Portail:Côte-Nord

Icone Cote-Nord (QC).svg

Portail de la Côte-Nord

442 articles sont actuellement liés au portail
voir les dernières modifications


La Côte-Nord est une région administrative du nord-est du Québec situé entre la province de Terre-Neuve-et-Labrador et le Saguenay. Comme pour la Gaspésie, sa population est surtout située sur les rives du Saint-Laurent (fleuve et ensuite golfe). L'économie de la Côte-Nord est surtout axée sur la pêche, la foresterie et les mines. Elle est composée de 6 municipalités régionales de comté (MRC) et de 33 municipalités locales. Son chef-lieu est Sept-Îles.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Lumière
Johan Beetz

Johan Beetz (1874–1949) est un naturaliste canadien et homme d'affaires d'origine belge.

Johan Beetz est né au château de Oudenhouven, à Boortmeerbeek, en Belgique, le . Il étudie la médecine et la biologie.

Suite au décès de sa fiancée, il achète en 1897 la maison de monsieur Werner, un Belge qui a habité au Canada. Cette maison est située à Pashti-Baie, petit village de la Côte-Nord.

A Pashti-Baie, il pratique la chasse et la pêche tout en étudiant son environnement. Il se marie en 1898 avec une jeune fille de l'endroit, Angéla Tanguay. On procède à la construction la même année d'une maison.

Au cours des années suivantes, Johan Beetz se consacre à l'élevage des renards. De 1903 à 1913, il est le maître-poste du village. Il étudie la faune et la flore. Il publie même un article sur l'eider dans la revue The Auk en 1916. Ses connaissances en médecine permettront d'épargner Pashti-Baie en 1918 alors que la grippe espagnole ravage le monde. Il met le village en quarantaine, ce qui a probablement contribué à sauver des vies.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Municipalité
Église de Chute-aux-Outardes

Chute-aux-Outardes est un municipalité située dans la MRC de Manicouagan.

Les outardes qui foisonnaient entre Hauterive et Ragueneau ont laissé leur nom à la rivière qui y coule, puis au village créé en 1951. Une chute actionne les génératrices d'une centrale qui alimente la papeterie de Baie-Comeau.

Dès 1910, le peuplement de ce village est dû à l'essor de l'industrie forestière et à la création d'une première centrale hydroélectrique au cours des années 1923-1950, Outardes 1 (cette dernière étant maintenant désaffectée), ainsi que la centrale Outardes 2 durant les années 1970.

Le premier résident est Alfred Labbé, originaire de Saint-Éphrem-de-Beauce qui s'installait sur le site entre 1905 et 1908. Il n'obtint, cependant, son billet de location qu'en 1923 de la part du gouvernement.

La majorité des emplois est située dans la ville de Baie-Comeau, ou encore dans les villages voisins comme Ragueneau et Pointe-aux-Outardes. Cependant, une usine de transformation du poisson assure des emplois locaux saisonniers.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
 
modifier 
 Icône Image
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Évènements
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Le saviez-vous ?
  • Le réservoir Manicouagan, d’une superficie de 2 000 km2 et d’une profondeur moyenne de 73 mètres, est un cratère météoritique qui a été inondé par l’édification du barrage de la centrale Manic-5.
  • L'île d'Anticosti compte une population de cerf de Virginie estimée entre 160 000 et 200 000 bêtes.
  • L'environnement de la rivière Moisie est protégé juridiquement dans le but de lui donner le statut de réserve aquatique.
  • Le phare de Pointe-des-Monts est le plus vieux phare de la rive nord du Saint-Laurent.
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Articles promus

Fairytale bookmark gold.svg Article de qualité

Fairytale bookmark silverstar.svg Bons articles

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Panorama
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Citation
Left pointing double angle quotation mark sh3.svg
Anticosti avait ses crocs sous-marins. Sa garde sournoise d'écueils et de battures. Dans un bassin dont le pourtour, au sud, à l'ouest et à l'est, s'ouvrait sans défaillance au peuplement et comptait nombre de ports et de havres, la grande île maintenait, tache indélébile, son isolement primitif.
Right pointing double angle quotation mark sh3.svg Henri Queffélec, Crabes, crevettes, naufrages
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Carte
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Portails connexes
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif