Nic Nemeth

catcheur américain
(Redirigé depuis Dolph Ziggler)
Nic Nemeth
Dolph Ziggler en 2023
Données générales
Nom de naissance
Nicholas Theodore Nemeth
Nom de ring
Dolph Ziggler
Nicky
Nic Nemeth
Nationalité
Naissance
Taille
6 0 (1,83 m)[1]
Poids
218 lb (99 kg)[1]
Catcheur en activité
Fédération
Entraîneur
Carrière pro.
- aujourd'hui
Annoncé de

Nicholas Theodore Nemeth (né le à Cleveland (Ohio)), est un catcheur (lutteur professionnel) américain. Il travaille actuellement à la New Japan Pro-Wrestling et la Total Nonstop Action Wrestling, sous le nom de Nic Nemeth. Il est l'actuel champion poids-lourds Global de la IWGP.

Il est aussi connu pour son travail à la World Wrestling Entertainment de 2004 à 2023, sous le nom de Dolph Ziggler.

Étudiant à l'université d'État de Kent où il fait partie de l'équipe de lutte, il signe un contrat avec la WWE à la fin de l'année et rejoint l'Ohio Valley Wrestling, le club-école de la WWE. Il fait ses premières apparitions dans les émissions de la WWE à la fin de l'année comme équipier de Kerwin White avant de changer de gimmick pour celui d'un cheerleader avec le clan Spirit Squad. Durant cette période il remporte son premier titre de la fédération, le championnat du monde par équipes, titre porté par les cinq membres de l'équipe. Après la perte du titre et la dissolution de l'équipe, Nemeth est renvoyé une nouvelle fois à la OVW puis à la Florida Championship Wrestling, nouveau club-école de la fédération.

Ce n'est qu'en que Nemeth revient dans l'un des show principaux de la WWE : réintroduit à Raw sous le pseudonyme de Dolph Ziggler, il est drafté en 2009 à SmackDown où il remporte l'année suivante le championnat intercontinental qu'il conserve pendant une durée de cinq mois. Puis, au début de l'année , Ziggler est couronné pour la première fois champion du monde poids-lourds, titre qu'il perd quelques minutes après. Plus tard dans l'année, il remporte le championnat des États-Unis, qu'il conserve pendant plus de six mois. En 2012, Ziggler remporte le Money in the Bank Ladder match de SmackDown, qui lui permet de devenir pour la seconde fois champion du monde poids-lourds en 2013.

En , Nic Nemeth rejoint la Total Nonstop Action Wrestling lors de l’événement TNA Hard To Kill 2024.

Jeunesse modifier

Nemeth grandit à Lakewood, une ville dans la banlieue de Cleveland et a deux frères cadet Ryan et Donald[2],[3],[4]. Il fait partie de l'équipe de lutte de son lycée et a le record de tombés dans les compétitions scolaires[2].

Il étudie ensuite à l'université d'État de Kent où il fait partie de l'équipe de lutte[2].

Carrière modifier

World Wrestling Entertainement (2004-2023) modifier

Ohio Valley Wrestling (2004-2006) modifier

En 2004, la World Wrestling Entertainment (WWE) engage Nemeth et l'envoie à l'Ohio Valley Wrestling (OVW) pour apprendre le catch[2]. Il tente à deux reprises d'être champion télévision de l'OVW d'abord face à Paul Burchill puis face à Ken Doane[2].

En septembre 2005, il quitte l'OVW pour apparaître dans les émissions de la WWE et incarne le caddie de Kerwin White, un gimmick de golfeur incarné par Chavo Guerrero[2]. Ce gimmick déplait au public et la WWE décide de l'abandonner après la mort d'Eddie Guerrero en novembre[5].

Spirit Squad (2006-2007) modifier

 
Trois des membres de la Spirit Squad. Dolph Ziggler, alors appelé Nicky, est celui de gauche (les deux autres sont Johnny et Kenny).

Nemeth devient un membre de The Spirit Squad, un groupe de cinq lutteurs qui interprète dans le ring des personnages de cheerleaders masculins, et il adopte le nom de Nicky à l'Ohio Valley Wrestling au cours de la fin de 2005[2]. Les membres de Spirit Squad entraîne de vraies cheerleaders et gymnastes pour assurer leurs personnages crédibles[6].

Le , ils débutent à la télévision de la WWE en groupe, apparaissant à Raw et en aidant Jonathan Coachman à gagner un match de qualification contre Jerry "The King" Lawler en faisant une performance de cheers pour Coachman et distrayant Lawler[7].

Le à Raw, Kenny et Mikey remportent le World Tag Team Championship, avec une aide extérieure des trois autres membres des Squad, en battant Big Show et Kane[8]. Après avoir remporté le championnat, les cinq membres de la Spirit Squad sont reconnus comme les champions, ce qui permet que tous les membres peuvent défendre le championnat sous la règle Freebird[2].

Ils entament ensuite une rivalité avec Triple H et Shawn Michaels, qui ont reformés la D-Generation X[9],[10]. Lors de Vengeance, ils perdent face à la DX dans un 5-on-2 Handicap Match[11]. Lors d'Unforgiven, ils conservent leurs titres contre The Highlanders[12]. Lors de Cyber Sunday, ils perdent leurs titres contre Ric Flair et Roddy Piper[13].

Le groupe se séparent le à Raw, quand ils perdent dans un match à cinq contre trois contre la DX et Ric Flair. En coulisses, plus tard dans la soirée, DX placent tous les membres dans une caisse estampillée « OVW, Louisville, Kentucky », une référence au territoire de développement à partir de laquelle le groupe est envoyé[14].

Florida Championship Wrestling (2007-2008) modifier

 
Dolph Ziggler en septembre 2008

Nemeth fait son retour à la OVW le 17 janvier 2007 sous le nom de ring Nick Nemeth avec Mike Mondo, anciennement Mikey dans les Spirit Squad, comme le « Frat Pack ». Ils font équipe avec Mike Kruel dans un match contre Seth Skyfire, Shawn Spears et Cody Runnels mais l'équipe se dissout en début d'année 2007[15],[16].

À la fin du mois d'août, Nemeth et Mike Mondo sont transférés à la Florida Championship Wrestling (FCW), club-école de la World Wrestling Entertainement où il se surnomme « The Natural » et bat Hade Vansen[17]. En novembre 2007, Big Rob devient manager de Nemeth mais leur alliance est de courte durée[17].

Au début de 2008, il se nomme désormais « Nic Nemeth » et commence à faire équipe avec Brad Allen, avec Taryn Terrell (Tiffany à la WWE)[18]. Le 22 mars, Nemeth et Allen remportent le FCW Florida Tag Team Championship en battant les champions en titre Eddie Colón et Eric Pérez, mais perdent leurs titres face à Colón et Pérez, le 15 avril[18]. Peu de temps après, il revient avec son nom Nick Nemeth, et commence à faire équipe avec Britney Gavin. L'équipe battent Colón Pérez et gagne les FCW Florida Tag Team Championship le 16 août, mais perdent leurs titres au profit de Heath Miller et Joe Hennig après un mois de règne[19].

Débuts en solo (2008-2009) modifier

Nemeth fait son retour à Raw le avec un nouveau pseudonyme et nouveau personnage, Dolph Ziggler. Après une suspension de 30 jours pour violation de la WWE Wellness Program Policy[20]. Il revient le 17 novembre dans un segment en coulisses avec Rey Mysterio et Shawn Michaels[21]. Il fait son premier match en solo à la WWE le qu'il perd face à Batista[22]. La semaine suivante, il remporte son premier match en battant R-Truth par décompte extérieur[23]. La semaine suivante, il remporte sa première victoire par tombé en battant Charlie Haas[24].

Le , Ziggler participe à son premier pay-per-view, le Royal Rumble, mais il est éliminé par Kane après avoir passé seulement 21 secondes dans le match.

Il entame ensuite une rapide rivalité avec The Great Khali, qui se conclut par un No Disqualification match à The Bash qu'il remporte grâce à l'intervention de Kane (sa première victoire solo en pay-per-view)[25].

Champion Intercontinental, Champion du monde poids-lourd et Champion des États-Unis (2009-2012) modifier

 
Dolph Ziggler en tant que champion Intercontinental en 2010.

Il tente ensuite à de multiples reprises de s'emparer du championnat Intercontinental, d'abord contre Rey Mysterio puis contre le champion suivant John Morrison. Cependant, toutes ses tentatives restent sans succès, aussi bien en PPV (Night of Champions[26], SummerSlam[27], Hell in a Cell[28]) qu'à SmackDown. Il est dans l'équipe de The Miz qui malgré son élimination battra celle de Morrison lors des Survivor Series[29].

Le à WrestleMania XXVI, son premier WrestleMania, il participe sans succès au Money in the Bank Ladder match, remporté par Jack Swagger[30]. Il entame ensuite une relation amoureuse avec Vickie Guerrero.

Il participe au Money in the Bank Ladder match de SmackDown lors de Money in the Bank, mais Kane remporte le match[31]. Lors du SmackDown du , il bat Kofi Kingston grâce à une intervention de Vickie Guerrero pour devenir le nouveau champion Intercontinental, remportant ainsi le premier titre solo de sa carrière[32]. Sa première défense de titre a lieu à SummerSlam contre Kingston, lors d'un match qui se termine par un no contest à cause d'une intervention de The Nexus[33].

Lors de Night of Champions, il conserve son titre légalement contre Kofi Kingston[34]. Lors de Bragging Rights, il perd contre Daniel Bryan[35]. Par ailleurs, un triangle amoureux débute avec la rookie de Guerrero à NXT, Kaitlyn, que Ziggler embrasse lors d'un épisode d'NXT. Lors des Survivor Series, il conserve son titre contre Kaval[36]. Il défend et conserve une nouvelle fois son titre en battant Jack Swagger et Kofi Kingston dans un Triple Threat Ladder match à TLC[37].

Le , il perd le championnat Intercontinental contre Kofi Kingston, ainsi que le match revanche qui a lieu immédiatement après. Le soir même, il bat Cody Rhodes, Drew McIntyre et Big Show pour devenir aspirant no 1 au championnat du monde poids-lourds[38]. Lors du Royal Rumble, il perd son match pour le titre face à Edge[39].

Le , Ziggler devient champion du monde poids-lourds pour la 1re fois de sa carrière quand Guerrero lui remet le titre qu'elle avait retiré à Edge pour avoir utilisé le Spear lors du match précédent. Cependant, il défend et perd le titre immédiatement après l'avoir obtenu[40], quand Theodore Long fait son retour et l'oblige à affronter Edge. Juste après sa défaite, il est renvoyé de SmackDown par Long, laissant sa place pour l'Elimination Chamber match vacante.

Lors du Raw du , le manager général annonce que Dolph Ziggler est de retour dans la division rouge. Ziggler entre immédiatement en rivalité avec John Morrison. Il fait équipe avec LayCool, et perd contre Morrison, Trish Stratus et Snooki dans un 6-Man Mixed Tag Team match à WrestleMania XXVII[41].

Il entre ensuite en course pour le championnat des États-Unis. Il remporte le titre à Capitol Punishment, en battant Kofi Kingston[42]. Lors de Summerslam, il bat Alex Riley[43].

Lors de Night of Champions, il bat John Morrison, Alex Riley et Jack Swagger pour conserver le titre[44]. Lors de TLC, Ziggler perd le titre des États-Unis face à Zack Ryder[45].

Le au Royal Rumble, il ne remporte pas le WWE Championship, battu par CM Punk[46]. Dans la même soirée, il participe au Royal Rumble match en entrant 18e, élimine Kharma mais se fait éliminer par Big Show[47]. Il affronte CM Punk, The Miz, R-Truth, Chris Jericho et Kofi Kingston dans un Elimination Chamber match pour le championnat de la WWE lors du pay-per-view éponyme où le champion conserve son titre[48].

Il s'allie ensuite avec Jack Swagger, et Vickie Guerrero a donné un nom au duo : American Perfection. Lors de WrestleMania XXVIII, il fait partie de l'équipe de John Laurinaitis qui bat celle de Theodore Long[49]. Lors de Extreme Rules, il perd contre Brodus Clay[50]. Lors d'Over the Limit, Ziggler et Swagger perdent contre R-Truth et Kofi Kingston et ne remporte pas les championnats par équipes[51].

À No Way Out, il perd contre Sheamus et ne remporte pas le championnat du monde poids-lourds[52]. Peu après le pay-per-view, Dolph Ziggler commence à montrer des signes de lassitude en ce qui concerne sa collaboration avec Jack Swagger. Il s'éloigne de son équipe en battant Swagger le [53].

Mr. Money in the Bank (2012-2013) modifier

 
Dolph Ziggler en 2013.

Dolph Ziggler participe ensuite au Money in the Bank Ladder match pour le championnat du Monde poids lourds durant le pay-per-view Money In The Bank. Il remporte le match[54], et peut donc obtenir un match pour le championnat du Monde poids lourds quand il le veut et sur une période d'un an. Après cela, il entame une rivalité avec Chris Jericho, qu'il affronte à SummerSlam, dans un match remporté par Jericho[55]. Ziggler affronte une nouvelle fois Chris Jericho le lendemain à Raw dans un Contract vs. Contract match (Ziggler met son Money in the Bank en jeu alors que Jericho met sa place à la fédération en jeu). Ziggler remporte le match, conservant ainsi son Money in the Bank et provoquant le départ de Jericho de la fédération[56].

À Night of Champions, il perd contre Randy Orton[57]. Entretemps, Vickie Guerrero devient manager générale de Raw, ce qui met fin à sa relation de manager de Dolph Ziggler.

Il participe ensuite à un match à 5 contre 5 à élimination aux Survivor Series, match que son équipe remporte face à l'équipe Foley[58], Dolph Ziggler étant le dernier survivant. Après cela, il entame une rivalité avec John Cena, contre qui il conserve son Money in the Bank à TLC dans un Ladder match avec l'aide de AJ Lee[59]. Il entame ensuite une relation amoureuse avec AJ, avec Big E Langston (nouveau venu de la NXT) comme garde du corps.

 
Dolph Ziggler en tant que World Heavyweight Champion accompagné de Big E Langston et AJ Lee

Le , Ziggler participe au Royal Rumble Match du Royal Rumble. Il entre en 1re position et se fera éliminer en 27e position.

À WrestleMania 29, Big E Langston et lui ne remportent pas les championnats par équipes, battus par la Team Hell No[60].

Double Champion du monde poids lourds, Face Turn et diverses rivalités (2013-2014) modifier

Le lendemain à Raw, Dolph Ziggler encaisse sa mallette sur Alberto Del Rio, étant déjà blessé par Jack Swagger. Il parvient à le battre et remporte ainsi pour la seconde fois le championnat du Monde poids lourds[61]. Initialement prévu pour défendre le titre à Extreme Rules, Dolph Ziggler sera absent à cause d'une commotion cérébrale. Lors de Payback. il perd face à Alberto Del Rio, ne conservant pas son titre[62].

Lors de Money in the Bank, il ne récupère pas le titre poids-lourd, battu par Del Rio par disqualification à la suite d'une intervention d'AJ Lee[63].

À la suite de son récent Face Turn, Dolph Ziggler est de moins en moins souvent accompagné de Big E Langston et AJ Lee. Il met un terme à sa relation avec celle-ci à Raw le . À SummerSlam, Kaitlyn et lui battent AJ Lee et Big E Langston[64]

Lors de Night of Champions, il ne remporte pas le WWE United States Championship, battu par Dean Ambrose[65]. Lors de Battleground, il bat Damien Sandow[66]. Lors de TLC, il perd face à Fandango[67].

Le , la WWE annonce que Dolph Ziggler souffre d'un traumatisme crânien et il sera inactif pour une durée indéterminée[68].

Il fait son retour lors du Royal Rumble, où il sera éliminé par Roman Reigns dans le Royal Rumble Match.

Lors de Money in the Bank, il ne remporte pas la mallette, gagnée par Seth Rollins[69].

Triple Champion Intercontinental (2014-2015) modifier

 
Dolph Ziggler en tant que Champion Intercontinental durant son troisième règne

Lors de SummerSlam, il bat The Miz et devient pour la seconde fois Intercontinental Champion[70]. Il perd son titre dans le match revanche lors de Night of Champions[71]. Il récupère ce même titre face au Miz le lendemain lors de Raw[72]. Il conserve son titre lors de Hell in a Cell face à Cesaro[73]. Lors du Raw du 17 novembre, il perd le titre contre Luke Harper[74]. Il récupère la ceinture face à ce dernier dans un combat à échelles lors de TLC et remporte le quatrième championnat Intercontinental de sa carrière[75].

Le , il perd son titre face à Bad News Barrett[76].

Lors de Fastlane 2015, il perd avec Erick Rowan et Ryback face à Seth Rollins, Kane et Big Show[77]. Il participera à un combat à échelles à WrestleMania 31 pour l'Intercontinental Championship de Bad News Barrett, qui sera remporté par Daniel Bryan[78].

Rivalités avec Sheamus, Tyler Breeze et Baron Corbin (2015-2016) modifier

À Extreme Rules, il bat Sheamus dans un Kiss My Ass Match. À la fin du match alors que ce dernier devait lui embrasser les fesses, il lui porte un coup bas[79]. Lors de Payback, il perd face à Sheamus[80]. Lors d'Elimination Chamber, il ne parvient pas à gagner le championnat Intercontinental dans un Elimination Chamber match, laissé vacant par Daniel Bryan pour cause de blessure[81]. Lors de Money in the Bank, il ne réussit pas à décrocher la mallette du Money In The Bank Ladder Match, que Sheamus a remporté[82]. Lors des Survivor Series, il perd contre Tyler Breeze[83].

Le lors du Royal Rumble, il participe au Royal Rumble match où il rentre en 28e position mais sans succès en se faisant éliminer par Triple H en 24e position[84].

Lors de Fastlane, il perd face à Kevin Owens pour le WWE Intercontinental Championship[85].

Lors de WrestleMania 32, il participe à la Bataille Royale en hommage à Andre The Giant, mais il perd. Lors de Payback, il bat Baron Corbin[86], avant de perdre contre lui à Extreme Rules et à Money in the Bank[87].

Draft à SmackDown Live, quintuple champion Intercontinental et double champion des États-Unis de la WWE (2016-2018) modifier

Le à SmackDown Live, il est annoncé être officiellement transféré au show bleu[88]. Le à SummerSlam, il ne remporte pas le titre mondial de la WWE, battu par Dean Ambrose[89]. Le à Backlash, il ne remporte pas le titre Intercontinental de la WWE, battu par le Miz, à la suite d'une distraction de Maryse[90].

Le à No Mercy, il redevient champion Intercontinental de la WWE en prenant sa revanche sur son adversaire dans un Title vs. Career Match, remportant le titre pour la cinquième fois[91]. Le à SmackDown Live, il perd face au Miz, à la suite d'une distraction de Maryse, ne conservant pas son titre et mettant fin à un règne de 37 jours[92]. Le à TLC, il ne remporte pas la ceinture, battu par son même adversaire dans un Ladder Match[93].

Le à SmackDown Live, il perd face à Baron Corbin. Après le combat, Kalisto le sauve d'une attaque de son adversaire, mais frustré, il effectue un Heel Turn en attaquant le luchador avec un Superkick, et Apollo Crews dans les coulisses[94]. Le au Royal Rumble, il entre dans le Royal Rumble match masculin en 24e position, mais se fait éliminer par Brock Lesnar[95]. Le à Elimination Chamber, il perd face à Kalisto et Apollo Crews dans un 1-on-2 Handicap Match[96].

Le lors du pré-show à WrestleMania 33, il ne remporte pas la Andre the Giant Memorial Battle Royal, gagnée par Mojo Rawley[97]. Le à Backlash, il perd face à Shinsuke Nakamura, qui fait ses débuts sur le ring dans le roster principal[98]. Le à Money in the Bank, il ne remporte pas la mallette, gagnée par Baron Corbin[99].

Le à Hell in a Cell, il perd face à Bobby Roode, qui fait également ses débuts sur le ring dans le roster principal[100]. Le à Clash of Champions, il redevient champion des États-Unis de la WWE en battant Baron Corbin et Bobby Roode dans un Triple Threat match, remportant le titre pour la seconde fois[101]. Deux soirs plus tard à SmackDown Live, il décide, à la surprise générale, d'abandonner le titre, n'étant pas apprécié et disant que personne ne mérite sa présence[102].

Le au Royal Rumble, il entre dans le Royal Rumble match masculin en dernière position, élimine Goldust, avant d'être lui-même éliminé par Finn Bálor[103]. Le à Fastlane, il ne remporte pas le titre de la WWE, battu par AJ Styles dans un 6-Pack Challenge, qui inclut également Baron Corbin, John Cena, Kevin Owens et Sami Zayn[104].

Le lors du pré-show à WrestleMania 34, il ne remporte pas la Andre the Giant Memorial Battle Royal, gagnée par "Woken" Matt Hardy[105].

Retour à Raw, sextuple champion Intercontinental et champion par équipes de Raw avec Drew McIntyre (2018-2019) modifier

 
Ziggler en mars 2018

Le à Raw, lors du Draft, il rejoint officiellement le show rouge avec Drew McIntyre, et les deux hommes attaquent Titus O'Neil et Apollo Crews[106]. Le au Greatest Royal Rumble, il entre dans le Royal Rumble masculin en 2de position, mais se fait éliminer par Kurt Angle après 21 minutes et 44 secondes[107]. Le à Raw, il redevient champion Intercontinental de la WWE en battant Seth Rollins, remportant le titre pour la sixième fois. Après le combat, son partenaire et lui attaquent son adversaire[108].

Le à Extreme Rules, il conserve son titre en rebattant son même adversaire dans un 30-Minute Iron Man match[109]. Le à SummerSlam, il perd le match revanche face à The Architect, ne conservant pas son titre et mettant fin à un règne de 61 jours[110]. Le à Raw, Drew McIntyre et lui deviennent les nouveaux champions par équipes de Raw en battant la B-Team, remportant les titres pour la seconde et première fois de leurs carrières[111].

Le à Hell in a Cell, ils conservent leurs titres en battant Dean Ambrose et Seth Rollins[112]. Le à Super Show-Down, Braun Strowman et eux perdent face au Shield dans un 6-Man Tag Team match[113]. Le à Raw, il bat Dean Ambrose et se qualifie pour la Coupe du monde de la WWE à Crown Jewel. Plus tard dans la soirée, le trio reperd face au trio adverse dans la même stipulation. Après le combat, Braun Strowman effectue un Face Turn en lui portant un Oklahoma Stampede, avant que son partenaire n'attaque le Monster Among Men avec un Claymore Kick[114]. La semaine suivante à Raw, ils perdent le match revanche face à Dean Ambrose et Seth Rollins, ne conservant pas leurs titres et mettant fin à un règne de 49 jours[115].

Le à Crown Jewel, il ne remporte pas la coupe du monde de la WWE, battu par Shane McMahon en finale du tournoi[116]. Le aux Survivor Series, il est dans l'équipe Raw qui bat celle de SmackDown[117]. Le à Raw, il effectue un Tweener Turn, car il n'est pas convié à la remise de médaille de son partenaire par Baron Corbin, pensant mériter un peu de considération de la part de l'Écossais, puisque c'est lui qui l'a amené à Raw. Drew McIntyre réplique en lui disant qu'il était à la fois le cerveau, les muscles et le talent du duo. Il s'attaque à son désormais ex-partenaire et Baron Corbin annonce un match entre les deux Superstars, et c'est lui qui remporte le combat, grâce à une intervention extérieure de Finn Bálor[118]. Le à TLC, il intervient dans le match opposant Finn Bálor et Drew McIntyre, faisant perdre ce dernier[119].

Le au Royal Rumble, il entre dans le Royal Rumble masculin en 28e position, élimine Drew McIntyre, avant d'être lui-même éliminé en avant-dernier par Braun Strowman[120].

Retour à SmackDown Live, rivalités avec Kofi Kingston et Goldberg (2019) modifier

Le à SmackDown Live, il fait un retour surprise après 4 mois d'absence en tant que Heel, où il attaque Kofi Kingston avec une chaise, après la victoire de ce dernier contre Sami Zayn[121]. Le à Super ShowDown, il ne remporte pas le titre de la WWE, battu par le Ghanéen, à la suite d'une intervention extérieure de Xavier Woods[122]. Le à Stomping Grounds, il ne remporte pas la ceinture, rebattu par son même adversaire dans un Steel Cage Match[123].

Le à Extreme Rules, il perd face à Kevin Owens en quelques secondes[124]. Le à SummerSlam, il perd face à Goldberg . Après le match, il se moque de lui 3 fois de suite, puis subit 3 Spears de la part de son adversaire[125].

Double champion par équipe de Raw et champion par équipe de SmackDown avec Robert Roode (2019-2022) modifier

Le à Raw, Robert Roode et lui forment une nouvelle équipe et ensemble, remportent le 8-Man Tag Team Turmoil Match en battant successivement le duo du Lucha House Party (Lince Dorado et Gran Metalik), les Revival, Zack Ryder et Curt Hawkins, ainsi que Heavy Machinery (Otis et Tucker), devenant ainsi les nouveaux aspirants no 1 pour les titres par équipe de Raw à Clash of Champions[126]. Le à Clash of Champions, ils deviennent les nouveaux champions par équipe de Raw en battant Seth Rollins et Braun Strowman[127].

Le à Raw, ils perdent face aux Viking Raiders, ne conservant pas leurs titres et mettant fin à un règne de 29 jours. Plus tard dans la soirée, ils sont annoncés être officiellement transférés à SmackDown[128]. Le , son partenaire est suspendu pour 30 jours par la WWE, pour une première violation du programme de bien-être de la compagnie[129]. Le à TLC, accompagné des Revival, il permet à King Corbin de battre Roman Reigns dans un TLC Match[130].

Le au Royal Rumble, il entre dans le Royal Rumble match masculin en 19e position, mais se fait éliminer par Roman Reigns[131]. Le à Elimination Chamber, Robert Roode et lui ne remportent pas les titres par équipe de SmackDown, battus par John Morrison et The Miz dans un Elimination Chamber Match, qui inclut également les Usos, le New Day, Heavy Machinery et Lucha House Party[132].

Le à WrestleMania 36, accompagné de Sonya Deville, il perd face à Otis, après un Low-Blow porté par Mandy Rose à son encontre[133]. Le à Raw, il fait son retour dans le show rouge, puis défie Drew McIntyre pour le titre de la WWE à Extreme Rules, ce que l'Écossais accepte[134]. Dans la même soirée, il annonce que son coéquipier et lui sont officiellement transférés à Raw[135].

Le à Extreme Rules, il ne remporte pas le titre de la WWE, battu par Drew McIntyre[136].

Le à Raw, Robert Roode et lui sont annoncés être transférés au show bleu par Stephanie McMahon. À la suite de cette annonce, ils ne remportent pas les titres par équipe de Raw, battus par le New Day[137]. Le lors du pré-show aux Survivor Series, il ne remporte pas la Dual Brant Battle Royal, battu par le Miz[138].

Le à SmackDown, Robert Roode et lui deviennent les nouveaux champions par équipe de SmackDown en battant les Street Profits[139]. Le au Royal Rumble, il entre dans le Royal Rumble masculin en 6e position, élimine Jeff Hardy, avant d'être lui-même éliminé par Kane[140].

Le à SmackDown special WrestleMania, Robert Roode et lui conservent leurs titres en battant Chad Gable, Otis, Los Mysterios (Dominik Mysterio, Rey Mysterio) et les Street Profits dans un Fatal 4-Way Tag Team match[141]. Le à WrestleMania Backlash, ils perdent face à Los Mysterios, ne conservant pas leurs titres et mettant fin à un règne de 128 jours[142].

Le , ils sont annoncés être officiellement transférés au show rouge[143]. Le aux Survivor Series, il ne remporte pas la Dual Brand Battle Royal, gagnée par Omos[144].

Champion de la NXT et renvoi (2022-2023) modifier

Le au Royal Rumble, il entre dans le Royal Rumble masculin en 16e position, mais se fait éliminer par Bad Bunny[145]. Le à NXT, il devient le nouveau champion de la NXT en battant Bron Breakker et Tommaso Ciampa dans un Triple Threat match[146].

Le à NXT TakeOver: Stand & Deliver, il conserve son titre en battant Bron Breakker[147]. Deux soirs plus tard à Raw, il perd face à ce même adversaire, ne conservant pas son titre[148]. Le à Raw, Robert Roode et lui font leur retour ensemble, en tant que Face, et sont interviewés par Kevin Patrick, mais sont interrompus par MVP, sur lequel il porte son Superkick[149].

Le à WrestleMania SmackDown, il ne remporte pas la André the Giant Memorial Battle Royal, gagnée par Bobby Lashley[150].

Le , il est licencié par la compagnie[151].

New Japan Pro Wrestling (2024-...) modifier

Le à Wrestle Kingdom 18, il fait ses débuts à la New Japan Pro Wrestling en tant que spectateur, aux côtés de son frère Ryan. Après que David Finlay ait remporté le titre poids-lourds Global, il attaque ce dernier, ce qui conduit à une bagarre entre les deux hommes[152]. Le à The New Beginning in Sapporo, il dispute son premier match, devient le nouveau champion poids-lourds Global de la IWGP en battant David Finlay et remporte le titre pour la première fois de sa carrière[153]. Le lendemain, Ryusuke Taguchi et lui battent Gedo et son même adversaire[154].

Total Nonstop Action Wrestling (2024-...) modifier

Le à Hard to Kill, il fait ses débuts à la Total Nonstop Action Wrestling, où il confronte le nouveau champion du monde de la TNA, Moose, puis lui porte un Superkick et un ZigZag[155]. Douze soirs plus tard à TNA Impact!, il dispute son premier match et bat Zachary Wentz[156].

Vie privée modifier

Nemeth a été un fan de catch professionnel depuis l'âge de cinq ans, quand il a assisté à une épreuve de lutte à la Richfield Coliseum et a décidé de devenir un lutteur professionnel à douze ans[157],[158]. Il a deux petits frères, Ryan Nemeth, qui est également lutteur professionnel, il lutta à la WWE dans la division NXT sous le nom Briley Pierce[159], ainsi que Donald Nemeth qui en 2017 fut accusé d'homicide involontaire, cambriolage et kidnapping et condamné à 17 ans de prison[160].

Nemeth est diplômé de l'université d'État de Kent, où il se spécialise en science politique[161]. Avant son essai à la WWE, il vivait à Phoenix, en Arizona et avait été accepté à l'école de droit dans l'université d'État de l'Arizona, où il devait commencer son premier semestre[162],[157].

Nemeth est un bon ami de ses anciens coéquipiers de l'équipe Spirit Squad, en particulier Michael Brendli, avec qui il a vécu en Floride jusqu'en 2008[163]. Depuis, il est revenu à Phoenix[162].

Nemeth était auparavant dans une relation avec la comédienne Amy Schumer[164]. Il a également été en relation avec la lutteuse professionnelle Nicole Garcia-Colace plus connue sous le nom de Nikki Bella[165].

Nemeth parle aussi couramment la langue des signes américaine[166]. Nemeth a révélé plus tard à Colt Cabana's Art of Wrestling Podcast qu'il a choisi le nom « Dolph » parce que c'était le nom de son grand-père et il a dit que son ami lui a suggéré de mettre le nom « Ziggler ». Il a aussi dit qu'il était d'origine Ethnique Hongroise[167].

Nemeth a au cours des années fait références à plusieurs reprises aux « bronies » de My Little Pony : Friendship Is Magic Fandom[168],[169].

Caractéristiques au catch modifier

  • Surnoms
    • « The Natural »
    • « The Perfection »
    • « The Showoff »
  • Musiques d'entrées
Musiques d'entrées Compositeurs Périodes Fédération(s)
Never Thought My Life Could Be This Good Jim Johnston 2005 WWE
Team Spirit (avec Spirit Squad) Jim Johnston 2006
Counting the Days Collective Soul 2007 OVW
Big Style Freebie et The Bean 2008-2009 FCW
Time To shoot Jim Johnston 2008-2009 WWE
I am Perfection (première version) Cage9 2009-2011
I am Perfection (seconde version) Downstait 2011
Here To Show The World Downstait 2011-2023
We're Here To Show The World (avec Robert Roode) Def Rebel 2021-2023
Wanted Man Downstait 2024-... TNA

Palmarès modifier

Récompenses des magazines modifier

Classement PWI 500 de Dolph Ziggler[173]
Année 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022 2023
Rang 500  134  250  189  113  50  17  16  9  54  12  36  32  50  46  95  276  285  393

Filmographie modifier

Cinéma modifier

Références modifier

  1. a et b (en) et d/dolph-ziggler Nic Nemeth sur Online World of Wrestling.
  2. a b c d e f g et h (en) « Dolph Ziggler », sur canoe.com (consulté le ).
  3. (en) Jason Taylor, « Ryan Nemeth Signs Developmental Contract with WWE »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Bleacher Report, (consulté le ).
  4. (en) Cory Schaffer, « Brother of WWE wrestler killed former Marine during drug deal in Cleveland hotel, police say », sur Cleveland.com, (consulté le ).
  5. (en) Clare Simpson, « WWE: 10 Shockingly Racist Gimmicks That Made Fans' Jaws Drop : Kerwin White », sur WhatCulture, (consulté le ).
  6. « WebCite query result », sur webcitation.org (consulté le ).
  7. « Ready to Rumble », sur WWE (consulté le ).
  8. (en) « WWE RAW Results — 4/3/06 », sur wrestlezone.com (consulté le ).
  9. « Raw: DX pranks -- butts, boobs, slime », sur canoe.com (consulté le ).
  10. « It happens », sur WWE (consulté le ).
  11. (en-US) « D-Generation X def. Spirit Squad (5-on-2 Handicap Match) », sur WWE (consulté le ).
  12. (en-US) « World Tag Team Champions Spirit Squad def. The Highlanders », sur WWE (consulté le ).
  13. (en-US) « Ric Flair & Rowdy Roddy Piper def. World Tag Team Champions Spirit Squad », sur WWE (consulté le ).
  14. « Raw: The return of the Hardys », sur canoe.com (consulté le ).
  15. « Ohio Valley Wrestling - 2007 - OWW », sur onlineworldofwrestling.com (consulté le ).
  16. « Ohio Valley Wrestling - 2007 - OWW », sur onlineworldofwrestling.com (consulté le ).
  17. a et b « Florida Championship Wrestling - 2007 - OWW », sur onlineworldofwrestling.com (consulté le ).
  18. a et b « Dolph Ziggler among WWE superstars scheduled for Sunday show », sur The Herald-Dispatch (consulté le ).
  19. « Florida Championship Wrestling - 2008 - OWW », sur onlineworldofwrestling.com (consulté le ).
  20. « Dolph Ziggler suspended for 30 days », sur WWE (consulté le ).
  21. « PWTorch.com - KELLER'S WWE RAW REPORT 11/17: Ongoing coverage of live show including Santino raps for Akon, Orton-Punk », sur pwtorch.com (consulté le ).
  22. (en) « WWE RAW 2008 12 01 »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Online World of Wrestling (consulté le ).
  23. « Raw: A night of Slammys, solid matches », sur canoe.com (consulté le ).
  24. « Raw: Legacy building in Pittsburgh », sur canoe.com (consulté le ).
  25. (en-US) « Dolph Ziggler def. The Great Khali », sur WWE (consulté le ).
  26. (en-US) « Intercontinental Champion Rey Mysterio def. Dolph Ziggler », sur WWE (consulté le ).
  27. (en-US) « Intercontinental Champion Rey Mysterio def. Dolph Ziggler », sur WWE (consulté le ).
  28. (en-US) « Intercontinental Champion John Morrison def. Dolph Ziggler », sur WWE (consulté le ).
  29. (en-US) « Team Miz def. Team Morrison (Traditional Survivor Series Elimination Tag Team Match) », sur WWE (consulté le ).
  30. (en-US) « CAGEMATCH » Events Database » WWE WrestleMania XXVI - "Get All Fired Up" », sur cagematch.net (consulté le ).
  31. (en-US) « Kane won SmackDown Money in the Bank Ladder Match », sur WWE (consulté le ).
  32. (en) Steve Gerweck, « Spoilers: WWE Smackdown for August 6 », WrestleView, (consulté le ).
  33. (en-US) « Intercontinental Champion Dolph Ziggler vs. Kofi Kingston (No Contest) », sur WWE (consulté le ).
  34. (en-US) « Night of Champions 2010 results », sur WWE (consulté le ).
  35. (en-US) « United States Champion Daniel Bryan def. Intercontinental Champion Dolph Ziggler », sur WWE (consulté le ).
  36. (en) « CAGEMATCH » Events Database » WWE Survivor Series 2010 », sur cagematch.net (consulté le ).
  37. (en-US) « WWE TLC: Tables, Ladders & Chairs 2010 results », sur WWE (consulté le ).
  38. (en) « Smackdown Results – 1/7/11 », sur wrestleview.com (consulté le ).
  39. (en-US) « Royal Rumble 2011 results », sur WWE (consulté le ).
  40. (en) « Smackdown Results – 2/18/11 », sur wrestleview.com (consulté le ).
  41. (en-US) « Full WrestleMania XXVII results », sur WWE (consulté le ).
  42. (en-US) « Capitol Punishment 2011 », sur WWE (consulté le ).
  43. (en) « CAGEMATCH » Events Database » WWE SummerSlam 2011 », sur cagematch.net (consulté le ).
  44. (en-US) « U.S. Champion Dolph Ziggler won the Fatal 4-Way Match », sur WWE (consulté le ).
  45. (en-US) « Zack Ryder def. Dolph Ziggler (New United States Champion) », sur WWE (consulté le ).
  46. (en-US) « WWE Champion CM Punk def. Dolph Ziggler (Special Guest Referee John Laurinaitis) », sur WWE (consulté le ).
  47. (en) Ryan Murphy, « Full list of Royal Rumble Match participants and eliminations », sur WWE.com, (consulté le ).
  48. (en-US) « WWE Champion CM Punk won the Raw Elimination Chamber Match », sur WWE (consulté le ).
  49. (en-US) « Full WrestleMania XXVIII results », sur WWE (consulté le ).
  50. (en-US) « Brodus Clay def. Dolph Ziggler », sur WWE (consulté le ).
  51. (en-US) « WWE Tag Team Champions Kofi Kingston & R-Truth def. Dolph Ziggler & Jack Swagger », sur WWE (consulté le ).
  52. (en-US) « World Heavyweight Champion Sheamus def. Dolph Ziggler », sur WWE (consulté le ).
  53. (en) Tom Herrera, « Dolph Ziggler def. Jack Swagger », sur wwe.com, (consulté le ).
  54. (en-US) « Dolph Ziggler remporte le Money in the Bank Ladder Match pour le contrat du championnat du Monde poids lourds de la WWE à Money in the Bank 2012 », sur WWE (consulté le ).
  55. (en-US) « Chris Jericho bat Dolph Ziggler à SummerSlam 2012 », sur WWE (consulté le ).
  56. (en-US) « Raw Results – 8/20/12 », sur wrestleview.com (consulté le ).
  57. (en-US) « Randy Orton bat Dolph Ziggler à Night of Champions 2012 », sur WWE (consulté le ).
  58. (en-US) « Team Ziggler bat Team Foley aux Survivor Series 2012 », sur WWE (consulté le ).
  59. (en-US) « Dolph Ziggler bat John Cena à TLC 2012 », sur WWE (consulté le ).
  60. (en-US) « Team Hell No battent Dolph Ziggler et Big E Langston à WrestleMania 29 », sur WWE (consulté le ).
  61. (en-US) « Dolph Ziggler remporte pour la seconde fois le championnat du Monde poids lourds de la WWE », sur WWE (consulté le ).
  62. (en-US) « Alberto Del Rio bat Dolph Ziggler et remporte le championnat du Monde poids lourds de la WWE à Payback 2013 », sur WWE (consulté le ).
  63. (en-US) « World Heavyweight Champion Alberto Del Rio def. Dolph Ziggler by disqualification », sur WWE (consulté le ).
  64. (en-US) « Dolph Ziggler et Kaitlyn battent Big E Langston et AJ Lee à SummerSlam 2013 », sur WWE (consulté le ).
  65. (en-US) « United States Champion Dean Ambrose def. Dolph Ziggler », sur WWE (consulté le ).
  66. (en-US) « Dolph Ziggler def. Damien Sandow (Kickoff Match) », sur WWE (consulté le ).
  67. (en-US) « Fandango def. Dolph Ziggler (Kickoff Match) », sur WWE (consulté le ).
  68. (en) « 1/6 WWE Superstars taping spoilers featuring Dolph Ziggler vs. Ryback, new Diva entrance music », sur Pro Wrestling.Net.
  69. (en-US) « Seth Rollins won the Money in the Bank Contract Ladder Match », sur WWE (consulté le ).
  70. Jen Vinnier, « Résultats SummerSlam », sur info-lutte.fr, (consulté le ).
  71. Jean Vinnier, « Résultats Night of Champions », sur info-lutte.fr, (consulté le ).
  72. Jean Vinnier, « RAWzumé », sur info-lutte.fr, (consulté le ).
  73. Jason Descôteaux, « Résultat PPV Hell in a Cell », sur info-lutte.com, (consulté le ).
  74. Jason Descôteaux, « RAWzumé », sur info-lutte.com, (consulté le ).
  75. Jason Descôteaux, « Résultat PPV TLC 2014 », sur info-lutte.com, (consulté le ).
  76. (en) Joseph Zucker, « Bad News Barrett Defeats Dolph Ziggler to Become Intercontinental Champion », sur Bleacher Report, (consulté le ).
  77. Jason Descôteaux, « Résultat PPV Fastlane », sur info-lutte.com, (consulté le ).
  78. (en) Aaron Bower, « Intercontinental Title Match Will Steal Show at WWE WrestleMania 31 », sur bleacherreport.com, (consulté le ).
  79. Jason Descôteaux, « Résultats d'Extreme Rules », sur info-lutte.fr, (consulté le ).
  80. Jean Vinnier, « Résultats du ppv PAYBACK2015 », sur info-lutte.fr, (consulté le ).
  81. Jean Vinnier, « Résultats Elimination Chamber 2015 », sur info-lutte.fr, (consulté le ).
  82. (en) Dave Meltzer, « WWE Money in the Bank 2015 results: John Cena vs Kevin Owens, Seth Rollins vs. Dean Ambrose ladder match », sur f4wonline.com, (consulté le ).
  83. « Dolph Ziggler vs. Tyler Breeze: photos », sur wwe.fr (consulté le ).
  84. « Triple H remporte le Royal Rumble Match 2016 pour le titre de Champion du Monde Poids-Lourds de la WWE », sur wwe.fr (consulté le ).
  85. « Kevin Owens vs. Dolph Ziggler - Intercontinental Championship Match: photos », sur wwe.fr (consulté le ).
  86. (en) « Home », sur WWE (consulté le ).
  87. « Les résultats de Money in the Bank 2016 », sur wwe.fr (consulté le ).
  88. (en-US) « 2016 WWE Draft results: Are your favorite Superstars on Raw or SmackDown Live? », sur WWE (consulté le ).
  89. (en-US) « WWE World Champion Dean Ambrose def. Dolph Ziggler », sur WWE (consulté le ).
  90. (en-US) « Intercontinental Champion The Miz def. Dolph Ziggler », sur WWE (consulté le ).
  91. (en-US) « Dolph Ziggler def. Intercontinental Champion The Miz (Title vs. Career Match) Dolph Ziggler def. Intercontinental Champion The Miz (Title vs. Career Match) », sur WWE (consulté le ).
  92. (en-US) « WWE SmackDown Live Results: November 15, 2016 », sur WWE (consulté le ).
  93. (en-US) « Intercontinental Champion The Miz def. Dolph Ziggler (Ladder Match) », sur WWE (consulté le ).
  94. (en-US) « WWE SmackDown Live Results: January 3, 2017 », sur WWE (consulté le ).
  95. (en-US) « Randy Orton won the 30-Superstar Royal Rumble Match », sur WWE (consulté le ).
  96. (en-US) « Kalisto & Apollo Crews def. Dolph Ziggler (2-on-1 Handicap Match) », sur WWE (consulté le ).
  97. (en-US) « WrestleMania 33 results: Mojo Rawley wins battle royale with Gronk’s help », sur SB Nation (consulté le ).
  98. (en-US) « Shinsuke Nakamura def. Dolph Ziggler », sur WWE (consulté le ).
  99. (en-US) « Baron Corbin won the 2017 Money in the Bank contract », sur WWE (consulté le ).
  100. (en) « Bobby Roode def. Dolph Ziggler », sur WWE (consulté le ).
  101. (en) « Dolph Ziggler def. Baron Corbin and Bobby Roode to become the new United States Champion (Triple Threat Match) », sur WWE (consulté le ).
  102. (en-US) « WWE SmackDown Live Results: December 19, 2017 », sur WWE (consulté le ).
  103. (en-US) « Shinsuke Nakamura won the 2018 Men’s Royal Rumble Match », sur WWE (consulté le ).
  104. (en-US) « WWE Champion AJ Styles def. John Cena, Kevin Owens, Sami Zayn, Dolph Ziggler and Baron Corbin (Six-Pack Challenge) », sur WWE (consulté le ).
  105. (en-US) « “Woken” Matt Hardy won the Fifth Annual Andre the Giant Memorial Battle Royal », sur WWE (consulté le ).
  106. (en-US) « WWE Raw Results: April 16, 2018 », sur WWE (consulté le ).
  107. (en-US) « Braun Strowman won the first-ever 50-Man Greatest Royal Rumble Match to become the Greatest Royal Rumble Champion », sur WWE (consulté le ).
  108. (en-US) « WWE Raw Results: June 18, 2018 », sur WWE (consulté le ).
  109. (en-US) « Dolph Ziggler Outlasts Seth Rollins in Iron Man Match at WWE Extreme Rules 2018 », sur Bleacher Report (consulté le ).
  110. (en-US) « Seth Rollins def. Dolph Ziggler to win the Intercontinental Championship », sur WWE (consulté le ).
  111. (en-US) « WWE Raw Results: September 3, 2018 » (consulté le ).
  112. (en-US) « Raw Tag Team Champions Dolph Ziggler & Drew McIntrye def. Dean Ambrose & Seth Rollins », sur WWE (consulté le ).
  113. (en-US) « The Shield def. Braun Strowman, Drew McIntyre & Dolh Ziggler », sur WWE (consulté le ).
  114. (en-US) « WWE Raw Results: October 15, 2018 », sur WWE (consulté le ).
  115. (en-US) « WWE Raw Results: October 22, 2018 », sur WWE (consulté le ).
  116. (en-US) « Shane McMahon def. Dolph Ziggler (WWE World Cup Finals) », sur WWE (consulté le ).
  117. (en-US) « Braun Strowman, Drew McIntyre and Bobby Lashley survive as Team Raw def. Team SmackDown (Men’s Survivor Series Match) », sur WWE (consulté le ).
  118. (en-US) « WWE Raw Results: December 3, 2018 », sur WWE (consulté le )
  119. (en-US) « Finn Bálor def. Drew McIntyre », sur WWE (consulté le ).
  120. (en-US) « Seth Rollins won the 30-Man Royal Rumble Match », sur WWE (consulté le )
  121. (en-US) « WWE SmackDown Live Results: May 21, 2019 », sur WWE (consulté le ).
  122. (en-US) « WWE Champion Kofi Kingston def. Dolph Ziggler », sur WWE (consulté le ).
  123. (en-US) « WWE Champion Kofi Kingston def. Dolph Ziggler (Steel Cage Match) », sur WWE (consulté le ).
  124. (en-US) « Kevin Owens def. Dolph Ziggler », sur WWE (consulté le ).
  125. (en-US) « Goldberg def. Dolph Ziggler », sur WWE (consulté le ).
  126. (en-US) « WWE Raw Results: August 26, 2019 », sur WWE (consulté le ).
  127. (en-US) « Robert Roode, Dolph Ziggler Win Raw Tag Titles at WWE Clash of Champions », sur Bleacher Report (consulté le ).
  128. (en-US) « WWE Raw Results: October 14, 2019 », sur WWE (consulté le ).
  129. (en-US) « WWE® SUSPENDS EDDIE COLÓN AND ROBERT ROODE », sur WWE (consulté le ).
  130. (en-US) « King Corbin def. Roman Reigns (Tables, Ladders & Chairs Match) », sur WWE (consulté le ).
  131. (en-US) « Drew McIntyre won the 30-Man Royal Rumble Match », sur WWE (consulté le ).
  132. Jason Powell, « WWE Elimination Chamber results: Powell’s live review of Shayna Baszler vs. Asuka vs. Ruby Riott vs. Liv Morgan vs. Sarah Logan vs. Natalya in an Elimination Chamber match for a shot at the Raw Women’s Championship at WrestleMania 36, Smackdown Tag Title Elimination Chamber match », sur Pro Wrestling Dot Net (consulté le ).
  133. (en-US) « Otis def. Dolph Ziggler », sur WWE (consulté le ).
  134. (en-US) « WWE Raw Results: June 22, 2020 », sur WWE (consulté le ).
  135. « Officiel : Deux Superstars de SmackDown transférées vers WWE Raw », sur Catch Au Quotidien (consulté le ).
  136. (en-US) « WWE Champion Drew McIntyre def. Dolph Ziggler », sur WWE (consulté le ).
  137. (en-US) « WWE Raw Results: October 12, 2020 », sur WWE (consulté le ).
  138. (en-US) « The Miz won the Dual-Brand Battle Royal », sur WWE (consulté le ).
  139. (en-US) « #AndNEW: Dolph Ziggler and Robert Roode Win the SmackDown Tag Team Championship », sur Last Wordon Sports (consulté le ).
  140. (en-US) « Edge won the 2021 Royal Rumble Match », sur WWE (consulté le ).
  141. (en-US) « WWE SmackDown Results: April 9, 2021 », sur WWE (consulté le ).
  142. (en-US) « Rey, Dominik Mysterio Become WWE's 1st Father-Son Tag Team Champions at Backlash », sur Bleacher Report (consulté le ).
  143. « WWE Draft 2021 : La liste finale des transferts et agents libres », sur Catch Au Quotidien (consulté le ).
  144. (en) « Omos won the Dual-Brand Battle Royal », sur WWE (consulté le ).
  145. « WWE Royal Rumble 2022 : Brock Lesnar a remporté le Rumble masculin », sur Voxcatch (consulté le ).
  146. (en-US) « WWE NXT results, March 8, 2022 », sur WWE (consulté le ).
  147. (en-US) « Dolph Ziggler Defeats Bron Breakker To Retain WWE NXT Title At Stand & Deliver », sur 411 Mania (consulté le ).
  148. (en-US) « WWE Raw results, April 4, 2022 », sur WWE (consulté le ).
  149. (en-US) « WWE Raw results, June 6, 2022 », sur WWE (consulté le ).
  150. (en-US) « WWE WrestleMania SmackDown Results: March 31, 2023 », sur WWE (consulté le ).
  151. (en-US) « Dolph Ziggler Released By WWE », sur What Culture (consulté le ).
  152. (en-US) « David Finlay Wins IWGP Global Title, Brawls With Nic Nemeth At NJPW Wrestle Kingdom 18 », sur Fightful (consulté le )
  153. « Résultats de NJPW The New Beginning in Sapporo 2024 – Nuit 1 », sur VoxCatch (consulté le )
  154. « Résultats de NJPW The New Beginning in Sapporo 2024 – Nuit 2 », sur VoxCatch (consulté le )
  155. (en-US) « Former WWE Superstars at TNA Hard To Kill, other news from the PPV », sur Wrestleview (consulté le )
  156. (en-US) « TNA iMPACT! on AXS TV Results: January 25, 2024 », sur TNA Wrestling (consulté le )
  157. a et b « WWE's Dolph Ziggler once planned on law career », sur Rio Rancho Observer (consulté le ).
  158. « Dolph Ziggler among WWE superstars scheduled for Sunday show », sur The Herald-Dispatch (consulté le ).
  159. (en) « Dolph Ziggler's Brother, Ryan Nemeth, Talks About His WWE Release, Pro & Cons Of Leaving WWE & More - Wrestlezone », sur Wrestlezone, (consulté le ).
  160. (en-GB) « WWE star Dolph Ziggler's brother sentenced to 15 years in prison over death of military veteran », sur The Sun, (consulté le ).
  161. « "Excitement lured Ziggler; Wrestler, teammates ready to put on show at Yeager". »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?).
  162. a et b « "Excitement lured Ziggler; Wrestler, teammates ready to put on show at Yeager" »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?).
  163. « Dolph Ziggler chases perfection », sur canoe.com (consulté le ).
  164. « Amy Schumer: 'The Sex Was Too Athletic' », sur The Huffington Post (consulté le ).
  165. « "12 Things You Probably Didn't Know About the WWE Divas Nikki and Brie Bella". ».
  166. « WWEKids - Mattel - Home », sur wwekids.com (consulté le ).
  167. « Dolph Ziggler on Twitter », sur Twitter (consulté le ).
  168. « Dolph Ziggler on Twitter », sur Twitter (consulté le ).
  169. https://www.youtube.com/watch?v=w7wnUiGjs4w&t=2m30s, Youtube
  170. (en) James Caldwell, « Caldwell's WWE Superstars Report 9/17: Complete report on Santino comedy, Ryder cockiness, Ziggler vs. Finlay main event », Pro Wrestling Torch, (consulté le ).
  171. (en) « Historique du titre FCW Florida Tag Team », sur Solie (consulté le ).
  172. (en) « Historique du titre du World Tag Team Championship - Spirit Squad »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur WWE (consulté le ).
  173. (en) « Classement PWI500 de Dolph Ziggler », sur Internet Wrestling Data Base (consulté le ).
  174. « Countdown (2016) - IMDb » (consulté le ).

Liens externes modifier