Ouvrir le menu principal

Roma (film, 2018)

film réalisé par Alfonso Cuarón
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Roma.
Roma
Description de cette image, également commentée ci-après
L'entrée de la maison où se déroule une partie de l'intrigue de Roma, à Mexico.

Réalisation Alfonso Cuarón
Scénario Alfonso Cuarón
Acteurs principaux
Sociétés de production Esperanto Filmoj
Participant Media
Pays d’origine Drapeau du Mexique Mexique
Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre drame
Durée 135 minutes
Sortie 2018

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Roma est un film américano-mexicain réalisé par Alfonso Cuarón, sorti en 2018.

Il est présenté en sélection officielle à la Mostra de Venise 2018 où, grand favori de la critique[1], il remporte le Lion d'or. Le 6 janvier 2019, le film gagne le Golden Globe du meilleur film en langue étrangère, tandis qu’Alfonso Cuarón décroche la statuette du meilleur réalisateur.

SynopsisModifier

Le film s'inspire en partie de l'enfance d'Alfonso Cuarón.

Au début des années 1970, une famille aisée vit à Mexico dans le quartier Colonia Roma (en). Cleo est une des domestiques d'origine indigène de cette famille avec Adela. La famille est composée des parents Sofía et Antonio, des enfants Sofi, Pepe, Toño et Paco, et de Teresa, la mère de Sofía. Sofia est quittée par son époux. Les deux femmes, Cleo et Sofia, vont s'entraider[2],[3].

Les mots Shantih, Shantih, Shantih concluent le film (on les entend aussi dans Les fils de l'homme). Ce sont les mêmes mots qui terminent le poème La Terre vaine (The Waste Land) de T. S. Eliot. Le mot « shantih » est un mot sanskrit qui signifie « paix »[4].

Fiche techniqueModifier

Producteurs délégués : Jonathan King, David Linde et Jeff Skoll

DistributionModifier

ProductionModifier

Genèse et développementModifier

Distribution des rôlesModifier

C'est le premier film de l'actrice Yalitza Aparicio[8].

TournageModifier

Le film est tourné avec une caméra Alexa 65 haute définition au format 6,5 K[9].

AccueilModifier

CritiquesModifier

Roma

Score cumulé
SiteNote
Allociné 
Compilation des critiques
PériodiqueNote
Première 
Télérama 
CinéSéries 

Le film reçoit de très bons retours, avec une note moyenne de 4,2 sur le site Allociné[10]. Dans Première on peut lire que « Alfonso Cuarón remonte le temps et signe un chef-d’œuvre », tandis que CinéSéries est plus mesuré : « Un film accompli à défaut du chef d'œuvre annoncé[11]. »

Pour Jacques Mandelbaum du Monde, « Roma – avec son noir et blanc en scope, ses plans séquences travaillés, sa composition en profondeur de champ – est un film qu'on pourrait qualifier, avec la réserve afférente, de sur-cinématographique. [...] Lent, contemplatif, peu dialogué, le film avance par grands tableaux composés de plans séquences, par nappes mémorielles flottantes, par notations triviales de la vie domestique transcendées par la somptuosité de la forme qui les recueille. [...] Car ce n’est finalement que de cela que parle le film. De la fatalité sociale qui frappe certains êtres, de la fonction sacrificielle qui affecte leur vie, de la ténuité existentielle à quoi publiquement ils se résument alors même que le plus grand malheur les frappe dans leur chair[12]. »

Pour Jérémie Couston de Télérama, « Riche en symboles et en images récurrentes (de ciels, de sols carrelés) à la beauté jamais ostentatoire, cette chronique d'une jeunesse mexicaine se prête à de multiples lectures. Dès son titre fellinien. Si « Roma » est bien le nom du quartier de Mexico où Cuarón a grandi, c'est aussi, lu à l'envers, « amor ». Et des désordres de l'amour, conjugal, filial et ancillaire, il sera beaucoup question dans ce film d'une grande douceur et d'une grande cruauté, où l'« amor » rôde, dedans et dehors[13]. »

Pour Capucine Trollion de RTL, « Le réalisateur montre de nouveau son immense talent avec une oeuvre intimiste, d'une beauté époustouflante. Tout le film est en noir et blanc, pour un spectacle impeccable, mêlant plans séquences et panoramiques[14]. »

Note divergenteModifier

L'Association des traducteurs/adaptateurs de l'audiovisuel (ATAA) dénonce d'importantes erreurs dans le sous-titrage du film, indiquant : « Faire la liste des fautes d’orthographe et de grammaire, des tournures non françaises, des barbarismes, des phrases qui ne veulent rien dire et des contresens reviendrait presque à recopier l’intégralité des sous-titres[15]. »

DistinctionsModifier

SélectionsModifier

RécompensesModifier

NominationsModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Hervé Aubron, « D'Okja à Roma, Quatre autoportraits. Les films produits par Netflix comptent encore une bonne partie de rogatons sans importance. Quatre productions surnagent qui sont aussi des allégories du studio », Le Nouveau Magazine littéraire N°17, Paris, Sophia Publications, mai 2019, p. 33, (ISSN 2606-1368)

Notes et référencesModifier

  1. « Star & Stripes », sur La Stampa,
  2. Jacques Mandelbaum, « « Roma » : splendide récit intimiste d’une enfance mexicaine », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  3. Frédéric Saliba, « L’héroïne de Roma, nouvelle star de la cause indigène au Mexique », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  4. (en) Anthony Lane, « Alfonso Cuarón Bears Witness to Peril with “Roma” », sur The New Yorker, (consulté le 2 février 2019).
  5. « 75ª Mostra internazionale d'arte cinematografica di Venezia – Programma » [PDF], sur Mostra de Venise (consulté le 8 septembre 2018)
  6. « 45th Telluride Film Festival – Program Guide » [PDF], sur Festival du film de Telluride (consulté le 8 septembre 2018), p. 5
  7. « Alfonso Cuarón au festival Lumière », sur Festival Lumière (consulté le 8 septembre 2018)
  8. (en) Alissa Wilkinson, « Roma’s Yalitza Aparicio had never acted before. Now she’s in one of the year’s buzziest films. », sur Vox, (consulté le 2 février 2019).
  9. Sam Adams, « Sur grand ou petit écran, la façon de visionner «Roma» a-t-elle vraiment une importance? », sur Slate, (consulté le 2 février 2019).
  10. « Roma », sur Allociné (consulté le 2 février 2019).
  11. « Critique de Roma (Film, 2017) », sur CinéSéries, (consulté le 9 janvier 2019)
  12. Jacques Mandelbaum, « « Roma » : splendide récit intimiste d'une enfance mexicaine », sur Le Monde, (consulté le 2 février 2019).
  13. Jérémie Couston, « Chef-d'œuvre proustien, Lion d'or à Venise », sur Télérama (consulté le 2 février 2019).
  14. Capucine Trollion, « Golden Globes 2019 : pourquoi il faut voir "Roma", le film produit par Netflix », sur RTL, (consulté le 2 février 2019).
  15. Le sous-titrage français de ROMA, ou comment abîmer un chef-d’œuvre
  16. « Alfonso Cuarón’s "Roma" is the Centerpiece of the 2018 New York Film Festival », sur hollywoodnews.com (consulté le 8 septembre 2018)
  17. « Roma », sur Festival international du film de Toronto (consulté le 8 septembre 2018)
  18. « London Film Festival pick of the day: Roma is a labour of love from Alfonso Cuarón », sur London Evening Standard (consulté le 8 septembre 2018)
  19. (en) « ‘Roma’ Wins BAFTA for Best Film; ‘The Favourite’ Takes Seven », sur Variety, (consulté le 11 février 2019).
  20. (es) « La mexicana 'Roma', de Alfonso Cuarón, triunfa en los Premios Platino 2019 », sur Radiotelevisión Española, (consulté le 13 mai 2019).
  21. (es) « México triunfa en la sexta edición de los Premios Platino », sur El País, (consulté le 13 mai 2019).

Liens externesModifier