Ouvrir le menu principal

Oscar de la meilleure photographie

récompense annuelle de l’Academy of Motion Picture Arts and Sciences (AMPAS)

L'Oscar de la meilleure photographie (Academy Award for Best Cinematography)[1] est une récompense cinématographique américaine décernée chaque année, depuis 1929 par l'Academy of Motion Picture Arts and Sciences (AMPAS), laquelle décerne également tous les autres Oscars.

Ce prix récompense le meilleur directeur de la photographie ou chef opérateur[2] pour un film de l'année écoulée. De 1940 à 1967 (à l'exception de 1958), la catégorie fut scindée en deux : Meilleure photographie en noir et blanc et Meilleure photographie en couleurs.

Sommaire

IntroductionModifier

La particularité de cette catégorie est d'être jusqu'à présent la seule catégorie des Oscars qui ne nomma pas une seule femme, il est vrai peu présent parmi les films à succès[Note 1],[3],[4].

RèglesModifier

De la 42e à la 50e cérémonie, une présélection fut appliquée : la branche des chefs-opérateurs proposent un premier ballot de 10 films, chacun peut proposer jusqu'à 10 films. Puis un vote est organisé pour désigner les cinq nommés, chacun propose 5 films parmi la liste. Un chef op ne peut être nommé qu'une seule fois. Au second tour, tous les membres de l'Academy votent.

PalmarèsModifier

Note : L'année indiquée est celle de la cérémonie, récompensant les films sortis au cours de l'année précédente[5]. Les lauréats sont indiqués en tête de chaque catégorie et en caractères gras.

Années 1920-1930Modifier

Années 1940Modifier

Années 1950Modifier

Années 1960Modifier

Années 1970Modifier

Années 1980Modifier

Années 1990Modifier

Années 2000Modifier

Années 2010Modifier

Faits remarquablesModifier

Nominations et victoires multiplesModifier

D'après la base de données de l'académie, mise à jour après la 89e cérémonie des Oscars.

Les plus nommés
Les plus récompensés

Prix posthumesModifier

La base de données officielle de l'académie applique une distinction posthume, autrement dit peut récompenser un chef opérateur après sa mort. Les films ayant deux chefs-opérateurs s'expliquent aussi par un remplacement s'il y eut un décès brutal durant le tournage.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Une option de la base de données officielle de l'Academy permet de trier les nommés selon le sexe. Cela exclut naturellement les Oscars du meilleur acteur et du meilleur acteur dans un second rôle ainsi que les catégories désuètes (meilleur assistant réalisateur, meilleure chorégraphie…) et la statuette de l'Oscar scientifique et technique.
  2. Ce cas de figure est dit write-in, il ne faisait pas partie de la liste des nommés. C'est le seul cas de figure où un nommé qui n'était pas inscrit remporte l'Oscar.
  3. Cette victoire posa un problème au niveau des crédits sur les chefs-opérateurs. Le Jour le plus long concerne en effet six réalisateurs différents pour cinq théâtres d'opérations. On ne crédita de la victoire que Jean Bourgoin et Walter Wottitz, les seuls chefs-opérateurs crédités au générique du film. Pourtant, lors des nominations, du programme de la cérémonie et la lettre de PricewaterhouseCoopers, annoncent également le nom de Henri Persin. Aucune explication est fournie sur son nom effacé de la liste des nommés et vainqueurs. Les crédits fournit par le film citent également un quatrième chef-opérateur, Pierre Levent.

SourcesModifier

  1. Parfois traduit littéralement par meilleure cinématographie, bien que le sens ne soit pas le même en anglais et en français.
  2. Selon le film, il peut y avoir plusieurs chefs opérateurs.
  3. « 8 Female Cinematographers You Should Know About », sur IndieWire,
  4. « Dear Hollywood: 9 Top Women Cinematographers Who Are Ready to Direct », sur IndieWire,
  5. Exemple : Anthony Dod Mantle a remporté l'Oscar de la meilleure photographie lors de la 81e cérémonie des Oscars du 22 février 2009 pour le film Slumdog Millionaire sorti en 2008.

AnnexesModifier