Équipe cycliste Androni Giocattoli-Sidermec

équipe cycliste italienne

L'équipe cycliste Androni Giocattoli-Sidermerc est une équipe italienne de cyclisme professionnel sur route. Elle est dirigée par Gianni Savio et a été créée en 1996. Depuis 2020, elle a le statut d'UCI ProTeam.

Androni Giocattoli-Sidermec
Androni Route du Sud 2012 Etape3.jpg
L'équipe lors de la Route du Sud 2012.
Informations
Statuts
Groupe Sportif II (d) (-)
continentale pro (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Code UCI
GLA (), KRO (de à ), SEL (), NEC (), SEL (), CLM (de à ), SDA (de à ), AND (de à ) et ANS (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Discipline
Pays
Création
Saisons
25Voir et modifier les données sur Wikidata
Marque de cycles
Daccordi (de 1996 à 2001)
Corratec (2002)
Daccordi (de 2003 à 2005)
Corratec (2006)
Guerciotti (de 2007 à 2010)
Bianchi (de 2011 à 2014)
Kuota (2015-2017)
Bottechia (2018-2019)
Encadrement
Directeur général
Gianni Savio (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Directeurs sportifs
Gianni Savio (depuis )
Antonio Castaño (d) (depuis )
Leonardo Scarselli (depuis )
Alessandro Spezialetti (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Dénominations
Selle Italia - Gaseosas Glacial - Magniflex
Kross-Montanari
Kross-Selle Italia
Selle Italia-W52
Aguardiente Néctar-Selle Italia
Selle Italia-Pacific
-
Colombia-Selle Italia
-
Selle Italia-Colombia
Selle Italia-Serramenti Diquigiovanni
Serramenti PVC Diquigiovanni - Selle Italia
-
Serramenti PVC Diquigiovanni - Androni Giocattoli
Androni Giocattoli - Serramenti PVC Diquigiovanni
-
Androni Giocattoli
-
Androni Giocattoli-CIPI
-
Androni Giocattoli-Venezuela
-
Androni Giocattoli
-
Androni Giocattoli-Sidermec
Androni-Sidermec-Bottecchia
depuis
Androni Giocattoli-Sidermec

Histoire de l'équipeModifier

L'équipe colombienne Glacial-Selle Italia est fondée en 1996. Elle est le prolongement de l'équipe Gaseosas Glacial, créée en 1992, et a pour principal co-sponsor Selle Italia, auparavant partenaire de l'équipe ZG Mobili, dont est également issu le dirigeant de l'équipe Gianni Savio. En 1997 et 1998, Kross devient le sponsor principal, avant un retour de Selle Italia qui reste partenaire de l'équipe jusqu'en 2007. Cette année-là, bien qu'étant basée en Italie et ne comprenant qu'un coureur vénézuélien, l'équipe est enregistrée comme vénézuélienne[1]. En 2010, Androni Giocattoli devient le sponsor principal. Le propriétaire de l'entreprise est Mario Androni, un fabricant de jouets passionné de vélo. Alors qu'elle est invitée par ASO sur Paris-Roubaix, aucun coureur de l'équipe ne franchit la ligne d'arrivée, ce qui n'était plus arrivé à une équipe depuis 1963[réf. nécessaire].

En 2015, l'équipe change de nom et devient Androni Giocattoli puis Androni Giocattoli-Sidermec au cours de l'année. En 2016, l'équipe n'est pas invitée au Tour d'Italie, pour la première fois depuis 2007. À nouveau non retenue lors de la 100e édition en 2017, l'équipe fait part de sa déception et la considère comme une grande injustice qui met en danger la pérennité de l'équipe[2]. Le sponsor de l'équipe, Mario Androni, annonce le même jour qu'il se retire à la fin de l'année[3]. En mars, Gianni Savio est suspendu trois mois dans l'affaire paga per correre (payer pour courir)[4]. Finalement l'équipe continue en 2018, avec le sponsoring d'Androni[5].

L'équipe et le dopageModifier

Toute l'équipe est contrôlée lors de la 11e étape du Tour d'Italie 1997. Trois de ses coureurs, Marco Gili, Roberto Moretti et Vladimir Poulnikov ont des niveaux d'hématocrite supérieurs à 50 % et doivent quitter la course[6],[7].

En mars 2001, le médecin de l'équipe Alberto Beltrán est arrêté près de Modène, en Italie. La police a découvert des substances interdites dans le véhicule qu'il conduisait. Il est renvoyé de l'équipe peu de temps après[8]. Après l'arrestation de Beltrán, les autorités italiennes ont enquêté sur d'autres personnes de l'équipe, fouillant leurs maisons[9]. Le coureur José Jaime Gonzalez Pico est licencié après que des produits dopants aient été trouvés dans sa chambre d'hôtel[10]

Uberlino Mesa a retourné un niveau d'hématocrite élevé avant le Tour d'Italie 2004 et il ne peut prendre le départ de la course. Il est suspendu quinze jours[11]. C'est également le cas de Raffaele Illiano lors du Tour de Vénétie disputé en août de la même année[12].

En 2005, Luca De Angeli est contrôlé positif à l'EPO lors de la Semaine internationale Coppi et Bartali au mois de mars[13]. Renvoyé par son équipe Colombia-Selle Italia, ce contrôle marque la fin de sa carrière. En 2011, il accuse son ancien manager Gianni Savio de lui avoir procuré à plusieurs reprises des substances interdites, dont de l'EPO[14],[15]. Cependant les informations sont jugées peu fiables et aucune accusation n'a abouti[16].

Le 17 juin 2009, Francesco De Bonis est suspendu par l'équipe à la suite de la demande d'ouverture d'une procédure disciplinaire à son encontre sur la base du passeport biologique[17]. En outre, il fait l'objet d'un contrôle antidopage positif à l'EPO CERA durant le Tour d'Italie, dont le résultat est annoncé en octobre[18]. Le tribunal national antidopage du Comité olympique national italien (CONI) prononce à son encontre une suspension de deux ans et une amende de 13 000 euros. Un recours formulé auprès du tribunal arbitral du sport est rejeté en 2011[19]. Il est le premier sportif sanctionné sur la base du passeport biologique[20].

Massimo Giunti est contrôlé positif à l'EPO en mars 2010[21] et suspendu deux ans[22].

Leonardo Bertagnolli est suspendu le 27 juin 2012 par l'Union cycliste internationale pour des paramètres anormaux dans son passeport biologique en 2008 et 2009. Le coureur prend immédiatement sa retraite et est suspendu 17 mois, soit la moitié du tarif requis suite à sa coopération avec les autorités[23].

En décembre 2012, le tribunal du Comité national olympique italien (CONI) annonce une condamnation à une suspension de trois mois de Michele Scarponi ainsi que 10 000 euros d'amende pour avoir travaillé avec le médecin italien Michele Ferrari, ce que le CONI a interdit aux sportifs italiens en raison de l'implication du médecin dans plusieurs affaires de dopage. La suspension débute au [24].

En février 2013, Francesco Reda refuse de subir un contrôle antidopage et est suspendu deux ans[25]. Sa durée de suspension est réduite (jusqu'en septembre 2014) après qu'il a témoigné devant la Commission indépendante de réforme du cyclisme[26].

Le 5 juin 2014, Patrick Facchini obtient un résultat d'analyse anormal au tuaminoheptane et est donc suspendu pour dix mois[27].

Le 30 juin 2015, Davide Appollonio est contrôlé positif l'EPO[28] et est suspendu quatre ans[29]. Le 27 juillet 2015, Fabio Taborre, lors d'un contrôle hors-compétition, est déclaré positif au FG-4592, un produit favorisant la production d'EPO par le corps humain. Il est suspendu au mois de juillet[30]. L'équipe est automatiquement suspendue par l'UCI en vertu des nouvelles règles pour une période de 30 jours[31]. Elle est donc privée de compétition pour tout le mois d'août 2015[32].

Principales victoiresModifier

En gras les courses du World Tour

ClassiquesModifier

Courses par étapesModifier

Championnats nationauxModifier

Résultats sur les grands toursModifier

Classements UCIModifier

De 1996 à 1998, l'équipe est classée parmi les Groupes Sportifs I, la première catégorie des équipes cyclistes professionnelles. Puis, elle fait partie des équipes GSII jusqu'en 2004. Les classements détaillés ci-dessous pour cette période sont ceux de l'équipe en fin de saison[34].

Saison Classement
par équipes
Meilleur coureur
au classement individuel
1996 28e   Celio Roncancio (194e)
1997 41e   Vassili Davidenko (314e)
1998 34e   Romāns Vainšteins (133e)
1999 26e (GSII)   Marco Vergnani (332e)
2000 12e (GSII)   Hernán Buenahora (195e)
2001 12e (GSII)   Freddy González (132e)
2002 15e (GSII)   José Castelblanco (238e)
2003 13e (GSII)   Freddy González (311e)
2004 15e (GSII)   Freddy González (252e)

En 2009, le classement du ProTour est supprimé et remplacé par le Classement mondial UCI. Celui-ci compile les points acquis lors d'épreuves du Calendrier mondial UCI et intègre les équipes continentales professionnelles, ce qui n'était pas le cas du classement du ProTour.

Saison Classement
par équipes
Meilleur coureur
au classement individuel
2009 14e   Michele Scarponi (34e)
2010 17e   Michele Scarponi (11e)

Depuis 2005, l'équipe participe aux circuits continentaux et en particulier l'UCI America Tour, l'UCI Asia Tour et l'UCI Europe Tour. Le tableau ci-dessous présente les classements de l'équipe sur ces circuits, ainsi que son meilleur coureur au classement individuel[35].

UCI America Tour

Saison Classement
par équipes
Meilleur coureur
au classement individuel
2005 2e   Edgardo Simón (1er)
2006 1re   José Serpa (1er)
2007 6e   Anthony Brea (9e)
2008 6e   Carlos José Ochoa (4e)
2009 1re   José Serpa (5e)
2010 4e   José Serpa (25e)
2011 8e   José Serpa (14e)
2012 6e   Miguel Ubeto (3e)
2013 10e   Carlos José Ochoa (24e)
2014 11e[36]   Carlos Gálviz (9e)[37]
2015 20e[38]   Carlos Gálviz (100e)[39]
2016 30e   Rodolfo Torres (114e)
2017 17e   Rodolfo Torres (30e)
2018 15e   Rodolfo Torres (73e)

UCI Asia Tour

Saison Classement
par équipes
Meilleur coureur
au classement individuel
2005 14e   José Rujano (16e)
2006 9e   José Serpa (28e)
2007 3e   Gabriele Missaglia (6e)
2008 6e   Ruslan Ivanov (11e)
2009 4e   Mattia Gavazzi (12e)
2011 12e   Jonathan Monsalve (11e)
2012 7e   José Serpa (7e)
2013 58e   Jackson Rodríguez
  Omar Bertazzo (258e)
2014 46e[40]   Kenny van Hummel (82e)[41]
2015 74e   Francesco Chicchi (275e)
2016 18e   Marco Benfatto (23e)
2017 9e   Kevin Rivera (41e)
2018 32e   Seid Lizde (139e)
UCI Europe Tour
Saison Classement
par équipes
Meilleur coureur
au classement individuel
2005 63e   Simone Bruson (299e)
2006 19e   Santo Anzà (15e)
2007 12e   Alessandro Bertolini (1er)
2008 8e   Francesco Ginanni (8e)
2009 7e   Francesco Ginanni (17e)
2010 6e   Michele Scarponi (13e)
2011 9e   Emanuele Sella (12e)
2012 4e   Franco Pellizotti (15e)
2013 4e   Franco Pellizotti (23e)
2014 21e[42]   Kenny van Hummel (94e)[43]
2015 34e   Oscar Gatto (116e)
2016 8e   Francesco Gavazzi (9e)
2017 3e   Egan Bernal (5e)
2018 3e   Iván Sosa (11e)
2019 6e   Andrea Vendrame (67e)

UCI Oceania Tour

Saison Classement
par équipes
Meilleur coureur
au classement individuel
2005 11e   Russell Van Hout (20e)
2015 11e[44]   Franco Pellizotti (25e)[45]

En 2016, le Classement mondial UCI qui prend en compte toutes les épreuves UCI est mis en place parallèlement à l'UCI World Tour et aux circuits continentaux. Il concerne toutes les équipes UCI.

Saison Classement
par équipes
Meilleur coureur
au classement individuel
2016 -   Luca Wackermann (233e)
2017 -   Egan Bernal (60e)
2018 -   Ivan Sosa (93e)
2019 24e   Andrea Vendrame (81e)

Androni Giocattoli-Sidermec en 2020Modifier

Cycliste Date de naissance Nationalité Équipe 2019
Nicola Bagioli 19/02/1995   Italie Nippo-Vini Fantini-Faizanè
Mattia Bais 19/10/1996   Italie Androni Giocattoli-Sidermec (stagiaire)
Manuel Belletti 14/10/1985   Italie Androni Giocattoli-Sidermec
Alessandro Bisolti 07/03/1985   Italie Androni Giocattoli-Sidermec
Alexander Cepeda 16/06/1998   Équateur Ex-pro (Team Ecuador 2018)
Luca Chirico 16/07/1992   Italie Ex-pro (Androni Giocattoli-Sidermec 2018)
Miguel Flórez 21/02/1996   Colombie Androni Giocattoli-Sidermec
Mattia Frapporti 02/07/1994   Italie Androni Giocattoli-Sidermec
Davide Gabburo 01/04/1993   Italie Neri Sottoli-Selle Italia-KTM
Francesco Gavazzi 01/08/1984   Italie Androni Giocattoli-Sidermec
Daniel Muñoz 21/11/1996   Colombie Androni Giocattoli-Sidermec
Luca Pacioni 13/08/1993   Italie Neri Sottoli-Selle Italia-KTM
János Pelikán 19/04/1995   Hongrie Pannon Cycling Team
Simon Pellaud 06/11/1992   Suisse IAM Excelsior
Simone Ravanelli 04/07/1995   Italie Androni Giocattoli-Sidermec (stagiaire)
Jhonatan Restrepo 28/11/1994   Colombie Manzana Postobón Team
Kevin Rivera 28/06/1998   Costa Rica Androni Giocattoli-Sidermec
Josip Rumac 26/10/1994   Croatie Androni Giocattoli-Sidermec
Matteo Spreafico 15/02/1993   Italie Androni Giocattoli-Sidermec
Nicola Venchiarutti 07/10/1998   Italie Androni Giocattoli-Sidermec (stagiaire)
Mattia Viel 22/04/1995   Italie Androni Giocattoli-Sidermec

Saisons précédentesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Leonardo Bertagnolli rejoint l'équipe le 6 mai 2009 en provenance de l'équipe Amica Chips-Knauf
  2. Rubens Bertogliati rejoint l'équipe le 9 mars 2009
  3. Francesco De Bonis est suspendu par son équipe le 17 juin 2009
  4. Elia Rigotto quitte l'équipe le 31 mars 2009
  5. Fabio Taborre rejoint l'équipe le 9 mars 2009

RéférencesModifier

  1. (en) « Serramenti PVC Diquigiovanni - Selle Italia », sur cyclingnews.com (consulté le 21 janvier 2009)
  2. (it) ANDRONI. SAVIO: UNA GRANDE INGIUSTIZIA
  3. (it) MARIO ANDRONI: LA NOSTRA ESPERIENZA FINISCE QUI
  4. Gianni Savio et Angelo Citracca suspendus trois mois
  5. Route - Androni Giocattoli toujours dans le peloton en 2018
  6. Reports from Stage 11, Cyclingnews.com, 08/05/1997
  7. En cyclisme, bon sang ne veut plus mentir, Le Soir, 18/12/1997
  8. Beltrán, A arrest
  9. Selle Italia riders and staff accused, Cyclingnews.com, 04/04/2001
  10. Selle Italia news, Cyclingnews.com, 07/04/2001
  11. [1]
  12. Illiano unfit, Cyclingnews.com, 22/08/2004
  13. (en) Martin Hardie, « De Angeli positive for EPO », sur cyclingnews.com
  14. « L'actu du 15 décembre, actualité vélo pros », sur velo101.com,
  15. (en) « CONI requests four-year ban for Savio », sur cyclingnews.com,
  16. Savio acquitted in doping trial
  17. « Caucchioli et De Bonis suspendus », sur sport.fr, (consulté le 27 mai 2010)
  18. « De Bonis positif à l'EPO », sur lequipe.fr, (consulté le 7 octobre 2009)
  19. (fr) « Le TAS refuse l’appel de De Bonis », sur velochrono.fr, (consulté le 23 juin 2011)
  20. (en) « Two years for De Bonis », sur cyclingnews.com, (consulté le 27 mai 2010)
  21. Massimo Giunti suspendu pour dopage, sur Le Réseau des sports (RDS)
  22. Rebellin's two-year ban confirmed
  23. Bertagnolli bio-passport
  24. « Scarponi suspendu 3 mois pour avoir fréquenté Ferrari », sur 7sur7.be,
  25. « Francesco Reda prend 2 ans de suspension », sur cyclismactu.net,
  26. (en) Riccò describes the Cycling Reform Commission as a joke sur cyclingnews.com
  27. http://www.uci.ch/mm/Document/News/CleanSport/16/67/91/20141205SanctionsADRVEN2.0_English.pdf
  28. Cycling News, « Appollonio provisionally suspended for EPO », Cyclingnews.com
  29. Ciclismo, Davide Appollonio squalificato 4 anni per doping
  30. « L'Italien Fabio Taborre (Androni) contrôlé positif », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  31. Laura Weislo, « UCI revamps anti-doping regulations for 2015 », Cyclingnews.com
  32. http://www.cyclingnews.com/news/uci-suspends-androni-giocattoli-sidermec-for-30-days/
  33. L'Italien Leonardo Bertagnolli a été déclassé en 2014 de tous ses résultats obtenus entre 2003 et 2011. Si certains sites ont réattribué les places vacantes, l'UCI n'a cependant pas officiellement indiqué que c'était le cas. (Voir liste des sanctions)
  34. Classements UCI 2007 et archives des années 1995 à 2006 (Site internet officiel de l'UCI).
  35. Classements UCI 2008 et années précédentes, sur le site de l'UCI
  36. (en) « UCI America Tour Ranking - 2014 - Team », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  37. (en) « UCI America Tour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  38. (en) « UCI America Tour Ranking - 2015 - Team », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  39. (en) « UCI America Tour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  40. (en) « UCI Asia Tour Ranking - 2014 - Team », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  41. (en) « UCI Asia Tour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  42. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2014 - Team », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  43. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  44. (en) « UCI Oceania Tour Ranking - 2015 - Team », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 2 janvier 2016)
  45. (en) « UCI Oceania Tour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  46. (en) « Colombia-Selle Italia 2005 », sur http://www.cqranking.com/
  47. (en) « Selle Italia-Serramenti Diquigiovanni 2006 », sur http://www.cqranking.com/
  48. (en) « Serramenti PVC Diquigiovanni-Selle Italia 2007 », sur http://www.cqranking.com/
  49. (en) « Serramenti PVC Diquigiovanni-Androni Giocattoli 2008 », sur http://www.cqranking.com/
  50. (en) « Serramenti PVC Diquigiovanni-Androni Giocattoli 2009 », sur http://www.cqranking.com/

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :