Ouvrir le menu principal
Ne doit pas être confondu avec Tour de León.
Tro Bro Leon
Généralités
Sport cyclisme sur route
Création 1984
Éditions 36 (en 2016)
Catégorie UCI Europe Tour 1.1
Type / Format course d'un jour
Périodicité annuel (avril)
Lieu(x) Drapeau de la France France
Flag of Brittany (Gwenn ha du).svg Bretagne
Flag-Pays-Leon.png Pays de Léon
Statut des participants professionnels
Directeur Jean-Paul Mellouët
Site web officiel www.trobroleon.com

Palmarès
Tenant du titre Drapeau : Italie Andrea Vendrame
Plus titré(s) Drapeau : France Philippe Dalibard
(3 victoires)
Crystal Clear app kworldclock.png
Pour la compétition en cours voir :
Tro Bro Leon 2019

Le Tro Bro Leon (Tour du Pays de Léon) est une course cycliste bretonne créée en 1984 par Jean-Paul Mellouët et comptant pour la Coupe de France de cyclisme sur route.

Sommaire

HistoireModifier

Tro Bro Leon signifie « tour du pays du Léon » en breton. C'est justement dans cette langue celtique que se trouve l'origine de la course : en 1984, Jean-Paul Mellouët cherche à récolter des fonds pour soutenir l'école Diwan de Lannilis. Il a l'idée d'organiser une course cycliste. Mais, comme il a pu l'expliquer à un journaliste du Télégramme en mars 2011 : « comme je trouvais que toutes les courses se ressemblaient, j'ai décidé de lui faire emprunter les chemins de traverse, les fameux "ribinoù" en breton »[1].

ParcoursModifier

Comme son nom l'indique, le tracé parcourt le Léon avec un circuit final autour de Lannilis, commune située au Nord de Brest. La course emprunte des chemins de terre et des secteurs empierrés (31 kilomètres en 2019). C'est cette particularité qui a fait attribuer à la Tro Bro Leon les surnoms de « petit Paris-Roubaix », de « Paris-Roubaix breton » ou encore de « l'Enfer de l'Ouest ».

CatégorieModifier

Le Tro Bro Leon est réservé aux amateurs jusqu'en 1999, année à partir de laquelle il est ouvert aux professionnels.
À sa création, l'Union cycliste internationale (UCI) classe l'épreuve en catégorie 1.5. Elle passe en 2000 et 2001 en catégorie 1.4 puis en 2002 en catégorie 1.3. À partir de 2005, elle est reclassée 1.1 dans l'UCI Europe Tour. Le Tro Bro Leon est également inscrit comme épreuve comptant pour la Coupe de France de cyclisme sur route.

PalmarèsModifier

 
Peloton du Tro Bro Leon sur le circuit final à Lannilis.
 AnnéeVainqueurDeuxièmeTroisième
Course amateur
1984  Bruno Chemin  Jean-Jacques Lamour  Marcel Richeux
1985  Bruno Chemin  Hubert Graignic  Dominique Le Bon
1986  Philippe Dalibard  Jean-Jacques Lamour  Marc Hibou
1987  Dominique Le Bon  Philippe Beau  Jean-Jacques Lamour
1988  Philippe Dalibard  Stéphane Piriac  Dominique Le Bon
1989  Philippe Dalibard  Serge Oger  Bertrand Sourget
1990  Marc Hibou  Philippe Dalibard  Emmanuel Mallet
1991  William Milloux  Loïc Le Flohic  Xavier Brissaud
1992  Jaan Kirsipuu  Jean-Louis Conan  Jean-Marc Barbé
1993  Jean-Philippe Rouxel  Michel Lallouët  Francis Urien
1994  Stéphane Pétilleau  Serge Oger  Jean-Jacques Lamour
1995  Camille Coualan  Philippe Le Barbier  Sylvain Desbois
1996  Thierry Bricaud  Francis Urien  Walter Bénéteau
1997  Frédéric Delalande  Jean-Philippe Rouxel  Franck Laurance
1998  Frédéric Delalande  Francis Urien  Jean-Michel Thilloy
Course professionnelle
1999  Jean-Michel Thilloy  Ludovic Capelle  Ludovic Auger
2000  Jo Planckaert  Samuel Sánchez  Ludovic Capelle
2001  Jacky Durand  Erwin Thijs  Eddy Lembo
2002  Baden Cooke  Walter Bénéteau  Sébastien Hinault
2003  Samuel Dumoulin  Philippe Gilbert   Didier Rous
2004  Samuel Dumoulin  Christophe Mengin  Bert Scheirlinckx
2005  Tristan Valentin  Cédric Coutouly  Mikhail Timochine
2006  Mark Renshaw  Aliaksandr Usau  Jean-Patrick Nazon
2007  Saïd Haddou  Sébastien Chavanel  Christophe Diguet
2008  Frédéric Guesdon  Maxim Gourov  Julien Belgy
2009  Saïd Haddou  Stéphane Bonsergent  Lilian Jégou
2010  Jérémy Roy  Renaud Dion  Lloyd Mondory
2011  Vincent Jérôme  Will Routley  Arnold Jeannesson
2012  Ryan Roth  Benoît Jarrier  Guillaume Boivin
2013  Francis Mourey  Johan Le Bon  Anthony Geslin
2014  Adrien Petit  Flavien Dassonville  Cédric Pineau
2015  Alexandre Geniez  Benoît Jarrier  Florian Sénéchal
2016  Martin Mortensen  Peter Williams   Florian Vachon
2017  Damien Gaudin  Frederik Backaert  Benjamin Giraud
2018  Christophe Laporte  Damien Gaudin  Jelle Mannaerts
2019  Andrea Vendrame  Baptiste Planckaert  Emil Vinjebo

Notes et référencesModifier

  1. Clarisse Lucas, Le lobby breton : Lobi Breizh, Paris, Nouveau monde, coll. « Les enquêteurs associés », , 350 p. (ISBN 978-2-84736-611-2, présentation en ligne), p. 203

Liens externesModifier