Ouvrir le menu principal

Diorama

maquette ou scène statique et figée, présentant une situation donnée
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Diorama (homonymie).

Le diorama (de panorama avec le préfixe dia- qui se substitue au préfixe) est un dispositif de présentation par mise en situation ou mise en scène d'un modèle d'exposition (un personnage historique, fictif, un animal disparu ou encore vivant à notre ère...), le faisant apparaître dans son environnement habituel[1].

C'est un mode de reconstitution d'une scène (historique, naturaliste, géologique ou même religieuse) en volume[2] (au moins pour le sujet principal placé au centre de la scène).

Sommaire

PrincipeModifier

Dans son mode le plus simple, le diorama consiste en une base ou socle supportant le modèle et complété par un fond de décor peint en deux dimensions.

Dans un mode plus évolué, le diorama comporte un environnement lui aussi modélisé en volume avec une richesse de détails identique à celle du modèle.

La véracité est obtenue par un rendu des textures et des couleurs les plus proches de la réalité exposée (il se différencie en cela de la sculpture) voire par l'utilisation des véritables matériaux et objets (végétaux séchés selon les techniques de l'herbier, reconstitution d'habitats en matériaux d'origine (peaux, adobe, etc.), mise en situation d'objets archéologiques ou de fossiles dans leur environnement contemporain ou des reconstitutions de sites de fouilles).

L'échelle de la représentation dépend principalement du sujet exposé : une bataille historique, une scène de jeu, une scène avec des habitations, se feront à échelle réduite ; a contrario un animal dans son environnement (renard, mammouth, calmar géant...) sera exposé à l'échelle 1 du réel pour plus de véracité et de didactisme.

HistoireModifier

En 1802, est appelée « diorama » une peinture de grande dimension animée par un jeu de lumières. Par exemple, le diorama de Louis Daguerre est un dispositif illusionniste incluant des toiles peintes sur support transparent, une chambre, une lentille de vision et un soufflet, que l'inventeur appelle un « polyorama panoptique ».

SujetsModifier

Historiquement, la crèche obéit la première aux principes du diorama (un décor, des personnages, une scène reconstituée).

Les scènes de batailles ont été des sujets de prédilection pour ces scènes pédagogiques (bataille de Plevna, bataille de Waterloo, Bataille de Leningrad...).

Le modélisme use de ce genre de représentation pour la présentation de modèles réduits ou de scènes de jeu.

Les muséums d'histoire naturelle présentent depuis le XIXe siècle, par souci didactique, des animaux dans les scènes de leurs habitats particuliers (des naturalisations pour les animaux contemporains).

Quelques muséums présentant des dioramasModifier

Leur qualité de présentation est due à l'intervention de trois spécialistes : le peintre du décor du fond, le peintre des détails des premiers plans et le taxidermiste.

Les musées d'Histoire présentant des dioramasModifier

Scènes typiquesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Definition et exemples muséologiques
  2. On ne le confondra pas avec le diaporama, ou même le panorama, basés essentiellement sur des peintures ou des photographies, soit en deux dimensions.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier