Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

 Portail  Portail  Projet Histoire  Projet Histoire  Projet Histoire militaire  Projet Histoire militaire  Discussion  Discussion
Casque colonial
Portail du monde colonial
6 281 articles sont actuellement liés au portail
voir les dernières modifications

La colonisation est un processus par lequel une métropole prend le contrôle et domine politiquement, économiquement et culturellement d'autres territoires, États ou peuples. Elle est généralement motivée par une idéologie appelée colonialisme.

Le colonialisme a été pratiqué notamment sous la Grèce antique et l'Empire romain mais est, dans la période moderne, principalement associé à l’expansionnisme des pays européens du XVIe siècle (suite aux grandes découvertes) au XXe siècle. Au cours de cette période, ils fondent ou conquièrent de nombreuses colonies et certains pays constituent de vastes empires coloniaux.

La colonisation est liée à l'installation de dizaines de millions d'Européens à travers le monde, parfois jusqu'à former une majorité de la population (Amériques, Australie), au déplacement forcé de millions d'esclaves ainsi qu'à la domination des peuples autochtones.

La plupart des colonies américaines deviennent indépendantes à la fin du XVIIIe siècle ou au début du XIXe siècle. À partir de la fin du XIXe siècle, des mouvements anti-colonialistes émergent en Asie et en Afrique, réclamant l'indépendance des pays colonisés. Ils aboutissent, après la Seconde Guerre mondiale, à la décolonisation de ces continents.

L'influence que les anciennes puissances coloniales exercent encore sur les pays devenus indépendants est qualifiée de néocoloniale.

Colonisation et empires
modifier 
 Icône Lumière sur…

Henri Nouvel, né en 1621 ou 1624 à Pézenas dans l’Hérault (France) et mort en 1701 ou 1702 à la mission Saint-François-Xavier de la baie des Puants aux États-Unis, est un prêtre jésuite. Il a passé quarante ans de sa vie comme missionnaire auprès des communautés amérindiennes de la Nouvelle-France.

Il est ordonné prêtre de l’ordre des jésuites en août 1648 et s’embarque pour la Nouvelle-France en 1662 afin d’y devenir missionnaire. Il arrive à Québec en août et pendant sa première année en Amérique il se consacre à l’apprentissage des langues amérindiennes. À la fin de 1663, il effectue sa première mission dans la région de Rimouski. Entre 1664 et 1669, il effectue ses missions sur le territoire des Montagnais, dans les « missions volantes » de la Côte-Nord dont le chef-lieu est Tadoussac, son premier voyage l’amenant dans la région du lac Manicouagan.

En 1671, il est envoyé dans les missions jésuites des Grands Lacs auprès des Outaouais et fait plusieurs voyages dans différentes communautés amérindiennes avant d’être nommé supérieur des missions jésuites de la région en 1672. L’année suivante il informe le gouverneur Frontenac d’événements qui menacent le commerce de la traite des fourrures avec les amérindiens. En 1674-1675, il partage son temps entre les missions Sainte-Marie et Saint-Ignace, mais se rend aussi à Saginaw auprès des Amikoués. Toujours à Saint-Ignace entre 1677 et 1678, il y célèbre l’inhumation du père Marquette et accueille les Kiskakons.

Entre 1688 et 1695, lors de son second mandat de supérieur des missions outaouaises, il doit s’interposer entre les missionnaires jésuites et Antoine de Lamothe-Cadillac au sujet des raids guerriers des amérindiens et au trafic de l’eau-de-vie avec ceux-ci. Il exerce la majorité de ses vingt dernières années d’apostolat à la mission Saint-François-Xavier de la baie des Puants où il décède entre la fin de l’année 1701 et octobre 1702.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Empires coloniaux
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Colonisation
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Notions
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif


Anticolonialisme et décolonisation
modifier 
 Icône Lumière sur…
Photo officielle du président Bourguiba

Habib Bourguiba (الحبيب بو رقيبة), de son nom complet Habib Ben Ali Bourguiba, né probablement le à Monastir et mort le à Monastir, était un homme d’État tunisien.

Il devient à l’âge de 31 ans le leader du mouvement pour l’indépendance de la Tunisie. En 1956, son but étant atteint, il s’emploie à mettre sur pied un État moderne en tant que président, fonction qu’il exerce du à sa destitution le . Durant sa présidence, un culte de la personnalité se développe autour de sa personne et il porte alors le titre de « combattant suprême ». Toutefois, l’éducation et la défense de l’égalité entre hommes et femmes sont une priorité pour lui, ce qui en fait une exception parmi les dirigeants arabes. Néanmoins, la fin de sa présidence est marquée par la montée du clientélisme et de l’islamisme.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Mouvements indépendantistes et anticoloniaux
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Nouveaux articles
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif


modifier 
 Icône Voir aussi
Sur les autres projets Wikimedia
Commons-logo.svg

Wikimedia Commons
(Ressources multimédia)
Colonialisme


Wiktionary-logo.svg

Wiktionnaire
(Dictionnaire universel)
Colonisation

Wikisource-logo.svg

Wikisource
(Bibliothèque universelle)
Colonisation

Wikiquote-logo.svg

Wikiquote
(Recueil de citations)
Colonisation


Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Autres portails Portail des portails
pour accéder à tous les portails thématiques de Wikipédia