par équipes de la TWA avec Spanky
  • WestSide Xtreme wrestling
    • 1 fois champion du Monde poids lourds de la wXw
    • Ambition 1 (2010)
  • World Series Wrestling
    • 1 fois Champion poids lourds de la WSW

Récompenses des magazinesModifier

Classement PWI 500 de Bryan Danielson[100].
Année 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 à 2017 2018 2019 2020 2021 2022
Rang 206  89  61  77  76  16  17  13  27  44  15  4  11  1  14 Non classé 91  2  32  36  7
  • Pro Wrestling Report
    • Catcheur indépendant de l'année 2006

Vie privéeModifier

Il est en couple avec Brie Bella depuis 2010. En septembre 2013, ils annoncent leurs fiançailles et ils se sont mariés le 11 avril 2014[103]. Ils ont une fille Birdie née le 9 mai 2017[104] et un garçon Buddy né le 1 août 2020. Il est le beau frère de Nikki Bella.[réf. nécessaire]

Il est vegan.[réf. nécessaire]

Jeux vidéoModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Daniel Bryan » (voir la liste des auteurs).
  1. Il s'agit très probablement d'une fédération locale.

RéférencesModifier

  1. (en) « Daniel Bryan », sur cagematch.net (consulté le ).
  2. a et b (en) et d/daniel-bryan Bryan Danielson sur Online World of Wrestling.
  3. a et b (en+de) Bryan Danielson sur Wrestlingdata.
  4. a et b (en) « SmackDownLive - Daniel Bryan », sur wwe.com (consulté le ).
  5. a et b (en) Kevin Kindelberger, « The Life and Times of the Daniel Bryan, Pt.1 », sur Examiner.com, (consulté le ).
  6. (en) « Matchs de Daniel Bryan à la Frontier Martial-Arts Wrestling », sur Cagematch (consulté le ).
  7. (en) « Historique du championnat par équipe de la Texas Wrestling Alliance », sur Cagematch (consulté le ).
  8. (en) « WWF Jakked #68 », sur Cagematch (consulté le ).
  9. (en) « WWF Sunday Night Heat #124 », sur Cagematch (consulté le ).
  10. (fr) « Grosse annonce de la TNA, Lashley part, prochain PPV WWE, ++ », sur www.info-luttequebec.com (consulté le )
  11. http://www.wweplanet.net/2012/04/daniel-bryan-considered-tna-after-his.html
  12. (en) « Daniel Bryan Danielson Return to Chikara Update / Inside Pulse », sur insidepulse.com (consulté le ).
  13. (en) « Team WWE def. The Nexus (Elimination Tag Team Match) », sur WWE (consulté le ).
  14. Nick Tylwalk, « Few gimmicks, more title changes at Night of Champions », Slam! Sports, Canadian Online Explorer, (consulté le )
  15. Dale Plummer, « RAW: Cena wrecked on the Road to Wrestlemania », Slam! Sports, Canadian Online Explorer, (consulté le )
  16. (en-US) « WWE Raw results July 1, 2013 », sur WWE (consulté le )
  17. (en-US) « Randy Orton won the Money in the Bank All-Stars Match », sur WWE (consulté le )
  18. (en-US) « Daniel Bryan def. WWE Champion John Cena; Randy Orton cashed in his Money in the Bank contract on Bryan to become WWE Champion », sur WWE (consulté le )
  19. (en-US) « Daniel Bryan def. WWE Champion Randy Orton », sur WWE (consulté le )
  20. (en-US) « WWE Raw results, September 16, 2013 », sur WWE (consulté le )
  21. (en-US) « Daniel Bryan vs. Randy Orton ended in a No Contest », sur WWE (consulté le )
  22. (en-US) « Randy Orton def. Daniel Bryan », sur WWE (consulté le )
  23. (en-US) « CM Punk & Daniel Bryan def. Luke Harper & Erick Rowan », sur WWE (consulté le )
  24. (en-US) « The Wyatt Family def. Daniel Bryan », sur WWE (consulté le )
  25. (en-US) « WWE Raw results, December 30, 2013 », sur WWE (consulté le )
  26. (en-US) « WWE Raw results, January 13, 2014 », sur WWE (consulté le )
  27. (en-US) « Bray Wyatt def. Daniel Bryan », sur WWE (consulté le )
  28. (en-US) « WWE World Heavyweight Champion Randy Orton def. Daniel Bryan, John Cena, Sheamus, Cesaro & Christian in an Elimination Chamber Match », sur WWE (consulté le )
  29. (en-US) « Daniel Bryan def. Triple H », sur WWE (consulté le )
  30. (en-US) « Daniel Bryan def. Randy Orton and Batista to become the new WWE World Heavyweight Champion », sur WWE (consulté le )
  31. (en-US) « WWE World Heavyweight Champion Daniel Bryan def. Kane (Extreme Rules Match) », sur WWE (consulté le )
  32. (en-US) « Daniel Bryan addresses his injury: Raw, May 12, 2014 », sur WWE (consulté le )
  33. (en-US) « WWE Raw results, June 9, 2014 », sur WWE (consulté le )
  34. (en-US) « Roman Reigns won the 2015 Royal Rumble Match », sur WWE (consulté le )
  35. (en-US) « Roman Reigns def. Daniel Bryan », sur WWE (consulté le )
  36. (en-US) « Daniel Bryan won the Intercontinental Championship Ladder Match », sur WWE (consulté le )
  37. (en-US) « The Intercontinental title is now vacant », sur Online World Of Wrestling (consulté le )
  38. (en) Keith Harris, « WWE recently blocked Daniel Bryan from giving notice », sur Cageside Seats, (consulté le ).
  39. (en) « WWE champion Daniel Bryan retires due to concussion », sur Sports Illustrated, (consulté le )
  40. (en-US) « WWE Draft: Daniel Bryan named Smackdown general manager », sur Fansided (consulté le )
  41. (en-US) « Kevin Owens & Sami Zayn def. Shinsuke Nakamura & Randy Orton », sur WWE (consulté le )
  42. (en-US) « WWE SmackDown Live results, March 20, 2018 », sur WWE (consulté le )
  43. (en-US) « WWE SmackDown Live results, April 3, 2018 », sur WWE (consulté le )
  44. (en-US) « Daniel Bryan & Shane McMahon def. Kevin Owens & Sami Zayn », sur WWE (consulté le )
  45. (en-US) « WWE SmackDown Live results, April 10, 2018 », sur WWE (consulté le )
  46. (en-US) « Daniel Bryan def. Big Cass; Cass delivered vicious post-match attack », sur WWE (consulté le )
  47. (en-US) « Daniel Bryan def. Big Cass », sur WWE (consulté le )
  48. (en-US) « SmackDown Tag Team Champions The Bludgeon Brothers def. Team Hell No », sur WWE (consulté le )
  49. (en-US) « The Miz def. Daniel Bryan », sur WWE (consulté le )
  50. (en-US) « The Miz & Maryse def. Daniel Bryan & Brie Bella », sur WWE (consulté le )
  51. (en-US) « Daniel Bryan def. The Miz to win WWE Championship Match opportunity », sur WWE (consulté le )
  52. (en-US) « WWE SmackDown Live results, November 13, 2018 », sur WWE (consulté le )
  53. (en-US) « Universal Champion Brock Lesnar def. WWE Champion Daniel Bryan (Champion vs. Champion Match) », sur WWE (consulté le )
  54. (en-US) « WWE SmackDown Live results, November 20, 2018 », sur WWE (consulté le )
  55. (en-US) « WWE Champion Daniel Bryan def. AJ Styles », sur WWE (consulté le )
  56. (en-US) « WWE Champion “The New” Daniel Bryan def. AJ Styles », sur WWE (consulté le )
  57. (en-US) « WWE SmackDown Live results, January 29, 2019 », sur WWE (consulté le )
  58. (en-US) « Daniel Bryan Outlasts Kofi Kingston to Retain WWE Title at Elimination Chamber », sur Bleacher Report (consulté le )
  59. (en-US) « Daniel Bryan Beats Kevin Owens, Mustafa Ali to Retain WWE Title at Fastlane 2019 », sur Bleacher Report (consulté le )
  60. (en-US) « Kofi Kingston def. Daniel Bryan to win the WWE Championship », sur WWE (consulté en )
  61. « SmackDown : Daniel Bryan et Rowan deviennent champions par équipe », sur VoxCatch (consulté le )
  62. (en-US) « The Usos beat Daniel Bryan and Rowan at WWE Money in the Bank 2019 Kick-Off Show », sur Bleacher Report (consulté le )
  63. (en-US) « Daniel Bryan, Rowan Beat Heavy Machinery; Retain Tag Titles at Stomping Grounds », sur Bleacher Report (consulté le )
  64. (en-US) « New Day Win Tag Titles vs. Daniel Bryan, Rowan, Heavy Machinery at Extreme Rules », sur Bleacher Report (consulté le )
  65. (en-US) « WWE SmackDown Live results, September 17, 2019 », sur WWE (consulté le )
  66. (en-US) « WWE SmackDown Live results, September 24, 2019 », sur WWE (consulté le )
  67. (en-US) « Roman Reigns, Daniel Bryan Beat Erick Rowan, Luke Harper at WWE Hell in a Cell »
  68. (en-US) « Universal Champion “The Fiend” Bray Wyatt def. Daniel Bryan », sur WWE (consulté le )
  69. (en-US) « Bray Wyatt beats The Miz at WWE TLC 2019 ; Attacked by Daniel Bryan after match », sur Bleacher Report (consulté le )
  70. (en-US) « Universal Champion “The Fiend” Bray Wyatt def. Daniel Bryan », sur WWE (consulté le )
  71. (en-US) « Daniel Bryan def. Drew Gulak », sur WWE (consulté le )
  72. (en-US) « WWE SmackDown results, March 13, 2020 », sur WWE (consulté le )
  73. (en-US) « Intercontinental Champion Sami Zayn def. Daniel Bryan », sur WWE (consulté le )
  74. (en-US) « Otis Stunningly Wins 2020 WWE Men's Money in the Bank Ladder Match », sur Bleacher Report (consulté le )
  75. (en-US) « WWE SmackDown results, June 12, 2020 », sur WWE (consulté le )
  76. (en) « SmackDown results, Oct. 16, 2020: Roman Reigns sends brutal message with Universal Title victory over Braun Strowman », wwe.com, (consulté le )
  77. «Kickoff de WWE TLC 2020»
  78. «Edge won the 2021 Royal Rumble Match»
  79. (en) « Daniel Bryan won the Elimination Chamber Match to earn a Universal Title opportunity », wwe.com, (consulté le )
  80. (en) « Roman Reigns Beats Bryan, Retains Universal Title at WWE Elimination Chamber », bleacherreport.com, (consulté le )
  81. «Reigns Beats Bryan with Edge's Help, Retains Universal Title at WWE Fastlane»
  82. «Roman Reigns Beats Edge, Bryan; Retains Universal Title at WWE WrestleMania 37»
  83. «Daniel Bryan Moved To Alumni Section Of WWE Website»
  84. (en-US) « Bryan Danielson Debuts For AEW At All Out », sur Ringside News (consulté le )
  85. (en-US) « Bryan Danielson signs with All Elite Wrestling », sur AIPT Comics (consulté le )
  86. (en-US) « AEW Grand Slam Results for September 22, 2021 », sur E-Wrestling News (consulté le )
  87. (en) « Bryan Danielson Defeats Miro in AEW World Title Eliminator Final at Full Gear 2021 », sur bleacherreport.com (consulté le )
  88. (en) « AEW Dynamite results, November 17, 2021 », sur AEW (consulté le )
  89. (en-US) « AEW Dynamite results, December 15, 2021 », sur AEW (consulté le )
  90. (en-US) « Jon Moxley Beats Bryan Danielson At AEW Revolution, William Regal Debuts (Clips) », sur 411 Mania (consulté le )
  91. (en-US) « AEW Dynamite results, March 9, 2022 », sur AEW (consulté le )
  92. (en-US) « AEW Dynamite results, May 11, 2022 », sur AEW (consulté le )
  93. (en-US) « Jericho Appreciation Society Win A Wild ‘Anarchy In The Arena’ Match At Double Or Nothing », sur E-Wrestling News (consulté le )
  94. (en-US) « Bryan Danielson Pulls Out Of Appearance Due To Injury », sur Ringside News (consulté le )
  95. (en-US) « AEW Dynamite Fight for the Fallen 2022 Results », sur Wrestle News (consulté le )
  96. (en-US) « Chris Jericho Defeats Bryan Danielson at AEW All Out 2022 », sur Bleacher Report (consulté le )
  97. (en-US) « Chris Jericho Retains ROH World Title At AEW Full Gear », sur E-Wrestling News (consulté le )
  98. (de) « Profil de Daniel Bryan », sur Genickbruch (consulté le ).
  99. (en) « Historique du Pro Wrestling Guerrilla World Championhip », sur genickbruch.com (consulté le )
  100. (en) « PWI Ratings for Daniel Bryan », sur Internet Wrestling Data Base (consulté le )
  101. (de) « Observer: Best Worked Match Of The Year », sur genickbruch.com (consulté le )
  102. (de) « Observer: Most Outstanding Wrestler », sur genickbruch.com (consulté le )
  103. (en) « Daniel Bryan & Brie Bella's engagement photos », sur WWE (consulté le ).
  104. « Brie Bella : La diva de la WWE maman d'une fille, "mini-moi" de son papa », sur Pure People,
  105. (en) "Corey Clayton", « "Superstar roster revealed for THQ's \u0022WWE '12\u0022" », sur wwe.com, (consulté le ).
  106. « WWE 2K20 », sur WWE2K (consulté le ).
  107. (en) Mike Chiari, « WWE 2K14 : Breaking Down Full Roster in Latest Release », sur bleacherreport.com, (consulté le ).
  108. (en) 2k, « WWE 2K15 ROSTER », sur 2k.com, (consulté le )
  109. « 18 More WWE 2k16 Superstar Names Revealed, Updated Roster Plus Video Footage of Cesaro and Tyson Kidd's Ring Entrance » (consulté le )
  110. (en) Matt Porter, « WWE 2K17 Release Date and Cover Star Revealed », sur ign.com (consulté le )

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Ressources relatives au sport  :