Ouvrir le menu principal
Le portail Index thématique L'arborescence Le projet Discussion

Bleuets
966 articles sont actuellement liés
au portail Saguenay–Lac-Saint-Jean
voir les dernières modifications
.

Le Saguenay–Lac-Saint-Jean, parfois appelé « Sagamie » ou anciennement « Royaume du Saguenay », est la troisième région administrative du Québec en termes de superficie avec 95 893 km2 et la dixième en termes de population avec 273 434 habitants (chiffres de 2007). Elle est composée de quatre municipalités régionales de comté (MRC) et de 49 municipalités locales. Son chef-lieu et métropole est Saguenay.

Bien que la région constitue un immense territoire au nord du fleuve Saint-Laurent, les Saguenéens et les Jeannois sont concentrés principalement dans une immense vallée du bouclier canadien, le long de la rivière Saguenay et autour du Lac Saint-Jean. La forêt et surtout l’eau sont les principales ressources naturelles de la région. L'immense potentiel hydro-électrique des rivières du Saguenay-Lac-Saint-Jean est principalement exploité par des alumineries. En tout, 8 % de la production mondiale d'aluminium provient de la région [1].


Un article au hasard :

Mont-Apica

Effectuer un nouveau tirage
modifier 
 Icône Lumière

À Saint-Jean-Vianney, le , un glissement de terrain majeur entraîne une partie de la municipalité. Situé à l'Est de la rivière Shipshaw, le hameau compte 1308 habitants lors de l'évacuation de mai 1971. Le glissement de terrain fait 31 morts.

Le soir du 4 mai 1971, il était 22 h 50, en pleines séries éliminatoires au hockey. Les Canadiens de Montréal jouaient contre les Blackhawks de Chicago. Télédiffusée tard le soir, cette série a gardé plusieurs personnes éveillées, ce qui a sauvé quelques vies.

Tout à coup, un bruit bizarre se fit entendre et les gens sortirent à l'extérieur par curiosité. Ils constatèrent que la terre bougeait sous leurs pieds. Une partie du village de Saint-Jean-Vianney était en train de s'effondrer. La population, dans la noirceur et ne sachant même pas ce qui se passait, fut prise de panique. Durant la nuit, une quarantaine de maisons et une trentaine d'autos furent engouffrés dans un énorme trou de boue.

Le cratère couvrait une superficie d'environ quatre-vingts acres et sa profondeur variait entre cinquante et cent pieds. Quinze millions de tonnes d'argile et de sable furent emportés jusqu'à la rivière Saguenay. Une seule victime du glissement fut retrouvée durant la nuit, sur le toit d'une automobile. Le torrent de boue alla même jusqu'à emporter le pont de la ville allant vers Chicoutimi Nord.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Municipalité

Saint-Ambroise est une municipalité située dans la MRC du Fjord-du-Saguenay.

À quelque 20 km de Saguenay et d'Alma, elle est traversée par la route 172. Sa vocation est surtout agricole.

La paroisse a été fondée en 1883. En 1895, on construisit la première église en bois. En 1902, la municipalité de la paroisse de Saint-Ambroise est érigée.

Peu à peu, on se dote de différents services : l'établissement d'une première forge, d'un magasin général, du téléphone en 1916, l'aqueduc en 1917, de l'électricité en 1921. Le premier système d'égout est installé en 1932.

Au cours des années soixante, la culture de la pomme de terre deviendra une production importante.

Saint-Ambroise se positionnera aussi comme un centre de services en se dotant d'infrastructures modernes et en développant son secteur des loisirs : construction des HLM en 1971, de l'Hôtel de Ville en 1975 et de l'aréna Marcel-Claveau en 1979.

Le recensement de 2011 y dénombre 3 484 habitants.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Image
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Évènements
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Le saviez-vous ?
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Articles promus
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
  Panorama
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
  Citation
Left pointing double angle quotation mark sh3.svg
De la large cuvette du lac Saint-Jean, aux formes planes et douces, aux contours souvent mous, nous passons à la rainure étroite et profonde du Saguenay, une fissure à travers un plateau élevé; deux murailles et un gouffre.
Right pointing double angle quotation mark sh3.svg Raoul Blanchard
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
  Portails connexes
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif