Ouvrir le menu principal

Portail:Cinéma québécois

Quebecfilm.png

le portail du cinéma québécois
et de la télévision québécoise

1 425 articles sont actuellement liés au portail
voir les dernières modifications

Les films • Scénaristes • Acteurs et actrices • Réalisateurs et réalisatrices

Producteurs et productrices • Cinémathèque québécoise • Office national du film • Télévision


Le cinéma québécois est l’un des deux cinémas nationaux du Canada. Culturellement distinct du cinéma canadien, il prend son essor à la fin des années 50, lors de la Révolution tranquille. Né du désir d’émancipation culturelle des québécois, il a su se tailler un marché intérieur au Québec et détient aujourd’hui une reconnaissance internationale grâce à sa filmographie.

Le cinéma au Québec repose sur des sources de financement publiques et privées. À l’image de la société québécoise, le contenu qui y est créé est, en grande partie, d’expression française, mais demeure, à un certain point, attaché à la culture nord-américaine. Le Québec possède le second cinéma francophone par l’importance du nombre de productions après le cinéma français.

La télévision québécoise est une partie essentielle de la culture québécoise et canadienne-française. Elle se développe à partir des années 1950, lorsque le gouvernement fédéral du Canada se donne comme objectif d'offrir une alternative aux émissions de télévision américaines. Ainsi, la Télévision de Radio-Canada est créée le . Elle fournit alors des programmes en même temps qu'elle devient une école de création audiovisuelle et un moyen de renforcer l'identité et la culture du Québec.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Effectuer un nouveau tirage
modifier 
 Icône Film

C'est pas moi, je le jure! est un film québécois sorti le , réalisé par Philippe Falardeau et adapté des romans C’est pas moi, je le jure! et Alice court avec René de Bruno Hébert.

Synopsis

Au début de l’été de 1968, un jeune homme de 10 ans, nommé Léon Doré, passe près de se pendre accidentellement. Sa mère le sauve de justesse. L’été précédent, elle a dû le sauver dans la piscine et, il y a deux ans, dans le congélateur. Le jeune Léon est une bombe à retardement qui déborde d’imagination. À la maison, ses parents ne font que se disputer. Il y a aussi les maudits voisins et puis Léa, la voisine fatigante qui a toujours raison. Lorsque sa mère décide de quitter la famille pour refaire sa vie à neuf, en Grèce, Léon va tout tenter pour soulager sa douleur : voler, mentir... et tomber amoureux de Léa.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Acteur
Pierre Curzi

Pierre Curzi (Montréal, - ) est un acteur, scénariste, syndicaliste et homme politique québécois.

Dès sa sortie de l’École nationale de théâtre du Canada en 1969, Pierre Curzi connaît une riche carrière diversifiée d'acteur en alternant entre le cinéma, la télévision et le théâtre.

Au cinéma, il travaille avec de grands réalisateurs et tient des rôles dans des productions importantes de la cinématographie québécoise, dont Les Plouffe et Maria Chapdelaine de Gilles Carle, Pouvoir intime de Yves Simoneau, Le Déclin de l'empire américain et le succès international Les Invasions barbares de Denys Arcand.

À la télévision, il apparaît dans plusieurs téléromans dans les années 1980 et devient un acteur de télévision incontournable dans les années 1990 en participant à plusieurs séries à succès, dont Les Filles de Caleb, Marguerite Volant, et Virginie. Au début des années 2000, il apparaît dans Smash, Le Négociateur et Providence.

Au théâtre, il participe à plus de 30 productions entre 1969 et 2006 en défendant, entre autres, les œuvres de Shakespeare, Bertolt Brecht, Claude Gauvreau et Tchekhov, confirmant ainsi sa polyvalence entre le théâtre classique, le théâtre contemporain et les œuvres d'avant-garde les plus exigeantes.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
 
modifier 
 Icône Cinéaste, évènement
Paul Gury sur le plateau du film Le Curé de village, 1949

Loïc Le Gouriadec alias Paul Gury (1888 - 1974) est un comédien, réalisateur et dramaturge.

Né dans la ville bretonne de Vannes, il émigre au Québec en 1907 et travaille alors dans une tannerie de Montréal. Il s'inscrit également au Conservatoire Lassalle et suit des cours d'art dramatique.

Paul Gury devient, en 1918, directeur du Théâtre National, à Montréal. Le Mortel baiser, sa première pièce présentée en 1923, connaît un grand succès mondial et est traduite en plusieurs langues.

Entre 1923 et 1928, il séjourne à Paris et travaille (entre autres) au Théâtre de l'Œuvre avec le metteur en scène Aurélien Lugné-Poë.

De retour au Québec, parallèlement à ses activités théâtrales, il fait une carrière de scripteur radiophonique à CKVL, à CKAC et à la radio de Radio-Canada. Il participera à l'écriture de plus d'une vingtaine de feuilletons radiophoniques très populaires au Québec dans les années 1940 à 1965.

Tout en poursuivant sa carrière de dramaturge et de réalisateur, Paul Gury fait la mise en scène des premiers films tournés au Québec : Un homme et son péché, Le Curé de village et Séraphin.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Le saviez-vous ?
  • La première projection canadienne a eu lieu le 27 juin 1896 au Palace Theatre du boulevard Saint-Laurent à Montréal.
Danse indienne
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Jutra
Le 20e gala Québec Cinéma s'est déroulé le .
Sept longs métrages étaient en nomination pour le Meilleur film de l'année
Les Affamés - Boost - Chien de garde - La Petite Fille qui aimait trop les allumettes - Le Problème d'infiltration - Les Rois mongols - Tuktuq


Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Citation
Left pointing double angle quotation mark sh3.svg
On a eu il y a quelques années un modèle de la voiture québécoise, qui s'appelait la Manic, avec une carosserie faite ici et un moteur français reconditionné, ce qui est une bonne définition du cinéma québécois.
Right pointing double angle quotation mark sh3.svg Roger Frappier (1978)
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Portails connexes
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif