John Cena

acteur et catcheur américain

John Cena
Description de cette image, également commentée ci-après
John Cena en juillet 2018.
Nom de naissance John Felix Anthony Cena Jr
Naissance (46 ans)
West Newbury, Massachusetts (États-Unis)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Acteur
Films notables The Marine
Fast and Furious 10
Project X-traction
Barbie
Séries notables Peacemaker
John Cena
John Cena en catcheur, en mars 2018.
Données générales
Nom de naissance
John Felix Anthony Cena Jr
Nom de ring
John Cena[1]
Juan Cena[2]
Mr. P
The Prototype[3]
Nationalité
Naissance
Lieu de résidence
Taille
6 1 (1,85 m)[1],[4],[5]
Poids
entre 240 lb (109 kg) et 251 lb (114 kg)
Catcheur en activité
Fédération
Entraîneur
Carrière pro.
[6] - aujourd'hui
Annoncé de

John Felix Anthony Cena (né le à West Newbury (Massachusetts)) est un acteur, catcheur (lutteur professionnel) et rappeur américain. Il travaille actuellement à la World Wrestling Entertainment, en tant qu'agent libre, sous le nom de John Cena.

Il a commencé sa carrière de catcheur professionnel en 1999 dans la fédération indépendante de la Ultimate Pro Wrestling (UPW) où il a remporté le championnat du monde poids-lourds de l'UPW en 2000[8]. En 2001, il signe un contrat à la World Wrestling Federation (WWF), qui sera rebaptisée plus tard World Wrestling Entertainment, et est envoyé dans le club-école de la fédération : la Ohio Valley Wrestling (OVW). Il prendra alors le nom de The Prototype[3]. Il y remportera le championnat poids-lourds de l'OVW et rencontrera ses futurs rivaux comme Brock Lesnar, Randy Orton ou The Leviathan[8]. En , il fait ses débuts dans la division SmackDown, d'abord comme un catcheur générique, puis il prendra ensuite le gimmick d'un rappeur entre 2002 et 2004. Ce personnage fait mouche avec le public et John Cena commença à devenir l'un des favoris du public[9],[10]. Considéré comme étant le visage de la WWE de 2005[11],[12] jusqu'à la fin des années 2010, John Cena est cité par de nombreux vétérans de l'industrie tels que JBL, Paul Heyman ou Kurt Angle comme étant la plus grande star de tous les temps[13],[14].

Il a remporté seize titres majeurs au cours de sa carrière : treize fois le championnat de la WWE et trois fois le championnat du monde poids-lourds. Il détient ainsi avec Ric Flair le record du plus grand nombre de championnats mondiaux remportés dans l'histoire du catch. Il est également cinq fois champion des États-Unis (dont il détient également le record du nombre de règnes), et quatre fois champion par équipes : deux fois champion du monde par équipes et deux fois champions par équipe de la WWE. Il est aussi le vainqueur du Royal Rumble de 2008, de 2013 et du Money in the Bank Ladder match de Raw de 2012. Il a été élu Superstar de l'année de la WWE à trois reprises (en 2009, 2010 et 2012). Il est le quatrième catcheur avec le plus grand nombre de jours combinés en tant que champion de la WWE, derrière Bruno Sammartino, Bob Backlund et Hulk Hogan. En 2018, John Cena se voit décerner le Muhammad Ali Legacy Award par le magazine Sport Illustrated[15].

Grâce à son succès dans le monde du catch, John Cena a commencé à s'illustrer au cinéma à partir de la deuxième moitié des années 2000, en tenant le rôle principal de quelques films tels que The Marine, 12 Rounds, The Wall et Ferdinand. Fin 2018, il tient le rôle principal aux côtés de Hailee Steinfeld dans le spin-off de la franchise Transformers, Bumblebee. Il est aussi prévu pour jouer le rôle de Duke Nukem dans le film homonyme[16]. En 2021, il gagne en popularité devant le grand public, en obtenant des rôles importants dans les films à succès Fast and Furious 9 et The Suicide Squad.

John Cena a également eu une brève carrière musicale. Il a sorti en 2005 un album avec son cousin The Trademarc nommé You Can't See Me, qui contient notamment son thème d'entrée à la WWE.

Jeunesse

John Felix Anthony Cena, Jr. est né le à West Newbury, Massachusetts[17]. Il est l'enfant de John Cena Sr, d'origine italienne et de Carol, d'origine canadienne-française et anglaise[18] et a quatre frères, Steve, Dan, Matthew et Sean[19]. Après avoir fréquenté la Cushing Academy à Ashburnham dans le Massachusetts[20], il intègre le Springfield College dans le Massachusetts, au sein duquel il fait partie de l'équipe de football américain avec le numéro 54[21]. Il obtient ensuite un diplôme de « Physiologie de l'exercice » (étude des conséquences, des risques) des pratiques sportives, de la prévention de la blessure aux exercices de rééducations, et pense entamer une carrière dans le culturisme[22]. En 1999, il participe au tournage du film Ready to Rumble en tant que figurant[23].

Carrière de catcheur

Débuts à l'Ultimate Pro Wrestling (1999-2001)

John Cena commence sa carrière dans le catch en intégrant l'Ultimate Pro Wrestling (UPW), basée en Californie[17]. Pour ses débuts sur les rings de l'UPW, il adopte un personnage mi robot, mi humain du nom de The Prototype[17]. Il obtient le premier titre de sa carrière le en battant Smelly pour le championnat poids-lourds de l'UPW et perd le titre face à ce dernier le [24],[25]. Le , il dispute son dernier match dans cette fédération qu'il remporte face à C. W. Anderson[26].

World Wrestling Federation / Entertainment (2001-...)

Ohio Valley Wrestling et débuts à la WWF (2001-2002)

Cena est engagé par la World Wrestling Federation au printemps 2001, qui l'envoie dans son club-école, l'Ohio Valley Wrestling pour y poursuivre son entraînement[27]. Pendant son passage, il conserve son pseudonyme de The Prototype, parfois abrégé en Mr. P. Il remporte les championnats par équipes de la OVW avec Rico Constantino le en battant en finale d'un tournoi les Disciples of Synn[28]. Ils conservent les ceintures jusqu'au où ils sont battus par les Minnesota Stretching Crew (Shelton Benjamin et Brock Lesnar)[28].

Il prend également possession du championnat poids-lourds de la OVW le en battant The Leviathan[29]. Il abandonne le titre au profit de Nova le dans le cadre de son départ pour SmackDown[30].

Le à SmackDown, John Cena perd contre Kurt Angle. Après le match il propose à son adversaire de lui serrer la main mais Kurt Angle préfère quitter le ring[31]. Après le match, Cena est félicité par l'Undertaker, Billy Kidman, Rikishi et Faarooq[31].

Dans les semaines suivantes, Cena a commence sa première rivalité contre Chris Jericho et il l'a battu dans son premier match en pay-per-view à Vengeance[32].

En , Cena effectue un heel turn en attaquant Kidman et le bat lors du dans un match simple[33].

Débuts dans le Roster Principal (2002-2004)

 
John Cena effectuant son Attitude Adjustment sur Kurt Angle.

Dans les semaines suivantes, Cena a adopté un nouveau personnage de rappeur qui coupe des promos en rimant. Il a aussi adopté le slogan « Word Life »[34]. À Rebellion, Cena fait équipe avec Dawn Marie pour perdre contre Billy Kidman et Torrie Wilson[35].

Début 2003, Cena reçoit un nouveau manager, Bull Buchanan.

Il participe ensuite au Royal Rumble en entrant en 18e position mais se fait éliminer par l'Undertaker[36]. Par la suite, Cena et Buchanan n'ont pas réussi à remporter le championnat par équipes de la WWE détenu par Los Guerreros. Cena a donc remplacé Buchanan par Red Dogg jusqu'à ce que ce dernier soit envoyé dans la division Raw en .

Après WrestleMania XIX, auquel il ne prend pas part, il commence une rivalité avec le champion de la WWE, Brock Lesnar pour le championnat de la WWE, qu'il ne parvient pas à battre lors de Backlash[37].

Cena s'allie ensuite à Chuck Palumbo pour battre Chris Benoit et Spanky à Judgment Day[38]. Il perd ensuite contre l'Undertaker à Vengeance[39].

Après avoir perdu contre Kurt Angle à No Mercy[40], Cena fait un face turn quand il rejoint l'équipe d'Angle pour les Survivor Series, où Cena et Chris Benoit étaient les deux derniers survivants[41],[42]. Lors du Tribute to the Troops, il bat Big Show[43].

Champion des États-Unis (2004-2005)

 
John Cena en tant que champion des États-Unis en 2005. Ce sera son première titre à la WWE.

Le , lors du Royal Rumble, il se fait éliminé par Big Show[44].

Par la suite, il échoue à No Way Out, face au Big Show et à Kurt Angle dans un match triple menace pour le Championnat de la WWE, au profit de ce dernier[45]. Par la suite, il bat Big Show à WrestleMania XX, et remporte son premier titre à la WWE : le championnat des États-Unis[46].

Il conserve son titre à Judgment Day contre René Duprée. Lors de The Great American Bash, il bat René Duprée, Booker T et Rob Van Dam dans un match à quatre à élimination pour conserver son titre[47]. Lors de SummerSlam, John Cena bat Booker T dans un Best of Five Series match pour conserver son titre. Le son règne de quatre mois prend fin, se faisant retirer le titre par Kurt Angle après qu'il l'a mis à terre, par conséquent attaquant un officiel[48]. Il récupère le titre en battant Booker T à No Mercy dans un combat où la stipulation est la même qu'à SummerSlam[49]. Cependant, il reperd le titre face à Carlito Caribbean Cool la semaine suivante, qui faisait ses débuts[50].

Après sa défaite contre Carlito, les deux hommes commencent une rivalité, pendant laquelle John Cena est (kayfabe) poignardé dans le rein dans une boîte de nuit de Boston par le garde du corps de Carlito, Jesús[51],[52]. Cette fausse blessure est utilisée pour lui permettre de se retirer et de tourner son film The Marine[29].

Dès son retour en novembre, il récupère le titre des mains de Carlito[53], voulant à ce moment « customiser » la ceinture avec une sorte de roue dessus[54]. Lors des Survivors Series, John Cena fait partie de l'équipe d'Eddie Guerrero, qui bat celle de Kurt Angle[55]. À Armageddon, il conserve le titre contre Jesús[56].

Champion de la WWE et blessure (2005-2007)

 
John Cena en tant que WWE Champion en 2005.

Le au Royal Rumble, il participe au Royal Rumble Match en entrant en 25e position avant de se faire éliminer en dernier par le futur gagnant Batista[57].

Le à SmackDown, il perd le titre des États-Unis contre Orlando Jordan à la suite d'une attaque de JBL[58].

Cena entre alors en rivalité avec ce dernier pour le WWE Championship, qu'il bat à WrestleMania 21 pour remporter son premier titre mondiale à la fédération[59]. À Judgment Day, il conserve son titre contre JBL dans un sanglant I Quit Match[60].

Le , John Cena est drafté à RAW[61].

Lors de Vengeance, il conserve son titre contre Chris Jericho et Christian dans un Triple Threat match[62]. Lors de SummerSlam, il conserve son titre contre Chris Jericho[63]. Lors d'Unforgiven, il conserve son titre contre Kurt Angle[64].

Lors de Taboo Tuesday, il conserve son titre contre Kurt Angle et Shawn Michaels dans un Triple Threat match[65]. Aux Survivor Series, il conserve son titre contre Kurt Angle[66].

Il finit par perdre le titre début 2006, le lors de New Year's Revolution contre Edge[67],[68]. Son règne s'arrête à 280 jours et bat le record de l'ancien champion JBL[69].

Il récupère le titre contre Edge au Royal Rumble[70], puis le conserve contre Triple H à WrestleMania 22[71]. La réaction négative du public s'intensifie quand il perd son titre pour la seconde fois contre Rob Van Dam à One Night Stand, à la suite d'une intervention d'Edge[72]. Lors de Vengeance, il bat Sabu dans un Extreme Lumberjack Match[73]. À SummerSlam, il ne récupère pas le titre de la WWE, battu par Edge[74].

Il le récupère finalement à Unforgiven en battant Edge dans un TLC Match[75]. À Cyber Sunday, il perd contre King Booker et ne remporte pas le World Heavyweight Championship de ce dernier lors d'un Triple Threat Match qui incluaient également le champion de la ECW, Big Show[76]. Aux Survivor Series, la Team Cena bat la Team Big Show lors d'un Traditionnal Survivor Series Tag Team Match avec John Cena et Bobby Lashley en seuls survivants[77]. Lors d'Armageddon, John Cena et Batista (Champion du Monde Poids-Lourds) battent Finlay et King Booker[78]. Lors du Tribute to the Troops, il bat Edge[79].

Le , il parvient à conserver son titre de la WWE lors de New Year's Revolution en battant Umaga, lui infligeant sa première défaite[80], puis au Royal Rumble en battant le même adversaire dans un "Last Man Standing Match"[81]. Le lendemain à RAW, lui et Shawn Michaels remportent les Championnats du Monde par équipes contre Rated-RKO (Edge et Randy Orton), John Cena devenant un double champion[82]. Lors de No Way Out, lui et Shawn Michaels battent Batista et l'Undertaker[83].

À WrestleMania 23, il bat Shawn Michaels et conserve le championnat de la WWE[84]. Le lendemain à RAW, lui et Shawn Michaels perdent les World Tag Team Championship contre les Hardy Boyz dans une bataille royale à dix équipes, après que Shawn Michaels se soit retourné contre lui en l'éliminant coûtant à l'équipe les titres[85].

Lors de Backlash, il conserve le titre de la WWE dans un Fatal Four Way Match, qui incluait Shawn Michaels, Edge et Randy Orton[86]. Lors de Judgment Day, il conserve contre The Great Khali[87]. Lors de One Night Stand, il conserve de nouveau son titre contre Khali[88].

Lors de Vengeance : Night of Champions, il conserve son titre dans un Challenge Match qui incluait King Booker, Bobby Lashley, Randy Orton et Mick Foley[89]. Lors de The Bash, il conserve son titre contre Bobby Lashley[90]. Lors de SummerSlam, il conserve son titre contre Randy Orton[91]. À Unforgiven, il conserve de nouveau son titre contre Orton[92].

Le à RAW, il se déchire le muscle pectoral en exécutant un Hip Toss sur Mr. Kennedy, qu'il bat[93]. Le lendemain, il est opéré car son muscle pectoral est complètement déchiré de l'os, sa blessure nécessitant entre six mois et un an d'absence[94].

De ce fait, il se fait retirer le titre après 380 jours de règne[95], mettant un terme au plus long règne du Championnat de la WWE des vingt dernières années, ce record ne sera battu qu'en 2012 par CM Punk[96].

Retour et diverses rivalités (2008-2009)

Le , il fait son grand retour surprise lors du Royal Rumble, en entrant en 30e et dernière position, éliminant Carlito, Chavo Guerrero, Mark Henry et Triple H pour remporter le Royal Rumble Match, ce qui lui donne une chance pour un Championnat Mondial à WrestleMania[97].

Le lendemain à RAW, il annonce qu'il ne peut attendre jusqu'à WrestleMania et qu'il décide de tirer profit de son opportunité pour le titre à No Way Out, ce que Randy Orton accepte[98]. À No Way Out, il bat Randy Orton par disqualification mais n'obtient pas le titre en raison de la disqualification[99]. Le lendemain à RAW, il bat Orton et regagne un match de championnat.

À WrestleMania 24, il perd contre Randy Orton et ne remporte pas le WWE Championship lors d'un Triple Threat Match qui incluait également Triple H[100]. À Backlash, il perd le Fatal Four Way Elimination Match pour le titre de la WWE contre JBL, Randy Orton et Triple H, au profit de ce dernier[101]. Il commence ensuite une feud contre JBL qu'il bat à Judgment Day[102], ainsi qu'à One Night Stand dans un First Blood Match[103].

Lors de Night of Champions, il perd contre Triple H et ne remporte pas le Championnat de la WWE[104]. Il affronte ensuite JBL et perd contre lui à The Great American Bash dans un New York City Parking Lot Brawl[105].

Le à RAW, lui et Batista remportent les World Tag Team Championship en battant Ted DiBiase Jr et Cody Rhodes[106], avant de les perdre la semaine suivante contre ces mêmes adversaires[107].

Lors de SummerSlam, il perd contre Batista et attrape une hernie discale au cou[108]. Malgré cela, le lendemain à RAW, il bat Cody Rhodes et Ted DiBiase dans un Handicap Match et se qualifie pour le Scramble Match à Unforgiven[109]. Cependant, il est jugé incapable de remonter sur le ring, et est donc remplacé par Rey Mysterio[110].

Double Champion du monde poids-lourd (2008-2009)

 
John Cena avec le championnat du monde poids-lourd en janvier 2009.

Aux Survivor Series, il fait son retour en battant Chris Jericho pour remporter le Championnat du monde poids-lourd pour la première fois de sa carrière[111]. Il conserve son titre à Armaggedon contre le même adversaire[112].

Le au Royal Rumble, il bat JBL et conserve son titre, malgré l'intervention de Shawn Michaels[113].

Lors de No Way Out, il perd sa ceinture lors de l'Elimination Chamber Match au profit d'Edge qui l'élimina en dernier pour la victoire, au cours d'un match qui incluait également Kane, Mike Knox, Chris Jericho et Rey Mysterio[114].

À WrestleMania 25, il bat Edge et le Big Show dans un Triple Threat Match et remporte le World Heavyweight Championship pour la deuxième fois[115]. Lors de Backlash, il perd le titre face à Edge dans un Last Man Standing match, à la suite d'une intervention du Big Show qui est venu lui infliger un Chokeslam à travers un projecteur. Après le match, il fut évacué sur une civière[116].

Il commence alors une rivalité avec Big Show, qu'il bat à Judgment Day[117], puis à Extreme Rules, lors d'un Submission Match grâce à son STF[118]. Le à RAW, il perd un Fatal-Four-Way Match qui incluait Big Show, Triple H et Randy Orton, qui remporte le Championnat de la WWE[119]. Lors de The Bash il bat The Miz[120].

Il échoue à décrocher le titre de la WWE à Night of Champions contre Randy Orton dans un Triple Threat Match qui impliquait également Triple H[121], puis échoue de nouveau à SummerSlam contre Randy Orton[122].

WWE Champion et rivalité avec Randy Orton et Batista (2009-2010)

 
John Cena avec le championnat de la WWE en septembre 2009.

John Cena finit par remporter pour la 4e fois le Championnat de la WWE à Breaking Point face à Randy Orton dans un « I Quit » match[123], avant de le perdre à Hell in a Cell contre le même adversaire[124],[Note 1].

Il le regagne lors de Bragging Rights contre Orton (6 décisions à 5) lors d'un Iron Man Match d'une heure, remportant ainsi le titre pour la 5e fois de sa carrière[125]. Il le conserve aux Survivor Series dans un Triple Threat Match incluant Triple H et Shawn Michaels[126], puis lors du Tribute to the Troops contre Chris Jericho[127].

Lors de TLC, il perd son titre dans un Tables Match face à Sheamus, la sensation de cette fin d'année[128]. Lors des Slammy Awards, il devient la superstar de l'année 2009[129].

Le au Royal Rumble, il rentre en 19e position, élimine Shelton Benjamin, Yoshi Tatsu, Kofi Kingston et Batista avant de se faire éliminer en dernier par Edge[130].

Lors de Elimination Chamber, il remporte le Championnat de la WWE dans l'Elimination Chamber Match de RAW en battant Sheamus, Kofi Kingston, Ted DiBiase, Randy Orton et Triple H, éliminant ce dernier pour la victoire. Après le match, Vince McMahon annonce qu'il doit immédiatement défendre son titre contre Batista, qui le bat après une Batista Bomb[131]. Il parvient à récupérer le titre face à Batista à WrestleMania 26 en le poussant à l'abandon avec un STF[132], puis à le conserver contre lui lors de Extreme Rules dans un Last Man Standing match[133], ainsi qu'à Over the Limit dans un I Quit Match[134].

Rivalité avec la Nexus (2010)

 
Cena en tant que membre de la Nexus.

Lors du RAW du , il affronte CM Punk. Pendant le match, il est attaqué par tout le roster de la saison 1 de NXT[135], qui se fera appeler plus tard The Nexus.

Durant les semaines suivantes, la Nexus (Wade Barrett, David Otunga, Skip Sheffield, Heath Slater, Justin Gabriel, Michael Tarver et Darren Young) s'attaque aux catcheurs et aux officiels de la WWE, mais s'occupe principalement d'intervenir dans les matchs de John Cena, lui coûtant même le titre lors de Fatal 4-Way[136], au profit de Sheamus dans un Fatal Four Way Match qui incluait également Randy Orton et Edge, ainsi qu'à Money in the Bank, où il perd face à Sheamus dans un Steel Cage match, à cause d'une nouvelle interférence de la Nexus[137].

La rivalité avec la Nexus emmène à un match à SummerSlam, où Cena, avec son équipe composée d'Edge, Chris Jericho, John Morrison, R-Truth, Bret Hart et Daniel Bryan gagne[138].

À Night of Champions, il perd au profit de Randy Orton un Six Pack Elimination Challenge pour le Championnat de la WWE (qui incluait aussi Sheamus, Barrett, Edge et Jericho)[139].

À Hell in a Cell, il perd contre Wade Barrett à la suite d'une intervention de Husky Harris et Michael McGillicutty, deux participants de la saison 2 de NXT (qui rejoindront plus tard la Nexus), et est contraint de rejoindre la Nexus[140].

Lors de Bragging Rights, il gagne les WWE Tag Team Championship avec David Otunga face à Cody Rhodes et Drew McIntyre[141]. Ils perdent les titres le lendemain face à Heath Slater et Justin Gabriel, sur ordre de Wade Barrett[142].

Lors des Survivor Series, il arbitre le match entre Randy Orton et Wade Barrett, match qu'Orton remporte[143]. À la suite de la défaite de Barrett, ce dernier le renvoi (scénaristiquement) de la fédération.

Il est réengagé par Wade Barrett après l'avoir battu à TLC dans un Chairs match[144]. Lors du Tribute to the Troops, lui, Randy Orton et Rey Mysterio battent The Miz, Alberto Del Rio et Wade Barrett[145].

Rivalité avec The Miz, CM Punk et Kane (2011-2012)

Le lors du Royal Rumble, il se fait éliminer par The Miz alors que ce dernier ne participait pas au Royal Rumble Match[146]. Lors de l'Elimination Chamber, il remporte l'Elimination Chamber match pour la deuxième année consécutive, obtenant le droit d'affronter The Miz pour le Championnat de la WWE à WrestleMania 27[147].

Le lendemain à RAW, lui et The Miz remportent les titres par équipes contre Justin Gabriel et Heath Slater[148], mais les reperdent juste après dans un match revanche, à la suite d'une trahison du Miz[149].

En plus de sa rivalité avec The Miz, John Cena en commence une autre avec The Rock, qui fait son retour le à RAW pour annoncer qu'il sera le Guest Host de WrestleMania[150]. Cette rivalité aboutit à une attaque de The Rock sur John Cena lors de son match lors de WrestleMania 27 face à The Miz, ce qui coûtera la victoire à John Cena et donc le titre WWE[151].

Le lendemain à RAW, le Rock et John Cena officialisent un match pour WrestleMania 28, à Miami, terre natale du Rock[152], un an à l'avance.

Lors d'Extreme Rules, il remporte son 8e titre de la WWE contre The Miz et John Morrison dans un Steel Cage Match[153]. Il parvient à conserver son titre face au Miz à Over The Limit dans un « I Quit » match[154], puis face à R-Truth à Capitol Punishment[155].

Cena entame ensuite une rivalité avec CM Punk contre qui il perd le titre à Money in the Bank[156],[Note 2], à cause d'une malencontreuse intervention de Vince McMahon[Note 3],[Note 4].

La semaine suivante à RAW, il bat Rey Mysterio et remporte pour la 9e fois de sa carrière le Championnat de la WWE[Note 5],[157]. Il devient au passage le catcheur ayant remporté le plus de fois ce titre (l'ancien record était de Triple H qui l'avait remporté 8 fois). Après le match, le vrai Champion de la WWE CM Punk fait son retour et le confronte.

Lors du SummerSlam, il perd contre Punk dans un "Champion vs Champion match" pour déterminer le Champion Incontesté de la WWE où Triple H était l'arbitre spécial[158]. John Cena obtient une nouvelle chance au titre détenu par Alberto Del Rio à Night of Champions. Il remporte le match et devient donc Champion de la WWE pour la 10e fois[159]. Il perd le titre deux semaines après à Hell in a Cell dans un Triple Threat Hell in a Cell match contre CM Punk et Alberto Del Rio après que ce dernier fait le tombé sur CM Punk, alors que John Cena était enfermé à l'extérieur de la cage[160]. Lors de Vengeance, John Cena perd contre Alberto Del Rio dans un Last Man Standing match et ne récupère pas le championnat de la WWE[161].

John Cena commence ensuite une rivalité avec The Awesome Truth (R-Truth et The Miz), qui interviennent dans son match face à Alberto Del Rio pour le titre à Vengeance[162]. Lors des Survivor Series, lui, et son futur adversaire The Rock battent The Awesome Truth[163]. Après leur victoire, The Rock lui porte un Rock Bottom.

Lors des Slammy Award, il remporte le Slammy Award du Révolutionnaire de l'année[164] pour l'annonce de son match à WrestleMania XXVIII. Le même soir, il affronte Mark Henry mais le match se termine en No Contest à la suite de l'intervention de Kane, de retour masqué, qui lui porte un Chokeslam[165]. Il entame alors une rivalité avec lui.

Le au Royal Rumble, son match avec Kane se finit par un double décompte à l'extérieur[166], avant qu'il ne batte ce dernier lors d'Elimination Chamber dans un Ambulance Match[167].

Rivalité avec The Rock (2012-2013)

 
John Cena et The Rock avant leur match à WrestleMania 28.

À l'approche de WrestleMania 28, il reprend sa rivalité avec The Rock, le critiquant verbalement pendant les semaines précédent WrestleMania. Le jour de WrestleMania 28, John Cena et The Rock se livrent une bataille de 30 minutes. C'est The Rock qui finit par remporter le match à la suite d'un Rock Bottom après avoir contré une People's Elbow de John Cena[168].

Le lendemain à RAW, il s'adresse au public concernant son match de la veille, mais Brock Lesnar effectue son retour à la fédération et lui porte son F-5[169]. Les deux hommes s'affrontent alors dans un Extreme Rules match à Extreme Rules, où Cena sort victorieux[170].

Il entame ensuite une rivalité avec John Laurinaitis, où à Over the Limit, il perd contre ce dernier à cause d'une intervention du Big Show[171]. Cena affronte alors le Big Show à No Way Out et le bat, provoquant le renvoi de Laurinaitis par Vince McMahon[172].

Il repart alors en course pour le championnat de la WWE, où il décroche la malette lors du Money in the Bank Ladder match de Money in the Bank. Il utilise sa malette lors du 1000e épisode de RAW face à CM Punk, mais gagne par disqualification à la suite d'une intervention du Big Show[173]. Il devient ainsi le premier Mr. Money in the Bank à ne pas remporter le titre avec la mallette.

Il obtient un match pour le titre de la WWE face à CM Punk et le Big Show à SummerSlam, match remporté par CM Punk[174]. John Cena obtient un nouveau match de championnat face à CM Punk à Night of Champions. Il ne remportera pas le titre car le match et déclaré nul à la suite d'un double tombé[175]. Il est annoncé dans la journée du lendemain que John Cena s'est fait une entorse à la cheville gauche durant le match, sans gravité[176]. Il est alors en repos pour quelques semaines, afin de subir une opération visant à retirer des morceaux de cartilage dans le coude droit[177].

John Cena affronte CM Punk et Ryback lors des Survivor Series pour le championnat de la WWE, mais CM Punk sort à nouveau victorieux du match, à la suite d'une intervention d'un nouveau clan appelé The Shield (composé de Dean Ambrose, Seth Rollins et Roman Reigns)[178]. En fin d'année, John Cena entre en rivalité avec Dolph Ziggler, qu'il affronte à TLC dans un Ladder match, où le Money in the Bank de Dolph Ziggler est mis en jeu. Il perd le match, à la suite d'une intervention d'AJ Lee[179]. Lors du Tribute to the Troops, il bat Antonio Cesaro[180].

Le au Royal Rumble, John Cena remporte le Royal Rumble match pour la seconde fois de sa carrière (après celui de 2008) en éliminant en dernier Ryback[181].

Il obtient donc un match de championnat mondial à WrestleMania 29. Il décide d'affronter le champion de la WWE, The Rock, afin de prendre sa revanche à la suite de leur match de l'année dernière. Lors de Elimination Chamber, il perd avec Sheamus et Ryback contre The Shield[182].

Lors de Wrestlemania 29, il bat The Rock, remporte le WWE Championship pour la 11e fois de sa carrière et prend ainsi sa revanche sur lui[183].

Lors de Extreme Rules, le combat entre lui et Ryback s'est terminé en No-Contest[184]. Lors de Payback, il bat Ryback dans un Three Stages of Hell Match[185]. Lors de Money In The Bank, il bat Mark Henry par soumission et conserve son titre[186]. Lors de SummerSlam, il perd son titre contre Daniel Bryan. Ce dernier perdra cependant le titre juste après l'encaissement de malette de Randy Orton[187]. Le lendemain, il annonce qu'il doit se faire opérer de son coude.

Triple Champion du monde poids-lourds, rivalité avec Randy Orton, douzuple Champion de la WWE et rivalité avec Brock Lesnar et l'Autorité (2013-2014)

 
John Cena en septembre 2014.

Lors de Hell in a Cell, il bat Alberto Del Rio et remporte le World Heavyweight Championship pour la troisième fois de sa carrière[188]. Grâce à cette victoire, il prend la deuxième place au nombre de titres mondiaux remporté en carrière avec 14 titres, devant Triple H (13) et n'est plus qu'à deux longueurs de Ric Flair (16).

Lors de RAW du , il conserve son titre face à Damien Sandow qui avait encaissé son contrat Money in the Bank. Lors des Survivor Series, il bat Alberto Del Rio et conserve son titre[189].

Lors de TLC, il perd son titre face à Randy Orton qui devient WWE World Heavyweight Champion[190].

Lors du Tribute to the Troops, lui, Daniel Bryan et CM Punk battent The Wyatt Family (Bray Wyatt, Luke Harper et Erick Rowan)[191].

Le au Royal Rumble, il ne remporte pas le titre mondial poids-lourds de la WWE, battu par Randy Orton dans un No Disqualification Match et distrait par la Wyatt Family pendant le combat[192].

Le à Elimination Chamber, il ne remporte pas, une nouvelle fois, le titre mondial poids-lourds de la WWE, battu par son même adversaire dans un Elimination Chamber Match, qui inclut également Christian, Cesaro, Daniel Bryan et Sheamus[193].

Le à WrestleMania XXX, il bat Bray Wyatt[194]. Le à Extreme Rules, il perd le match revanche face à son même adversaire dans un Steel Cage Match[195]. Le à Payback, il rebat son rival dans un Last Man Standing Match[196].

Le à Money in the Bank, il redevient champion du monde poids-lourds de la WWE en battant Alberto Del Rio, Bray Wyatt, Cesaro, Kane, Randy Orton, Roman Reigns et Sheamus dans un Ladder Match, remportant le titre pour la douzième fois[197].

Le à Battleground, il conserve son titre en battant Kane, Randy Orton et Roman Reigns dans un Fatal-4-Way Match[198]. Le à SummerSlam, il perd face à Brock Lesnar, ne conservant pas son titre[199]. Le à Night of Champions, il bat son même adversaire par disqualification, à la suite d'une intervention extérieure de Seth Rollins, mais ne remporte pas le titre mondial poids-lourds de la WWE[200].

Le à Hell in a Cell, il bat Randy Orton dans un Hell in a Cell Match[201]. Le aux Survivor Series, l'équipe Cena (Big Show, Dolph Ziggler, Erick Rowan, Ryback et lui) bat celle de l'Autorité (Kane, Seth Rollins, Luke Harper, Mark Henry, Rusev) dans un 5-on-5 Traditional Man's Survivor Series Elimination Match, grâce à Sting qui faisait ses débuts, destituant l'équipe adverse de ses pouvoirs[202]. Le à TLC, il bat Seth Rollins dans un Tables Match[203].

Quintuple champion des États-Unis de la WWE et blessure (2015-2016)

 
John Cena après avoir remporté le Championnat des États-Unis de la WWE à WrestleMania 31, le .

Le au Royal Rumble, il ne remporte pas le titre mondial poids-lourds de la WWE, battu par Brock Lesnar dans un Triple Threat Match, qui inclut également Seth Rollins[204]. Le à Fastlane, il ne remporte pas le titre des États-Unis de la WWE, battu par Rusev par K.O[205]. Le à WrestleMania 31, il redevient champion des États-Unis de la WWE en battant son même adversaire, remportant le titre pour la quatrième fois[206].

Le à Extreme Rules, il conserve son titre en rebattant son rival dans un Russian Chain Match[207]. Le à Payback, il conserve son titre en rebattant le Bulgare par soumission dans un «I Quit» Match[208]. Le à Elimination Chamber, il perd face au champion de la NXT, Kevin Owens, dans un Champion vs. Champion Match[209]. Le à Money in the Bank, il prend sa revanche sur son même adversaire[210].

Le à Battleground, il conserve son titre en battant le Canadien par soumission[211]. Le à SummerSlam, il ne remporte pas le titre mondial poids-lourds de la WWE, battu par Seth Rollins dans un Title vs. Title Winner Takes All Match, ne conservant pas son titre et mettant fin à un règne de 147 jours[212]. Le à Night of Champions, il redevient champion des États-Unis de la WWE en battant son même adversaire, remportant le titre pour la cinquième fois[213].

Le à Hell in a Cell, il perd face à Alberto Del Rio, ne conservant pas son titre et mettant fin à un règne de 35 jours[214].

Le , il doit suivre une rééducation physique, après avoir subi une opération chirurgicale à la suite d'une blessure à l'épaule droite, déclarant forfait pour le Royal Rumble et s'absentant pendant 3 mois[215].

Retour de blessure, treizuple champion de la WWE et diverses rivalités (2016-2017)

 
John Cena, ici en , remporte son 16e championnat mondial à l'édition 2017 du Royal Rumble après avoir battu AJ Styles. Il égale le record de Ric Flair.

Le à WrestleMania 32, il effectue son retour de blessure, après 3 mois d'absence, en venant en aide au Rock, attaqué par la Wyatt Family après avoir battu Erick Rowan[216]. Le à Money in the Bank, il perd face à AJ Styles[217].

Le à Battleground, Enzo Amore, Big Cass et lui battent The Club dans un 6-Man Tag Team Match[218]. Le à SummerSlam, il reperd face à son même adversaire[219].

Le à No Mercy, il ne remporte pas le titre de la WWE, battu par AJ Styles dans un Triple Threat Match, qui inclut également Dean Ambrose[220].

Le au Royal Rumble, il redevient champion de la WWE en battant AJ Styles, remportant le titre pour la treizième fois de sa carrière et égalant également Ric Flair avec 16 titres personnels à son palmarès[221]. Le à Elimination Chamber, il perd un Elimination Chamber Match face à Bray Wyatt, qui inclut également AJ Styles, Baron Corbin, Dean Ambrose et The Miz, ne conservant pas son titre[222].

Le à WrestleMania 33, Nikki Bella et lui battent Maryse et le Miz. Après le combat, il demande sa compagne en mariage, ce qu'elle accepte, et ils échangent un baiser[223].

Le à Battleground, il bat Rusev dans un Flag Match[224]. Le à SummerSlam, il bat Baron Corbin[225]. Le à No Mercy, il perd face à Roman Reigns[226].

Le aux Survivor Series, l'équipe SmackDown (Shane McMahon, Randy Orton, Bobby Roode, Shinsuke Nakamura et lui) perd face à celle de Raw (Kurt Angle, Braun Strowman, Samoa Joe, Finn Bálor et Triple H) dans un 5-on-5 Traditional Survivor Series Man's Elimination Match[227].

Diverses rivalités et apparitions occasionnelles (2018-...)

 
John Cena à SmackDown en 2017.

Le au Royal Rumble, il entre dans le Royal Rumble masculin en 20e position, élimine The Hurricane, Finn Bálor et Elias, avant d'être lui-même éliminé par le futur vainqueur, Shinsuke Nakamura[228]. Le à Elimination Chamber, il perd un Elimination Chamber Match face à Roman Reigns, qui inclut également Braun Strowman, Elias, Finn Bálor, Seth Rollins et The Miz, ne devenant pas aspirant n°1 au titre Universel de la WWE à WrestleMania 34[229]. Le à Fastlane, il ne remporte pas le titre de la WWE, battu par AJ Styles dans un 6-Pack Challenge, qui inclut également Baron Corbin, Dolph Ziggler, Kevin Owens et Sami Zayn[230].

Le à WrestleMania 34, alors qu'il était dans le public, il attaque Elias qui l'insulte, puis perd face à l'Undertaker en moins de 3 minutes[231]. Le au Greatest Royal Rumble, il bat Triple H[232].

Le à Super Show-Down, Bobby Lashley et lui battent Kevin Owens et Elias[233].

Le à SmackDown Live, il fait son retour télévisé. Plus tard dans la soirée, Becky Lynch et lui battent Zelina Vega et Andrade[234]. Le , la WWE annonce qu'il est retiré du Royal Rumble, à cause d'une blessure à la cheville[235].

Le à WrestleMania 35, il refait son apparition, avec sa gimmick du Dr of Thuganomics, où il insulte Elias avec des punchlines rimées, avant de lui porter un FU[236].

Le à Raw Reunion, il fait une apparition aux côtés des Usos et de leur père Rikishi[237].

Le à SmackDown, il effectue son retour et annonce sa non-participation à WrestleMania 36, jusqu'à ce que The Fiend Bray Wyatt apparaisse et le défie dans un match au pay-per-view[238].

Le à WrestleMania 36, il perd face à The Fiend Bray Wyatt dans un Firefly Funhouse Match[239].

Le à Money in the Bank, il effectue son retour en confrontant Roman Reigns, après la conservation du titre Universel de ce dernier sur Edge[240]. Le à SummerSlam, il ne remporte pas le titre Universel de la WWE, battu par le Samoan[241].

Le à Raw, il fait son apparition dans le show rouge pour célébrer ses 20 ans de carrière en tant que catcheur[242].

Le à SmackDown, il effectue son retour sur le ring aux côtés de Kevin Owens. Ensemble, les deux hommes battent Roman Reigns et Sami Zayn[243].

Le à Raw, il effectue son retour dans le show rouge. Austin Theory le défie dans un match à WrestleMania 39 et lui offre une opportunité pour le titre des États-Unis de la WWE. Refusant au départ, il finit par changer d'avis, à la suite des nombreuses provocations du jeune champion, à qui il répond que ce dernier va regretter sa proposition[244].

Le à WrestleMania 39, il ne remporte pas le titre des États-Unis, battu par Austin Theory de manière controversée[245].

Le à Fastlane, LA Knight et lui battent la Bloodline (Jimmy Uso et Solo Sikoa)[246]. Le à Crown Jewel, il perd face à Solo Sikoa[247].

Caractéristiques au catch

Musiques d'entrées Compositeurs Périodes Fédération(s) Référence
The Beautiful People (instrumental) Marilyn Manson 2002 WWE
Slam Smack Jim Johnston 2002 [249]
Insert Bass Here 2002 [250]
Freestyles Beat 2003 [251]
Basic Thuganomics (World Life) John Cena & Tha Trademarc 2003-2005 ; 2019 [252],[253]
We Are One 12 Stones 2010
The Time Is Now John Cena & Tha Trademarc 2005-... [254]

Palmarès et distinctions

Palmarès

 
John Cena avec sa ceinture du WWE Championship.

Distinctions

Slammy Awards

John Cena a reçu 11 Slammy Awards :

Récompenses des magazines

Classement PWI 500 de John Cena[267]
Année 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018
Rang 281   46   12   7   2  1   1   9   3   2   3   3   1   3   2   10   19   20
PS 50, les cinquante meilleurs catcheurs de l'année
Année 2003 2004-2006 2007 2008-2011
Rang 48 -   29 -
Ref. [270] [270]

Autres distinctions

Carrière musicale

John Cena a enregistré un album, You Can't See Me, avec son cousin Tha Trademarc. Il comprend, en plus d'autres musiques, son thème d'entrée My Time is Now et le single Bad, Bad Man pour lequel un clip est réalisé, parodiant la culture des années 1980, notamment la série télévisée L'Agence tous risques. Un nouveau clip est fait pour le second single, Right Now et qui était diffusé pour la première fois le à RAW. Cena et The Trademarc participaient plus tard à une chanson de The Perceptionists.

Discographie

Positions Pays Catégories
15 États-Unis Billboard 200[271]
10 États-Unis R&B/Hip-Hop
3 États-Unis Rap
103 Royaume-Uni Top 200 Albums[272]

Carrière d'acteur

 
John Cena, posant avec les Marines américains, à l'avant-première du film The Marine (Le fusilier marin).

Les studios de la WWE est une division de la World Wrestling Entertainment produisant et finançant les films des catcheurs de la fédération, elle est responsable du premier film de Cena intitulé The Marine, le . Une semaine après sa sortie au cinéma aux États-Unis, le film rapporte 7 millions de dollars au box office[273]. Durant une dizaine de semaines au cinéma, le film rapporte 18,7 millions de dollars[273]. Une fois le DVD paru, il rapporte environ 30 millions de vente durant les douze premières semaines[273].

Son second film, également produit par les studios de la WWE s'intitule 12 Rounds (Shoot and Run en Europe)[274]. Le tournage a commencé le à la Nouvelle-Orléans[275]. Le film est sorti le .

Longs métrages

* prochainement : Coyote vs. Acme de Dave Green : l'avocat

Longs métrages d'animation

Télévision

Date Titre Rôle Notes
2004 John Cena: Word Life lui-même . Documentaire
2007 John Cena: My Life lui-même . Documentaire
2010 Psych : Enquêteur malgré lui Ewan O'Hara saison 4 épisode 10 : En avant soldat ! (You Can't Handle This Episode).
2010 True Jackson lui-même Courte apparition dans un épisode
2010 Hannah Montana lui-même Courte apparition dans un épisode
2010 Fred: The Movie Père (imaginaire) de Fred Téléfilm[276]
2010 The John Cena Experience lui-même . Documentaire[277]
2011 Fred 2: Night of the Living Fred Père (imaginaire) de Fred Téléfilm[278]
2012 Fred 3: Fred Camp Père (imaginaire) de Fred Téléfilm
2015 Parks and Recreation lui-même saison 7 épisode 10 : Les adieux de Johnny Karaté (The Johnny Karate Super Awesome Musical Explosion Show)
2017 Pharmacy Road Gustav Ditters Téléfilm
2017 Psych: The Movie Ewan O'Hara Téléfilm
2019 Are You Smarter than a 5th Grader? lui-même Présentateur
2022-présent Wipeout lui-même Présentateur
2022-présent Peacemaker Christopher Smith / Peacemaker série télévisée

Voix francophones

En version française, John Cena est dans un premier temps doublé par Martin Spinhayer dans The Marine, Erwin Grünspan dans 12 Rounds, Lionel Tua dans Psych et Julien Meunier dans Legendary[279].

Par la suite, Raphaël Cohen[279] devient sa voix la plus régulière, le doublant dans Sisters, Crazy Amy, Chaud devant ! ou encore dans l'univers cinématographique DC. En parallèle, il est doublé par David Krüger[279] dans The Wall, Bumblebee et La Bulle, par Frédéric Popovic (Very Bad Dads et sa suite) ainsi qu'Adrien Antoine (Nos pires amis (en) et sa suite) et Xavier Fagnon (Fast and Furious 9[280] et Argylle). À titre exceptionnel, il est doublé par Sébastien Frit dans Barbie[281] et Jean-François Rossion dans Freelance.

En version québécoise, Frédérik Zacharek est la voix régulière de l'acteur, le doublant dans Sœurs, Bloqueurs, Bumblebee et Jouer avec le feu. Il est également doublé par Patrick Chouinard dans Les 12 épreuves, Cas désespéré[282] et L'Escadron suicide : La Mission, par Louis-Philippe Dandenault dans Le Fusilier Marin et par Frédéric Paquet dans Le retour de papa 2.

Dans la culture populaire

Le personnage de John Cena est très apprécié dans la sphère internet. En 2015, à un Morning Zoo (en), un groupe d'animateur radio fait des canulars téléphoniques promouvant le catcheur. Cet extrait audio deviendra un mème Internet où John Cena apparaît (en) subitement de nulle part accompagné par son thème "The Time is Now" (en)[283],[284],[285].

Vie privée

  • John Cena est gaucher[286].
  • Il est fan d'animation japonaise et a révélé que son dessin animé préféré est Ken le Survivant (Fist of the North Star)[287].
  • Il a aussi mentionné jouer à la série Command and Conquer et reconnu qu'il s'agit de son jeu vidéo préféré[288].
  • Cena est aussi un supporter des Boston Red Sox[287], Tampa Bay Rays[289], New England Patriots[290], et des Boston Celtics[287].
  • Il collectionne les voitures muscle cars dont il possède 30 modèles, certains étant uniques[291].
  • Durant la promotion de son film 12 Rounds en 2009, John Cena a annoncé ses fiançailles[292],[293] avec Elizabeth Huberdeau. Ils se sont mariés le . En , sa femme demande le divorce à la suite de plusieurs complications dans son couple[294].
  • En , il se met en couple avec Nikki Bella. En , après leur match par équipe à Wrestlemenia 33, il lui fait une demande en mariage qu'elle accepte. Un an plus tard, en , le couple se sépare pour diverses raisons privées[295].
  • En , il entame une relation avec Shay Shariatzadeh et ils se marient le [296].

Notes et références

Notes

  1. Alors qu'il aurait dû l'emporter, mais l'arbitre n'a pas vu sa tentative de tombé qui a duré plus de 3 secondes.
  2. Ce match fut le plus long de l'année après le Royal Rumble et reçut de nombreuses récompenses.
  3. Intervention qui faisait référence au Montreal Screwjob puisque Vince McMahon demandait à faire sonner la cloche, mais Cena l'en empêcha.
  4. Ce match a reçu la notation de 5 Stars Match de la part de Dave Meltzer. Comme Punk a quitté la WWE avec le titre, Vince McMahon devait renvoyé Cena, mais le lendemain à RAW, McMahon est destitué de ses fonctions, et est remplacé par Triple H. Cena reste donc à la WWE.
  5. Bien que CM Punk ait quitté la WWE avec la ceinture, le titre a été rendu vacant par la fédération, et une nouvelle ceinture, similaire à l'ancienne, a vue le jour.
  6. Le règne de John Cena et The Miz n'a duré que 10 minutes, ils remportèrent le titre contre Heath Slater et Justin Gabriel (membres de The Corre), mais le match revanche a lieu juste après. The Miz trahi Cena, donnant la victoire à l'équipe adverse.

Références

  1. a et b (en) « John Cena », sur wwe.com, WWE (consulté le ).
  2. a et b (en) John Cena sur Online World of Wrestling.
  3. a et b (en) John Cena: My Life. DVD. World Wrestling Entertainment.
  4. (en) « CAGEMATCH » Wrestlers Database » John Cena », sur Cagematch (consulté le )
  5. (en) « John Cena », sur Wrestling Data (consulté le )
  6. a et b (en) « John Cena », sur CageMatch.net (consulté le ).
  7. (en) « John "Prototype" Cena », (version du sur Internet Archive).
  8. a et b (en) « John Cena matches », sur CageMatch.net (consulté le ).
  9. (en) Brian Truitt, « 'Flintstones' adds to John Cena's kid appeal », sur USA Today, .
  10. « WWE News: The story of John Cena's rap character creation recalled by a former WWE creative team member », sur prowrestling.net, .
  11. (en) Jim Ross, « Cena’s a polarizing figure because of WWE’s failure to build around him », sur FoxSports.com, .
  12. « TOP 50 WRESTLERS OF ALL TIME », sur ign.com, .
  13. (en) Adam Santarossa, « Why John Cena is the best of all time », sur new.com.au, .
  14. (en) Nick Schwartz, « Kurt Angle on how WWE has changed, and why John Cena is the G.O.A.T. WWE Superstar », sur FoxSports.com, .
  15. (en) WWE.com staff, « John Cena to receive Sports Illustrated’s Muhammad Ali Legacy Award », sur wwe.com, .
  16. (en) Jordan Coetsee, « John Cena Confirmed To Play Duke Nukem In Film Adaptation », sur GameranX.com, .
  17. a b et c « SLAM! Sports biography », CANOE, (consulté le ).
  18. (en) « John Cena - IMDb », sur IMDb (consulté le ).
  19. (en) Bob Albright, « Heavyweight homecoming: WWE champion John Cena reflects on road to stardom », sur newburyportnews.com, (consulté le ).
  20. (en) « John Cena '95 Honored for Social Good », sur cushing.org, (consulté le ).
  21. (en) « 1998 Football Roster », sur spfldcol.edu, (consulté le ).
  22. (en) « John Cena body measurement height weight biceps shoe size vital stats bio », sur Celebrity Inside (consulté le ).
  23. (en) Raj Giri, « Interesting John Cena - Goldberg Trivia, Alistair Overeem On Brock Lesnar In WWE, Cena Sale », sur Wrestling Inc., (consulté le ).
  24. (en) « UPW Entertainment Overload », sur Wrestlingdata (consulté le ).
  25. (en) « UPW Internet Invasion », sur Wrestlingdata (consulté le ).
  26. (en) Scotty Szanto-Nicodemus, « UPW: When Worlds Collide 2001 », sur OnlineOnslaught, (consulté le ).
  27. (en) « Résultats de la Ohio Valley Wrestling (2001) », sur Online World of Wrestling (consulté le ).
  28. a et b (en) « Historique du Ohio Valley Wrestling Southern Tag Team Title », sur wrestling-titles.com (consulté le ).
  29. a et b (en) « Wrestler profiles », sur Online World of Wrestling (consulté le ).
  30. (en) « Historique du Ohio Valley Wrestling Heavyweight Title », sur wrestling-titles.com (consulté le ).
  31. a et b (en) Scott Keith, « The SmarKdown Rant – June 27 2002 », sur 411mania, (consulté le ).
  32. (en) « Vengeance 2002 », sur WWE.com, (consulté le ).
  33. (en) « WWE SMACKDOWN! RESULTS October 17, 2002 », sur Online World of Wrestling, (consulté le ).
  34. (en) « JOHN CENA WORD LIFE BASEBALL T-SHIRT », sur WWEshop.com (version du sur Internet Archive).
  35. (en) « Rebellion 2002 », sur ProWrestlingHistory.com (consulté le ).
  36. (en) « WWE Royal Rumble 2003 », sur OnlineWorldofWrestling.com (consulté le ).
  37. « Backlash 2003 », sur ProWrestlingHistory.com (consulté le ).
  38. (en) Scott Keith, « The SmarK Rant For WWE Judgment Day 2003 », sur 411Mania.com, (consulté le ).
  39. (en) Scott Keith, « The SmarK Rant For WWE Vengeance 2003 », sur 411Mania.com, (consulté le ).
  40. (en) Scott Keith, « The SmarK Rant For WWE No Mercy 2003 », sur 411Mania.com, (consulté le ).
  41. (en) Scott Keith, « The SmarK Rant For - November 13 2003 », sur 411Mania.com, (consulté le ).
  42. Scott Keith, « The SmarK Rant For WWE Survivor Series 2003 », sur 411Mania.com, (consulté le ).
  43. (en) « WWE Tribute to the Troops '03 at Camp Victory wrestling results - Internet Wrestling Database », sur profightdb.com.
  44. (en) Scott Keith, « The SmarK Rant For WWE Royal Rumble 2004 », sur 411Mania.com, (consulté le ).
  45. (en) Scott Keith, « The SmarK Rant For WWE No Way Out 2004 », sur 411Mania.com, (consulté le ).
  46. (en) Scott Keith, « The SmarK Rant For WWE Wrestlemania XX », sur 411Mania.com, (consulté le ).
  47. « The Great American Bash 2004 results », Pro Wrestling History (consulté le ).
  48. (en) « Résultats de SmackDown! - 8 juillet 2004 », Online World of Wrestling (consulté le ).
  49. (en) « Résultats de No Mercy 2004 », Pro Wrestling history (consulté le ).
  50. (en) « Résultats de SmackDown! - 7 octobre 2004 », Online World of Wrestling (consulté le ).
  51. (en) « Résultats de SmackDown! - 14 octobre 2004 », Online World of Wrestling (consulté le ).
  52. (en) « Résultats de SmackDown! - 11 novembre 2004 », Online World of Wrestling (consulté le ).
  53. (en) « Résultats de SmackDown! - 18 novembre 2004 », Online World of Wrestling (consulté le ).
  54. (en) « Second règne de John Cena en tant que Champion US », WWE (consulté le ).
  55. (en) « SURVIVOR SERIES 2004 », sur wwe.com, (consulté le ).
  56. (en) « ARMAGEDDON 2004 RESULTS », sur wwe.com, (consulté le ).
  57. « ROYAL RUMBLE 2005 », sur wwe.com (consulté le )
  58. (en) « SmackDown Results - 3/3/05 - Albany, NY (New US Champion, more) », sur Wrestleview (consulté le )
  59. « Full WrestleMania 21 Results », sur wwe.com (consulté le )
  60. « JUDGMENT DAY 2005 RESULTS », sur wwe.com (consulté le )
  61. « 2005 WWE Draft Lottery », sur Pro Wrestling (consulté le ).
  62. « VENGEANCE 2005 RESULTS », sur wwe.com (consulté le )
  63. « SUMMERSLAM 2005 », sur wwe.com (consulté le )
  64. « UNFORGIVEN 2005 RESULTS », sur wwe.com (consulté le )
  65. « TABOO TUESDAY 2005 RESULTS », sur wwe.com (consulté le )
  66. (en-US) « WWE Champion John Cena def. Kurt Angle », sur WWE (consulté le )
  67. « WWE Champion John Cena def. Kurt Angle, Shawn Michaels, Kane, Chris Masters and Carlito to retain (Elimination Chamber Match) », sur wwe.com (consulté le )
  68. « Edge def. John Cena to become WWE Champion », sur wwe.com (consulté le )
  69. (en) « Histoire du WWE Championship », WWE (consulté le ).
  70. « John Cena def. Edge (new WWE Champion) », sur wwe.com (consulté le )
  71. « Full WrestleMania 22 results », sur wwe.com (consulté le )
  72. « ECW One Night Stand 2006 », sur cagematch.net (consulté le )
  73. « John Cena def. Sabu (Extreme Lumberjack Match) », sur wwe.com (consulté le )
  74. « WWE Champion Edge def. John Cena », sur wwe.com (consulté le )
  75. « John Cena def. Edge to win the WWE Championship (TLC Match) », sur wwe.com (consulté le )
  76. « World Heavyweight Champion King Booker won a Champion of Champions Match », sur wwe.com (consulté le )
  77. (en) « Survivor Series 2006 results », sur prowrestlinghistory.com (consulté le ).
  78. « World Heavyweight Champion Batista & WWE Champion John Cena def. King Booker & Finlay », sur wwe.com (consulté le )
  79. « WWE Tribute to the Troops '06 at Camp Victory wrestling results - Internet Wrestling Database », sur profightdb.com.
  80. « WWE Champion John Cena def. Umaga », sur wwe.com (consulté le )
  81. « WWE Champion John Cena def. Umaga (Last Man Standing Match) », sur wwe.com (consulté le )
  82. (en) Pro Wrestling Illustrated, mai 2007, Arena Reports, Kappa Publishing, mai 2007, p. 134.
  83. (en-US) « WWE Champion John Cena & HBK def. World Heavyweight Champion Batista & Undertaker », sur WWE (consulté le )
  84. (en-US) « Full WrestleMania 23 results », sur WWE (consulté le )
  85. (en) Pro Wrestling Illustrated, juillet 2007, Arena reports, Kappa Publishing, juin 2007, p. 133.
  86. « WWE Champion John Cena def. Edge, Randy Orton and Shawn Michaels (Fatal Four Way Match) », sur wwe.com (consulté le )
  87. « WWE Champion John Cena def. The Great Khali », sur wwe.com (consulté le )
  88. « WWE One Night Stand 2007: Extreme Rules », sur cagematch.net (consulté le )
  89. « WWE Champion John Cena def. King Booker, Randy Orton, Bobby Lashley & Mick Foley (Challenge Match) », sur wwe.com (consulté le )
  90. « WWE Champion John Cena def. Bobby Lashley », sur wwe.com (consulté le )
  91. « WWE Champion John Cena def. Randy Orton », sur wwe.com (consulté le )
  92. « WWE Unforgiven 2007 », sur cagematch.net (consulté le )
  93. Dr. James Andrews, L'opération de John Cena, WWE, vidéo du 04-10-2007, [lire en ligne], consulté le 10-04-2007.
  94. (en) « wwe.com »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le ).
  95. (en) « Mr. McMahon vacates Cena's WWE Championship », sur wwe.com, (consulté le ).
  96. (en) « Inside WWE ; Title History ; WWE Championship », WWE (consulté le ).
  97. « John Cena wins the Royal Rumble Match », sur wwe.com (consulté le )
  98. "Bryan Robinson", « "Ready to get some at No Way Out" », sur wwe.com, (consulté le ).
  99. « John Cena def. WWE Champion Randy Orton (DQ, Orton retains) », sur wwe.com (consulté le )
  100. « Full WrestleMania XXIV results », sur wwe.com (consulté le )
  101. « Triple H def. Randy Orton, John Cena and JBL in a Fatal Four Way Elimination Match (new WWE Champion) », sur wwe.com (consulté le )
  102. « John Cena def. JBL », sur wwe.com (consulté le )
  103. « WWE One Night Stand 2008: Extreme Rules », sur cagematch.net (consulté le )
  104. « WWE Night of Champions '08 », sur profightdb.com (consulté le ).
  105. « JBL def. John Cena in a NYC Parking Lot Brawl », sur wwe.com (consulté le )
  106. « WWE Monday Night Raw », sur profightdb.com (consulté le ).
  107. « WWE Monday Night Raw », sur profightdb.com (consulté le ).
  108. « Batista def. John Cena », sur wwe.com (consulté le )
  109. « WWE Monday Night Raw », sur profightdb.com (consulté le ).
  110. (en) « WWE News, RAW Results, Smackdown Results », sur Wrestling News and Results, WWE News, TNA News, ROH News (consulté le ).
  111. « John Cena def. World Heavyweight Champion Chris Jericho », sur wwe.com (consulté le )
  112. « World Heavyweight Champion John Cena def. Chris Jericho », sur wwe.com (consulté le )
  113. « World Heavyweight Champion John Cena def. JBL », sur wwe.com (consulté le )
  114. « Edge wins World Heavyweight Title Elimination Chamber Match », sur wwe.com (consulté le )
  115. « Full WrestleMania XXV results », sur wwe.com (consulté le )
  116. « Edge def. John Cena in Last Man Standing Match (New World Heavyweight Champion) », sur wwe.com (consulté le )
  117. « John Cena def. Big Show », sur wwe.com (consulté le )
  118. « John Cena def. Big Show (Submission Match) », sur wwe.com (consulté le )
  119. « WWE Monday Night Raw », sur profightdb.com (consulté le ).
  120. « John Cena def. The Miz », sur wwe.com (consulté le )
  121. « WWE Champion Randy Orton def. Triple H & John Cena », sur wwe.com (consulté le )
  122. « WWE Champion Randy Orton def. John Cena », sur wwe.com (consulté le )
  123. « John Cena def. Randy Orton ("I Quit" Match - New WWE Champion) », sur wwe.com (consulté le )
  124. « Randy Orton def. John Cena in a Hell in a Cell Match (New WWE Champion) », sur wwe.com (consulté le )
  125. « John Cena def. WWE Champion Randy Orton (One Hour, Anything Goes WWE Iron Man Match) », sur wwe.com (consulté le )
  126. « WWE Champion John Cena def. Triple H & Shawn Michaels (Triple Threat Match) », sur wwe.com (consulté le )
  127. Philip Kreikenbohm, « WWE Tribute To The Troops 2009 « Events Database « CAGEMATCH - The Internet Wrestling Database », sur cagematch.net.
  128. « Sheamus def. John Cena in a Tables Match (New WWE Champion) », sur wwe.com (consulté le )
  129. a et b Audrey Ferrante, « RAW Spécial du 14.12.2009 - Les Slammy Awards », sur wwe.fr, (consulté le ).
  130. « ROYAL RUMBLE 2010 - LES RESULTATS », sur wwe.fr, (consulté le ).
  131. « John Cena wins Elimination Chamber Match; Batista defeats Cena (New WWE Champion) », sur wwe.com (consulté le )
  132. « WrestleMania XXVI results », sur wwe.com (consulté le )
  133. « WWE Champion John Cena def. Batista (Last Man Standing Match) », sur wwe.com (consulté le )
  134. « WWE Champion John Cena def. Batista in an "I Quit" Match », sur wwe.com (consulté le )
  135. « WWE Raw du 07.06.2010 - Les résultats », sur WWE.fr (consulté le ).
  136. « Sheamus won the WWE Championship Fatal 4-Way Match », sur wwe.com (consulté le )
  137. « WWE Champion Sheamus def. John Cena (Steel Cage Match) », sur wwe.com (consulté le )
  138. « Team WWE def. The Nexus (Elimination Tag Team Match) », sur wwe.com (consulté le )
  139. « Night of Champions 2010 results », sur wwe.com (consulté le )
  140. « WWE Hell in a Cell 2010 results », sur wwe.com (consulté le )
  141. « John Cena & David Otunga def. Drew McIntyre & "Dashing" Cody Rhodes (New WWE Tag Team Champions) », sur wwe.com (consulté le )
  142. « Raw Results – 10/25/10 », sur wwe.com (consulté le )
  143. « Survivor Series 2010 Results », sur wwe.com (consulté le )
  144. « WWE TLC: Tables, Ladders & Chairs 2010 results », sur wwe.com (consulté le )
  145. « WWE Tribute To The Troops 2010 », sur cagematch.net (consulté le )
  146. « ROYAL RUMBLE 2011 - LES RESULTATS », sur WWE.fr (consulté le ).
  147. « WWE ELIMINATION CHAMBER 2011: Les résultats », sur WWE.fr (consulté le ).
  148. a et b « Raw du 21.02.2011: Les résultats et vidéos - Triple H et The Undertaker enfin de retour », sur WWE.fr (consulté le ).
  149. Audrey Ferrante, « Justin Gabriel & Heath Slater ont battu les Champions de la WWE par Equipe The Miz & John Cena », sur wwe.fr, (consulté le ).
  150. Audrey Ferrante, « Dwayne "The Rock" Johnson: He brings it! » (consulté le ).
  151. Audrey Ferrante, « WrestleMania XXVII - Les Résultats », sur wwe.fr, (consulté le ).
  152. Audrey Ferrante, « Les Résultats de Raw du 04.04.2011: John Cena vs. The Rock à WrestleMania XXVIII », sur wwe.fr, (consulté le ).
  153. http://fr.wwe.sevenload.com/news/raw/les-resultats-de-raw-du-28-3-2-aaaa-the-rock-vs-john-cena-vs-the-miz/john-cena-the-rock-et-le-champion-de-la-wwe-the-miz-se-sont-confrontes.
  154. « WWE Champion John Cena vs. The Miz », sur wwe.fr, (consulté le ).
  155. Audrey Ferrante, « Money in the Bank - Les résultats », sur wwe.fr, (consulté le ).
  156. « CM Punk def. John Cena (New WWE Champion) », sur wwe.com (consulté le )
  157. « John Cena a battu WWE Champion Rey Mysterio », sur wwe.fr, (consulté le ).
  158. « SummerSlam 2011 - Les résultats », sur wwe.fr, (consulté le ).
  159. Audrey Ferrante, « NIGHT OF CHAMPIONS 2011 – Les résultats », sur wwe.fr, (consulté le ).
  160. (en) James Wortman, « Alberto Del Rio def. John Cena and CM Punk in a Triple Threat Hell in a Cell Match (New WWE Champion) », sur wwe.com, (consulté le ).
  161. (en) « WWE Champion Alberto Del Rio vs. John Cena (Last Man Standing match) », WWE (consulté le ).
  162. Daniela Decker, « Le Champion de la WWE Alberto Del Rio a battu John Cena (Last Man Standing Match) », sur wwe.fr, (consulté le ).
  163. Audrey Ferrante, « The Rock & John Cena ont battu The Miz & R-Truth », sur wwe.fr, (consulté le ).
  164. a et b (en) Ryan Murphy, « WWE Raw SuperShow results: Kane resurrected », sur WWE.com, (consulté le ).
  165. « WWE Raw SuperShow results: Kane resurrected », sur wwe.com (consulté le )
  166. (en) Mitch Passero, « John Cena vs. Kane (Double Count-out) », sur wwe.com, (consulté le ).
  167. (en) « John Cena vs. Kane (Ambulance Match) photos », sur wwe.com, (consulté le ).
  168. (en) Tom Herrera, « The Rock def. John Cena », sur wwe.com, (consulté le ).
  169. (en) « Retour de Brock Lesnar à la WWE » (consulté le ).
  170. (en) « John Cena bat Brock Lesnar à Extreme Rules 2012 » (consulté le ).
  171. (en) « John Laurinaitis bat John Cena à Over the Limit 2012 » (consulté le ).
  172. (en) « John Cena bat le Big Show à No Way Out 2012 » (consulté le ).
  173. (en) « Raw 1,000 Results – 7/23/12 », sur Wrestleview (consulté le )
  174. (en-US) « WWE Champion CM Punk def. John Cena, Big Show », sur WWE (consulté le )
  175. (en) « WWE Champion CM Punk vs. John Cena », sur wwe.com.
  176. (en) « John Cena blessé lors de son match à Night of Champions 2012 » (consulté le ).
  177. (en) « John Cena undergoes arm surgery » (consulté le ).
  178. (en-US) « WWE Champion CM Punk def. John Cena and Ryback (Triple Threat Match) », sur WWE (consulté le )
  179. (en-US) « Dolph Ziggler def. John Cena (Ladder Match for the World Heavyweight Championship Money in the Bank contract) », sur WWE (consulté le )
  180. (en-US) « WWE Tribute to the Troops results: An evening worthy of 'Tribute' », sur WWE (consulté le )
  181. (en-US) « John Cena won the 30-Man Royal Rumble Match », sur WWE (consulté le )
  182. Craig Tello, « The Shield def. John Cena, Ryback & Sheamus » (consulté le ).
  183. (en) John Clapp, « WWE Champion The Rock vs. John Cena » (consulté le ).
  184. (en-US) « WWE Champion John Cena vs. Ryback ended in a No Contest (Last Man Standing Match) », sur WWE (consulté le )
  185. (en-US) « WWE Champion John Cena def. Ryback (Three Stages of Hell Match) », sur WWE (consulté le )
  186. (en) John Clapp, « WWE Champion John Cena vs. Mark Henry » (consulté le ).
  187. (en-US) « Daniel Bryan def. WWE Champion John Cena; Randy Orton cashed in his Money in the Bank contract on Bryan to become WWE Champion », sur WWE (consulté le )
  188. (en-US) « John Cena def. Alberto Del Rio to capture World Heavyweight Championship », sur WWE (consulté le )
  189. « Survivor Series 2013 results », sur wwe.com (consulté le )
  190. « WWE TLC 2013 results », sur wwe.com (consulté le )
  191. « WWE Tribute To The Troops 2013 », sur cagematch.net (consulté le )
  192. (en-US) « WWE World Heavyweight Champion Randy Orton def. John Cena », sur WWE (consulté le )
  193. (en-US) « WWE World Heavyweight Champion Randy Orton def. Daniel Bryan, John Cena, Sheamus, Cesaro & Christian in an Elimination Chamber Match », sur WWE (consulté le )
  194. (en-US) « John Cena def. Bray Wyatt », sur WWE (consulté le )
  195. (en-US) « Bray Wyatt def. John Cena (Steel Cage Match) », sur WWE (consulté le )
  196. (en-US) « John Cena def. Bray Wyatt in a Last Man Standing Match », sur WWE (consulté le )
  197. (en-US) « John Cena def. Randy Orton, Bray Wyatt, Roman Reigns, Cesaro, U.S. Champion Sheamus, Kane and Alberto Del Rio to become the new WWE World Heavyweight Champion », sur WWE (consulté le )
  198. (en-US) « John Cena won the WWE World Heavyweight Championship Fatal 4-Way Match », sur WWE (consulté le )
  199. (en-US) « Brock Lesnar def. WWE World Heavyweight Champion John Cena », sur WWE (consulté le )
  200. (en-US) « John Cena def. WWE World Heavyweight Champion Brock Lesnar by disqualification », sur WWE (consulté le )
  201. (en-US) « John Cena def. Randy Orton inside Hell in a Cell for a future WWE World Heavyweight Title Match against Brock Lesnar », sur WWE (consulté le )
  202. (en-US) « Team Cena def. Team Authority (Traditional Survivor Series Elimination Tag Team Match) », sur WWE (consulté le )
  203. (en-US) « John Cena def. Seth Rollins (Tables Match) », sur WWE (consulté le )
  204. (en-US) « WWE World Heavyweight Champion Brock Lesnar def. John Cena and Seth Rollins », sur WWE (consulté le )
  205. (en-US) « United States Champion Rusev def. John Cena », sur WWE (consulté le )
  206. (en-US) « John Cena def. United States Champion Rusev », sur WWE (consulté le )
  207. (en-US) « United States Champion John Cena def. Rusev (Russian Chain Match) », sur WWE (consulté le )
  208. (en-US) « United States Champion John Cena def. Rusev ("I Quit" Match) », sur WWE (consulté le )
  209. (en-US) « NXT Champion Kevin Owens def. United States Champion John Cena (Champion vs. Champion Match: Non-Title) », sur WWE (consulté le )
  210. (en-US) « John Cena def. Kevin Owens », sur WWE (consulté le )
  211. (en-US) « United States Champion John Cena def. Kevin Owens », sur WWE (consulté le )
  212. (en-US) « WWE World Heavyweight Champion Seth Rollins def. United States Champion John Cena in a Winner Takes All Match », sur WWE (consulté le )
  213. (en-US) « John Cena def. Seth Rollins to win the United States Championship », sur WWE (consulté le )
  214. (en-US) « Alberto Del Rio def. U.S. Champion John Cena in the U.S. Open Challenge », sur WWE (consulté le )
  215. (en-US) « John Cena undergoing physical therapy following shoulder surgery », sur WWE (consulté le )
  216. (en-US) « John Cena returns and joins The Rock at WrestleMania », sur WWE (consulté le )
  217. (en) « AJ Styles def. John Cena », sur WWE (consulté le )
  218. (en-US) « John Cena, Enzo Amore & Big Cass def. The Club », sur WWE (consulté le )
  219. (en-US) « AJ Styles def. John Cena », sur WWE (consulté le )
  220. (en) « WWE World Champion AJ Styles def. John Cena & Dean Ambrose », sur WWE (consulté le )
  221. (en) « John Cena def. AJ Styles to win the WWE Championship », sur WWE (consulté le )
  222. (en-US) « Bray Wyatt def. John Cena, The Miz, Baron Corbin, AJ Styles and Dean Ambrose in a WWE Championship Elimination Chamber Match », sur WWE (consulté le )
  223. (en-US) « John Cena & Nikki Bella def. Miz & Maryse; Cena asks Nikki to marry him », sur WWE (consulté le )
  224. (en-US) « Cena and Rusev to go to war in a Flag Match », sur WWE (consulté le ).
  225. (en-US) « John Cena def. Baron Corbin », sur WWE (consulté le )
  226. (en-US) « Roman Reigns def. John Cena », sur WWE (consulté le )
  227. (en-US) « Team Raw def. Team SmackDown in a Men’s 5-on-5 Traditional Survivor Series Elimination Tag Team Match », sur WWE (consulté le )
  228. (en-US) « Shinsuke Nakamura won the 2018 Men’s Royal Rumble Match », sur WWE (consulté le )
  229. (en-US) « Roman Reigns won the first-ever Seven-Man Elimination Chamber Match to challenge Universal Champion Brock Lesnar at WrestleMania », sur WWE (consulté le )
  230. (en-US) « WWE Champion AJ Styles def. John Cena, Kevin Owens, Sami Zayn, Dolph Ziggler and Baron Corbin (Six-Pack Challenge) », sur WWE (consulté le )
  231. (en-US) « The Undertaker def. John Cena », sur WWE (consulté le )
  232. (en-US) « John Cena def. Triple H », sur WWE (consulté le )
  233. (en-US) « John Cena & Bobby Lashley def. Kevin Owens & Elias », sur WWE (consulté le )
  234. (en-US) « WWE SmackDown Live results, January 1, 2019 », sur WWE (consulté le )
  235. « WWE Royal Rumble 2019 : C’est officiel, John Cena sera absent », sur VoxCatch (consulté le )
  236. (en-US) « John Cena Returns as Dr. of Thugonomincs at WrestleMania 35 », sur ITN WWE (consulté le )
  237. (en) « WWE Raw results, July 22, 2019 », sur WWE (consulté le )
  238. (en) « WWE SmackDown results, February 28, 2020 », sur WWE (consulté le )
  239. (en-US) « “The Fiend” Bray Wyatt def. John Cena in a Firefly Fun House Match », sur WWE (consulté le )
  240. (en) « Roman Reigns Beats Edge, Retains Universal Title at 2021 WWE Money in the Bank », sur Bleacher Report (consulté le )
  241. (en) « Roman Reigns Beats John Cena, Retains Universal Title at WWE SummerSlam 2021 », sur Bleacher Report (consulté le )
  242. (en-US) « WWE Raw results, June 27, 2022 », sur WWE (consulté le )
  243. (en-US) « WWE SmackDown Results, December 30, 2022 », sur WWE (consulté le )
  244. (en-US) « WWE Raw Results: March 6, 2023 », sur WWE (consulté le )
  245. (en-US) « United States Champion Austin Theory def. John Cena », sur WWE (consulté le )
  246. « Résultats de WWE Fastlane 2023 », sur VoxCatch (consulté le ).
  247. (en-US) « WWE Crown Jewel Results – 11/4/23 (Five Championship matches, Roman Reigns, LA Knight) », sur WrestleView (consulté le )
  248. a b c d e f g h i j k et l (en + de) John Cena sur Wrestlingdata.
  249. « FirstCom music » (consulté le ).
  250. « Insert Bas Here » (consulté le ).
  251. « Freestyles Beat » (consulté le ).
  252. « World Life », sur 4shared.com (consulté le ).
  253. (en) « WWE WrestleMania 25, résultats », sur Online World of Wrestling (consulté le ).
  254. « WWE John Cena's Theme Song - My Time Is Now.mp3 », sur beeMP (consulté le ).
  255. (en) « Ultimate Pro Wrestling Heavyweight Title », sur wrestling-titles.com (consulté le ).
  256. « John Cena et David Otunga ont battu les Champions des Tags Teams Dashing Cody Rhodes et Drew McIntyre », sur WWE.fr (consulté le ).
  257. « World Tag Team - John Cena & Shawn Michaels », sur wwe.com (consulté le ).
  258. « World Tag Team - Batista & John Cena », sur wwe.com (consulté le ).
  259. Audrey Ferrante, « John Cena a remporté le Slammy Award du Holy %@* ^ Move of the Year; Wade Barrett a rappelé John Cena », sur wwe.fr, (consulté le ).
  260. Audrey Ferrante, « John Cena a remporté le Slammy Award de la Superstar de l’année: WWE Superstar of the Year; Cena a battu David Otunga », sur wwe.fr, (consulté le ).
  261. a et b Voir l'article PWI Feud of the Year.
  262. (en) « Wrestling Information Archive »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le ).
  263. (en) « Wrestling Information Archive »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le ).
  264. (en) « Wrestling Information Archive »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le ).
  265. (en) « Wrestling Information Archive »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le ).
  266. Voir l'article PWI Match of the Year.
  267. (en) « Classement PWI500 de John Cena », sur Internet Wrestling Data Base (consulté le ).
  268. a b c d e et f Voir la Liste des prix du Wrestling Observer Newsletter.
  269. « Wrestling Observer 5-Star Ratings List », (consulté le ).
  270. a et b « Powerslam Top 50 », sur indeedwrestling.blogspot.com (consulté le ).
  271. (en) « John Cena - Artist Chart History » (consulté le ).
  272. (en) « Chart Log UK - 2005 » (consulté le ).
  273. a b et c (en) « Box Office du film The Marine » (consulté le ).
  274. « John Cena l'acteur » (consulté le ).
  275. « State Film Office announces 2007 statistics » (consulté le ).
  276. (en) « Fred: The Movie » (consulté le ).
  277. (en) « The John Cena Experience (2010) » (consulté le ).
  278. (en) « Fred 2: Night of the Living Fred » (consulté le ).
  279. a b et c « Comédiens ayant doublé John Cena en France », sur RS Doublage.
  280. « Fiche de doublage de Fast and Furious 9 », sur allodoublage.com (consulté le )
  281. « "BARBIE": LÉNA MAHFOUF ET SÉBASTIEN FRIT SONT LES VOIX FRANÇAISES DE DUA LIPA ET JOHN CENA », sur bfmtv.com (consulté le )
  282. « Les acteurs doublés par Patrick Chouinard », sur doublage.qc.ca (consulté le )
  283. (en) Brian Feldman, « A Famous Man Responded to a Meme Involving Him — IT'S JOHN CENA » [archive du ], sur New York, (consulté le )
  284. (en) « John Cena's Hilarious "You Can't See Me" Meme Explained », sur ScreenRant, (consulté le )
  285. (en) « Unexpected John Cena / And His Name is John Cena »
  286. (en) « Photo of John Cena writing » (consulté le ).
  287. a b et c (en) « 12 Rounds with John Cena », Men's Fitness, (consulté le ).
  288. (en) « John Cena interview », UGO (consulté le ) : « Command and Conquer is what I'm all about, [Cena] says, and he plays all the time... ».
  289. (en) Cridlin Jay, « John Cena: The ultimate converted Rays fan », sur Tampa Bay.com (consulté le ).
  290. (en) Andy Gray, « John Cena talks Red Sox-Rays, future WWE stars and his top diva », Sports Illustrated, (consulté le ).
  291. (en)  John Cena: My Life [DVD] () World Wrestling Entertainment.
  292. (en) Jim Moore, « Cena works hard on his rags to riches story », Seattle Post-Intelligencer, (consulté le ).
  293. Jim Varsallone, Cena, WWE score knockout in 12 Rounds, , p. 3.
  294. Public, « John Cena : le plus célèbre des catcheurs divorce ! », sur public.fr, (consulté le ).
  295. (en) M.A LeBlanc, « Nikki Bella and John Cena announce they are separating as a couple after six years », sur onlineworldofwrestling.com, (consulté le ).
  296. « John Cena et Shay Shariatzadeh se sont mariés », sur caq.fr (consulté le )

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :