Paris-Roubaix 2010

Paris-Roubaix 2010 Cycling (road) pictogram.svg
Généralités
Course108e Paris-Roubaix
CompétitionCalendrier mondial UCI 2010
Date11 avril 2010
Distance259 km
PaysFRA France
Lieu de départCompiègne
Lieu d'arrivéeRoubaix
Équipes25
Vitesse moyenne39,325 km/h
Résultats
VainqueurSUI Fabian Cancellara (Saxo Bank)
DeuxièmeNOR Thor Hushovd (Cervélo TestTeam)
TroisièmeESP Juan Antonio Flecha (Sky)
◀ 20092011 ▶
Commons-logo.svgDocumentation Wikidata-logo S.svg

La 108e édition de la course cycliste Paris-Roubaix, a eu lieu le entre Compiègne et le vélodrome André-Pétrieux de Roubaix. Il s'agit de la neuvième épreuve du Calendrier mondial UCI 2010. La victoire est revenue en solitaire au Suisse Fabian Cancellara (Team Saxo Bank), qui réalise ainsi le doublé après sa victoire lors du Tour des Flandres. Il devance Thor Hushovd et Juan Antonio Flecha.

Cependant Leif Hoste est disqualifié des courses auxquelles il a participé entre le et le à la suite d'anomalies dans son passeport biologique[n 1]. Sébastien Hinault se voit donc attribuer la huitième place de la course tandis que Hayden Roulston s'empare de la neuvième. De plus tous les autres coureurs classés jusqu'à la vingt-et-unième place se voit également gagner un rang, la place de vingt-et-unième restant vacante.

PrésentationModifier

ParcoursModifier

Francis Delrue, le maire de la commune de Baisieux a pris un arrêté municipal, à la suite de l'édition 2009 pour interdire le passage de Paris-Roubaix sur le Carrefour de l'Arbre. Il reprochait la pollution dans les champs et l'agressivité de certains spectateurs, dû en partie à la consommation d'alcool sur le secteur[3]. Finalement, ce secteur réputé pour être un point stratégique de la course, sera bien sur le parcours de l'édition 2010, après que le maire de Baisieux ait retiré l'arrêté municipal qui interdisait le passage de la 108e édition de l'Enfer du Nord[4]. Cependant, la zone sera réglementée[5].

Le parcours est le même qu'en 2009.

Secteur Kilomètre Localisation Longueur Difficulté
27 98 Troisvilles > Inchy 2 200 m 03    
26 104,5 Viesly > Quiévy 1 800 m 03    
25 107 Quiévy > Saint-Python 3 700 m 04     
24 112 Saint-Python 1 500 m 02   
23 119,5 Vertain > Saint-Martin-sur-Écaillon 2 300 m 03    
22 126,5 Capelle-sur-Écaillon > Le-Buat 1 700 m 03    
21 138,5 Verchain-Maugré > Quérénaing 1 600 m 03    
20 141,5 Quérénaing > Maing 2 500 m 03    
19 144,5 Maing > Monchaux-sur-Écaillon 1 600 m 03    
18 156 Haveluy > Wallers 2 500 m 04     
17 164 Trouée d'Arenberg 2 400 m 05      
16 176,5 Hornaing > Wandignies-Hamage 3 700 m 03    
15 184 Warlaing > Brillon 2 400 m 03    
14 187,5 Tilloy-lez-Marchiennes > Sars-et-Rosières 2 400 m 03    
13 194 Beuvry-la-Forêt > Orchies 1 400 m 03    
12 199 Orchies 1 700 m 03    
11 205 Auchy-lez-Orchies > Bersée 2 600 m 03    
10 210,5 Mons-en-Pévèle 3 000 m 05      
9 216,5 Mérignies > Pont-à-Marcq 01 700 m 02   
8 219,5 Pont-Thibaut > Ennevelin 1 400 m 03    
7-2 225,5 Templeuve (L'Épinette) 01 200 m 01  
7-1 226 Templeuve (Moulin-de-Vertain) 01 500 m 02   
6-2 232,5 Cysoing > Bourghelles 1 300 m 04     
6-1 235 Bourghelles > Wannehain 1 100 m 04     
5 239,5 Camphin-en-Pévèle 1 800 m 04     
4 242 Carrefour de l'Arbre 2 100 m 05      
3 244,5 Gruson 1 100 m 02   
2 251 Willems > Hem 1 400 m 01  
1 257,5 Roubaix 01 300 m 01  
Total 01 52 900 m

ParticipantsModifier

Liste de départ

ÉquipesModifier

La liste des équipes participant à ce Paris-Roubaix a été rendue publique le [6]. Elle comprend 25 équipes, dont seize équipes ProTour et neuf équipes continentales professionnelles :

ProTeams (16)Équipes continentales professionnelles (9)

Deux équipes ProTour, Astana et Footon-Servetto, ne sont pas présentes.

FavorisModifier

Tom Boonen (Quick Step), triple vainqueur de Paris-Roubaix, et Fabian Cancellara (Team Saxo Bank), lauréat du Tour des Flandres le dimanche précédent et de Paris-Roubaix 2006, sont les principaux favoris. Ils pour point commun d'avoir dans leur équipe d'autres prétendants à la victoire, respectivement Stijn Devolder et Matti Breschel. Les autres favoris sont George Hincapie, Marcus Burghardt (BMC Racing), Thor Hushovd (Cervélo TestTeam), Filippo Pozzato (Team Katusha), Greg Van Avermaet, Leif Hoste (Omega Pharma-Lotto), Tyler Farrar (Garmin-Transitions) et Bernhard Eisel (Team HTC-Columbia)[7]. En revanche, Edvald Boasson Hagen (Team Sky), vainqueur de Gand-Wevelgem 2009, a déclaré forfait[8]. Alessandro Ballan (BMC Racing) ne participe pas non plus ce Paris-Roubaix. Il a été suspendu provisoirement par son équipe après avoir été cité parmi les personnes faisant l'objet d'une enquête sur un trafic de produits dopants en Italie[9].

Le Néerlandais Servais Knaven, vainqueur en 2001, en participant à son seizième Paris-Roubaix, égale le record de Raymond Impanis de seize participations[10].

Récit de la courseModifier

Maarten Wynants (Quick Step), Mikhail Ignatiev (Team Katusha), Jeremy Hunt (Cervélo TestTeam), Sebastian Lang (Omega Pharma-Lotto), Gregory Henderson, Christopher Sutton (Team Sky), Kasper Klostergaard (Team Saxo Bank), Matthew Goss, Adam Hansen (Team HTC-Columbia), Rick Flens, Tom Leezer (Rabobank), Yohann Gène (BBox Bouygues Telecom), Romain Zingle (Cofidis), Gorik Gardeyn (Vacansoleil), Roy Curvers, Mitchell Docker (Skil-Shimano), Iñaki Isasi (Euskaltel-Euskadi), Jimmy Engoulvent, Stéphane Poulhiès (Saur-Sojasun) s'échappent en début de course. Ces 19 échappés comptent jusqu'à 4 minutes et 5 secondes d'avance au km 111.

De nombreuses chutes perturbent le peloton, mené par les coureurs du Team Saxo Bank. Notamment, Stijn Devolder (Quick Step) va à terre au km 113. Les hommes de tête sont finalement repris au kilomètre 192.

Plusieurs attaques vont alors avoir lieu, mais aucune ne porte ses fruits. Sébastien Hinault (AG2R La Mondiale), Leif Hoste (Omega Pharma-Lotto) et Björn Leukemans (Vacansoleil) parviennent à s'extirper du peloton. Alors que ce trio n'a plus qu'une cinquantaine de mètres d'avance, Fabian Cancellara (Team Saxo Bank) attaque. Personne ne peut le suivre. Il creuse rapidement un écart important sur un groupe de poursuivants composé de Tom Boonen (Quick Step), Filippo Pozzato (Team Katusha), Thor Hushovd, Roger Hammond (Cervélo TestTeam), Leif Hoste (Omega Pharma-Lotto), Juan Antonio Flecha (Team Sky), Sébastien Hinault (AG2R La Mondiale) et Björn Leukemans (Vacansoleil). Cet écart atteint un maximum de 3 minute et 5 secondes à 33 km de l’arrivée. Alors que Sébastien Hinault a lâché entre-temps, Hushovd et Flecha attaquent au Carrefour de l'Arbre. Insuffisant toutefois pour la victoire, puisque Fabian Cancellara s'impose à Roubaix, 2 minutes devant Thor Hushovd et Juan Antonio Flecha. Tom Boonen termine finalement cinquième[11]. Le Suisse remporte donc un deuxième Paris-Roubaix, après celui de 2006 et la dernière édition du Tour des Flandres, et devient le 13e coureur de l'histoire à inscrire au moins deux fois son nom au palmarès de l'Enfer du Nord et le 10e à réussir le doublé Flandres-Roubaix[12].

Classement finalModifier

 
Thor Hushovd et Juan Antonio Flecha à l'arrivée de la course
 
Fabian Cancellara sur le podium

Classement complet sur le site officiel

 Classement général
CoureurPaysÉquipeTemps
1erFabian Cancellara   SuisseSaxo Bank6 h 35 min 10 s
2eThor Hushovd   NorvègeCervélo TestTeam+ 2 min 00 s
3eJuan Antonio Flecha   EspagneSky+ 2 min 00 s
4eRoger Hammond   Royaume-UniCervélo TestTeam+ 3 min 14 s
5eTom Boonen   BelgiqueQuick Step+ 3 min 14 s
6eBjörn Leukemans   BelgiqueVacansoleil+ 3 min 20 s
7eFilippo Pozzato   ItalieKatusha+ 3 min 46 s
8eLeif Hoste   BelgiqueOmega Pharma-LottoDQ
8eSébastien Hinault   FranceAG2R La Mondiale+ 6 min 27 s
9eHayden Roulston   Nouvelle-ZélandeHTC-Columbia+ 6 min 59 s
10eGrégory Rast   SuisseRadioShack+ 7 min 00 s
11eArnaud Coyot   FranceCaisse d'Épargne+ 7 min 05 s
12eTom Veelers   Pays-BasSkil-Shimano+ 7 min 05 s
13eDominic Klemme   AllemagneSaxo Bank+ 7 min 05 s
14eMaarten Wynants   BelgiqueQuick Step+ 7 min 05 s
15eMikhaylo Khalilov   UkraineKatusha+ 7 min 05 s
16eLloyd Mondory   FranceAG2R La Mondiale+ 7 min 05 s
17eJeremy Hunt   Royaume-UniCervélo TestTeam+ 7 min 05 s
18eFrédéric Guesdon   FranceLa Française des jeux+ 7 min 05 s
19eMathieu Claude   FranceBBox Bouygues Telecom+ 7 min 05 s
20eLars Bak   DanemarkHTC-Columbia+ 7 min 05 s


Leif Hoste a été déclassé de sa 8e place. Il est indiqué rayé dans le classement si dessus[13].

Classement UCIModifier

La course attribue des points au Calendrier mondial UCI 2009 selon le barème suivant :

Position 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e
Classement général 100 80 70 60 50 40 30 20 10 4
Classement individuel
# Coureur Équipe Pts
1   Fabian Cancellara   Team Saxo Bank 100
2   Thor Hushovd   Cervélo TestTeam 80
3   Juan Antonio Flecha   Team Sky 70
4   Roger Hammond   Cervélo TestTeam 60
5   Tom Boonen   Quick Step 50
6   Björn Leukemans   Vacansoleil 40
7   Filippo Pozzato   Team Katusha 30
8   Leif Hoste   Omega Pharma-Lotto 20
9   Sébastien Hinault   AG2R La Mondiale 10
10   Hayden Roulston   Team HTC-Columbia 4

Après cette huitième épreuve le classement est le suivant :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Leif Hoste, initialement huitième de Paris-Roubaix 2010, a été déclassé par l'UCI[1],[2].

RéférencesModifier

  1. a et b [PDF] (en) « Anti-doping Rule Violations », sur uci.ch, Union cycliste internationale, (consulté le )
  2. a et b (en) «  Results - Cycling - Road 2009 - Men Elite Paris - Roubaix (FRA/HIS) - 12 Apr 2009 - Road race: Compiègne - Roubaix », sur uci.ch, Union cycliste internationale (consulté le )
  3. Paris-Roubaix: Un tracé sans Carrefour de l'Arbre ?
  4. Le maire de Baisieux rouvre le passage au carrefour de l'Arbre
  5. « Le carrefour de l'Arbre sécurisé », sur eurosport.fr,
  6. (en) « 25 teams for the 2010 Paris-Roubaix », sur cyclingnews.com, (consulté le )
  7. « Les favoris à la loupe », sur eurosport.fr,
  8. « Hagen forfait », sur eurosport.fr,
  9. « Ballan écarté par BMC », sur eurosport.fr,
  10. « Knaven égale Impanis », sur eurosport.fr, (consulté le )
  11. « Cancellara est sans pitié », sur eurosport.fr,
  12. « Cancellara : "Un grand jour" », sur eurosport.fr,
  13. Leif Hoste, initialement quatrième de Paris-Roubaix 2009, a été déclassé par l'UCI[1],[2]

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :