Portail:Bas-Saint-Laurent

 Portail  Projet  Index des articles  Café


Icone Bas-Saint-Laurent (QC).svg

Portail du Bas-Saint-Laurent

745 articles sont actuellement liés au portail
voir les dernières modifications


Le Bas-Saint-Laurent est une région administrative du Québec, sur la rive sud de l'estuaire du fleuve Saint-Laurent. Le fleuve s'élargissant à cet endroit et devenant plus loin un golfe qui se déverse dans l'océan, on surnomme alors fréquemment cette région « Bas-du-Fleuve ». Cela est dû à la dénivellation du fleuve entre sa source et sa destination, donc de la pente lors du ruissellement. Elle est composée de 8 municipalités régionales de comté (MRC) et de 114 municipalités locales.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
  Sélection
L'anse à l'Orignal, avec le marais salé et la pointe du Glaciel sur la gauche.

Le parc national du Bic est un parc national du Québec (Canada) situé à 15 km à l'est de Rimouski. Le parc, qui a une superficie de 33,2 km2, comprend une section découpée de la côte de l'estuaire du Saint-Laurent comptant une douzaine de baies et un relief accidenté culminant au pic Champlain à 346 mètres d'altitude. On retrouve dans le parc le tiers des espèces de plantes vasculaires du Québec, dont plusieurs plantes subarctiques et alpines-arctiques. Pour ce qui est de la faune, il héberge la plus forte concentration de porc-épic d'Amérique de l'Amérique du Nord. Il est aussi un endroit propice pour l'observation du phoque commun, de l'eider à duvet et des rapaces.

L'occupation humaine a débuté il y a plus de 8 000 ans par les Amérindiens, comme en témoigne la présence d'une trentaine de sites archéologiques situés dans le parc. Le Bic a été colonisé par les Européens à partir du XIXe siècle et est marqué par l'exploitation forestière. Au début du XXe siècle, quelques fermes s'installent sur le territoire du parc ainsi que des chalets et une colonie de vacances. Le parc est officiellement créé en 1984. Il est visité par 175 000 personnes par année et il est géré par la Société des établissements de plein air du Québec (SÉPAQ).

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
  Le saviez-vous ?
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
  Évènements
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
 
modifier 
  Image
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
  Municipalité
À l'entrée du village de Sainte-Hélène

Sainte-Hélène est une municipalité située dans la MRC de Kamouraska, à une dizaine de kilomètres à l'est de Kamouraska dans les Monts Notre-Dame. Le recensement de 2006 y dénombre 897 habitants.

Sainte-Hélène est renommée pour son industrie laitière très florissante et la fabrication de monuments funéraires. Paroisse de l'intérieur, le noyau du village, longtemps connu sous le nom de Sainte-Hélène-Station, a été établi à proximité du chemin de fer.

Au début du XIXe siècle, les premiers colons de la future paroisse s'établissent dans le rang de la Pinière. On nomma longtemps cet endroit « la colonie de Saint-Roch » puisque de nombreux colons y vivant provenaient de cette paroisse de la Côte-du-Sud. Puis, au milieu du XIXe siècle eut lieu la fondation de la paroisse de Sainte-Hélène, officiellement érigée en 1846, suite à la demande de paroissiens de Saint-André, Saint-Pascal et Kamouraska à Monseigneur Signay, Évêque de Québec. La municipalité, quant à elle créée en 1848, reprenait la dénomination paroissiale retenue pour honorer le souvenir de la fille du seigneur de Kamouraska en 1790, Pascal-Jacques Taché, Hélène.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif


modifier 
  Panorama
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
  Carte
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
  Portails connexes

Voici quelques autres portails en lien avec le portail du Bas-Saint-Laurent sur Wikipédia :

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif