Power Struggle 2015

L’édition 2015 de Power Struggle est une manifestation de catch télédiffusée et visible en paiement à la séance, sur SKY PerfecTV! ou en streaming payant via Ustream ou sur New Japan Pro Wrestling World (en). L'événement, produit par la New Japan Pro Wrestling (NJPW), a eu lieu le au Gymnase préfectoral d'Osaka à Osaka, dans la région du Kansai. Il s'agit de la cinquième édition de Power Struggle.

Power Struggle 2015
NJPWPowerSrtuggle2015.gif
Logo de Power Struggle 2015
Main event
Informations
Fédération(s)
Date
Spectateurs
5128 personnes
Lieu(x)
Ville(s)
Critique(s)
411Mania 9/10 étoiles[1]
Chronologie des événements
Chronologie des Power Struggle
Power Struggle 2014

ContexteModifier

Les spectacles de la New Japan Pro Wrestling en paiement à la séance sont constitués de matchs aux résultats prédéterminés par les scénaristes de la NJPW. Ces rencontres sont justifiées par des storylines — une rivalité avec un catcheur, la plupart du temps — ou par des qualifications survenues dans les shows précédents. Tous les catcheurs possèdent une gimmick, c'est-à-dire qu'ils incarnent un personnage gentil ou méchant, qui évolue au fil des rencontres. Un pay-per-view comme Power Struggle est donc un événement tournant pour les différentes storylines en cours.

Shinsuke Nakamura contre Karl AndersonModifier

Le , au cours de King of Pro Wrestling 2015, Shinsuke Nakamura bat Hirooki Goto et remporte le championnat intercontinental IWGP pour la cinquième fois[2]. Juste après le match, le champion par équipe IWGP Karl Anderson vient défier Nakamura et réclame un match pour le titre intercontinental, que ce dernier accepte[3].

Super Junior Tag TournamentModifier

Huit équipes participent au tournoi des Super Juniors. La finale du tournoi se déroule lors de Power Struggle.

Quarts de finale Demi-finales Finale
             
 reDRagon (Kyle O'Reilly et Bobby Fish)  Q
 Jushin Thunder Liger et Tiger Mask  10:24[4]  
 reDRagon (Kyle O'Reilly et Bobby Fish)  20:06[5]
 
   Roppongi Vice (Baretta et Rocky Romero)  Q  
 Roppongi Vice (Baretta et Rocky Romero)  Q
 Bullet Club (Chase Owens et Kenny Omega)  13:11[4]  
 Roppongi Vice (Baretta et Rocky Romero)  
 
   Matt Sydal et Ricochet  
 Young Bucks (Nick Jackson et Matt Jackson)  Q
 
 Máscara Dorada et Ryusuke Taguchi  11:08[4]  
 Young Bucks (Nick Jackson et Matt Jackson)  12:05[5]
 
   Matt Sydal et Ricochet  Q  
 Matt Sydal et Ricochet  Q
 Time Splitters (Alex Shelley et Kushida)  18:48[4]  

Tableau des matchsModifier

Liste de toutes les rencontres programmées lors de ce pay-per-view.
# Matchs[6],[7],[8] Stipulations Temps
1 Jushin Thunder Liger, Máscara Dorada, Ryusuke Taguchi et Tiger Mask battent Yohei Komatsu (en), Sho Tanaka, David Finlay et Jay White Eight Man Tag Team match 7:46
2 Bullet Club (Doc Gallows, Tama Tonga et Cody Hall) battent Captain New Japan, Togi Makabe et Juice Robinson Six Man Tag Team match 7:53
3 Hirooki Goto bat Evil par DQ Match simple 8:53
4 reDRagon (Kyle O'Reilly et Bobby Fish) et Time Splitters (Alex Shelley et Kushida) battent Bullet Club (Kenny Omega, Chase Owens et The Young Bucks (Nick Jackson et Matt Jackson)) Eight Man Tag Team match 8:53
5 Matt Sydal et Ricochet battent Roppongi Vice (Baretta & Rocky Romero) Match par équipe, finale du Super Jr. Tag Tournament 16:06
6 Bullet Club (Bad Luck Fale et A.J. Styles) battent Chaos (Toru Yano et Yoshi-Hashi) Match par équipe 9:02
7 Tomohiro Ishii (c) bat Tomoaki Honma Match simple pour le NEVER Openweight Championship 17:26
8 Hiroshi Tanahashi et Katsuyori Shibata battent Kazushi Sakuraba et Kazuchika Okada (avec Gedo) Match par équipe 15:33
9 Shinsuke Nakamura (c) bat Karl Anderson (avec Bullet Club) Match simple pour le IWGP Intercontinental Championship 21:37

RéceptionModifier

La critique a globalement salué cet évènement. Larry Csonka, journaliste au 411 Mania, a attribué la note de 9 sur 10, estimant que la première partie présentait de bons match mais que la seconde partie avait des matchs encore plus aboutis[1]. Sean Radican, auteur au Pro Wrestling Torch, quant à lui, a évalué ce show à 8 sur 10 et a beaucoup apprécié le match pour le championnat poids-libre NEVER. Toutefois, le public n'a pas répondu présent avec 5 128 spectateurs, soit 2 400 personnes en moins par rapport à l'édition précédente de cet évènement.

AnnexesModifier

RéférencesModifier

  1. a et b (en) Larry Csonka, « Csonka’s NJPW Power Struggle Review 11.07.15 », sur 411Mania, (consulté le 9 novembre 2015).
  2. (en) « KING OF PRO-WRESTLING », New Japan Pro Wrestling (consulté le 16 octobre 2015)
  3. (en) « NJPW DESTRUCTION IN KOBE RESULTS: SHINUSKE NAKAMURA VS. HIROOKI GOTO I-C TITLE BOUT, TANAHASHI VS. BAD LUCK FALE », Wrestling Observer Newsletter (consulté le 23 novembre 2015)
  4. a b c et d (en) « NJPW Road To Power Struggle 2015 - Tag 2 », Cagematch (consulté le 12 novembre 2015)
  5. a et b (en) « NJPW Road To Power Struggle 2015 - Tag 8 », Cagematch (consulté le 12 novembre 2015)
  6. (en) « POWER STRUGGLE », New Japan Pro Wrestling (consulté le 9 novembre 2015)
  7. (en) « NJPW Power Struggle 2015 », Cagematch (consulté le 9 novembre 2015)
  8. (en) « NJPW Power Struggle Results: Nakamura Vs. Anderson, Tournament Finals, Ishii Vs. Honma, More », WrestlingInc (consulté le 9 novembre 2015)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier